Partagez | 
 

 Full screen - Meggan/Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Full screen - Meggan/Ian   Lun 10 Juin - 13:15


F u l l • s c r e e n
Meggan Braddock / Ian Marshall

    "Prends toujours un peu de temps pour toi dans la semaine." Pour moi, c'était le samedi après-midi. Je prévoyais toujours de sortir le soir avec des collègues et en général, ça se terminait par une nuit blanche avant d'aller au travail le dimanche matin. Mais le samedi après midi, je le passais avec moi. Le matin, je courrais, je profitais, je me sentais seul en ville alors j'allais arpenter Central Park. Je rentrais et je mangeais un morceau et je décidais de ce que je voulais. Cet après-midi là, je m'ennuyais quelque peu et j'ai pensé aller faire un tour au cinéma, ce que je fais, finalement, assez rarement, ayant une plutôt belle dvdthèque chez moi. Mais une fois devant l'ancien théâtre et bien... Je me suis retrouvé face à un choix assez restreint.


Dans l'idée de passer du temps avec lui-même, Ian s'était rendu dans un cinéma de Soho, un peu éloigné de chez lui pour en profiter pour marcher. Mais devant les affiches, il soupira en se demandant franchement pour quoi il allait pencher. Il opta finalement pour un pseudo thriller/course poursuite... Mais Ian, avec toute sa patience face aux gens, n'aimait pas s'ennuyer. Et c'est pourtant le sentiment que lui procura ce film. Alors, quand vers le milieu, il menaça de s'endormir faute d'intérêt, il lui sembla que ses jambes le gênaient et qu'il avait besoin de marcher. Il tenta encore de tenir le coup mais ses yeux menaçaient toujours de se fermer.

Il finit par se lever, passant devant les gens pour finalement sortir de la salle. Il secoua la tête, comme si le soudain calme l'avait rendu sourd. A cette heure-ci, il n'y avait personne dans le cinéma, tout le monde était dans les salles ou pas encore arrivé. Il se dirigea vers le comptoir pour demander un soda qu'il pourrait éventuellement emmener pour tenir devant le reste du film. La main sur le comptoir, il regarda autour de lui à la recherche, sûrement, d'une bonne raison pour ne pas y retourner et trouver mieux à faire. Maintenant qu'il était sorti, il poussa un profond soupir. Ca l'ennuyait d'avance d'y retourner.

Ses humeurs étaient parfois changeantes. En plus de vivre jour pour jour, il vivait heure pour heure. L'envie cinéma était passée très vite à "hâte de retrouver les copains ce soir au bar". Et puis il y avait tout ce qui tournait dans sa tête. Sa nièce fit irruption dans sa tête Et il tendit un billet, les yeux dans le vague dans un bref "merci" et il prit son soda. Il se retourna pour regarder les affiches autour de lui. Quel genre de films pouvait-elle bien aimer ? Elle l'avait mise à la porte mais l'envie de retourner la voir le tiraillait. On ne tournait pas le dos à la famille et ce n'était pas ce qu'il ferait. Il porta la paille à ses lèvres en réfléchissant - peut-être un peu trop. Sa nièce, son frère, l'Afghanistan, ça tournait beaucoup pour quelqu'un qui cherchait simplement à passer du temps avec lui-même dans une salle obscure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Lun 10 Juin - 20:22

Les samedis s'enchainaient avec une routine agréable. Une semaine sur deux était consacrée au shopping. Outre le plaisir infini qu'elle y prenait, cela lui permettait aussi de prendre la température de la ville. Les humeurs des New-Yorkais étaient un véritable baromètre des intentions à l'égard des mutants, et Meggan faisait un rapport détaillé aux membres de son petit groupe sur ses impressions et sur les courants qui agitaient le peuple.

Les autres samedis, elle les gardaient strictement pour elle et en profitait pour aller au cinéma. Elle avait toujours adoré cela, et lorsque l'émergence de sa mutation l'avait contrainte à mettre des distances entre elle et le commun des mortels, elle avait souffert de devoir se passer de ce loisir. Maintenant qu'elle arrivait mieux à juguler ses capacités, elle pouvait profiter des films presque en entier, et ne s'en privait pas.
Ce jour là, elle avait choisi une comédie à l'eau de rose, persuadée de passer un moment tranquille. Seulement le film était beaucoup plus dramatique que ne le laissait penser le résumer, et elle n'avait pas eu la présence d'esprit de vérifier la bande annonce sur internet. Monumentale erreur : au bout de dix minutes à peine, les trois quarts de la salle était en larmes et Meggan était plus concentrée à ne pas se faire submerger par la dépression ambiante qu'à comprendre le film. Comprenant finalement qu'elle allait complètement s'épuiser si elle persistait, la jeune femme finit par se précipiter hors de la salle, prête à éclater en sanglots. Elle se réfugia dans les toilettes bienheureusement vides et prit le temps de se décharger de ces émotions plus intenses qu'elle ne l'avait escompté, tout en se fustigeant pour sa négligence. Elle savait pourtant qu'elle ne pouvait pas faire n'importe quoi lorsqu'elle se mêlait aux autres...

Après avoir finalement mis les compteurs à zéro et quoiqu'encore un peu défaite, elle ressortit dans le hall. Elle n'avait pas envie de gâcher son ticket de cinéma, mais l'idée de retourner dans la salle pour subir le bombardement intensif qu'elle avait déjà expérimenté était tout sauf séduisant.
Elle réalisa alors que l'indécision qu'elle ressentait n'était pas seulement la sienne. Elle avait identifié sans peine l'ennui blasé des employés - pas besoin de les "cibler" pour savoir que ce sentiment venait d'eux. Parcourant le hall du regard, elle constata qu'il n'y avait qu'une seule autre personne à part elle. Était-ce un mauvais film qui lui inspirait si peu de motivation ? Probablement...
Avisant le gobelet qu'il tenait à la main, elle réalisa qu'un peu de sucre lui ferait le plus grand bien. Rajustant son sac, elle commanda un soda et, se composant un sourire sur sa mine encore marquée d'un peu de tristesse, elle lâcha :

" J'imagine que tout les films ne peuvent pas être bons... " Elle se porta à sa hauteur et réalisa soudain qu'il était immense...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mar 11 Juin - 11:23

Mais alors qu'il ne faisait plus rien, dans le hall si calme avec seulement une petite télé qui diffusait des bandes annonces en boucle, Ian eut une soudaine envie de sortir et d'aller polluer les gens également. Le seul remède à cette envie, c'était... Il se retourna vers le vendeur solitaire qui nettoyait ses machines et demanda le plus gros paquet de chips, en plus de son soda. Quand une jeune femme l'imita, il lui offrit un bref sourire en cadeau et rit à sa réplique avant de hocher la tête.

– Je crois que le pire, c'est quand on exerce un des métiers représentés dans un film et qu'il nous est impossible de rester objectif.

Il fut étonné, cependant, que quelqu'un adresse la parole à un inconnu. Aujourd'hui, les gens se voyaient à peine, communiquaient à peine, c'était à croire qu'ils étaient tous devenus invisibles les uns vis à vis des autres. Ian avait ces comportements en horreur, alors quand quelqu'un faisait un pas vers lui sans éprouver de peur, de crainte ou peu importe quoi, c'était toujours de la confiance qu'il retrouvait en l'être humain. De quoi engager une conversation... Les ne pensaient qu'à se faire des guéguerres entre eux ou à s'en amuser, probablement pour se sentir plus vivants. Ian n'aurait su leur en vouloir mais pour lui qui avait vu des guerres, causant des milliers de morts, il lui était très difficile d'accepter que des personnes civilisées puissent se détester autant. Et l'amour dans tout ça ? L'amour était partout... Souriant, malicieux, il leva son index pour l'agiter au rythme du synopsis.

– C'est... L'histoire d'un mec qui a une fille qui est kidnappée par une bande d'autres mecs. Mais en fait, le père, c'est un ancien Marine et fallait pas toucher à sa gamine, voyez ? Alors il vous sort tout une batterie d'armes toutes droits sorties du Mossad et il retrouve sa nénette en moins de 24h. Très sincèrement, j'ai beaucoup de mal à croire à une possible crédibilité mais... Je peux comprendre que les gens aiment bien, on se prend pas la tête.

Il lui avait fallu plus de 24h pour retrouver sa nièce et probablement encore bien plus pour la retrouver totalement auprès de lui, en tant que telle. Bien qu'il ne perdrait pas espoir de la convaincre d'être son Oncle Ian, il savait déjà que le chemin serait parcouru d'embuches... Oh oui... Mais à elle non plus, il ne pouvait en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mer 12 Juin - 6:22

Le sourire amusé qu'elle eut à sa remarque n'avait plus rien de triste, quoiqu'il lui faudrait un peu plus de temps pour récupérer de son erreur de navigation. En tout cas, Meggan réagit à deux choses : d'une part, la remarque et l'explication spontanée de l'homme au soda, et d'autre part parce qu'elle avait perçu sa surprise - déduction encore une fois : à moins qu'un des employés à proximité n'ait été attrapé par son patron en train de piquer dans la caisse, l'étonnement qu'elle avait ressenti ne pouvait venir que de l'autre client du cinéma présent dans le hall. Elle supposa qu'il ne s'attendait pas à ce qu'une inconnue lui adresse la parole aussi facilement, mais c'était après tout qu'une manifestation du naturel de Meggan.
Elle allait spontanément vers les autres, même si elle ne faisait plus preuve de la même insouciance que dans son enfance. Elle savait désormais avec une trop grande précision à son goût qu'un sourire pouvait cacher bien plus qu'une simple manifestation d'amitié, c'est d'ailleurs ce qui avait forgé sa conviction que les humains n'hésiteraient pas à faire la guerre aux Mutants et à les exterminer - conviction renforcée par les discours de Magneto. Malgré cela pourtant, elle ne renonçait pas au plaisir de nouer de nouvelles connaissances. Vissée à son téléphone toute la journée à écouter des clients hostiles - heureusement que les émotions ne passaient pas par les lignes électriques - elle ne pouvait qu'apprécier des contacts plus naturels, même s'ils n'étaient pas sans arrière-pensée.

