Partagez | 
 

 Enquête: Save the video, save the mutants [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Quentin Quire
Mutant de niveau 2
{ MAÎTRE DU JEU }


Nombre de messages : 404
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 31
Pouvoirs : Télépathie
Profession : Professeur de littérature
Points de rp : 215

MessageSujet: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mar 21 Mai - 13:49


    MJ

    Les X-men, une équipe de mutants ayant pour but à la fois de protéger leur espèce mais également d’assurer une bonne entente avec le reste de l’humanité. Une mission qui n’est pas toujours facile à réaliser. Aussi, bien évidemment, lorsqu’ils virent la vidéo mettant en scène des mutants – dont certains faisaient partie de l’institut – ils ne mirent pas longtemps avant de se décider à faire quelque chose. Seulement ils devaient avouer qu’ils ne savaient pas grand chose. Les lieux avaient été nettoyés, les autres témoins ou plutôt acteurs n’en savaient pas plus qu’eux et la vidéo ne donnait pas beaucoup de renseignement. Les X-men avaient beau avoir mis toute leur technologie et leurs plus brillants éléments sur le coup, ils ne trouvèrent rien. Que ce soit l’esprit incroyablement analytique de monsieur Livinstone, le flair de Wolverine, les compétences informatiques de Douglas Ramsey, personne n’était capable de trouver quoique ce soit... C’était du travail de pro. Mais cette constatation donna à Tornade une idée : si cette vidéo a été manipulée par des pros, il leur faudrait des pros pour trouver des réponses à leur question. Ainsi une équipe constituée de deux personnes directement concernées par l’affaire : Ororo Munroe et Douglas Ramsey accompagnés par une X-woman plus neutre en la personne de Jean Grey fut envoyée au meilleur studio d’édition audiovisuelle de New York.

    Les trois mutants entrèrent donc par la porte principale du studio et se retrouvèrent dans un grand hall moderne, bien éclairé et bien rangé avec un petit espace d’attente d’un côté et un grand comptoir d’accueil au fond de la pièce, comptoir qui permettait aux employés qui s’y trouvaient de garder un œil sur les accès aux lieux réservés au personnel ou aux affaires importantes. L’endroit était plutôt impressionnant, mais il aurait pu être plus agréable avec quelques plantes vertes. A l’accueil, deux jeunes femmes à l’allure soignée et professionnelle alternaient entre les appels téléphoniques et les contacts humains qui allaient du simple livreur aux clients venus assister à leur rendez-vous.
    _______________
    Douglas

    Bien que sa nouvelle vie à l’université avait de quoi l’occuper amplement, Douglas n’oubliait toujours pas l’horrible aventure qui lui été tombée dessus dans cet entrepôt... Aussi, il faisait ce qu’il pouvait pour participer activement aux recherches faites par l’institut à ce sujet, car bien sûr, l’établissement ne demeura pas inerte même si l’affaire n’était pas officielle. Il fallait dire que le fait que la directrice elle-même ait été impliquée avec lui, cela aidait le jeune homme à se faire prendre en compte dans les recherches. Mais ils ne trouvèrent rien en dépit de leurs impressionnants moyens. Et lorsque la fameuse vidéo fut montrée, les choses empirèrent. D’abord cela n’arrangea pas du tout la vision que le monde se faisait des mutants, ensuite, et cela concernait principalement l’institut car, bien sûr, dans ce genre d’endroit, les rumeurs se propagent plus vite qu’un incendie au napalm, tout le monde ou presque comprit que Doug avait été présent sur les lieux.

    S’en suivit pour le jeune homme une période fort désagréable pendant laquelle il dû encaisser des regards inquisiteurs et des questions au tact particulièrement absent. Mais la vidéo avait eut un point positif : elle apportait un nouvel indice à l’équation. Malheureusement, encore une fois, ils furent incapables de trouver la moindre information, pourtant le nombre de programmes que Cypher avait utilisé pour examiner la vidéo était très impressionnant. Puis la directrice fit une remarque dont la logique et la pertinence éclairèrent l’esprit de Doug sous un tout nouveau jour où l’espoir de vérité était permis. Lorsqu’on n’arrive pas à résoudre un problème, c’est qu’on ne connait pas la bonne formule... et dans ces cas là, il faut aller la chercher. Ainsi Doug fut invité à rejoindre l’équipe qui se rendit dans le plus grand studio d’édition de la ville pour ne pas dire de la côte Est. Le regard qu’il avait lancé à Ororo lorsqu’il apprit qu’elle allait partir à la recherche d’informations suffit à la convaincre de le laisser venir, d’autant plus que maintenant, il connaissait bien le jargon utilisé lorsqu’on traite de l’audiovisuel...

    Habillé et civil (jeans, converses et T-shirt geek recouvert par une chemise noire fermée) et accompagné par deux des mutantes les plus puissantes qu’il avait rencontrés, Doug arriva dans le hall d’accueil du studio. Bien qu’un peu nerveux – c’était là sa première « mission » parmi les X-men – il observa les lieux et son regard s’arrêta naturellement sur les ordinateurs que les standardistes de l’accueil avaient sous leurs yeux. Il lui suffirait d’utiliser l’un deux pour avoir toutes les réponses à ses questions.... Mais apparemment cela fonctionnerait mieux avec un échange humain. Soit, de toute façon il allait se contenter de suivre ses professeurs. D’ailleurs, il attendit qu’elles prennent les choses en main, les deux mutantes étant probablement bien plus habituées que lui à ce genre de situation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mer 22 Mai - 9:39

    Ca faisait déjà un moment qu’elle était tombée sur ce type étrange, qui lui avait fourni la vidéo qu’elle devait transmettre. Il était apparu aussi vite qu’il n’était repartit, sans qu’elle puisse lui poser la moindre question. Elle avait fait son boulot, regarder la vidéo et l’avait transmisse. Ca ne s’était pas faire en une journée, elle avait eu besoin d’y réfléchir parce que ce qu’il y avait sur la bande n’était pas à l’avantage des mutants. Puis, finalement, si on avait su la trouver pour qu’elle transmette cette bande, on aurait très bien pu trouver quelqu’un d’autre. Elle l’avait fait, l’avait vu diffusé à la télévision et avait décidé de mener son enquête dans son coin. Son journal refusait qu’elle bosse dessus : Sales mutants, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Pas moyen de faire entendre raison à des gens qui pensent de cette manière. Alors elle faisait ça quand elle avait du temps. Pas autant qu’elle le voudrait entre son boulot, sa vie perso et, surtout sa vie familiale. Bref, des mois qu’elle n’avançait pas plus que ça, juste qu’à ce qu’elle décidé de se rendre à ce studio d’édition. Le meilleur de la ville.

    Jean, haut, petite veste en cuir, converse, elle avait fait simple pour cette journée. Ayant pour habitude de se retrouver toujours dans des histoires impossible, elle avait toujours évité les talons tant que c’était possible. Un sac en bandoulière, elle avait la vidéo, celle qu’on lui avait donné, en fait, parce qu’il ne fallait pas croire qu’elle l’avait donné au journal. Elle n’avait donné qu’une copie. D’ailleurs elle avait toujours le boitier dans lequel se trouvait le film, qu’on lui avait donné. Quelque part dans son sac, sous une sorte de scellé, le dvd en lui-même ayant été transférer dans une autre boite. Un jour, il faudrait qu’elle donne cette boite pour une analyse mais, sans une enquête ouverte officiellement sur laquelle elle travaillerait pour son journal, c’était compliqué.

