Partagez | 
 

 troisième rencard ! [Daken - fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 15 Déc - 21:57

Elle avait fait un rapport détaillé de ce qu’elle avait trouvé – ou plutôt, ce qu’elle avait vu – lors de sa sortie dans une ancienne base. Aucun détail n’avait été oublié, sauf celui qui concernait Daken. Natalia était quelqu’un de fiable dans son boulot mais, ça ne l’empêchait pas pour autant de garder certaine chose pour elle. Il n’aurait servi à rien de parler de la présence du mutant, ça n’entrait pas dans le cadre de ce qu’elle avait été cherché. Et… On ne lui avait pas réellement posé la question donc, on ne pouvait pas dire qu’elle avait mentit. On la remercia en lui donnant un nouveau dossier. Elle ne bronche pas, ne posa pas de question et quitta la pièce où elle se trouvait. Ce n’est qu’une fois seule qu’elle entreprit de parcourir les pages qui composaient sa nouvelle mission.

Georges Powel. Un homme devenu riche en diversifiant ses centres d’intérêts. Deux d’entre eux étaient inconnu du public. Il organisait des combats à mort entre des personnes mutantes, le lieu changeait tout le temps et les invitations plutôt selectes. Et de manière encore plus secrète, Georges avait trouvé que fournir des armes était devenu obsolète, le trafic de mutant bien plus intéressant financièrement. Ses clients exigeait un pouvoir, Powel faisant en sorte de trouver le mutant qui le possédait et de laisser le client disposer de ce pouvoir. Aucune idée de la manière dont il s’y prenait et c’est là où l’intervention de Natalia était demandé. Mission d’infiltration, se rapprocher de l’homme, récupérer les informations peu importe la manière ou le temps que cela prendra. Dans le dossier, une nouvelle identité et une de ces petites invitations si difficiles à se procurer pour la prochaine soirée « combat ».

3 jours plus tard, la date de la soirée était venue, dans une grande villa de New York où le sous-sol avait été aménagé pour accueillir l’évènement. Les personnes présentes devaient faire partie des plus riche du pays, on aurait presque pu se croire dans une de ses soirées mondaines ou la tenue hors de prix était de mise. Infiltration oblige, Natalia n’avait pas dérogée à cette exigence vestimentaire. Sa robe noir lui retombait au-dessus des genoux, tout en étant fendu d’un côté jusqu’à mi-cuisse. Une façon de s’assurer que ses mouvements ne seraient pas entravés en cas de besoin. Et on ne parlera pas de son décolleté qui lui donnait l’impression que trop de type louchait dessus plutôt que sur son visage. Ses cheveux roux lâché, finissait de lui donner l’air de la femme qui s’intéressait plus à l’image qu’elle pouvait renvoyée qu’autre chose. Peu de chance qu’on l’assimile à une personne capable de tuer quelqu’un à une vitesse impressionnante et sans ciller.

Natalia tournait entre les invités remarquant bien vite George Powel. Elle n’alla pas le voir, elle saurait parfaitement faire en sorte que ce soit lui qui vienne en temps voulu. Une coupe de champagne à la main, discutant de tout et de rien avec un homme dont elle ne connaissait rien, le maitre de cérémonie interrompit bien vite tous les invités en leur proposant de passer à la suite. Tous furent invités à rejoindre le sous-sol. Arrivé en bas, Natalia fut à peine surprise de voir que le tout avait été aménagé un peu comme une arène. Une piste de combat semblait creusée dans le sol et les invités pouvaient regarder les combats en étant surélevé. A la hauteur des invités était disposé plusieurs râtelier d’armes, une façon pour ses prestigieux invité de cherché à faire tourner un combat dans un sens ou dans l’autre en envoyant des armes aux combattants.

Un homme se mit au centre de cette arène d’intérieur et expliqua aux gens présent que le premier combat allait commencer et que, bien évidemment, tout le monde était invité à parier sur la personne de leur choix. Paris qui ne seront valides que si l’un des combattants trouve la mort. Tout le monde semblait être heureux de cette nouvelle, s’impatientant de voir arriver les deux premiers combattant. Une impatience qui se termina par une sorte de clameur quand deux hommes prirent place dans l’arène en commençant à se tourner autour puis à se battre. Natalia regarda le combat puis, releva les yeux vers Georges Powel qui la regardait à cet instant précis. Très vite, elle baissa les yeux en paraissant gênée de ce regard échangé alors qu’un timide sourire parcourait ses lèvres. Il fallait la connaitre pour savoir qu’il était souvent dangereux de ce fier à ce qu’elle pouvait laisser paraitre. Des gens hurlèrent de joies pendant que d’autre étaient furieux. Un homme était mort, personne ne songea à le plaindre. Le vainqueur resta en place pendant qu’on enlevait le corps sans vie et l’homme annonça un nouveau combattant pour ce vainqueur. Ce vainqueur n’était d’ailleurs pas ce qu’on faisait de plus humain, sa rapidité et sa dextérité était tout ce qu’on faisait de plus mutant. Ca ne dérangeait personne, au contraire, un combat de mutant était bien plus apprécié. Avant que Natalia puisse voir le nouvel adversaire, une voix l’interpella derrière elle. Se tournant elle aperçut Georges Powel et très rapidement, elle se sentie rougir comme parfaitement impressionnée par cet homme ce qui flatta son égo.

C’est votre première fois.
Oui… Elle avait l’air désolée de l’avouer, un peu comme si c’était une tare de ne pas avoir connu ce genre d’évènement plus tôt. Elle avança sa main de libre vers l’homme pour se présenter. Laura Matthers.
Georges Powel. Il attrapa sa main jouant les parfaits gentleman d’un autre temps.
Difficile de ne pas savoir qui vous êtes, monsieur Powel.

Il sourit. Trop facile de le flatter. Le tout était de nouer le contact, elle trouverait bien le moment adéquate pour lui faire comprendre que ce n’était pas les combats qui l’intéressait le plus dans ce genre de soirée. Derrière elle, les cris des gens, leurs encouragements pour leur poulain qui venait déjà de remporter un combat. Mais il y avait une nouvelle clameur comme si ce poulain en question était en difficulté.

Vous devriez regarder ce combat. Le nouvel arrivant est une de mes dernières trouvailles. Il devrait faire des merveilles.

Dans un sourire à l’homme, Natalia s’exécuta pour poser son regard sur l’arène. Son sourire s’effaça sans que Powel puisse le voir. Tu m’étonne qu’il pense aux merveilles que pouvait faire ce nouveau combattant. Si elle devait parier, c’est sur lui qu’elle le ferait parce qu’elle savait parfaitement qui c’était. Daken… Elle ne put s’empêcher de se demander dans quoi il s’était encore fourré. A force de se croiser aussi souvent, elle allait bientôt finir par exiger un repas dans un restau. Sans lâcher son regard de l’arène, elle s’adressa à Powel.

Si vous croyez tellement en ce nouvel arrivant, je devrais peut-être parier pour lui.

Elle aurait préféré que Daken ne se trouve pas là, pas maintenant. Si il devait se trouver en mauvaise posture qu’était-elle censée faire ? Le voir se faire tuer n’était pas ce qui l’enchantait mais sa mission devait-être une priorité. Le problème c’est que les gens avait parier pour le gagnant d’avant et, en le voyant en mauvaise posture, ils avaient balancé des armes à ce dernier pour lui donner un avantage.


Dernière édition par Natalia Romanova le Sam 9 Mar - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 15 Déc - 22:59

L'odeur du tabac froid et de la bière, voilà quelque chose que Daken aimait, ces rades miteux ou personnes ne vient le faire chier. C'était assez paradoxale mais dans ces bars bruyants et malodorant, Daken se sentait bien, paisible, il ne pensait plus à son père ni à sa mission, il regardait son verre de whisky en réfléchissant, cette dernière mission pour arriver à ses fins avait échoué comme beaucoup d'autre, il n'avait pas encore découvert comment contrer le pouvoir de régénération mutant, mais il pouvait peut être le contourner. Enfin bon, tout cela n'avait pas vraiment d'importance sur le moment présent et Daken préférait se concentrer sur la chanson d'ACDC qui passait en ce moment même. Il n'avait jamais été très très fan de musique mais il devait bien avouer qu'il aimait se genre de son.

Après avoir vidé quelques verres (14 pour être précis), il ressentit le besoin de rentrer, non pas qu'il était ivre, mais il en avait assez, il voulait rentrer et pioncer un bon coup. Après tout il ne fallait pas oublier que en plus des responsabilité envers Romulus il en avait (pas beaucoup) envers la confrérie. Parlons en de ces idiots là, ils prétendaient défendre la cause mutante, ils faisaient bien marrer Daken, il c'était passé deux ans depuis le dernier attentat qu'ils avaient perpétrés, et depuis rien, rien de rien de rien. C'était d'un ennui mortel et en plus ces imbéciles ont décrété que Dark Wolverine devait être un apprenti avant d'être un damnés à part entière..... tu parle d'une connerie, il pouvait tuer près de la moitié de leurs membres sans grande difficulté et il était apprenti ? Daken préféra oublier se genre de pensée et il continua de marcher vers sa planque. Quand il sentit une drôle d'odeur : Parfum hors de prix, cigare cubains et..... ho oui cet indescriptible odeur de lâcheté qu'il sentait chez la plupart des riches, sous cette analyse Daken tourna les talons pour regarder qui le suivait. L'homme était un peu plus loin et s'avança doucement avec se sourire niais numéro 5 (le préféré des politiciens ^^). Merde il lui voulait quoi ce ''lord'' ?


Tu veut quoi trouduc' ?
Hola mon ami un peu de politesse voyons, je viens changer votre vie.
Pas la peine de me sortir ta tirade spéciale looser, bave ta merde et casse toi.
Très bien. Répondit l'homme maintenant un brin irrité pour le plus grand plaisir de Daken. Je me nomme George Powel, et je suis la pour vous proposé de combattre à mort pour moi.
Combien ?
Mille dollars par mort.

Daken éclata de rire, ce qui eu pour effet de crispé le visage de Powel, qui n'avait manifestement pas l'habitude qu'on se foute de sa gueule. Ce débile lui proposait des combats à mort et une récompense de mille dollars ? Daken pouvait ce faire vingt fois plus et plus facilement (enfin pour lui).

T'est un marrant le riche, allez casse toi avant que je te découpe.

Et Daken tourna les talons, l'homme lui lança un : ''Vous ne me laissez pas le choix'' mais le griffu s'en battait les joyeuses en continuant d'avancer, jusqu'à ce bruit trop souvent entendu, une arme armé, un sniper calibre 50 semi automatique à l'oreille, mais c'était déjà trop tard, l'entendre signifiait se le prendre et Akihiro sentit la balle transpercer son corps, pas mortelle puisque pas dans le cœur ou la tête, mais un calibre 50 sa laisse un trou assez large et le fils de Wolverine s'écroula à terre et se sentant partir. Il c'était avoir comme une merde, décidément il devenait trop con à mesure que le temps passait, mais d'un autre côté il lui aurait été difficile de le voir venir ce coup la.

Notre griffu préféré se retrouva dans une cellule, il se savait pas ou et il ne savait pas combien de temps il était resté dans le coltar. Il regarda autour de lui et inspecta l'endroit, bon il ne pourrait pas sortir de la tout de suite, il fallait attendre une occasion, malheureusement pour lui ses pouvoirs étaient connus des commanditaires pour lesquels il bossait et ce dernier, ce Powel, savait très certainement comment faire marcher Daken au pas : avec une arme sur la tempe et des balles perforantes. Le griffu put voir les autres participants, apparemment pas tous très contents d'être là, sauf certains (certainement ceux qui avaient accepté le deal). Il y avait toute sorte de commentaires dans cet endroit, apparemment Georgie (oui Daken trouve que cela lui va mieux ^^) faisait aussi dans le trafique de pouvoir, mais il fallait bien avouer que Akihiro ne voyait pas comment il faisait et ce n'était pas ici qu'il le saurait, il fallait attendre, être patient et jouer le jeu, au moins jusqu'à ce qu'une occasion se présente.

Daken resta un jour dans cet endroit dégueulasse jusqu'à ce qu'on le transfère avec quelques autres (certainement que le reste était la pour le trafic de pouvoir). Et les gardiens donnèrent les explication sur la soirée, comment cela allait se passer. Combat à mort avec ou sans arme suivant la demande des spectateurs celui qui gagne combat contre le prochain ect... Daken trouvait cela amusant et il aurait volontiers fait cela de son plein gré si le payement n'était pas aussi ridicule, bien sûr maintenant qu'il était prisonnier il ne pourrait pas demander une rémunération. Ils le tueraient certainement à la fin de la soirée.

Enfin bon toujours est il que la soirée commença. Dans sa ''loge'' (d'ailleurs c'est marrant mais ''loge'' et ''geôle'' se ressemblait beaucoup), Daken pouvait entendre les cris des spectateurs grâce à son audition surdéveloppé. Ainsi le combat était fini et cela allait être à lui. Fallait avouer que l'arène était pas mal, creuser assez profond pour empêcher les combattant de remonter et éviter de mettre une grille, mais Akihiro n'eut pas le temps de s'extasier du décor, le combat commençait et au vue des armes que lui balançait les spectateur c'était son adversaire le favori. Mais favori ou non Daken n'eu aucun mal a retourner une lame contre lui. Pfff amateur, le combat avait durer environs trois ou quatre minute, mais le griffu le savait les suivants étaient plus balèzes, que se soit au niveau des pouvoirs que des art martiaux. Mais avant de continuer à combattre, il fallait qu'il essaye quelque chose pour répondre à cette question, Powel est il aussi con que riche ? Pour avoir la réponse à cette question Daken lança un couteaux dans l'assistance histoire qu'il n'y ai pas que les gladiateur qui versent leurs sang. Mais une sorte de bouclier d'énergie discret renvoya le couteau sous l'applaudissement du public (pour la protection donner par Powel pas pour Daken). Les mains sur les hanches et dans une moue de déception Daken comprit de quoi il retournait. En voyant les gens agité leurs main aussi près de l'arène il conclue deux choses, soit le bouclier laissait passer l'organique et pas le reste, soit le mutant responsable de cela devait enclencher et arrêté son pouvoir sans arrêt. La foule hua Daken, de un car il avait tué le favori que les garde sortait de l'arène et de deux parce qu'il avait clairement montrer que sans se bouclier il se gênerait pas de tuer tout le monde.

