Partagez | 
 

 Phase 2 : mise en place ~ Raven ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Mer 5 Juin - 23:12


    Jack appréciait, à sa manière, ce petit bar. Enfoncé dans une rue très peu fréquenté, sa devanture un peu délabrer ne donnait pas envie aux gens d’y entrer. Pourtant, à l’intérieur, c’était correct. Des tables, un comptoir, un barman, c’était propre, peu décoré. Ca remplissait ses fonctions et, ce bar avait au moins l’avantage de n’être fréquenté par pratiquement personne. Il fallait connaître, ou en avoir entendu parlé pour pouvoir le trouver, l’endroit idéal pour lui et le rendez-vous qu’il avait fixé à Raven.

    _ Un café, s’il vous plait.

    Il était en société alors il devait bien faire des efforts comme quitter son écran de portable des yeux pour le levé sur le serveur, et employé une formule de politesse en passant sa commande. Mais le serveur était à peine reparti, qu’il avait déjà replongé dans son téléphone. Répondre à des mails, des messages. Le boulot, les affaires. Il était un peu en avance, autant que ça lui serve à quelque chose. Enfin, ça avait forcément son utilité, Jack n’était pas du genre à faire les choses au hasard. Comme ce rendez-vous, tout aurait pu se passer par téléphone mais, par sécurité, il avait été préférable de trouver un endroit où se voir. Pourquoi pas chez lui, ou chez elle ? Il justifiait tout ça par une préférence dans un lieu neutre.

    Jack n’était pas quelqu’un qui pouvait avoir peur, c’était le résultat d’un sentiment qui lui était interdit mais, si ça n’avait pas été le cas alors, oui, il aurait pu dire que Raven lui faisait peur. Du moins, il aurait été stupide de ne pas la craindre. Leur relation ne tenait qu’à un fil et il savait que le moindre faut pas ferait de lui une sorte de cible. Il n’avait pas peur, mais il n’était pas suicidaire et préférait éviter d’en arriver à ce stade-là. Avoir Raven contre soit c’était comme se retrouver à dix mètres d’un tsunami… Il n’y avait rien à faire, juste morflé. Il éviterait d’en arriver là, ce n’était pas intéressant pour lui. Pas pour le moment.

    Son café arriva, il relava les yeux vers le serveur dans un merci, avant de retourner à ses occupations et à son plan qui se mettait doucement en place dans un coin de sa tête. Il avait déjà pensé à un tas de choses, sinon, il ne serait pas là mais, il savait qu’il allait devoir composer avec un variable imprévisible : Raven. La dernières fois qu’ils s’étaient retrouvés dans un hangar, Jack était passé pour quelqu’un de plus « humain » mais ça n’avait pas forcément joué en sa faveur. Protéger ce qu’il était, n’était pas toujours compatible avec d’autres choses.

    Il marchait sur des œufs, il en avait parfaitement conscience. Jouer sur plusieurs tableaux était une chose qu’il maîtrisait plutôt bien. Mais le faire avec des personnes comme Raven ou comme Élirys – bien, que totalement différentes – ça rendait la marge d’erreur trop étroite pour risquer de se planter. Bref, il finissait de songer aux derniers détails, tout en envoyant un mail à quelqu’un, oubliant dans la foulée de lever la tête de temps pour voir si Raven allait arriver. Est-ce qu’elle était du genre ponctuel ? Il n’en savait rien, quoique, la dernière fois, elle s’était pointée au bon moment. Reposant son téléphone à côté de son avant-bras, sur la table, il entreprit de remuer son café, bien content d’avoir posé la veste de son costume sur le dossier d’une chaise. Sa chemise blanche était bien suffisante, avec la chaleur qui régnait dans ce café. Il aurait pu se demandé si ça n’aurait pas été plus intéressant de passer chez lui se changer plutôt que de venir directement du boulot mais, en réalité, c’était le genre de chose dont il se foutait complètement.



Dernière édition par Jack Elis le Jeu 6 Juin - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Mer 5 Juin - 23:37

Depuis que Jack avait proposé de m'aider, ma vie avait radicalement changé. Je me mettais à le fréquenter un peu plus souvent et pourtant, nos relations n'avaient de cesse que jouer sur une variable imprévisible et inconfortable contrôlée par Jack. Si j'avais réussi à maintenir un certain cap, ce n'était pas sans effort. Et si j'avais pu deviner que Jack me craignait suffisamment – et avec Jack c'est toujours une façon de parler – je me serais sentie flattée. Mais je crois que ce genre de chose m'intéressait surtout chez ceux que je voulais vraiment me voir craindre. Dans le cas de Jack, je voulais juste qu'il cesse de jouer et qu'il se mette au boulot. A peine quelques jours depuis qu'Elirys avait mis la main sur des dossiers avant de tout embarquer et qu'il ne me reste plus rien. Mes recherches pour trouver son adresse n'avaient pas encore abouties, à croire qu'elle se planquait bien mieux que je ne l'aurais souhaité. J'avais même espéré qu'elle reviendrait à moi d'elle-même mais en tant qu'électron libre... Elle me faisait mentir. Ce serait donc à moi d'aller la voir. Mais je commençais à perdre patience.

J'avais développé une drôle de paranoïa depuis qu'Elirys avait découvert qu'on me cachait des choses au SHIELD. Alors quand Jack avait appelé pour me retrouver, je lui avais dit où et quand. Ou du moins lui avais-je dit "Ni chez toi ni chez moi". Je me sentais observée. Qui sait si je n'étais pas sur écoute. J'avais même écourté notre appel. Si Jack était toujours là c'est que personne ne m'avait suivie l'autre soir. Ou bien que personne n'avait encore réagi. Mon programme de protection était toujours opérant. Je ne dénoncerai pas Jack. Il m'était bien trop précieux. Je n'étais pas du genre en retard, cela dit les taxis, à New York, c'est relatif. Mais j'étais tout de même à l'heure. Repérant Jack dans le bar, j'ai fait signe au barman de m'apporter la même chose et je suis allée m'installer face à lui, enlevant à mon tour ma veste pour la poser sur le dossier.

– Hey...

J'aimais bien ma façon de saluer "Hey". C'était aussi intime qu'impersonnel selon le ton employé. J'étais si neutre que c'était à se demander si j'étais contente d'être là. Je me suis écartée le temps que le serveur pose la tasse devant moi, puis il est reparti derrière son bar. Alors j'ai croisé les bras sur la table pour dévisager Jack. Si seulement il pouvait avoir de bonnes nouvelles, pour changer...

– Des nouvelles d'Elirys ?

Pour qui me prenait-il, une abrutie ? Vu leur relation, et le côté vicieux de Jack, il était resté sans aller la voir ? Ou bien était-elle venue le voir ? Avait-il tenté de récupérer les informations ? Après tout, c'était Jack qui avait semblé bien plus concerné qu'elle par cette histoire. C'était étrange d'ailleurs. Il me portait un certain intérêt curieux avec cette histoire de pouvoir. Il aurait pu... Tenter de parler, il aurait pu vouloir faire quelque chose pour mes nuits difficiles ? Bon sang, il aurait même pu me vouloir moi ! Non. Mes pouvoirs. Il tenait à m'aider à retrouver ma mutation. Et Elirys en avait la clé, de ça, nous en étions tous les deux absolument certains. J'ai porté la tasse à mes lèvres en regardant mon interlocuteur.

– J'ai pu remettre l'ordinateur à sa place. Si quelque chose les chagrine, ils ne pourront jamais remonter à moi. Quant à Elirys, je garde un oeil dessus. Il ne faudrait pas que le SHIELD teste un interrogatoire sur elle, je pense. Elle est robuste mais quand on est maligne comme elle, on contrecarre avec des petites jambes de faible femme, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 0:41

    Il avait relevé la tête à son arrivé, quand elle l’avait salué de manière si neutre. Et s’il on ne pouvait pas savoir si elle était contente ou non d’être là, Jack, de son côté, avait répondu par un léger sourire. Faut croire que, pour lui, ce n’était pas désagréable de la voir ici. Et elle commençait fort, un direct pour savoir si Jack avait des nouvelles d’Élirys. Il avait d’ailleurs hoché positivement la tête mais, donnerait plus de détails quand elle aurait fini de parler. Honnêtement, il n’avait pas spécialement envie de dire qu’il l’avait vu – ce qui ne se voyait pas parce qu’il semblait même y mettre de la bonne volonté – mais mentir aurait été prendre un pari risqué. Elle lui avait dit qu’elle voulait Élirys, il suffisait qu’elle la surveille d’un peu trop prêt pour qu’elle sache qu’il avait été la voir. Nier ce fait était, potentiellement, se tirer une balle dans le pied avant même que la partie commence.

    _ Franchement, je ne vais pas m’amuser à essayer de savoir ce qu’elle peut faire ou non. Il s’était déjà bien assez fait surprendre comme ça, venant de cette faible petite humaine. J’ai été la voir hier. Il attrapa sa tasse de café. Pour voir si elle nous avait tout dit ou si elle cachait des choses. Il haussa les épaules en buvant une gorgée avant de conclure. Soit je ne sais pas m’y prendre. Soit elle cache très bien son jeu. Soit, elle ne sait rien de plus.

    Elle n’avait plus qu’à prendre l’hypothèse qui lui semblait le plus probable parce qu’il était clair que si Élirys lui avait vraiment dit quelque chose, il n’avait aucune raison de le dire à Raven. Quoiqu’il arrive l’entrevue qu’il avait pu avoir ave la petite brune, il était certain qu’il n’en dirait rien. Il n’allait quand même se mettre à travailler contre lui. Il posa, sur Raven, un regard interrogatif.

    _ Il y a quand même de grande chance que, si le SHIELD remonte jusqu’à elle, quelqu’un se décide à l’interroger, ne serait-ce que pour savoir comment elle est arrivé jusqu’à l’ordinateur.

    Si ça n’arrangeait pas Raven, ça ne l’arrangeait pas non plus parce que, si on en venait à cette hypothèse, quelles étaient les chances pour qu’Élirys ne les balance pas tous les deux. Dans le meilleur des cas, elle ne mentionnait que Raven parce qu’elle n’avait pas su dénoncer Jack jusque-là. Mais, même si c’était le cas, il n’était pas certain que Raven ne l’embarque pas dans cette histoire. L’idée même que l’ordinateur, avec les empreintes d’Élirys, se retrouve dans les bureaux du SHIELD le dérangeait mais, il n’était pas assez stupide pour le laisser paraitre. Il nota bien, cependant, que Raven la gardait à l’œil. Si Raven et Jack pouvaient se retrouver sur certains sujets et former un drôle d’équipe, dans son esprit à lui, il était clair qu’il ne jouait pas dans son camp à elle en ce qui concernait Élirys. Sa tasse, toujours dans les mains, il se mit à sourire.

    _ Mais je suppose que tu sais ce que tu fais.

    Et à la façon de le dire, on pouvait même comprendre qu’il n’en doutait pas. Elle lui avait donné un aperçu dans le hangar qu’elle était capable de calculer un tas de chose. Il leva une main, comme pour énumérer les trois possibilités qui s’offrait à eux.

    _ Du coup, soit on essaye de faire un tas d’hypothèse sur ce qui peut se passer si le SHIELD remonte sa trace. Soit, tu m’expose ce que tu as en tête. Ce qu’il ne croyait pas une seconde. Soit, et il eut un nouveau sourire, tu me laisse t’annoncer que j’ai peut-être une solution pour toi.

    Il porta à nouveau le café à ses lèvres, histoire de la laisser voir ce qu’elle préférait. Et, même qu’il était tout disposé à avoir une autre possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 8:46

Jack avait toute mon attention, et bien plus encore. Alors qu'il parlait, je le dévisageais. Je cherchais encore quelque chose qui pourrait m'aider à confirmer si oui ou non je pouvais lui faire confiance. Les gens sous estimaient leur visage et ce qu'ils disaient quand on prenait le temps de s'y intéresser. Mais, sûrement de par son travail, Jack était assez impassible. Il souriait, portait sur moi un regard somme toute banal et je n'arrivais pas à déceler une haine cachée ni un grand amour. Très bien donc il était simplement là par intérêt. Voilà qui ne m'aidait absolument pas. Reposant ma tasse, j'ai secoué la tête à la mention d'Elirys.