    Elle se retrouvait dans une fille d’attente, dans le hall de ce studio d’édition, en attendant patiemment son tour. Peu de temps, après son arrivée, d’autres étaient arrivés. Ca l’avait surprise parce qu’ils étaient plusieurs, trois personne entrant en même temps, ça avait de quoi surprendre. Elle se surprit à se demander ce que deux femmes adultes pouvaient bien venir demander avec un adolescent. Déformation professionnel. Mais, très vite, ses pensées se remisent sur cette vidéo qu’elle avait dans son sac, revoyant le détail des images qu’elle avait vu à de nombreuse reprise. Elle avait cru, assez bêtement, qu’elle aurait pu déceler quelque chose en la voyant encore et encore. Mais rien, les choses n’avaient pas été faites au hasard.

    plus que deux personnes devant elle, alors elle se décida à sortir son boitier DVD, histoire de pouvoir le présenter quand elle annoncerait les raisons de sa venue. Mais, trop de bordel dans son sac et, kaleesha avait cette tendance à être une catastrophe ambulante sans trop savoir pourquoi. En sortant quelque chose qui l’empêchait d’avoir ce qu’elle voulait, elle avait fini par faire tomber le coffret dvd, qui tomba aux pieds des personnes qui étaient derrière. En plus, de manière absolument pas discrète, il avait fallu qu’elle annote cette boite DVD comme « Attaque mutante », ce qui était parfaitement visible pour les personnes derrières elle, vu la manière dont le DVD était tombé. Se retournant, elle s’excusa, l’air désolé et se prépara à se baisser pour aller récupérer son bien qui était au sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Ven 24 Mai - 13:23

Depuis quand n'avais-je pas réellement bien dormi ? Je ne faisais que des nuits très courtes, l'esprit très occupé par cet enlèvement qui avait eu lieu il y a quelques temps maintenant. Pourtant, depuis que tout ce temps, nous n'avions aucune piste à suivre pour retrouver les personnes qui étaient derrière tout cela. Ce n'était pas faute d'avoir mis en place tous les moyens possibles et imaginables pour trouver une piste. J'avais même fait appel à Douglas, connaissant son don pour l'informatique et sa grande volonté de continuer à travailler là dessus. Je savais que je n'aurais pas dû le laisser continuer ça, de peur qu'il ne s'en remette pas, mais je pensais qu'il risquait de ne pas s'en remettre justement parce qu'il n'y avait rien de nouveau et que les coupables couraient toujours.

Ayant été avec lui là bas, j'avais ces craintes car c'est aussi cette impression que j'avais moi-même. Je pensais que je ne pourrais sortir de ce cauchemar que si on réussissait à tirer tout cela au clair. A force de réfléchir à comment trouver le moyen de remonter la trace de ces gens sans en trouver le moyen, je commençais à penser que ce n'était pas le bon chemin à prendre... Au début je pensais que c'était uniquement parce que j'en avais marre de ne rien trouver, mais finalement, j'eus une nouvelle idée, une nouvelle piste. C'est pourquoi je décidais d'aller faire un tour au meilleur studio de New York. J'en fis bien sur part aux personnes qui avaient été mise dans l'affaire et même si je pensais laisser Douglas de côté, après l'avoir vu quand j'avais annoncé ça, je n'avais pas pu lui dire non.

J'avais aussi invité Jean, je savais que son analyse et sa patience nous permettrait d'avancer. Il fallait aussi dire que si nous avions besoin de son pouvoir, ce ne serait pas de trop. C'est pourquoi, nous nous rendîmes là-bas tous les trois, je ne voulais pas qu'il y ait trop de monde, de peur que cela fasse fuir nos interlocuteurs et connaissant le caractère de certains, on risquait de reculer plus que d'avancer. C'est donc habillée de vêtements passe partout que j'entrais dans le studio. Je pus rapidement voir que nous n'étions pas les seuls à attendre, mais au point où nous en étions ce n'était pas ce petit retard qui allait être embêtant. Nous nous retrouvâmes alors derrière une jeune femme blonde que je ne pus m'empêcher de détailler, voulant penser autre chose qu'à tout ça.

Elle était tout à fait normale et n'avait rien de particulier qui pourrait retenir mon attention en particulier, mais je m'amusais -c'est vite dit- à chercher ce qu'elle pouvait bien faire ici. Une personne un peu importante ? Quelqu'un qui voulait un travail ? Que sais-je... Heureusement, la file avançait vite et je fus contente de voir qu'il ne restait plus qu'à cette femme à passer avant que ce soit notre tour. Je regardais autour de nous alors qu'elle fouillait dans son sac. J'eus à peine le temps d'entendre un bruit de chute que quelque chose roulait à mes pieds.

- Ce n'est rien. Attendez ! Je le ramasse...

J'eus juste le temps de me baisser que je lus directement ce qui était écrit dessus. « Attaque mutante ». Je fronçais les sourcils, qu'elle pouvait être la probabilité que ce soit une coïncidence ? Très faible surement. Je me relevais lentement et finis par lui tendre non sans avoir attiré l'attention de Jean dessus et lui avoir montré discrètement la fine écriture. Je souris à la jeune femme avant de m'adresser à elle.

- J'espère pour vous que ce n'était pas fragile. Vous enquêtez sur cette terrible affaire ?

Je désignais la boite, pariant qu'il s'agissait bien de cette histoire d'enlèvement et de meurtres. Qu'elle était la probabilité qu'elle sache quelque chose là dessus ? Surement faible. Mais il fallait bien essayer. Je ne savais pas si elle me reconnaîtrait, même si j'étais plutôt connue à travers les médias. Malgré le fait que je sois habillée sobrement et que je fasse en sorte de ne pas attirer l'attention sur moi ou mes particularités physiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jean Grey
Mutante de niveau Oméga

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 33 ans
Pouvoirs : télépathie et télékinésie
Profession : Médecin
Points de rp : 35

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Sam 1 Juin - 16:02

Les attaques, les manifestations, il ne se passait pas une semaine sans que la communauté mutante ne soir visée. Cette fois-ci une vidéo montrant une attaque mutante bidon avait été diffusée aux journaux télévisés. Cela avait apporté du l'eau au moulin des membres de nos détracteurs.
Il n'avait pas fallu beaucoup de temps pour que les X-Men mènent une enquête pour comprendre ce qui c'était passé mais rien n'avait été découvert malgré les compétences et les technologies employées. Certains pensaient qu'il fallait l'œil d'un expert c'est ainsi que trois personnes furent envoyer dans un des studios d'enregistrement les plus prestigieux de New York. Faire partie de cette mission me faisait plaisir car cela faisait des mois que je n'avais pas travaillée en tant qu'X-Woman. Cela signifiait beaucoup pour moi: on me faisait de nouveau confiance.

Je devais donc accompagner Ororo et le jeune Douglas Ramsey, notre expert en matière d'informatique au studio. Nous devions être discret, de simple clients potentiel en quête de renseignement pour un future projet. Si besoin, je me voyais déjà leur demander un devis détaillé pour une vidéo promotionnelle devant vanter un produit quelconque. Quand il faut donner le change il faut être prêt.
Comme mes compagnons, j'avais fais en sorte d'être discrète. Il ne fallait pas qu'on me reconnaisse à cause des évènements d'Alcatraz. Cela m'inquiétais mais il fallait que j'aille de l'avant.

Nous étions dans la fille d'attente de l'accueil du studio. Nous attendions sagement notre tour et pour passer le temps j'observais les différentes affiches exposées. Elle montraient les plus grand succès du studio en matière d'effets spéciaux et les projets en cours. Je ne connaissais pas le monde de l'audiovisuelle et j'étais assez curieuse de savoir comment ils travaillaient.
Le bruit d'une chose qui tombe me ramena à la mission. Une jeune femme qui était devant nous avait fait tomber le boitier d'un DVD. Ororo avait gentiment ramassé la boite et son contenu mais sa manière de bouger était étrange et je compris le pourquoi du comment quand le titre du DVD qui était dans les mains de ma coéquipière: "Attaque mutante".
Coïncidence? Peut-être. Piège? Certainement... Nous devions être discret et sur nos gardes. C'est dans ces moments-là que mon pouvoir de télépathie était utile.

*Ororo, penses-tu que c'est une coïncidence? Tu veux que je sonde la jeune femme?*

Je n'aimais pas ce que je proposais à mon amie car cela allait à l'encontre des principes que l'on m'avais enseigné. Mais avec le temps j'avais appris que parfois il fallait passer outre ces principes pour sauver des vies.
Revenir en haut Aller en bas
http://ddstvavatarland.free.fr/index.php
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Dim 2 Juin - 13:32

    Kaleesha allait dire qu’elle allait le faire, estimant que ce n’était pas aux autres de ramasser ce qu’elle faisait tomber mais, la femme en face d’elle avait été plus rapide. Dans un sourire qu’elle adressa à cette femme, elle tendit la main afin de pouvoir récupérer la pochette du film.

    Merci.

