Partagez | 
 

 Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)   Lun 21 Mai - 20:52

19h17. Dans une pièce sombre, d'un appartement minable et pourri, un homme attendait, assis suru ne chaise en bois tout ce qu'il y à de plus simple. Les doigts de l'individu (lui même peu éclairé) tapait nerveusement sur le bois de la table. Les choses se mettaient ne place, mais il avait fait une erreur en agressant tout de suite cette Hella Healt. Mais il c'était arranger pour rester à visage couvert lors de son passage sur la caméra de surveillance au moment d'attacher le corps de la jeune femme. Enfin bref, toujours est il qu'il aurait due faire cela un peu plus tard mais le mal était fait maintenant, si il voulait entrer discrètement dans l'institut il faudrait qu'il y soit invité et surtout qu'il n'y ai pas cette gamine dans les parages. Il avait encore besoin d'information avant de lancer une quelconque attaque sur l'institut, il faudrait qu'il se rapproche de quelqu'un la bas, mais qui ? Il ne savait pas encore. Daken avait la chance d'avoir une belle gueule généralement c'est bon séducteurs pour toutes et tous, hé oui qui à dit qu'il se cantonna à l'hétérosexualité ? Enfin bon toujours est il qu'il fallait avoir la bonne raison pour entrer à l'institut. Il ne pouvait s'y inscrire car cela le ferait passer trop de temps la-bas, et rencontrer ''par hasard un ou une X-men était peu être un peu trop gros. Mais Daken avait eu une idée, il avait contacté une vieille connaissance, objectif : capturer un gamin de 13 ans ayant un gène mutant, le livrer à des anti mutants et venir le sauver. Bon trouver le gamin fut finalement assez facile, pour ce qui est de la livraison... et bien... disons que c'est ce qui provoque le tapage des doigt d'Akihiro contre la table, il attendait un coup de téléphone.

C'est seulement vers huit heure moins dix que le téléphone portable sonna, Daken prit l'appareil et décrocha, il ne dit rien et écouta pendant environs trente secondes avant de raccrocher, son sourire carnassier s'élargit un peu plus. Il se releva et passa dans sa chambre il prit ses deux revolvers 9mm et un canif qu'il mit dans la poche de son pantalon. Il prenait des armes car maintenant il était Carl Jackson, un mutant au pouvoir de régénération (seulement) qui aide ses frères avec une abnégation sans borne. Rien que sa cela lui donnait envie de vomir. Mais bon, il attrapa les clé de la voiture qu'il avait ''emprunté'' et sa veste en cuir et il sortit. Le gamin s'appelait Jacob Winston il avait 13 ans et apparemment son corps pouvait émettre une lumière intense, ses parents étaient morts dans un accident de voiture et il vivait à l'orphelinat. Le pauvre c'est fait capturer par des anti mutants qui se trouvaient là par hasard...... bon ok c'est Daken qui les avait prévenu par un coup de fil anonyme. Daken sortit de l'immeuble pour finalement monter dans sa voiture et démarrer en vitesse. Après plusieurs minutes de route il arriva sur les docks, plus précisément aux entrepôts. Il descendit de la voiture et trottina silencieusement vers l'endroit indiqué par son contact. Il tua discrètement les deux garde avec son canif et il entra l'air de rien dans l'entrepôt. Il pouvait entendre des voix (ceci dit il les entendait depuis longtemps).


Bon alors on le tue ou quoi ?
T'a gueule Marshall, je réfléchit....... va chercher une caméra ont va le tuer mais on va le filmer et l'envoyé aux infos.
Bonne idée.


Ils était cinq, Daken avait sentit ceux qui n'avaient pas parlé. Il continua d'avancer les mains dans les poches de sa veste. Quand ils le virent les cinq hommes braquèrent Daken.

T'es qui toi ? Pourquoi il t'on laissé entrer ?
Qui sa ? Les deux cadavres à la porte ?
Quoi que.... tuez moi s'tenfoiré.

Les balles commencèrent à pleuvoir Daken sortit les main de sa veste révélant ces deux 9mm et il répondit à son tour. L'échange fut rapide, mais Daken n'en sortit pas sans séquelle (enfin bon pour lui sa passera. Il avait quand même reçu six balles dans le torse et sa pissait le sang. Il boitait pour rejoindre le gosse qu'il délivra de ces liens de cordes. L'enfant était terrifier, et Daken joua à fond son rôle pour le rassurer et gagner sa confiance, ce qui ne fut pas difficile vu les circonstance. Daken emmena le gamin jusqu'à la voiture mais avant d'y entrer.