Pour répondre à ces hués Daken tourna sur lui même arborant un magnifique doigt d'honneur en souriant comme un requin. Puis son regard se posa sur une connaissance, Yelena. Que foutait elle ici ? Certainement le boulot, il envoya un baisé à la belle rousse (même si une femme devant elle pensait que cela lui était destiné) et s'inclina dans une sorte de révérence. Mais il devait se préparer, le prochain combat allait arriver sous peu, et Daken avait un plan pour sortir de cette arène. Mettre à genoux un participant près d'un des murs pour l'utilisé comme tremplin. Le risque était bien sur de se louper et de devoir s'accrocher au rebord laissant tout le temps aux gardiens pour lui mettre des balles perforantes dans la tête pour le tuer, ou dans la peau pour l'assommer.


(hj : Je pense que je le ferait se louper ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 0:04

Natalia, Yelena, ou plus récemment, Laura – peu importe l’identité qu’on lui prêtait – regarda Daken s’en sortir et balancer un couteau vers les invités. Le couteau ne toucha pas une seule cible et les capacités de Daken n’étaient même pas à remettre en cause. Un bouclier. Elle fit semblant d’avoir retenu son souffle pour se permettre de respirer à nouveau quand elle comprit que les public était protégé.

Ingénieux. Elle posa son regard vers Powel, jouant sa blonde parfaite. Mais, comment pouvons-nous envoyer des armes sans que « eux » le puisse.

Le « eux » avait été dit avec un dégout apparemment, ne méritant même pas de vivre. Comme si elle trouvait normal que leur place soit dans cette arène à se tuer entre eux. L’homme la regarda, fier, dans un sourire qu’elle avait envie de lui faire ravaler sans pour autant lui montrer.

Un magicien ne dévoile jamais ses secrets.

Elle laissa échappé un léger rire, impressionner par les prouesses qu’il semblait accomplir avant de reporter son regard sur l’arène, le visage caché de ce Powel. Daken, de son côté, avait tué le poulain des invités et se permettait un tour sur lui-même pour expliquer le fond de sa pensée. Son regard arriva sur Natalia. Elle répondit à son geste par un haussement de sourcil qui lui était propre. Lui demandant muettement dans quoi il s’était embarqué. Une femme, devant Natalia, se mise à glousser, enchanté par le fait d’être le centre intérêt de ce combattant qui avait servi un doigt levé à tout le monde, sauf à elle. Il faut croire qu’il n’y avait qu’elle pour croire ce genre de chose, Powel n’avait pas été dupe.

Vous devriez être flattée, vous serez la dernière personne envers qui il aura ce genre de geste.
Vous semblez bien catégorique. Vos matchs seraient-ils truqués ?
Non… Il afficha un large sourire. Mais le prochain à entrer à beaucoup de victoire à son effectif.

Et, par définition, aucune défaite. Natalia ne put s’empêcher de penser qu’il y avait un début à tout. Le nouvel arrivant se pointa et s’embarrassa pas de tourner autour de son adversaire ou de la jauger. Il fonça, sûr de lui. Trop sûr de lui, en réalité. Georges en profita pour s’excuser et s’éclipsa pour aller glisser des directives à l’oreille d’un homme de main. Natalia en profita pour réfléchir sur ce bouclier. Il ne pouvait pas être actif tout le temps, sinon les armes ne passeraient pas dans les deux sens. Hors il était possible d’en envoyer. Ça venait de quelqu’un qui activait un mécanisme ou, alors qui était mutant. Avec le trafic de Powel, il devait avoir toute sorte de pouvoir à ses ordres. Elle regarda autour d’elle, cherchant la – ou les – personnes qui étaient concentré sur le combat sans pour autant s’agiter ou s’extasier de ce qui se passait. 5 hommes dissimulaient une arme autour de l’arène – sûrement d’autre ailleurs – et un autre regardait la scène en bas sans réellement la voir, concentrer.

Ce qu’elle voulait savoir c’était si elle avait envie, ou non d’aider Daken. Non, en fait, ses envies n’avaient pas leurs places ici. Mais est-ce qu’il pouvait être intéressant pour sa mission d’aider Daken à faire quelque chose pour créer une panique ? L’homme qui semblait être concentré sur le combat était entouré de deux hommes armés, du coup, elle aurait été prête à parier que c’était lui qui s’occupait de créer un bouclier de protection ou non. Daken, de son côté ne semblait pas être en difficulté et Natalia, à côté d’un homme qui avait parié se mise à soupirer.

De toute façon, c’est truqué !
Comment ça ? L’interrogea l’homme.
Euh… Natalia prit l’air surprise que sa pensée à voix haute fut entendue. Eh bien, les hommes là-bas disait que le combattant avait trop de victoire et que tout le monde pariait sur lui alors ce n’était pas rentable. Ils l’ont handicapé.

On disait que la vérité sortait de la bouche des enfants mais Natalia y mettait tellement d’innocence qu’il était difficile de ne pas la croire. Et puis l’homme avait parié gros, il était hors de question pour lui de se faire arnaquer. D’un pas décidé il se dirigea vers l’homme concentré pour lui dire sa façon de penser. Natalia reposa son regard sur l’arène après avoir pris une dague sur un râtelier histoire d’attirer l’attention de Daken, restait plus qu’à espérer qu’il allait comprendre qu’il n’y aurait plus de bouclier. Mais avant qu’elle ne puisse faire quoique ce soit, elle vit l’adversaire de Daken à genou à terre contre le mur. Elle comprit immédiatement ce qui allait suivre mais l’action fut trop rapide pour qu’elle tente de faire quoique ce soit.

Daken prit de l’élan pour prendre appui sur son adversaire. Au même moment, le parieur arrivait à hauteur des 2 hommes armés – sans les savoir – et se mit à hurler à l’arnaque déconcentrant celui qu’elle pensait être responsable du bouclier. Des cris qui furent bientôt masqué par des coups de feu empêchant l’ascension de Daken qui retomba au sol. Natalia ferma les yeux, elle ne craignait pas pour la vie de Daken – qui était déjà emmener ailleurs – mais parce qu’elle aurait dû s’abstenir de vouloir faire quelque chose vu la finalité des choses. Powel de son côté était arrivé vers l’homme qui hurlait au trucage et Natalia n’eut pas besoin d’entendre ce qui se disait pour comprendre que l’homme disait que l’info venait d’elle. Il suffisait de le voir la désigner et de voir la lueur un peu folle de Powel en la voyant. Elle croisa son regard, haussa les épaules et se mise à sourire. Il avait fallu qu’un signe de tête de la part de ce Georges pour que deux types encadrent Natalia. S’en débarrasser aurait été facile mais, finir en interrogatoire ne la dérangeait pas vraiment. Bien au contraire.

Quelques minutes plus tard, et sans la moindre résistance elle fut balancer dans une cellule où on lui expliqua que Powel viendrait la voir plus tard. Cool. La porte se referma et elle se retourna pour voir, un peu plus loin Daken qui devait déjà avoir commencer sa régénération.

Ça commence à devenir une habitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 0:46

Le combattant suivant était un peu plus fort certes, mais Daken pourrait le tuer assez facilement, heureusement pour son adversaire ce n'était pas le plan pour le moment. Le griffu ne savait pas pourquoi Yelena était là et il s'en foutait un peu, tout ce qu'il voulait c'était chier une grosse bouse dans la soirée de cet enfoiré de Powel, par bouse il entendait bien entendu massacre important parmi les invité histoire que plus personne n'essayent se genres de choses à l'avenir. Le guerrier en face de lui réussi tout de même à mettre quelques coups à Daken déchirant une partie de sa tenue de combat qu'on lui avait fournit, mais rien de plus violent vu que le griffu se remettait assez rapidement. Et finalement il réussi à lui mettre un genoux à terre et à prendre son élan pour pouvoir sauter. Ce n'était pas sa meilleure idée c'est vrai, mais il fallait bien qu'il bouge sinon il allait rester la pour un moment car il se doutait que la belle Russe se foutait complétement de son sort (et c'est réciproque), heureusement Daken comptait sur son pouvoir de régénération assez rare et puissant pour que Powel ne le tue pas. Et cela sauva la vie du Japonnais qui se prit plusieurs balles dans le corps avant de retomber lourdement sur le sol : inconscient.

La seule chose que Daken n'aimait pas avec son pouvoir c'était cette période d'inconscience pendant la guérison, cela faisait toujours ressortir les vieux démons. C'était juste pendant ces moments la que ses cauchemars le rattrapaient, mais malheureusement dans son métier il à tendance à être souvent inconscient. Un rêve de flammes et de sang, une maison Japonnaise une nuit sans lune. Cet enfant aux cris étouffé, cette femme et son mari répétant encore et encore ''Monstre !! Monstre !!''. Cette fameuse nuit ou il détruisit la famille Senjuro, en commençant par leur nouveau née, puis par la mère en lui ouvrant le ventre avec -pour la première fois- ses griffes et le père se tirant une balles ronger par le chagrin. Ces cris, cette douleur passa ensuite dans un autre décor, mais cette fois c'était ses cris, et sa douleur qu'il ressentait et entendait, ces fameux entrainement à la douleur avec Romulus ou ce dernier passait des heures à torturer Daken pour lui apprendre à résister à la douleur et aux interrogatoires. Le cauchemar était plus puissant que les derniers qu'il avait eu, il ne savait pas pourquoi, mais de toute façon il devrait l'encaisser. Après les souvenirs des tortures il y avait les visage, les visage d'innocents, femmes, enfants qu'il avait tué sur l'ordre de Romulus, pour lui ôter toute humanité, c'était le prix à payé pour devenir assez fort pour vaincre son père. Après les innocents vint le tour de cette fameuse nuit ou il tua tout ses camarades d'entrainement, des gars qu'il connaissait depuis plus de dix ans et qu'il considérait comme ses amis, eux aussi devait mourir pour l'accomplissement du destin d'Akihiro selon son mentor. Enfin l'apothéose, cette nuit là, il y à deux ans ou le seul être vivant que Daken ai jamais aimé mourut en tombant de cette immeuble, le cri de cette femme, la plainte de ne pas avoir été secourut, c'était toujours par elle que cela s'achevait.

Même si cela lui parut une éternité il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour émerger. Les yeux noir de l'assassin s'ouvrirent accompagné d'un cri et de ses griffes toutes dehors. Il se mit en position assise en se tenant le crâne, il était réveillé, mais il avait encore dérouillé aussi bien physiquement que psychiquement. Daken ne c'était jamais posé la question mais en sentant cette fois plus forte que les autres il se demandait si un jour cela n'allait pas le tuer, s'il pouvait mourir mentalement à cause de cela. Il balaya cette idée en se relevant, il arracha ce qui lui restait du haut de sa tenue et s'étira, c'est la que l'odeur lui vint au nez. Cette odeur, qu'il connaissait, la belle rousse au yeux vert était là et en se tournant il put la voir. Sauf qu'étrangement elle ne se tenait pas devant la cellules, mais à l'intérieur. Daken eu un petit sourire, une fois de plus ils se retrouvaient dans la même merde, trois ''rencard'' et trois problème à résoudre, cela devenait presque une habitude.


Et bien, et bien, on vient voir les acteurs dans leurs loges maintenant ?

C'est à ce moment que le griffu se rendit compte qu'il n'avait toujours pas la queue d'une idée sur la présence de ''Camarade Yelena'' dans le coin, étrangement il ne c'était jamais renseigné sur elle, il savait juste qu'elle avait fait partit des service secret russe, mais qu'elle n'en faisait plus partie c'est tout.

Tu es très en beauté ce soir ma chère Yelena comme toujours, mais je pensais que tu serait du genre à être dans l'arène pas spectatrice et puis je te préfère en guerrière, c'est plus.... sexy, enfin pour moi. Et maintenant dit moi que vient tu faire ici ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 1:24

Natalia avait bien identifié un cri de la part de Daken mais ne vit pas l’intérêt d’y faire référence. Il était juste bon à noter qu’il pouvait souffrir, en tout cas de manière psychologique. Toutes informations étaient toujours intéressantes mais les sortir à un bon moment était beaucoup mieux. Elle était face à lui, appuyé contre les barreaux de la cellule. Qu’avait-elle à craindre venant de l’autre côté ? Et Daken… Daken restait Daken, toujours la phrase qu’il faut qui n’avait rien à voir avec ce que certain pouvaient appeler la « gravité de la situation ». Rien ne semblait jamais être grave avec lui, les mots échangés en étaient toujours agréable d’une certaine manière. Elle sourit.

En fait j’ai payé pour voir un mort mais… Elle le désigna. J’suis déçue, je pensais que la mort était plus définitive.

Elle haussa les épaules. Pas grave… En même temps, ce n’était pas réellement sérieux comme réponse. Elle posa son regard sur lui, sur le haut qui n’existait plus, sourit de nouveau. Daken lui expliqua qu’il était plus du genre à la voir dans l’arène, la préférant ainsi. Natalia se défendait au combat mais elle restait une espionne avant tout, pas le soldat qu’on envoyait dans l’arène.

J’avais envie de diversifier un peu, de tenter une autre approche. Pour ma défense, je pensais que j’allais m’amuser toute seule.

Le facteur Daken n’était jamais entré en ligne de compte et les choses se seraient passées différemment si il n’avait pas été là. Sans lui, elle n’aurait jamais cherché à déconcentrer un type pour débloquer un bouclier à la noix pour que le mutant puisse sortir de l’arène. Mais, en y réfléchissant bien, cette situation était loin de lui déplaire. Elle avait toujours aimé les interrogatoires, cette façon dont les gens balançaient tous en pensant qu’elle serait tuée à la fin. Elle n’avait, cependant, pas répondu à sa question mais contrairement à leur dernière rencontre elle comptait bien donner un élément de réponse. Elle avait aussi des questions à lui poser, une sorte d’échange d’infos…

Je m’intéresse à Powel et à ses affaires. Et, tu vois, je l’aurais bien cuisiné autour d’un verre de champagne mais, finalement, je crois que je préfère quand c’est un peu plus sportif.

