Partagez | 
 

 La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   Mer 13 Juin - 19:42

Ce soir-là, on pouvait presque parler de fait extraordinaire. Sous une impulsion qui l'avait prise pour une raison parfaitement inconnue, Lyra avait décidé d'aller boire un verre dans un bar, seule qui plus est. Tous ceux qu la connaissaient bien diraient qu'il allait y avoir une tempête de neige, s'ils la voyaient assise seule au bar du Bao'Bar, une bière à la main. Un petit bar bar sympa, très "jeun's" dont Lyra avait entendu parler deux de ses élèves, la semaine dernière, à la fin d'un cours. Elle s'était rappelée leur conversation et sous une soudaine envie, elle s'était préparée et était sortie. Elle-même s'en retrouvait étonnée d'être dans ce bar, elle qui était à deux doigts de se faire des soirées tricot en solitaire. Mais après tout, c'était ce que faisaient tous les jeunes adultes et les adolescents, un vendredi soir : ils allaient boire un verre entre potes, entre collègues... La jeune femme n'avait même pas lancé un coup de fil à sa sœur jumelle pour qu'elle l'accompagne, c'est dire ! Ça ne devait vraiment pas tourner rond, dans son esprit...

Il fallait dire qu'elle n'avait pas non plus eu une semaine de tout repos. C'était une période assez chargée dans le programme universitaire, et évaluer de gros dossiers artistiques n'était pas chose simple. Quand on parlait d'art en général, les critères étaient souvent plus flous et surtout propres à chacun. C'était différent d'un travail de français, d'histoire ou de sociologie. Et quand on avait plusieurs classes d'une bonne vingtaines d'élèves minimum, la quantité de travail augmentait rapidement. Et c'était sans compter la fuite d'eau dans sa classe, la deuxième en quelques semaine seulement. Tout avait été à nouveau inondé et cette fois-ci, elle avait été râlé plus sérieusement auprès du concierge. Une espèce de vieux bouc furibard d'être dérangé pour faire son travail qui lui avait à nouveau parlé comme si elle n'était qu'une parfaite écervelée, blonde de surcroît, sous prétexte qu'elle n'était pas fichue de jeter un œil aux tuyaux. En même temps, ce n'était pas son job, elle n'avait pas fait d'apprentissage de plomberie, ne s'était-elle pas gênée de répliquer. Elle n'y avait pas touché par crainte d'aggraver la situation, ayant connaissance de sa maladresse légendaire. Et surtout en possédant certains talents... aquatiques. Si elle avait jeté un œil à la tuyauterie comme le lui avait si judicieusement fait remarqué le charmant concierge, elle aurait fini par s'énerver et s'ébouillanter. Ou alors, les canalisations de la classe auraient gelé d'un seul bloc et peut-être cédé sous le froid ou la pression de la glace. Non, il valait vraiment mieux qu'elle se contente de donner ses cours et de se limiter aux arts plastiques comme travail manuel.

Quoiqu'il en soit, ce n'était pas plus mal que Lyra se soit décidée à sortir, même sur un coup de tête. Ce n'était pas en restant chez elle à lire un bouquin sur son canapé qu'elle rencontrerait du monde. Même si pour l'instant, elle se trouvait seule au bar. L'établissement était rempli sans pourtant être surpeuplé, ce qui était plutôt agréable. La plupart des tables étaient occupées par des groupes d'amis qui discutaient, plaisantaient, se bousculaient amicalement, un verre à la main. Ces deux étudiants avaient raison, ce bar était vraiment sympa, l'ambiance amicale et festive. Lyra avait beau être assise seule au bar, cela ne la dérangeait pas tant que cela, au fond, même si elle faisait malgré tout un peu tapisserie. La solitude n'était pas quelque chose qui l'insupportait au point d'en dépérir, elle avait toujours su s'occuper seule, ce dont tout le monde n'était pas capable. Au moins, cela montrait qu'elle n'avait au final pas besoin d'avoir en permanence quelqu'un à ses côtés pour pouvoir entreprendre quoique ce soit. C'était plutôt intéressant d'observer les gens qui l'entouraient, elle aurait pu passer la soirée à les regarder aller et venir, passer au bar commander un verre, apostropher quelqu'un qu'ils connaissaient, se lever et s'asseoir sans cesse... Tant de visages différents, de discussions joyeuses, légères. Ca la changeait bien de l'université et son minuscule appartement dans l'Upper East Side et au final, elle était contente d'avoir suivi sa soudaine impulsion. Jessalyn serait satisfaite de voir que sa soeur commençait doucement à prendre ce genre d'initiatives, mais peut-être râlerait-elle sur le fait qu'elle ne l'aie même pas appelée pour qu'elle l'accompagne.