    L’espace d’une petite seconde, elle avait même bloqué sur le visage de la femme. Kaleesha, qui était journaliste, c’était depuis longtemps spécialisé dans le domaine des mutants. C’était même comme ça qu’elle avait commencé et qu’elle avait eu envie de faire du journalisme. Alors, ce fut presque logique de la voir reconnaitre cette femme sa la couleur de cheveux si particulière. Et, autant que c’était possible, son sourire s’agrandissait un peu plus.

    Vous êtes la personne qui s’occupe de l’institut Xavier, c’est ça ?

    Ça lui semblait tellement surréaliste qu’elle en avait oublié de se présenter. Ce qui était toujours mieux parce que, généralement, les gens n’aimaient pas qu’on sache qui ils étaient sans savoir, eux-mêmes, à qui ils avaient à faire. Comme le fait qu’elle avait parfaitement entendu la question qu’on venait de lui poser mais, sa surprise avait pris le pas sur la réponse. Elle entendait bien remédier à tout cela, et c’est pour cette raison qu’elle reprit rapidement.

    Kaleesha Mayers, je travaille pour le New York Times et, elle effaça son sourire, oui, j’enquête sur cette histoire. Enfin, j’essaye de le faire, vu que je ne le fais pas sous le couvert de mon employeur.

    Son journal estimait probablement qu’il y avait des choses plus importantes à publier que cette histoire. Forcément, avec cette personne en face d’elle, Kaleesha se demanda si elle ne possédait pas des infos à lui donner. L’institut Xavier possédait probablement des moyens qu’elle n’avait pas toute seule, en dehors de contact dans pas mal de domaine, elle n’avait pas les ressources technologiques pour faire quelque chose de vraiment probant. Enfin, quoiqu’il en soit, elle désigna son film en le secouant un peu.

    Et vu que ça n’a rien donné jusqu’à présent, j’ai décidé de revenir à la base avec cette vidéo pour voir si on pouvait tirer quelque chose de la manière dont elle a été modifiée. Un air interrogatif se posa sur le visage de Kaleesha. Vous savez ce qui s’est passé ?

    Elle ne croyait pas une seconde que sa question puisse avoir une réponse. Si Ororo en avait une à lui fournir, elle doutait qu’elle lui en parle aussi librement sans même la connaitre et, dans le pire des cas, elle n’en savait pas plus qu’elle. Mais, sûrement la conscience professionnelle, Kaleesha ne pouvait pas ne pas poser la question. Et, bien sûr, elle s’était demandé qui pouvait pousser ces trois personnes à venir ici mais les possibilités pouvant être nombreuse, elle ne voyait pas l’intérêt de spéculer dessus.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Dim 2 Juin - 21:50

L'art de passer le temps, il fallait dire que j'avais de quoi faire entre tout ce qui nous entourait, tous ces gens, tout ce qu'il y avait sur les murs... Cependant, mon attention s'était portée sur la personne devant nous. Il fallait dire que quand on surveille une file on en voit surtout le dos de celle de devant. Aussi, quand elle fit tomber quelque chose, je réagis avec rapidité et automatisme. Autant, le faire puisque c'était tombé à mes pieds. Si je ne l'avais pas fait, j'aurais pu passer à côté de ce qu'il y avait d'écrit dessus et on pouvait dire que j'avais été surprise. Je lui adressais un sourire tout en lui rendant après avoir attiré l'attention de Jean dessus. Il fallait dire qu'il valait mieux être trop prudente.

*Ororo, penses-tu que c'est une coïncidence? Tu veux que je sonde la jeune femme?*

*Trop gros pour que s'en soit une... Si cela ne te dérange pas, j'aimerais !*

Alors que je répondais mentalement à la question de Jean, Kaleesha s'adressa à moi. Elle était vive d'esprit, il n'y avait pas à dire. Bon il fallait aussi dire qu'il n'était pas difficile de me reconnaitre, même en essayant de passer inaperçu, le nier n'aurait servi à rien... Elle se présenta alors et je réfléchis si ce nom me disait quelque chose, mais rien de percutant, alors il faudrait attendre Jean pour avoir des nouvelles. Par contre, elle répondit en toute franchise à ma question, ce que j'appréciais, même si le fait qu'elle soit journaliste m'avait fait tiquer.

- Oui c'est bien moi. Enchantée ! Qu'est-ce qui a pu vous pousser à fouiller en ce sens, si ce n'est pas sous des ordres ? Si je puis me permettre.

J'avançais doucement, ne voulant pas la forcer, sachant surtout qu'il y avait peu de chance qu'elle soit tombée sur tout ça comme ça et ait décidé de fouiller plus avant. Sa question ne me surprit pas vu qu'elle était journaliste et je savais que j'y passerais surement. J'aurais préféré attendre d'en savoir plus pour m'avancer. Il ne fallait donner le bâton pour se faire battre en révélant des informations à un anti-mutant.

- Je vois que nous ne sommes pas les seuls à en avoir eu l'idée... Même s'il est vrai que nous avons réussi à réunir plus d'informations que celles données par la vidéo. Et de votre vôtre côté ?

Je ne m'avançais pas à dire que deux d'entre nous nous étions retrouvés là-bas, il était trop tôt pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mar 4 Juin - 11:55


    Puisqu’il s’agissait de sa première mission “officielle” au sein des X-men et puisque d’après lui, il était loin d’avoir l’expérience qu’il fallait pour faire preuve de bonne initiative, Doug préféra rester en retrait au début et se contenter d’observer. D’abord les lieux, les gens qui faisaient la queue, d’autres qui étaient assis sur des banquettes, le personnel et surtout – car il avait sa spécialité – l’équipement ; les ordinateurs surtout mais aussi les caméras de surveillance. Et d’après ses connaissances, il pouvait dire que ce n’était pas du premier prix. Le niveau technologique n’atteignait certes pas ce qu’il avait pu voir dans les sous-sols de l’institut, mais il n’avait pas de quoi rougir non plus.

    Le côté geek de Douglas s’effaça lorsqu’il entendit madame Munroe prendre la parole. La directrice discutait avec la personne qui était devant eux dans la file d’attente. D’abord, le jeune homme fut impressionné par tant de sociabilité, à son niveau, une telle interaction serait impossible ou au moins trois fois plus fastidieuse... Mais ensuite il écouta ce qui se disait sans faire son curieux et dévisager la jeune femme. Après tout, personne ne lui avait demandé de participé à la conversation donc il resta un peu à l’écart. Il ne vit même pas que l’objet qui avait servi d’élément déclencheur portait un titre digne d’intérêt. Son esprit ne s’alarma pas avant que celle que l’on surnommait Tornade ne mentionne leur mésaventure tristement médiatisée. En parlant de média, le petit groupe de mutants apprit que la jeune femme « Kaleesha » (un nom qui faisait vraiment Game of Thrones) était justement une journaliste et qu’elle enquêtait elle aussi sur l’affaire de la vidéo mutante. Tu parles d’une coïncidence. Tandis que les deux X-women eurent une petite discussion télépathique, l’expression sur le visage de Doug changea subtilement. Maintenant on avait l’impression que le jeune homme attendait son tour pour une longue et douloureuse séance avec le dentiste. Il fallait dire qu’il n’était toujours pas remis de cette horrible expérience – il n’allait probablement jamais s’en remettre – et il était bien trop tôt pour qu’il puisse y repenser sans souffrir d’un changement physique visible. Cela dit, il y avait du mieux maintenant, il était capable de garder le fil de sa pensée et de ne pas partir en crise de panique. Le fait qu’ils avaient une mission à accomplir aidait beaucoup.

    Doug observa la jeune femme. Bien que pas très physionomiste et encore moins bon juge de personnalités, il la trouvait plutôt sympathique et franche. Si elle leur mentait, alors c’était une pro. Néanmoins, le fait que ce soit elle qui se trouve juste devant eux et qu’elle ait apparemment fait tombé un objet lié à l’affaire sur laquelle ils travaillaient le poussaient à ne pas croire en une simple coïncidence. Enfin il espérait que ce n’était pas une coïncidence, sinon il allait devoir revoir sa conception de la « destinée ». Bonjour la crise existentielle, il n’en avait pas vraiment besoin. Non pas du tout en fait. Au milieu de ces réflexions intérieures, Doug réalisa que la file d’attente avait bien bougé, si bien que c’était au tour de cette fameuse Kaleesha. Alors qu’il observait le guichet d’accueil, l’œil de Doug fut de nouveau attiré par une caméra de surveillance juste au dessous du plafond, derrière la réceptionniste. Il se rappela qu’à leur arrivée, les caméras effectuaient des mouvements de rotation réguliers et réalisa que depuis quelques minutes, elles n’avaient pas bougé, l’objectif était rivé sur eux...

