Partagez | 
 

 Joyeux anniversaire. [PV Douglas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Calisto Del Alba
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Sur un radeau sans océan, sur une planète sans Univers.
Clan : Xmen
Age du personnage : 20 Ans
Pouvoirs : Voler (avec deux grandes ailes dans le dos) / Projection de plumes tranchantes comme des couteaux.
Profession : -Étudiant
Points de rp : 221

MessageSujet: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Lun 21 Mai - 13:11

Calisto était tout excité, il allait revoir son meilleur ami et accessoirement petit copain. L'occasion était déjà exceptionnelle en soi mais c'était en plus l'anniversaire de Douglas. Le jeune mutant avait épluché ses comptes en banque-autrement dit ses fonds de poche- pour lui préparer un petite fête, modeste mais bien organisée à la fête foraine suivi d'une balade dans un Aquarium pas très loin d'ici, c'était le mieux que l'espagnol puisse faire. Les affaires allaient mieux, le moral surtout était meilleur mais les finances elles ne décollaient pas beaucoup. Calisto tenait toutefois à marquer l'événement. Pour lui il était insensé de songer que les choses avaient pu changer depuis leur dernière entrevue. Ayant offert sa confiance totale à Cypher, le dénommé Nuggets était fou amoureux, aussi amoureux qu'on peut l'être à 20 ans sans savoir ce que c'est véritablement. Les choses avaient été calmement mises au point par les deux garçons et le mutant ailé s'était fait à l'idée d'aimer ceux de son sexe. Tant qu'à avoir l'ADN en vrac à cause du gêne X, autant aller dans la continuité avec des hormones en vadrouille, un truc bizarre de plus ou de moins...

Le blond pépiait donc gaiement en allant acheter les entrées en avance, le parc n'avait rien de misérable, la fête était même grandiose comparé à ce que pouvaient proposer d'autres, du coup le prix était plus élevé mais ça, Calisto s'en moquait éperdument. Partir loin de la ville, dans les Hamptons ferait peut-être du bien à son camarade qui semblait si triste ces derniers temps. Le jeune homme avait cru percevoir cette peine à travers les SMS qu'ils s'étaient envoyés et comptait bien l'aider à remonter la pente. Ce serait là un juste retour des choses. Sur ses bonnes pensées il revint ensuite sur son toit favori et envoya un texto à celui qu'il considérait à la fois comme son ami et son chéri.


Citation :
"Coucou (pourquoi dit-on coucou et jamais hibou au fait? C'est de la discrimination tu ne trouves pas?)... Enfin bref tu l'auras deviné c'est ton "mouaneau" préféré qui te parle, enfin qui t'écris! Ne crois pas que j'ai oublié que tu te fait un nouvel an aujourd'hui. J'ai préparé une petite fiesta. Il faut que tu viennes dans les Hamptons à 9H00. C'est tôt et c'est loin mais ça vaut la peine. Enfin je crois. J'ai hâte de te revoir, tu me manque beaucoup!"

Besos para mi amigo de siempre.
Calisto."

Sur ce, heureux comme un pape, persuadé que son camarade viendrait le lendemain comme prévu, l'angelot s'endormit sur son toit, enroulé dans une couverture miteuse et ses plumes blanches. Elles le protégeaient du froid, des squatts minables où logeaient les drogués, les oubliés du monde. Certes le mutant avait connu de drôles de situations à cause de ces dernières aussi mais il les aimait, il aimait sa condition de mutant, celle de Cypher et son mode de vie même si, ombre sur le tableau, il ne voyait plus beaucoup son ami. Cependant Calisto se sentait libre et même si la faim le taraudait de plus en plus, le moral lui était tous les jours bons ou presque, vraiment il se sentait guérir. Bientôt il faudrait chercher un travail mais pour ça aussi Calisto se sentait prêt. Il était persuadé que toutes les difficultés sauraient être surmontées désormais, surtout que Douglas serait là en chair et en os dans peu de temps. Quel merveilleux anniversaire cela allait être... De plus cela permettrait à son ami de retrouver le moral, enfin Calisto l'espérait vivement toujours. Comme d'habitude le mutant ailé avait peur de tout rater, heureusement un peu moins avec son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Mer 30 Mai - 22:37


