Partagez | 
 

 Jaxon Corporation (Maddison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Maddison L. Perterson
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : New York
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans
Pouvoirs : Détecteur de mensonge
Profession : Étudiante, science du comportement, psychologie
Points de rp : 55

MessageSujet: Re: Jaxon Corporation (Maddison)   Jeu 5 Sep - 10:35

Elle avait été étonnée quand Adam avait accepté la proposition aussi rapidement, sûrement trop habituée à voir les gens chercher à se débrouiller tout seuls ou, du moins, à accepter difficilement de l’aide. Ils avaient rejoint la voiture et, une fois de plus, Maddison se retrouve derrière le volant. Et là, tout de suite, parce qu’elle sait qu’elle va conduire, elle n’est pas certaine d’apprécier autant New York que lui. Ca ne l’empêche pas de sourire en secouant doucement la tête. SA ville, à croire que New York possède une personnalité, que c’est une personne à part entière avec, finalement, quelques personnes qui se l’appropriait. Sa ville, son terrain de jeu…

Adam avait parlé du fait d’être jeune et, quand elle y repense, elle trouve qu’il fait plus âgé sur un tas de domaines. Ses activités, les recherches qui en découlaient, qui font perdre un peu de l’insouciance que l’on peut avoir vers 20 ans – Il devait bien se situer par-là non ? Pour elle, cet âge, c’est celui où il n’y a pas de problème, où tout n’arrive qu’aux autres, on se soucie peu des autres dans le fond. Même dans sa relation avec Salem, de ce qu’elle en sait, il fait plus âgé. Fiancé à la vingtaine, elle trouve ça jeune, que c’est presque inconscient venant de la part de n’importe qui mais, lui, méthodique, ça ne ressemble pas tellement aux sentiments qu’on peut penser ressentir à cet âge.

Elle s’arrête à un feu rouge, l’entend lui parler de ce qu’elle a fait et essaye de ne pas trop sourire. En vain. Flatté, un peu fière parce que ça venait de lui, elle se concentre sur le feu qui passe au vert plutôt que de passer dans les tons rouges. Elle n’est pas spécialement d’accord avec lui mais a acquis la certitude qu’il est bien plus objectif qu’elle. Maddison ne cherche même pas à contre argumenter, ce genre de comportement, pour elle, c’est surtout une façon de se faire mousser un plus longtemps. Elle sait qu’elle a beaucoup de chemin à faire mais, c’est un bon début.

_ Au poker ?!

Une exclamation amusée et intriguée à la fois qu’elle ne sait pas retenir. Le plus drôle c’est qu’elle n’a encore jamais songé à cet aspect-là dans son pouvoir. Pas assez attiré par l’argent pour chercher absolument comment pouvoir s’en procurer par le biais de son pouvoir. Elle est étonnée que cette proposition puisse venir d’Adam mais, comprend la raison de cette suggestion à son explication.

_ Ah, l’espace d’un instant j’ai cru que tu proposais un plan pour arrondir les fins de mois.

Elle tourne la tête vers lui, un instant, souriante et amusée avant de se concentrer sur la route à suivre. Elle réfléchit à ce que peut donner son pouvoir autour d’une table de poker. Fronçant légèrement les sourcils, elle se demande si ça peut fonctionner. Les gens ne mentent pas quand ils annoncent une relance ou qu’ils se couchent, c’est réellement ce qu’ils font. Ça peut fonctionner sur les personnes qui parlent un peu plus que les autres, qui disent attendre quelque chose en particulier, qui annoncent suivre juste pour voir le flop mais, hormis ça ?

_ J’suis pas certaine que ça fonctionne de cette manière. C’est, effectivement, pas tellement des mensonges juste une annonce des actions qu’ils vont faire.

Elle pince les lèvres, tourne dans une direction qu’Adam lui a donnée avant de reprendre.

_ Mais, je ne perds rien à essayer.

Ça peut être amusant, comme il l’a suggéré d’ailleurs. Elle se dit qu’elle peut même demander à son frère, fraichement retrouvé. Disons qu’ils ont à nouveau ouvert le dialogue en remettant à plat les soucis qu’ils avaient pu avoir et dont ils n’étaient même pas responsables. Elle reste un moment à songer à cette éventualité, silencieuse, se contentant de suivre les indications données. Ce n’est que cette période de silence passé, qu’elle ouvre à nouveau la bouche.