– Je doute très fort qu'elle soit de ce genre là. Elle a vu les informations défiler sur l'écran, elle est intelligente et maligne à la fois, je suis persuadée qu'elle a voulu faire de la prise d'otage. Sûrement pour ça qu'elle ne te dira rien, j'imagine, d'ailleurs. Elle semble avoir des choses sur toi, maintenant, elle en a aussi sur moi.

J'ai reporté ma tasse à mes lèvres en regardant ailleurs.

– Elle se protège. Et elle fait bien. Le SHIELD ne sera pas un soucis, Jack, j'y veillerai. De plus, je doute très fortement qu'elle ne nous balance toi comme moi. Ca n'a pas l'air dans sa nature, il y a quelque chose chez cette fille. C'est une professionnelle.

J'ai inspiré profondément en me redressant, les coudes sur la table à me frotter les mains et j'ai posé mon menton sur mes poings pour reporter mon regard sur Jack. Si seulement il savait. J'ai eu un léger sourire, baissant les yeux une seconde avant de les remonter vers lui. J'avais hoché les sourcils à l'idée qu'il puisse avoir une solution. Voilà qui devenait intéressant, Jack se souciait de moi, j'en étais tellement touchée. Et puis j'ai secoué la tête. J'étais à la fois désolée, malicieuse et prête à lui faire une confession.

– Je n'ai pas de plan, que des hypothèses. Je compose avec ce que j'ai. Si ça tourne bien, tant mieux, sinon je prends simplement une autre route. Je te l'ai dit, je la surveille, je ne veux pas qu'il lui arrive quoi que ce soit, ce n'est pas mon but. Ca ne l'a jamais été. Alors, je n'ai rien en tête, je sais juste ce que je ne veux pas. Si le SHIELD la trouve et qu'ils l'interrogent, je serai là et je trouverai une solution, comme toujours.

Composer avec le hasard et le libre arbitre des autres, ce n'était pas chose aisée. Ca comportait des risques, mais c'était mieux qu'un plan calculé à la seconde près qui pouvait foirer selon une simple minuscule variable et vous envoyer dans le décor sans crier gare. Ca signifiait également sous estimer les gens. S'il y avait bien une chose que j'avais apprise, c'était de ne pas sous estimer qui que ce soit. Prenez Jack, par exemple, il serait bien stupide de le sous estimer ou de penser un instant qu'il me considérait comme une... Très bonne amie ? J'ai souris à cette idée. La vérité, c'est que je n'aurais pas dit non à un ami sur qui compter. Je vivais dans l'incertitude depuis des années, maintenant. Personne ne me faisait confiance, je ne faisais confiance à personne et le cercle vicieux continuait de tourner et de tourner encore. Je ne pouvais pas expliquer à Jack pourquoi Elirys, pourquoi je m'étais comportée ainsi. Quelque chose me disait qu'il ne pourrait pas comprendre. Il n'avait pas l'étoffe d'un ami aussi étrange que ça puisse paraître. Il avait été doux avec moi, oui mais... Je n'arrêtais pas de me dire qu'il l'avait été parce que c'était ce que je voulais, pas parce que c'était ce que lui ressentais. Je l'ai désigné du nez.

– Qu'est-ce que tu as pour moi, alors ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 12:00

    Jack n’allait pas contredire Raven, il était d’accord avec l’analyse qu’il faisait d’Élirys. Il hochait la tête, pour le signifier tout en continuant de boire son café. A la limite, ce qui pouvait le déranger c’est qu’elle puisse avoir une vision juste de la petite brune, il aurait préféré qu’elle lui paraisse complètement indifférente, ça aurait bien arrangé ses affaires. Mais les choses étaient ainsi. Il releva la tête, dans un sourire en levant légèrement la main.

    _ Bienvenue au club.

    Il souriait mais on pouvait voir que ce n’était pas vraiment de la joie parce qu’il savait ce que ça faisait d’avoir quelqu’un qui possédait des infos sur soi, il n’avait pas l’air de se réjouir que Raven soit aussi dans ce cas de figure. Cela dit, il ne s’inquiétait pas pour la futur-ex-Humaine, elle avait de la ressource, elle trouverait bien une solution pour se mettre à l’abri si Élirys décidait de faire quelque chose des informations potentielles qu’elle avait sur Raven. Jack plissa légèrement les yeux en essayant de rassembler ses idées avant de reposer son regard sur Raven.

    _ Que le SHIELD lui tombe dessus ou pas, je m’en fou. Le problème c’est ce qu’elle peut dire parce que, si nous balancer, est la seule façon pour elle de se mettre en sécurité, dans sa nature ou pas, elle le fera.

    Il ne pensait pas que ça serait la première option qu’elle envisagerait mais, si c’était la seule alors… Enfin, il ne pensait pas qu’elle allait se laisser emmerder juste pour protéger deux personnes qui l’avaient entrainé dans un hangar pour lui demander de trouver des infos. Fallait pas rêver, Élirys n’était pas une enfant de cœur. Il avait haussé les épaules, ce n’était que son avis, à prendre ou à laisser, il n’était pas télépathe et ne voyait pas l’avenir alors tout ça était purement hypothétique.

    Il avait fini par sourire à ce fabuleux petit bout de femme qui, quoiqu’il arrive trouverait le moyen de se retourner. Ca avait forcément quelque chose de dangereux mais, en même temps, c’était la meilleure qualité qui pouvait exister chez quelqu’un, du point de vue à Jack. Lui aimait voir un plan de bataille établi, avec les grandes lignes qui, forcément déviait un peu selon les situations mais elle, juste elle avançait et s’adaptait. Jack posa sa tasse, et la poussa un peu sur le côté avant de joindre ses mains devant lui, posées sur la table. Le tout allait d’être d’annoncer les choses. C’est qu’il avait l’air sérieux au moment de reposer son regard sur Raven.

    _ C’est. Il fronça les sourcils, tout en mordant légèrement sa lèvre inférieure pendant qu’il réfléchissait. Compliqué. Il reprit une attitude un peu plus normale. Je pense savoir comment faire pour que tu retrouves cette partie de toi que tu as perdu. Alors, en soit ce n’est pas compliqué mais, la mise en œuvre va l’être.

    Son plan était super simple mais le problème demeurait dans le fait qu’il ne pouvait pas lui en parler parce que, si Raven était au courant, il faisait forcément chuter le taux de réussite. Elle ne devait pas savoir, si s’attendre à ce qui pouvait se préparer. Alors, il aurait très bien pu faire les choses sans lui dire, la mettre devant le fait accompli mais… Si lui avait l’air de vouloir chercher son approbation, la vérité était un peu différente. Ah bien y réfléchir, il ne l’avait encore jamais regardé de cette manière, avec une telle intensité.

    _ Raven, je vais vraiment avoir besoin que tu me fasses confiance. Il leva légèrement la main pour dire qu’il n’avait pas fini. Je sais que la confiance ce n’est pas vraiment ta tasse de thé et, je ne te demande pas de me faire vraiment confiance sur tout mais, juste sur ça.

    Il ne pouvait pas lui demandé de lui accorder toute sa confiance mais, de le croire sur le fait qu’il voulait qu’elle retrouve ses pouvoirs. Une légère moue se dessina sur son visage. Bien sûr qu’il aurait pu la prendre en traite et ne rien lui dire mais… Ca restait Jack et dans un petit coin de sa tête, bien enfoui, demander à Raven de devoir lui faire confiance, c’était forcément un pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 13:54

– Fais-le.

Je n'avais pas tergiversé, non. Jack avait besoin de moi pour quelque chose, je le savais. Alors il avait plutôt intérêt à tout faire pour que j'ai mes pouvoirs et non l'inverse. Dans cette optique, ce n'était même pas une question de confiance mais d'évidence. Je regardais la porte, ma tasse à mes lèvres. Aujourd'hui, l'inexpressive, c'était moi, il fallait croire. J'avais trop de choses à penser. Je n'avais même pas attendu qu'il termine sa phrase. Si Jack avait une solution - qu'Elirys soit dans le coup ou non - alors j'étais preneuse. A ce stade, je crois que j'étais capable de tout essayer. Je ne pouvais plus vivre comme ça. Encore un peu et je crois que ce n'était pas dans le lit de Jack que j'allais terminer mais sur son divan. J'avais pourtant du mal à croire qu'il faisait tout ça par bonne conscience. Me passant le pouce sur les lèvres pour essuyer une légère goutte, j'ai enfin relevé les yeux sur lui et j'ai haussé les épaules.

– Ce qui m'inquiète un peu plus, c'est pourquoi tu le fais gratuitement. Ou alors tu as quelque chose à me demander, un service, peut-être, une faveur ? Tu as tenté de me doubler l'autre soir, Jack, je ne suis pas stupide alors pourquoi tu veux m'aider ?

J'ai penché la tête et j'ai haussé les sourcils. Croisant les bras sur la table, je me suis légèrement penchée en avant en m'appuyant sur le rebord et j'ai soulevé brièvement mes épaules mes épaules.

– Je ne te demande pas grand chose, je ne te fais même pas confiance pour quoi que ce soit, ce n'est pas d'aujourd'hui et je doute que ça change alors je te demande, ce que je n'avais encore jamais fait, pourquoi tu veux m'aider. Où est ton intérêt, là-dedans ? Parce que forcément que tu en as un, sinon il serait bien plus intelligent pour toi que je reste humaine, tu crois pas ? Humaine, je suis moins dangereuse pour toi et pourtant, sache que les mutants comme toi sont à mes yeux probablement les plus dangereux contrairement à ceux que peuvent penser les petites frappes de bas quartier comme cet abruti de Pyro. Alors, j'ai mené ma petite enquête dans ma tête et j'en suis venue à cette conclusion : tu as besoin de moi. Aujourd'hui, je te demande en quoi. Tu pourrais me demander, le plus simplement du monde. Je dirais peut-être oui, sans que tu aies à recourir à ma confiance, tu crois pas ?

J'ai dissimulé mon nez dans ma tasse alors que j'avais les sourcils hauts en l'observant. On ne voyait que mes yeux. Est-ce que je riais ? Est-ce que je le taquinais, est-ce que je m'amusais, impossible à savoir. De toute façon, j'étais sincère, que perdait-il à me demander clairement ce qu'il voulait ? De toute façon, j'avais besoin de mes pouvoirs ! En reposant mon café, j'ai baissé les yeux sur sa main qui était toute écorchée autour de sa tasse. J'ai froncé les sourcils de curiosité, notre soirée au hangar repassant dans ma tête. Je n'avais pas souvenir d'une blessure de ce genre en dehors de sa plaie ouverte à la joue. Mais je n'ai pas relevé. Après tout, Jack avait sa vie, j'avais la mienne, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 14:49

    Finalement ça avait été plutôt simple, il paraissait même étonné de voir qu’elle ne mettait pas plus de résistance. Quoique, en fait, elle aurait dû s’arrêter à ses deux premiers mots. Il avait l’air de ne franchement pas le comprendre sur ce qu’elle était en train de dire. En fait, il donnait même l’air d’être perdu quand elle parla du fait qu’il avait tenté de la doubler l’autre soir parce qu’apparemment, il n’était pas certain qu’ils étaient au même endroit. Il passa quelques doigts sur sa tempe, en fermant les yeux, l’air de chercher où il avait loupé un épisode et, c’est seulement quand elle avait fini de parler qu’il laissa sa main retomber sur la table, dans un soupir. C’est qu’il avait l’air d’être vexé, en fait.

    _ Tu n’as pas confiance : ok. J’ai essayé de te doubler : ok. Il leva les yeux au ciel un court instant en réfléchissant et revint sur son regard en secouant un peu la tête. Non, en fait, pas ok. Mais ce n’est pas grave.

    Elle avait envie de voir des complots partout autour d’elle, c’était son choix. Sincèrement, elle avait parfaitement raison mais, il avait fait en sorte de ne rien laisser passer à ce niveau-là, donc, pour lui, ça s’appuyait seulement sur des théories et non pas sur des preuves. Chose qu’il comprenait, elle était en droit d’être méfiante. Mais, jusqu’à présent, vu le rôle qu’il avait depuis le début, il s’estimait être en droit de se vexé et d’en avoir un peu marre de devoir jouer les tampons entre ses humeurs et ses côté parano. Il n’allait quand même pas changer du tout au tout, en la regardant droit dans les yeux et lui dire qu’elle avait raison parce que, ça ne collait pas avec l’image qu’il avait tenu jusqu’à présent. Il s’était un peu penché et parlait bas mais c’était surtout pour ne pas être entendu, dans le fond de sa voix une incompréhension.