    MJ-

    Quelques étages au dessus, dans le bureau de la directrice / propriétaire du studio, Rebecca Birkin, installée à son bureau, reçoit le sms qu’elle attendait depuis quelques temps déjà. Malheureusement pour elle, le contenu du message ne calme en rien ses craintes : « Ils sont là. Que la partie commence. Souvenez-vous des règles du jeu... ». La directrice, d’une bonne trentaine d’années déglutit avant de remettre le portable dans sa poche et de prendre la direction des toilettes pour se refaire une beauté. Le but était de ne pas passer pour une femme qui risquait de tout perdre dans les instants à venir...

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Lun 10 Juin - 13:35

    On pouvait bien fouiller dans sa tête, sans qu’elle s’en aperçoive, que ça ne changerait pas grand-chose. Elle n’avait pas menti, elle était bien là pour cet évènement qui était passé à la télé. En fait, en fouillant dans sa tête on pouvait surtout trouver ce qu’elle ne disait pas : C’est à elle qu’on avait donné la vidéo, un homme qu’elle avait vu tellement furtivement que ses traits en étaient incertains. Il lui avait donné un boitier avec le dvd, en lui disant de faire son boulot, de transmettre la vidéo. On pouvait même comprendre qu’elle avait regardé la vidéo et d’en avoir fait une copie avant de transmettre cette dernière en gardant « l’originale ». Il était clair qu’elle n’avait pas vraiment l’orignal vu que la vidéo qu’elle possédait avait déjà été travaillée mais, au moins, elle en avait une qui n’avait pas été plus travaillé par les médias.

    N’ayant aucune idée de l’échange que pouvait avoir Ororo et Jean, Kaleesha bien qu’intrigué par les deux autres. Surtout le jeune que les accompagnait – pourquoi ramener ce qui devait être un élève ? -, la journaliste resta concentrée sur Ororo en lui donnant un large sourire.

    Parce que je travaille dans les médias et que je sais à quel point il est facile de dire et faire voir que ce qui peut être intéressant.

    Elle ne mentait toujours pas, elle oubliait juste certains détails cités plus haut. D’ailleurs, si jean fouillait, elle pouvait facilement comprendre que, si Kaleesha était aussi impliquée, c’est parce qu’elle était elle-même mutante et que la vision qu’on essayait de donner d’eux ne lui convenait pas. Ororo lui donnait envie de sourire. Oui elle avait des infos mais, c’était à Kaleesha de dire ce qu’elle avait. La jeune femme tourna la tête pour voir que c’était à son tour et, du coup, elle reposa rapidement son regard sur Ororo.

    Rien pour le moment mais, je compte bien changer ce fait. Elle fit les quelques pas qui la séparait d’une secrétaire, sa boite de dvd en main. Bonjour, je suis venue voir Madame Birkin, j’ai téléphoné. Kaleesha Mayers.

    Et franchement elle aurait pu s’arrêter là mais, en y réfléchissant, l’aide de personne de l’institut n’était pas à négliger non plus. Quelles étaient les chances pour qu’ils aient tous rendez-vous en même temps ? Elle en était venue à se dire qu’ils étaient venus ici, avec la même idée qu’elle, mais, sans forcément prendre un rendez-vous. Elle tourna la tête vers les trois personnes pendant que la secrétaire devait vérifier ce qu’elle venait de dire. Dans un regard elle semblait juger de la décision qu’elle était en train de prendre avant de les désigner tous les trois en reportant son attention sur la secrétaire.

    Par contre, je ne suis pas toute seule.

    Elle ne savait pas vraiment, envie de leur montrer qu’elle était de leur côté tout en se disant qu’elle pouvait aussi apprendre quelques informations au passage. Mais elle les avait quand même regardé, les trois, l’air de leur demandé s’ils voulaient venir, après tout elle ne les obligeait à rien.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mar 11 Juin - 22:18

Je savais que Jean ne devait être très chaude pour fouiller dans son esprit, mais je n'étais pas le professeur et même si cela me dérangeait un peu, ce n'était pas mon genre de m'arrêter à ça, surtout si elle était d'accord pour le faire. J'en appris donc un peu plus sur notre nouvelle amie. Mutante, journaliste, elle était celle à qui on avait confié la vidéo, elle était sincère... Cela me donnait suffisamment d'indice pour lui faire confiance.

Son explication sur le pourquoi de sa présence ici était plausible surtout qu'en tant que mutante il était normal qu'elle craigne ce que cette vidéo pourrait déclencher. Je ne pus qu'hocher la tête à ses paroles. Je restais tout de même sur mes gardes, pour ne pas prendre de risques. Mais je sentais qu'on pouvait arriver à quelque chose si on s'entre-aidait. Elle de son côté n'avait rien trouvé de plus, comme nous en quelque sorte. Donc il fallait bosser ensemble.

C'était son tour de passer et je la laissais s'avancer et fut surprise de découvrir qu'elle allait voir la même personne que nous. J'aurais presque aimé pouvoir m'immiscer, mais à peine avais-je eu cette pensée, que Kaleesha avait dit qu'elle n'était pas seule avant de se tourner vers nous. Comme si de rien n'était, je m'approchais pour m'appuyer doucement contre la séparation, je me présentais moi aussi. Je me doutais que Jean ne trouverait rien à redire à ce petit arrangement et Douglas n'avait rien dit jusqu'à présent alors...

- Ororo Munroe. Nous avons aussi rendez-vous avec Mme Birkin... Il ne sera finalement pas la peine de séparer nos rendez-vous ! Désolée de ne pas vous avoir prévenue avant. Je lui offris un sourire chaleureux, avant de remercier d'un signe de la tête Kaleesha qui nous avait aidée sur ce coup là. Cela ne pose pas de problème j'espère ?

Ca ne semblait pas être le cas puisqu'elle nous invita à rejoindre le bureau de celle que nous venions voir. Je pensais alors qu'il serait pas mal de la mettre au courant de certaines choses avant que nous entrions, surtout si nous arrivions à nous débarrasser un peu des modifications.

- Je dois vous dire que vous avez raison quand vous parlez de faire dire ce qu'on veut aux images. La situation qui est montrée a eu lieue, mais pas dans des circonstances juste de volonté de tuer des humains. C'était une mise en scène... très bien orchestrée pour nous faire faire ce qu'ils voulaient.

Malgré moi, ma colère et ma rancune ressortait dans mes paroles. Des frissons me parcoururent en repensant à ce qu'il s'était passé. Bien sur, ma formulation du "nous" pouvait juste cacher le fait que je parlais des mutants, mais pour le reste, mon ton de voix et ma machoire qui s'était serrée laissait entendre que ce n'était pas tout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Ven 14 Juin - 20:35


    Kaleesha trouvait plutôt étrange qu’Ororo est aussi rendez-vous, à moins que la personne qu’elles venaient voir puisse se dédoubler, soit Ororo était en avance, soit c’était elle qui était en retard. Mais, on ne filait pas deux rendez-vous à la même personne en même temps. Enfin, peu importe, elle n’allait pas s’arrêter à ce genre de détail. Elle posa son regard sur la femme de l’institut quand elle se mit à lui parler de la vidéo. Kaleesha pencha très légèrement la tête dans un sourire qui ne la quittait pas. En fait, bien qu’elle cherchait à ne pas changer son attitude, elle avait quand même tiqué sur ce qu’Ororo venait de lui dire. Elle ne supposait pas, elle affirmait et ça faisait une sacrée différence. Même le « nous » employés, combien même elle voulait parler des mutants en général ça ne collait pas à la phrase, il n’avait pas été question de faire faire quelque chose aux mutants en général mais de leur donner une image. En revanche, il était possible d’avoir voulu faire faire quelque chose aux personnes présentes. Elle était journaliste, alors forcément elle accrochait sur tous les mots.

    j’aurais bien du mal à juger de la qualité de la mise en scène, je n’ai vu que les même images que tout le monde.