_ En fait, je crois même que j’ai la personne idéale pour tester un peu les limites de ces intuitions.

Finalement, elle l’aime bien ce mot. Elle sait que ce n’est pas le bon terme mais c’est le premier qu’elle a utilisé, c’est celui qui lui convient le mieux. Quoi qu’il en soit, elle vient de prendre la décision d’utiliser Alex comme cobaye, il s’est proposé en même temps. Lui-même le dit, c’est un menteur professionnel alors, en y réfléchissant bien, faire ses armes sur lui n’est pas une mauvaise idée. Ça reste la famille.

Maddison, à l’endroit indiqué, se gare ou tente de le faire dans un premier temps. Définitivement, elle n’aime pas manœuvrer, accentuant un peu l’archétype féminin à ce sujet. S’y reprendre à 3 fois pour entrer dans une place, ce n’est pas ce qu’elle pourra mettre en évidence sur son CV. Pour sa défense – il faut bien se justifier – ce n’est pas sa voiture. La mutante, après avoir enlevé sa ceinture, coupe le moteur et se tourne vers Adam pour lui tendre les clés.

_ Et, euh, merci pour aujourd’hui. Un sourire discret sur son visage. J’crois que j’en avais besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Adam Tenseï
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 430
Date d'inscription : 14/01/2012
Localisation : New York
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 21 ans
Pouvoirs : Précognition / Postcognition
Profession : Coach sportif
Points de rp : 470

MessageSujet: Re: Jaxon Corporation (Maddison)   Jeu 5 Sep - 15:08

S’il y avait bien une chose dont Adam ne parlait pas beaucoup, en tout cas jamais pour lui-même, c’était d’argent. La plupart de ceux qui l’entouraient, et même ses amis les plus proches, n’avait aucune idée précise des ressources du mutant ; tout ce que l’on savait, c’était que, de toute évidence, il n’en manquait pas, mais qu’il ne roulait pas non plus sur l’heure — l’Asiatique se maintenait dans une normalité si parfaite que, pour être un comptable averti et un peu scrupuleux, l’absence presque totale de fluctuation dans ses capitaux personnelles en devenait pour le moins suspecte.

Alors il ne réfléchissait pas à la manière dont Maddison pouvait augmenter sa fortune personnelle en tirant parti de son pouvoir, mais s’il devait y en avoir une ou deux, comme pour la plupart des mutants. Si elle l’avait tenté, elle n’aurait sans doute pas été la première à essayer : de loin, Adam avait déjà eu vent, une ou deux fois, de mutants qui avaient tenté d’exploiter leurs dons pour faire grossir leur patrimoine, avec des succès, il fallait bien le dire, assez inégaux.

Il réfléchit à nouveau. Il n’était pas un joueur de poker particulièrement émérite, mais il avait fait deux ou trois parties et il pensait voir à peu près, en gros, comment les choses se déroulaient. Il finit par hausser les épaules.


— Parfois, les pouvoirs ont des développements cachés. Certains arrivent très tard, en fait, même bien avancé dans l’âge adulte. D’autres fois, au contraire, ils sont stables, du moins dans leurs mécanismes généraux. Mieux vaut tester, tu sais, tâter le terrain, pour pas être trop surprise, surtout quand tu risques pas grand-chose.

Il y avait aussi des moyens, des moyens de forcer les gens à se prêter à un pouvoir, de créer des failles, comme il le faisait lui-même, quand il interrogeait quelqu’un, en distordant le rythme habituel d’une conversation, pour être le seul à pouvoir anticiper ou revenir en arrière. Mais l’heure n’était pas à un cours, qu’il eût d’ailleurs été incapable d’improviser comme cela, au pied levé. Il se promit néanmoins de réfléchir encore un peu plus au pouvoir de Maddison, pour trouver avec elle des moyens de le mettre à profit.

La voiture ne tarda pas à se ranger dans le parking d’un immeuble du centre culturel, moins luxueux que la majorité des bâtiments du quartier, reconstruits ou aménagés en lofts, mais confortable tout de même. Adam déboucla sa ceinture et récupéra les clés de la voiture. Il hocha la tête quand Maddison le remercia.