    Il allait un peu mieux ces derniers temps. Adam y était pour quelque chose, mais ses camarades et l’institut aussi. Et puis il y avait Calisto qui continuait à lui envoyer des messages qui aidaient au moral. Bien que recevant positivement ces diverses attentions, il était impossible de ne pas remarquer le changement de comportement chez le jeune Ramsey. Certes, son caractère ne changeait pas trop, ses actions non plus. Mais ce qui était différent, c’était son regard et aussi son attitude par moment lorsqu’il se trouvait seul. On pouvait alors le voir regarder dans le vague avec un air sombre et sérieux que l’on retrouvait d’ailleurs lorsqu’on lui adressait la parole.

    Le jeune traducteur n’avait pas parlé des évènements passés dans les entrepôts à ses parents, il n’était pas fou. Les connaissant, ils seraient capables au mieux de rappliquer à grande vitesse, au pire à le faire quitter l’institut, hors il était plus déterminé que jamais à devenir X-man. Donc autant ne pas prendre le risque… Ce qui tombait bien parce que cela lui permettrait d’éviter de mentionner le fait qu’il a maintenant un petit ami. Chose que sa famille ainsi que la majorité des gens à l’institut ignoraient encore, pour le plus rand soulagement de Cypher. En parlant de l’oiseau… Douglas avait reçu un sms de son ami. Un qui l’invitait à fêter son anniversaire. Mais l’information principale pour Doug était : tiens, c’est mon anniversaire !!!! Cela faisait partie du genre de chose qu’il n’avait jamais vraiment jugé important. Certes, utile pour définir l’âge d’un individu, donc administrativement parlant, ça se tenait, mais socialement… pourquoi faire des cadeaux pour une telle occasion ? Et même, pourquoi fêter l’évènement ? Cela le dépassait. Bien sûr, il avait eu droit à des fêtes d’anniversaires mais c’était surtout grâce à l’enthousiasme de sa mère, car bien vite, sa famille comprit qu’il préférait largement faire le minimum de célébration possible. Au grand dam de madame Ramsey…

    En parlant du diable… Le portable de Doug lui sonna dans les mains, décidément, tout le monde voulait participer activement au réveil ce matin. Paniqué à l’idée de réveiller Max (qui bien sûr était rentré tard la veille), Doug sortit de la chambre aussi vite qu’il put non sans entendre un bon gros grognement. Dans le couloir, il consentit à prendre l’appel, répondant ainsi à sa mère. S’en suivit alors les vœux habituels pour l’occasion accompagnée d’une voix émue le tout sous la forme d’un monologue téléphonique qui, mine de rien, fit sourire Douglas. Y avait pas à dire, sa famille lui manquait bien. La conversation se termina après qu’il l’eu assuré qu’il attendait la « surprise » qui lui été réservée avec impatience. Sachant bien sûr qu’il n’était pas un grand fan des surprises, la plupart du temps, les gens ne le connaissaient pas assez pour lui faire une surprise qui lui plaisait vraiment. Mais bon, le bénéfice du doute et tout ça… en plus, ses parents le connaissaient mieux que la moyenne, donc avec un peu de chance…

    Bref, avec tout ça et la demande de Calisto, valait mieux pas traîner sinon Doug n’arrivera jamais à l’heure. Après une visite expresse de la salle de bain, il retourna dans sa chambre pour s’habiller aussi discrètement que possible avec un jean, une chemise bleue pâle recouverte d’un fin pull beige, il prit aussi son blouson gris avant de prendre la direction de la cuisine pour prendre quelque chose à manger sur la route, car il n’avait vraiment pas le temps de traîner. Après avoir enfilé ses baskets (avec Calisto, on savait jamais ce qui peut nous tomber dessus) il sortit et rejoignit la ville avant de prendre le métro. Sur le chemin, ses pensées étaient un peu négatives… fêter son anniversaire alors que tant d’horreurs arrivaient partout, c’était bien futile. Il se demandait aussi comment allait Calisto… D’après ce qu’il savait, la seule chose qui protégeait son petit ami de la pluie et du froid était la paire d’ailes qu’il possédait, donc il y avait de quoi être inquiet… Doug s’interrogeait aussi sur leur relation, sur ce qu’elle signifiait et aussi sur la manière dont il devait aborder l’autre… Mais bien sûr, il ne trouva aucune réponse satisfaisante, pas même lorsque finalement il le trouva devant lui. Peu assuré pas visiblement content de le voir depuis la dernière fois, Doug s’avança d’un pas hésitant vers Calisto en lançant un timide mais sincère :