Au bout d'un moment, un jeune homme vint prendre place sur le tabouret de bar à côté d'elle. Le regard myosotis de Lyra croisa le sien, et elle lui sourit gentiment, moindre des politesses. Puis elle regarda à nouveau autour d'elle, peu soucieuse du fait qu'on puisse se demander ce qu'une jeune femme dans son genre faisait toute seule, assise à un bar. Cependant, lorsqu'elle voulut se retourner pour prendre son verre posé sur le bar, son coude heurta malencontreusement ledit verre, qui déversa la bière qu'il contenait sur le lino du bar. Et malheureusement sur les genoux de son voisin.

- Je suis désolée, bégaya-t-elle, tellement confuse que la vitesse avec laquelle son visage vira au rouge fut presque alarmante. Excusez-moi, je suis tellement maladroite...

Morte de honte, Lyra sortit fébrilement un paquet de mouchoirs de son sac à mains et entreprit d'essuyer le liquide répandu sur le bar, puis tendit le paquet au jeune homme, afin qu'il puisse éponger un peu son jeans. En espérant qu'il ne lui avait pas coûté deux cents dollars.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   Jeu 14 Juin - 15:09

Le mois de Juin s'annonçait radieux. J'avais pas mal de projets, légaux ou non, et je comptais bien mettre un peu d'ordre dans ma vie. Changer d'appartement, essayer éventuellement de maîtriser un peu plus mon pouvoir, rencontrer quelqu'un, écrire des articles, etc... Oui vraiment j'avais des tonnes de choses à faire. Mais elles ne se feraient pas en un jour et aujourd'hui j'étais libre, libre de faire ce que je voulais. J'étais donc parti tôt prendre des photos à Central Park avant de me rendre au bureau. Là j'avais bossé une ou deux heures sur un article avec un collègue. Et ensuite ? J'avais pris un repas dans un fast-food. Et l'après-midi s'était passé en douceur, ma première journée tranquille de la semaine... J'avais commencé par un Lundi pourri dans un avion en direction du Mexique avant de repartir pour Los Angeles. Les affaires m'appelaient. Mais au moins n'avais-je plus les flics sur le dos.

Le soir même je me rendis dans un bar, décidé de profiter au maximum de ma journée. Et au pire je boirai un verre de trop, ça n'avait jamais tué personne... Je ne comptais pas rentrer en voiture de toute façon. Le bar en lui-même n'était pas spécialement grand ni particulièrement plein. Quelques groupes de personnes bavardaient autour de deux ou trois tables, un mec jouait quelques notes de guitare dans un coin... Un établissement classique dans lequel je n'étais encore jamais entré. Pourquoi m'être rendu ici ? Aucune idée j'avais envie de changer un peu de décor. Et puis c'était le genre d'établissement que mon frère pouvait fréquenter. Car oui j'avais bien envie de le revoir un jour même si nos destin n'étaient visiblement pas liés. Elijah pouvait se trouver n'importe où, même à New-York. Mais lui, l'enfant sage, n'était certainement pas du mauvais côté de la loi. Que dirait-il si nous nous revoyions et qu'il apprenait que j'étais un trafiquant ? Je ne préférais pas le savoir. Nous avions fait des études radicalement différentes : lui était plongé dans l'art à l'époque, moi pas. Bref je traversai la pièce en zigzaguant entre les personnes qui se chamaillaient et rigolaient, leur verre à la main. Ce n'était pas le moment de se manger quelqu'un et de se mettre une boisson partout. Je m'installai au bar, tapotant avec impatience le bois sombre qui le constituait. Oui j'étais incapable de rester tranquille une minute. Je jetai un bref coup d'oeil à ma voisine qui me sourit gentiment. Tss... Je me détournai à nouveau et commandai à boire. Le serveur me tendit une bière et je regardai distraitement les gens, tous en apparence heureux, du bar. C'était drôle de voir une fille mettre un claque à un garçon dans un coin, un bébé baver sur le pull de sa mère, deux jeunes enfants courir entre les tables, jouant au loup...