" Sacré programme ! Quitte à paraitre cliché, ces films très ... masculins ... ce n'est pas ma tasse de thé ... " elle n'avait tenté qu'une seule fois et était sortie très rapidement, constatant que les films d'action de ce type faisait ressortir de façon débridée les pulsions les plus sombres des spectateurs. Après 15 min de combat à l'écran, la salle était saturée d'intolérance et de violence. De la même façon qu'aujourd'hui, elle s'était précipitée dehors. " Cela dit, il semble que votre synopsis est assez clair pour se faire une idée précise du film, au moins. Dans mon cas, je me suis laissée piéger par " une belle histoire d'amour qui triomphe de toutes les embuches " ... " elle s'était laissée aller à une envolée lyrique en décrivant le film. " ... pour finalement tomber sur un remake de Bambi version humaine. Je suis sure que la salle est plongée sous l'eau tellement c'est larmoyant... Une psychothérapie est plus que nécessaire après ca, je suis sure... " Elle prit une gorgée de soda, détaillant l'air de rien l'autre spectateur déçu. Rien dans sa tenue ne trahissait le militaire, à part sa carrure.

" Vous êtes un agent du Mossad ? " Elle ne croyait pas vraiment à sa question, c'était plus une taquinerie qu'autre chose, mais la question était évidente : il disait exercer un des métiers représentés, et il n'avait cité que ces deux corps armés. Meggan en déduisait logiquement qu'il appartenait à l'un des deux, et avait peut être combattu l'autre. Elle appuya sa question d'un sourire espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mer 12 Juin - 9:34

En voilà un petit bout de femme rigolo. Il sourit un peu plus à son propre synopsis, amusé à son tour. Grignotant ses chips d'un geste machinal, il l'écouta dépeindre le genre de films auquel il aurait pu emmener sa nièce. Mais en son fond intérieur, il songea "Non, je doute que ce soit son genre." Mais quel était son genre, il n'en savait rien. Mais à présent, il avait cette obsession pour elle, il avait très envie de l'emmener au cinéma. Demain, après le travail, il se rendrait chez elle pour lui proposer. C'était aussi un moyen de lui montrer qu'il n'abandonnerait pas, pas comme son frère. Et à la question de la jeune femme, il éclata de rire.

– Oh non non non, je ne suis pas du Mossad. Ils m'ont demandé mais j'ai refusé !

Il garda son sourire avec un léger mouvement de sourcil amusé et taquin. Est-ce que c'était vrai ? Allez savoir. Les gens avaient un rapport très particulier à la guerre. Ils aimaient bien trop l'exhiber à son goût, c'était aussi paradoxal que malsain. Alors dire qu'il était militaire n'était pas son genre. Il préférait garder ça pour lui.

On me posait régulièrement plein de questions comme... "C'était comment là-bas ?" "Vous avez tué beaucoup d'arabes ?" "Ca vous a fait quoi ?". Je les défiais de mettre un seul pied là-bas pour comprendre la simple réalité. Ce que les médias aiment à nommer un "conflit" par exemple, est en réalité une guerre. Ce que le gouvernement aime désigner comme "terroriste", "islamiques", sont en fait, pour la plupart, des gens comme vous et moi, qui n'ont pas demandé à ce que ce "conflit" détruise leur terre. Fallait les voir pêcher au RPG. Ces mecs savaient encore se marrer. Je crois qu'en réalité... Tout le monde se fout pas mal de l'Afghanistan. Mais c'est une bonne publicité pour la vente d'armes. Le reste du monde s'offrait des villas et des jacouzis surchauffés sur le dos de leur came, de leur pétrole et que sais-je encore. Mais eux vivaient comme une Afrique du Tiers-monde. A mes yeux, ils avaient le droit d'être en colère... Non, je n'avais pas très envie que les gens sachent de quel pays je venais. Ils ne pourraient pas comprendre. La plupart du temps, je n'étais pas sûr de comprendre moi-même...

Mais Ian jouait sur l'humour pour dissimuler ses véritables pensées. Engouffrant plus de chips dans son gosier que de sucre issu de son soda. Le mélange sucré/salé, il adorait ça. Il secoua la tête et finit sa bouchée avant de reprendre.

– Non, je ne suis qu'un agent de sécurité. Rien de plus.

Il sourit un peu plus à ce jeu de mot porté sur l'humour autant que la vérité. Ian aimait bien rigoler. C'était son fond de commerce, il était plutôt bon à ça ! La guerre lui avait apporté plus de paix que de colère, allez comprendre. Le "conflit" au Moyen-Orient, ça le faisait doucement rigoler... Mais il avait éprouvé tant de haine et de colère pendant plusieurs années qu'aujourd'hui, il ne restait plus rien. Sauf de l'incompréhension et un très fort désir de paix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Ven 21 Juin - 6:21

Un instant, il sembla se débattre avec des pensées contradictoires, mais cela ne dura pas assez longtemps pour que Meggan ait le temps de l'analyser. L'éclat de rire de l'armoire à glace la surpris mais lui arracha un sourire radieux. Au moins, ca, c'était franc et spontané ! Sa petite remarque et surtout son air mystérieux incitait à penser qu'il pouvait dissimuler quelque chose, et les bribes que Meggan capta confirmaient cette impression, mais il y avait autre chose. Un inconfort qui ne cadrait pas avec une simple blague. L'homme n'était peut être qu'un agent de sécurité aujourd'hui, mais Meggan avait l'intuition qu'il ne l'avait pas toujours été, et que cela avait laissé des traces. Le genre de trace dont on ne se défaisait pas, mais Meggan sentit aussi que derrière ces traces indélébiles, il était en paix avec tout ce passé. Ca n'avait pas du être rose tous les jours...
Instinctivement, elle faillit émettre des ondes d'apaisement et de réconfort. Pas qu'il en ait eu particulièrement besoin, mais simplement par sympathie. Elle se retint néanmoins - le temps de se rappeler comment il fallait faire - : il n'était absolument pas nécessaire de se fatiguer pour ca.

Elle se contenta donc de lui offrir un nouveau sourire, le genre qui remonterait le moral même à un mourant.

" Il doit y avoir plus d'animation que dans mon service... Je suis téléconseillère. " lui dit-elle sur le ton de la confidence. " Autant dire qu'il n'y a pas souvent de courses poursuites ou d'imprévus de quelque nature que ce soit. " Elle n'ajouta pas que c'était précisément pour la routine contrôlée qu'elle avait fait ce choix : peu de risque d'être assaillies d'émotions trop puissantes pour les canaliser, ou qu'elle même réagisse assez violemment pour perdre tout contrôle et finir dans les choux comme cela lui était si souvent arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 22 Juin - 22:50

Une nouvelle fois, Ian eut un léger rire et secoua la tête.

– La plupart du temps, je suis agent de sécurité... la nuit. Alors niveau animation, je suis imbattable, à moins que vous trouviez quelque chose de particulier dans le poker avec des crayons de différentes tailles en guise de jetons. Celui qui gagne a le droit de faire la ronde suivante pour se dégourdir les jambes.

Il piqua dans ses chips et la désigna avec une avant de reprendre.

– Je parie que vous devez avoir de sacrées histoires à raconter au fil de vos journées. ne mentez pas, j'ai une cousine qui a fait ce que vous faites, c'était le sport du dimanche. Chaque repas de famille, elle nous racontait une blague sur une anecdote qu'elle avait eue dans la semaine.

Ian étudia la jeune femme un instant. Sans la juger ni rien, juste... Cette fille l'avait abordé quand il ne s'y était absolument pas attendu. Elle était là, face à lui et elle lui parlait... Comme s'ils se connaissaient finalement. Qui faisait encore ça aujourd'hui ? Ian était assez impressionné par cette aisance dont elle faisait preuve. Il en sourit même en se rendant compte que ça faisait un moment qu'il n'avait pas regardé une femme d'un peu plus près qu'un être humain normal. Elle avait l'air sociable et lui l'était très certainement. Il appréciait la compagnie des autres, surtout de ceux qui lui souriaient sans arrières pensées. Il plissa le nez doucement et montra la sortie de son gobelet de soda.

– Si vous ne comptez pas retourner à votre film, est-ce que je peux vous offrir un café et vous me raconteriez certaines de vos anecdotes ?

Ian n'était pas dragueur, cependant il était bon charmeur et les femmes ne lui avaient jamais fait peur. Il en éprouvait même une certaine aisance et ça avait toujours été le cas. Il ne comprenait pas ces gens qui disaient que les femmes étaient incompréhensibles. Les ado... oui. Les femmes, non. Et pour ne rien gâcher, il les aimait, surtout quand elles avaient du caractère sans pour autant partir en croisade pour tout et n'importe quoi. Il aimait le caractère, pas la rébellion. Il ignorait si Meggan avait du caractère mais il était curieux de le savoir. Ca faisait un moment qu'il n'avait plus passé un moment simple avec une femme et il se rendit compte que ça lui manquait. Sortir de la vie du travail et de ses collègues, sortir du complexe de sa nièce et du contexte militaire, de la sécurité et des armes... Vivre simplement était aujourd'hui quelque chose qu'il recherchait même si ça semblait bien difficile. C'était toutefois en bonne voie et il ne désespérait pas. New York l'avait changé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Dim 30 Juin - 8:24

" Oh... " dit-elle avec un sourire. Évidemment, gardien de nuit, y'avait plus animé comme profession. En même temps, si les gens étaient plus honnêtes, c'était un métier qui n'aurait pas lieu d'être. Encore une preuve que la nature humaine ne valait pas grand chose... Peut être qu'il fallait de tout pour faire un monde, mais qui voulait faire un monde où on partait du principe que les gens allaient forcément faire quelque chose de mal pour avoir recours à des agents de sécurité ? Un monde étrange, vraiment...

Songeuse, elle prit une gorgée de son soda, mais ne resta pas dans le négatif bien longtemps. L'homme l'interrogea sur son travail, indirectement, et le sourire lui revint.

" Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg ! On en entend tellement qu'on en oublie la plupart tellement ils peuvent être affligeants ! " elle n'avait pas l'intention de s'étaler plus que ca, mais certains souvenir la firent rire toute seule alors qu'elle jouait avec sa paille, sans remarquer qu'il l'étudiait. Ce qu'elle n'avait pas vu venir par contre, c'est la proposition de sortir du cinéma et d'aller prendre un café avec lui, qui la laissa interdite. Une nouvelle fois, elle se retint in extremis de diffuser sa surprise tout azimut - faut pas déconner non plus, ce n'est pas comme s'il lui avait proposé le mariage... Mais il l'avait prise de court, et elle savait que ca pouvait mal tourner, ce genre de chose. Lorsqu'elle lui avait adressé la parole, c'était avant tout dans l'idée de retarder au maximum le moment de décider si oui ou non elle finirait son film. Finalement, ca allait plus loin que prévu.
A son tour, elle le détailla avec attention, mais c'était surtout pour mieux analyser ce qu'elle percevait dans ce hall presque désert. Et rien d'inquiétant ne filtrait. Pas d'émanation perverse, pas d'intention cachée. Le flux émotionnel n'avait pas varié d'un iota depuis le début. Elle jeta un coup d'oeil à la porte de la salle où était projeté le film pour lequel elle avait payé, et à l'idée de retourner se plonger dans la marée larmoyante, elle fut prise d'un frisson de dégout qu'elle exagéra pour le spectacle - pour le cas où ca le ferait rire, en prime. C'était toujours agréable de faire rire les autres.