Elle se décolla des barreaux pour approcher un peu. Pas la peine de croire qu’ils avaient de la lumière dans leur cellule. Mais elle arriva tout de même à discerné les lambeaux de son haut qu’il avait fini par arraché et, Natalia les désigna d’un hochement de tête.

C’est la matière qui ne te convenait pas, ou c’est juste pour essayer de m’impressionner après ton fiasco de l’arène ? Papa Georges ne va pas être content. Elle reposa son regard sur lui tout en commençant à enlever ses chaussures à talons. Vu la suite des évènements, elle préférait être plus à l’aise. Sa tenue lui manquait presque. Comment tu t’es retrouvé ici ?

Les raisons ne l’intéressaient pas vraiment pour le moment. Ce qu’elle voulait savoir, c’est s’il avait été volontaire ou non. Et dans le deuxième cas, comment ils s’y étaient pris pour le trainer ici sans qu’il en ait envie. De ce qu’elle savait de lui, il n’avait rien de particulièrement docile. Un homme intéressant ! Et comme d’habitude – parce que ça en devenait une – ils se retrouvaient tous les deux bloqués dans une situation qui pouvait sembler critique sans qu’aucun des deux ne s’en inquiète. Elle était un peu près sûre qu’il n’avait pas de plan pour sortir d’ici, au même titre qu’elle. Aucun des deux ne paniqua pour autant. De son côté, elle arrivait même à apprécier la situation. Peut-être qu’elle devait consulter. Ses chaussures en main, elle en posa une et entreprit de casser le talon de celle qui lui restait. Pour certaines, les talons aiguilles étaient des instruments de torture quand il s’agissait de marcher avec. Natalia était d’accord avec la première partie de cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 2:05

Bien entendu si Daken avait su à l'avance qu'il se retrouverait dans la même cellule que Yelena il aurait essayé de contenir se cri de douleur, il n'était jamais bon de paraître fragile face aux autres et plus encore face à une potentielle ennemie. Bien sûr la qualifié d'ennemie n'était pas tout à fait vrai, mais un jour leurs chemins se croiseraient encore sauf que pour que l'un puisse passer l'autre devrait mourir. Il fallait être prêt à toutes les éventualités. Déjà que la dernière mission avait permit à la russe de connaître la façon de tuer Daken, il venait de lui prouver qu'il souffrait comme n'importe qui, et peut être plus que les autres sur l'aspect psychologique, les années d'entrainements, de massacre et de tortures ne jouaient pas en sa faveur. Peu de gens le savaient, à vrai dire une seule personne le savait, mais la mentalité de Daken est constamment sur la corde raide, la mort de Tyger, l'avait assez affecté pour qu'il entre dans une fureur destructrice, la vrai raisons de sa trahison envers les Dark Avengers. C'est peut être aussi pour cela que Daken préférait ne plus se rapprocher de quelqu'un même s'il savait cela assez agréable. La belle au yeux vert lui dit qu'elle était venue pour voir un mort mais que à son goût le mort n'était pas assez mort. Il sourit, même si elle ne pourrait pas le voir et il répondit simplement en se rapprochant un peu.

Pourtant tu sais comment me tuer, tu aurais put t'en occupé toi même plutôt que de laissé la basse besogne à des amateurs.

Dark Wolverine se demandait si son interlocutrice pouvait en effet le tuer, peut être, peut être pas... pas dans un combat direct en tout cas, encore que... s'il y avait bien une chose de sur avec elle c'est qu'elle est capable de tout, du meilleur comme du pire, pour Daken le meilleur étant le pire Quand elle avoua qu'elle pensait s'amuser toute seule, il approcha encore et il était maintenant assez près d'elle.

Alors amusons nous tout les deux, prête tes jouets.

Puis il recula un peu en s'étirant, il n'aimait pas les ''après dérouillage'', il avait toujours quelques courbature pendant quelques minute et ce n'était pas agréable pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude d'en avoir. N'empêche il pensait qu'il allait passer une soirée de merde et qu'il allait avoir un mal fou à s'échapper, mais le facteur Yelena pourrait donner un certain avantage, et pour tout dire un certain plaisir à être enfermé au final. La suite était très intéressante, enfin pour le peu qu'elle lui avoua, elle était là pour Powel, lui l'était à cause de lui, ils pourraient peut être faire à nouveau équipe, mais seul le temps pourra le dire. Yelena avoua qu'elle préférait la manière sportive, cela ne l'étonnait pas de la part de cette espionne.

Rhaa alors c'est les riches qui sentent leur pets ton type d'homme ? Dommage je vais devoir annuler la réservation que j'ai faite pour nous au Royal.

Ironie et humour, qui d'autre que ces deux la pouvait faire ce genre de chose alors que leur destin était incertain ? Pas grand monde c'est sur, mais tout deux avaient vécu pire, c'était certain. Alors une période d'emprisonnement chez un malade n'était qu'une promenade de santé. Ha bien sur ils risquaient tout deux de mourir, mais c'est cette incertitude qui plait tant à Daken, ne pas savoir si l'on va voir le lever de soleil était très excitant, enfin pour lui du moins. Yelena continua en lui demandant si sa nudité au niveau du torse était fait pour l'impressionner, Daken écarta les bras et dit avec un sourire :

Sa marche ? Papa Georges ? Je préfère l'appeler Gerogie, ou Jojo, je sais pas encore. Puis la jeune (enfin presque) femme lui posa une question plus sérieuse. J'ai vu de la lumière et je suis entré. Nan blague à part il ma proposé de combattre pour lui, mais avec une somme dérisoire, je lui ai rit au nez et j'ai reçu une balle de calibre 50 dans le thorax. Et tadaaa me voilà rien que pour toi.

Daken avait toujours son sourire en coin, bon il est vrai qu'il aurait préféré la revoir dans des circonstance plus.... facile d'évolution dirons nous, mais la prison cradingue avait un charme, subtil mais présent. Le griffu estima que c'était son tour pour les questions.

A mon tour de te questionner maintenant que tu sais pourquoi je suis la et comment j'y suis arrivé, à mon tour de savoir..... c'est quoi ton vrai prénom ?

Complétement à côté de la plaque, mais Daken se foutait royalement de la raison de sa présence ici, il finirait bien par le savoir ou par le deviner et si ce n'était pas le cas il s'en foutait aussi.

J'espère que ce talon n'est pas pour moi, je t'ai déjà dit qu'il n'y avait qu'un moyen avec lequel j'aimerai que tu me tue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 2:53

J’ai oublié ma guillotine dans mon autre robe… Désolée.

C’était quand même bien plus classe que de dire qu’elle n’avait pas envie de le tuer, ce qui pouvait être interpréter. Le jour où Daken serait sur sa liste de cible, qu’elle l’apprécie ou non ne changerait rien. Elle avait une confiance absolue en une personne lui filant des ordres alors elle ne risquait pas de refuser une mission par sentimentalisme. Du moins, elle l’espérait sincèrement. Et pour toute réponse à la demande de Daken concernant le fait de jouer ensemble, elle lui balança un grand sourire. Pas de soucis. Jouons ensemble… Il s’était à peine approché que, déjà, il se reculait pour s’étirer. Léger haussement de sourcil, est-ce qu’il avait une sorte de convalescence après ce genre de blessure ? Si c’était le cas, c’était bon à savoir. Rien ne disait à Natalia que Daken serait toujours un allié. Elle garda ça dans un coin de sa tête pendant que Daken expliqua devoir annulé sa réservation au Royal à cause du type d’homme qu’elle avait.

Sérieusement ? Elle se mise à sourire. Comme si j’allais venir dans un truc où il y a une réservation. Si je voulais une soirée prévisible et prévue, je serais restée là-haut avec ma coupe de champagne.

Elle n’avait même pas besoin d’imaginer ce que pouvait être la vie au bras d’un homme riche, elle avait connue durant une période. S’en était suivit une profonde envie de se pendre pour cause d’ennui. Autant dire que c’était loin d’être son style d’homme mais, honnêtement, elle essayait vraiment de ne pas savoir ce que pouvait être son style. « L’amour, c’est pour les enfants… », Voilà ce qu’elle répondrait si on lui demandait ce qu’elle pensait de la vie à deux et elle tenait vraiment à rester sur cette impression. Les choses deviendraient trop compliquées dans le cas contraire. Mais, pour en revenir à la situation présente, Daken avait le don de la faire sourire, à rebondir sur tout ce qu’elle pouvait dire. Georgie ? C’était pas mal non plus comme nom. Mais le plus important était qu’il était ici à cause d’une balle dans le thorax. Ok, alors en cas d’affrontement, trouver un calibre 50, lui tirer dessus et lui couper la tête avant qu’il ne se réveille. Un jeu d’enfant… Ou pas.

Et moi qui pensais qu’ils avaient fait preuve d’inventivité…

L’échange devait forcément fonctionner dans les deux sens. Et c’était son tour à lui de poser une question. Et, honnêtement, elle avait imaginé un tas de question possible, comme la manière dont elle s’y était prise pour débarquer dans cette cellule alors qu’elle avait été élevée au rang d’invité. Mais non, il était carrément hors sujet. Ce qui l’intéressait c’était de savoir son prénom. Elle fit une moue, faussement déçue.

Demander le prénom d’une personne au troisième rendez-vous, c’est pas un peu précipité ? Pas la peine de jouer la fille choquée, et d’expliquer que c’était son vrai prénom. Daken était loin d’être stupide. Laura… En tout cas pour ce soir. Le reste du temps : Natacha.

Techniquement parlant c’était Natalia, Natacha n’était que la version américanisée de son prénom mais ça suffirait. Plus personne ne l’appelait Natalia, même l’état civil ne la considérait pas avec ce prénom. Elle n’avait pas vraiment hésité à lui donner son prénom, c’était de bonne guerre. Elle avait déjà eu pas mal d’information sur lui, surtout sur sa façon de pouvoir le tuer. Elle lui devait bien un prénom. Puis elle posa son regard sur le talon qu’elle avait dans les mains avant de relever les yeux vers Daken qui lui rappelait que ce n’était pas avec ce genre de chose qu’il voulait qu’elle le tue.

Si ça peut te rassurer, je n’ai pas la mémoire qui flanche. Et puis la façon dont tu veux que je te tue ne peut pas être oubliée si facilement.

Un sourire sur les lèvres et un regard presque entendu ne laissait pas de doute sur le fait qu’elle n’avait pas oublié la façon dont il aimerait mourir avec elle. Même si techniquement, ça allait être compliqué de le tuer comme ça. Une porte au loin se fit entendre, suivit de plusieurs bruits de pas. Le sourire ravie qu’elle avait sur le visage ne put s’effacer en prévision de ce qui allait se passer.

Mais je crois qu’on va devoir envisager cette éventualité une autre fois. Au barreau de la cellule, Powel – Georgie – et trois de ses hommes armés venaient d’arriver. Et la première question que l’homme posa fut pour savoir comment les deux se connaissaient. Natalia se mise à la hauteur de Daken et se tourna vers Powel. Une soirée SM dans un lieu vraiment glauque. Si vous aviez vu sa tenue, même vous, vous n’auriez pas pu résister.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 3:39

Le genre de phrase qu'elle venait de lui répondre avait tendance à le faire rire, d'ailleurs il eu un ou deux éclats c'était assez rare mais pas impossible. Le coup de l'avoir laissé dans un autre pantalon (ou robe en l'occurrence) sa marchait pas avec tout le monde, mais Daken aimait bien, bien qu'en soixante ans de vie il l'avait entendu pas mal de fois. Cette femme lui plaisait beaucoup et dans plusieurs aspect, la plastique, la répartie et la technique en matière de combat et l'assassina, bien sur il n'y avait rien de sentimentale, depuis ce fameux jour, plus personne ne rentrera dans son cœur c'était certain ou presque, en tout cas pas elle, trop.... espionne pour se laissé avoir par se genre de piège, elle était trop professionnelle pour se genre de chose elle l'était certainement plus que lui même enfin disons que lui avait plutôt un pet au casque, beaucoup trop déviant pour pouvoir aimé à nouveau. Il se complaisait dans son rôle de monstre sanguinaire.

Décidément elle ne manquait pas de verbe la russe, il aurait put lui répondre qu'il connaissait des soirée plus underground, mais ce n'était peu être pas la peine de s'enfoncer la dedans, mais il est vrai que cela le surprenais un peu de la part de Yelena, enfin... avec elle (et avec lui aussi en fait) on ne sait pas vraiment ce qui est vrai de ce qui est faux et c'est là tout le plaisir que l'on peut avoir à parler avec elle. Il se demandait toujours si elle ne menait pas un interrogatoire indirect, mais Daken était connu pour abattre ses cartes d'un seul coup gardant la meilleure sous le coude : lui. C'était peut être un peu osé de dire ce genre de chose, mais telle était la vérité, la plus grande force du griffu c'était son génie combatif, car c'est effectivement comme cela qu'on peu le qualifié, certains sont des génies en chimie ou dans le nucléaire lui c'était dans le combat, c'était comme cela.


Je croyait qu'une veuve noire aimait le luxe en plus de manger son homme.

A bien y réfléchir il aurait peut être pas due dire comment ils l'avaient attrapé, mais pour lui sa tombait sous le sens. Fait lui perdre un ou deux litre de sang et il tombe dans les vapes, rien de plus normal, donc une bonne salve de balles et il part sucrer les fraises. De même qu'une noyade... personne n'y a penser mais l'eau qui provoque des dégât dans le cerveau pourrait ne pas être réparé par le pouvoir de régénération, maintenant son hôte en vie mais dans un état de légume constant, encore pire que la mort.

Bha tu sais se que c'est, rien ne se perd tout se recycle sinon Oprah aurait pas autant d'audience.

