Partagez | 
 

 Rien que toi et moi [Camy/Ian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Ven 11 Oct - 6:26


Rien que toi et moi
feat. Camy & Ian

– Allez, je décolle.

Ian releva les yeux sur son ami et collègue alors que celui-ci quittait sa chaise pour la remettre à sa place en enfilant sa veste. En ce moment, il paraissait encore plus morose que d'habitude ! Pourtant, quand ils avaient leur soirée, ils aimaient pouvoir en profiter et il était encore tôt ! Mais Cole préférait rentrer, il était fatigué. C'était compréhensible, d'ailleurs. C'était la fin de semaine, ils avaient eu une longue semaine avec des horaires difficiles mais Ian, quant à lui, ressentait ce repos bien mérité plutôt comme un boost d'énergie ! Alors, il n'était pas prêt de rentrer. Il salua son ami d'un geste de la main accompagné d'un sourire et resta seul avec Camy, une ancienne militaire, comme eux et ex petite amie de Cole. Dans une autre vie, ceux-là avaient dû servir leur pays ensemble. Ils se parlaient et se côtoyaient comme s'ils avaient toujours servi ensemble. Pourtant, ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps. Depuis que Ian était rentré au pays, en réalité. Il avait connu Cole par le boulot et Camy par Cole. C'était une fille comme il n'en voyait que sur le terrain. Du genre à qui on n'en compte pas, plutôt roublarde avec de l'expérience. C'était assez appréciable, finalement !

A présent seul avec la jeune femme, Ian inspira profondément en se resservant un verre de bière. Comme nous le disions : il n'était pas prêt de rentrer. Il fut un temps où rester seul avec elle aurait été quelque peu gênant. Il n'était ni d'un côté ni de l'autre, il ne s'intéressait pas tellement aux histoires de coeur - ou d'oreiller - des uns et des autres mais Cole était ce qui s'approchait le plus de son meilleur ami, bien que celui-ci n'aurait pu remplacer celui qu'il avait perdu plusieurs années auparavant et dont il ne s'était jamais vraiment remis. Mais entre leurs disputes et leur séparation, il n'avait pu s'empêcher de se retrouver un peu en eux. Il y avait des similitudes avec sa relation avec Hayley, finalement. A la différence qu'il côtoyait toujours Cole comme Camy. Mais heureusement, ce malaise s'était vite dissipé. Même séparés, ils s'appréciaient beaucoup. certaines personnes n'étaient pas faites pour vivre en couple mais se retrouvaient si confortablement installés en tant qu'amis. Et ce genre-là, de relation, Ian en connaissait… beaucoup. C'était sûrement pour ça qu'il était toujours célibataire. Probablement que Hayley et lui étaient bien mieux assortis en tant qu'amis. Servant un nouveau verre à Camy, il se racla la gorge.

– Bien ! J'en conclus qu'il ne reste plus que toi et moi.

Camy n'était pas plus son genre de fille que celles qu'il connaissait dans sa vie actuellement. Mais il devait reconnaître qu'ils s'amusaient bien tous les deux. Ils avaient sensiblement le même humour et cette même approche de la vie. Ils savaient si peu de choses l'un de l'autre que c'était toujours un plaisir de se retrouver, comme une pause dans leur vie. Pas de questions mais des regards entendus. Finalement, Ian aimait bien sa présence. Et puis, c'était une femme qui avait une sacrée descente. Au moins, elle avait le goût de la fête et ça, en revanche, ce n'était pas pour déplaire à Ian. Bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Ven 11 Oct - 10:50

Le Bao'Bar était un endroit qu'elle affectionnait bien. Et puis depuis qu'elle était revenue à New York, qu'elle avait retrouvé Cole, elle avait joint son groupe d'amis. Des anciens militaires, pour la plupart, ce qui avait l'avantage de ne pas avoir à expliquer dans le détail ce que c'est que de rejoindre les Marines, le pourquoi. Et éviter la question fatidique : est-ce que tu as déjà tué quelqu'un ? Idiot.
Bien sur, il a fallu du temps pour arriver à se trouver dans la même pièce que Cole sans qu'il n'y ait de silence pesant ni de malaise palpable. Mais finalement, c'était mieux comme ca : Cole et elle avaient trop de bagages à porter, trop de passif commun pour pouvoir continuer une fois revenus à la vie civile. L'avantage de Camy était que son bagage datait d'avant l'armée, d'avant l'Afghanistan, elle n'avait donc que peu changé. Cole lui, était rentré marqué. Ca arrivait. Mais elle n'avait pas pu l'aider.
Finalement, c'est en restant simples amis qu'ils se faisaient le plus de bien, et comme dit, les potes de Cole étaient plutôt sympa. La plupart s'étaient efforcés de ne pas prendre parti à leur rupture, tout en l'évitant un peu. Situation jamais bien évidente, mais Camy ne leur en voulait pas. Et puis la situation s'était stabilisée, et ils passaient des bons moments. Comme ce soir, quoiqu'apparemment, tout le monde avait décidé de se coucher avec les poules. Cole rendait les armes aussi.

" Ok, fait gaffe à tes volets de navigation... " je décolle, volets de navigation... La vanne était facile, et Cole la gratifia d'un regard faussement navré avant de les quitter. " Bonne nuit... " lui lanca-t-elle en levant sa bouteille de biere - vide. Elle en était à sa 4eme. Deux étaient parties avec la partie de billard du soir, une en arrivant, une après... Pas de quoi fouetter un chat, si ?

Restée seule avec Ian, elle se tourna vers lui en souriant. Elle l'aimait bien, c'était un chic type, pas compliqué à vivre. En fait, elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vu faire la tronche, ni de près, ni de loin. Mais elle était bien placée pour savoir que les apparences pouvaient être trompeuses. Même si elle ne l'avouait jamais, et surtout pas à elle-même, elle n'allait pas si bien que ca... Quoi qu'il en soit, l'idée de rester seule au bar avec Ian ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle le regarda lui servir un verre et son sourire s'élargit. Voila un homme qui savait parler aux femmes.