" Je crois que j'accepterais même une opération à coeur ouvert sans anesthésie plutôt que retourner là dedans... Je vous suis alors ? "

Une petite voix qui s'était imprimé dans son cerveau depuis sa plus tendre enfance - celle de sa mère - lui hurla qu'on ne suivait pas les inconnus.

" Je m'appelle Meggan. Au fait. Si ca vous intéresse... Enfin... Vous savez... voila quoi ! Meggan ! " Lanca-t-elle à brule-pourpoint avec un sourire à moitié grimace en réalisant que c'était on ne pouvait plus débile comme facon de se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mar 2 Juil - 9:40

Comme prévu, Ian pouffa de rire à l'humour de Meggan. Elle était spontanée et il adorait ça. Peut-être que adorer était un verbe un peu fort mais pourquoi pas, après tout. Elle avait l'air agréable, gentille et surtout avenante ! Des choses qui devenaient rares, ici, à New York. Alors quand elle tendit sa main, Ian sursauta et jeta son paquet de chips dans la poubelle à côté avant de se frotter les mains, la bouche toujours pleine. Un jour, voilà qui le perdrait. Il s'essuya les mains sur son jean avant de lui en tendre une.

– Ian. Et ça m'intéresse oui. Sinon je crois que vous appeler "La jeune femme blonde du cinéma", ça va devenir un peu long, non ?

Il rit à nouveau avant de terminer son soda qu'il jeta à son tour puis il lui désigna la sortie du cinéma d'un geste du bras pour l'accompagner. Un café, ce n'était qu'un café, après tout ! Il lui arrivait d'inviter des femmes qu'il ne connaissait pas mais jamais dans ce genre de circonstances, c'était plutôt le soir, quand il était en sortie avec ses collègues. Ce n'était pas très fréquent mais il lui arrivait de ne pas rentrer seul. Inviter Meggan prendre un café, en pleine journée, c'était presque lui demander un rancard, n'est-ce pas ? Ian espéra qu'elle ne voit pas les choses de cette manière car son but était avant tout de passer un bon moment sur son jour de repos.

Il la conduisit un peu plus loin dans la rue, dans un petit café italien qui profitait du printemps et de l'approche de l'été pour ouvrir sa terrasse. Ce qu'il aimait, c'était le café exotique super calorique. Ce qui vous tenait bien au corps du matin au soir. Mais si Ian avait su que la femme à ses côtés était une mutante, il aurait sans doute pensé à bien d'autres choses qu'un café en terrasse et avec quelle crème il le prendrait. Ca, c'était sûr. Une fois sur place, il lui tira une chaise pour l'inviter à s'asseoir et il prit place en face d'elle en souriant toujours. Et après avoir passé sa commande, croisa les bras sur le bord de la table.

– Je sais que je viens régulièrement dans ce cinéma mais c'est la première fois que je vous y vois alors je me demande toujours pourquoi une personne vient voir un film seul. Avant que vous me posiez la question, c'est une tradition chez moi. Une pause dans le travail que je m'offre à moi, tout seul. En bon solitaire incivilisé que je suis ! Un peu d'égocentrisme n'a jamais tué personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Jeu 4 Juil - 15:25

Son sourire trahit son soulagement de constater qu'il ne la prenait pas pour une débile profonde. Au contraire, il émanait de lui un authentique amusement. Bon... Mieux valait passer pour une comique après tout... Elle regarda la main qu'il lui tendait, et ce fut son tour de paraitre amusée. Serrer la main était super formel et semblait hors du temps au vu de l'introduction qu'ils s'étaient faite. C'est donc en riant qu'elle lui serra la main en retour avec un air incrédule.

Une fois dans la rue, Meggan réalisa une chose : à nouveau immergés dans le flux des New-Yorkais, elle n'avait plus aucun moyen de savoir quels sentiments émanaient de Ian - en tout cas pas sans s'épuiser inutilement -, et n'arrivait pas à déterminer si elle en était satisfaite ou contrariée. Etre en tête à tête sans personne à proximité permettait de déterminer facilement si ce qu'on lui racontait était sincère ou non. D'un autre côté, leur petit échange avait été sympathique, il était dommage de le fausser avec les capacités que lui donnaient sa mutation. Finalement, c'était peut être une bonne chose... Mais c'était carrément plus fatiguant...

Il la guida jusqu'à un café italien dont la terrasse était ouverte. Un truc plutôt sympa, et elle ne remarqua pas tout de suite ce geste de galanterie absolument irrésistible - à son avis - : il lui recula la chaise pour qu'elle puisse s'assoir. Elle lui offrit en retour un sourire charmé pendant qu'elle se concentrait sur la jolie couleur des arbres. N'importe quoi plutôt que de commencer à émettre n'importe quel sentiment non contrôlé...
Elle s'installa à table, jambes croisées et mains calées entre ses cuisses, et commanda un latte. Elle avait bien louché sur les milkshake, mais ne pas prendre un café dans un café italien... C'était comme ne pas prendre d'escargots dans un restaurant français... Un contre-sens...

En attendant, elle n'avait pas perdu son sourire non plus. Et sa question l'élargit encore avec un haussement d'épaule.

" Mon écran est trop petit à la maison.... Je ne sais pas vraiment. Ok c'est une tradition pour vous, mais d'où est-ce parti au début ? " Elle secoua la tête et eut un nouveau haussement d'épaule. " Je ne connaissais personne en ville quand je suis arrivée, forcément, mais il n'était pas question de renoncer au grand écran. Doooonc... Je me suis prise par la main et j'y vais toute seule comme une grande... J'imagine que j'ai un côté tout aussi sauvage ! Et tout cas, le samedi, c'est ma journée aussi. " Ce n'était pas exactement la réalité, c'était même plutôt l'inverse sur le fond. Sur la forme, sa mutation l'obligeait à mettre de la distance avec les autres. Par contre, elle plissa les yeux, sceptique, à la première partie de sa question :
" C'est la première fois que je viens dans cette salle. Le film est diffusé depuis un moment, il ne se joue plus partout. Mais quand bien même, vous n'allez pas me faire croire que vous vous seriez souvenu de m'avoir déjà croisée... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 6 Juil - 11:24

D'où est-ce que c'était parti au début ? En voilà une bonne question. Ian ne s'en souvenait pas trop. Un jour, il avait décidé, comme elle, de se lever, d'y aller comme un grand et c'était resté. Il haussa les épaules en y réfléchissant quelques secondes.

– Je sais pas. Un jour, j'ai eu envie et puis c'est resté.

La vérité était un peu plus complexe mais qui intéressait-elle, après tout ? Il sourit au fait que, comme lui, le samedi, c'était sa journée. En fait, c'était plutôt le dimanche mais le samedi, c'était cinéma. Soirée entre collègues puis repos avant de reprendre le lundi tôt le matin. Alors, c'était ainsi. Sa petite routine, sa petite vie. Il l'aimait bien comme ça. Elle n'était pas très rangé, son appartement était un bordel, il avait des horaires changeants à cause du boulot... Mais c'était ça, sa vie. Et il l'aimait comme ça. Ni trop rangée, ni trop bordélique. Juste, c'était la sienne. Il pouffa de rire à l'idée d'avoir croisé Meggan avant. La vérité, c'était qu'il adorait observer les gens et à force de venir dans ce cinéma, il retrouvait parfois les mêmes personnes, ou non ! Plus que de l'observation, c'était aussi un effet de répétition. Il acquiesça en souriant.

– Bien sûr que je me serais souvenu de vous. J'en connais pas beaucoup des personnes, surtout des femmes, qui accostent des inconnus comme ça, avec un sourire en prime. C'est rare. De plus, les gens sont souvent en meute ! Donc... Quand il y a une femme, toute seule, ça attire l'oeil.

Il haussa les épaules.

– Certaines personnes ne comprennent pas que des fois, on aime bien, simplement, se retrouver un peu seul, oui ! Cela dit ! Même si je n'ai pas de soucis d'argent, il y a des fois où, par principe, j'ai pas envie d'aller au cinéma. Quand je vois les prix, je trouve que c'est un scandale. Surtout pour la dose de navets présentés.

Ian se recula pour recevoir leur commande puis il releva les yeux sur Meggan en souriant. Un bras croisé sur le bord de la table, il reprit, portant la cuillère pleine de café à ses lèvres.

– Et puis, je vous trouve pas très sauvage, justement. C'est marrant, d'ailleurs ! Je pourrais être n'importe qui, après tout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mer 10 Juil - 16:03

La réponse était celle qu'elle s'était attendue : pas de raison particulière à commencer à venir seul au cinéma. Elle eut un haussement de sourcils qui signifiait clairement "ah ! Tu vois !", mais s'abstint d'en rajouter une couche. Elle n'était pas du genre à enfoncer le clou, elle trouvait même ca particulièrement agaçant. Il avait vu son point, après tout. Et puis sans filtre, au milieu de la terrasse où la clientèle n'était pas rare, elle n'avait pas moyen de déterminer comment il pouvait bien prendre ses remarques. Ca avait un côté plus naturel, mais d'un autre côté... C'était frustrant de ne pas pouvoir anticiper. Même si Ian n'avait pas l'air d'être du genre compliqué...
Elle était toujours aussi sceptique sur le fait qu'il aurait pu la reconnaitre, même en imaginant qu'elle soit venue plusieurs fois dans ce cinéma, et ca se voyait.
Elle prit une gorgée de sa commande avec un sourire en constatant qu'elle n'était pas volée sur la qualité avant de répondre.