    De toute façon, trop de chose clochait avec ces trois-là. Enfin, c’était surtout la présence de l’adolescent qui la perturbait plus qu’autre chose. Pourquoi l’embarqué là-dedans ? Soit il avait des capacités spécifiques qui pouvaient aider les deux profs – mais dans ce cas, pourquoi ne pas s’être servit ailleurs ? -  soit… Soit elle n’en savait rien, il n’avait pas dit un seul mot, se contentant d’observé alors, forcément elle était intriguée par cette présence. Elle avait bien les images de la vidéo en tête, pour les avoir regardé encore et encore et, Kaleesha avait compris qu’il n’y avait pas eu que des adultes. Maintenant, de faire un lien entre cet adolescent et sa présence éventuelle sur les lieux, ce n’était pas possible : trop gros, trop de coïncidence pour le même jour, son esprit refusait d’admettre cette hypothèse

    Il n’y a aucun problème, vous pouvez monter. Elle pointa l’ascenseur d’une main. Troisième étage sur votre droite.

    Dans un sourire, la journaliste remercia la secrétaire et alla vers l’ascenseur, juste à côté les escaliers pour monter de manière moins feignante qu’elle. L’ascenseur ouvrit ses portes et Kaleesha monta à l’intérieur, laissant assez de place pour ceux qui voulait prendre ce moyen. Finalement, monter fut assez rapide et elle alla directement sur sa droite. Si quelqu’un avait décidé de prendre les escaliers, il allait de soi qu’elle les avait attendu avant de se retrouver devant une porte portant le nom de la personne. Kaleesha frappa à la porte et attendit qu’on les invite à entrer pour la franchir.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Dim 16 Juin - 12:48



    Observateur silencieux, Doug réalisa que la jeune journaliste lui lançait parfois des coups d'œil curieux. Ne sachant pas trop comment les interpréter – simples regards polis ? voulait-elle qu’il se présente lui aussi ? mais mademoiselle Grey ne s’était pas encore présentée elle... enfin il ne l’avait pas entendue – dans le doute, il se contenta de répondre par un sourire poli mais pas forcément sincère, détail qui s’expliquait par sa concentration. L’adolescent prenait sa première mission très au sérieux, surtout qu’elle avait un caractère personnel. Ce qui le rassura un peu, c’était de constater qu’il n’était pas le seul dans ce cas. Il suffisait d’écouter les propos de Miss Munroe pour comprendre qu’elle aussi était clairement touchée par ce qui leur était arrivé. Son empathie était telle qu’il ne réalisa même pas du progrès qu’elle signifiait pour lui, intello de base incapable d’interpréter les émotions des autres...


    Encore une fois, Douglas fut positivement surpris de l’utilité d’établir des relations sociales. Celle qui venait de se mettre en place entre la directrice et la journaliste leur permit d’accélérer leur entretien avec la professionnelle qu’ils étaient venus voir. C’était un peu bizarre parce que madame Munroe insinuait qu’ils avaient eux aussi pris rendez-vous. Après tout c’était possible sachant que Doug n’était pas non plus le leader des opérations. Et puis c’était réaliste puisque sans rendez-vous, un entretien dans une telle boîte semblait impossible. Ce qui le perturbait, c’était le rapprochement entre les deux rendez-vous, celui de Kaleesha et le leur. L’adolescent se demandait quels motifs les deux femmes avaient évoqué pour leur prise de rendez-vous. S’il consistait en l’étude d’une vidéo intrigante, peut-être que le rapprochement était voulu... En tout cas cela commençait à faire beaucoup de coïncidences.

    Lorsqu’ils se mirent en route pour le bureau de la directrice, Tornade choisit de prendre les escaliers, naturellement, Doug en fit de même. Bien que Kaleesha lui inspire confiance, il préférait se montrer prudent et éviter un tête à tête dans un ascenseur. Il avait beau avoir reçu des cours particuliers avec Laura, il n’était pas assez confiant pour se risquer dans un affrontement. Surtout que si cette femme s’avérait être une ennemie, elle devait être redoutable. Le jeune homme eut conscience de sa paranoïa et décida de l’exprimer un peu afin de la confirmer ou de l’effacer. Encore une fois, il fallait rappeler qu’il n’avait pas prit part à la conversation télépathique entre Tornade et Phoenix. 
     

      – Professeurs,  vous ne trouvez pas ça bizarre qu’on tombe sur elle ?

    Il n’osa pas leur faire part de ses observations sur les caméras de surveillance, de crainte des les entendre lui demander de rentrer à l’institut, de prendre un chocolat chaud et d’aller au lit. Bon, ce n’était probablement pas le genre de chose que les deux femmes lui diraient, mais c’était l’idée. Une fois leur ascension et leur petit briefing/débriefing furent finis, ils retrouvèrent Kaleesha qui les avait attendus poliment et qui frappa à la porte une fois que tout le monde fut prêt.

    MJ –
    Madame Birkin était assise devant son bureau et attendait patiemment sans bouger, déglutissant régulièrement avec crainte. Elle savait qu’elle devrait faire semblant dans les minutes voire l’heure qui allait suivre. Elle savait aussi qu’elle n’était pas une très bonne actrice. Mais ce qui surpassait toutes ces informations, c’était le fait de savoir ce qu’elle risquait de perdre si jamais elle échouait. Et ça, c’était une force suffisante pour lui permettre de déplacer des montagnes. Quelqu’un frappa à la porte. D’une voix forte et assurée, elle fit entrer cette personne... ces personnes plutôt.

    Quatre individus entrèrent dans on bureau. Une pièce sobre, bien éclairée en dépit des rideaux qui empêchaient de voir l’extérieur. Rebecca n’aimait pas être divertie. Les murs blancs étaient ornés de décoration en rapport avec le cinéma, des œuvres d’art allant des simples photographies aux bobines soigneusement arrangées. C’était une passion pour elle. Toute sa vie. Elle avait même réalisé un de ses rêves avec un film qui n’eut pas de franc succès mais qui avait quand même une place de choix dans son cœur. Qui eût crut qu’un jour sa passion lui causerait autant de problèmes ? Rebecca ne préféra pas y penser tout de suite et se concentra sur les arrivants : trois femmes et... un jeune homme, un adolescent vraisemblablement, ce qui lui fit un choc qu’elle eut du mal à ne pas montrer : elle cilla et eut une sorte de grimace qu’elle s’empressa de dissimuler en regardant ailleurs. Mais qu’avait-elle fait pour mériter une telle torture ? Heureusement, elle eut de quoi s’occuper l’esprit car une des femmes avait des cheveux plutôt... intéressants. Elle-même adorait la coiffure et arborait une coupe courte élaborée avec une bonne demi-heure de gel, mais cette couleur blanche lui était totalement inédite. Dans d’autres circonstances, elle n’aurait pas tardé à poser plein de questions sur ce sujet... Une fois qu’ils furent tous les quatre bien entrés, elle se leva d’un mouvement hésitant qui concordait à la fois avec sa pensée et ses paroles :
     

    – Bonjour... euh, excusez-moi, je ne m’attendais pas à recevoir autant de monde d’un coup... Laquelle d’entre vous est mademoiselle Mayers ? demanda-t-elle en regardant alternativement Jean, Ororo et Kaleesha et toujours en prenant soin de ne pas regarder Douglas. 

    Sa tâche était simple : agir naturellement et les faire partir, tous les cinq. Car on lui avait dit que quelques personnes allaient venir au sujet d’une vidéo dont elle n’était rien censée savoir. 



    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mar 18 Juin - 6:48


    C’est seule qu’elle prit l’ascenseur mais, loin de se formalisé pour s’y peut, elle n’en perdit pas pour autant son sourire une fois que tout le monde se retrouva en haut. Fallait le vouloir pour lui faire perdre sa bonne humeur qui était quasi permanente chez elle de toute façon. Ouvrant la porte suite à l’invitation d’une voix de l’autre côté, elle entra pour voir Madame Birkin. Loin de suspecter le monde entier au premier abord, Kaleesha ne trouva rien de suspect chez cette femme, peut-être juste cette façon dont elle avait un peu bloqué sur l’adolescent. Mais, il y avait tellement d’explication possible, peut-être qu’il lui rappelait son fils, quelque chose dans le genre ou qu’elle s’interrogeait seulement sur la présence d’un adolescent autour de trois autres adultes.

    Ah, c’est moi.

    Kaleesha s’était avancé à l’évocation de son nom, levant même légèrement une main avant de la tendre vers son interlocutrice pour la saluer en lui donnant un large sourire ravie de la rencontre, sur les lèvres.  Après avoir serré la main à la femme, Kaleesha désigna les trois autres personnes d’un mouvement rapide de la main.