Mais vous êtes blessé vous devez voir un médecin.
T'inquiète pas pour moi gamin, je suis comme toi.
Qui... qui vous l'a dit.
La directrice de l'orphelinat elle le savait, c'est elle qui à organisé cela pour toi.
Je... m'en doutait. Dit l'enfant en baissant les yeux. J'ai nul par ou aller. Ho que si, monte je t'emmène quelque part ou tu sera protégé.

L'enfant monta et Daken démarra. Bon c'est vrai qu'il aurait préféré évité d'être toucher mais bon tant pis, il était maculé de sang et sa commençait à sentir le sang dans la voiture. Daken n'avait aucun problème mais il voyait bien que comparer à lui, Jacob n'y était pas habitué. Akihiro continua la route jusqu'à arriver devant ce fameux portail ou il avait attaché une jeune fille mais passons. Il n'était pas encore très tard, ou alors quelqu'un venait d'arriver car il était encore ouvert. Soit Daken entra dans l'enceinte du bâtiment. Arriver devant la battisse il s'arrêta et descendit, l'enfant fit de même. Daken lui expliqua qu'ici ils étaient tous comme lui et qu'il le traiterait bien. Arrivée devant la porte... surprise : fermé. Daken regarda l'heure 9h51, pas étonnant qu'il crève la dalle alors. Il frappa violemment à la porte. Il avait oublié qu'il tenait toujours l'un de ces revolvers.

Hé ho !! Y'a quelqu'un ? Ouvrez c'te satané porte bo**el.


Dernière édition par Akihiro Daken le Mar 19 Mar - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)   Lun 21 Mai - 22:06

J'avais passé une bonne journée, les cours, la paperasse et la préparation d'autres cours. On avait beau parler des responsabilités, quand tout allait bien, c'était le calme plat. Après ces épisodes et surtout une volonté de tout envoyer valser, j'appréciait ce calme. Comme si les choses se remettaient naturellement en ordre, même si j'étais différente maintenant, je pensais différemment et je ne savais pas encore ce que ça allait changer.

Je secouais la tête, heureusement qu'il n'y avait pas de télépathe à proximité sinon il aurait attrapé un mal de crâne. Je me re-penchais sur ce que j'étais en train de faire, c'est à ce moment là que mon esprit souvent partait ailleurs. Je soupirais en m'adossant à ma chaise, c'était la partie que j'aimais le moins dans le travail de directrice et pourtant la partie la moins difficile en quelque sorte. Étonnement, quand j'avais dix mille choses plus importantes à faire, je me plongeais avec plaisir là dedans mais là... Cela me gonflait littéralement.

Comment Charles pouvait-il faire tout cela ? Chercher les mutants, enseigner aux élèves, guider les plus perdus, gérer les entraînements en salle des dangers et gérer l'Institut... J'enviais son apparente facilité. Mais je savais qu'il n'en était rien. Il était seul, n'était proche de quasiment personne, même de nous ses élèves. Ce qui faisait que même s'il m'avait un peu confié la direction sous sa tutelle, j'en découvrais encore et je me rendais compte que je m'y prenais mal. Avait-il eu tort de me confier l'Institut ? Son oeuvre ?

A moins que ce ne soit moi qui n'ai pas su faire ce qu'il fallait... En tout cas, je savais que je pouvais compter malgré tout sur l'équipe enseignante. Quelle équipe d'ailleurs ! Étonnante, surprenante et pourtant efficace. L'initiative qu'avaient pris Logan et Edward, bien que dangereuse et peut être un peu trop... difficile, avait appris certaines choses. L'Institut n'était pas prêt que ce soit à une attaque ou juste à la vie. Nous les surprotégions, et pourtant certains c'étaient détachés. Première preuve : Natasha, qui avait su utiliser ses pouvoirs à merveille pour aider les autres. Deuxième preuve : Scott et Amara qui avaient plutôt bien réagi à la situation, même si Scott avait été dépassé et n'avait su réagir en conséquence.

Mais bien sur il y avait des choses à redire sur certaines personnes. Jubilee par exemple, son attitude proprement anti-humaine était intolérable. L'action en solo de Hella et Max n'aurait pas dû avoir lieu, ne serait-ce que sur la remise en question des ordres donnés. Je soupirais de nouveau, il y avait tant à faire et j'avais peur que pour certains il soit trop tard. Enfin, il faudra voir cela avec les autres et voir comment agir en conséquence. En tout cas, il allait falloir agir, enfin, au lieu de toujours agir en conséquence de quelque chose.