" Peut être... peut être pas... En tout cas, ce n'est pas mon habitude d'aborder les gens, comme ca. Mais croiser quelqu'un dans le hall en plein milieu des séances, ce n'est pas courant non plus. Une drole de coïncidence... " Nouveau haussement d'épaule. " C'est un peu sorti tout seul... Et puis je craignais pas grand chose ! Il y avait le vendeur derriere son comptoir, et plein de gens dans les salles. Si vous vous étiez conduit en connard, je n'aurais eu qu'à retourner voir mon film... " Et ce n'était pas rien de dire qu'elle aurait vite perçu toute intention malveillante. " Là, c'est pareil... Si vous aviez une sale idée derrière la tête, il y a des dizaines de témoins pour vous empêcher de faire n'importe quoi... Ca peut paraitre imprudent, mais dans une grande ville et à cette heure ci ? " Elle haussa les épaules. " Ca l'est moins que de manger un yaourt périmé... "

Elle prit une nouvelle rasade de latte en roulant des yeux à sa remarque. Effectivement, les prix étaient insolemment élevés. Mais si en plus il savait qu'elle allait au cinéma pour en manquer la moitié : les émotions étaient rarement canalisées dans une salle de cinéma, et même si c'était un bon exercice, elle n'avait pas le choix que de sortir un moment s'isoler dans les toilettes et remettre les compteurs à zéro. Mais ca rendait effectivement le prix de la séance largement prohibitif.

" Je suis bien d'accord ! Il faudrait que tout le monde boycotte les cinémas, ca leur ferait la leçon ! " Elle plissa comiquement le nez. " Enfin je ne sais pas si j'y arriverais... L'ambiance me manquerait trop je crois... " les salles obscures étaient rassurantes, et puis elle pouvait observer les autres sans trop se faire remarquer. Dans le bus ou le métro, lorsqu'elle s'attardait trop sur les gens qui vivaient pleinement leur vie sans se soucier de leurs débordements émotionnels, elle se faisait vite repérer. Pas au cinéma. Là, elle échappait un peu à l'obligation de ne pas s'impliquer. Il ne la trouvait pas sauvage, et pourtant... Quand elle le planterait là pour aller passer son quart d'heure au calme réglementaire, il penserait sans doute différemment... Elle grimaça et se secoua rapidement pour chasser cette sensation un peu nostalgique, un peu jalouse, d'autant que la remarque de Ian était difficile à avaler. Elle passait un bon moment, il n'était pas question de le gâcher par d'amères pensées.

Elle lui servit un sourire radieux en se rapprochant de la table pour y poser ses coudes tout en savourant son latte.

" Alors dites moi... Votre pire souvenir de film ? Le truc où vous vous êtes dit qu'on aurait du vous payer pour entrer dans la salle, si vous aviez su ? " elle avait la mine gourmande de celle qui était avide d'histoires amusantes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Jeu 11 Juil - 22:23

– Ce que je voudrais voir revenir à la mode, ce sont les cinémas en extérieur. C'est si romantique.

Ian sourit de toutes ses dents et portant son mug à ses lèvres en l'écoutant. Ses grands parents lui racontaient, comment c'était, à l'époque, de courtiser une femme dans les règles. Tel un gentleman avec... un film d'horreur. Ses parents avaient déjà un peu perdu cette sorte de tradition même si elle existait encore un peu. Ian aimait bien ce côté vieux jeu de la séduction. C'était comme revenir à des valeurs plus saines. Une femme en jupe avec un grand sourire et un homme en costume qui tend une main galante. L'un comme l'autre se courtisent. Aujourd'hui, il suffit d'une machine. Un email, un téléphone... Ian manquait de contact.

A sa question, il se frotta le menton en soupirant. Drôle de question, d'ailleurs, s'il en était ! Et à son regard, il l'imagina bien curieuse, comme avec une idée derrière la tête. Alors il sourit d'autant plus en regardant le plafond, la bouche en cul de poule et se grattant le cou.

– Un film où on aurait dû me payer...

Il réfléchit et finalement, il la désigna d'un index après avoir claqué des doigts, un sourire fier.

– Dragon Wars. J'ai ri du début à la fin. Pire que Transformers 3. J'ai rarement vu une daube pareille. Et des daubes, j'en ai vues, je vous prie de me croire ! Sinon... Ironclad. Mais je l'ai pas vu au cinéma, celui-ci. Non mais D-Wars. Faut imaginer notre pauvre New York aux prises de dragons chassant des hélicoptères. Avec un mec qui tente de sauver une demoiselle en détresse, on sait pas pourquoi. Il est pas con pourtant, oui, mais voilà. A moi !

Ian avait un secret : il adorait jouer au jeu des questions/réponses. Il but une nouvelle gorgée et réfléchit en se frottant les mains, un bout de langue tiré à la reflexion puis il la regarda à nouveau, lui offrant un sourire gigantesque, légèrement penché vers elle.

– Ca a quel goût un yahourt périmé ?

Et il était impatient de connaître la réponse. Elle avait l'air calée sur le sujet et il avait hâte de la voir sourire à ses blagues, autant qu'il souriait aux siennes. Il avait trouvé une femme qui ne le regardait pas bizarrement quand il faisait l'andouille et qui semblait... Plutôt équilibrée ! Oui, voilà c'était ça - s'il savait. Après Hayley, il avait envie de calme, de paix, et de quelque chose de stable, aussi. Il avait hâte de pouvoir enfin commencer à construire quelque chose avec quelqu'un qui cherchait la même chose que lui. Avec Hayley, ils n'étaient jamais sur la même page. En réalité, ils ne lisaient même pas le même livre. A croire qu'ils n'avaient jamais été dans la même bibliothèque, tout court.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Ven 12 Juil - 11:48

Les cinémas en extérieur, c'est romantique... Elle eut une petite expression incrédule en entendant ca. Il l'avait vraiment dit ? Vache... Si elle ne l'avait pas croisé quasiment en tête à tête quelques minutes plus tôt, elle aurait cru à une tentative de drague. Non qu'elle-même ait des masses d'expérience - autant dire qu'elle avait un handicap particulièrement contraignant lorsque les sentiments étaient en jeu - mais elle avait justement vu assez de films pour savoir ce que c'était. Pourtant elle n'avait rien perçu de tel auparavant chez Ian. Et elle ne voyait pas de raison pour que ca ait pu changer aussi vite... Et puis qu'en ferait-elle ? Il avait l'air de quelqu'un de charmant, il lui fallait quelqu'un de tout aussi facile à vivre - ce qui n'était pas son cas. Sa mutation avait tendance à compliquer quelque peu ses relations aux autres. De toute facon, ce n'était pas le sujet, hein ?!

Elle préféra se concentrer à la réponse qu'il lui faisait et ignorer sa remarque - quoiqu'elle resta dans un coin de son esprit, comme une chanson qui vous colle à la tête jusqu'à vous rendre dingue.

D-War... Elle grimaca, amusée.

" Je ne l'avais encore jamais vu... " Elle pointa un index vers Ian. " ... C'est maintenant certain que je ne le regarderai jamais ! Enfin, sauf si j'ai envie de me payer une bonne tranche de rire, si je comprends bien. Quoique dans ces cas là, je préfère ceux qui sont VRAIMENT fait pour faire rire. Comme Dodgeball ! Ca, c'est un bon film pour se vider la tête ! "

A lui ? Ok. Elle se mit à réfléchir de son côté au film le plus atroce qu'elle avait été voir au cinéma - en excluant celui qu'elle venait de voir - mais elle eut du mal à se concentrer en voyant la tête de Ian : le bout de langue tiré lui donnait un air enfantin irrésistible. A dire vrai, il avait un air d'innocence tel qu'on avait du mal à l'imaginer dans le feu de l'action. Certes, il était agent de sécurité, de nuit qui plus est... Mais il avait du être formé. Et Meggan ne se le figurait pas armé, déterminé à se battre et à tuer si besoin.
En tout cas, lorsqu'il se pencha légèrement pour poser sa question, elle haussa les sourcils et retint un peu son souffle - qu'elle relâcha en riant en entendant ladite question. Elle ne l'avait pas vue venir, alors forcément... forcément son amusement risquait de rayonner littéralement ! Elle se rattrapa à temps encore une fois et pendant qu'elle reprenait ses esprits, elle se fit de l'air avec les mains.

" Pfou ! Ok... heu ... Un yaourt périmé, hein ? En fait, ca m'est arrivé une fois. J'avais oublié un yaourt dans le frigo. Vraiment. Oublié. Ca m'est déjà arrivé de dépasser d'une semaine ou deux, ca n'y change pas grand chose. Mais celui la, il a du rester chez moi pendant au moins 6 mois ! Bref, un soir je suis rentrée, et je ne trouvais rien de bien enthousiasmant, donc j'ai attrapé ce que je pensais être le dernier yaourt de mes achats de la semaine précédente, histoire de ne pas m’embêter avec la cuisine. Mon pauvre... " Elle fit de gros yeux et eu un geste pour lui toucher le poignet comme on fait pour une confidence, mais l'effleura à peine en réalisant qu'ils ne se connaissaient pas depuis une heure, il ne fallait pas exagérer...
" J'ai cru que j'allais vomir à la première cuillère. C'était âcre comme... comme le cramé des steaks, avec un arrière goût de fruits pourris... beurk ! Rien que d'y repenser, j'ai des frissons partout ! A moi j'imagine ? "

Elle pencha la tête légèrement sur le côté avec une grimace, les lèvres sur le côté, pendant qu'elle cherchait une nouvelle question, se prenant au jeu, et en le regardant droit dans les yeux.