    – Bonjour…

    Les retrouvailles… encore un chapitre qu’il avait manqué dans son éducation sociale… ou plutôt sentimentale. Mais il y avait tellement de paramètres incertains… Même pour lui c’était trop. Cependant il était vraiment content de le revoir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Calisto Del Alba
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Sur un radeau sans océan, sur une planète sans Univers.
Clan : Xmen
Age du personnage : 20 Ans
Pouvoirs : Voler (avec deux grandes ailes dans le dos) / Projection de plumes tranchantes comme des couteaux.
Profession : -Étudiant
Points de rp : 221

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Lun 4 Juin - 8:45

-Hola

Calisto ne fut pas arrêté par le ton visiblement mal à l'aise de Douglas, pris dans son élan, le mutant s’élança contre la poitrine de celui qui lui avait manqué. Un baiser sur la joue puis sur la commissure des lèvres plus tard le blondinet s'écartait pour laisser son ami réagir et accessoirement respirer.

-Joyeux anniversaire Douglas! Comme tu m'as manqué!

L'angelot tira de sa poche un paquet cadeau un peu froissé et épais. A l'intérieur se cachait un livre sur les nouveaux ordinateurs de demain, des astuces pour son pc et plein d'autres titres utiles à quelqu'un qui aimait les nouvelles technologies. Collé au dit magazine il y en avait un autre, un National Geographic qui traitait de l'importance des langues. Selon le livre 24 mourraient chaque jour si Calisto se rappelait si bien; en tout cas il espérait que les magnifiques paysages aux quatre coins du monde et les cultures différentes exposées ici redonneraient à Cypher de la confiance en son pouvoir. Les deux petits cadeaux n'étaient pas exceptionnels mais Calisto les avaient choisi avec son coeur, fouillant dans sa mémoire pour savoir ce qui pourrait intéresser son petit ami, sans compter qu'il n'avait pas spécialement les moyens; et puis il n'avait pas fini!

-ça te dis d'aller à la fête foraine? Je te paye les activités! Et si ça ne te plais pas, on peut aller dans un aquarium, il y en a un pas loin d'ici...

Lança le Mallorquin enthousiaste; ravi d'avoir songé à une alternative à proposer. Bien entendu si Douglas voulait utiliser 50 dollars ce serait impossible pour Calisto de lui acheter tout cela, mais 25 dollars ça irait. Quoiqu'il en soit le jeune homme avait bien économisé pour l'anniversaire de son copain, il était fier de pouvoir lui offrir de beaux cadeaux-il n'en avait jamais eu d'aussi beaux chez lui, enfin aucun tout court pour être honnête- un bon hot dog et un moment d'amusement. Pour une fois il reprenait son rôle d'aîné et cela lui plaisait grandement. Dans une vague d'affection Calisto plongea ses doigts dans ceux du traducteur, peu à même de prendre en compte les passants qui se rendaient eux aussi à la fête foraine. Ici peu de chances que le féru d'informatique voit sa famille, et puis l'Espagnol n'y avait de toutes façons pas vraiment songé tant il était heureux. Son coeur était gonflé de bonheur et d'amour, il se retint d'embrasser pleinement Douglas, attendant plus ou moins sagement ses réactions face à ses cadeaux, à la surprise de la fête foraine et la tendresse qui empaquetait le tout dans un paquet flambant neuf rempli de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Dim 10 Juin - 18:25


    Des interrogations qui, encore une fois, ne semblaient pas faire partie du courant de pensée de l’ange. C’était d’ailleurs une des choses que Douglas aimait le plus chez lui : sa spontanéité. Le mallorquin pouvait aisément exprimer ce genre de choses sans aucun complexe. Alors que complexe, c’était l’adjectif idéal pour qualifier tout ce registre qu’était la vie sociale dans l’esprit du jeune traducteur. Il reçut sans aucune gêne mais avec un peu de surprise l’étreinte et le salut démonstratifs de son petit ami. Il le savoura même en fermant les yeux lors du contact avec les lèvres de son aîné. Un sourire vint se coller sur son visage, tel un papillon collé sur une fleur.