— J’comprends ça. J’dis pas qu’on s’sent mieux tout le temps, mais c’est plus, je sais pas, c’est plus vivable, si on peut en faire quelque chose.

En tout cas, c’était le seul moyen qu’il avait trouvé d’affronter durablement les doutes et les douleurs qui naissaient de son propre pouvoir. Il avait conscience désormais qu’il était allé trop loin, beaucoup trop loin sur ce chemin, et qu’il s’était oublié lui-même en se sacrifiant compulsivement à la cause commune, pour des étrangers, dans toutes les circonstances, mais il comprenait que cet excès-là n’invalidait pas tout son engagement et que, pour une large part, c’était grâce à des missions semblables à celle qu’ils venaient, mine de rien, d’accomplir, qu’il avait pu survivre à son adolescence.

— Et merci à toi d’m’avoir accompagné. Attends.

Il fouilla dans la poche intérieure de la veste de costume qu’il portait encore, sortit l’une des cartes de visites de Junichiro qu’il avait faites imprimer pour l’occasion et griffonna, au dos, un numéro de téléphone, avant de tendre le bristol à sa conductrice d’un jour.

— Tiens, c’est mon numéro. Le vrai. Appelle moi, si jamais…

Il haussa les épaules et sourit.

— Appelle moi pour n’importe quoi, en fait. Si tu cherches un club de sport, un magasin de jeux vidéos, des conseils de mutant ou quelqu’un pour une partie de bowling.

Avant, il aurait maintenu leur relation dans le strict périmètre du mystère toujours un peu opaque d’une vie aventureuse et secrète, mais il appréciait Maddison, ce qu’il avait aperçu d’elle, sans doute parce qu’il s’y retrouvait un peu, et, désormais, il était plus capable de concilier les différents aspects de sa vie. Les deux mutants sortirent de la voiture, qui se referma d’elle-même quand ils commencèrent à s’en éloigner.

Ils contournèrent le parking et Adam désigna la rue qui passait devant l’immeuble.


— Y a souvent des taxis par là, sinon…

Il pointe un abribus du doigt, à quelques dizaines de mètres.

— Là-bas, ça va vers le campus aussi. Et le métro est par là.

De vagues murmures de protestation s’élevaient au coin de la rue, suivis par le son caractéristique de petites roulettes sur le bitume et, en une seconde, le visage d’Adam s’illumina, avant que l’Asiatique ne retrouvât un semblant d’impassibilité. Alors que les passants, de l’autre côté de la rue, se reculait pour laisser passer, à contrecoeur, un jeune homme qui ne devait pas avoir plus de dix-huit ans et qui maniait son skateboard à toute allure, Adam se retourna vers Maddison et, un peu précipitamment, déclara :

— Faut qu’j’y aille. Merci pour la conduite. On s’revoit bientôt.

Et avec un dernier sourire, déjà un peu distrait, il traversa la rue à grands pas et se posta au pied de l’immeuble. L’adolescent sur la planche à roulette s’arrêta pile devant lui, baissa le casque qui crachait sans doute de la musique trop forte autour de son cou et vint se coller contre Adam, ou alors c’était Adam qui, les mains posées en bas de son dos, le collait en lui — puis ils s’embrassèrent, manifestement sans se soucier du reste du monde, le skateboard et la mallette d’homme d’affaire posés contre le mur de l’immeuble, l’un en costume-cravate, l’autre avec ses baskets de collection et sa coiffure soigneusement déstructurée au gel.

Et Junichiro Watanabe devint de seconde en seconde un fantôme de plus en plus inconsistant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maddison L. Perterson
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : New York
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans
Pouvoirs : Détecteur de mensonge
Profession : Étudiante, science du comportement, psychologie
Points de rp : 55

MessageSujet: Re: Jaxon Corporation (Maddison)   Jeu 5 Sep - 15:49

_ Pas de soucis, bonne fin de journée.