" Qu'est-ce que... "

Elle n'eut pas le temps de finir. Une vague de terreur pure la frappa sans prévenir, aussitôt suivie par un crissement de pneus. Ses yeux s'agrandirent d'horreur. Elle se tourna dans la direction tout en se levant pour voir ce qu'il en était. Un garcon avait échappé à la surveillance de sa mère, quelques mètres à côté d'eux, et s'était élancé à la poursuite de son ballon sur la chaussée, sans se préoccuper de la circulation toujours dense de New York.
Meggan capta tout cela en une fraction de seconde, juste avant que des points noirs se mirent à danser devant elle. Elle chancela, soudain vidée de ses forces et retomba sur sa chaise, fermant l'écluse des émotions extérieures à temps pour ne pas perdre complètement connaissance. Elle ferma les yeux pour se concentrer, en espérant que l'agitation qui commençait de les entourer allait baisser d'un cran rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Ven 12 Juil - 13:10

Ah, Ian adorait surprendre. Son sourire illuminait son visage alors qu'il la prenait par surprise, il le voyait. Il avait déjà éclaté de rire à l'évocation de Dodgeball. Bon, il fallait l'avouer, il adorait les films un peu débile. En fait, Ian était plutôt bon public. Il savait toujours reconnaître un bon d'un mauvais film mais même quand ça n'avait pour but que d'être du second, voire du troisième degré... il riait comme un bossu. Le divertissement, c'était ce qui vous tenait en vie, après tout. Endure and Survive. Il l'écouta donc attentivement, comme si elle lui délivrait un secret et il croisa les bras sur la table en souriant toujours. Quand elle effleura son poignet, il ne réagit même pas. Il n'y a rien de gênant pour lui. En fait, il n'avait même pas imaginé cette fille comme une petite amie potentielle. Il avait juste... Vu une femme charmante et avenante. Ian ne regardait jamais très loin dans le futur, il faisait très rarement des projets. D'une part, parce qu'il aimait être surpris par sa vie, mais aussi parce que selon lui, ça ne servait à rien. L'improvisation était son maître mot. Alors si Meggan pensait qu'il pouvait avoir une idée derrière la tête, c'était inconscient. Car si elle avait été un homme, ils se seraient contentés d'un geste de la main. Mais Ian aimait la présence féminine. Trop d'hommes dans sa vie pendant trop longtemps. Une femme, c'était une respiration pour lui. Mais il n'avait pas imaginé Meggan une seule fois comme une petite amie. Juste comme une personne intéressante, une bonne compagnie, quelqu'un d'agréable à connaître, finalement. Sans se demander où tout ça pourrait amener. A sa confidence, Ian pouffa de rire, ses joues se gonflant dans un grognement. Il imaginait très bien. Parfois, quand il ne faisait pas attention, il portait un pack de lait périmé à ses lèvres en pleine nuit pour boire... Et il recrachait tout à la troisième gorgée quand le goût s'était fait connaître. Plus d'une fois ! Il n'apprenait pas de ses erreurs, il fallait croire. Enfin, quand elle alla pour poser sa question, il la désigna d'un geste de la main en se laissant aller dans le fond de son siège. Il était un livre ouvert ! Fondamentalement il n'avait rien à cacher et s'il ne voulait pas répondre, il ne répondrait pas. Personne ne l'obligeait.

Mais quand Meggan se figea, Ian perdit son sourire instantanément. Et bien ? Cette expression sur son visage, il la connaissait si bien. Il l'avait vue sur de nombreux soldats mais aussi des victimes avant qu'elles tombent ou même quand elles échappaient au pire. Bref, c'était une expression qu'il connaissait par coeur. Cependant, il n'aurait jamais cru la voir ici, à New York, alors qu'il buvait simplement un café. Le visage de Meggan réanima tous ses réflexes, comme s'ils avaient toujours été là, en sommeil quelque part. Il l'imita quand elle se leva et tendit une main vers elle.

– Quoi ?!

D'un réflexe, il passa son bras sous le sien quand elle menaça de tomber pour l'accompagner dans sa chute. Il ouvrit la bouche pour lui demander si ça allait mais alors il entendit une femme hurler dans la rue, non loin d'eux. Il tourna vivement la tête et réagi vite. Il se redressa et désigna Meggan au serveur.

– Appelez une ambulance !

Ils en auraient aussi besoin pour le carambolage en approche. Alors qu'il s'élançait, il se revit en uniforme en portant un fusil dans le bras. C'était plus qu'un réflexe, c'est une seconde nature. Sauf qu'il n'avait ni uniforme, ni fusil mais dans sa tête, c'était tout comme. Et tout s'était passé en l'espace de quelques secondes à peine mais il s'était attardé sur Meggan. La première voiture, dont les pneus avaient crissé, avait continué sa route en insultant la mère et le gamin de pas faire attention. Ian étudia la situation rapidement. La mère hurlait à son fils de revenir tout de suite. Celui-ci ne l'écoutait pas et alors, un coup de feu retentissant fit s'aplatir tout le monde dans la rue. Ian y compris qui avait levé un bras pour se protéger en fléchissant les genoux. Pourtant, ce n'était pas un coup de feu mais un pneu qui avait explosé. La petite voiture avait voulu éviter celle de devant qui avait pilé. En freinant, il avait braqué, sûrement roulé sur quelque chose d'assez pointu, ses pneus devaient être bien chauds et ça n'avait pas loupé. Perdant le contrôle du véhicule, le conducteur se dirigeait droit vers le gamin qui, terrifié, avait pris ses jambes à son cou pour retrouver sa mère. Il n'aurait jamais le temps d'atteindre le trottoir alors Ian s'élança. Il était assez rapide et avec de bons réflexes. En courant, il attrapa l'enfant sous un bras et le fit reculer jusqu'à tomber avec lui. Quand il entendit la voiture percuter, il couvrit le garçon machinalement, le serrant contre lui, dans ses bras et se tournant dos vers la voiture pour prendre les coups à sa place.

Quasiment le nez contre l'asphalte, il pu en sentir le goudron et la chaleur. Mais il sentait surtout son coeur battre à des kilomètres heures et sa respiration ne se calmait pas. Au bruit, il comprit que la voiture avait percuté une bouche d'incendie et que celle-ci s'était ouverte. Au loin, il entendait déjà les sirènes d'une ambulance et il se détendit. Pendant quelques secondes, il avait quitté New York, l'enfant était un autre et la femme qui venait le récupérer, totalement hystérique, portait un voile noir autour de la tête. Recouvrant ses esprits doucement, Ian secoua la tête et cligna des yeux comme si un fort sifflement le rendait sourd d'une oreille. Il se laissa rouler sur le dos pour s'appuyer sur un coude et voir la voiture, l'ambulance, les gens qui commençaient à s'agglutiner. Il prit alors conscience que ce n'était que New York, que ce n'était qu'un ballon de basket, qu'il n'y avait ni fusil, ni coup de feu... Il n'avait seulement pas réfléchi. Comme avant, il avait juste foncé. Une fois de plus, il n'avait pas eu peur, il avait... réagi. Une seconde nature, voilà ce que c'était. Il avait cru pouvoir y échapper mais il s'était voilé la face. Il était tombé à côté de la voiture qui avait pilé. Le chauffeur était sorti et avait aidé Ian à se relever. Il assura qu'il allait bien, l'enfant était déjà avec l'ambulance pendant qu'on transportait le conducteur accidenté dans une autre. Soupirant, il se passa une main dans les cheveux. Tout ça avait été déclenché par l'expression du visage de Meggan juste avant. Tournant la tête vers le café, il la chercha des yeux mais tout sourire avait disparu de ses lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 13 Juil - 13:00

Elle aurait du choisir le Montana. Un ranch, au milieu de nulle part avec rien d'autre autours d'elle que des vaches. Ca lui aurait évité ce genre de désagrément... Elle redoutait les accidents de la circulation plus que tout, par leur caractère imprévisible et rapidement incontrôlable - aussi bien pour elle que pour les autres d'ailleurs... Elle avait pris la terreur de la mère de plein fouet, et l'enchainement des événements réveillait les angoisses de toutes les personnes présentes.
Elle avait érigé un mur entre elle et les autres, mais c'était épuisant. Moins dangereux que de laisser ses perceptions ouvertes dans ce maelström émotionnel, mais la première déferlante l'avait très fortement ébranlée. La situation était critique...

Elle perçut vaguement le geste de Ian pour l'empêcher de s'étaler de tout son long, et était incapable de répondre à sa question. Quoi ? Que pouvait-elle lui répondre d'ailleurs ? Il n'était pas question de lui raconter quoi que ce soit lui sa mutation. Pas tant qu'elle n'en saurait pas plus sur lui - elle était trop méfiante, et trop convaincue que les simples humains ne pouvaient pas accepter les mutants. Surtout ceux qui, comme elle, avaient accès à une part de leur intimité. Evidemment, il pouvait être mutant, lui aussi. Comment savoir ?

En en parlant, ma fille... même pas en rêve...

Elle releva vaguement la tête quand il parla d'une ambulance en la désignant.

" Non... " Sa protestation était plus que molle, et de toute façon, il risquait d'être nécessaire d'évacuer quelqu'un d'autre qu'elle. Mais elle, elle ne voulait pas entendre parler d'hopital...
Elle le suivit machinalement des yeux. Elle était vidée de toute force, mais elle avait encore un peu de ressource pour maintenir la barricade qui la protégeait des émotions ambiantes. Ces dernières prirent une nouvelle ampleur lorsque le pneu éclata. Comme les autres, Meggan sursauta et eu un mouvement de recul, mais surtout, elle porta la main à sa tête, avec l'impression qu'elle allait exploser : ce n'était pas l'information à traiter qui était trop importante, mais l'énergie nécessaire à bloquer cette terreur massive qui représentait un effort plus que conséquent.
La vue trouble, elle tenta de se lever. Il fallait qu'elle quitte cet endroit, au plus vite. Il fallait qu'elle s'isole, se terrer loin de tout individu vivant pour le reste du week-end pour récupérer de cela. Si elle y arrivait... Ses barrières commencaient de céder. Peur... Terreur...
Accrochée à la table, elle vit vaguement Ian attraper l'enfant et se jeter à terre pour éviter la voiture, qui termina sa course dans une bouche d'incendie. Ses écrans se fissurèrent et la peur, l'anxiété, la terreur et un vague soulagement déferlèrent en elle.
Elle tenta de se redresser alors que lui-même se remettait sur ses pieds, et elle le vit regarder dans sa direction. Au même moment, tout décrocha et elle s'effondra au sol, inconsciente.

Elle ne réalisa pas qu'on se précipitait sur elle, qu'on la déposait sur un brancard pour l'emmener d'urgence à l’hôpital le plus proche.

Elle ne se réveilla que bien plus tard, dans un box du service des urgences, protégée par des rideaux du va et vient constant.
Elle ouvrit des yeux pâteux sur un rideau vert passé et sentit aussitôt la tension du service, les inquiétudes des proches, la douleur des patients, et s'empressa de ramener le tout à niveau supportable - réveillant sa migraine. L'inconscience avait soulagé une part de la pression, mais il lui fallait quitter cet endroit. Vite.
Elle tourna la tête de l'autre côté et vit un visage familier, quoique ce fusse très récent.