    _ Tu veux que je te dise quoi Raven ? Que j’ai un plan depuis le début, qu’il était tellement bien monté que j’ai même réussi à te faire entrer chez moi par effraction. Il pointa un doigt dans sa direction. C’est toi qui est venu chez moi, je te rappel. J’étais censé prévoir que tu voulais récupérer tes pouvoirs et avoir déjà monté un plan en te voyant là ?

    Bien sûr qu’il avait un plan en tête mais, le truc avec un plan, c’était de le garder pour soi. Et puis, de toute façon, tout le monde n’avait pas forcément d’attente particulière en retour, il y a des gens – chose qu’il ne comprenait pas vraiment en réalité – qui faisait des trucs pour les autres, juste parce qu’ils les appréciaient. Si, si, truc de ouf. Du coup, il se redressa, l’air de jeter l’éponge parce qu’elle était juste ingérable. Il secoua la tête dans un soupir avant de reposer son regard sur Raven, et il avait vraiment l’air déçu qu’elle puisse le voir uniquement de cette façon. Portant la main dans une poche de son pantalon, il attrapa de quoi payé les deux cafés, en posant l’argent sur la table et prit son téléphone. Dans la foulée il s’était levé et adressa un regard à Raven.

    _ T’as mon numéro, le jour où tu comprendras que tout le monde ne complote pas forcément dans ton dos, tu seras où me trouver.

    Et voilà qu’il avait attrapé sa veste, qu’il avait balancé un bref « au revoir » au serveur avec plein de mauvaise volonté et qu’il était sorti du café. Il avait son téléphone dans les mains et était déjà en train de taper quelque chose, tout en sachant que maintenant, il se retrouvait face à deux options. Soit elle revenait parce qu’elle aurait un doute sur le fait qu’il est vraiment un plan, ou même sans doute, elle pouvait revenir juste pour retrouver ses pouvoirs… Et après, c’est lui qui se servait d’elle. Soit, elle restait où elle était et, de là, elle le rappellerait où elle chercherait une solution toute seule.

    Qu’est-ce qu’on disait dans ce genre de moment ? Ah ouais : la balle est dans son camp. Tu parles d’une connerie, lui restait persuadé que c’est les gens qui choisissaient où il devait poser cette balle
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 15:23

Notez qu'il ne tentait même pas de me demander sagement ce qu'il voulait. Le pire, c'était que j'étais assez persuadée de mon coup. Je ne voyais aucune autre raison pour que Jack l'aide dans cette tâche. J'avais beau chercher... Je ne trouvais pas. Je ne lui demandais pas grand chose ! En fait, je lui demandais de me faire autant confiance qu'il ne me le demandait. Alors quand il a réagi de la sorte, je me suis sentie vexée à mon tour. Il me connaissait oui ou non ? Il était au courant que ma vie était un complot à elle seule ? J'ai froncé les sourcils en le regardant se lever. Le pire, c'est que j'avais demandé gentiment, sans aucune provocation. Décidément, plus on était en détresse, mieux Jack répondait. Ok, très bien. Jouons alors sur ce tableau-là. D'un coup, j'ai frappé la table du plat de la main en me levant.

– HEY !

Mais il était déjà dehors. J'ai jeté un billet sur la table pour l'imiter et j'ai attrapé ma veste au vol pour slalomer entre les tables et le rejoindre. Le pire, c'est que je n'étais même pas énervé. Juste déçue. Il voulait que je lui fasse confiance mais il n'en nourrissait aucune de ma part, pas même un peu. Une fois dehors, j'ai enfilé ma veste à la va vite avant de lui attraper le bras pour le faire se retourner.

– Je vais te dire un truc et je te le dirai qu'une fois ! Je ne suis pas... Ton ennemie !

En disant ça, je m'étais pointée la poitrine d'un index. J'étais vexée mais aussi vraiment très déçue. Je l'ai dévisagé un instant en faisant un pas en arrière. Si j'avais son attention, alors tant mieux. D'un coup, j'ai montré un point derrière moi, quelque part. Ma voix était toujours aussi forte, tant pis si on m'entendait. Il fallait que Jack comprenne, je devais y mettre suffisamment de formes pour qu'il comprenne enfin quelque chose de primordial qui nous aiderait probablement à avancer.

– Sinon pourquoi j'aurais pas juste donné ton nom une fois sous la protection du SHIELD, hein ? Pourquoi je serais venue chez toi pour avoir enfin une présence à mes côtés la nuit ? Sinon, pourquoi j'aurais mis ma vie entre tes mains et celle d'une étrangère sans même ciller ni me poser de questions ! Je t'en pose une. UNE SEULE, tu n'es même pas capable de me répondre !

Revenant vers lui, j'ai levé le menton pour le voir. Si au moins je pouvais avoir suffisamment de poids sans avoir à manigancer un plan pour le garder précieusement à côté de moi. De nous deux, à bien y regarder, j'avais été la plus ouverte. A bien y réfléchir... J'étais en train de m'énerver pour de vrai. Je ne lui demandais pas grand chose alors pourquoi était-il incapable de me le donner ? J'avais su lire dans ses gestes, non ? Et puis ses réactions et son comportement étrange face à Elirys m'est revenu. Des deux mains, je l'ai repoussé sur son torse pour qu'il fasse un pas en arrière. J'avais réussi à me mettre en colère sans l'avoir voulu au départ.

_ Tu oses réclamer ma confiance sans même accepter que je puisse avoir un peu de la tienne ! Tu ne sais même pas ce dont je suis capable ! Je ne sais pas quel jeu je joue dans un de tes plans parce que OUI je sais que j'ai raison, je sais que tu as un plan. Je ne sais pas pour quoi ni avec qui ni dans quelles mesures, je sais juste que tu n'es pas de ceux qui agissent de façon désintéressée, c'est tout ! Alors tu ne l'avais sûrement pas avant que je m'introduise chez toi mais maintenant, si, j'ai tort ? Tu voulais que je parle ?

Subitement, j'ai ouvert les bras face à lui, comme si je me vendais, comme si je lui donnais ce qu'il voulait.

– Je suis là, maintenant, je te parle ! Je te dis tout ! A ton avis après toutes les années que j'ai vécues, tu crois que les complots et les trahisons, j'en ai connu qu'une seule ? Ce que je te demande c'est de ne pas être une trahison de plus ! Comment peux-tu imaginer UN INSTANT que dans mon entourage il y a une personne qui ne complote pas quelque chose contre moi ? Réponds-moi si tu as une réponse ! Je travaille pour le SHIELD, Jack, dans le genre complots, on peut pas faire mieux, tu penses pas ?! Alors dis-moi bon sang ! Dis-moi pourquoi tu veux tant me rendre mes pouvoir si tu n'as pas quelque chose de prévu ! Je n'ai même pas dit que c'était un complot contre moi mais que j'étais un pion dans ton plan. Si tu me demandes simplement, Jack... Imagine que je dis oui et je peux t'aider, tu comprends ça ? Je demande que ça ! Mais ne me prends pas pour un pion que tu bouges à ta convenance. Laisse-moi au moins être de ton côté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 16:22

    Il avait à peine sentit une main sur son bras, qu’en se retournant, il en profita pour mettre son téléphone dans la poche de sa veste. Ce n’était pas correct de parler à quelqu’un, en ayant les yeux rivés sur un téléphone. Et maintenant qu’il avait les mains de libre, il avait pu écarter les bras, comme si c’était une évidence. A quel moment il l’avait prise pour une ennemie ? C’était elle qui avait pris la décision de croire qu’il faisait quelque chose derrière son dos, pas l’inverse. Si l’un des deux devait considérer l’autre comme un ennemi, c’était elle.

    _ Raven, est-ce que à un seul moment j’ai dit que tu étais mon ennemi ? Au pire, j’ai dit que la situation n’était pas définissable. Et à bien y regarder, j’ai surtout l’impression que c’est moi qui joue le rôle de pion dans ton histoire parce que, apparemment, tu viens chez moi parce que tu en a envie. Je ne suis qu’une présence dans un lit dont TU as envie !

    Elle l’avait poussé et pendant qu’il faisait un pas en arrière, il venait d’expirer lentement en baissant la tête, genre : Reste zen, tout va bien se passer. Qui aimait être poussé sans réagir, surtout dans ce genre de moment. La route étant un peu trop derrière son dos, il avait refait un pas en avant, ce n’était pas le moment de finir sous une voiture !

    _ Je vais te dire comment je vois les choses. Si tu n’as pas donné mon nom, c’est parce que tu as dû penser qu’en retour je pouvais aussi te balancer. Et, en écoutant bien, il ne disait pas qu’il l’aurait fait. Que maintenant tu ne le fais pas parce que je peux t’aider. C’est toi, et là il venait de la désigner, qui me voit comme un intérêt, ce n’est pas parce que tu fonctionne comme ça que ça doit être le cas de tout le monde.

    Il vous avait déjà dit qu’il était psy et que son occupation première était d’aider les gens à aller mieux ? Ok, il avait un tas de bonnes raison à mettre avant celle-là dans le choix de sa vie professionnelle, mais c’était si inconcevable que ça ?

    _ Tu veux qu’on parle de confiance ? Très bien. Qu’est-ce que tu veux savoir ? Il désigna une direction au pif parce qu’il n’avait pas le temps de chercher une orientation géographique. Ce qui s’est passé l’autre soir, pourquoi j’ai réagi comme ça et le problème que j’ai avec elle ? Parce qu’on a vécu un an ensemble et que quand elle comprit que j’étais chez les damnés, elle a trouvé que j’étais forcément mauvais et a fait un dossier sur moi.

    Il parlait sûrement un peu plus fort que ce qu’il aurait voulu. Un brin énervé parce qu’il ne comprenait pas comment ils venaient d’en arriver là, ni même ce qu’on était en train de lui reprocher. Il parlait, les mots sortaient sans qu’il est l’air de les réfléchir, on ne réfléchit que très rarement sous le coup de la colère.

    _ Pourquoi je veux t’aider ? Il leva les bras en l’air, exaspéré. Putain Raven, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Parce que, je trouve juste que ça te reviens de droit, que ça représente une partie de toi que t’as l’air d’en avoir besoin et que, comme un abruti, j’ai juste envie de t’aider !

    Il fallait qu’elle comprenne qu’il n’avait pas d’idée particulière derrière la tête, et à le voir il ne savait même pas ce qu’il pouvait trouver d’intéressant pour lui dans le fait qu’elle retrouve ses pouvoirs, hormis le fait de la libérer de ce qu’elle était devenu parce qu’elle avait voulu protéger quelqu’un qui l’avait, juste, rejeté par la suite. Il expirait de l’air, se passa une main sur le visage en tentant de retrouver un semblant de calme avant de laisser retomber ses bras en posant ses yeux sur elle.

    _ S’il devait vraiment y avoir une raison derrière tout ça Raven, alors ça serait sûrement le fait que si je t’aide, je m’assure un peu plus de ton silence sur qui je suis.

    Mais elle lui avait dit qu’elle ne le ferait pas et c’était toute la différence entre elle et lui. Jack, l’avait cru.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 18:42

Quand il a commencé à me retourner l'ascenseur en me faisant passer par la nouvelle fautive, j'ai levé les bras au ciel en tournant sur moi-même et en riant. Mais bien sûr, pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ?! Les mains sur la tête, j'ai fait quelques petits pas avant de me retourner vers lui. Il était sérieux quand il croyait que je m'étais servie de lui ? Il le savait, n'est-ce pas, que si je voulais du bon temps et uniquement ça, j'allais partout sauf chez lui ? J'avais l'impression de lui implorer quelque chose, ce que je détestais. J'avais l'impression d'être à genoux devant lui, ce que je méprisais. Etait-il en train de dire - outre le fait qu'il avait fait un lien entre Elirys et les Damnés, mais ça je m'en occuperai plus tard - qu'il faisait tout ça... Pour moi ? Il a forcément dû se rendre compte que quelque chose n'allait pas chez moi parce que j'étais figée. C'était possible ? Je revoyais certains de ses gestes et mots qu'il avait prononcés dans le hangar. Je refusais de me faire des idées sur la vision qu'il avait de moi mais soudain... Je perdais pied. Je ne comprenais plus rien. C'était comme si tout ce temps, j'avais enfoncé des portes ouvertes par Jack.