    – Tu m’as manqué aussi.

    A ces mots, une sorte d’ombre voila momentanément le visage de Douglas. Car celui-ci se souvenait des évènements qui ont eut lieu pendant l’intervalle qui séparait cette rencontre de leur dernière. Mais il chassa ces pensées aussi rapidement qu’il le put en espérant que son copain n’ait pas remarqué leur manifestation visuelle.

    Il pensa alors à son anniversaire. 18 ans… il n’arrivait toujours pas à réaliser ce que cela représentait et signifiait. Question de temps sûrement, en tout cas il ne se sentait pas vraiment différent. Juste une certaine satisfaction quant au fait d’être majeur et donc un poids légal en moins sur les épaules de ses parents. C’était toujours ça de gagné. Bon il n’était pas non plus autorisé à faire ces choses que certains adultes appellent « pécher dans l’alcool et dans le jeu », mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. En plus, dans un casino, son pouvoir s’activerait certainement malgré lui et lorsque cela viendrait à être découvert, les responsables désigneront certainement cela comme étant de la triche.

    Mais bon, là il commençait à s’égarer, heureusement, Calisto le « remit sur les rails » en lui offrant son cadeau. Mais là, encore une fois, l’esprit de Doug se mélangea les pinceaux. D’un point de vue pratique, sachant qu’il n’avait pas amené de sac à dos (pas très malin) l’ouvrir maintenant n’était pas l’idéal, car comme le forma du paquet le suggérait, il renfermait au moins deux objets. Donc ce serait embarrassant de devoir les porter pendant le reste de la journée, pas vrai ? Mais d’un autre côté, ouvrir un cadeau dans l’immédiat faisait peut-être partie des protocoles d’usage dans de telles circonstances, cependant, il n’en était pas sûr. Coincé dans ce dilemme infernal, il choisit de confier ses interrogations.

    – Merci… je… je dois l’ouvrir maintenant ?

    En attendant qu’une bonne âme ailée vienne à son secours, Doug écouta le programme de la journée. Un programme des plus intéressants car il n’avait pas fait l’un ni l’autre depuis un long moment. Il avait toujours eu envie d’aller à l’aquarium de la ville de New York, mais aussi la fête foraine, c’était un endroit qu’il appréciait vraiment, principalement à cause d’une sucrerie appelée barbe à papa. Mais aussi parce que les jeux proposés mettaient en avant des compétences utiles au final. Par contre, il n’était pas fan des manèges « spectaculaires » car ils ne lui faisaient aucun effet. Mais il ne savait pas ce qui en était de Calisto… Par contre, la logique financière qu’il possédait lui assurait que la fête foraine serait moins chère que le deuxième choix. En plus, en mars, à cause du temps, ce n’était pas bondé. Certes aujourd’hui la météo était plutôt clémente mais certainement pas assez pour attirer des foules en ce lieux. Une bonne chose somme toute !

    – La fête foraine me va parfaitement. Par contre, je ne te laisserai pas tout payer.

    Oui parce que même si c’était son anniversaire, Douglas n’allait pas laisser son pauvre oiseau faire des dépenses faramineuses. Hors de question. Et malheureusement ce n’était pas tout ce qu’il allait stopper aujourd’hui… Après avoir remarqué l’air courroucé d’une mère de famille, Doug se tourna vers son aîné avec un air désolé et libéra sa main de la sienne. Il s’en voulait parce qu’il se doutait que Calisto préfèrerait maintenir le contact physique, mais étant tous deux mutants, et surtout, Calisto possédant une mutation potentiellement facile à repérer, Cypher ne voulait pas prendre le moindre risque. Pourtant, il n’aurait pas dit non à un peu de chaleur humaine…

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Calisto Del Alba
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Sur un radeau sans océan, sur une planète sans Univers.
Clan : Xmen
Age du personnage : 20 Ans
Pouvoirs : Voler (avec deux grandes ailes dans le dos) / Projection de plumes tranchantes comme des couteaux.
Profession : -Étudiant
Points de rp : 221

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Sam 7 Juil - 12:24

-Quand tu veux pardi, on n'est pas à l'armée. Tu l'ouvres, tu l'ouvres pas... C'est toi qui choisis, enfin ne t'attends pas non plus à une oeuvre del arte...