" Merci... " Elle attrapa son verre et se pencha en travers de la table, un coude posé dessus comme appui.
" Eh oui ! les deux derniers résistants, quand les autres vont lamentablement regagner leurs pénates... " Elle pencha la tête sur le côté. " Aux soirées à rallonge. Les meilleures. " Et avec un sourire, elle vida son verre de tequila d'une traite. On n'était plus dans la biere, c'était nettement plus fort, mais quelle importance ? Elle plaqua son verre à l'envers sur la table avec un air de défi avant de s'illuminer en entendant une mélodie qui montait des enceintes. Elle avait déjà oublié ce qu'elle comptait dire l'instant d'avant.

" Oooooh j'adore cette chanson ! " Elle ramassa la bouteille en se levant et, commençant à se dandiner, elle se servit généreusement. Puis, reposant la bouteille, elle vida une nouvelle fois son verre cul sec et conclut avec un Wow ! assez sonore, avant de commencer à onduler au rythme de la musique.

" Danse avec moi... " Rien de particulier derrière la tête, simplement ce n'était pas le genre de mélodie qui appréciait la solitude. Et autours d'eux, les quelques clients encore présents semblaient commencer à se dire la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Dim 13 Oct - 6:59

Cole avait ri au jeu de mots de Camy. Faiblement mais il avait ri. Cet homme assez morose se brûlait plus facilement qu'il ne riait alors c'était toujours appréciable. Cela dit, en compagnie de son entourage, il était toujours plus facile à vivre. Et heureusement car sans ça, c'était à croire que ce type était prêt à se suicider. Mais ce n'était pas le cas. Il était revenu changé et Ian le savait même sans le connaître d'avant mais il n'était pas dépressif. Il manquait juste... de foi. A son toast, Ian leva son verre contre le sien dans un sourire. Elle avait bien raison. Ce genre de soirée, c'étaient souvent les meilleures. De son expérience, en tout cas.

Le Bao'Bar abritait régulièrement des petites soirées à thèmes. Des groupes venaient tenter leur chance pour se faire découvrir, ou bien des fêtes d'enterrement de vie de futurs mariés mais ce soir, ce n'était pas le cas. Il n'y avait qu'un jukebox alimenté par les clients comme par le personnel. Le bar ne devait jamais être dans le silence, c'était une règle ! Et ce genre de musique que Camy semblait affectionner, ce n'était pas son genre et pourtant il se laisserait bien tenter ! Il fallait avouer que Camy était plutôt entraînante. Ce qui inquiétait surtout Ian, c'était sa habileté à descendre quelques verres. Lui préférait toujours rester à la bière. Ca finissait par tourner la tête mais rien de plus. Il buvait des choses plis fortes en certaines occasions ! Mais pour l'heure, même un soir de repos, il restait à la bière, c'était plus sûr. L'alcool déformait facilement les gens et s'il y avait une chose qu'il détestait, c'était ne pas se souvenir de ce qu'il faisait. La seule et unique fois où ça lui était arrivé, c'était à la mort de son meilleur ami. Il n'avait pourtant pas bu mais le choc étant qu'il était tombé en léthargie pendant plusieurs heures. Des heures où on l'avait informé qu'il avait dit certaines choses qu'il regrettait. Il avait même été violent. Ian se savait violent, sur le terrain en particulier mais il n'avait pas envie de savoir si l'alcool le poussait à être violent en dehors du terrain. En tout cas, il savait qu'à plusieurs reprises, la frontière avait été proche avec Hayley. Alors oui, quand il regardait Camy faire, c'était peut-être là une des majeures différences entre les deux soldats. Mais… Qui était-il pour juger ?

Il rit en haussant les épaules et se leva finalement pour la rejoindre. Danser, surtout ce genre là, ce n'était pas du tout son genre. Mais après tout pourquoi pas ! Personne n'était là pour les juger. Il passa ses mains dans le dos de Camy pour les poser sur ses reins sans quitter son sourire.

– Tu pourras te féliciter de m'avoir fait lever mes fesses pour danser ce soir. Je ne suis pas un danseur, je ne suis pas du tout un bon danseur ! C'est à tes risques et périls, tu le sais, ça ?

Et quelque part, en son fort intérieur, Ian se dit que ce n'était pas une très bonne idée d'avoir posé ses mains là. Ni même d'avoir accepté de danser avec Camy. Peut-être même que toute l'idée de rester seul avec elle était une mauvaise idée vis à vis de Cole, bien sûr. Camy était bien engageante et si Ian avait un défaut… C'était bien de se laisser porter par de tels engagements, surtout lorsqu'on s'incitait à de la proximité. Ian était coupable de s'ennuyer depuis un petit moment, ce qui influait sur ses faiblesses. Il s'étonnait souvent d'être quelqu'un d'aussi fidèle en couple, d'ailleurs ! Quand il était seul, c'était un vrai chasseur mais quand il était avec quelqu'un, officiellement, rien d'autre autour ne l'intéressait. A croire qu'en chassant, il cherchait quelqu'un et pensait à chaque fois l'avoir trouvé. Mais ce quelqu'un… Ca ne pouvait pas être Camy. A moins qu'elle ait besoin d'être sauvée. Ou bien qu'elle puisse le sauver.

– J'ai entendu dire que tu entrais au FBI ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Dim 13 Oct - 13:24

Camy avait pensé jusqu'au dernier moment que Ian passerait son tour. Elle ne l'avait pas lâché du regard, complètement inconsciente des regards braqués sur elle. Si Ian avait préféré rester assis, elle se serait peut être intéressée à ce qu'il se passait autours d'elle. Peut être. Plus surement aurait-elle continuer à onduler seule jusqu'à ce que le plus hardi des clients du bar décide de la rejoindre. Et la suite ? Aucune idée. Elle aurait sans doute fini la nuit avec pour se réveiller avec l'inconnu et l'envie de fuir aussi sec. Elle ne ramenait jamais ces hommes de passage chez elle, ce qui lui permettait de se sauver avant que l'homme ne se réveille. Mais Ian l'avait rejointe et elle l'accueillit avec un grand sourire.