Je bouillonnais à l'intérieur. Je n'arrivais plus à organiser mes idées, j'étais en train de devenir folle parce que rien ne se passait comme c'était prévu, ni comme je voulais. Jack ne faisait pas ce que je voulais qu'il fasse et je ne devais très certainement pas faire ce qu'il voulait que je fasse. Pour la première fois, nous étions en désaccord. Les yeux écarquillés, je le fixais en comprenant que pour la première fois, nous n'étions pas sur la même longueur d'onde. Que s'était-il passé ? Où était notre communication silencieuse ? Tout ça parce que je lui avais demandé en quoi je pouvais l'aider ?! C'était incroyable ! Alors je suis sortie de mes gonds.

_ Mais tu l'as déjà, mon silence !

Ce que les voisins n'avaient pas, cela dit. Mais ça m'était égal, totalement égal. Je devais nous sortir de cette situation désastreuse au plus vite. J'avais... Quelque chose qui se passait, j'ignorais quoi mais ça me mettait en boule, j'avais horreur de ça, je ne contrôlais rien. Rien du tout !

– Je t'ai dit, Jack, que je n'avais aucun intérêt à donner ton nom au SHIELD, pourquoi je ferais ça ! Tu n'as pas besoin d'acheter mon silence, c'est ridicule ! D'accord, au début, c'était peut-être vrai mais enfin, ça a changé le jour où tu as proposé de m'aider ! C'est vraiment ce que tu penses ? Que de nous deux, c'est moi qui me sers de toi ?!

Cela dit, il n'avait peut-être tort. Je me servais de tout le monde. Zéro accroche, ni attache. Pas de lien, pas de confiance avec qui que ce soit, je ne pouvais vivre que pour moi-même et avec moi-même. Mais Jack avait changé la donne le jour où il m'avait "épargnée". Ce jour où dans mon inconscient, il m'avait sauvé la vie, ou du moins m'avait donné du répit pour me retourner. Grâce à lui, j'avais pu rejoindre la protection du SHIELD et me créer une nouvelle vie, encore, et puis grâce à lui, j'allais probablement retrouver mes pouvoirs. Alors pourquoi je n'arrivais pas à lui faire confiance ? Tout ce qu'il disait était vrai mais ça me sonnait comme une manipulation ! Je me suis passée une main dans les cheveux en faisant quelques pas à nouveau et j'ai soufflé bruyamment. Puis, finalement, je me suis retournée vers lui. Vous savez ce que je fais quand je perds pied ? Je me laisse tomber.

Je fixais Jack en cherchant la meilleure manière de me sortir de cette situation déséquilibrée et dérangeante. Très bien alors considérons que nous voulions tous les deux aider l'autre, c'est ça ? Et que si je voulais qu'il m'aide, je devais me tenir à carreaux, c'est bien ça ? Bon sang, ce que je pouvais détester de me sentir aussi impuissante ! C'était à croire que je jouais un jeu jusqu'à ce que je retrouve mes pouvoirs. Que je redevienne comme avant. Alors je pourrais prendre le contrôle du SHIELD. Tiens, c'était pas une mauvaise idée, ça ! J'ai parcouru les quelques pas qui me séparaient de Jack et j'ai enroulé mes bras autour de son cou pour fondre sur ses lèvres en me serrant contre lui. Vous savez, peu importe la couleur de votre coeur, qu'il soit fait de pierre ou aussi gros qu'un gâteau Diplomate, quand vous êtes seul au monde et qu'une personne prend le parti de vous venir en aide, qui que ce soit, vous ne pouvez que vous incliner et accepter. Dans le cas de Jack, c'était à croire qu'il me sauvait un peu plus chaque jour. Quand bien même me protéger c'était avant tout se protéger lui, il avait eu maintes fois l'occasion de m'éliminer. Mais il ne l'avait pas fait. Pourquoi ? Parce que selon lui, je devais retrouver ce qui me revenait de droit. Ma mutation. Glissant ma main dans son cou, je me suis légèrement écartée pour le regarder quelques secondes.

– Dis-moi ce que moi, je peux faire, pour toi, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 19:23

    Il le savait qu’il avait son silence – ce qui ne veut pas dire qu’il y croyait - mais, c’est elle qui voulait qu’il lui trouve une raison et, en cherchant, il n’avait trouvé que ça. Celui qu’il était avec elle n’avait trouvé que ça. Il avait ouvert la bouche quand elle lui avait demandé si c’était vraiment ce qu’il pensait. Il avait vraiment envie de dire quelque chose, trouver une raison pour lui dire que non, ce n’était pas totalement ce qu’il pensait mais, rien ne sortait. Alors, il referma la bouche, laissa retomber ses bras dans un air désolé parce que, oui, c’est ce qu’il pensait.

    Il avait fini par balancer une main en secouant la tête, l’air de lui demander comment ils en étaient arrivés là, sur ce putain de trottoir, à se prendre le chou. Ça avait été établi depuis le début, elle ne lui ferait jamais confiance totalement, il aurait toujours la crainte qu’elle puisse le balancer. Enfin, ils le savaient, ils avaient juste prit soin d’éviter ce sujet pourquoi fallait que ça tombe maintenant ? Parce que là, il semblait vraiment paumé sur son bout de trottoir, à croire qu’il ne savait pas ce qu’il devait dire, ou ce qu’elle voulait entendre.

    Quand il l’avait vu posé son regard sur lui, la manière dont elle l’avait retrouvé, franchement il n’avait même pas la force de tenter de la repousser ou de faire quoique ce soit allant contre son sens à elle. La repoussé aurait été faire quelque chose qu’il ne voulait pas. Il en avait quand même été un peu surpris, assez pour manquer de perdre l’équilibre. Chose qu’il n’avait évité qu’en pivotant sur lui-même et ne entrainant Raven avec lui, une main posé sur sa nuque à elle, et l’autre dans son dos.

    Quand Raven s’écarta un peu, Jack semblait avoir perdu toute envie de hurler ou de faire quoique ce soit de néfaste et quand elle lui posa une dernière fois la question, Jack posa une main sur la joue Raven pour se pencher doucement vers elle.

    _ La seule chose que je te demande Raven, c’est de croire que je fais vraiment tout mon possible pour t’aider à retrouver tes pouvoirs. Il s’écarta un peu, juste pour aller chercher les mains de cette superbe brune et les tenir dans ses mains à lui, avant de reposer ses yeux sur elle. Et oui, je le fais pour une raison que je ne te dis pas, mais parce que ce n’est plus vraiment d’actualité. Gardant les deux mains de Raven qu’il plaqua doucement sur lui, il passa une de ses mains dans la nuque de Raven pour l’attirée doucement et déposer un baiser sur son front avant de chuchoter doucement. Je suis vraiment désolé Raven. Il l’écarta un peu d’elle, l’air vraiment désolé et si elle se demandait pourquoi, il avait déjà la réponse. Ça risque d’être douloureux.

    Il n’avait même pas fini sa phrase qu’il était déjà en train de la pousser fortement sur la route. Et, comme d’un fait très étrange, il faisait ça au même moment où une voiture passait. Les téléphones, de vraies petites merveilles qi permettaient d’envoyer un message à quelqu’un, juste en appuyant sur le bouton envoi quand, par exemple, on range son téléphone dans sa veste. Une petite pression tellement futile, qu’elle ne se voyait même pas. Et hop, quelque part, quelqu’un recevait un message pour dire qu’il pouvait faire ce qu’il avait à faire. Ce n’était pas une question de timing, ni même une question de chance. Tout était question d’organisation.

    L’homme au volant, ne roulait pas à une allure de malade non plus. Le but n’avait jamais été de tuer Raven, cela dit, il fallait qu’elle le pense. Elle voulait sa mutation, qu’elle la déclenche, qu’elle sauve sa vie. Un choc émotionnel, c’était ce qui déclenchait le pouvoir des jeunes mutants. Son gène était comme celui d’un enfant, ça lui avait paru logique d’en venir là. Ses méthodes étaient peu orthodoxes ? Il voulait bien l’entendre mais, si elle voulait ses pouvoirs rapidement, il fallait bien employer des méthodes drastiques. Et si ça ne fonctionnait pas ? Elle était bonne pour un arrêt de travail, et lui pour courir en espérant gardé la tête fixé à ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 20:36

Il arrive un moment où savoir ce qui va vous arriver ne sert strictement à rien, ça arrive quoi qu'il arrive. De toute façon, vous n'avez jamais le temps de vous en rendre compte, il est déjà trop tard. Alors que Jack confirmait mes doutes, sans pour autant leur donner une réponse, j'ai compris que quelque chose n'allait pas. Ou du moins, qu'il avait prévu quelque chose sans m'en parler et qu'il mettait à présent son plan à exécution. Combien de temps j'avais pour m'enfuir ? Nul. Quand Jack s'excusait, il était à supposer qu'il avait vraiment fait quelque chose d'important. Ou de grave. J'ai alors froncé les sourcils. Mais Jack avait déjà la réponse. Son baiser sur mon front avait presque sonné comme un adieu, vous savez, quand vous vous apprêtez à sacrifier quelqu'un.

Et puis j'ai compris. J'ai vu les mains de Jack s'avancer vers moi et me pousser violemment en arrière. J'ai écarquillé les yeux en tentant de retrouver mon équilibre mais rien n'y faisait, Jack m'avait poussée trop fort. Alors quand j'ai vu la voiture, je me suis instinctivement protégé le visage avec mes avants bras en me recroquevillant. Et j'ai crié. Un simple réflexe. Je n'avais plus de mutation, mes os se craquaient et ma peau s'ouvrait si vite sans cicatriser. J'avais perdu en force, en souplesse et en rapidité, j'étais devenue une simple humaine avec quelques facilités en arts martiaux et en maniement d'armes. Alors une voiture, soit disant pas à pleine vitesse, j'ai vu ma vie défiler.

Sans que j'en ai conscience, ma peau s'est préparée au choc et au moment de l'impact, elle s'est recouverte d'écailles bleutées sous mes vêtements. Mon visage et mes mains ont alors disparu sous cet épiderme de protection naturelle. Si mes yeux et mes cheveux, eux, n'ont pas changé, je n'avais pas eu besoin de plus pour survivre, j'imagine. J'ai senti mon corps percuter le capot de la voiture et retomber au sol. Mes bras étaient en feu et je sentais quelque chose me vriller les hanches. J'ai roulé sur la route jusqu'à ce que je m'immobilise. Je sentais que quelque chose n'allait pas sur mon visage mais alors que je regardais le ciel au-dessus de ma tête, je crois que mes yeux se sont mis à pleurer. Tout mon corps était endolori et je n'arrivais pas à bouger. J'ai cligné des yeux et j'ai à nouveau tenté de me tourner. Crispant les paupières, je me suis mise à tousser et j'ai réussi à lentement me mettre sur le flanc. Toujours sans que j'en ai conscience, ma peau est redevenue "normale", pâle et j'avais l'impression qu'on venait de me rouler dessus.

Posant une main au sol, j'ai tenté de me redresser mais j'étais tombée sur un bras et celui-ci avait décidé de se déboiter. J'ai grimacé avec la soudaine envie de me mettre à pleurer, les lèvres entrouvertes pour capter plus d'air. J'étais vivante, c'était le principal mais pour combien de temps ? Je n'arrivais pas à estimer l'état de mon corps. Je sentais mes orteils et le bout de mes doigts, voilà qui était une bonne nouvelle. Ma hanche me lançait et ma tête me brûlait un peu. Le nez contre l'asphalte, mes cheveux me bloquaient la vue. Et puis je l'ai appelé. Je n'avais même pas entendu ma propre voix alors je me suis dit que je n'avais peut-être pas réussi à parler. Alors j'ai à nouveau prononcé son nom.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 21:23

    Il l’avait vu partir en arrière, difficile de louper la scène alors qu’il en était l’investigateur. Il n’avait rien fait pour tenter de la retenir, il avait juste ce regard désolé sans être capable de détourner les yeux au moment de l’impact parce que, c’était bel et bien ce moment qui était important. C’est dans ce genre de moment qu’il pouvait être agréable de ne rien ressentir parce que, dans le cas contraire, il n’aurait pas pu la voir atterrir sur cette voiture pour finir en train de rouler sur le sol. Ça allait être douloureux mais c’était nécessaire.