" I... Ian ? " Lui demanda-t-elle, incrédule. Elle esquissa un geste pour se redresser, mais elle se sentait très lourde. Elle décida de s'accorder un moment encore avant de tenter de se lever. Elle espérait que l'agent de sécurité ne serait pas un obstacle à son évasion...
" Vous êtes blessé ? " Seule raison logique pour qu'il soit à l’hôpital avec elle... Encore que même comme ca, elle ne voyait pas de raison pour qu'il reste à son chevet. Ils ne se connaissaient que depuis... quel heure était-il ? Enfin peu importait... Ca ne faisait pas 24h. Ou si ?
" Combien de temps je suis restée dans les vaps ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 13 Juil - 17:05

En voyant Meggan s'effondrer, Ian se mit à courir pour la rejoindre. Il lui parut alors évident de la suivre alors qu'il l'emmenait à l'hôpital. Les infirmiers lui demandaient ce qu'il s'était passé mais tout ce qu'il savait, c'est que peu de temps avant l'accident, elle s'était trouvée bizarre, comme une absence. Mais il n'en avait rien dit car il n'était pas sûr de ça. A aucun moment il n'avait songé qu'elle puisse être une mutante, d'ailleurs. C'était une notion si abstraite pour lui qu'il n'y réfléchit pas. Pas plus que quand il s'était rué sur cet enfant qu'il ne connaissait pas. Il avait été entendu que Meggan avait eu comme un blackout face au stress de la situation, sorte de fille fortement émotive. Ian avait poursuivit dans cette hypothèse qui lui semblait la plus logique, d'ailleurs. Il n'avait peur de rien ou presque mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Quand un seul "On verra à son réveil" avait été prononcé, Ian avait soupiré et tiré une chaise pour s'asseoir à côté d'elle. Elle semblait paisible et il n'était pas sûr d'avoir le droit de l'observer de la sorte. Mais tout ce qu'il voyait, c'était son regard effrayé. Qu'avait-elle bien pu voir pour avoir si peur ? Il leva un oeil sur le moniteur. Ce genre d'endroits, il le connaissait mais pas de cette manière. Là où il était, il n'y avait pas de moniteurs ou du moins, il n'y était pas resté longtemps. Il ne faisait pas partie des gens qui avaient les hôpitaux en horreur. Cela dit, il n'aimerait pas devoir y retourner. Trop d'heures d'ennuis. Réfléchissant à ce qu'il avait vu durant l'accident, Ian se frotta le menton en regardant ailleurs. Alors comme ça, même à New York il ne serait jamais totalement en paix ? Au milieu de tout ce monde ? Non ? Il commençait à piquer du nez, bercé par les voix et bruits environnant. Pourtant, ce n'était pas très calme par ici mais il était habitué à dormir dans le bruit et le silence l'insupportait. Mais voilà qu'il entendit la voix de Meggan et il sursauta en rouvrant les yeux. Il inspira profondément en se redressant et se frotta les paupières avant de la regarder pour lui sourire, encore.

– Hey.

Il se leva pour l'empêcher de faire pareil et lui montra ses mains pour la calmer en haussant les sourcils. Elle était sérieuse ? Si elle pensait qu'il la laisserait partir comme ça, sans explication, elle se fourrait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude !

– Tout va bien et je ne suis pas blessé. Vous dormez depuis quelques heures. A croire que vous avez pris un coup dans la tête qui vous a mise KO par forfait.

Il lui sourit un peu plus. Sa voix était calme et basse, il faisait de l'humour mais il disait la vérité. Mais en réalité, si Meggan ne l'avait pas "averti" il n'aurait pas pu réagir à temps, finalement. Il avait déjà senti que c'était là une femme d'exception mais il lui sembla qu'elle était... un peu plus que ça. L'idée même de la mutante étant encore une fois bien trop loin pour lui.

– Comment vous vous sentez ?

Une main en appui sur le dossier du lit, l'autre sur le bord, il pencha la tête en l'étudiant avec un léger sourire. C'est qu'elle lui avait presque fait peur à s'effondrer comme ça ! Il y avait clairement quelque chose de particulier avec cette femme mais quoi ? De toute façon, Ian avait le chic pour les trouver. Seulement, Meggan était l'opposé de son genre de femme, c'était ça le plus drôle, sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 13 Juil - 17:56

Elle se sentit brièvement coupable en réalisant qu'elle l'avait réveillé. Il avait du être secoué par les événements, lui aussi. Probablement pas autant qu'elle, puisqu'il n'avait eu à gérer que sa propre... Trouille ? Meggan doutait qu'il ait pu avoir ne serait-ce qu'une seconde de peur. Il avait réagit au quart de tour, véritable homme d'action, homme de bien... Héros. Sans aucun doute, il le serait longtemps pour la mère du sale gosse qui avait ainsi troublé le déroulement de son week-end. En tout cas, elle doutait qu'il ne fusse qu'un simple agent de sécurité. Ces agents bedonnants qui voyaient un malfrat tous les dix ans ne réagissaient pas au quart de tour. Et quand elle se remémorait les événements, elle se rendait bien compte qu'il n'avait pas été le moins du monde perturbé par la réaction qu'elle avait pu avoir. Il avait bien réagit, de bout en bout. Professionnel. Comme un flic. Ou peut être un militaire ?

En tout cas, lorsqu'il leva les mains dans un geste destiné à la calmer, elle plissa le front. Ok, il allait être casse-pied, à tous les coups... Elle lui rendit néanmoins un pauvre sourire quand il la rassura sur son propre état, et en faisant en plus de l'humour. Avant de refroncer les sourcils. Alors pourquoi diable était-il là ? Surtout si elle était restée longtemps inconsciente - pas assez, à en juger par son mal de crane encore vaguement présent.

" Mais... Pourquoi vous êtes là alors ? " Lorsqu'il se pencha sur elle comme pour mieux la regarder, ou l'empêcher de partir, au choix, elle retint son souffle. Il n'était pourtant pas intrusif, ca n'avait pas la familiarité de celui qui s'assoit au bord du lit. Mais c'était néanmoins plutôt intime comme geste.

Pour se donner contenance, elle se passa la main sur le front avant de lui répondre.

" Un peu... fatiguée... " Elle regarda autours d'elle d'un air anxieux. Les hopitaux, ce devait être un des pires endroits au monde. Surtout un service d'urgences, où les émotions étaient forcément violentes. Il fallait qu'elle quitte cet endroit rapidement avant de refaire une surcharge. Elle avait besoin de calme, de mettre de la distance entre elle et les autres - même les mieux intentionnés comme Ian - pour pouvoir se remettre à zéro.
Elle sentit alors une gène dans le pli de son coude et regarda d'un geste incrédule le pansement qui s'y trouvait.

" Ils m'ont fait une prise de sang ?! " Ces médecins et leurs aiguilles ! Elle espérait qu'aucun test pratiqué sur son sang ne révèle son statut de mutante. La dernière chose qu'elle voulait était d'être recensée comme telle, et de fait épiée et fichée.

" Je vais bien, je ne veux pas rester ici... C'était juste du stress, et un peu de fatigue. J'ai juste besoin de repos. Je ne veux pas rester ici... " Elle jeta un regard suppliant à Ian et commença de se redresser. Elle pouvait toujours jouer la carte de la phobie hospitalière. Elle n'en était d'ailleurs pas loin, et tout les prétextes seraient bons pour quitter l'ambiance malsaine de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 13 Juil - 18:22

A son tour, il fut désarçonné par sa question. Ce qu'il faisait là ? C'était pas évident ? Il fronça les sourcils en souriant et secoua la tête.

– Je vous ai vue tomber, je... Suis venu avec vous quand ils vous ont portée dans l'ambulance ? J'étais inquiet, en d'autres termes, vous aviez l'air tellement terrifiée.

Et c'était vrai. Elle l'avait plus inquiété qu'il n'avait eu peur du reste de la situation. En tout cas, elle semblait tellement perdue. Enfin pas tellement perdue mais plutôt... Secouée. Vraiment secouée, comme si elle aussi avait eu un accident de voiture. Il jeta un oeil à son coude. Bien sûr qu'ils lui avaient fait une prise de sang pour s'assurer qu'elle n'avait rien. Il la regarda à son tour d'un air crédule. Alors quand elle tenta de se redresser, il lui prit les épaules pour l'empêcher de faire des bêtises.

– Hey ! Tout va bien, d'accord ? Si vous restez tranquille, ils vous laisseront partir. Si vous êtes simplement fatiguée, ils le verront très vite et vous relâcherons. Ce ne sont pas des monstres, d'accord ?

Et quoi, c'était une junkie ? Pas impossible, après tout ! Mais Ian l'aurait vu, assurément. Non ? Alors quoi ? L'idée fit lentement son tour dans sa tête jusqu'à ce que le mot "mutant" fasse son apparition. Il la fixa en réfléchissant. Et si c'était ça, il ferait quoi ? Il hésita sur comment réagir par avance et lui lâcha doucement les épaules. Il cligna des yeux et, sauvé par le gong, une infirmière fit son apparition en tirant le rideau. Meggan avait dû attirer l'attention et le scoop allait bien tomber. Mais la jeune femme souriait, sa queue de cheval se balançant. Ian se tourna vers elle pour entendre le verdict alors qu'il se redressait. Elle s'approcha de Meggan en laissant son dossier sur le lit. Elle voulait vérifier ses signes vitaux alors qu'elle semblait... Assez normale. L'infirmière se demandait presque ce qu'elle faisait là depuis aussi longtemps.

– Vous êtes réveillée ? Comment vous vous sentez ? On va voir si tout est rentré dans l'ordre. Vos résultats viennent à peine d'arriver, en plus, quel timing ! En attendant que vous puissiez voir un médecin, on va vous prescrire des vitamines et vous avez un manque de fer. Travail stressant ? Ménagez-vous ou vous ne tiendrez plus très longtemps à ce rythme !

Alors qu'elle se redressait en souriant toujours, elle repassa son machin à écouter les coeurs autour de son cou et reprit le dossier.

– Tout a l'air correct. Rappelez-vous. Des vitamines, mangez bien, dormez bien et baissez d'une vitesse dans votre vie, vous avez une tension assez élevée. Le temps de faire les papiers et vous pourrez partir !

Ils avaient sûrement besoin de lits et l'état de Meggan était loin d'être alarmant. L'infirmière sourit à Ian autant qu'à Meggan et termina.

– Vous devriez vous reposer encore une ou deux, qu'on soit sûrs que tout va bien et vous pourrez rentrer chez vous. Je reviens vous voir tout à l'heure !

Ian la regarda sortir. Son sourire avait disparu depuis que le mot "mutant" était apparu. Gérer la situation de sa nièce était déjà beaucoup. Il déglutit en réfléchissant à toute vitesse. L'infirmière n'avait rien dit. Est-ce que c'était visible avec une simple prise de sang ? Est-ce qu'ils avaient cherché pour savoir si c'était une mutante ? Est-ce qu'elle en était une, seulement ? Inspirant profondément, il se retourna vers elle dans un nouveau sourire.