Alors qu'il glissait sa main sur ses reins, elle posa un bras sur l'épaule de son cavalier, et l'autre main se posa sur son avant bras à lui. Elle n'avait aucune arrière pensée à se retrouver aussi langoureusement proche de Ian. C'était un copain, un ami, elle ne l'avait jamais vu comme un coup potentiel, encore moins une relation possible. Peut être à cause de Cole. Quelle importance ? Elle ne cherchait rien de particulier. Juste s'amuser, c'était pour ça qu'elle avait juste posé son bras sur son épaule plutôt que de glisser sa main sur sa nuque. Et puis il était trop tard et avait trop bu d'alcool pour réfléchir à quoi que ce soit.

" Je ne suis pas une bonne danseuse non plus, mais personne ne va nous coller de note ou envoyer de sms pour nous saquer. Donc relax… Il faut juste se laisser porter par la musique et profiter du moment. Tu vois ? "

Et alors que les notes continuaient de s'écouler, elle se rapprocha quelque peu de Ian en illustrant le fait qu'effectivement, ça ne demandait pas une grande technique de danseur.

Les deux verres de tequila commençaient à faire bien effet, s'additionnant aux bières déjà bues. Elle atteignait ce point qu'elle recherchait lorsqu'elle commençait à tremper les lèvres dans un verre : celui où elle pouvait se détendre et ne se préoccupait plus que du présent, sans se soucier du passé qui la hantait le plus souvent. Syndrome du survivant, dirait un psy, si elle reconnaissait avoir besoin de l'un d'entre eux et acceptait de le consulter. A défaut, elle se faisait sa propre thérapie, basée sur l'alcool. Ce n'était pas tous les soirs, heureusement. Elle aurait eu du mal à assurer son travail. Mais les soirées de ce genre étaient de bonnes excuses pour augmenter sa consommation, et elle passait juste pour une fille qui aimait la fête. Et là, il ne lui manquait qu'un verre généreusement servi pour partir totalement.

Elle aurait pu continuer à danser, sans penser à rien d'autre que la musique, mais Ian avait décidé de faire la discussion. Elle leva la tête - bon sang qu'il est grand… j'avais jamais remarqué… - pour croiser son regard - han mais il a les yeux bleus, en fait ! - et fronça les sourcils pour se concentrer sur sa question - dur. Une fois qu'elle eut intégré le sujet qu'il abordait, elle sourit largement et renversa la tête en arrière avec un gniii amusé, avant de se redresser, l'air hilare.

" Tu veux vraiment parler boulot ? " elle rit un peu. " Oui, et je te le donne en mille : bureau des affaires mutantes. T'y crois toi ? " Derrière ses grammes d'alcool, elle oubliait qu'elle n'avait jamais vraiment parlé de sa mutation. Sans s'en cacher, elle n'en faisait pas étalage non plus : elle tentait autant que possible de la considérer comme un outil de travail, et puis ses amis n'avaient que faire de ses capacités. " Enfin, au moins j'ai eu l'affectation que je voulais, là où je voulais. Revenir à New York, c'est le pied. " Elle tapota la poitrine de Ian de la main qu'elle avait auparavant laissée sur son avant bras, avec un sourire espiègle. " On va bien s'amuser. Surtout si tu te laisses aller comme ça plus souvent. T'es un marrant, Ian, faut te lâcher ! " Et sa main resta sur la poitrine de son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Dim 13 Oct - 14:32

Les affaires mutantes ? Ian perdit légèrement son sourire à cette mention mais il ne dit rien. Sa nièce était une mutante et si elle se retrouvait dans de beaux draps, il serait content de savoir que quelqu'un comme Camy veillerait sur son cas. Ou peut-être était-ce simplement quelque chose qu'il aimait se murmurer à l'oreille. La vérité était que toutes ces histoires de mutants le gonflaient. Mais il voulait bien croire que pour d'autres, le dessein était plus important. La façon de rire de Camy lui laissa songer toutefois que bientôt, il devrait la ramener chez elle s'il ne voulait pas se sentir responsable d'un éventuel accident sur son chemin de retour chez elle.

– Ce que je crois ? C'est qu'on finit toujours là où on doit être. Certains d'entre nous deviennent barman, d'autres se réfugient dans les Appalaches avec des bisons et d'autres encore continuent sur la lancée des forces de l'ordre...

Et quand elle posa sa main sur son torse, il baissa les yeux un instant. Il eut un plus léger sourire. La plupart des gens aimaient bien danser lorsqu'il y avait un groupe de prévu. Mais Camy instaurait cette activité même avec le jukebox. Au moins, le Bao'Bar faisait honneur à sa réputation d'être un endroit branché sans être pour autant une sorte de lounge bar à cocktails fréquentés par des robes trop serrées et des diamants trop chers. Ian était très loin de ce genre de choses, Hayley l'était beaucoup moins. Le FBI pour lui semblait trop grand, il était plus du côté du reconverti barman. D'ailleurs, ce n'était pas une si mauvaise idée. Si le Bao'Bar était à vendre, assurément qu'il ferait une offre. La sécurité, c'était un job cool... Peut-être... Trop, justement. Et il commençait à s'ennuyer depuis près de 3 ans qu'il y était. De plus, ce bar était devenu une sorte de maison. Il connaissait le personnel à force. Il acquiesça doucement en prenant une voix assez basse que seule Camy pouvait entendre finalement.

– Je n'ai pas beaucoup eu l'occasion de me lâcher ces derniers temps. J'essaye de rester raisonnable.