Subitement j'entendis le tintement du verre heurtant la table et, une seconde après, quelque chose de liquide me tomba sur les genoux. Sans réfléchir je lançai un regard meurtrier à la fille assise à côté de moi avant de me préoccuper enfin de mon jean noir. Ah de la bière. Et il y en avait partout, sur le bar, mes genoux, le sol... Sympathique. Je me laissai glisser de ma chaise, préférant ne pas rester sous la "gouttière" tandis que la coupable épongeait, les joues rouges de honte, la surface mouillée avec un Kleenex. Il me semblait l'avoir entendu s'excuser mais j'étais plus concentré sur ma soudaine humidité. Lorsqu'elle me tendit son paquet de mouchoir je la remerciai d'un hochement de tête plutôt sec, tentant tant bien que mal de sécher un minimum mon pantalon. Finalement je finis d'éponger le bar et terminai mon verre d'une traite, furieux. Moi qui avait essayé de préserver mon pantalon, fallait que je tombe sur une boulette de première. Avec un geste désabusé je tendis ma main à la jeune femme.

Tao Elijah Jennings. Et vous ?

Pourquoi me présentai-je ? Aucune idée. En général je passais mon chemin et, dans des cas comme celui-ci, je me contentai de quitter les lieux en râlant et en me montrant limite désagréable. Mais là... Bah elle m'avait donné des mouchoirs au lieu de simplement s'excuser. Et puis ce n'était pas vraiment grave... D'ailleurs la couleur soutenue de ses joues me faisait rire intérieurement : comment pouvait-on rougir à ce point ? Je rapprochai mon verre vide et m'assis sur une chaise encore sèche, espérant qu'elle le resterait, mes genoux avec.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: Re: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   Sam 16 Juin - 16:05

Lyra était désemparée par l'air furieux de son voisin. D'accord, c'était pas drôle de recevoir la moitié d'un verre de bière sur les genoux, mais il n'y avait pas de quoi tuer un homme. Pas de quoi se formaliser pour si peu, cela arrivait à tout le monde d'être inattentif un instant ou légèrement maladroit. Le regard noir qu'il lui jeta était plutôt sans équivoque et la jeune femme aurait pris ses jambes à son cou si la moindre des politesses ne la retenait pas. Et pourquoi ses joues gardaient-elles cette couleur rouge soutenue, elle avait l'impression d'avoir le visage en feu. Elle avait horreur de se faire remarquer, et encore plus de se mettre quelqu'un à dos, même s'il ne s'agissait que d'un inconnu. Elle épongea le bar du mieux qu'elle put, à moitié cachée derrière le rideau de cheveux blonds, évitant le regard massacrant du jeune homme dont elle avait inondé les genoux...

Jusqu'à ce qu'il lui tende une main en se présentant. Elle qui pensait qu'il était à deux doigts de s'en aller en pestant après elle... Un peu surprise, elle finit par lui serrer la main.

- Oh, je... Lyra Webster.

Bon, il fallait croire qu'il ne lui en voulait pas tant que cela, au final. C'était le genre de petits accidents qui arrivaient à tout moment, dans un bar. Il n'y avait pas une soirée durant laquelle un verre plein se déversait sur les genoux de quelqu'un, et puis, il faisait chaud dehors, son jean sècherait vite. Lyra commanda un autre verre et se tourna ensuite vers son malheureux voisin qui s'était assis sur un tabouret épargné par l'humidité, encore un peu gênée.