    Tout s’était passé au ralenti pour lui, le temps reprenant ses droits au moment où Raven touchait le sol, pendant que la voiture continuait son chemin sans que le chauffeur ne jette un regard à Jack. Elle avait muté juste avant l’impact, il ne trouva même pas de quoi en sourire. Cela dit, Jack n’était pas resté tranquillement sur son bout de trottoir, il avait rapidement rejoint Raven. C’était bien beau de la faire passer sur une voiture mais, il ne pouvait pas la laisser là, encore moins si ses pouvoirs décidaient de se manifester à nouveau. Le but n’était pas que des gens puissent voir qu’une femme était devenue bleue. D’ailleurs, il savait que dans son plan, tuer le chauffeur était aussi à faire.

    Accroupie, à ses côtés, il passa un bras sous son cou pour la redresser doucement. Le fait qu’elle vienne de se prendre un choc violent, lui évitait sûrement de s’en prendre un en retour. De sa main libre, il poussa les mèches de cheveux qu’elle avait devant le visage.

    Raven, je vais te bouger mais je te promets que je vais le faire le plus rapidement possible.

    Avec le coup qu’elle venait de se prendre, il se doutait bien que la bouger allait être douloureux mais, il n’avait pas vraiment le choix. Il devait la sortir d’ici, et il ne pouvait pas appeler les secours. Si elle savait que sa mutation était de retour, il supposait qu’elle voulait avoir le contrôle sur cette information. Sa main de libre passa donc sous les genoux de Raven, et à la manière dont elle s’était bougée, il avait comme l’impression que ça allait être au niveau de la hanche que ça serait le plus douloureux. Mais, il lui avait dit, il ferait au plus vite. A peine son bras passé sous les genoux de Raven qu’ils avaient déjà disparu.

    Jack n’avait pas la possibilité de se téléporter dans un endroit qui n’était pas à portée de vue, c’est de jump en jump qu’il arriva relativement vite dans son appartement. Aussi doucement qu’il était possible de le faire, il déposa Raven dans son lit. C’était ce qui restait le plus confortable, il venait de la balancer sous une voiture, il n’allait pas en plus la poser sur un vulgaire canapé. Replaçant la couverture par-dessus elle, il finit par revenir s’installer à côté d’elle, une main sur son visage poussant les nouvelles mèches qui n’avaient pas résistée au trajet. A la regarder il avait un peu l’air d’avoir mal pour elle. Il se pinça les lèvres un instant avant de la regarder. Des explications… Il semblerait bien que ce soit le moment.

    _ Tu sais, l’autre soir, quand Élirys a dit que tu avais le gène d’un enfant. J’y ai réfléchi et j’ai repris un tas de dossier pour voir à quel moment la mutation se déclenchait chez les gens. Il ne suffit pas d’y penser, de le vouloir où juste se concentrer. Il faut que la mutation ait une réelle bonne raison de se déclencher. Il ne parlait pas fort, pas la peine de lui vriller les tympans après le choc qu’elle venait de se prendre. Alors, je suis désolé, ça peut paraitre un peu excessif mais, ton cas était un peu particulier, il a fallu s’adapter.

    Il comptait bien lui dire qu’elle avait réussi à déclencher sa mutation. UN fait, il l’avait même dit à demi-mot en parlant de son cas qui « était » un peu particulier mais, il ne savait pas vraiment si trop d’infos en même temps étaient une bonne chose. S’expliquer lui avait semblé important, histoire qu’elle comprenne qu’il ne l’avait pas emmener ici juste pour pouvoir finir de l’achever tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 6 Juin - 22:44

Dans mon esprit, j'avais juste été percutée par une voiture. Le reste, je n'y pensais pas. Jack m'avait poussée sous cette voiture, il voulait me tuer et alors, c'était de bonne guerre. Mais il semblait avoir raté son coup. Si j'étais encore sous le choc, je me sentais suffisamment lucide pour songer à lui faire la peau un jour. Mais déjà je sentais ses mains passer sous moi et je me suis mise à gémir de mon bras calé douloureusement entre mon corps et le sien. Non, je ne pleurerais pas de chagrin mais de douleur. Chaque bond de Jack était une torture et mon estomac allait bientôt rendre le seul café que j'avais avalé dans la journée. J'étais pâle comme un linge. Si quelqu'un avait vu ma mutation, le peu de temps qu'elle avait été visible, les gens pouvaient penser avoir rêvé.

Mais j'ai enfin senti le calme quand Jack m'a déposée sur son lit. J'ai grimacé en sentant une goutte de sueur perler sur ma tempe et j'ai enfin rouvert les yeux pour le voir s'installer à mes côtés. J'ai déglutit en tentant de rester concentrée sur ce qu'il disait. Je n'étais même pas en colère parce que je crois que je commençais à comprendre. J'ai porté ma main à mon front en grimaçant et j'ai regardé ma paume qui comportait quelques taches rougeâtres d'égratignure. Je me suis remise à tousser et j'ai levé la main vers Jack en fermant les yeux pour le faire taire.

– Est-ce que ça a marché ?

C'était tout ce qui m'intéressait. J'ai rouvert les paupières pour tourner la tête vers lui. J'espérais au moins que tout ceci n'avait pas été en vain ! Je me suis humectée les lèvres en souriant doucement, recalant ma tête dans le coussin pour fixer le plafond. Ma voix était rauque et assez basse, je voyais encore les oiseaux danser et chanter autour de ma tête.

– Quand j'ai eu 12 ans, j'ai été percutée par une automobile - on appelait ça comme ça, à l'époque, tu sais ? Alors là, tu vois, le mec est sorti de sa voiture, il s'est approché et il m'a dit... "Hey petite, ça va ?! Pourquoi tu t'es j'tée sous mes roues", qu'il me disait avec son accent de bourru polonais... J'ai même pas eu le temps de répondre qu'il avait détalé comme un lapin. Quand j'ai compris pourquoi, je n'avais pas la chance de pouvoir me fuir moi-même. Tu te rends compte ?

J'ai gardé un silence religieux, tentant de me remettre les idées en place alors que le sang cognait à mes tempes comme un tambourin en plein soleil.

– Tu m'as jetée sous une voiture...

Pourtant, j'avais récupéré ma peau "humaine". Pas comme la première fois. Alors en quoi ça pouvait avoir vraiment marché ? Je n'arrivais pas à me rassurer. Et c'était moi qui lui avais dit "fais-le", en plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Ven 7 Juin - 0:37

    Jack avait émis un léger rire. Il venait juste de la faire passer sous une voiture, sans la prévenir et tout ce qu’elle se demandait c’est si ça avait fonctionné. Il ne restait qu’un sourire de ce léger rire, pendant qu’il lui balayait les cheveux et il allait lui répondre mais, comme elle avait repris la parole, il préféra la laisser parler. La vie avait quand même un sens de l’ironie qui n’appartenait qu’à elle. Avoir provoqué la situation qui lui avait fait déclencher sa mutation… Il ne pouvait même pas s’en attribuer le mérite, où même trouver que c’était du génie d’avoir fait ça. Il ne le savait pas.

    Il s’étonna, cependant, qu’elle ne lui demande pas si c’était fait exprès. Elle était tellement sûre qu’il faisait des choses derrière son dos que, à sa place, il se serait sûrement posé la question. Le choc, peut-être. Quoiqu’il en soit ce n’est pas lui qui allait relancer ce genre de débat surtout que, pour le coup, ce n’était vraiment qu’une coïncidence. Il avait fini par hocher la tête.

    _ Oui, c’est ce que j’ai fait. Mais tu veux que je te dise, y a des personnes qui deviennent livide dans ce genre de moment, toi il afficha un sourire, c’est le bleu. Vraiment, tu es devenu bleue. Ce que je ne sais pas c’est à quel point ta mutation s’est déclenchée, je ne vois pas encore à travers les vêtements.

    Il ne pouvait pas vraiment lui donner plus de précision, la vitesse de l’action n’avait pas aidé non plus. Mais, il n’avait pas rêvé, enfin on inventait rarement ce genre de chose dans son esprit, encore moins dans le sien à lui. Jack n’étant pas du genre à vraiment espérer quelque chose, qu’il n’en arrivait jamais au point de les halluciner. En fait, il avait un tas de chose à lui dire mais, il devait peut-être la laisser se reposer. On ne se prend pas des voitures sur le coin de la tronche tous les jours. Même si ce n’était pas la première fois pour elle.

    _ Tu as besoin de quelque chose ? Enfin je veux… Tu sais, je ne voulais pas t’emmener à l’hôpital parce que, je me suis dit que si ta mutation se remettait en route, tu préférais peut-être gardé ça pour toi et ne pas avoir tout un personnel hospitalier en train de partir en courant dans tous les sens.

    Il fallait bien qu’il lui dise pourquoi il l’avait emmené ici plutôt que de la trainer dans un endroit où les gens auraient su s’occuper de ses blessures. Maintenant, si elle voulait y aller, il était disposé à le faire. Le but de la manœuvre n’avait jamais été de lui faire mal. Enfin, ça allait forcément avec mais il ne l’avait pas fait dans ce but-là. Si elle avait quelque chose à lui demander, il semblerait que ce soit le bon moment parce qu’il avait l’air de se sentir un peu coupable de la manière dont les choses s’étaient passées.

    En fait, il avait même l’air de se retenir de parler, comme si Jack aurait pu être capable de donner trois tonnes d’explications sur les raisons qui l’avait poussé à faire ça. Mais, il ne voulait pas l’ennuyer avec tout ça, pas maintenant alors qu’elle était dans un état… Disons qu’elle n’avait pas vraiment l’air en forme.

    _ Je devrais surtout te laisser te reposer un peu. Alors, si tu as besoin de quoique ce soit, tu me préviens.

    Il s’était redresser, sans prendre appui sur le lit et, en fait il était là, debout et la seconde d’après il n’y était plus. Deux secondes plus tard il était à nouveau là, son téléphone fixe dans les mains qu’il posa sur la table de chevet à côté de Raven.

    _ Logiquement si tu restes appuyée sur la touche 2, ça devrait atterrir directement sur mon portable. Si ça peut t’éviter de hurler en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Ven 7 Juin - 1:14

Si enfant, ma mutation était restée, ce n'était pas le cas maintenant. Pourquoi ? Aucune idée. Mais même avec ce côté mauvais augure, lorsque Jack m'a confirmé que la mutation s'était déclenchée, j'ai souri en fermant les yeux. Juste souri. Puis, j'ai regardé ma main. Pas une écaille, pas de bleu, rien. J'aurais pu déprimer, me mettre en colère que ça n'ait pas marché mais je n'en ai rien fait. Je venais de percuter une voiture, je crois que j'avais besoin de ne pas trop y penser pour l'instant. Est-ce que j'avais besoin de quelque chose ? D'un médecin, sûrement. Et lui d'un psychiatre ! Ca lui prenait souvent de provoquer des chocs comme ça, chez les gens ? Ses gestes sur mes cheveux m'apaisaient, c'était assez incroyable. Mais Jack avait ce pouvoir sur moi. Je le détestais pour ça mais je n'avais pas la force de lutter.

Quand il a manifesté un intérêt de partir, j'ai voulu le retenir en levant la main. Mais il était parti. J'allais râler en lui criant de ramener son derrière mais il était déjà revenu. J'ai cligné des yeux en le dévisageant et j'ai suivi son mouvement du regard. Il était sérieux ? J'avais un accès direct à son téléphone portable ? Il s'en voulait pour être à ce point aux petits soins ? J'ai haussé un sourcil avant de reporter mon regard sur lui. Alors c'était donc ça ! Il fallait que je manque de mourir pour avoir cette attention de sa part ? J'étais mauvaise langue, il m'avait déjà donné beaucoup d'attention le soir où je m'étais introduite ici. En grimaçant, je me suis redressée sur un bras en lui signifiant de rester.

– T'en vas pas, preux chevalier. Tu as bien fait de ne pas me conduire à l'hôpital, je déteste cet endroit de malheur. Cela dit, je te rappelle que tu m'as jetée sous une voiture alors... A défaut de points de suture, tu vas t'improviser médecin et me remettre mon épaule en place.

Je lui ai fait signe d'approcher et de s'asseoir à côté de moi. J'ai pris sa main pour la poser sur mon épaule, celle sur laquelle j'étais tombée et j'ai acquiescé. Ce n'était pas la première fois que je me faisais ce genre de blessure, ni la dernière. Mais c'était chaque fois plus désagréable. Et cette fois-ci ne dérogea pas à la règle. Ca vous faisait virer transparent tant la douleur était fulgurante. Et pour faire le fort, vous préfériez vous mordre la lèvre et les deux joues pour ne pas crier mais votre visage parlait de vous-mêmes, à vous rendre les yeux vitreux. Parfois, vous êtes même pas loin de vous évanouir. Ah, les mécanismes biologiques pour vous faire éviter la douleur... Si seulement ça pouvait être sur commande. Me tenant l'épaule à nouveau en place, j'avais le palpitant à fond et une chaleur monstre dans tout le corps.