Le blondinet rougit, avec la question de son ami, il avait l'impression que ce dernier donnait trop d'importance au cadeau. Certes affectivement celui-ci valait son pesant d'or mais Calisto quoique flatté craignait que ce dernier se sente déçu en découvrant ce qui s'y cachait. Matériellement parlant c'était certainement le présent le moins beau qu'avait pu recevoir le traducteur selon l'angelot, surtout pour ses 18 ans. Ah oui le fameux cap de l'âge adulte! Le mutant ailé les avait passé à l'institut, il y avait eu une petite fête avec le peu d'amis qu'il s'était fait là-bas, ceux-ci lui avaient organisé un mini réception dans le salon et il avait eu un beau pull troué fait sur mesure pour ses ailes. Là non plus ce n'était pas un cadeau très cher mais sa meilleure copine de l'époque l'avait elle-même tricotée! Bon lui n'avait certes pas fait les photos du magazine offert à Douglas mais il en avait mis du temps à le trouver, espérons que ce serait donc suffisant.

Heureusement le programme semblait contenter son cadet. Tout à son bonheur de constater qu'il avait au moins réussi ça le jeune homme ne remarqua nullement l'ombre qui avait voilé le visage de son camarade, encore étourdi par le petit bisou que Douglas avait eu l'air de savourer. Il vérifia que son manteau était bien arrimé sur ses frêles épaules, pas question de tout gâcher en se faisant découvrir cette fois et devança son camarade. Comme pour le cinéma il y avait quelques mois le blond ne fit aucune remarque sur l'argent à payer, il comptait prendre sa revanche sur Douglas qui avait réussi à payer les entrées discrètement en prétextant aller aux toilettes.

Un peu triste de devoir lâcher la main de son camarade le mutant ne dit rien, il n'avait pas saisi que Cypher tâchait visiblement de se protéger de ses potentielles bourdes tout comme ce dernier pouvait également vouloir empêcher Calisto de se faire avoir à cause de lui. En réalité il pensait plus que c'était le fait qu'ils soient deux garçons qui le gênait. Décidé à respecter cela le jeune homme ne dit rien, n'esquissant même pas un soupir de peine. L'ange se réconforta plutôt rapidement d'ailleurs en voyant la fête foraine s'annoncer au loin, il sauta sur place pour mieux la voir, peu aidé par sa petite taille. Heureusement ils débouchèrent bientôt là où celle-ci s'était établie. Tant de couleurs, de sons joyeux, Calisto était tout émoustillé mais il resta sage dans l'optique de ne pas faire honte à son petit copain et surtout pour tenter de se concentrer sur son but: payer les entrées lui-même!

Le camps était prometteur, des manèges flamboyants neufs tournaient à plein régime, il y avait de belles peluches dans les étals et beaucoup d'activités, des sucreries à foison etc. Ils n'étaient visiblement pas tombé sur la fête la plus minable du coin, bien au contraire. Tant mieux! Ravi de ce fait le blondinet se tourna vers son camarade et lui proposa avec un naturel désarmant.

-Je vais aux toilettes, tu peux rester ici s'il te plaît?