- Ne m'en voulez pas, je suis plus attentive que cela, d'habitude.

Elle prit le verre que le serveur lui tendait, puis lui donna la monnaie qu'il lui demandait. Avalant une gorgée de bière, elle ne quittait pas son interlocuteur des yeux, sentant son visage perdre peu à peu la rougeur soutenue qui lui montait aux joues dès qu'elle était énervée ou gênée. C'était bien joli d'avoir un teint clair et délicat, mais c'était terriblement embêtant d'être ainsi sujette aux rougeurs. Pour une femme, ce n'était pas franchement joli. Chez certaines, leurs pommettes prenaient une jolie couleur framboise, et cela restait mignon. Enfin, c'est comme ça et on n'y pouvait rien.

- Vous venez souvent, dans ce bar ? demanda-t-elle, histoire de relancer la conversation sur un sujet un peu plus paisible et de ne plus passer pour la godiche de service.

Peut-être aurait-elle dû lui proposer de lui offrir un verre pour se faire pardonner, mais elle sentait que ce n'était peut-être pas le meilleur moment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   Lun 18 Juin - 9:51

Je sentis la fille hésiter avant de me serrer la main.Je savais que mon agacement d'un peu plus tôt avait été visible mais tout de même... Ce n'était jamais qu'un peu de bière sur mon jean. Je m'en remettrais. Finalement elle se présenta et je hochai doucement la tête. Lyra ? ce n'était pas commun comme prénom. Enfin pourquoi pas. La jeune femme s'excusa encore une fois, ajoutant qu'elle était plus attentive que cela le reste du temps, et je haussai les épaules. Peut-être, c'est possible. J'avais bien de la chance moi, il fallait que je tombe sur elle le soir où elle était justement inattentive. Je jetai un bref coup d'oeil à Lyra qui avait repris une nouvelle boisson. Ses joues perdaient peu à peu la couleur rouge soutenu qui les avait jusqu'à maintenant colorées. Elle tenta visiblement de relancer la conversation sur autre chose que des excuses en me demandant si je venais souvent dans ce bar. Je rapprochai mon verre, prenant mon temps avant de répondre. Cette discussion était presque drôle en définitive.

Si je viens souvent ici ? Non.

Non je n'étais encore jamais entré dans ce bar avant aujourd'hui et, tout compte fait, j'aurais peut-être dû passer mon chemin une fois de plus. Mais Tao Jennings ne passaient jamais son chemin et ne pouvait pas s'empêcher de tomber sur des pas-douées qui renversaient quelque chose. Preuve était faite avec ma précédente rencontre à la fête foraine. Une fille avait renversé un truc à bonbons et, avant qu'elle ne se fasse enguirlander, j'avais dû l'aider à le relever. Tss... Je me demandai vaguement si mes frères attiraient eux aussi les gens malchanceux ou si ça n'était réservé qu'à moi. Sans doute que oui. Je jetai un bref coup d'oeil à ma montre : 20 heures. J'avais encore le temps de traîner ici. Je me tournai donc vers la jeune femme, Lyra, et tapotai la table une trentaine de secondes avant de trouver quelque chose à dire.

Bizarrement je vous vois mal traîner chaque soir dans un bar... Enfin bref que faîtes-vous dans la vie ?

Question simple. J'étais un peu sur une pente glissante là, sachant que mes activités étaient tout sauf réglementaires. Mais je pouvais bien évidement mentir ou ne parler que de la photographie. Je dévisageai la jeune femme, cherchant dans quoi elle pouvait bien bosser. Le truc c'était qu'à New-York les apparences étaient souvent trompeuses. Si ça se trouvait c'était même une mutante. Peut-être pouvais-je glisser ça dans la conversation ?

Il y a de plus en plus de mutants n'est-ce pas ?