La mine faussement déçu de la rousse fit sourire une nouvelle fois Daken, elel savait bien joué avec son propre corps, mais en même temps c'était normale pour une espionne de son calibre. Ho bien sur il ne savait rien du ''calibre'' de l'espionne mais il l'avait vu combattre, et elle était bien plus forte que beaucoup des adversaires que Daken à affronter, hormis Romulus. Ce dernier n'a jamais perdu une bataille et à l'entrainement Daken n'a jamais réussi ne serait ce qu'a le malmener. Cet homme était une véritable bête de combat certainement l'un des êtres les plus balèze au niveau de la tuerie, certainement plus fort que Wolverine et Dark Wolverine réuni, même si cette idée lui donne envie de vomir.

Nan c'est couché avec une fille au troisième rendez vous qui est précipité. Puis Daken prit un air faussement réfléchit. D'un autre côté, généralement je couche avec une femme sans savoir son prénom, c'est plus pratique... Mais je ferais une exception pour toi Natalia.

Nouveau grand sourire de Daken, hé oui il parlait très bien russe et il savait que Natasha c'était la version américaine, et d'ailleurs il préférait cette version, c'était un prénom très joli. Pourquoi voulait il le savoir ? Aucune idée, on va plutôt dire qu'il n'avait pas vraiment d'autre question à lui poser, il ne voulait pas connaître les raisons de sa mise en prison ou de sa venu ici, alors pourquoi pas son véritable nom ? Daken eu un petit geste de salut respectueux de la main quand elle lui dit ne pas avoir oublier la façon dont il voudrait qu'elle le tue. C'est clair que pour lui venant de la part de l'espionne c'était la meilleure façon, et en pensant sa lui donnait un petit frisson (Plaisir ou peur ? Peut être les deux). Puis un son vint au oreille de Daken, puis à celles de Natasha. Ils arrivaient, certainement pour interroger la rousse, enfin non, pas certainement, c'était sur il les avaient entendu. Merci l'ouïe. Et bientôt ils furent à leurs cellules, la première question fut pour savoir comment ils se connaissaient, le souvenir de cette partie SM fit sourire Daken qui pour accentuer encore la chose passa sa main sur le flanc de Natasha pour la serrer contre lui.

Haaa cette nuit de bondage était inoubliable, surtout avec nos costume moulant, un délice. On vous invitera, même si vous êtes un poil trop balai dans le cul, hein darling ?

Daken déposa un baiser sur le cou de Natasha puis remonta ses lèvres vers l'oreille de celle-ci pour que Powel pense qu'il flirte avec elle mais il murmura :

Ils sont la pour toi, fait moi signe et donne moi cinq minute. Pas la peine de crier j'ai une bonne oreille.

L'un des garde arracha Daken à son étreinte et lui dit de reculer vers le mur, Daken s'exécuta, il savait que ce serait Natasha qui mènerait la danse de toute façon. Powel ordonna au garde de rester en joue sur Daken et qu'il reviendrait pour lui juste après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 4:48

Il était rare de se trouver en mission et de pouvoir entendre quelqu’un rire. Il parait que les situations ne s’y prêtaient pas. Elle n’était pas d’accord. Elle n’aurait jamais une confiance absolue envers Daken, il ne fallait pas rêver mais se retrouver de cette manière, par hasard, avait tendance à lui rendre ses missions plus fun. Sûrement pas autant qu’avec celui avec qui elle aimait faire équipe mais c’était une autre histoire. Elle finit par secouer doucement la tête.

Ce ne sont que des clichés, argent ou pas, tant que y a quelque chose à manger !

Ok, dis comme ça, ça devait tourner limite psychopathe mais c’était le jeu, allez savoir ce qui est vrai, ce qui ne l’ai pas. Elle n’était pas plus avancer en ce qui concernait Daken. Elle en venait à se dire qu’il devait faire comme elle, récolté des informations au passage, les garder quelque part et reconstituer le tout au fur et à mesure. Il avait déjà su prouver qu’il n’oubliait pas grand-chose de leurs précédentes conversations. Ca le rendait tout aussi dangereux qu’elle estimait pouvoir l’être. Un risque qui, pourtant, ne semblait pas la déranger. Bien au contraire. Elle se mise à sourire un peu plus par la comparaison qu’il avait faite des méthodes de Powel. Aucune originalité, les gens aimaient ça. Ils ne seront jamais ce qu’ils manquent. Elle s’étonna par la suite face à une phrase de Daken. Yeux légèrement plissé, elle ne pu s’empêcher de répondre rapidement.

Non, couché avec une fille au troisième rendez-vous c’est carrément prendre son temps.Pendant qu’on y est, il falloir admettre qu’il faut lui offrir des fleurs, un diner dans un super restau. C’est surfait !

C’était surtout des considérations obsolètes pour elle. Les sentiments ne pouvant pas entrer en ligne de compte, elle ne demandait jamais un nom, un compte rendu d’une vie, et elle se la jouait encore moins romantique. Couché au troisième rendez-vous c’était parce que ça n’avait pas pu se faire avant ou que ça ne se fera probablement jamais. Ouais, Natalia devait avoir du mal avec les considérations sentimentales. Ça lui faisait, tout de même, étrange de l’entendre l’appeler par son prénom d’origine. En plus de lui prêter une culture Russe, elle avait oublié ce que ça faisait quand quelqu’un l’appelait de cette manière. Elle fit en sorte que cela ne puisse se voir sur son visage, aider par l’arrivée des hommes de Powel.

Elle sentie la main de Daken sur elle mais ne bougea pas, comme si elle était parfaitement habituée à ce geste. Elle hocha même la tête pour confirmer ce qu’était en train de dire Daken pendant que deux des hommes se regardaient en se demandant si c’était vrai, ou si ils étaient en train de se foutre de leur tronche. Bienvenue dans le monde de Daken et Natalia ! A la question de Daken, Natalia posa son regard sur Powel, le passant en revue de la tête au pied avant de secouer la tête négativement.

Je ne crois pas que ça puisse le faire.

Un frisson la parcouru quand il passa ses lèvres sur son cou et, hormis elle, personne ne serait capable de dire si cette action avait été voulue ou non. Elle nota parfaitement ce qu’il venait de lui dire à l’oreille et se serait bien permise de lui demander si il doutait à ce point d’elle pour imaginer qu’elle est besoin de l’appeler. Mais sa question resta muette parce qu’on venait de l’attraper et puis parce qu’elle se souvenait qu’il voulait qu’elle prête ses jouets. Alors qu’on la sortait de la cellule, elle tourna la tête pour poser son regard sur Daken.

En fait je me donne le droit de réviser mon jugement pour l’invitation de Georgie. J’te dirais après si ça vaut le coup !

La main de l’homme se resserra sur bras ne semblant pas aimer ce qu’elle venait de dire. Il lâcha brièvement entre ses lèvres qu’elle finirait bien vite par le regretter et faire un peu moins sa maline. Et voilà que quelques minutes plus tard elle était sur une chaise, les poings liés à celle-ci. Il lui demanda comment elle s’appelait et n’ayant pas les avantages de Daken, elle fut forcée de lui donner le même nom que plus tôt dans la soirée. Elle était Laura. La douleur qui suivit sur sa mâchoire prouvait qu’il n’en était pas à son premier interrogatoire. Tant mieux.

Vous avez gâché ma soirée. Et c’est quelque chose que je déteste. Pourquoi tu es venue ?

Elle sortit une connerie. Un autre coup. Il répéta sa question, elle sortit une autre connerie. Après le cinquième coup, elle semblait montrer des signes de faiblesse. Aucun sourire sur le visage, une lueur de peur dans le regard. Selon Powel elle commençait sérieusement à paniquer. Il reposa sa question et en la voyant muette il releva la main.

Non attendez. Il stoppa son geste. Elle se mise à déglutir. Je m’appelle Yelena je… là elle semblait vraiment craquée en pensant ne plus avoir d’issu possible. Je suis journaliste et j’ai entendu parler d’un trafic de mutant. Elle baissa les yeux. Je pensais pouvoir faire le scoop de ma vie mais en fait, ce ne sont que des combats.
QUE des combats ? Il se mit à rire.
Euh… Elle hésita. Oui, enfin ce sont des combats de mutant, y a rien d’extraordinaire à ça, c’est juste inhumain.

Elle se mangea le poing de sa vie – en tout cas ça donnait cette impression – alors que l’homme lui expliqua qu’il y avait bien plus que les combat. Que, lui, George Powel, avait créé un marché de pouvoir, en offrant le pouvoir désiré aux personnes les plus offrants. Natalia avait l’air de débarqué complètement en demandant comment c’était possible. Il ne répondit pas à cette question.

Je doute que vous soyez une simple journaliste, l’invitation n’est pas donnée à tout le monde et il faut vraiment avoir les ressources nécessaires pour en avoir une. Et vu qu’elle ne répondait toujours pas, il lui attrapa le petit doigt de sa main gauche et le retourna d’un coup. Elle hurla, pour la forme, même si la douleur était atroce.

Pour qui tu travailles ?
Un homme dans un costume, il a un masque, je ne sais pas qui il est.

Logiquement, il lui suffisait de parler de Daken pour qu’il comprenne qu’elle l’appelait. Parce que si l’homme commençait à lui retourner les doigts un par un, il était clair qu’elle allait songer à se sortir de là rapidement. Daken voulait participer, il allait falloir qu’il se ramène avant qu’elle ne se débrouille toute seule. Powel lui attrapa l’autre doigt.

Tu penses vraiment que je vais avaler ça ?
En fait… Toute peur avait quitté son visage alors qu’elle le relevait vers l’homme. Non. Comment vous faites pour distribuer des pouvoirs aux gens ? Et, juste pour info, je vous conseille de répondre parce que si vous commencer à exercer la moindre pression sur mon doigt, vous serez par terre avant de terminer.

Powel, bien qu’étonné par ce changement chez Natalia, se mit à rire. Il resserra sa prise sur son doigt mais avait fait l’erreur de trop se pencher vers elle. Elle avait eu l’air si paniquée, pourquoi s’inquiéter de cette femme ? le coup de tête qu’elle lui envoya le fit basculer en arrière et tomber au sol. Elle l’avait prévenu. Les deux hommes armés, surpris, braquait rapidement leurs armes sur elle. Mais Powel hurla bien vite de ne rien faire, qu’il voulait s’en charger lui-même. Niveau timing, elle ne devait pas être trop mal…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 12:58

Une nouvelle phrase de la russe qui fit sourire Daken. C'était pour ainsi dire une croqueuse d'homme, oui certes la blague était moisit, mais c'était sa vanne donc il l'aimait bien. Il faut dire que Akihiro se demandait bien comment elle avait eu se surnom et surtout, combien de mari elle avait eu pour être surnommé ainsi, peut être un seul, mais elle était capable d'en avoir tout le tour du ventre. C'était une femme assez belle et sensuelle pour avoir n'importe quel homme (ou presque) à ses pieds. Mais cette notoriété -fondé ou non- de veuve noir la rendait plus attirante encore au yeux de Daken, mais bon pour lui une femme attirante doit forcément être capable de le dérouillé, sa peut paraître con mais quand vous passé toute votre vie dans le sang vos points de vues changent et divergent de ceux des autres.

Le côté psychopathe de Natasha était tout à fait du goût de Daken, car lui s'en est un vrai, un vieux de la vieille, du psycho qui fait peur et qui fait mal et qui en plus s'assume totalement ou presque, bon bien sur il n'ira pas le crier sur les toits, mais il savait très bien qu'il avait un grain, enfin, selon les croyances populaires. Mais bon n'oublions pas que psychopathe veut aussi dire dangereux, et si il oubliait cela, il pourrait fort bien mourir. Apparemment Tasha réfléchissait comme lui en ce qui concernait les relations amoureuse, en clair, c'était inutile et une grosse perte de temps, certes comme tout homme Daken à des besoins mais il n'a jamais eu besoin de trop se compliqué la vie pour ce genre de chose, généralement il utilisait son charme pour séduire des midinettes trop blondes pour se rendre compte de quoi que se soit, c'était assez facile en réalité.


C'est surfait pour nous parce qu'on est des machines plus que des êtres humains.

Daken ne savait pas si elle serait d'accord avec son analyse mais pour lui c'était exactement cela, ils n'étaient pas programmés pour aimer, et c'était incompatible avec leurs vie, et leurs travail. L'amour et fait de sentiments et c'est les sentiments qui provoquent votre mort, aussi dur à cuir que soit Daken Tyger a été son point faible pendant un moment étant mon forte que lui et que certains autres, ses ennemis pouvaient l'utilisé contre lui. Ils n'avaient jamais eu l'occasion de le faire, mais ils auraient put c'était certain et cela aurait marché. Donc maintenant l'amour n'avait plus sa place, à présent.

Les hommes de mains de cet abrutit de Powel se demandait si les deux être étrange en face d'eux étaient sérieux ou non. C'est clair qu'avec ces deux la, ils n'étaient pas sortit de l'auberge, aussi taré que Natasha et Daken, il fallait se lever tôt pour les trouver, et les deux était encore plus dingue quand il étaient ensemble, surtout quand ils se renvoyaient la balle. C'était assez amusant il fallait bien l'avouer. La réponse de Natasha à la proposition de Daken pour Powel, fit sourire encore plus notre griffu. Et Powel voulait la faire parler ? Bonne chance mon gars, mais Akihiro aurait du mal à lui soutirer quoi que se soit par le biais de la torture, ni par n'importe quel biais d'ailleurs. Daken sentit le frisson qui parcourait Natasha mais il ne saurait dire si c'était prévu ou non, avait il marqué un point ? Peut être peut être pas mais dans le doute il valait mieux se dire que non. Il se doutait bien qu'elle n'avait pas besoin de lui, mais il voulait aussi s'amuser. L'homme emmena Natasha avec deux autres hommes dans une autre pièce mais assez prêt pour qu'il puisse entendre, il n'y avait qu'un homme avec Daken et il le braquait avec un flingue. Le griffu patienta jusqu'au moment du signal, mais il écoutait l'interrogatoire avec assiduité. Et enfin la phrase magique arriva, Daken donna un violent et rapide coup de griffe à son adversaire lui tranchant la main et il le fini en lui enfonçant les griffes dans le gosiers pour lui éviter de crier, il fini le tout en lui coupant la tête, il en aurait besoin pour plus tard, de la tête oui. Une fois devant la porte, il l'enfonça violemment et c'est un Daken au torse maculé de sang, une tête à la main et toute griffes dehors qui pênetra dans la pièce avec une tête visiblement en colère.