Et c'était parfois un choix difficile. Mais avec sa nièce et ce psy qui lui pesait sur le coccyx. Il essayait d'être raisonnable et responsable, remettre sa vie au goût du jour, se prendre en main. Il voulait vraiment se poser à présent, il en avait marre de courir. Et puis parfois... Il en avait marre d'essayer de se poser quand, de toute façon, ça ne rimait à rien. Qui voudrait se poser à New York ? Ce n'était qu'une transition, sa vie n'était pas ici. Ou du moins, elle l'était mais pas son futur. Il se servait de cette ville comme d'une excuse. Tant qu'il y serait, il ne se poserait pas. Un jour peut-être mais il était encore jeune. Pour l'instant, il sentait la main de Camy sur lui, ce genre de contact qu'il n'avait pas eu depuis un moment parce qu'il était bien trop occupé à penser à Hayley, à la raison de leur séparation et aux possibilités de la récupérer un jour. Et puis il y avait eu sa nièce qui avait été une source d'occupation importante et puis Hayley était revenue dans son esprit en plus de son nouveau psy. Alors oui, Camy s'avérait une bonne idée de pause dans cette dernière année qui avait été assez mouvementée. Alors il prit la main de Camy pour emmêler ses doigts aux siens. Si Cole pensait encore à elle, en tout cas, il n'en disait rien. Ian ne pouvait s'en sentir coupable... Pas vrai ?

Il serra la main de Camy dans la sienne et s'écarta un instant pour la faire tourner sur elle-même en passant sous son bras avant de la récupérer, son autre main sur ses reins la gardant contre lui en baissant les yeux sur elle.

– Cela dit, certaines invitations ne se refusent pas.

Attendez, l'invitation, c'était elle ou lui ? Finalement, à bien y réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Dim 13 Oct - 15:58

Si l'expression de Ian changea à la mention des affaires mutantes, Camy ne s'en rendit pas vraiment compte. Ou elle n'en fit pas le lien. Dans les vapeurs d'alcool, elle pensa plutôt qu'il se rangeait à son avis, à savoir que parler boulot à cette heure-ci, ce n'était pas humain. Ni mutant d'ailleurs. Haha. C'était une hérésie. La nuit, c'était pour le fun enfin !
Nouveau froncement de sourcils pour suivre ce qu'il disait. Elle avait l'impression que ça devenait trop philosophique pour elle. "On finit là où on doit être" ?

" Ouaaah… C'est profond comme réflexion… Et pas très sympa ! Je suis pas finie, oh ! " Elle lui tira un bout de langue. " Cela dit, l'idée des Appalaches et des bisons, c'est tentant ! Tu imagines ? On vivrait sous la tente, avec juste des chevaux et on mangerait des fayots tous les soirs… On aurait du déo d'ambiance gratuit comme ça… " Et elle se remit à rire doucement. Elle n'avait pas spécialement envie de rentrer dans le détail du pourquoi elle avait choisi de rejoindre le FBI après l'armée. A jeun, elle n'aurait sans doute rien dit. Mais là… Son expression se fit plus grave, avec une certaine distance dans le regard. " Qu'est-ce que je pourrais faire d'autre ? " Elle avait tenté de faire autre chose à son retour d'Afghanistan, après avoir refusé de renouveler son engagement. Elle avait cherché des petits boulots tranquilles. Mais elle avait tenu deux semaines derrière un bureau à faire du secrétariat, et encore moins derrière un comptoir à servir des cafés avant de se résoudre à regarder les choses en face : loin de l'action, elle ressentait vite le manque d'adrénaline et le besoin d'aller chercher l'action. Sans parler de sa consommation d'alcool qui montait en flèche. Alors elle avait postulé à Quantico. Même si cela voulait dire risquer d'échouer à nouveau à prévoir et éviter les morts sur le terrain - quoique les agents du FBI n'étaient pas systématiquement exposés.

Ces idées plus sombres lui amena le besoin de rajouter une dose sur son alcoolémie, et elle chercha leur table et la bouteille de tequila des yeux. Une fois qu'elle eut récupéré ses repères, elle esquissa le geste d'aller se resservir un verre dans Ian se pencha pour murmurer à son oreille, réenclanchant aussitôt l'esprit festif de Camy. Elle lui servit un sourire radieux.

" Rester raisonnable, c'est surfait, Ian. On est jeunes, on aura le temps d'être raisonnables quand on sera à la retraite ! " Nouveau tapotement de sa poitrine, mais cette fois, Ian entremêla sa main à la sienne, déclenchant un regard surpris de la mutante à son encontre.

" Que… " Elle n'eut pas le temps de finir qu'il la fit tournoyer. " Wouuuuh ! " lança-t-elle en tentant de conserver son équilibre mis à mal par l'alcool. Et puis il la ramena contre lui, la main de Ian retrouvant le creux de ses reins avec un air de vieille amie, l'autre tenant toujours la sienne prisonnière.

Elle mit un instant à retrouver ses esprits, son sens de l'équilibre n'était plus très opérationnel, tout comme l'ensemble de ses sens, à dire vrai. Elle entendit néanmoins les mots de Ian, qui résonnaient comme une promesse. Une promesse de quoi ? Elle leva les yeux pour retrouver son regard, incertaine, incrédule sur ses intentions, l'expression un peu inquiète. Est-ce que ce qu'il avait dit voulait dire ce qu'il avait dit ? Attends… Qu'est ce qu'il a dit ?
Elle se sentit soudain beaucoup plus fragile, et elle n'aimait pas cela. Elle aurait bien repris un verre pour se donner contenance, mais Ian la tenait bien. Et puis peut être avait elle mal compris ce qu'il voulait dire ? Il n'y avait pas 36 000 façons de vérifier, hein ? Elle n'avait rien à perdre. Enfin, pas d'après ce que lui disait son alcoolémie. A jeun, elle aurait peut être pensé à une amitié qui pourrait souffrir d'un dérapage, mais là…
Elle glissa sa main libre dans la nuque de Ian, le sourire un peu plus sûr.