    Je suis désolée pour cette intrusion massive mais, on vient tous pour la même chose et comme votre temps doit être précieux, je me suis dit que ça serait plus rapide pour vous de tout regroupé.

    Et comme les gens avaient rarement quatre chaises en plus de la leur dans un bureau, Kaleesha préféra rester debout, laissant les chaises de libre à qui voulait s’asseoir. Après tout, elle tenait encore très bien sur ses jambes. Il lui semblait aussi important de s’excuser pour débarquer à autant parce qu’il était évident que si ça avait été prévue, elle l’aurait précisé en prenant son rendez-vous. La journaliste mis la main dans son sac pour sorti un DVD qu’elle tendit à la directrice de l’agence.

    On m’a remis ce film il y a un petit moment et je me demandais si vous pouviez m’en dire un peu plus sur la manière dont il a été travaillé.

    Elle lui laissa sans crainte le film, de toute façon ce n’était qu’une copie de celui qu’elle avait eu. Elle savait aussi que les médias avait retravaillé un peu la vidéo de cette séquence parce que ça ne devait pas dépasser un certain nombre de minutes, parce que certains y allait de leurs effets et de leurs propres montages. Bref, lui filer une vidéo de ce genre aurait probablement été un vrai sac de nœud à démêler, et c’est pour cette raison qu’elle décida d’apporter quelques précisions.

    Il s’agit du film tel qu’on l’a eu, il n’a pas été retravaillé par une agence de média ou quoique ce soit. Je suppose que le seul travail fait sur cette vidéo c’est le travail fait par la personne qui me l’a remise.

    ce qui était faux mais, d’une Kaleesha ignorait que l’homme qui lui avait donné la vidéo venait du gouvernement. De deux, elle était loin de se douter que le gouvernement avait reçu cette vidéo de la part de quelqu’un d’autre avant de la retravailler à leur tour pour montrer que ce qu’ils voulaient montrer. Même si elle avait voulu imaginer une telle histoire, elle n’y serait pas arrivée, ne se doutant pas une seconde des nombres de voyages qu’avait pu faire ce film avant d’arriver sur les écrans de tout le monde.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Jeu 27 Juin - 21:29

[HJ : Pardonnez mon retard... J'ai vraiment eu la tête à l'envers ces deux dernières semaines avec tous les contrôles que j'ai eu pour la fin de l'année. Enfin, voilà, je m'y remets.]

Je savais que cette intrusion massive devait être bizarre pour la personne que nous venions voir. Certes, nous n'avions pas rendez-vous de suite, mais j'avais demandé à pouvoir passer histoire de pauser quelques questions sur ce sujet tout comme venait de le faire Kaleesha. C'est d'ailleurs vers elle que se tourna notre interlocutrice. Je ne fis rien pour l'instant sachant très bien que ça ne servirait pour l'instant à rien.

Je fus surprise de voir le film original, il fallait dire que ce serait plus simple de remonter à ceux qui avaient fait les modifications en ayant l'original. Autant laisser d'abord faire Kaleesha avant d'intervenir.

- Pardonnez-nous cette intrusion. Je suis Ororo Munroe, directrice de l'Institut Xavier. J'avais appelé pour pouvoir vous voir et j'avoue que nous étions en avance. Nous cherchons à savoir ce qui se cache derrière ces images, la façon dont elles ont été modifiées et qui en a les capacités.

Je parlais d'une voix calme et sans montrer d'émotions particulières. J'avais appris à ne pas me laisser submerger par mes sentiments ou ma colère. Il y avait trop de chance pour que le temps réagisse en même temps. Malgré tout, à l'intérieur, je bouillais en repensant à ce qu'il s'était passé. Il ne fallait pas le montrer.

- Nous avons de notre côté cherché à remonter des pistes mais rien n'a abouti... Je pense que M. Ramsey sera le plus à même de vous expliquer ce qu'il a fait. Si vous acceptez de nous aider à trouver le fin mot de l'histoire, bien entendu.

J'avançais alors d'un pas vers son bureau, mettant le plus d'émotion cette fois dans ma voix, nous avions besoin de son aide, plus que tout.

- Nous avons besoin de votre aide. Cette vidéo va être une tempête dans tout le pays. Tout le monde va se mettre à suspecter tout le monde. Plus personne, humain ou mutant, ne sera à l'abri de la suspicion qui règnera. Combien de temps avant qu'on entende parler d'attaque sur des hommes, des femmes ou des enfants parce que les gens auront pensé, à tort ou à raison, qu'ils sont mutants ? Combien de temps avant que tout recommence comme à l'époque du vaccin ? De nouveaux des attaques terroristes en masse en réponse à la répression des humains envers les mutants... Nous devons arrêter ça avant que ça ne tourne à la guerre, encore ! Je m'étais approchée avec lenteur, posant doucement mes mains sur le bureau et désignant le cd qui y était. Tout ceci est un énorme coup monté ! Sauf que les gens croiront ce qu'on leur montre, ce qu'on veut leur faire croire. Il n'iront pas chercher plus loin que ça. Pourquoi le feraient-ils ? C'est suffisamment clair. Ma voix avait viré ironique. On ne nous montre que ce qu'on veut montrer, quoi qu'il arrive. Ils tournent les situations à leur avantage, à nous de les combattre sur leur propre terrain.

La balle était dans son camp. J'avais introduit Douglas, pour qu'il puisse parler de ce qu'il avait à parler avec elle pour qu'ils puissent trouver une solution à notre problème. Cependant, je ne pouvais pas la forcer à le faire, alors j'essayais à la fois de la convaincre et de la persuader. C'était un mélange subtile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Lun 2 Sep - 15:40


    La femme qui les accueillit ne possédait aucune caractéristique physique qui perturba le jeune homme. Son apparence vestimentaire ne choquait pas étant donné son statut, et son expression semblait sérieuse, chose qui, d’après ce que Doug croyait savoir, n’était pas véritablement étonnant de la part d’une patronne. Par contre, elle le considéra pendant un long moment du regard. Interloqué et incapable d’en connaître les raisons, le jeune mutant ne sut comment réagir. Peut-être devait-il se présenter à son tour ou dire quelque chose, mais Mademoiselle Munroe avait déjà prit la peine de l’introduire, et il ne savait pas quoi rajouter. Heureusement, avant qu’il ne devienne vraiment mal à l’aise, elle détourna le regard pour porter son attention sur Kaleesha puis sur la directrice de l’institut. Soucieux de faire ce pour quoi il avait été convié, Douglas sauta sur l’évocation de son nom, faite par l’X-man surnommée Tornade, pour expliquer à madame Birkin toutes les démarches techniques et informatiques conventionnelles qu’il avait emprunté pour analyser la vidéo. C’était important de montrer ce qu’ils avaient déjà fait pour éliminer ces pistes de recherches par la suite. Dans l’hypothèse où elle accepterait de leur accorder son aide. Lorsqu’il eut fini ses explications, la directrice renchérit en développant l’aspect social et politique qui entourait la situation. A cela, lui n’avait bien sûr rien à ajouter bien qu’il pourrait parfaitement illustrer les propos de la mutante, ayant participé malgré lui à la réalisation de cet enregistrement.

    Dans la foulée, il constata que la journaliste qui les accompagnait semblait n’avoir d’autres buts que de rétablir la vérité. Il apprit également que c’était elle qui avait apporté la vidéo aux médias. Une tierce personne la lui aurait remise. Un mystère de plus à ajouter à l’équation qu’il serait incapable de résoudre dans l’état actuel des choses. Le discours de la jeune femme fit naître un tas d’interrogations dans son esprit et il lança des regards intrigués en direction de sa directrice et de mademoiselle Grey qui semblait bien discrète. Est-ce que cette femme était venue pour avoir le fin mot de l’histoire ? Et si oui, quelle drôle de coïncidence de la voir ici, en même temps qu’eux. Malheureusement, il ne disposait pas des facultés analytiques de son tuteur et ne put trouver d’hypothèses convaincantes. Le jeune homme décida donc pour l’instant de se concentrer sur la situation présente.  