Touche pas à ma gonzesse.
Quoi vous êtes...
Non mais j'ai toujours rêvé de dire sa.

Il reprit son sourire de requin et balança la tête au premier homme de main qui sortit son flingue, le désarmant par la même occasion puis il utilisa ses griffes pour désarmer le second et enfin il donna un violent coup de pied dans le torse de Powel qui avait opté pour une garde de ''jmechitsu'' célèbre art martial des pleutres. Daken utilisa ses griffes pour sortir Natasha de ses entraves, puis il se jeta sur l'homme de main le plus prêt de lui, et.... dire que le combat fut court est un euphémisme Daken donna un coup de griffe qui égorgea son adversaire. Puis le griffu se tourna vers Powel qu'il saisit par le col pour le faire assoir sur la chaise, ses griffes sous le cou de Jojo, Daken l'obligea à regarder Natasha maltraité son dernier homme de main en lui disant :

Elle est magnifique n'est-ce pas ?
Vous trouvez sa beau ?
Oui, et si toi non c'est que t'a de la merde dans les yeux.

Quand Tasha eu fini avec l'homme de main, Daken lâcha Powel et il lui dit avec un petit sourire.

Je te le laisse princesse, éclate toi et éclate le.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 13:55

Natalia ne chercha même pas à imaginer ce qui pouvait se passer dans la tête de Georges au moment où il ordonna à ses hommes de main de ne rien faire, voulant se charger lui-même du sort de la russe. Pourquoi s’interroger sur quelque chose qui ne se produira jamais ? Il se releva, encore plus énervé mais, au même moment la porte fut enfoncée. Daken, toujours sans haut – en même temps, Natalia se doutait bien qu’il n’avait pas pris le temps de se tricoter une petite laine -, couvert de sang et une tête entre les mains. Elle se mise à sourire en se disant qu’il avait vraiment un problème avec la tête des gens, se rappelant son remake de « Be or not to be » à leur dernière entrevue. Une entrée assez impressionnante en soit, ponctuée d’une phrase qui laissa Powel avec une question que Daken coupa bien vite. C’était faux, il avait juste toujours rêvé de dire ça, dans un sourire Natalia secoua doucement la tête. Les mecs…

En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, Powel s’était pris un coup, les deux hommes étaient désarmés, Natalia fut libérée et un des deux hommes trouva la mort. Tasha était à peine libérée qu’elle avait déjà sauté sur l’homme qui restait valide, il n’avait rien vu venir. Elle le frappa, en profita pour se retrouver derrière lui dans ces acrobaties qu’elle maitrisait parfaitement et, une fois derrière lui, elle lui brisa la nuque. Ok, il n’y avait pas autant de sang que quand Daken prenait les choses en main mais, elle s’en foutait, l’efficacité avant tout. Sans parler du fait qu’elle n’était pas capable de sortir des armes de ses mains contrairement au mutant. Sérieusement, il avait fallu quoi ? Moins de deux minutes pour que la situation change du tout au tout et, Natalia ne put s’empêcher de se souvenir de ce que Daken avait dit un peu avant qu’elle soit emmenée : « on est des machines plus que des êtres humains. » Il suffisait de voir ce qui venait de se passer pour estimer que le constat de Daken était exact. Aucun des deux n’avait fait dans le sentiment, ni même chercher à mettre les type simplement KO. Bienvenue dans le monde merveilleux des espions et assassins.

Cependant, mettre Tasha et Daken dans le même panier serait une grossière erreur. Lui avait quelque chose qu’elle n’avait pas : le sadisme. Elle travaillait, lui s’amusait. C’était la grande différence entre les deux. Bien sûr, elle n’était pas du genre à être dégoutée de ce qu’elle faisait, c’était son boulot donc c’était normal. Mais, ce n’était pas elle qui s’amuserait à sortir tripes et boyaux d’un type pour en faire une guirlande. Après, elle ne critiquait pas les méthodes de Daken, c’était ses choix, elle s’en foutait pas mal. Elle se tourna donc vers Powel que Daken avait forcé à regarder Natalia tué son homme de main. Mais avant de faire quoique ce soit, elle attrapa son petit doigt et tira violemment dessus de manière à le remettre en place. Pas un cri mais il ne fallait pas être dupe pour comprendre qu’elle avait, tout de même, eut mal. Comme dirais certain, c’était un mal pour un bien.

Merci

Ca s’était pour Daken qui lui laissait l’homme. Face à ce dernier, elle se mise accroupi devant lui de manière à pouvoir avoir son visage face au sien. Un sourire angélique sur les lèvres, l’homme abandonna – pour le moment – toute tentative de quoique ce soit. Il n’était pas vraiment en position de force et avait assez de cerveau pour comprendre que même si il atteignait Natalia qui était proche, il finirait par mourir de la main de Daken avant qu’il est eu le temps de faire quoique ce soit d’autre.

On recommence. Comment vous fait pour refiler des pouvoirs à des gens ?
Laisser moi deviner. Si je ne réponds pas, vous allez me casser les doigts, un par un, jusqu’à ce que je réponde.

Pas vraiment étonnant venant d’un type qui manquait d’originalité en capturant des mutants. Alors qu’elle secouait la tête en souriant, une de ses mains glissa dans la fente de se robe où elle avait réussi à coincé le talon de sa chaussure avant d’être embarquée par Powel et ses hommes. Elle avait presque l’air douce avec son sourire et sa tête qui disait non doucement, pourtant, très rapidement, le talon qu’elle avait se planta dans la cuisse de Powel qui, surpris laissa échapper un cri. Une insulte ? Peu importe.

J’ai jamais aimé le manque d’originalité. L’avantage d’un talon, c’est que ça ne limite pas à 10 coups comme c’est cas pour les doigts. Elle s’interrompit deux petites secondes. Oh, et, j’ai jamais aimé reposer éternellement les même questions.

Et histoire d’être certaine de se faire comprendre, elle enleva le talon pour le replanter un peu plus haut. L’homme jura, insulta, avant de reposer un regard douloureux sur la russe. Il resta muet, un peu plus et elle aurait presque pu apprécier le fait qu’il ne veuille pas cracher le morceau. Sauf que protéger sa façon de faire ne lui servirait à rien si il était mort. Du coup, elle se releva et se tourna vers Daken l’air presque résignée.

Vu qu’il ne semble pas décidé à parler, je pense que tu peux te faire plaisir, on trouvera bien un autre moyen d’avoir des réponses.

Elle s’écarta pour les laisser la place à Daken et vu les peu de chance qu’il avait laissé à ses adversaires il était considérée comme une menace plus importante que Natalia. Loin de se formalisé sur ce fait, elle avait juste besoin de Powel pense que sa fin était venu, ce qui était en train de se passer parce qu’il semblait encore plus paniqué en regardant Daken, puis elle, puis Daken.

Non, attendez… Un sourire passa sur les lèvres de l’espionne. Un mutant. Je travaille avec un mutant capable de redistribué les pouvoirs.
Comment ça fonctionne ?
Il peut prendre le pouvoir d’un mutant et le redonner à une autre personne pour une période définie.

Donc si les gens voulaient avoir leurs nouveaux pouvoirs longtemps, ils étaient obligés de revenir vers Powel. Le business était intéressant et sûrement très lucratif. Mais il devait également garder des mutants quelque part, une sorte de banque de pouvoir pour que le « voleur » puisse les prendre et les distribuer à nouveau.

Son nom ?
Max Harris.
Merci. Puis elle posa son regard sur Daken. Pour moi c’est bon, j’pense qu’il ne servira plus à rien.

Daken avait peut-être des questions et, si il n’en avait pas il avait probablement un litige à régler avec cet homme qui l’avait trainé là de force en plus de lui avoir tiré plusieurs fois dessus. Elle, de son côté, était censé faire cesser le problème de ce trafic, la mort de cet homme était un début de solution alors Daken pouvait bien faire ce qu’il voulait. Powel, lui, paniquait complètement.

Non mais attendez, je pensais que... Enfin, je vous ai tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Dim 16 Déc - 16:06

Sa petite entrée avait fait son petit effet aux vues des visages des hommes de main. En même temps voir arriver un mec maculé de sang avec une tête à la main devait foutre sacrément les jetons, enfin pour le commun des mortels en tout cas. Mais bon l'effet fut vite passé et le combat par la même occasion, Daken comme Natasha étaient assez entrainé pour ne faire qu'une bouché de ces gorilles débiles. Ho bien sur Daken était un peu déçus de la manière dont Natasha tua son adversaire, il était certain que le sang lui allait bien, mais elle n'était pas comme lui, c'était sans doute mieux pour elle en fait et pour ses adversaires bien entendu.

Le griffu rendit le merci de Tasha par un signe de tête, après tout c'était sa mission pas la sienne, lui il était la totalement par hasard, donc c'était à son tour de jouer. Akihiro resta tout près pour ne pas que l'homme pense qu'il puisse faire le malin, il trouva une chaise pour rester assis et profiter du spectacle. Il récupéra même un paquet de clope dans la poche d'un des morts qui gisait sur le sol, il allait enfin pouvoir s'en griller une petite en regardant la rouquine torturer cet enfant de salaud. Il ne savait pas si elle y prenait du plaisir mais lui se bidonnait tout seul sur sa chaise, une séance de torture c'était un peu comme un bon film, ou un spectacle de noël qui enjoue les gens. Mais il fallait avouer que Daken zieutait autant le bonhomme entrain de se prendre une raclé que celle qui l'a lui mettait, mais pas pour les même raisons : elle pour le plaisir des yeux et lui pour le plaisir tout simplement. Le coup du talon il ne le connaissait pas et il fallait avouer qu'il pensait qu'elle serait plus sadique, mais non, sa c'était la spécialité de Daken, et au moins elle le lui laisserait cela. Le deuxième coup qu'elle lui donna et l'insulte qui s'en suivit fit un peu rire Daken. Puis le meilleur moment arriva, le coup de bluff pour le faire parler. Lorsqu'elle l'invita à continuer à sa place, Daken se leva en faisant craquer ses doigts, il s'approcha de l'homme en écrasant sa cigarette sur le front de l'homme.


Bon je pense que je vais faire cela avec les poings c'est tellement plus amusant.

Il ne fallut pas longtemps avant que l'homme passe aux aveux, Daken soupira en lâchant un petit ''péteux'' assez discret. Puis il se plaça derrière la russe en écoutant ce que l'homme avait à dire. Un mutant stockeur ? Très puissant comme pouvoir, et très lucratif comme pouvoir. Max Harris ? Daken avait entendu quelqu'un en parler juste avant d'être emmené ici, donc c'était la-bas qu'il était ? Certainement puisqu'ils n'avaient pas tous été emmené dans cette arène, le reste qui étaient encore dans cet endroit devaient servir de produit en réalité. Ce qui faisait qu'il avait un avantage sur Tasha il savait ou était la suite de sa mission. Mais l'interrogatoire était terminé et étrangement Natasha ne lui demanda pas ou était ce Max, peut être le savait elle déjà mais il en doutait. Toujours est il qu'elle demanda à Daken de terminer Powel, le griffu avança vers l'homme et se pencha vers lui.

On te demande pas de penser, mais de crever. Cour de santé : tu savait qu'avoir les tripes à l'air ,ne tuait pas instantanément ? Mais ne t'inquiète pas je me servirait de tes tripes pour t'achever. Daken se tourna vers Natasha. Je dois passer un message, pas la peine que tu regarde.

Après c'était comme elle le voulait, mais Daken avait besoin de montrer à tout le monde qu'on n'essaye pas de l'avoir sans souffrir atrocement. Il sortit l'une de ses griffes et éventra minutieusement Powel, le colon ou l'intestin-grêle peut importe, toujours est il que Daken s'en servit pour étrangler le pauvre homme, laissant un spectacle macabre pour ceux qui viendrait. Le griffu se tourna vers anciennement Yelena en se léchant un peu la main pleine de sang.

Tu sais ou est Max Harris ? Parce que moi je croit savoir ou il est.

Il voulait savoir s'il avait un avantage ou pas. Et s'il pouvait en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Lun 17 Déc - 2:41

Daken avait très bien joué le rôle de celui qui reprenait les rênes pour forcer Powel à parler. Et une fois que ce dernier ait tout balancé, Natalia ne voyait pas d’intérêt à ne pas faire profiter Daken de la situation. C’est lui qui avait été enlevé après tout. Effectivement, elle n’avait pas demandé ou trouver ce Max, ça lui semblait assez superflu dans la mesure où elle visiterait l’endroit de fond en comble et qu’elle trouverait bien des infos concernant cette personne. Elle ne devait pas laisser la possibilité à quelqu’un d’autre de reprendre le rôle qu’avait joué Powel, elle devait donc s’assurer, par une visite, que toutes informations concernant sa façon de faire disparaîtraient avec lui. Parce qu’il était évident qu’il ne survivrait pas à Daken qui commençait déjà à lui expliquer ce qu’il allait faire. Ce qui étonnant l’espionne, en revanche, c’est que Daken se retourne vers elle pour lui dire qu’elle n’était pas obligée de regarder. Elle haussa un sourcil, croisa les bras en s’appuyant contre un mur.

Fais attention, on pourrait presque croire que tu cherches à me protéger !

Ou qu’il la prenait pour une enfant qui ne devait pas voir le massacre qui allait se jouer devant elle. Sérieusement, est-ce que c’était parce qu’elle ne surfait pas sur le même sadisme que lui, qu’il pensait qu’elle ne pouvait pas regarder ce qu’il comptait faire ? Ce que la nature humaine – ou mutante – pouvait offrir en guise de sadisme, elle connaissait et ce n’était pas des tripes à l’air qui allait la pousser à quitter la pièce en courant pour aller vomir son dernier repas. Sérieusement, pour le coup, elle avait vraiment été étonnée de cette dernière phrase. Ce qu’elle ignorait c’est si elle en était étonnée parce qu’il la trouvait fragile ou si c’était parce que c’était une forme de « protection », une possibilité de lui éviter d’endurer quelque chose.