– Voyez ? Vous voulez que je vous raccompagne chez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Sam 13 Juil - 20:02

Son expression se détendit quelque peu à son explication toute simple. Il avait eu l'air surpris qu'elle lui pose la question sur sa présence ici. Qu'il se soit inquiété rendait la chose évidente, mais d'un autre côté, qui faisait encore ca de nos jours ? De la même façon qu'il avait pu être surpris qu'elle lui adresse la parole au cinéma - une éternité lui semblait-il - , elle était sidérée qu'il soit resté à ses côtés jusqu'à son réveil. Juste pour s'assurer qu'elle allait bien ? Elle aurait compris qu'il reste avec elle jusqu'à l'arrivée des secours, voire l'accompagner jusqu'ici. Mais rester aussi longtemps... C'était pour le moins surprenant. Et touchant.

Mais ce n'était pas le moment, elle devait partir d'ici. Ca bourdonnait trop dans sa tête. Pourtant, comme il fallait s'y attendre, il la retint de se lever sans avis médical en la prenant doucement mais fermement par les épaules. Elle s'arrêta, mais sa détermination ne diminua pas. Évidemment qu'ils la laisseraient partir, mais quand ? Elle était tellement épuisée qu'elle doutait même de tenir une heure encore ici, alors qu'en temps normal, elle pouvait tirer deux heures à peu prêt sans dommages. Elle n'avait pas envie de perdre encore connaissance, parce qu'alors ils feraient d'autres tests... d'autres examens... Elle poussa un soupir, et puis soudain, elle croisa le regard de Ian qui la fixait avec une drôle d'expression. Quoi ? Qu'est-ce qu'elle avait dit ? Elle allait lui poser la question quand l'infirmière fit irruption dans le box.

" Vous êtes réveillée ? Comment vous vous sentez ? "
" bien... " marmonna-t-elle en se renfrognant.
" On va voir si tout est rentré dans l'ordre. Vos résultats viennent à peine d'arriver, en plus, quel timing ! En attendant que vous puissiez voir un médecin, on va vous prescrire des vitamines et vous avez un manque de fer. Travail stressant ? Ménagez-vous ou vous ne tiendrez plus très longtemps à ce rythme ! "

Gnagnagna... Meggan la regarda par en dessous pendant qu'elle l'examina, et puis elle jeta un coup d'oeil implorant à Ian.

" Tout a l'air correct. Rappelez-vous. Des vitamines, mangez bien, dormez bien et baissez d'une vitesse dans votre vie, vous avez une tension assez élevée. Le temps de faire les papiers et vous pourrez partir ! "

C'est ca... C'était cet endroit qui lui faisait monter la tension oui !

" Vous devriez vous reposer encore une heure ou deux, qu'on soit sûrs que tout va bien et vous pourrez rentrer chez vous. Je reviens vous voir tout à l'heure ! "

" Super... "

Dans le dos de Ian, elle se laissa retomber sur son lit. Deux heures... Elle ne tiendrait pas jusque là... Il fallait qu'elle rentre chez elle. Elle fixa le plafond à la recherche d'une idée quand une variation dans le flux émotionnel ambiant lui fit à nouveau froncer les sourcils. De la suspicion ? Bizarre... Enfin... Elle avait d'autres chats à fouetter...

Ian se retourna vers elle avec un sourire qui se voulait rassurant. Il ne pouvait pas savoir qu'elle était dans la mouise. Elle lui jeta donc un regard d’âme en peine.

" Je ne veux pas attendre... Si vous me raccompagnez, je ne risque rien en route, et je me reposerai mieux chez moi. J'angoisse ici ! L'odeur, les malades... Les hopitaux me rendent dingue ! S'il vous plait, faites la revenir ! Je signerai une décharge, tout ce qu'ils veulent, mais ne me forcez pas à rester ici ! " Elle s'était redressée et avait tendu une main en direction de Ian pour lui effleurer la main. " Je prendrai toutes leurs vitamines si ca peut leur faire plaisir... "

Elle laissa retomber ses épaules et le regarda avec un air de petite fille qui réclame un poney.

" S'il vous plait... " Elle avait un ton limite désespéré, et elle l'éprouvait effectivement. Elle savait parfaitement que son mal de crane et sa fatigue ne s'amélioreraient pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Dim 14 Juil - 7:28

Meggan était une bonne femme bien déterminée ! Mais en même temps, Ian pouvait comprendre. Il pouvait vraiment la comprendre, il pensait surtout à elle. Il inspira profondément en relevant les mains pour les porter sur ses épaules et il acquiesça en l'incitant à se rallonger.

– D'accord, d'accord, je vais aller voir. Mais vous devez me promettre de ne pas bouger d'ici en attendant ! Je vois dans vos yeux que vous êtes du genre anguille alors gardez patience au moins un petit quart d'heure. Le temps que j'aille chercher les papiers, que vous les signiez, et vous pourrez rentrer chez vous retrouver une vie normale, ça vous va ?

Il haussa les sourcils et reprit d'une voix plus basse, sur la confidence. Il commençait à savoir de quoi il parlait quand il en venait aux hôpitaux qui vous prennent en otage.

– Plus vous vous débattrez et plus vous attirerez l'attention sur vous si c'est ce que vous voulez éviter, d'accord ? Alors tenez bon encore une quinzaine de minutes, le temps que je revienne et tout sera fini, vous pourrez sortir par la grande porte sans que personne ne se pose plus de questions sur vous... Moi y compris.

Il n'allait pas lui mentir, elle l'intriguait. Il n'était même pas sûr de vouloir savoir ce qu'elle cachait dans sa réaction face à la prise de sang. Il leva un index autoritaire et s'écarta pour reculer et tirer le rideau pour sortir. Il lui jeta un nouveau regard attentif, des fois qu'elle tente de s'échapper.

– Vous m'attendez ! Sinon je vous force à aller voir un film pour mecs, je vous jure, je le ferai ! Quinze minutes ! Ne bougez pas.

Et il disparu en refermant le rideau derrière lui. Il aurait pu tout simplement la laisser dans l'ambulance et repartir, oui. Il aurait pu faire plein de choses, comme ne pas l'inviter à prendre un café. C'était une inconnue après tout. Mais dans sa vie, du moment qu'une personne vous adresse la parole, avec même un semblant de sourire, alors elle n'est plus une inconnue. C'était ça, le monde de Ian. Et puis... Et puis il était comme ça, un point c'est tout. Quand il retrouva l'infirmière, il lui fit autant de charme que possible pour avoir une décharge le plus vite possible. Le sourire de Ian était souvent un passe droit dont il n'abusait jamais. Juste ce qu'il fallait. Insistant sur le fait qu'elle allait très bien, que s'il n'y avait pas de soucis relevés dans la prise de sang, alors qu'ils la laissent partir, il revint finalement avec une décharge et l'infirmière une dizaine de minutes plus tard. Toute cette agitation commençait à se sentir sur ses nerfs, il n'aimait pas beaucoup cet endroit et il avait vraiment hâte, lui aussi, de sortir, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Dim 14 Juil - 8:13

Meggan se détendit légèrement quand il finit par acquiescer, ce qui fit qu'elle ne fit pas de difficulté pour se laisser rallonger. Elle était plus que soulagée par la certitude de ne pas faire de vieux os dans cet endroit. Néanmoins, elle avait toujours l'air anxieux et ne retrouverait vraiment sa sérénité que lorsqu'elle serait dehors. Voire même lorsqu'elle serait calfeutrée chez elle.

Une vie normale disait-il. La bonne blague... Aussi normale que possible oui, mais certainement pas normale comme il l'entendait. Sa vie avait des contraintes qu'il ne pouvait sans doute pas imaginer, et c'était peut-être mieux comme cela... D'un autre côté, s'il était encore là et s'il allait effectivement l'aider, c'est que ce n'était sans doute pas un mauvais bougre...

" Plus vous vous débattrez et plus vous attirerez l'attention sur vous si c'est ce que vous voulez éviter, d'accord ? Alors tenez bon encore une quinzaine de minutes, le temps que je revienne et tout sera fini, vous pourrez sortir par la grande porte sans que personne ne se pose plus de questions sur vous... Moi y compris. "

Bon ou peut être qu'elle ne le reverra plus... Tant pis. Au moins, les choses seraient plus simples...

" Vous m'attendez ! Sinon je vous force à aller voir un film pour mecs, je vous jure, je le ferai ! Quinze minutes ! Ne bougez pas. "
" Ok ! " Lui répondit-elle d'un ton mi-agacé, mi-amusé. " Mais si j'ai envie de le voir, ce film ?! "

Elle ferma les yeux une fois à nouveau seule. Sacré gâchis de la journée, mais en même temps, cela faisait partie de la vie... Elle ne pouvait pas couper complètement sa capacité, donc forcément, elle s'exposait à des surtensions de cet ordre. Mais les conséquences, imprévisibles, pouvaient la mettre en difficulté comme aujourd'hui. C'était inévitable...

Elle rouvrit les yeux en soupirant et ramassa son énergie pour se lever. Il lui avait demandé de rester là, de l'attendre, mais si elle voulait partir rapidement, il fallait qu'elle se rhabille. Ses vêtements étaient rangés dans un sac, sous son lit. Elle se pencha lentement pour tout ramasser et enfila le tout avec précaution. Elle croisait les doigts pour que personne ne meure le temps qu'elle s'en aille, pour ne pas avoir à subir un pic émotionnel ingérable qui l'obligerait à rester à l'hopital.
Prête, elle s'assit sur le lit, les yeux fermés, en attendant que Ian revienne, tachant d'ignorer la pression dans son crane.

Elle rouvrit les yeux en l'entendant approcher, et eu un sourire soulagé en voyant la feuille dans ses mains.

" Merci... " Elle tendit les mains pour attraper la feuille et s'installa sur la tablette pour remplir les cases et signer. Elle posa ensuite doucement le stylo sur la feuille et leva les yeux sur lui. Elle lui offrit un sourire de gratitude pure. Elle se leva, avec précaution, acceptant avec reconnaissance le soutien qu'il lui apporta pour rester debout, et ils prirent la direction de la sortie.
Le cerbère des lieux les attendaient au bureau des infirmières avec un sac de boites de vitamines sans doute et un air réprobateur.