J'entendis finalement une voiture entrer dans l'enceinte de l'Institut. Je n'y fis guère attention, il y avait souvent du mouvement même le soir, et même parmi les élèves malgré les règles. Je ne savais pas si c'était une bonne chose ou non dans le fond. En tout cas, jusqu'à présent aucuns n'avaient causé de problèmes pendant ces sorties non autorisées. On pouvait penser que le plus gros problème c'est d'avoir des problèmes avec les élèves ou les mutants quand ils étaient directement sous notre vue, mais au contraire le plus mauvais était quand ils auraient dû être sous notre responsabilité et que nous n'avions pas pu éviter cela.

Je fus une nouvelle fois tirée de mes pensées par une alarme légère qui venait de l'entrée. Une simple manipulation sur l'ordinateur me permis de voir deux personnes ; un adulte en sang et un enfant, un adolescent. Je ne pris pas la peine de détailler plus que cela les deux individus et parcouru rapidement la distance entre mon bureau et l'entrée. J'avais fait taire l'alarme et déverrouillé la porte même si cela ne se voyait pas directement. J'ouvris rapidement la porte et les vis. Au vu du sang qu'il y avait sur lui, il avait été touché gravement et n'aurait pas dû pouvoir se tenir là. Quant au gamin, il semblait apeuré.

- Vous êtes blessés ?! Que s'est-il passé ?

Une certaine méfiance, il fallait le dire, même si le gamin faisait pencher la balance. Je jetais un coup d'oeil à nouveau et vis rapidement l'arme dans sa main. Au vu du sang je me doutais qu'il avait du se battre et commençais à comprendre un peu... A moins qu'il s'agisse d'un piège. Je sortis sur le palier et tirais la porte derrière moi, prête à être refermée en cas de problèmes. Quels qu'ils soient ! Ce qui revenait à dire que je restais avec ces problèmes, mais cela ne me gênait pas.

- Vous devriez ranger cela... Pas besoin de plus encore !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)   Lun 21 Mai - 22:50

La courte attente avant l'ouverture de la porte inquiétait un peu. Avait il été négligeant au point de se faire voir par les caméra de l'institut lors de son agression contre Hella ? Si c'était le cas quand cette porte s'ouvrirait se serait la guerre, si cela devait se produire il avait toujours un moyen de s'en sortir.... le môme, un parfait bouclier, surtout qu'il était mutant. Hé oui Daken était une véritable ordure sans cœur et sans âmes et bon dieu ce qu'il aimait cela, même si pour le moment son visage reflétait la fatigue et le stresse, rien de plus normal pour un mutant assez banal voulant rendre service. Maintenant il fallait espérer que sa paranoïa ne soit pas fondé, il n'avait pas envie de se battre tout seul contre tout les X-men.

Mais finalement la porte s'ouvrit sur une femme magnifique... Il l'avait déjà vu espionner lors de ses repérages. Apparemment c'était Ororoe Munroe, la directrice. Il ne savait pas encore quel pouvoir elle avait mais l'important n'était pas la. Pour sa recherche d'information il avait besoin de n'importe quel X-man, mais là il venait de dégoter la directrice... le seul problème c'est qu'une femme comme elle ne devait pas être seule dans la vie, il serait compliqué de s'en servir... à moins que les responsabilité inhérentes à son poste la stresse assez pour qu'il puisse en profité. Dans tout les cas il ne pouvait pas se permettre de l'approcher comme il le faisait, pourquoi ? Car il n'était pas Daken mais Carl. Pas un dragueur, un bon samaritain solitaire. La jeune femme lui demanda ce qu'il c'était passé et d'ailleurs elle demanda de ranger son arme ce qu'il fit.


Ho... oui désoler. Ecoutez moi cet enfant court un grave danger, un groupe d'anti mutant la attraper et voulait le tuer, j'ai réussi à les localiser et à faire sortir le gamin. J'ai besoin d'asile pour lui il est mutant est ….

Daken ne savait pas quoi remercier, la chance, le stresse, la peur, mais la peau de l'enfant se mit à briller légèrement, ce dernier était juste derrière Daken il semblait vouloir se cacher, en même temps il ne savait pas ou il était et même si il connaissait l'identité de Carl Jackson mais il ne savait rien de plus, il était donc compréhensible que le stresse active le pouvoir de l'adolescent. Daken continua.

...est il est pas discret. Bon écoutez croyez moi ou pas c'est votre droit, mais prenez cet enfant et cacher le. Si il le faut je repart aussitôt.