" J'espère bien. Le contraire serait vexant. " glissa-t-elle doucement. Elle ne détourna pas le regard, sans trop savoir ce qu'elle faisait exactement, mais certaine par contre qu'elle n'allait pas reculer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Lun 14 Oct - 19:46

"Quoi faire d'autre ?" C'était bien là toute la question. Ian se l'était déjà posée bien plus d'une fois. Ce n'était pas pour rien qu'il avait fini agent de sécurité, après tout. Alors que Camy le dise à voix haute, c'était un pas de plus qu'il fit vers elle. Il ne pensa pas un instant à une amitié tachée par un dérapage. Camy n'était pas exactement ce qu'il appelait une amie. Ils ne se connaissaient pas. Ils partageaient de temps en temps un verre entre copains autour d'une table, au sein d'un groupe mais ils n'avaient jamais rien partagé. Qu'il s'agisse de leur vie ou même d'eux-mêmes. La preuve en était que même encore maintenant, ils ne se posaient aucune question l'un à l'autre. A tort ou à raison, c'est ce qui lui occasionna un frisson lorsqu'elle posa sa main sur sa nuque. C'était toujours comme ça avec les femmes. Elles le touchaient rarement, alors quand c'était le cas, il avait toujours ce frisson qui lui parcourait l'échine. "Rarement" parce que ce n'était le cas que quand elles se rapprochaient de lui mais même sa nièce semblait être du genre à éviter le contact. Pour un homme assez tactique comme il l'était, c'était déplorable mais il faisait avec. Un jour, peut-être.

– Je pense exactement la même chose.

Faisant réponse à son laïus sur la raison, il lui sourit en se demandant s'il était vraiment sûr de ce qu'il avançait en la dévisageant de la sorte. Camy avait bu quelques verres, déjà, il l'avait vue tanguer quand il l'avait faite tourner. Ce petit jeu qu'il avait lancé - ou bien était-ce elle ? - il n'était pas sûr de vouloir le continuer. Pas parce qu'il ne savait pas ce qu'il voulait mais parce qu'il n'avait pas envie de ce genre de moment où on agit sous l'emprise de l'alcool. Ian était partant pour une aventure divertissante… pas pour une blague de collégienne. Il baissa les yeux dans un léger sourire et inspira profondément regarda ailleurs en prenant sa main pour lui faire quitter sa nuque. Être un ersatz de Captain America, ça demandait parfois certains sacrifices. Il soupira et acquiesça en la regardant.

– Mais ce que je pense surtout, c'est qu'il est temps que je te ramène chez toi.

Quelque chose - allait savoir quoi - lui disait en son fort intérieur qu'elle n'allait pas beaucoup apprécier ce pas en arrière. Et pourtant, il aurait été franchement bien tenté. Mais Cole avait glissé une fois que Camy et l'alcool étaient deux éléments de vie indissociable. Un peu comme lui et son meilleur ami autrefois : cherchez l'un, vous aurez l'autre. Alors, pour le simple bien être de Camy, il préféra lui rendre sa main, non sans une caresse d'un pouce sur sa joue. Il n'avait aucune idée de où elle vivait mais il s'en fichait. Il la ramènerait et s'assurerait qu'elle se coucherait dans son lit et pas ailleurs. Il se sentait un peu responsable, après tout.

– Il se fait tard et je crois qu'on a largement assez bu comme ça pour ce soir !

Il haussa les sourcils dans un rire avant de se retourner pour aller récupérer sa veste. Il s'en voulait de réagir comme ça mais il sentait que s'il ne prenait pas en compte les quelques verres de Tequila que Camy avait pris cul sec avant de le lancer à danser, c'était comme abuser d'elle. Et ça… C'était bien quelque chose qu'il n'était pas. Il se retourna face à elle en enfilant sa veste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Mar 15 Oct - 16:20

La soirée prenait un tour qui lui plaisait. Elle avait assez bu pour laisser tomber ses barrières et profiter du moment sans trop se poser de question, pas assez pour oublier ce qu'il se passerait et perdre tout contrôle. La soirée avait pris un tour des plus inattendus, et elle se demandait comment elle allait se poursuivre. Surtout s'il partageait son avis sur le bon sens et la raison. Ils n'avaient aucune attache, ils étaient majeurs, capables de prendre leurs décisions… Bon Camy n'était peut être pas dans le meilleur des états pour être raisonnable, rationnelle et réfléchie, mais quelle importance ? Elle ne serait pas la première à se faire draguer - et plus si affinité - sous l'emprise de l'alcool, et ne serait pas la dernière. L'aspect dangereux de la chose ne lui échappait pas exactement, mais elle n'en avait cure. Ca ne rentrait pas tellement dans une démarche d'amusement insouciant, bien qu'elle en donne tous les signes, mais plutôt dans son processus auto-destructeur enclenché l'année de ses 16 ans. L'armée lui avait donné un répit, une structure, mais n'avait pas fait entièrement disparaitre ses mauvaises tendances à rechercher les situations à risque.
Et puis de toute façon… Que risquait-elle ? Ian n'était pas exactement un inconnu infréquentable. Ils partageaient forcément des valeurs qui le rendaient beaucoup moins dangereux que certains des poivrots qui la reluquaient en silence autours d'eux. Et puis, pour la première fois, elle le regardait autrement que comme un ami de son ex. Et ce qu'elle voyait lui plaisait, pour le moins. En plus, elle sentait qu'il était sur la même longueur d'ondes - par quel biais ils en étaient arrivés là, mystère : qu'avait-elle dit, qu'avait-il fait, elle n'en savait rien - et semblait désirer la même chose qu'elle. Elle réalisa alors que cela faisait un certain temps qu'elle n'avait pas eu d'homme dans sa vie, même pour une nuit. Et se sentir désirée était un genre d'ivresse tout aussi appréciable.

Pourtant…

Pourtant Ian détourna le regard, tout en détachant sa main de sa nuque. Le sourire de Camy se décomposa pour passer du radieux au regard noir. A quoi il jouait ? D'abord il la chauffait pour maintenant la planter ? Et en plus il avait le culot de vouloir lui caresser la joue ? Avec un temps de retard, elle recula la tête pour esquiver le geste pourtant tendre. Elle n'était pas en état d'accepter la sagesse de la décision de Ian, n'y voyant qu'un rejet passablement humiliant - alcoolémie quand tu nous tient…

" Parle pour toi. Je croyais qu'on ne faisait que commencer la fête… " lacha-t-elle sèchement.