    Madame Birkin écouta poliment les discours de chacun. Du moins c’était l’impression qu’elle parvenait à donner à Douglas. Celui-ci crut voir que le visage de la directrice s’adoucissait petit à petit, mais il n’y fit pas attention. Par moments, elle lançait des regards à mademoiselle Grey. La télépathe n’ayant pas encore prit la parole, elle s’attendait peut-être à une intervention de sa part. Et aussi, par moments, elle lançait à l’adolescent des regards discrets, emprunts d’une expression d’inquiétude que le concerné ne put déchiffrer. Une fois que tout le monde eut finit de parler, elle prit une profonde et silencieuse inspiration avant de répondre d’une voix assez professionnelle :

    – Bon... avant toute chose, je propose que nous regardions cette vidéo que vous avez reçue. lança-t-elle à Kaleesha. Ensuite... elle hésita un court instant, lançant un regard sur son bureau avant de reprendre sans excès de certitude : nous aviserons...

    Madame Birkin prit le dvd tenu part la journaliste et l’inséra dans son ordi pour le visionner. Doug, qui avait perdu ses couleurs, prétexta qu’il devait allait aux toilettes un court instant. Ce qu’il fit, prit secrètement d’une soudaine nausée, il alla se rafraichir en se passant de l’eau sur le visage. Il passa une dizaine de minutes à reprendre son souffle et son sang froid avant de retourner dans le bureau. Il arriva alors que les dernières minutes de l’enregistrement passaient et fit de son mieux pour ne pas prêter attention aux sons qui pouvaient en ressortir. Pendant son absence, le portable de la directrice avait vibré et elle s’était empêchée de l’attraper pour y lire un message avec un visage inexpressif avant de reporter son attention sur la vidéo.

    Lorsque celle-ci fut terminée, elle considéra l’écran pendant une longue minute avant de lever le regard vers ses invités pour leur déclarer :

    – Eh bien... Ces images étaient bel et bien pires que celles que j’ai pu voir à la télévision... Malheureusement, je suis dans l’incapacité de vous aider. Je n’ai rien remarqué qui pourrait trahir un quelconque procédé d’effacement ou de manipulation de l’image. Les... elle s’arrêta un moment, semblant chercher ses mots les éléments qui ont été cachés comme les visages l’ont été de façon... limpide. Aucune trace n’a été laissée et... Bref, je peux vous assurer que mes services ainsi que le matériel que possède mon entreprise ne vous serons d’aucune aide... Je suis désolée...

    Douglas encaissa cette nouvelle ainsi que ce qu’elle impliquait, prenant au mot ce qui venait d’être dit et ne cherchant pas à aller plus loin, car il ne vit pas que la femme d’affaires cachait avec plus ou moins d’adresse quelque chose qui la bouleversait.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Mer 4 Sep - 9:14


    La directrice de l’école pour mutant laissait réellement planer un doute sur son implication dans cette histoire. Kaleesha l’avait dit, elle ne pouvait pas juger d’une mise en scène étant donné qu’elle n’était pas présente, en revanche, Ororo était certaine qu’il s’agissait d’un coup monter, d’un assemblement d’image qui ne correspondait pas à ce qui avait été montré. Sans penser qu’Ororo était présent sur les lieux – mais, elle n’excluait pas cette hypothèse – elle devait au moins connaitre quelqu’un qui y était. Pas impossible, elle avait sûrement le plus grand regroupement de mutant, damnés mis à part. Jouer sur les sentiments, sur la percussion que subissaient les mutants n’était pas, aux yeux de Kaleesha, la meilleure façon de procéder. Statistiquement, en plus de la récente vidéo mise sur les médias, les mutants n’avaient pas la cote, la femme qui leur faisait face pouvait avoir des problèmes avec eux, les juger coupable et ne pas vouloir les aider.

    L’adolescent, qui avait un nom de famille maintenant, avait quelque chose d’impressionnant. Kaleesha avait laissé passer un sourire lors de ses explications dont elle ne comprenait que la moitié. A coup sûr, il n’y avait que Birkin pour comprendre l’intégralité des recherches qu’ils avaient faites.  La journaliste comprenait un peu mieux la présence de Douglas. La vidéo fut passée, et d’un regard interrogateur – et un peu inquiet – Kaleesha regarda Douglas quitter la pièce. Elle ne mit pas de côté la teneur des images et son âge qui pouvait jouer sur son envie de sortir, en fait, elle n’excluait rien du tout. Que Birkin regarde son portable n’avait rien d’interpellant pour Kaleesha, c’était une femme occupée, elle avait sûrement un tas de chose à gérer en même temps. Douglas était revenu, la vidéo était fini et, sans même chercher à faire le moindre test, Birkin assura ne rien pouvoir faire.

    Vous avez des enfants, madame ?

    La question n’avait rien d’anodine, il fallait voir sa réaction en voyant Douglas entrer, sans parler des nombreux regards – parfois fuyants – qu’elle lui avait lancés. Sa présence la dérangeait, et ça n’avait rien à avoir avec l’étonnement de voir un adolescent ici. Mais sans certitude sur quelques points, elle ne s’avança pas plus que cela dans cette hypothèse, reportant son regard sur l’écran qui avait servi à visionner la vidéo.

    Il y avait des enfants présents, qui ont perdus leur mère dans cette histoire. J’ignore l’implication des mutants que l’on voit mais, ces enfants, eux, on le droit de savoir ce qui s’est passé.

    Étant donné que Birkin semblait plus perturber par la présence d’un adolescent que par un aspect mutant, Kaleesha préférait tenter ses chances de ce côté-là. De toute façon, elle n’avait pas grand-chose à perdre, ignorant que les enjeux pour Birkin pouvaient être bien plus grand.

    Parce que, si c’est un coup monté, que personne ne le fait savoir, ils vivront avec l’idée que leurs mères sont mortes sans la moindre raison, juste pour avoir le plaisir de faire une démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jean Grey
Mutante de niveau Oméga

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 03/02/2013
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 33 ans
Pouvoirs : télépathie et télékinésie
Profession : Médecin
Points de rp : 35

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Dim 8 Sep - 15:45

HJ:
 

Je m’attendais à une réponse positive d’Ororo concernant la vérification télépathique de ces dires. Toutefois, en écoutant la jeune femme qui était fasse à nous je sentais que cela n’était pas nécessaire. Elle parlait avec son cœur et ses paroles sonnaient vraie. Parfois l’instinct est plus utile qu’un pouvoir.
Notre équipe, les gens, les lieux, tout semblait calme et j’avais l’impression d’être de trop. Bien que je ne veuille pas rebrousser chemin je me disais que je n’étais rien de mieux qu’un détecteur de mensonges ambulant.


*Jean, ressaisie toi…*

Au bout d’un petit moment on nous fit entrer dans un bureau avec la personne avec qui nous avions rendez-vous.  Dès que la femme ouvrit la porte, nous regarda tous et sembla feindre une attitude normale j’avais senti que quelque chose n’allait pas chez elle. Ses gestes, sa manière de faire, sa voix… Tout transpirait la peur.
La femme voulait voir Kaleesha car elle avait sans doute rendez-vous avant nous. Toutefois la jeune femme me surpris agréablement en indiquant à Mme Birkin que nous étions venue pour la même raison qu’elle. Puis Ororo pris la parole en entrant dans le vif du sujet. Elle avait expliqué le problème à notre interlocutrice tout en parlant de Douglas comme étant notre spécialiste. Je restais donc en arrière, anonyme, prête à réagir au moindre problème ou mensonge.


De nouveau j’entrais dans l’esprit d’Ororo pour lui donner les informations que j’avais glané au cours des dernières minutes. *Ororo, pour le moment il est inutile que je scanne l’esprit de Kalesha, j’ai un bon pressentiment avec elle. Par contre, Mme Birkin on a peut-être un problème. Elle a peur mais je ne sais pas encore de quoi. Sois vigilante.*

J’avais envie de participer à la conversation mais me présenter était compliqué… Donner mon nom, avec ce que j’avais fait il y a quelque mois était risqué et je ne voulais pas faire peur à Mme Birkin. Il fallait que je sois plus maline et diplomate.
Avoir en face de soi un groupe de quatre personnes inconnue n’était pas quelque chose de rassurant.
*Bien… Et si je rendais cette ambiance moins pesante.*

Je m’approchais tranquillement de Mme Birkin. Les images que je venais de voir m’avais bouleversée et j’arrivais à retenir tant bien que mal une larme. *Ma sensiblerie me perdra…* En pensant que personne ne l’aurais vu, je fis un sourire puis je rassemblais mon courage pour parler.