Daken sentit les mains de l'adolescent venir agripper sa veste en cuir, sa c'était quelque chose qui ne lui était jamais arrivé.... quelqu'un s'attachait à lui ? Il n'avait pas prévu cela, l'affection soudaine du morveux pourrait lui jouer des tours par la suite. Mince une petite erreur de calcul il n'avait même pas pensé qu'il devrait jouer un genre de rôle de héros ou un truc comme cela, et pourtant c'était logique, mais quel imbécile. Bon en tout cas cela ne lui disait pas comme la jouer maintenant, insister ou bluffer ? Finalement il se tourna vers l'ado et il lui dit :

Ok toi tu va restez ici maintenant.
Mais est toi ?
Ils étaient que sept... il y en à donc d'autre, beaucoup d'autre. Si tu veut pouvoir vivre en paix, je doit les traquer et les faire disparaitre.
Mais tu va mourir !!
T'inquiète j'ai assez vécu de toute façon.
Non, si tu pars je pars je connais personne ici.
Et moi tu me connait tu crois ?

Après un silence ou l'adolescent baissa la tête Daken réajusta sa veste, il se tourna vers Ororoe et dit :

Voilà comme je l'ai dit je m'en vais.... Il leva les yeux plein de nostalgie vers l'institut. Cette battisse tient encore... Charlie serait fier.

Puis il se retourna. On y va au bluff, il avait annoncé qu'il avait assez vécu plus le sang sur sa veste, plus le fait qu'il ai parlé de Charle Xavier en familier, cela pourrait marcher, il se dirigea vers sa voiture d'un pas ni trop lent ni trop rapide. Il attendait une chose de la part de la directrice un ''attendez''. A moins qu'elle n'ai déjà vu la supercherie ce dont il doutait mais bon on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ororo Munroe
Mutante de niveau 3

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 34 ans
Pouvoirs : Contrôle des éléments. Voler.
Profession : Professeur d'histoire à l'intitut Xavier.
Points de rp : 165

MessageSujet: Re: Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)   Jeu 24 Mai - 21:15

[HJ : J'ai fait avancer nos personnages histoire de ne pas rester planter dix mille ans pour pas grand chose. S'il y a quelque chose qui ne va pas, n'hésite pas]

Dire que la journée avait été comme d'habitude, rien n'aurait pu me faire prévoir ce qui allait arriver. La venue de nouveau mutant était très rares et très souvent mouvementées, mais je n'aurais pas pensé à ce point. En voyant l'état dans lequel se trouvait l'homme qui l'accompagnait, je compris qu'il avait dû passer une sale nuit. Malgré tout, je ne pouvais m'empêcher d'être méfiante, surtout après tout ce qui était arrivé dernièrement. Alors quand je vis qu'il était armé et qu'il l'avait à la main, je le testais en lui demandant de la ranger, en apparence pour ne pas perturber encore plus l'adolescent qui l'accompagnait.

Je fus soulagée de le voir la ranger même si je fis en sorte de ne rien en montrer. Les explications suivirent rapidement et elles me firent froncer les sourcils et prendre un air grave. Encore un groupe activiste anti-mutants, comme si on avait pas assez de problèmes avec les fédéraux... Je fis en sorte de ne rien dire de mal, déjà que le petit semblait totalement terrifié et qu'il se cachait derrière la seule personne qui l'avait protégé. Et même plus si on en croyait le sang sur ses vêtements. Ce fut le moment que choisi le pouvoir du petit pour se déclencher et je ne pus que hocher la tête en réponse à sa remarque sur la discrétion.

Il me dit que je pouvais le croire ou non, mais il me demandait de prendre le gamin. J'avais peu de mal à le croire, mais je ne pouvais qu'être méfiante, les restes de mes dernières aventures. Mais je ne pouvais que le croire au vu de la façon dont le petit s'accrochait à lui. Il avait finit par avoir confiance en cet homme étrange et le quitter pour l'inconnu... Je ne pus qu'être inquiète pour cet homme. Surtout au vu de l'échange qu'ils eurent. Je m'avançais légèrement, ne voulant pas les troubler, mais lui parler, je ne pouvais pas laisser faire cela.

Mais ses paroles me coupèrent dans mon élan et me firent comme un coup au ventre. Je ne pus rien ajouter de plus, j'avais pâli et je fermais les yeux un instant. Quand je les rouvris, je le vis plus proche de la voiture que de nous. le petit semblait tiraillé par ce départ et la promesse de protection. Je ne pouvais pas le laisser partir, le laisser aller à la mort sans rien faire. Maintenant que le gamin était ici, personne ne pourrait plus l'atteindre.