– A la réflexion... Je veux bien un peu d'eau... Et une bière... Avec une aspirine. Et une serviette, pour, tu sais ?

J'ai montré mon visage et mes mains égratignées. Mes idées plus claires, je pouvais faire l'inventaire de mon corps et tout semblait à sa place. Je sentais que ma hanche m'offrirait un bleu magnifique, ainsi que mon coude mais à première vue, je semblais indemne avec juste des écorchures çà et là. Et une blessure à l'âme, aussi. Secouant la tête, j'ai porté une main à nouveau à mon front.

– Quoique tu aies vu, ça n'a pas totalement marché... Sinon tu n'aurais vraiment pas eu le choix que de m'amener dans un endroit à l'abri des regards. Ma forme bleue est mon apparence d'origine contrairement à celle-ci. Alors si je suis toujours humaine, c'est que ça n'a pas marché. Mais si j'en crois ce que tu me dis... Alors ça m'a protégée quand même. Tu m'as balancée sous une bagnole !

J'avais eu un sursaut de lucidité et de vie en le bousculant d'une main sur l'épaule avec un visage vexé et scandalisé. Mais aussitôt, la douleur dans mon bras s'était élancée alors j'avais grogné en me tenant l'épaule et je m'étais laissée allée en avant, la tête contre mon genou.

– Jack... Je te hais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Dim 9 Juin - 14:39

    Si Jack était partit pour partir, il avait suffi à Raven de lui demander de ne pas le faire pour qu’il lui réponde par un sourire. Ok, il resterait. Et, pas qu’il ne voulait pas l’aider à se redresser mais elle semblait bien s’y prendre toute seule, et il préférait que ce soit ainsi plutôt que de la forcer à faire un mouvement qui lui ferait plus mal qu’un autre. En un hochement de tête, il accepta de l’aider pour son épaule. Ce qui fut fait rapidement mais non sans douleur pour Raven. Pour la forme, il tangua légèrement sous son « attaque » mais quand elle avait dit le détester, lui, tout ce qu’il trouva à faire c’est de lui rendre un large sourire amusé.

    _ C’est bon signe.

    Pare qu’il était clair qu’il ne souriait pas comme ça parce qu’il l’avait balancé sous une voiture mais vraiment parce que, si elle trouvait le moyen de lui dire qu’elle le détestait c’est qu’elle allait s’en remettre que son état n’était critique, critique. Et c’est avec ce même sourire, qui tourna la tête pour la regarder.

    _ Si tu veux, la prochaine fois, je choisis un camion pour voir si ta mutation reste active plus longtemps.

    Et avant de se prendre un coup de plus, ou un regard assassin, il avait déjà redisparu de la chambre mais, cette fois c’est une bonne minute qu’il prit pour revenir dans la pièce. Si lui se téléportait, ce n’était pas le cas de l’eau, ou des accessoires de soins. En fait, il était apparu près du lit, les bras un peu chargé. Sans rien faire tomber, il arriva à mettre la bouteille de bière et le verre d’eau sur la table de chevet, le nécessaire de soin fut posé sur le lit. Il avait fini par s’y asseoir, près de Raven et de prendre en main de coin désinfecter les blessures qu’elle pouvait avoir. Doucement, il attrapa une de ses mains et commença par-là ses soins, tout en lui parlant.

    _ Plus sérieusement, je pense que c’est juste un déclenchement mais, ça veut dire qu’elle est toujours là quelque part. Il haussa les épaules. Je ne sais pas mais peut-être que d’avoir forcé ta mutation à s’activer va lui permettre de le faire de plus en plus régulièrement jusqu’à ce que tu la retrouve entièrement.

    Déclencher une mutation était une chose, lui permettre de rester active en était une autre. Il y avait un début à tout… Dans le cas de Raven c’était un peu différent mais l’idée était là. En attrapant sa deuxième main, il releva les yeux vers elle.

    _ Tu sais, j’hésitais entre la voiture et te tirer dessus. Mais dans la deuxième option si, juste une petite partie de toi avait pensé que je voulais juste te blesser, je ne pense pas que ça aurait fonctionné.

    Le genre de discussion un peu improbable que, finalement, ils devaient être les deux seuls à pouvoir avoir. Si Jack avait l’air désolé, il ne se sentait pas coupable pour autant. Elle voulait récupérer ses pouvoirs, il faisait seulement en sorte de pouvoir l’aider à sa manière. Il aurait aussi pu lui proposer de ces méthodes qu’on trouve à l’institut ou chez les damnés mais, il était plus probable qu’elle finisse par se lasser en trouvant ça beaucoup trop long. La balancer sous une voiture c’était juste comme lui dire qu’elle avait la preuve que ses pouvoirs étaient toujours là, qu’elle n’avait plus qu’à se battre pour quelque chose de réel et non pas d’hypothétique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Dim 9 Juin - 16:04

Jack souriait mais ce n'était pas ce que je regardais. En fait, je ne regardais rien. Je le voyais sourire mais ça ne voulait rien dire pour moi, j'étais encore à moitié ailleurs dans ma tête. La seule attention que je lui ai enfin portée, c'est quand il a mentionné un camion. J'ai lentement relevé les yeux sur lui avec une grimace. J'ai alors pincé les lèvres, signifiant que j'allais le maudire sur plusieurs générations. Le problème avec des mutants de sa catégorie, c'est qu'il était assez rocambolesque de tenir une conversation avec eux. Je n'avais même pas eu un mot à dire qu'il avait déjà à nouveau disparu. En soupirant, j'ai roulé des yeux et j'ai profité de ce court laps de temps avec moi-même pour m'assurer que tout allait bien, que j'étais en seul morceau. Face à Jack, je ne montrais rien par pure fierté mais j'avais un mal de chien. Lentement, je me suis assise sur le bord du lit en grimaçant des courbatures dont j'allais hériter très vite. Ma tête me tournait et je sentais mon sang cogner contre mes tempes au niveau de la blessure. J'ai pris ce moment pour me retrouver avec moi-même et me rendre compte de ce qui venait de se passer. En vérité, je n'arrivais pas vraiment à me rendre compte. Je n'avais rien vu, rien senti mais d'après lui, ma mutation s'était manifestée, même un court instant. Ce n'était pas suffisant pour y croire réellement pour moi. Pas pour l'instant, en tout cas, je ne voulais pas me bercer de faux espoirs.

Quand Jack est revenu, j'ai relevé les yeux sur lui en me redressant. Mais quand il a tenté de me prendre la main, je l'ai récupérée de suite. Je n'avais pas peur de lui, ni qu'il me jette par la fenêtre mais si j'avais demandé de l'eau et une serviette, c'était pour m'occuper de moi toute seule, comme une grande. Et puis à bien le regarder, j'ai senti quelque chose me percer l'abdomen, comme un pressentiment ou une prémonition, je ne sais pas. Lentement, je lui ai rendu ma main mais je ne l'ai pas quitté des yeux. Quelqu'un qui s'occupait de moi, en bien ou en mal, ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé. Même avant, je n'étais pas très expressive, on me qualifiait de coeur de pierre, d'indépendante, d'insaisissable... Mais ça, c'était la mutante en moi... Pas l'humaine que je devais être pour survivre dans ce monde.

Je l'ai écouté, donc sans rien dire, le laissant faire avec mes quelques égratignures, pour la majorité superficielles - merci le méthylène génétique. Sa deuxième option aurait sûrement été plus difficile à mener à bien, en effet. Je me méfiais déjà de lui alors s'il avait pointé une arme sur moi, je me serais défendue. Il avait cherché un effet de surprise, finalement et il confirmait ce que j'avais toujours pensé de ma mutation.

– Quand j'étais jeune et que je refusais de passer mes journée en bleu... Je gardais ma forme humaine pour me balader et vivre... Parfois, quand un ballon me passait trop près du visage ou que j'entendais un bruit ressemblant à un coup de feu non loin de moi, je sursautais et je perdais ma concentration sur ma forme humaine. Ma mutation me rend plus forte et m'aide à survivre... C'est ça qui la déclenche. La surprise de la voiture... C'était bien joué.

Je lui ai alors souris. Faiblement, à peine, juste un rictus en coin mais avec le regard qui voulait tout dire. Il avait demandé ma confiance dans ce domaine et à présent, il l'avait. Mais il me restait quelque chose à préciser.

– Mais ne refais plus jamais ça. Sinon c'est moi qui te colle par surprise sous un camion, nous verrons si tu auras le temps de te téléporter avant de prendre la marque GMC en travers du pif...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Dim 9 Juin - 22:33

    Elle aurait vraiment voulu s’occuper d’elle toute seule, qu’il l’aurait laissé faire mais, il se devait d’insister. Accepter de l’aide ce n’était pas être faible, sinon, elle aurait été se faire voir l’autre soir quand c’est elle qui l’avait soigné pour la blessure d’Élirys. Elle avait fini par accepter qu’il s’occupe d’elle et évita de soupirer ou de lever les yeux au ciel à ce moment-là. Dans son esprit il y avait dépendance et dépendance maladive. Raven flirté doucement vers la deuxième catégorie. Dans un sens il comprenait, ça avait une histoire un vécu mais, dans l’autre ça devait franchement être énervant pour un tas de gens qu’elle ne devait pas laisser approcher. Ce n’était pas une barrière de protection qu’elle s’était forgé autour d’elle mais carrément une forteresse avec flèche et huile bouillante pour le premier à tenter d’approcher un peu trop près. Rien, n’était simple avec elle, même lui coller un peu de désinfectant.

    Elle parla de sa mutation, quand elle était enfant et, bien qu’il écoutait, il devait bien admettre qu’elle avait raison sur un point : elle s’ouvrait bien plus que lui le faisait. Elle ne disait jamais rien de bien important ou qui sois forcément exploitable mais, elle parlait. Ce que lui ne faisait pas, à la limite, il répondait à des questions mais, ça n’allait guère plus loin. Il faut croire que ce n’était pas naturel pour lui, de répondre à des questions en donnant pour exemple un point de sa vie passé. Il lui aurait bien dit que c’était bien dommage de ne pas avoir le choix de la forme que l’on veut adopter – la sienne – pour devoir entrer dans cette société. Elle, elle était bleue naturellement mais ça ne convenait pas. Lui, finalement, est-ce que c’était si différent ? Il devait bien se changer pour… Pour quoi, d’ailleurs ? S’intégrer…

    _ Très bien. Il venait de poser son regard dans le sien dans un sourire. Plus de voiture… Il leva une main comme pour jurer. Plus rien qui implique de te faire passer sous quelque chose. Disons que, je préfère éviter le camion, je ne pense pas que je m’en sortirais aussi bien que toi sur ce coup là.

    Parce que, même si elle avait mal, elle s’en sortait bien pour quelqu’un qui avait été passé sous une voiture. Cela dit, même s’il ne le disait pas, il pensait quand même avoir le temps de se téléporter. Les pouvoirs étaient une chose de bien foutu, un peu comme le cerveau, un système de défense quand le corps humain ne peut pas réagir. Sa mutation à elle s’était déclenchée avant de percuter la voiture, il pensait que ça serait la même chose pour lui mais, en l’absence de certitude, il préférait éviter de tenter le diable.

    Il détourna le regard pour poser le coton qu’il avait utilisé pour ses mains et attrapa une serviette humide. Puis il reporta son attention sur elle, la main à moitié levé, il s’arrêta. S’occuper de ses mains avait déjà semblé poser problème, alors lui nettoyer le visage.

    _ Je peux ou tu veux le faire toute seule ?