Cela dit, elle n’aurait pas aimé être à la place de Powel qui, même une fois mort, laissait paraitre toute l’horreur qu’il venait de vivre dans son regard. Si Daken voulait laisser un message, c’était sûrement plus efficace qu’un bout de papier épinglé sur un bout de mur ! Le mutant avait quand même un sérieux problème, ou un sens du goût très particulier. Se lécher la main était parfaitement le genre de chose qui ne viendrait pas à l’idée de Natalia. Mais bon, chacun ses goût. Du moment que ce n’était pas son sang à elle qui était sur le mutant, ce n’était pas franchement son problème et c’est encore moins elle qui irait pleurer Powel. De toute façon elle l’aurait tué, pas de cette manière, c’est clair mais, la finalité aurait été la même.

Je crois que je comprends mieux pourquoi tu ne gardes pas tes hauts. Ça doit finir par te couter une fortune en pressing.

En fait, la seule expression qu’elle laissa passer fut de l’étonnement quand il lui annonça qu’il pensait savoir où était Max Harris. Même en débarquant ici complètement par hasard, il était capable d’avoir des infos. Intéressant. Elle laissa passer un sourire. Elle se décolla du mur et s’approcha de Daken, là où toute personne normalement constituée aurait probablement fui en hurlant face à ce qu’il venait de faire.

Et, tu comptes me dire ou je peux le trouver…

Dans les faits, elle pouvait le trouver toute seule en retournant l’endroit. Ce qui était prévue mais, elle ne savait pas vraiment, peut-être le jeu, elle avait envie de savoir ce que pouvait lui « couter » ce genre d’information. Parce qu’il y avait forcément quelque chose en jeu, non ? Sinon, il lui aurait juste dit où elle pouvait trouver Max surtout qu’il avait été présent quand elle avait posé les questions à Powel et savait très bien qu’elle n’avait pas posé cette question.

… Ou je vais devoir accepter quelque chose en échange ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Lun 17 Déc - 13:19

Natasha pensait peut être que Daken voulait la protégé ? Non pas du tout, c'est juste qu'il sait lui même qu'il n'est pas normal mais il n'aimerait pas que tout le monde le sache. Étrangler un homme avec ses tripes ont ne voit cela que dans les films, et il ne fallait pas non plus que la folie de Daken soit connue de tous sinon il aurait de plus en plus de mal à trouver un boulot. Si le griffu se lâchait sur le moment en organisant cette carte de vœux à toutes les pourriture de la ville, il n'avait pas tellement envie qu'on sache qu'il à quelques problème mentaux, c'était pas bon pour les affaires (il vaut mieux que les gens se disent qu'il à fait faire cela, plutôt qu'il l'ai fait lui même avec un plaisir malsain.). Et puis même si Tasha est une espionne et un assassin de renom elle préférait brisé des nuques et planter des talons dans des cuisses.... rien à voir avec le chantier que laissait généralement Daken derrière lui. Le griffu haussa les épaules et commença son œuvre.

J'me doute que ta déjà vu pire, mais c'était surtout pour pas te couper l'appétit, par ce que je sais pas toi mais moi j'ai une de ses dalles.

Il disait cela tout en étranglant Powel, pour Daken les tripes des autres ne lui coupait pas l'appétit, c'était vraiment quelque chose qui le rendait totalement indifférent. Oui il fallait avouer que cela ne lui donnait pas plus envie de manger, il faut pas pousser les limite du sadisme non plus on est déjà bien avancer là. Enfin bon le vieux était mort, les yeux révulsé la peur sur le visage... c'était magnifique, dommage qu'il n'ai pas un appareil, c'est dingue à chaque fois qu'il ''sort'' il oublie toujours que cela pourrait ce terminer comme cela il devait avoir un appareil photo. Daken s'écarta du corps tout en se léchant les doigts il se dirigea vers un petit lavabo pour y faire couler de l'eau chaude, histoire de se débarbouillé, au moins le visage, les bras (mains compris), pour le reste il attendrait un peu. C'est à ce moment la que Natasha lui dit qu'elle savait pourquoi il ne gardait pas les hauts. Daken se retourna en souriant et il dit :

De l'argent j'en ai, non le vrai problème c'est les questions de mon blanchisseur.

Cela pourrait vous paraître impossible voir pas normal, mais toutes les missions de Daken ne se finissent pas comme cela. Dans certaines il avait assez la haine (et surtout la liberté de le faire) pour se faire plaisir, mais dans beaucoup d'autres mission, il n'avait ni le temps, ni l'autorisation de partir en freestyle comme il venait de le faire aujourd'hui. Croire que Daken était toujours un taré psychopathe était une erreur, nombre de meurtre à l'arme à feu ou blanche sont à lui mettre sur le dos. C'était peut être pour cela que le gouvernement Européen avait tellement de mal à retracer sa carrière. Et puis Daken était du genre surprenant parfois.

Comme maintenant, en disant à la belle rousse qu'il pouvait retrouver Max Harris, celle-ci se décolla du mur et approcha, elle demanda si il comptait lui dire ou le trouver ou si cela allait lui couter quelque chose. Daken sourit de plus belle, ho oui bien sur il allait lui demander quelque chose mais quoi ? Que pouvait lui dire cette femme qui pourrait l'intéressée, la question mérite réflexion. Daken entreprit de tourner autour de l'espionne pendant qu'il réfléchissait.


Que pourrais je demander ? Peut être pour qui tu travaille, mais c'est sans intérêt et la réponse risque de me décevoir. Ou peut être ce que tu fait vraiment la, mais encore une fois... je m'en fous. Non décidément rien de ce que tu pourrait me dire ne m'intéresse. Daken s'arrêta et sourit un peu plus. Donc je vais t'échanger l'information, contre un baisé, mais attention le vrai baisé, et je sais que les espion sont de très grand simulateur, donc je sais que tu peut le faire.

Cela serait certainement une nouvelle surprise pour Natasha, en effet il aurait put demander quelques informations, complété le dossier ''Yelena'' (d'ailleurs il faudra qu'il le renomme), mais pour tout dire l'employeur n'intéressait pas Daken, pas le moins du monde, il attendrait qu'on mette un contrat sur sa tête et que ce soit Natasha qui soit la pour le tuer pour la questionné sur l'employeur, pas avant. Enfin toujours est il que Daken plaça ses yeux sombre mais brillant dans les grand et beau yeux vert de la rousse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 5 Jan - 20:12

Natalia n’aurait su dire si elle avait déjà vu pire ou non. Elle avait vu un tas de choses, dans un tas de registres différents. Daken avait son propre registre, sa propre façon de faire. Quelque chose ne tournait définitivement pas rond dans un coin de sa tête mais, soyons honnête, ce n’était pas le problème de la russe. Daken n’était pas relégué au rôle d’ennemi et tant que les choses restaient ainsi, il pouvait agir comme bon lui semblait. C’était même une bonne chose qu’elle puisse le voir faire, toujours connaitre ses ennemis potentiels, c’était la base. Daken annonça la mettre en garde uniquement pour ne pas lui couper l’appétit, parce que lui, il avait faim. Elle lui balança un sourire.

Tu sais, j’ai été invité par la grande porte, mon dernier repas ne remonte pas à si longtemps que ça…

Elle avait eu le droit aux petits fours et tout ce qui avait suivi dans le salon avant de rejoindre l’arène. Elle n’avait pas faim mais il était clair que ce qu’elle était en train de voir ne lui donnait pas pour autant envie de régurgiter tout ce qu’elle avait pu manger. Elle ferait un bien piètre agent si elle se mettait à vomir ce qu’elle avait dans le ventre à la vue de quelques tripes. Elle s’étonna presque de le voir faire un brin de toilette avant de passer à la suite, pendant qu’il expliquait que le véritable problème avec ses vêtements étaient les questions du blanchisseur, affirmant par la même occasion qu’il avait de l’argent. En même temps, si il vendait ses services, et vu la manière dont l s’y prenait, ça devait rapporter gros. Elle ne lui apporta pourtant pas de réponse parce qu’elle trouvait plus intéressant de savoir ce que Daken pourrait demander en échange des informations sur Max Harris.

Un nouveau sourire parcourra les lèvres de Natalia quand Daken entreprit de lui tourner autour. Peut-être que c’était inquiétant pour certaine personne mais, en réalité, cela l’amusait. Ce n’était pas la première fois que la situation se présentait et, étrangement, elle ne craignait absolument pas qu’il tente quelque chose. Cela dit, même si c’était le cas, Natalia restait en alerte, l’assurance n’avait jamais sauvé personne. Bien au contraire. Il énuméra les choses qu’il pouvait demander, essentiellement des informations que, de toute façon, elle ne lui aurait pas données. Elle aurait même été déçue qu’il cherche à en savoir plus sur elle, où aurait été le jeu ? Du coup, quand il annonça s’en foutre totalement, elle ne put s’empêcher de sourire, il y avait quelque chose dans ce jeu avec Daken qu’elle appréciait particulièrement.

Un baisé ?

Natalia, le fixa, un sourcil légèrement arqué et un sourire sur les lèvres. Elle ignorait encore si elle devait trouver cette demande surprenante ou non. Et, à bien y réfléchir, ça l’était. Quelque part, elle avait imaginé que ce n’était pas le genre de chose qu’il demanderait mais qu’il tenterait. Plus surprenant mais ça collait plus avec l’image qu’elle se faisait de lui. Elle s’était plantée mais ne s’en inquiéta pas, elle était bien loin de le connaitre. Daken avait raison sur un point, c’était une espionne et la simulation faisait partie de son rôle. Il ne serait pas le premier qu’elle embrasserait pour obtenir quelque chose, elle pouvait même se montrer plus que convaincante dans ce domaine. Mais, ce qui lui semblait le plus attrayant était encore de ne pas accéder à sa requête. Pas qu’elle n’avait pas envie de l’embrasser, ça ne lui posait pas le moindre souci mais il était tellement plus tentant de refuser ce qu’il demandait. Elle avait fait mine de réfléchir avant de répondre.

En cherchant bien, je finirais bien par le trouver sans avoir à répondre à cette demande.

Le sourire qu’elle avait sur les lèvres avait presque quelque chose de provoquant, avant qu’elle ne hausse les épaules et tourne les talons pour sortir de la pièce, comme pour prouver qu’elle allait réellement se mettre à chercher Max toute seule comme une grande.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Jeu 17 Jan - 19:41

Daken n'était pas vraiment surpris quand Natalia lui dit qu'elle finirait par trouver ce Max sans son aide, mais en tuant le cerveau de l'opération, peut être avait elle vendu la peau de l'ours un peu tôt ? Que devait il faire ? Répondre à la provocation ou... non en réalité Daken avait une meilleure idée. Natalia ne lui en avait pas apprit beaucoup, mais le griffu savait à quoi s'en tenir, elle cherchait ce mutant certainement pour le remettre à quelqu'un un peu plus haut qu'elle et cette nouvelle ne sonnait pas bon, pas bon du tout. Daken remercia intérieurement Tasha d'avoir refusé le baisé, car il n'avait pas fait le rapprochement tout de suite. Entrer dans cette maison n'était pas pour tout le monde, juste pour la ''haute'', donc si elle avait put y entrer son commanditaire avait le bras long, très long. Akihiro avait prit sa décision, bien qu'il n'ai rien avoir avec cette affaire -hormis le fait de s'être fait avoir- il ne devait pas laisser n'importe qui s'emparer de ce Max Harris, un pouvoir permettant de prendre les pouvoirs et de les redistribuer était trop dangereux, si le gouvernement ou des anti-mutants prenait possession de ce pouvoir, les mutants (lui en premier) courraient un grand danger. Daken haussa donc les épaules et fini par dire :

Bha, après tout j'ai rien à voir dans tout sa et j'aime pas travailler sans salaire.

Daken savait par ou les mutants combattants avaient été chargé, il pouvait s'en aller par là sans se faire voir par le reste des personnes en haut, c'était le meilleur moyen de s'en aller. Bien entendu Natalia ne l'accompagnait pas puisqu'elle devait encore enquêter à l'étage du dessus. Le griffu n'eus aucun mal à trouver un véhicule et à s'en aller, le garage étant peu gardé. S'en aller ne fut pas plus problématique et bientôt Daken se retrouvait sur la route menant aux docks. C'était là-bas qu'ils détenaient le mutant nommé Harris. Akihiro arriva assez vite sur les docks et enfin le petit entrepôt était devant lui à environ 200 mètres. Le défi qui consiste à y entrer sans se faire repéré n'allait pas lui posé de problème. Il y avait seulement deux gardes devant la porte principale et une fois tout les quart d'heure l'un des deux hommes fait le tour de la battisse avant de revenir. Daken attendit donc que l'un des deux garde finisse sa ronde pour approcher sur le coté du bâtiment. Akihiro avait repéré une fenêtre entrouverte d'où il pouvait accédé via une gouttière.

Daken arriva enfin à l'intérieur du bâtiment sur un étage supérieur, mais on pouvait voir le rez de chaussé, depuis le haut (vue que le premier n'est qu'une sorte de chemin de ronde). Après quelques reniflement discret Daken était certain d'une chose. Il y avait cinq odeur distincte, enfin, on va dire que comme le dernier parfum de Boss à eu du succès deux des cinq se ressemblait. Grâce à son odorat et son ouïe le mutant eu tôt fait de repéré ou était les ennemis. Deux en haut deux en bas, l'odeur isolé était certainement Max Harris. Le nettoyage fut fait avec autant de discrétion que d'efficacité. Et oui beaucoup de personnes savent que Daken est un taré au niveau du combat et que faire pleuvoir le plus de sang possible est son but, mais peu savent que sa véritable spécialité, c'est l'infiltration et l'assassinat discret. Maintenant que le dernier garde à l'étage était mort, Daken se positionna sur les rambarde de sécurité et attendit sa prochaine proie qui marchait tranquillement juste en dessous, dès qu'il fut à porter Daken sauta et frappa, sa victime n'ayant que le temps de faire un cri étouffé par son assassin, le dernier garde le chercha de la voie. Quand, au détour d'un conteneur, il vit son collègue mort il ne put réprimer un hoquet de terreur mais trop tard une ombre à sa droite bougea et au moment de se tourner vers elle il sentit un violent coup de pied venir lui ôter son arme avant qu'il ai le temps de tirer et un main venir lui saisir la gorge. Et enfin il vit son visage. Daken approcha son visage et dit calmement :


Si tu me dit ou est Max Harris je te laisse vivre, parle maintenant et doucement.
Il.. il est dans le conteneur numéro trois.
Merci l'ami.