Elle ignora son rire, continuant de faire la gueule. Elle se sentait immensément blessée par le pas en arrière de Ian, et n'avait absolument plus envie de le suivre - surtout pas pour rentrer chez elle seule. Elle avait envie - besoin ? - de s'amuser. A dire vrai, une part plutôt lucide d'elle même lui disait que si elle rentrait seule maintenant, ce serait pour passer le reste de la soirée avec un certain Jack Daniels jusqu'à atteindre le fond de sa dépression dans un sommeil embrumé de vapeurs d'alcool, sans doute sur son canapé. Cette Camy lucide qui était bien présente sonnait les alarmes. Seulement l'autre Camy n'avait pas envie d'écouter.
La tête baissée avec des allures de petite fille prise en faute, elle tourna vaguement la tête vers leur table où un fond de tequila subsistait dans la bouteille. D'un pas déterminé et plus sur que ce qu'on aurait pu attendre, elle combla la distance qui la séparait de la table pour attraper la bouteille et la vider dans son verre. Et puis, avec un air de pur défi et des éclairs dans les yeux, elle fit face à Ian au moment où il finissait d'enfiler sa veste et revenait à elle. Elle lui servit un sourire mauvais en levant son verre à hauteur de son visage, l'autre bras croisé.

" J'ai pas l'intention de rentrer où que ce soit. Y'a assez de mecs ici pour prendre ta place si t'as envie d'être raisonnable. J'ai pas besoin que tu me ramènes. " Ou peut être que si ?

Elle leva le verre dans sa direction comme pour porter un toast à la santé de Ian et partit pour le vider d'une traite à nouveau. Elle n'avait besoin de personne pour s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Mar 15 Oct - 19:36

Et voilà, Ian commençait à entrevoir ce que Cole avait esquissé rapidement lors d'une conversation. Enfilant son deuxième bras dans sa veste, il ralentit son geste en l'étudiant. Elle entendait quoi par là ? Il la vit porter son verre à ses lèvres pour le boire cul sec. Elle allait finir par être malade. Finalement, il avait eu raison de "refuser" et de rester raisonnable. Même s'il avait bu, ça ne restait que de la bière et il avait l'habitude. Tout au plus, ses oreilles bourdonnaient mais il était encore assez lucide. En tout cas, suffisamment pour ne pas virer totalement euphorique pour n'importe quoi. Il cligna des yeux en se redressant. Ne rien dire, c'était un peu sa façon de désapprouver mais qui était-il après tout pour lui dire quoi que ce soit ? Il haussa les sourcils.

– Camy, je pense que ça suffit.

Cole n'était déjà pas un homme très porté sur les conflits. Si Camy lui avait déjà fait ce plan, il avait dû se contenter soit de la suivre, soit de l'ignorer. Ian était différent. Il ne la suivait ni ne l'ignorait. Mais pour l'instant, il n'avait pas d'autre choix que de la regarder se ruiner. Pourquoi ? Aucune idée. Il connaissait cet état, il l'avait déjà observé. Lui-même avait été comme ça. Il la perçait à jour même s'il n'avait pas de détail. On ne buvait pas pour ensuite lui faire les yeux doux simplement parce que Ian plaisait. Il était là et ça tombait bien, ça, il l'avait bien compris. Peut-être qu'il n'avait pas envie... D'être une sorte d'outil. Il n'avait pas plus envie qu'elle en soit un pour lui non plus, d'ailleurs.

Alors qu'une serveuse passait par là, il prit la bouteille de téquila et lui tendit en levant le bras pour empêcher Camy de la reprendre. Des types décents, il y en avait plein. Des qui n'auraient pas de scrupules à se taper une fille bien éméchée, il y en avait quelques uns. Des qui refuseraient en l'ignorant aussi. Le barman, aucune idée mais pour le voir bosser depuis des années, il savait que celui-ci n'était pas du genre à fricoter avec les clientes. Ou alors, pas à vue. Mais pour l'heure, il avait un oeil sur Camy. Et ce n'était pas parce qu'elle l'intéressait ou qu'il avait une idée dans la tête. En tout cas, celle qu'il devait avoir était sûrement plus de l'ordre de l'esprit de Ian. Il allait ramener Camy chez elle, qu'elle le veuille ou non.

– Ce n'est pas tant que je veuille être raisonnable, c'est que tu t'obstines à être irresponsable. Ca n'a rien à voir. Je te ramène. Fin de la discussion. Et je ne crois pas que tu aies une seule envie qu'un mec prenne "ma place", comme tu dis.

Et il ne se laisserait pas faire. Il avait perdu son sourire légendaire et paraissait plus paternel. Il aimait bien Camy mais il avait de la pitié pour elle en ce moment. Elle devait traverser une période difficile et sa relation avec Cole prenait un sens. Enfin, oui et non. Dans un couple, s'il y a un vase éméché, il faut quelqu'un avec une main sûre et de la bonne colle pour le réparer. Dans le cas de Cole et Camy, ils semblaient être tous deux des vase éméché et des mains tremblantes. Ce qui avait marché pour Hayley et Ian, c'était que Hayley avait un équilibre. Aujourd'hui, c'était le tour de Ian d'être droit dans ses bottes. Il était devenu cette main sûre qui pouvait à son tour réparait les vases brisés. Camy était de ceux-là maintenant qu'il la voyait de ses propres yeux. Vous savez, les dires de Cole, il avait beau le croire, il n'en avait jamais rien vu, encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Jeu 17 Oct - 15:09


Si elle avait été d'humeur festive quelques instants plutôt dans les bras de Ian, elle était désormais plutôt en mode agressif. Se sentir rejetée de la sorte ne faisait pas ressortir le meilleur d'elle-même, elle qui qui aspirait plutôt au contraire. Au regard désapprobateur de Ian, elle opposa un haussement de sourcils signifiant "now what ?", les mains sur les hanches après qu'elle eu reposé son verre. Et elle lui offrit un regard noir lorsqu'il mit la bouteille hors de sa portée immédiate.