- Attendez !! Ma voix résonna dans la nuit, il ne pouvait pas ne pas avoir entendu. Vous êtes dans un sale état, de toute manière ils ne prendront pas le risque de venir le chercher ici. Venez ! Le temps de récupérer.

Dans ma voix ne restait plus aucune trace de l'émotion que j'avais ressenti quand il avait parlé de Charles. J'étais toujours secouée, parler de son oeuvre et de ma reprise comme une réussite me faisait toujours mal tellement j'avais l'impression d'avoir mal fait beaucoup de choses. Avoir ce genre de remarques faisait plaisir, très plaisir. Surtout de la part d'un inconnu. Je regardais le gamin qui semblait soulagé de ma demande et qui couru vers lui. Il alla à côté de lui et lui entoura la taille.

- Reste ! S'il te plait...

Il le regardait dans les yeux, des yeux où se mélangeaient la peur et l'espoir. Je le laissais faire, même si je savais qu'il y avait peu de chance qu'il revienne ensuite le voir, mais avoir une présence rassurante au moins pour ce soir, ça lui ferait du bien. J'ouvris alors grand la porte d'entrée et les laissais entrer puis refermait derrière nous. Le petit semblait émerveillé par le lieu, très grand, sombre puisque c'était la nuit et je n'avais pas pris la peine d'allumer vu que j'aurais pu parcourir ses couloirs les yeux fermés. J'allumais les veilleuses pour ne pas que le hall soit totalement illuminé. Je les conduisis à mon bureau pour récupérer une clé d'une chambre pour le petit. Une chambre libre pour ne pas déranger les autres et pour ne pas le perturber plus.

- Ecoute, je peux te mener à une chambre à l'étage. Tu dois être fatigué et il est tard. Le mieux c'est que tu ailles te reposer.
- Mais... et les...
- Tu es en sécurité ici, ils ne viendront pas te chercher. Nous sommes là pour t'aider. D'accord ?

Pas besoin d'être télépathe pour deviner qu'il parlait de ceux qui étaient à sa poursuite. Je savais que s'il y en avait d'autres, ils ne s'attaqueraient pas à l'Institut, pas sans préparation. Là dessus, nous étions tranquille. Il sembla réfléchir, autant qu'il le pouvait surtout, mais il bailla et la fatigue, après toutes ces émotions sembla l'emporter. Il hocha la tête, toujours un peu intimidé. Je le pris par une épaule et me tournais vers Daken.

- Je le mène à sa chambre et je reviens. Vous m'attendez ici ?

Le petit semblait maintenant avoir un peu plus confiance en moi et il me suivit. Je le menais aux chambres des étudiants et le laissait se coucher. Je lui expliquais le tout, lui disant que le lendemain nous nous occuperions de tout et que s'il avait peur ou quoi que ce soit il pouvait venir me voir, soit au bureau, soit dans ma chambre dont je lui expliquais la position. Je repartis, pensant maintenant à cet homme qui l'avait mené ici. Je n'avais pas peur de le laisser en bas, tout était sous clé et l'ordinateur était super protégé. Les seules choses qui pouvaient être visible rapidement étaient des évaluations, des notes ou quelques trucs sur les pouvoirs ou des livres. Rien de très important pour les autres.

Je revins silencieusement dans la salle, après être passée pour prendre quelques affaires pour remplacer celles pleines de sang de Daken, ainsi qu'un trousse de premier secours. Cette dernière pouvait se trouver n'importe où dans l'Institut. Vu qu'on hébergeait des mutants, les bêtises et les blessures étaient monnaie courante. Je posais la trousse sur la table et lui tendis un pantalon de jogging et un sweet-shirt qui devraient à peu près lui aller.

- Vous êtes blessé ? Si oui, j'ai de quoi vous soigner et je devrais pouvoir le faire.

Si c'était grave, il ne serait certainement pas sur pied et devant moi en aussi bonne forme. Pour le reste je ne pouvais pas juger et ce serait à lui de décider ou même de se soigner lui même. Ayant été souvent blessée, j'avais dû apprendre rapidement à soigner quelques petites blessures et je pouvais même recoudre une blessure. Par contre, ce n'était pas soigné du tout. Je le laissais faire ce qu'il voulais des vêtements.

- Que s'est-il passé exactement ?

Je voulais plus de précision, je me doutais qu'il avait fait des choses pas très nettes pour récupérer ce gosse. Je devais savoir ce qui était arrivé pour pouvoir réagir si jamais cela avait des répercutions et qu'il faille des explications sur cela.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le loup revient dans la bergerie (Pv Ororoe/Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: QUARTIERS GENERAUX :: Manoir des Xmen :: le parc :: Portail & enceinte-