Fidèle à lui même mais pas à sa promesse, il fit sortir sa troisième griffe qui vint littéralement transpercé la nuque de l'homme tout en l'égorgeant. Apparemment aucun des deux garde à l'extérieur, n'avait entendu, tant mieux. Il fallut une minute trente à Daken pour trouver ce fameux conteneur et l'ouvrir, à l'intérieur un homme, pétrifié et mort de peur. Daken s'avança et dit :


Max Harris ?
J'ai... j'ai déjà dit à votre patron que je suis trop fatigué aujourd'hui pour prendre des pouvoirs.
J'men fout de sa. Combien t'a de pouvoir en réserve ?
Huit.
Donc sa fait huit mutants sans pouvoir. Désoler mec mais je suis la pour te tuer t'es trop dangereux.

Daken saisit l'homme par le col et lui donna un violent coup de boule qui fit sombrer Mr Harris dans les limbes. Puis il dégaina deux de ses griffes à sa main droite tout en soutenant Max avec la gauche. Puis une odeur vint titiller les sens de Daken. Une odeur qu'il reconnaissait car il l'avait quitter un peu plus tôt dans la soirée. Ainsi donc elle avait réussi à trouver l'endroit cette chère Tasha.

(hj : je te laisse le choix au sujet de Harris, soit je l'ai déjà tuer quand tu arrive, soit pas encore à toi de voir)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Ven 8 Fév - 0:30

Natalia plissa légèrement les yeux, soudainement un peu trop suspicieuse. Daken lâchait bien vite l’affaire même si l’excuse de travailler sans salaire était une bonne raison, elle trouvait quand même que c’était assez suspect. De toute façon, elle n’eut pas le temps de poser la moindre question qu’il était déjà parti. Elle haussa les épaules… Tant pis… Elle était là pour quelque chose de précis pas pour courir après un mutant qu’elle croisait bien assez « par hasard » comme ça. Elle retourna à l’étage fouilla de nombreuses pièces mais surtout un bureau en particulier, la perte de quelques personnes en chemin avait été une obligation mais elle ne s’en formalisa pas plus que ça. Seul son objectif comptait. Et l’adresse ne fut pas aussi difficile qu’elle le pensait à trouver. Elle arriva bien vite dehors, à sa voiture, dans laquelle elle trouva le moyen d’enfiler sa tenue du Shield et, surtout, de retrouver des chaussures par la même occasion. Direction les docks.

Une fois sur les docks, elle arma son arme bien loin du bâtiment qu’elle visait. Jamais elle n’aurait fait quelque chose comme ça en temps normal mais il y avait le facteur Daken à prendre en compte. Il avait lâché trop vite l’affaire, savait ou se trouvait Max Harris et elle préférait être prévoyante… Au cas où. Sans le savoir, elle prit le même chemin que Daken avait pu prendre avant elle pour se retrouver sur l’étage du dessus. La présence de cadavre ne faisait que renforcer la crainte qu’elle avait eue plus tôt et se félicita mentalement d’avoir déjà armé son arme de manière à ne pas avoir le « click » si significatif qu’il pouvait avoir. Elle n’eut besoin que de suivre les cadavres pour trouver Max Harris. Finalement tout s’enchaina très vite. Pas par choix mais parce qu’elle avait peu de chance de cacher sa présence de Daken. Elle espérait juste qu’il la reconnaitrait et qu’il ne braquerait pas tout de suite un regard sur elle, si bien que dès qu’elle put le voir, son arme fut automatiquement pointée sur le crâne de Daken et, sans réfléchir plus longtemps, elle tira. Le but n’était pas de le tuer mais de disposer d’assez de temps. D’une pression au niveau de sa ceinture elle actionna un bouton qui appelait des forces alliées non loin.

Elle ne pouvait pas laisser Daken tuer Max, sa mission ne pouvait pas se finir de cette manière et elle en était désolée pour lui. En très peu de temps, elle libéré l’homme qui tremblait comme une feuille et qui n’arrivait pas à détacher ses yeux de Daken… Ce dernier lui laisserait un souvenir bien distinct pendant très longtemps. Elle dirigea Max vers dehors, le soutenant bien plus qu’elle ne l’aurait voulu. Son arme lui servit une fois de plus pour tuer un nouveau garde alors que le bruit d’une jeep se faisait déjà entendre. La rencontre entre le véhicule et les deux personnes fut assez rapide. Une porte s’ouvrit, Natalia jeta Max à l’intérieur et fit signe au conducteur de partir sans elle. Même si ça l’étonna, il se contenta de faire ce qu’elle lui demandait et il repartit aussi tôt.

C’était probablement du suicide et, le pire dans tout ça, c’est qu’elle en avait conscience. Pour plus de sureté, elle aurait dû rejoindre le véhicule comme c’était prévu mais, non, elle avait décidé de retourner sur ses pas. Tasha avait des principes, surtout avec les personnes qu’elle estimait d’une certaine manière. Et c’est pour ça qu’elle avait décidé de revenir sur ses pas. Peut-être aussi parce qu’elle n’avait pas envie que quelqu’un d’autre profite de l’état de Daken pour l’enfermer à nouveau. Elle ne s’en faisait pas pour lui, il serait sans sortir mais elle n’avait pas envie de se sentir responsable de ce genre de chose.

Elle était à nouveau dans le container numéro 3, Daken toujours allongé sur le sol. Natalia avait remis la sécurité sur son arme. Piètre sécurité face à Daken si il décidait de vraiment, VRAIMENT, lui en vouloir. Elle tira la chaise sur laquelle Harris était assis un peu plus tôt et l’éloigna de Daken, assez pour qu’elle puisse avoir un peu de temps pour réagir. Une fois assise son regard se braqua sur Daken. Elle ne se savait pas vraiment à quoi elle pouvait voir qu’il reprenait vie mais quand ce fut une évidence, elle décida de parler avant qu’il ne se décide d’agir.

Désolé mais, comme tu l’as dit, tu n’étais pas payé pour faire quoique ce soit. Moi, si.

C’était débile d’avoir voulu s’expliquer, elle aurait dû partir quand elle le pouvait. Foutu principe ! Elle s’était servi de quelque chose qu’elle savait sur lui pour reprendre l’avantage, ça pouvait se comprendre. Mais elle pouvait aussi comprendre que ça n’allait pas le mettre de très bonne humeur, sans parler du fait qu’elle n’avait aucune idée de la douleur que ce genre de chose pouvait occasionner sur lui. Cela dit, il ne fallait pas se méprendre sur Natalia et ce qu’elle pouvait penser. Elle était parfaitement capable d’être réellement désolé pour lui, de l’apprécier dans une certaine mesure mais si il y avait un contrat sur sa tête demain, elle n’hésitera non plus à chercher à le tuer.

Les contrats… Tu dois savoir ce que c’est !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 2 Mar - 16:33

Encore une fois l'odorat de Daken le prévint un poil trop tard, mais il eu quand même le temps de lever son bras au moment ou l'espionne russe tira. La balle traversa son muscle et grâce à cela fut ralentit. Assez en tout cas pour que les os d'Akihiro empêche la balle d'entrer trop profondément dans sa tête. Le choc fut néanmoins assez violent pour obligé la tête du mutant à partir en arrière, ainsi la dernière vision du griffu fut le plafond puis les jambes de Natalia, certainement venu récupéré le mutant voleur de pouvoir. Maintenant l'important était de savoir si elle allait le tuer, ou le capturer, il n'était pas pessimiste de nature, mais il lui semblait logique qu'une espionne comme elle n'allait pas le laisser la sans rien faire, après tout il était un assassin de grande réputation, et laisser échapper une proie comme celle la serait idiot.

Il n'eut pas vraiment le temps de plus y réfléchit car déjà les ténèbres s'abattaient sur lui, et il tomba dans l'inconscience. Étrangement le subconscient de Daken ne s'amusa pas à le torturer en lui ressassant les pires déboires qu'il à put vivre au court de sa longue vie. Au lieu de cela il se retrouva dans un endroit sombre et froid, une sorte d'antichambre avant la mort. Le mutant essaya de savoir ce qu'il c'était passé, il se rappelait la rouquine lui tirer dessus. Il n'aurait peut être pas du essayer de tuer cet homme mais il représentait un danger, pour lui et pour la plupart des mutants dans le monde, même si il s'inquiétait plus pour lui et ses propres pouvoirs. Daken ne sut pas combien de temps il resta dans ce coin ci de sa tête mais bientôt une lumière apparut, de plus en plus forte, montrant que le mutant allait se réveiller.

Daken émergea enfin, ses yeux reflétait pas mal sa colère envers la Russe, il n'y avait nul besoin de mot pour comprendre que le griffu en voulait énormément à Natalia et comment pourrait il en être autrement ? La demoiselle lui annonça que si on ne l'avait pas payé pour se boulot, elle l'avait été et que c'était pour cela qu'elle avait du intervenir. Bien certes, mais alors pourquoi n'avait elle pas fini le boulot ? Pourquoi l'avoir épargné alors qu'elle avait l'avantage ? Akihiro ne se voilait pas la face il savait très bien que si un jour l'employeur de la russe mettait un contrat sur sa tête, elle devrait le tuer, mais alors pourquoi ne pas s'épargner le travail. Car si elle avait eu l'occasion à ce moment elle n'en aurait peut être plus. Daken se releva difficilement et regarda la rouquine d'un œil haineux et plein de ressentiment, elle c'était assise assez loin de lui, assez en tout cas pour ne pas être à portée des griffes du mutant assassin elle pourrait également l'esquiver en cas d'attaque. Malgré ces précautions Akihiro avait un peu de mal à la qualifier ''d'intelligente'' sur le coup, même si elle ne voulait pas le tuer (pour une raison qui le dépasse) elle aurait put s'enfuir avec l'autre abruti, mais non elle avait préféré rester la.

Daken n'attendit pas longtemps avant de se jeter sur la rouquine à toute vitesse. Il réussi à éviter un point vital avec la balle que la russe réussi à tirer, il se la prit dans l'épaule, mais il continua à courir vers Natalia. Elle se leva pour ne pas rester assise et Akihiro frappa violemment dans la chaise pour la lui envoyer dans la tête, il profita de cette diversion pour attraper la culasse de l'arme et l'arracher au reste du flingue. C'était la manière la plus sur de désarmer une personne trop habile pour l'être normalement. Après quelques coup dans le vents pour les deux combattant, Daken saisit de sa main gauche la nuque de Natalia et il lui rabattit violemment vers l'avant, mais au lieu de prendre un coup de griffe ou de tête, Daken embrassa Natalia en rengainant ses griffes, utilisant la pression exercer sur la nuque de la russe pour l'empêcher de mettre fin au baisé avant qu'il ne l'ai décidé. Finalement il relâcha sa pression et laissa l'espionne reculer un peu.


Je ne te tuerais pas. Il y à trop peu de monde que je trouve tolérable et je ne vais pas tuer les rares qui entrent dans cette catégorie. Il prit une seconde pour continuer. Mais tout les contrats ne doivent pas forcément être honorer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 2 Mar - 18:02

Tasha s’était empêché de se demander comment allait se passer les choses une fois que Daken ouvrirait les yeux, une fois qu’il serait à nouveau maître de ses mouvements. Elle ne voyait pas l’intérêt d’imaginer un tas de situation en sachant que le mutant, encore dans l’inconscient, ne réagissait comme personne. Tout le monde suivait une sorte de schéma selon sa psychologie mais Daken… Pour deviner ses actions, il fallait encore pouvoir le comprendre lui. Et, à voir l’absence de bain de sang quand elle était arrivée sur les lieux, elle comprenait aisément qu’elle avait encore un tas de chose à comprendre sur lui ! Il ne lui servait donc à rien de se torturer l’esprit en situations possibles au réveil du mutant, ça se passerait forcément autrement et, bientôt, elle comprendrait à quel point elle avait eu raison de ne pas chercher à comprendre comment les choses allaient se passer.

Quand il ouvrit les yeux, quand il posa un tel regard sur elle, Natalia ne trouva même pas réconfortant d’avoir gardé son arme. Elle ne lui serait d’aucune aide, pas face à lui, pas face à la façon dont il était en train de la regarder. L’espionne avait toujours été sûre de ses choix, sûre de ses actions et de la façon dont elle réagissait mais là, pour une fois, elle commençait sérieusement à se dire qu’il avait été stupide – voir suicidaire – de rester sur place pour donner une explication. Il était loin d’être stupide, il aurait bien fini par comprendre par lui-même pourquoi elle avait fait ça, sans avoir à rester dans son sillage. Si Daken devait la tuer dans cet entrepôt, elle se promit de ressuscité pour se re-tuer elle-même pour avoir été aussi stupide.

Et comme il était question de sa vie, même si elle n’avait pas voulu le tuer au premier abord, elle n’hésita pas à lui tirer dessus quand il fonça en sa direction. Le regard qu’il avait était bien trop haineux pour qu’elle ne tente rien. Il avait réagi plus vite que ce qu’elle avait espéré, la balle n’avait pas atteint le point visé mais seulement l’épaule de l’homme. Un coup pour rien. Maintenant de bout, elle espérait juste pouvoir se défendre comme elle pouvait mais, très vite, la chaise qu’elle se prit lui offrit quelques secondes d’inattention, en plus du fait de lui ouvrir l’arcade sourcilière. Blessure dont elle se foutait si cela pouvait être la seule, ce en quoi elle ne croyait pas un instant. Son arme était inutilisable, Daken bien trop près et Natalia comprit qu’elle craignait vraiment pour sa vie en sentant son rythme cardiaque, d’habitude si régulier, s’accélérer un peu trop à son goût. Elle se défendit mais Daken était loin d’être un combattant normal et tout ce qu’elle trouvait à faire ne donna rien. Ca la faisait rager, bien plus qu’elle ne voulait bien l’admettre.