Un peu curieuse, il faut bien l’avouer, Maddison l’a regardé partir rapidement et… Elle s’est mise à sourire parce que ça semblait presque surnaturel. Ce type, Adam, en costume/cravate aux airs si distants – quoique, pas tant que cela finalement -, avec ce skateur. Ce n’était pas le fait que ce soit deux personnes de même sexe qui la surprend mais le contraste qu’ils donnaient, sur ce trottoir. Elle avait cherché à imaginer Salem – il doit s’agir de lui, non ? – et n’était jamais arrivé à cette allure. C’est avec ce sourire plus amusé que surpris, qu’elle tourne les talons pour suivre la direction du campus.

Elle fait quelques pas avant de poser son regard sur la carte de visite qu’elle a dans les mains, encore surprise d’y trouver le numéro de téléphone du –finalement- jeune homme. Ca a quelque chose de banale qui contraste avec ses deux seules rencontres avec lui. Maddison trouve presque bizarre d’utiliser cette carte juste pour proposer un bowling. Il joue vraiment au bowling ? Un regard perplexe sur la carte et elle comprend que, justement, elle ne comprend rien à Adam. Elle l’imagine plus potasser des livres ou un sujet en particulier que de se retrouver devant une console de jeux.

On a une tendance assez naturelle à imaginer les gens dans un environnement particulier, qui correspond aux rencontres que l’on a pu avoir avec eux. Maddison n’échappe toujours pas à cette règle, deux fois elle l’avait vu parce que le pouvoir d’Adam l’avait envoyé quelque part. Difficile pour elle d’imaginer qu’il peut avoir d’autres activités en dehors de ça même si, de ce qu’il en a dit, elle sait qu’il a un boulot et, de ce qu’elle en a vu, qu’il a réellement un petit ami. Fiancé. Elle n’avait pas de raison d’en douter en même temps.

Le bruit caractéristique d’un bus lui fait lever la tête et, dans la foulée, parce que la promesse d’une attente ne lui plait pas, elle se met à courir. Heureusement qu’elle a l’habitude des talons, ça lui permet de monter à l’intérieur et de se laisser conduire jusqu’au campus. Un trajet qui lui laisse un sourire sur les lèvres en repensant à la journée, pas si horrible que cela dans le fond. Elle est loin de s’admettre qu’elle a fait du bon boulot, elle s’est contentée de faire ce qu’on lui demandait. C’est un début. Perdue dans ses pensées, dans les interrogations que lui laissent ses peu nombreuses entrevues avec Adam, elle ne voit pas le temps passer et descend du bus pour rejoindre son bâtiment. Deux étages plus tard, alors qu’elle est sur le pas de sa porte, une voix l’interpelle.

_ Hey Maddie
_ Ouep ?

Clé dans la serrure de sa porte elle se retourne pour voir Peter, un étudiant de sa promo, sûrement dans le coin pour aller voir une fille quelques portes plus loin. Elle le trouve surpris, pas étonnant avec l’accoutrement qu’elle se tape.

_ T’as eu un entretien d’embauche ou un truc dans le genre pour être sapé comme ça ?

L’idée la fait sourire encore un peu plus, laissant Peter un peu plus perplexe et insistant du regard pour avoir une réponse. Outre la tenue qu’elle a, c’est surtout le sourire qu’elle porte sur le visage qui l’interpelle, généralement quand elle pense que personne ne la regarde, elle a ce visage songeur, vide de tout sourire. Aujourd’hui, c’est différent, il se demande juste pourquoi.

_ C’est une longue histoire.

Avant qu’il ne pose plus de question, elle le gratifie d’un dernier sourire et se tourne pour ouvrir sa porte et s’engouffrer dans son appartement. Ses chaussures sont la première chose qu’elle enlève. Plus tard, dans une tenue qui lui ressemble plus, la carte de visite d’Adam posé sur la table, à côté de la boite à chaussure qu’elle a de nouveau ouverte, elle se replonge dans ces histoires qu’elle est la seule à connaitre. Elles prennent une autre dimension, les lis de manière différente.

Aujourd’hui, elle vient de trouver une utilité à son pouvoir, une autre façon de l’utiliser à laquelle elle n’avait pas pensé jusqu’à présent. Un premier pas qui lui donnait envie d’aller chercher les réponses à certaines questions pour pouvoir en faire d’autres par la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jaxon Corporation (Maddison)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jaxon Corporation (Maddison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Central Park-