    Pas de critique, rien, en fait il n’avait même pas l’air de vouloir se battre avec elle. Ce n’était pas que son état, avec ses blessures et ses douleurs, c’est juste qu’il avait l’air de penser qu’ils s’étaient assez prix le chou comme ça pour aujourd’hui. L’épisode sur le trottoir n’était pas si lointain que ça. Et il ne comptait pas vraiment revenir dessus, à moins qu’elle veuille y revenir. A croire qu’il avait toujours l’impression de ne pas savoir où aller avec elle, étant donné sa capacité à partir au quart de tour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Dim 9 Juin - 23:25

D'accord, donc s'il n'utilisait plus de trucs qui roulent sous lesquels je peux passer, qu'il ne pouvait me tirer dessus, alors comment voulait-il faire réagir ma mutation ? D'ailleurs était-ce vraiment cette question qu'il fallait se poser ou bien plutôt "Jack va provoquer ma mutation ?" Je ne savais pas trop mais je n'avais pas envie de le savoir pour l'instant. J'étais encore sonnée et un mal de tête me montait le long de la nuque. Pour tout vous dire, je n'avais pas envie de discuter. Alors je me suis contentée de tourner la tête en soupirant légèrement et regardant au plafond pour le laisser faire. De l'aide, j'en acceptais à tour de bras. Je ne le demandais juste jamais. Mais j'aimais faire croire aux gens que je n'avais rien demandé, qu'ils étaient doués ou je sais pas quoi. Mais comment mentir à Jack ? C'était un psychologue, il voyait forcément tout alors quel intérêt j'aurais eu à vouloir me montrer comme quelqu'un d'autre ? C'est à ça que j'ai roulé les yeux plus qu'au fait qu'il doive me soigner. Fondamentalement, il m'avait poussée sous cette voiture alors il me réparait. C'était en fait le contact en lui-même qui me rendait frileuse. Pourtant, on ne pouvait pas dire que je n'avais pas cherché celui de Jack mais là c'était différent.

Il m'avait entendue crier de trouille. Parce que oui, j'avais eu la trouille. Il avait bien fallu ça pour m'en sortir avec presque rien. Tenant mon bras sous le coude, simulant une écharpe pour soulager le poids du membre sur mon épaule, je l'ai donc laissé faire. J'ai laissé ma tête tanguer au rythme de ses mouvements et même quand ça piquait, je ne disais rien. J'avais vraiment une bonne tolérance à la douleur. Du moins, une égratignure contre un bras démis, c'était peau de zob. Qui plus est, je me voyais mal ronchonner face à Jack. Surtout face à Jack, en vérité.

J'ai tourné les yeux vers lui pour l'observer. Je m'accommodais plutôt bien des silences mais si Jack ne disait rien, ni moi, alors j'allais sûrement finir par m'endormir. J'ai donc arrêté de me poser des questions à moi-même pour les tourner vers cette personne qui était ce que j'avais de plus proche de la définition d'un ami. Inspirant profondément, j'ai expiré en regardant devant moi, attendant qu'il ait fini.

_ Qu'est-ce qui est arrivé à ta main ?

A croire que l'un comme l'autre, on aimait rencontrer des choses en ce moment... Des murs, des souris sans fil, des claviers... des voitures. Je savais d'où venait sa blessure à la joue mais pas celle à la main. Après tout, je ne vivais pas avec lui ! Ma curiosité était assez déplacée mais il fallait y voir comme... L'entretient d'une conversation. Que voulez-vous, j'aimais savoir à qui Jack parlait, où et pourquoi il se faisait mal, ainsi que son emploi du temps. Après tout, c'était lui qui allait m'aider à retrouver ma mutation, n'avais-je pas raison de me renseigner sur lui ?

– Je déteste que tu passes ton temps à me sauver.

Peut-être avais-je dit ça à voix haute sans l'avoir voulu, malgré le ton de ma voix propre à un murmure. Jack en était-il seulement conscient ? Bien sûr, j'aurais pu m'en sortir sans lui et, bien sûr, j'aurais parfaitement pu vivre sans son aide. Mais les choses auraient été bien moins aisées, bien moins confortables, bien moins supportables. Je détestais me sentir redevable, d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Lun 10 Juin - 0:17

    Doucement, pour ne pas avoir à lui faire mal, il enleva les petites traces de sang de coupures et blessure qu’elle avait pu avoir avec le choc et il aurait pu faire ça pendant des heures dans le silence le plus total, si Raven n’avait pas repris la parole. Il jeta un regard à sa main avant de reporter son attention sur ce qu’il était en train de faire, les lèvres légèrement pincées entre elle. Il lui aura fallu le temps de laisser passer un léger soupir avant de se décider à répondre, tout en restant concentré sur sa tâche.

    _ Tout à l’heure, je t’ai dit que j’étais passé voir Élirys. Il s’arrêta, posa son regard dans celui de Raven. Je me suis fait ça chez elle, contre un de ses murs. Il haussa les épaules. J’avais juste besoin de m’assurer qu’elle dise la vérité.

    Ce qui était tout à fait vrai, sauf que ça n’avait rien à voir avec d’éventuelles découvertes qu’elle aurait pu faire sur Raven. Le mur, ça avait juste été pour s’assurer qu’elle réponde à une simple question sur un petit ami potentiel dans sa vie. Maintenant, cette question ne se posait même plus et heureusement qu’il avait suffisamment de contrôle sur lui, sinon, il aurait été capable de sourire en repensant à la manière dont les choses s’étaient passées.

    Lui mentir avait toujours été une option envisageable à ce sujet-là mais, il ne pouvait pas se le permettre surtout quand il était possible qu’elle apprenne ce qui s’était passé. Il fallait vraiment qu’il fasse en sorte de séparer ces deux femmes par tous les moyens possibles. Il s’était tout de même étonné – ce qui s’était vu – du fait qu’elle lui pose la question ne sachant pas si il devait comprendre qu’elle s’inquiétait, qu’elle voulait juste discuter ou qu’il y avait encore autre chose qu’il n’avait pas encore identifié. Il avait suspendu son geste quand elle avait prononcé sa dernière phrase. Rebaissant la main, lui laissant le visage tranquille, il alla poser son regard dans le sien.

    _ Je viens de te passer sous une voiture Rave, je n’appelle pas ça un sauvetage.

    Non, il n’avait pas mal compris ce qu’elle venait de dire mais, si elle venait de dire qu’elle détestait ce fait, était-ce une bonne idée de se « vanter » de le faire ? Le regard qu’il avait, le mouvement de tête qu’il avait fait, tout prouvait qu’il avait bien comprit ce qu’elle avait dit. Et, en fait, si jack n’avait pas envie de s’étaler sur ce fait, pour ne pas la déranger, il voulait quand même préciser quelque chose. Il posa la serviette, et, se positionna bien de manière à pouvoir regarder Raven.

    _ Écoute, je conçois que tu puisses détester ça mais je ne vais pas m’en excuser parce que je ne me sens pas obliger de le faire. Mais, si ça te dérange, dis le moi seulement et j’arrête.

    Il y avait une différence majeure entre détester quelque chose et le fait que ce soit dérangeant. Dans le deuxième cas, on approchait plus de l’envie de voir l’autre arrêter, option qu’il lui proposait parce que c’était son choix à elle. Bon ok, en réalité, il trouverait juste d’autres moyens d’arriver à ce qu’il veut mais, pourquoi devoir établir d’autres plans quand le premier pouvait se passer normalement, juste avec son lots d’embuche. Il laissa passer un léger sourire après un moment de réflexion.

    _ Et franchement, tu te sauves toute seule Raven.

    C’était une femme indépendante, non ? C’est elle qui choisissait de qui elle voulait s’entourer, si elle choisissait quelqu’un comme lui c’était bien parce qu’elle savait qu’il pouvait l’aider. Alors, techniquement, c’est elle qui cherchait à se sauver toute seule en prenant les personnes qui pouvaient l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Lun 10 Juin - 0:47

J'ai soupiré à sa réponse à propos de sa main. Quelque chose me disait que je n'avais pas du tout envie d'en savoir plus. Et que de toute façon, il ne m'en dirait rien. C'était comme ça avec Jack, j'avais déjà de la chance qu'il ait accepté de me répondre. Mais ENCORE cette Elirys ?! J'ai roulé des yeux en haussant les sourcils d'un air excédé. Ce simple mouvement tira légèrement sur la plaie, m'arrachant une grimace de mécontentement sur les lèvres. Cette fille était décidément partout et ça commençait sévèrement à me taper sur les nerfs. Elle influençait beaucoup trop sur le comportement de Jack. J'ignorais vraiment à quelque point et pour quelles raisons mais ça m'était égal, elle était trop envahissante pour quelqu'un qui refusait d'être dans ma vie, ainsi que dans celle de Jack. Je ne sais pas si ça s'est vu mais mon regard exprimait la limite d'un "Parle à ma main." J'avais peut-être envie de travailler avec elle pour assurer mes arrières, je venais de me faire renverser par une voiture, autant vous dire que je n'avais pas envie de faire ma gentille patiente.

Quand il se tourna face à moi pour bien me voir et attirer ainsi mon attention, je l'ai imité, tournant à mon tour ma tête plus face à lui. Dans une autre situation, j'aurais pu rire d'une telle ironie. Ici, je détestais surtout le fait d'avoir cette espèce de dépendance à son égard qui, à mes yeux, m'affaiblissait. En plus de me sentir redevable, je me sentais faible. Je n'ai rien répondu. Je n'avais pas voulu parler à voix haute, c'était une pensée que je voulais garder pour moi, elle était sortie parce que j'étais habituée à penser tout fort chez moi. Et quand il précisa sa modestie, je l'ai observé quelques secondes puis j'ai pris la serviette pour lui rendre en penchant la tête. J'étais comme résignée, fataliste, ce que vous voulez.

– C'est bien ça le problème, Jack. Tu le fais même pas exprès.

J'ai alors haussé les épaules.

– Tu as provoqué cet accident en en mesurant les risques, pour que je puisse retrouver ma mutation parce que toi-même, tu ne t'imagines pas sans ta mutation, c'est une part de toi. C'est comme si je n'avais plus mon âme et que tu faisais tout, même le pire des sacrifices, pour que je la récupère. Dans mon monde à moi, c'est sauver.

Mon regard se voila d'une certaine tristesse, ce que l'on pourrait qualifier de lucidité fugace autant que d'une seconde de vérité, un instant où pour une fois, il n'y a ni masque, ni mensonge, juste de la sincérité.

– Je ne me sauve pas. Je survis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Lun 10 Juin - 1:45

    Si elle continuait à faire des têtes comme ça quand le prénom d’Élirys était prononcé, il allait finir par croire qu’il suffirait juste d’en parler suffisamment pour que ça l’énerve et qu’elle veuille que la petite brune reste à côté de ses histoires. Ce qui, forcément, arrangerait ses affaires d’une manière qu’on ne pouvait même pas imaginé. Mais, il n’avait pas réagi, le sujet ne convenant pas, aucune question n’arrivant, il n’avait aucun intérêt de le faire. Il avait résisté, un peu, quand elle avait voulu prendre la serviette mais il avait fini par lui céder, apparemment c’était le moment de parler sans que rien ne puisse entraver leur discussion.

    Il trouvait un peu contradictoire de dire qu’il ne faisait pas exprès pour après, dire qu’il avait provoqué quelque que chose en mesurant les risques. Mais l’important n’était pas vraiment là. Intérieurement, l’important dans cette histoire c’est qu’elle semblait comprendre que, dans beaucoup de circonstance, il essayerait de l’aider. Dans les faits, il secoua doucement la tête dans un soupir, l’air de dire que, non, ce n’était pas ça. Il essaya de rassembler ses idées en passant les deux mains sur son visage avant de reporter son attention sur Raven. Dans la foulée, il s’était même penché légèrement comme si ce qui allait annoncer était le truc le plus sérieux du monde.

    _ Et toi, ton problème c’est de ne pas voir les choses Raven. Il se recala bien. Écoute, ce n’est pas de la survie de s’entourer de personne qui veulent d’aider parce que c’est exactement ce que t’es en train de faire. Survivre c’est se contenter d’accepter son sort et de ne rien chercher à faire pour changer les choses.

    Elle provoquait les choses, peut-être sans s’en rendre compte mais, si elle n’avait pas forcé la porte d’entrée de cet appartement, lui n’aurait jamais eu l’idée de lui faire retrouver ses pouvoirs. Il posa une main sur sa joue, laissant son regard dans le sien.

    _ Tu veux que je te dise. Je pense sincèrement que si je n’avais pas pu t’aider, tu n’aurais jamais remis les pieds ici. Il le va l’index de sa main de libre, pour faire comprendre qu’il n’avait pas fini. Histoire d’éviter toute protestation trop rapide. Ce n’est pas une critique, croit moi, c’est justement ce qui fait que tu te sauves et non pas que tu te contentes de survivre.