Une erreur, et elle se trouvait au point où tout serait fini. La pression exercée par la main de Daken – main qui pouvait être bien trop dangereuse – serait probablement la dernière chose dont elle se souviendrait avant de disparaitre. Mais rien ne se passa comme elle l’imaginait, parce que Daken était tout ce qu’on voulait sauf prévisible. Elle sentit le contact des lèvres de Daken et son cœur loupa un battement, ce qu’elle mit sur le compte du fait d’avoir pensé y rester. Pendant que ses yeux s’ouvrirent avec un étonnement certain, elle chercha, une main sur le torse de Daken, à se libérer. S’était sans compter la pression qu’il mettait à la retenir et contre laquelle elle n’arriva pas à luter.

Honnêtement, elle ne se savait pas trop quoi en penser. Elle ne savait même pas quel sentiment prenait le dessus : celui d’être énervée à l’idée d’être contrainte à faire quelque chose, ou soulagée à l’idée de ne pas sentir la moindre griffe quelque par sr son corps. Elle ne savait pas si elle devait le gifler pour cette action, ou le remercier pour, finalement, ne pas l’avoir tuer. Ce qui était certain c’est qu’elle avait envie de lui en vouloir parce qu’elle n’était pas quelqu’un à hésiter dans ses ressentiments vis-à-vis d’une situation ! Quand elle put enfin se reculer d’un pas, quand il lui permit de le faire, elle ne savait toujours pas ce qu’elle devait faire. Ca l’énervait ! Alors, à défaut de mieux faire, elle se contenta de l’écouter. Malgré elle, un léger sourire traversa ses lèvres en comprenant qu’elle était considérée comme « tolérable ». Elle aurait dû le tuer quand elle le pouvait et, honnêtement, il aurait dû le faire aussi quand il le pouvait. Aucun des deux ne l’avait fait pourtant… Elle décida de ne pas réfléchir à la raison de leurs réactions.

Plus facile à dire quand on est… Elle chercha une courte seconde le mot le plus adéquate… indépendant, au moins, tu peux choisir tes contrats.

Que ce soit clair, elle était loin de plaindre sa condition. Elle ne choisissait pas ses missions mais restait en accord avec les choix de Fury. Donc cela ne la dérangeait pas. Cependant, d’un point de vue logique, elle ne pouvait pas refuser une mission, Natalia ne travaillait pas pour elle-même. Elle n’était pas là pour expliquer ses raisons, ni ses choix mais ça avait été plus simple de répondre sur ce sujet plutôt que lui demandé les raisons de sa façon d’agir. Aucune idée de la façon de lui demander ce genre de chose, sans parler du fait qu’elle n’avait pas envie qu’il change d’avis et qu’elle soit mise dans la catégorie « gens à éliminer ».

La prochaine fois que tu as l’idée de refaire ce genre de chose, reste-en à l’idée de me tuer parce que si tu ne le fais pas, c’est moi qui te tuerai ensuite !

Il était impossible qu’il puisse penser pouvoir l’embrasser comme ça, sans qu’elle réagisse. C’est donc avec un air des plus sérieux qu’elle avait décidé de lui faire cet avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 9 Mar - 11:01

Finalement il l'avait eu son baisé et il ne regrettait pas d'avoir tenté quelque chose d'aussi dangereux, sa en valait le coup c'était certain. Par contre il était certainement surprenant pour elle qu'il ne l'ai pas tranché, en tout cas aussi surprenant que pour lui quand elle ne l'a pas achevé. Daken était certain que si on avait payé quelqu'un pour faire les pronostiques ce mec aurait certainement tablé pour ''combat à mort'', il aurait parié pour le fait que les deux s'entretuent c'était certain. Mais voilà aucun des deux n'avait tué l'autre, pourquoi ? Il fallait bien dire que Daken n'avait pas de réponse pour les actions de la rousse comme elle n'avait aucune réponse en ce qui concerne Akihiro.

Natalia répondit à l'affirmation de Daken en lui disant que tout le monde n'avait pas le luxe d'être indépendant. Il est vrai que lui avait cet avantage, celui de pouvoir choisir ses missions, mais d'un autre côté il a déjà été sous les ordres de quelqu'un et là encore il y avait toujours un moyen pour ne pas totalement honorer un contrat, pour les beau yeux d'une femme, ou même parce que ton commanditaire ne t'avait pas tout dit ect... Il y avait toujours un moyen de faire un choix, c'était toujours possible et parfois il serait bon que certaines personnes s'en rappelle.


Tu sais tu aurait aussi put me laisser le tuer. Aucun agent n'a 100% de mission réussit. Sa s'appelle arrondir les angles. Tu sais il faudra bien que tu comprenne un jour que ce pas parce qu'il y à quelqu'un au dessus de toi que tu n'est pas libre d'agir comme bon te semble.

Il espérait qu'elle comprendrait qu'au lieu d'être ce qu'ils veulent (un soldat aux ordres) il valait toujours mieux être ce que toi tu veux. Que ce boulot vous change toujours alors il vaut mieux emporter un peu de soi même plutôt qu'autre chose. Peut être qu'elle à trop souvent travaillé pour la même personne, peut être même que c'est cette personne (ou cette organisation) l'avait elle même entrainé, c'était aussi cela la différence entre la veuve noire et Daken, lui avait apprit auprès d'un maître et puis avait décidé d'entrer dans ce genre de domaine professionnel, alors que elle avait certainement été entrainé par le KGB à la base puis employé par eux, donc toujours sous leur garde et avec leur façon de faire (Je dit KGB mais cela pourrait être autre chose).

Enfin bon, passons. En tout cas la russe ne semblait pas jouasse par le baisé volé de Daken, il s'en doutait un peu elle n'allait pas se jeter à son coup pour lui demander de l'épouser, et même si elle était très attirante (et pas que physiquement) il ne se voyait pas dans ce genre de galère.... le mariage. Enfin bref, elle lui demanda de rester sur l'idée de la tuer plutôt que de tenter se genre de chose et que si il ne le faisait pas elle le tuerait elle même. Daken sourit à cette phrase, il à toujours sut qu'il mourrait de la main de quelqu'un, il savait qu'il ne mourrait pas de maladie ou d'accident, il savait (et espérait) mourir en combat et mourir de la main de la rousse ne serait pas trop mal. Bien sur il y avait moulte adversaire de qualité, mais elle avait quelque chose en plus que la plupart des bons adversaires de Daken n'avaient pas : des principes, un honneur. Daken s'approcha doucement de l'espionne et tendit la main vers elle. Il n'y avait aucune envie de violence, rien du brutal (ce qui allait certainement la changer vu que même pour l'embrasser il fut brutal), bien sur elle pourrait attraper son poignet et lui faire une prise de soumission mais elle devait prendre en compte que c'était Daken et pas n'importe qui en face, lui pourrait retourner la situation et ils repartiraient dans un combat qui pourrait les tuer tout les deux. Enfin bref toujours est il qu'il entreprit une petite caresse douce sur la joue de l'espionne en disant :


Avoue que tu à préféré mes lèvres à mes griffes. Et ne me fait pas de proposition aussi excitante je pourrait tomber amoureux.

Même s'il avait dit tout cela sur un ton doux, la dernière phrase révélait une certaine ironie dans les propos de Daken. Par sur la proposition excitante, sur le fait de tomber amoureux. Il était presque certain que cela ne lui arriverait plus désormais. Enfin bref, il ôta la main de la joue de la russe.

[Puis il commença à reculer vers une zone d'ombre derrière lui, toujours face à la rousse.


J'espère qu'on se reverra sans se tuer. Je n'aimerais pas le faire, et..... merci de m'avoir épargner.

Deux choses importante à retenir de ce qu'a dit Daken, déjà le fait qu'il ne veuille pas la tuer, grosse avancé de sa part, il y a quelque temps il n'aurait jamais dit cela. Et la deuxième chose c'est : ''Merci'', un mot que Daken à très peu employé dans sa vie. Enfin bon tout cela pour dire qu'il arriva finalement dans la zone d'ombre et une fois que les ténèbres le recouvrirent il s'enfuit discrètement de l'entrepôt.]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Natalia Romanova
Humaine

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Avec d'autre agent du SHIELD, en mission, ou en train de faire ses courses
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 74 ans, mais entre 25 et 30 en apparence
Pouvoirs : Vieillissement ralentit
Profession : Agent du SHIELD
Points de rp : 73

MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   Sam 9 Mar - 12:19

Spoiler:
 

Aucun agent n’a 100% de réussite ? Natalia haussa un sourcil dans un regard interrogateur, la tête très légèrement inclinée vers l’avant laissant entendre un « t’es sûr de toi, là ? » sans avoir à prononcer la moindre parole. Rien ne laissait transparaitre qu’elle avait pu foirer des missions dans cette réaction pourtant, c’était le cas et, surtout, elle savait qu’il savait que c’était le cas. Le 100% n’existait, il y avait toujours une foirade à un moment où à un autre. Faut dire qu’on ne l’envoyer pas se renseigner auprès de l’étudiant du coin pour savoir le nom d’un dealer de quartier, elle était envoyée sur des choses de plus grandes envergures avec, implicitement, plus de risque de se foirer. Mais au-delà de cette histoire, elle ne put s’empêcher de sourire à la tirade de Daken, un peu plus et elle allait finir par croire qu’il avait envie qu’elle apprenne à prendre son indépendance. Mais, même si elle n’en laissa rien paraitre, elle ne suivait pas toujours les ordres – ce qui restait très rare – parce qu’il arrivait que ses principes prennent le dessus sur certaine chose. Comme cette fois où elle a croisé Logan. Les ordres étaient clairs concernant ce mutant mais, il y avait un passif, qui l’avait poussé à ne rien faire en se contentant de le prévenir qu’il serait préférable qu’il l’évite à l’avenir parce qu’elle ne le laisserait pas s’en tirer à si bon compte la prochaine fois.

Là, elle ne devait rien à ce fameux Max et son pouvoir pouvait être plus qu’intéressant. Hors de question pour elle de le laisser mourir entre les griffes de Daken, c’était un ordre, c’était son choix. Elle ne prit, cependant, pas la peine de répondre à Daken sur ce qui venait de lui dire, ne voyant pas encore l’intérêt de lui expliquer comment elle fonctionnait. Qu’on puisse la comprendre, c’était aussi pouvoir prévoir ce qu’elle pouvait faire et, donc, offrir un trop grand pouvoir sur elle. Hors de question qu’elle se permette ce genre de chose, surtout avec Daken qui pouvait se montrer bien plus dangereux que les personnes qu’elle affronte en général.

Ce qui le rendait le plus dangereux était – hormis ce côté « électron libre » - le fait qu’elle était incapable de prévoir ce qu’il allait faire. Y a deux minutes, elle se voyait déjà mourir pour, en fait, se faire embrasser et, pour finir, voilà qu’il approchait sa main d’elle. Natacha était persuadée que c’était la curiosité de sa personnalité qui avait pris le dessus sur son côté « espionne du SHIELD », elle ne bougea pas afin de voir ce qu’il voulait faire. En même temps, il n’y avait aucune agressivité dans le geste de Daken et c’est sûrement ce qui l’avait intrigué le plus. Ce qui fut encore plus le cas quand il caressa sa joue dans une douceur qu’elle n’aurait jamais imaginé venant de sa part. Et on aurait pu la croire un peu troublée dans la façon qu’elle avait de se laisser faire tout en reportant son regard sur le sol, un air songeur flottant sur son visage. A moins que – Natalia oblige – ce ne soit qu’une réaction toute préparer pour laisser croire qu’elle pouvait se faire attendrir. C’était le plus gros problème avec elle, toujours difficile de savoir quelles réactions étaient vraies et lesquelles ne l’étaient pas. Ce n’est qu’à la fin de la phrase de Daken qu’elle releva la tête dans un sourire.

Tomber amoureux et risquer de perdre ton côté indépendant ? Je m’en voudrais.

A aucun moment elle ne le pensait sincère, sûrement pas son genre – en même temps, qu’est-ce qu’elle connaissait réellement de lui – tout comme ce n’était pas son genre à elle. Elle ne chercha pas à le retenir quand il commença à reculer dans une zone d’ombre, le laisser agir comme il l’entendait était aussi une manière pour elle de tenter de le comprendre ou, du moins, de voir comment il pouvait réagir à certaine situation. Elle ne l’avouerait pas, même pas à elle-même, mais il y avait quelque chose d’assez étrange – troublant ? – dans cette soirée et cette rencontre. Une sensation qui ne fit que s’intensifier quand les derniers mots de Daken se fit entendre.

D’une il espérait la revoir. De deux, il n’avait pas envie de la tuer et, en plus il était en train de la remercier. Ok. C’était franchement déroutant même si cela ne se voyait pas. Et elle aurait sûrement pu lui dire qu’elle le remerciait également d’être en vie mais elle n’avait jamais aimé se confier à un cham d’obscurité, préférant être certaine que son message était bien passé, plutôt que de le supposer en s’adressant à un vide. Elle savait pourquoi elle n’avait pas tué Daken et il n’y avait pas de raison de la remercier, elle n’avait simplement pas eut de raison de l’éliminer – en plus de ne pas en avoir envie mais, ça, c’était encore une autre histoire. Ce qu’elle ne comprenait pas, en revanche, c’était pourquoi est-ce que lui ne l’avait pas fait alors que, clairement, il avait l’air plutôt en colère de ce qu’elle avait fait. Elle se mise à sourire en secouant la tête avant de reprendre la direction de la sortie. Peut-être qu’il l’aimait bien dans le fond… Et peut-être même que c’était réciproque.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: troisième rencard ! [Daken - fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

troisième rencard ! [Daken - fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Les Hamptons-