Quand elle était dans cet état, on lui avait rarement tenu tête. Elle abusait déjà rarement en public - et encore était-elle en dessous de ce qu'elle pouvait parfois consommer dans ses pires moments, seule chez elle - et quand elle le faisait, c'était en "party-time" : les autres buvaient alors avec elle volontiers. Et quand il arrivait que ces débordements se produisent hors de ces cadres, les autres finissaient par la lâcher sur place quand elle dépassait les bornes. Mais personne ne lui avait vraiment dit qu'il était temps de stopper, encore moins qu'elle était irresponsable.

" Irresponsable ? Mes fesses ! Que je sache, je ne rentrerai pas en voiture, je n'ai pas d'arme sur moi et je ne compte pas aller sur le terrain désamorcer quoi que ce soit ! Bon sang, Ian, enlève le balai que t'as dans le fion, on est vendredi soir, je suis venue m'amuser un peu ! "

Elle se rapprocha de lui d'un air de défi, levant les yeux pour avoir le moins besoin possible de lever le menton pour le "toiser" malgré la différence de taille. Elle voulait que Ian comprenne qu'il ne l'impressionnait pas. Des hommes qui avaient voulu la soumettre, la rabaisser, la mettre "à sa place", elle en avait croisé plus qu'à son tour durant les 10 ans passés sous le drapeau. Elle avait à chaque fois gagné le respect par la force : travail acharné ou attitude de dure. Et celui qui persistait à vouloir la prendre comme quantité négligeable finissait invariablement à l'infirmerie en quelques coups bien appuyés. Elle n'avait aucun scrupule à utiliser sa mutation contre des abrutis dans ce genre, pour leur donner une leçon : ce n'était pas parce qu'elle était une femme qu'elle n'était pas capable de les mater. C'était ce qu'elle voulait renvoyer à Ian.
De près, Ian noterait sans doute qu'elle avait l'air beaucoup moins sure d'elle qu'elle ne voulait laisser paraitre, mais il était douteux que ce ne soit que du fait de l'alcool.

" Tu n'as pas à me donner de leçon sur quoi que ce soit. Tu ne me connais pas, tu ne sais rien de moi. " lacha-t-elle à mi-voix. " Je suis capable de me prendre en charge toute seule, sans personne pour me tenir la main. Alors tu peux aller retrouver tes charentaises si tu veux. Parce que tu as raison... " Elle haussa un peu les sourcils. " ...Je n'ai pas envie qu'un mec prenne ta place, il n'y a pas de place à prendre. Period. " Après tout, elle n'avais besoin de personne, et certainement pas d'un donneur de leçon. Son expression se ferma et elle passa à côté de lui, le heurtant de l'épaule volontairement, avant d'aller s'appuyer au bar avec un sourire féroce.

" Alex ! De la tequila et du citron vert s'il te plait ! Il est encore assez tôt pour mettre le feu ! " Elle tapa deux fois du plat de la main sur le comptoir. Elle n'avait pas tourné la tête pour voir ce que faisait Ian et ne comptait pas le faire, elle y mettait un point d'honneur. Pour le coup, il pouvait aller au diable que ça ne lui ferait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Sam 19 Oct - 6:02

– T'amuser ou te mettre minable ?! Il y a une différence Camy !

Son air de défi, il s'en fichait pas mal. Sa nièce lui avait infligé bien pire. Il avait presque plus peur d'elle que de Camy. Après tout, Hella était une mutante et il savait toujours pas ce dont elle était capable. Alors il étudia Camy d'en haut sans rien dire. Il avait même presque pitié d'elle. D'une certaine manière, il se voyait en elle, ce qu'il aurait pu être s'il n'avait pas rencontré Hayley. Il se laissa même bousculer sans rien dire. De toute façon, elle avait raison, ils ne se connaissaient pas. Mais ce n'était pas une raison pour rester là à la regarder s'auto-détruire.

Alors qu'Alex arrivait avec sa bouteille, un simple regard à Ian qui arrivait par derrière le dissuada de servir Camy. Pas qu'il avait peur de Ian, pas qu'il était d'accord avec lui non plus. Simplement, ce n'était pas ses affaires. Il était barman, il pouvait répondre à qui veut , servir qui voulait mais en l'occurence... Il répondait au plus costaud. Le barman haussa les sourcils en voyant Ian s'approcher et il releva la bouteille avant de secouer la tête.

– Désolé, ma belle. Mais lui il est plus grand que moi, alors...

Ian souleva Camy pour la mettre sur son épaule. Qu'elle le veuille ou non, la soirée était finie ici pour elle. Il allait la ramenait, qu'elle le veuille ou non et elle le remercierait sûrement le lendemain ! Ian salua Alex brièvement et bien que Camy puisse gesticuler ou hurler ou même le frapper, il s'en fichait. Rien que le fait qu'elle lui tienne tête signifiait qu'elle avait trop bu. Et pour lui, une femme alcoolique, c'était pas joli ! Certains n'aimaient pas celles qui disaient des gros mots, lui c'étaient celles qui se rendaient minables pour se faire remarquer comme Camy. S'il n'avait pas connu Cole et si ce dernier ne lui avait rien dit, les choses auraient été différente. Mais en l'occurrence, il s'inquiétait pour elle. Alors il s'en fichait qu'elle hurle. Être un peu le sauveur de tout le monde, ce n'était pas nouveau, il aimait ça et parfois on lui reprochait assez facilement même. Mais il n'avait pas envie de changer parce que ça ne plaisait pas aux autres. Il faisait ce qui était juste, le reste n'avait pas d'importance, on le remerciait toujours un jour ou l'autre. Et c'était sa façon aussi de revenir sur ce qu'elle disait, comme si elle n'avait besoin de rien. On avait tous besoin de quelque chose.