" Vous ne devriez vraiment pas partir comme cela... "
" Je m'en fiche un peu de votre avis... Donnez moi vos cachets... "
" Respectez bien les posologies, et reposez vous, je crois qu'on ne vous le dira pas assez... "
" Je sais... " Elle leva les yeux sur Ian. " Sortez moi de là, s'il vous plait... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Dim 14 Juil - 9:07

Décidément, bien plus de caractère encore qu'elle semblait en montrer. A nouveau, il montra une main pour tenter de la calmer. Mais l'infirmier en rajoutant un couche. Alors Ian inspira profondément, offrit un sourire au type et posa une main sur l'épaule de Meggan pour l'accompagner vers la sortie. C'était comme s'il était en plein milieu d'un combat et qu'il était neutre. Il avait l'habitude de cette position, en plus. Mais là, avec le peu d'empathie qu'il avait lui-même, l'humeur de Meggan se reportait sur lui alors il fallait, presque autant qu'elle, qu'il sorte d'ici aussi. Sans pour autant être influençable, Ian ressentait facilement les humeurs des autres. Il avait une sorte de sensibilité et de plus, il décryptait plutôt bien les expressions du visage.

Il ouvrit la porte pour que Meggan puisse sortir en espérant que le dehors la calmerait. C'est qu'il n'aimait pas voir les gens stressés de cette manière. Il voulait les aider alors quand il s'apercevait qu'il ne pouvait rien, il se sentait bien trop impuissant. Quand vous avez passé votre vie à bouger, à faire quelque chose, ou au moins essayé, vous aspirez à un certain calme dans votre tête. Et puis vous prenez l'habitude. Même après trois ans à New York, il lui sembla que ses habitudes étaient toujours très ancrées en lui. Une fois dehors, il lui montra la ligne jaune.

– Vous préférez un taxi ? Ce serait peut-être mieux, non ? Vous êtes sûre que ça va aller ?

Les sourcils hauts, il s'était à moitié tourné vers elle pour la regarder. Mais si elle croyait s'en sortir avec les médecins, elle se trompait sur lui. Il l'avait vue, il savait que quelque chose clochait. Il n'y avait aucune raison de rester alors il n'avait pas tenté de la garder séquestrée dans cet hôpital mais elle devrait admettre qu'il y avait des choses vraiment curieuses. Ian prenait des risques en ce moment, c'était ça aussi sa vie, d'ailleurs. Mais après tout, pourquoi pas ? Un risque de plus ou de moins... Et si elle était mutante, il ferait quoi ? Aucune idée. Il verrait sur le moment. On était à New York, il s'étonnait de n'en avoir pas croisé un seul depuis qu'il était arrivé, d'ailleurs. Ou alors, aucun ne s'était manifesté à lui. Il fallait une première fois à tout non ? Et il ne pouvait pas faire l'autruche indéfiniment.

– Ou alors vous voulez me parler de ce que vous avez ressenti... avant l'accident ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Dim 14 Juil - 9:57

Une fois sur le parvis de l'hopital, avec un peu de distance entre elle et les malades et leurs familles, elle se sentit bien moins oppressée et elle poussa un soupir soulagé. Elle n'était pas encore sauvée, mais la tension était nettement moindre. Elle avait besoin de retrouver son nid, mais l'urgence avait diminué d'un cran, ce qui n'était pas plus mal. Bien sûr, elle n'était pas à l'abri d'une nouvelle situation d'urgence. Mais de toute facon, pensa-t-elle avec un certain fatalisme, elle n'y pourrait pas grand chose.

Ian lui proposa un taxi, et elle acquiesca. Elle ne pouvait guère faire autrement. Elle n'avait pas l'énergie de rentrer à pied, même accrochée au bras solide de Ian.

" Oui, ca va aller maintenant. Ca ira encore mieux une fois chez moi... "

Elle tachait de repérer si un taxi était disponible, le plus prêt possible d'eux tant qu'à faire, et elle était en train de rassembler ses forces quand Ian lui coupa les jambes aussi sec.
Elle n'avait pas vu venir la question, et elle n'était de toute facon pas en état de masquer ses réactions. Elle pâlit donc légèrement, et déglutit difficilement. Meggan réalisa que la pointe de suspicion qu'elle avait perçue tout à l'heure venait probablement de lui. Elle regarda autours d'elle pour estimer la distance des autres personnes autours d'eux. Il n'y avait pas tant de monde, mais elle était surprise de ne rien ressentir de négatif, elle n'avait donc pas à se concentrer sur Ian pour déterminer si la moindre émanation agressive venait de lui. Mais là, elle n'avait pas à chercher la source de quelque chose qui n'existait pas...

En tout cas, elle savait qu'il ne servirait à rien de nier qu'il y avait quelque chose à expliquer effectivement. Elle revint à lui, croisant son regard sans plus arborer le moindre sourire. Elle avait espéré se faire un ami - pas toujours évident - mais finalement, il semblait que leur relation s'arrêterait là, à n'en pas douter. Elle aurait du mal à mentir - de toute façon, elle aurait du mal à trouver un mensonge cohérent avec ce qu'il s'était passé - et elle en savait assez sur ce que les humains pensaient des mutants pour se douter qu'une fois qu'elle lui aurait expliqué, il prendrait ses jambes à son cou. Surtout que sa mutation ne consistait pas à passer à travers les murs ou à changer l'eau en glace. Elle pouvait connaitre le fond des gens, pas ce qu'ils pensaient, mais ce qu'ils ressentaient. Ca suffisait à éloigner les autres, car on ne pouvait pas contrefaire ses sentiments, aussi doué que l'on soit.

Elle eut une grimace résignée et prit une inspiration pour répondre et réalisa soudain qu'elle n'avait vraiment pas l'énergie pour faire ca maintenant.

" Ian... Je... Pas maintenant. Pas ici. S'il te plait... Si vraiment tu veux une explication, ok. Mais pas maintenant. " Avec ce qu'il venait de faire pour elle, ils pouvaient se passer du cérémonial. Même si ca ne devait plus durer que quelques heures. Elle le regardait, grave. En espérant qu'il comprenne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ian Marshall


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : Central Park
Clan : neutre
Age du personnage : 32
Profession : Agent de sécurité
Points de rp : 137

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Mar 16 Juil - 7:32

Parce qu'en plus, il s'était mis en tête qu'elle lui dirait cash si elle était une mutante ou non ? Ian roula des yeux en se redressant et il se frotta la tempe en regardant ailleurs. Bien sûr que non ! Il retint un fou rire face à sa propre crédulité et acquiesça finalement dans un sourire.

– D'accord. Pas de problème. Ca va aller, vous êtes sûre ?

Il s'avança et lui ouvrit la porte d'un taxi. Le soleil était quasiment couché maintenant. Il était temps pour chacun de rentrer à sa maison, à présent. Ian la laissa monter dans la voiture, s'assurant qu'elle s'installait bien et qu'elle n'allait pas encore s'effondrer devant témoins. Remarque, pour le coup, elle était juste en face de la porte des urgences, cette fois ! Est-ce qu'il la reverrait ? A moins qu'elle revienne au cinéma à la même heure - ce qui était pour sa part une heure habituelle - il y avait peu de chances. Néanmoins il sourit, un bras appuyé sur la portière du véhicule.

– Faites attention à vous, d'accord ? Et allez-y doucement sur le travail.

Il lui sourit, répétant avec amusement les dires des infirmiers. Puis il acquiesça en pinçant les lèvres, presque désolé puis il se redressa pour fermer la portière et mettre ses mains dans ses poches. Il en sortit une pour lui faire un signe d'au-revoir et replongea sa main en la regardant partir. Il soupira et releva le menton en réfléchissant à la journée. Un cinéma, un café qui se transforme en scène de cinéma pour un film d'action et qui se termine par un épisode d'Urgences. Fantastique.

Il se passa une main dans les cheveux pour les mettre en bataille et une fois le taxi disparu, il en prit un autre pour rentrer à sa propre maison. Il la reverrait. On ne partageait pas ce genre de journée avec quelqu'un pour ne jamais la revoir. Il en était sûr, il la reverrait. Peut-être pas tout de suite mais, ça viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Meggan Braddock
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/06/2013
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Empathie
Points de rp : 33

MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   Ven 2 Aoû - 6:11

Amusé. Il était amusé. Pourquoi ? Ca échappait totalement à Meggan, mais le fait était là : ca l'amusait qu'elle reporte cette discussion à plus tard. Pas besoin là non plus d'être doté d'un pouvoir comme le sien pour le constater, en plus : il souriait franchement. Lorsqu'il lui demanda une nouvelle fois si ca irait, elle haussa les épaules.

" J'ai juste besoin de dormir... " enfin pas seulement. Elle avait une épée de Damocles au dessus de la tête. Cette prise de sang anodine était une bombe à retardement en puissance. Même s'il était peu probable que l'hopital en fasse quoi que ce soit, l'échantillon représentait un risque, et elle tenait trop à son anonymat pour prendre le risque de le laisser là où il était. Mais elle s'occuperait de ce probleme plus tard.

Elle grimpa dans le taxi sans oser croiser le regard de Ian et espérait pouvoir partir comme ca. Mais il lui renouvela les recommandations de l'infirmier, et elle leva un peu les yeux vers lui. Il n'avait rien de menacant, rien de négatif. Peut être que tous les Sapiens n'étaient pas les mêmes... Elle lui rendit un sourire timide et fatigué.

" J'y penserai. Merci... " après tout, qui passerait des heures à l'hopital à veiller une inconnue ? Quel genre d'homme pouvait-il bien être pour faire ca ?
Elle le laissa fermer la porte. Elle le regarda jusqu'à ce que le taxi démarre, le vit lui faire un signe de la main, auquel elle répondit d'un sourire en coin. Le taxi finalement loin du parvis de l'hopital, elle s'appuya sur le siège, la tête complètement renversée en arrière, les yeux fixés sur le plafond de la voiture.

" Et on va où comme ca ? " demanda le chauffeur un brin agacé. Meggan se redressa et lui donna son adresse.

Une fois chez elle, elle s'effondra sur son lit. Elle garda un instant les yeux ouverts, les yeux encore pleins de son mystérieux veilleur, mais très vite, le sommeil la foudroya et elle sombra. Elle aurait le temps demain de se poser des questions. Sur Ian. Sur l'échantillon de son sang qui errait dans l'hopital. Sur ce qu'elle devait faire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Full screen - Meggan/Ian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Full screen - Meggan/Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-