Voilà rien que ne mette personne en danger mais en même temps sa réponse pouvait être assez éclairante. Bah je verrais bien à ce moment-là. Je terminai mon verre et fis signe au barman de m'en apporter un autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: Re: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   Dim 24 Juin - 22:33

La conversation avait tout de même un peu de mal à commencer, Lyra étant facilement déstabilisée si elle sentait que la personne en face d'elle semblait lui en vouloir. Elle ne savait pas trop quoi dire, et en venait même à se demander pourquoi elle faisait cet effort. Après tout, elle s'était excusée, c'était le principal, alors pourquoi se forcer s'ils ne se sentaient pas d'atomes crochus ? Autour d'eux, les autres clients du bar ne faisaient nullement attention à eux. D'ailleurs, pourquoi les auraient-ils remarqués ? Elle n'avait fait que bêtement renverser un verre et Tao s'était assis au mauvais endroit, ce qui arrivait tout le temps dans un bar. Mais la jeune femme avait une fâcheuse tendance à se faire une montagne d'un petit caillou et avait très souvent l'impression d'être sous la lumière de puissants projecteurs lorsqu'elle commettait une bête bourde. Une bourde qu'on oubliait souvent au bout de quelques instants, mais pas elle. Elle était terrible pour cela, capable de ruminer toute une nuit pour une chose bête qu'on ne pouvait même pas considérer comme étant problème.

À côté d'elle, Tao répondit par la négative à sa question. Comme elle, il n'était pas un habitué du bar. Et après quelques secondes de silence durant lesquelles ses doigts tapotèrent le bar comme pour aider son cerveau à trouver quelque chose à dire, il déclara qu'il le voyait mal traîner dans un bar et s'intéressa à ce qu'elle faisait dans la vie. Lyra eut malgré elle un sourire amusé, il n'était pas difficile de voir qu'elle n'était pas le genre de fille qui allait souvent dans les bars, d'autant plus seule, et surtout que la seule fois qu'elle avait pris l'initiative de sortir sans personne, elle renversait sa bière sur les genoux de son voisin. La jeune femme eut un petit rire avant de répondre.

- C'est vrai, je ne sors pas beaucoup de chez moi, le soir... Et la seule fois où je bois un verre, je provoque une catastrophe, fit-elle, tentant de plaisanter un peu. Oh, j'enseigne le dessin et les arts plastiques à l'université. Et vous, que faites-vous ?

Il suffisait de peu pour qu'une conversation démarre, et une fois qu'on en savait un peu plus sur l'autre, cela allait tout seul. Cependant, Tao fit une réflexion qui plomba immédiatement la nouvelle assurance de Lyra. Le ton était neutre, rien de menaçant. La remarque à propos du nombre constant de mutants ne semblait pas l'accuser elle-même, mais étant effectivement une mutante, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir visée lorsqu'on abordait le sujet, vu l'hostilité générale manifestée envers les porteurs du gêne X. Voilà que son visage, qui avait passé au rouge pivoine quelques instants plus tôt, pâlissait légèrement. Décidément, elle était un véritable feu de signalisation, ce soir. Elle n'avait aucune envie d'aborder le sujet, la seule personne qui avait découvert son pouvoir par accident l'avait tabassée pour cela. Elle ne pouvait se risquer à l'avouer à une autre personne qui pourrait se révéler être comme James. Cela n'arriverait plus jamais, elle se l'était juré.

- Je ne saurai trop le dire, je n'ai pas de mutants dans mon entourage. Du moins, pas que je sache. Vu les circonstances actuelles, il n'est pas bon d'afficher son état de mutant.

C'était un gros mensonge, débité d'une voix où perçait un infime tremblement, et dans le bruit de fond des conversations des autres clients du bar, peut-être que Tao ne percevrait pas son malaise soudain. Elle but quelques gorgées de bière, tapotant son verre sans trop se rendre compte. Voilà pourquoi elle ne sortait jamais le soir. Chez elle, au moins, elle ne risquait pas de se mettre dans des situations embarrassantes.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La galanterie, ce n'est pas fait pour tout le monde [PV Tao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo :: Bao'Bar-