Sous le regard abasourdi d'Alex qui ne s'attendait très certainement pas à cette réaction de ma part, j'ai porté Camy jusqu'à la sortie, malgré les regards inquisiteurs posés sur nous. On avait beau être dans un bar, les gens détestaient être interrompus par ce genre de scène. Ce n'est qu'une fois dehors qu'il la reposa. Il espérait bien avoir secoué son estomac, suffisamment pour qu'elle prenne conscience de ce que l'alcool lui faisait. Mais elle trouvait sûrement le moyen de dire que c'était de sa faute. Il s'y attendait. Lui tenait une épaule fermement, il rapprocha son visage du sien pour prendre une voix grave.

– Tu peux bien t'amuser à ce jeu-là avec qui tu veux mais pas avec moi. Je ne suis pas Cole et je ne suis pas un de ces types qui te regardent faire sans rien dire, à s'amuser de toi jusqu'à un jour te retrouver à moitié comateuse dans les chiottes avec un truc assez humiliant sur la tronche. Et ça, c'est dans le meilleur des scénarios. Et tu sais que j'ai raison. Tu veux que je te parle du pire scénario envisageable ou bien tu te calmes maintenant ?

En haussant les sourcils, il chercha son regard. Il n'était clairement pas certain de faire mouche mais au moins, il essayait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Camy Adriacco
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : New York
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : précognition à court terme
Profession : Agent du FBI
Points de rp : 13

MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   Mar 22 Oct - 6:15


Chapitre clos, Ian allait rentrer chez lui, lui ficher la paix, et une fois qu'il serait loin, elle pourrait rentrer chez elle et finir la soirée comme elle l'entendait. Elle n'avait plus vraiment envie de finir la soirée au bar, mais elle n'avait pas l'intention de donner satisfaction à Ian en quittant les lieux sous son nez, question de principe. Mais il avait gaché le moment, indubitablement, et elle lui en voulait pour ca. La soirée aurait pu être nettement plus simple s'il n'avait pas décidé de jouer les rabat-joie. Elle avait passé une bonne soirée, elle avait été bien partie pour finir en beauté avant qu'il ne décide de lui donner des leçons de morale. Or il n'en avait pas le droit. Elle était capable de s'assumer elle-même, et surtout il n'était pas question de seulement commencer à admettre qu'il pouvait avoir raison. Elle n'avait pas d'introspection à faire, pas plus que n'importe qui. Pas vraiment…

Elle attendait donc le verre que lui servirait Alex plus pour la forme que par réelle envie de continuer la soirée ici - contrairement à ce qu'elle voulait renvoyer à Ian - mais ça ne l'empêchait pas d'afficher un sourire féroce, qui s'élargit à mesure qu'Alex s'approchait. Et qui se figea quand le barman se ravisa. Il comptait sérieusement rentrer dans le jeu de Ian ?!

" Que… Tu déconnes ?! Alex… " mais elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. La prenant par surprise, Ian la souleva sur son épaule comme un vulgaire sac de pommes de terre et se dirigea vers la sortie. La surprise était telle que son pouvoir se déclencha immédiatement. Elle commença de se débattre avant de réaliser qu'elle voyait ce qui allait se passer. Elle se vit échouer lamentablement à chaque tentative de dégagement qu'elle initia, et elle n'était pas assez en possession de ses moyens pour analyser correctement ses visions et agir en conséquence. Elle savait juste qu'elle ne pouvait se libérer de la prise de Ian, ce qui fait qu'elle ne se débattit pas tant que ça. Par contre, sa colère bouillonnait gentiment, avec des envies d'émasculation à vif.
Le plus casse-pied était qu'elle en avait pour quelques minutes avant de retrouver une vision du monde normale, ce qui n'était par forcément des plus intéressants dans le "monde réel"… Elle prévit Ian la reposer au sol, elle prévit aussi que sa tentative de le gifler échouerait tout aussi lamentablement que ses velléités de descendre de son épaule : elle n'avait pas les réflexes assez aiguisés ce soir pour le prendre par surprise. L'alcool n'aide pas les combattants, il fallait le reconnaitre. Du coup, elle se contenta de le foudroyer du regard.
Le pire ? Elle entendit son petit speech en double, à 2 secondes de décalage. Ce qui fait qu'à défaut de lui répondre immédiatement, elle lui rendit un regard las. Elle se sentait fatiguée d'un coup. Ses arguments touchaient forcément une part d'elle-même, mais elle n'était pas en état de les entendre. Et puis surtout, elle n'arriverait pas à se débarrasser de lui, en tout cas pas sur ce qu'elle pouvait prévoir lorsqu'elle passa en revue les possibilités qui lui venaient à l'esprit. Alors...

" Tu veux que je rentre chez moi, c'est ça ? Ok. " Elle donna une vive secousse pour se dégager de sa prise sur son épaule et avec une grimace dégoutée, elle tourna les talons pour prendre la direction de son appartement d'un pas lent pour assurer son équilibre : elle était perchée sur 10cm de talon aiguille, autant ne pas risquer de se faire une cheville. Ca ferait trop plaisir à l'autre donneur de leçon, tient…

Elle espérait qu'il en resterait là, mais sa capacité précognitive lui fit voir qu'il la suivrait, et les pas derrière elle confirmèrent ce qu'elle avait prévu.
Les mâchoires serrées, elle ne lacha pas un mot durant les 10 min de marche qui les séparaient de son appartement, et pour cause : les 3 premières minutes où son pouvoir était encore actif, elle prévit que toute tentative de discussion se solderait par un conversation désagréable. Et pour les 7 restantes, elle n'avait pas envie de tenter le coup. Autant rentrer tranquillement… autant que possible.

Toujours silencieuse, elle ouvrit la porte de son immeuble et grimpa les trois étages pour atteindre son appartement, ouvrit la porte et entra. Elle quitta ses chaussures pour se retrouver pieds nus sur le parquet, et comme à chaque fois qu'elle rentrait grognon, elle alla droit au bar duquel elle sortit une bouteille et un verre.

" Je suis rentrée, je suis vivante, tu peux te casser maintenant ! Fout moi la paix ! " cria-t-elle en direction de Ian.

[pour l'appart, c'est celui de Ted et Marschall, avec une chambre en moins]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rien que toi et moi [Camy/Ian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien que toi et moi [Camy/Ian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo :: Bao'Bar-