Bonjour Madame Birkin, ces images et ce qu’elles impliquent sont effrayants. Et nous cherchons à comprendre ce qui ne va pas avec. Vous dites que vous ne pouvez pas nous aider et que vous ne voyez pas d’éléments anormaux sur cette vidéo.
Toutefois, j’ai l’impression que quelque chose vous effraie. J’espère que ce n’est pas nous car nous cherchons simplement des informations.

MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ddstvavatarland.free.fr/index.php
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Lun 16 Sep - 17:10

HJ:
 

Jusqu'à preuve du contraire, j'avais décidé d'accorder ma confiance à Kaleesha. Pour le reste, je me fierais à Jean. De toute façon, je n'avais aucun moyen de vérifier cela et ne pouvais me reposer que sur elle. Aussi une fois arrivés en haut, j'eus une réponse à certaine de mes questions. On pouvait lui faire confiance et la personne la plus étrange ici était notre interlocutrice. Etrange... je me demandais ce qui pouvait ne pas aller.

J'avais espéré la toucher en parlant du futur que pouvait laisser présager la vidéo, mais c'est Kaleesha qui pourrait la toucher plus. J'avais intercepté ses regards sur Douglas, mais je pensais que ça venait de sa présence incongrue. Cependant, je la laissais faire sur ce point là. Je ne savais pas ce qu'il se passait dans la tête de Mme Birkin, mais Jean décida d'intervenir. A l'entendre, il devait passer pas mal de choses dans sa tête.

*Jean que se vois-tu exactement ? Peut être pouvons-nous l'aider...*

Je me décidais à la rassurer moi aussi ensuite, pour montrer notre bonne volonté.

- Et si cela ne vient pas de nous -ce que j'espère- nous pourrions peut être vous aider...

Ma voix était très douce et calme, elle n'avait pas bougé, à part pour s'adoucir au fur et à mesure de la discussion en réponse aux explications de Jean. J'espérais qu'elle finirait par nous faire enfin confiance et qu'elle pourrait nous aider parce que dans le cas contraire, ça allait être difficile de trouver des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Jeu 19 Sep - 14:00


    Douglas

    Il ne comprenait pas où les adultes voulaient en venir avec madame Birkin, mais il était tout de même capable de voir à sa réaction que quelque chose n’allait pas. Il n’avait pas non plus fait un rapprochement entre les regards bizarres que la directrice n’arrêtait pas de lui lancer et sa situation personnelle. Non la psychologie ce n’était pas son truc mais heureusement, les trois femmes qui l’accompagnaient semblait avoir plus d’expérience et de facilités en la matière. Cela dit en dépit de ses faiblesses, il arrivait à voir et à juger qu’elles en faisaient trop. Ou tout du moins qu’elles en disaient trop. Leurs tentatives de percer les défenses de la femme d’affaire semblaient un peu chaotiques. D’abord la journaliste s’attaquait à la vie personnelle de son interlocutrice, ensuite le professeur Grey enchaîna en revenant sur la vidéo en passant par une crainte que la spécialiste semblait avoir. Quant à la directrice elle acheva le défilé d’arguments et de question en proposant son aide. S’agissait-il d’une stratégie préméditée ? L’adolescent n’était pas capable de le dire... en revanche il était capable de voir que la femme assise derrière son bureau semblait désemparée, comme si elle avait atteint sa limite. Doug arrivait à tenir ce diagnostique car il avait l’impression de retrouver en elle le reflet qu’il avait si souvent vu dans le miroir suite à son enlèvement.

    Les mains agitées de tics nerveux, la femme paniquée essayait de reprendre contenance.

    – Je... je... Je ne vois pas de quoi...

    Elle continuait à lancer des regards tristes à Douglas et cette fois, le jeune homme y fut assez sensible pour lire la détresse qu’elle exprimait. Mais il n’y avait pas que ça... il crut y détecter une étincelle de colère alors que ses yeux s’apprêtaient à se poser sur Mlle Munroe.

    – Sortez d’ici... Je ne vous permets pas de me parler de cette façon !

    Rebecca Birkin continua sa tirade, animée par une peur inexpliquée et combinée à une colère qui semblait principalement dirigée sur les trois femmes. Douglas n’y tenait plus, le spectacle était trop difficile à supporter. Son regard chercha donc quelque chose de rassurant, et bien évidemment, il se posa sur le matériel informatique installé sur le bureau de la directrice ; son ordinateur, son unité centrale, sa tablette, son téléphone portable... téléphone qui clignotait d’ailleurs indiquant que sa propriétaire avait reçut un message. Instinctivement, sans pouvoir se l’expliquer, le jeune mutant ressenti la nécessité de lire ce message. Sans prévenir, il s’avança vers le bureau et tendit le bras pour attraper l’appareil. Son audace choqua tellement Rebecca qu’elle ne réagit même pas, le regardant d’un air hébété pendant qu’il accédait à la messagerie. En voyant sa découverte, il eut une expression de surprise avant de lever la tête pour observer madame Birkin qui s’était soudainement calmée, délestée de sa colère qui la laissait seule avec sa peur exposée aux yeux de ses visiteurs. Le jeune homme lut à voix haute.  

    – Vous avez encore 10 minutes pour les faire partir, après quoi nous tuerons votre fils.

    ... ... ...

    MJ

    Le secret de madame Birkin venait d’être dévoilé. Les trois mutantes étaient parvenues à briser ses défenses et à la faire baisser sa garde. Pendant ce temps, l’incroyable pouvoir télépathique de Phoenix lui avait apprit que le fils de Rebecca, Kyle âgé de 14 ans, avait été enlevé hier soir et que ses ravisseurs avaient contacté la mère terrifiée pour lui expliquer ce qu’ils attendaient d’elle. A savoir aller à son travail et attendre la venue de ces visiteurs particuliers, ils précisèrent qu’elle les reconnaîtrait par leur vidéo particulière...

    Pourquoi n’avait-elle pas contacté la police ? Tout simplement parce qu’elle avait régulièrement reçu des photos de son fils attaché sur une chaise et que chaque nouvelle photo montrait une nouvelle blessure sur son corps ligoté. Elle apprit également qu’ils surveillaient ses communications ainsi que les caméras de surveillance de son studio. Heureusement, il n’y en avait pas dans son bureau, mais Rebecca savait que les ravisseurs attendaient que les quatre visiteurs sortent dans le couloir pour prendre la direction de la sortie via les caméras qui se trouvaient sur le chemin...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   Lun 21 Oct - 19:38

Je fus frappée par le soudain changement d'attitude de cette femme. Il y avait quelque chose, cela ne faisait plus aucun doute. Je n'avais pas remarqué ce qu'avait semblé voir Kaleesha. Etrangement, cela semblait possible ! Et cela avait touché dans le mille. En rajoutant une couche, j'avais apparemment poussé le bouchon un peu trop loin et elle nous ordonna de partir immédiatement. Oui il y avait quelque chose qu'elle cachait et je n'avais pas moyen de savoir quoi. Elle avait peur et ce ne serait pas en disant des choses rassurantes que nous pourrions la pousser encore plus.

J'allais donc demander à Jean d'aller plus loin dans son esprit pour découvrir ce qu'il se passait. Sauf que je fus arrêtée par le mouvement de Douglas et je fus surprise par son action. Je ne m'attendais pas à ce genre de réaction de sa part. Je le laissais faire et plongeais mon regard sur ce qu'il me montrait. Je me raidis d'un coup, avec l'impression que mon coeur s'arrêtait. J'avais l'impression de replonger dans cet entrepôt. Je fermais les yeux en respirant profondément. Je réussis à chasser cette angoisse et posais mes yeux sur elle. Je me posais devant elle, légèrement en arrière de Douglas.

- Dans 10 minutes, nous serons sortis, je vous le promets. Ils ne s'arrêteront pas là, vous le savez, même s'ils vous laisseront. Ils ne surveillent pas ici même. Donnez-nous ce que vous pouvez et nous vous laisserons et ils vous rendront votre fils.

Venais-je de nous tirer une balle dans le pied ? Peut être... J'espérais juste jouer sur la bonne corde. Je croisais les doigts pour que ça marche.

[HJ : Désolée pour l'attente...]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Enquête: Save the video, save the mutants [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enquête: Save the video, save the mutants [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-