    Avec un patient, quelque de banal et basique, il aurait joué sur un autre tableau, celui qui le positionnait en tant que personne obligatoire à sa survie. Jouer de cette manière avec Raven, s’était se tirer une balle dans le pied, elle était intelligente, réfléchissait bien plus que ce qu’elle voulait bien montrer et, toute approche dans ce genre aurait été trop flagrante. Il devait rester sur sa ligne de conduite, sans offrir de faille parce que c’est comme ça qu’il pourrait faire croire à la sincérité – toute relative en vue de ce qui l’était – de ses actes et paroles.

    _ Et dans mon monde à moi, ce que je fais, c’est juste essayer d’aider les gens qui veulent se sauver eux même. J’aiguille Raven, tu fais le reste en choisissant de me faire confiance sur des choses ou non.

    Ce qu’il disait c’est qu’il ne l’obligeait pas le suivre dans ce qu’il pouvait proposer, qu’elle choisissait elle-même sa route. Que, le jour où ça ne lui conviendrait plus, elle en prendrait une différente. Après tout, il était psy, son rôle était juste d’éclairer sur les possibilités qui s’offraient aux gens. A eux de faire leur choix après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Lun 10 Juin - 10:20

J'ai rapidement haussé un sourcil. Etait-il en train de dire que l'avoir dans mon entourage c'était me sauver moi-même ? D'accord, c'est moi qui l'avais cherché. D'accord, c'est moi qui était venue le voir et qui avait demandé son aide de façon implicite - il ne semblait pas l'avoir perçu ainsi, d'ailleurs. Etait-il... En train de la réconforter ? J'ai cligné des yeux. Sur mon visage, on pouvait très certainement y lire une confusion. Jack parlait rarement mais pourtant, ce n'était pas la première fois qu'il parlait en ma faveur, pour moi. Me remonter le moral ou me consoler, peu importait, ça m'épatait toujours. Je provoquait les choses maintenant, oui... parce qu'il m'en avait donné la possibilité mais avant ? Je n'étais pas entrée chez lui sans clé pour qu'il me sauve, si ? Le fait que Jack devienne sensible - à sa manière - ça a commencé à me perturber, ne me demandez pas pourquoi. Peut-être que malgré toutes mes requêtes silencieuses auprès de lui, j'estimais être la seule à pouvoir être sensible mais que lui n'avait pas le droit. Encore un système de protection, j'imagine. J'avais le droit d'approcher mais pas lui.

Alors sa main sur ma joue a provoqué comme un choc électrique. Et quand il s'est fait plus franc, j'ai ouvert la bouche en roulant des yeux mais il reprenait déjà. J'ai penché la tête pour le regarder, ma joue au creux de sa main. J'avais droit à une séance de psy gratuite, vous croyez ? Pourtant, il avait raison. Tout ce qu'il disait, c'était ce que je pensais. Je détestais seulement que ce soit lui, qui savait finalement tellement de choses sur moi, plutôt qu'un inconnu que je n'aurais eu aucun scrupule à éliminer si besoin se faisait. J'ai pris sa main pour l'éloigner et j'ai secoué la tête en soupirant.

– J'ai pas envie de jouer, Jack.

J'ai baissé les yeux en lui rendant sa main et regardant ailleurs pour enlever ma veste. J'ai grimacé une seconde sans arrêter de penser à tout ce qu'il disait. Je me sentais devenir de plus en plus sentimentale à son contact et je n'aimais pas beaucoup. Me montrer jalouse n'était pas dans mon caractère. Mais je ne pouvais plus être à côté de Jack sans ressentir des choses contradictoires qui m'empêchaient de garder le contrôle de la situation. J'aurais pu lui poser mille questions sur les raisons de son implication. Plus que vouloir m'aider, c'est ce qu'on faisait avec les amis, non ? Et ils n'étaient pas amis, ça se saurait. Mais je n'avais plus du tout envie de me poser de questions. Il voulait m'aider, très bien. Dans ce cas j'en profiterai. Les questions me troublaient et me perdaient ce qui, face à Jack, n'était pas du tout une bonne chose. Il était très fort et très malin et je refusais d'être prise dans ses filets. Aussi, j'ai pris la décision de garder mes distance. J'ai tourné la tête pour observer mon épaule qui avait été protégée par ma veste, en plus de la mutation. Cependant, j'imaginais déjà un magnifique bleu à un moment de la journée.

– Et maintenant ? On continue les tests suicide ?

J'ai relevé les yeux sur lui en remontant la bretelle de mon débardeur sur mon épaule.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
avatar

Jack Elis
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : New York, chez les damnés, en train de filer une séance ou en train de jouer les mec sociable
Clan : Damnés
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : Téléportation
Profession : Psychologue (a son compte, intervenant pour la police, les orphelinats,...)
Chasseur de tête pour les damnés
Points de rp : 140

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Mer 12 Juin - 19:55


    Tout cela, même si ça en avait des allures, n’avait rien d’une psychanalyse gratuite. Qu’est-ce qui était gratuit chez lui de toute façon ? Ça ne se voyait parce qu’il ne le voulait pas, d’ailleurs, il l’avait nié en bloc mais Jack savait très bien pourquoi il faisait tout ça.  Il avait quelque chose à y gagner si tout se passait bien. Elle n’avait pas envie de jouer et lui, à cette phrase avait légèrement plissé les yeux, un poil interrogateur. Pensait-elle vraiment que tout cela n’était qu’un jeu ? C’est ce qu’il laissait comprendre comme interrogation parce qu’il ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire, parce que, pour lui, ça n’avait rien d’un jeu. Il en laissa même échappé cette question qui lui avait traversé l’esprit.

    _ Et on joue à quel jeu, exactement ?

    Intérieurement, en imaginant bien, on pouvait imaginer les pom-pom girl en train de s’agiter dans tous les sens comme si le point du siècle avait été fonctionné. Il voulait jouer, que ça ne s’arrête pas et, il voulait le faire en faisant croire qu’il ne jouait à rien en particulier. Parce que, qu’il le veuille ou non, il aimait avoir un certain pouvoir, ou contrôle sur le gens, c’était plus fort que lui. Il n’aurait su définir Raven avec exactitude : un défi personnel ? Une mise à l’épreuve parce qu’elle était bien plus compliqué que le commun des mortels ? Une partenaire de jeu comme on en fait que très rarement ? Il n’en savait rien mais ne se posait pas vraiment la question, il savait juste qu’il devait redoubler de vigilance, de réfléchir mieux, de faire évoluer son plan en permanence parce que rien n’était acquit avec quelqu’un comme elle.

    La main de Jack était venue reprendre appui sur le lit, pendant que Raven, elle, virait sa veste. Il pencha légèrement la tête pour voir l’état de son épaule avant de venir reporter son regard dans celui de Raven, en secouant doucement la tête dans un sourire. Les tests suicide… Il avait même rit légèrement.

    _ Non. Pour l’instant tu te reposes, tu te remets de ce premier test et on verra ensuite.

    Il n’allait pas la balancer du haut d’un pont maintenant, pas dans son état. Le but n’était pas de la tuer, sinon, il s’y serait pris autrement. Et puis, des tests suicide avaient un principe très important à respecter pour que ça fonctionnent : ne pas la mettre au courant. D’ailleurs, on ne pouvait pas vraiment parler de « suicide » elle ne se balançait pas elle-même sous une voiture. Il leva une main, dans un soupir avec un léger sourire.

    _ Enfin, ça serait bien que tu fasses ça mais comme t’en fais qu’à ta tête.

    Sérieusement, depuis le début elle était en train de gesticuler dans tous les sens, à se redresser, vouloir remettre son épaule en place – ce qui était justifié -, enlever sa veste et, dans tout ça, vous pensez qu’elle aurait pris son aspirine ? Non, bien évidemment. Mais il ne préférait ne pas lui rappeler parce que, d’une il n’était pas un infirmier et, de deux… Est-ce qu’elle serait capable de croire qu’il a foutu quelque chose dans son eau pour qu’elle dorme une bonne fois pour toute ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Raven Darkhölme
Humaine

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/04/2013
Clan : Fédéraux
Age du personnage : Inconnu
Pouvoirs : Métamorphe
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 152

MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   Jeu 13 Juin - 8:30

Pour moi, Jack à lui tout seul était un jeu que je jouais depuis le début. Tic tac, tic tac, à croire que j'étais assise sur une bombe à retardement et que je cherchais encore quel fil couper pour en finir. Mais j'aimais jouer. J'étais juste trop sonnée pour m'y adonner pour l'instant. Alors je me suis contentée de secouer la tête à sa question. Comme lui, j'étais bien incapable de définir cette relation et ça me rendait peu à peu à moitié dingue. Mais je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. J'avais lancé les hostilités, je m'étais introduite chez lui, j'avais fait mes yeux de biche perdue face au chasseur et il avait été plus facile à amadouer que certains plans que j'avais dû mettre en oeuvre pour en attirer dans mes filets ! Jack n'était pas du genre à faire ce qu'il n'avait pas envie de faire et personne ne pouvait le forcer. Mais je continuais à penser qu'il jouait le même jeu que moi, pour une raison qui m'échappait encore... Mais une raison dont je profitais pour l'instant parce que je n'avais pas envie de discuter. Alors quand il s'est remis à parler comme l'aurait fait un père ou un frère super protecteur - il n'était ni l'un ni l'autre - j'ai roulé les yeux en levant ma main. J'ai alors fait ce que n'importe quelle adolescente reprocherait à son paternel ou à son frère trop protecteur pour la laisser respirer - ce que je n'étais pas non plus - et j'ai mimé le bec d'un canard qui s'ouvre et se ferme encore et encore avant de m'arrêter. En d'autre terme : "Cause si ça t'amuse." A croire que je jouais toujours, finalement.

– Oui, oui, oui... Ca va.

Cela dit, je n'étais pas très... enchantée à l'idée de m'endormir ici, de rester à la seule surveillance de Jack ? Qui sait ! Et s'il en profitait pour me regarder ou pour prendre mes mesures pour un futur cercueil qu'il m'offrirait sur mesure ? j'ai soupiré néanmoins et je me suis penchée pour prendre mon aspirine maintenant que la tête me tournait moins et que tout ce qu'il restait de mon étourdissement était ce mal de crâne qui montait. Ca me lançait tellement dans la tempe que je sentais les battements de mon coeur résonner dans ma hanche. Comme quoi, je pouvais prouver que j'en avais un de coeur. J'ai grogné en buvant mon verre avant de tourner la tête vers lui.

– En plus d'être mon psy, tu veux devenir mon infirmier, on aura tout vu... Je t'ai pas dit, j'ai aussi besoin d'argent !

Je lui ai souri - de façon ironique - et j'ai pris appui sur le lit pour me relever mais aussitôt, j'ai senti un vertige monter jusqu'à mes yeux qui m'a figée pendant à peine quelques secondes avant de me laisser retomber sur le lit en fermant les yeux, une main sur la tempe.

– Je vais peut-être... Me poser cinq minutes, finalement. Mais ne songe pas un instant à ce que j'installe ma brosse à dent ici !

Autant Jack voulait garder un pouvoir sur moi, autant je voulais la même chose. Contrôler et susciter ses sentiments - si seulement je savais... - ce n'était pas tellement une priorité mais un kit de survie à l'heure actuelle. Jack était mon kit de survie. Je me suis doucement allongée sur le lit, tenant mon bras dans ma main en grimaçant légèrement. Le temps de trouver une bonne position et j'ai de suite fermé les yeux. Je me sentais si groggy petit à petit que j'en ai soupiré. Inutile de lutter, pour une fois il valait mieux que j'écoute Jack et que je récupère. Je n'étais pas habituée, ma mutation me permettait de récupérer de mes blessures tellement vite ! Depuis que j'étais humaine, je n'avais quasiment jamais été blessée. En tout cas, pas à ce point là. Je me faisais l'effet d'une biche dans le coffre du chasseur, à présent.

– Jack ?

J'étais si bien calée et si bien installée que j'aurais eu, effectivement, du mal à croire qu'il ait pu mettre quelque chose dans mon verre pour m'assommer. Pourtant, c'était Jack, non ? D'une voix à moitié éteinte et sans rouvrir les yeux, j'ai marmonné :

– Il va falloir que tu trouves mieux, maintenant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Phase 2 : mise en place ~ Raven ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Phase 2 : mise en place ~ Raven ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-