Le rapprochement était tellement évident que cela ne mettrait peut-être pas la puce à l'oreille de son ami? Fort de ce principe le Mallorquin quitta Douglas rapidement et entreprit de se faufiler jusqu'aux guichets après avoir fait un faux détours vers des toilettes extérieurs. Ahah, il allait l'avoir cette fois!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Douglas Ramsey
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 29/12/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Traducteur universel
Profession : étudiant en ingénierie informatique
Points de rp : 170

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   Ven 10 Aoû - 10:19


    Il hocha la tête en affirmation suite à la réponse de Calisto; il préférait attendre et ouvrir son présent plus tard, question de praticité. Passée cette « formalité », les deux jeunes hommes prirent la direction du parc d’attraction. Plus ou moins dans le silence. L’ange parce qu’il frétillait d’avance à l’idée d’arrivée là-bas, et le traducteur parce qu’il repensait encore aux enfants et à celle qui n’avait plus de mère à cause d’un plan tordu du gouvernement et d’un extrémiste zélé. Ainsi, le jeune homme avançait sans vraiment regarder sa destination, suivant mécaniquement celui qui l’avait emmené jusqu’ici.

    Ils finirent donc par arrivés à destination, devant l’entrée. Là, Calisto déclara vouloir aller aux commodités. Après lui avoir répondu qu’il l’attendrait, Doug se retrouva seul le temps que son petit ami fasse ses magouilles. Evidemment, il ne comprit pas la référence de la situation, son esprit étant à des années lumières de cette « époque ». Seul et confronté au spectacle des personnes se hâtant d’aller faire la fête, une autre image vint se superposée à celle des entrepôts, c’était Adam et ses histoires farfelues. Sans comprendre pourquoi, Doug eut une pensée qui le fit sourire ; avec une telle vision, le voyant aurait matière à raconter pas mal d’histoires loufoques. Après cette pensée, d’autres choses virent squatter l’esprit du jeune mutant : les propos dudit voyant sur le monde et sur ses violences pas si inhabituelles que cela, et surtout sur la façon dont il fallait les « tolérer ». Son visage redevint grave et méditatif, une fête foraine, c’était probablement le lieux de prédilection pour aider les gens à « oublier » ce qui se passait dans la réalité, une sorte de bulle toute mignonne pleine de paillettes qui chasse les mauvaises pensées à coups de manèges et de barbes à papa…

    En poussant un léger soupir, il se dit qu’il n’était carrément pas d’humeur à faire la fête au final. Mais en même temps, il n’était plus trop d’humeur à faire grand-chose ces temps-ci, alors autant essayer. Il vit alors Calisto revenir des guichets et fut vaguement surpris quoique pas tant que cela, après tout, il n’avait même pas vu où se trouvaient les toilettes. Doug se força à sourire un minimum, pas trop, sinon ce serait totalement superficiel et moche, et lança d’un ton légèrement enjoué :

    – On y va ?



    Plus tard, dans l’après-midi, Doug prit un métro, direction l’institut. Le regard dans le vague, triste et un peu embué, il ne faisait pas vraiment attention à ce qui se passait autours de lui. Sur le trajet, il repensait à cette matinée et à Calisto. A ce que l’ange lui avait dit et à la vie qu’il allait avoir. Le garçon ailé allait retourner dans son pays d’origine car il avait fait un héritage. Cela lui promettrait de vivre convenablement et bien mieux que ce qu’il avait à New-York, Douglas en était certain. Mais il était triste… et pas seulement parce que cet héritage voulait dire que Calisto avait perdu un proche, mais parce que le traducteur ne le reverrait plus… Un jour peut-être, d’après les paroles optimistes de l’ange. Mais quelque chose dans ces mots n’avait pas vraiment réussi à convaincre Cypher, il ne savait pas quoi exactement et ne cherchait même pas à déceler ces nuances qui lui étaient toujours aussi étrangères.

    Assis sur un banquette, la tête appuyée contre la vitre, Doug regardait le plafond du métro, mal éclairé, relativement propre mais portant une forte odeur de transpiration ; l’heure de pointe était encore toute fraîche. Les yeux du jeune mutant se remplir à nouveau. Il les ferma et porta sa main au visage pour faire disparaître ce début de larmes, puis il regarda sur le côté : un siège vide. Il réalisait qu’il venait de perdre Calisto et que l’ange lui manquait déjà. Doug ne s’était pas battu pour le forcer à rester, il savait bien qu’un départ était souhaitable pour l’ange déchu. Il s’en voulait de ne pas être plus heureux pour lui en l’imaginant vivre dans de meilleures conditions. Mais il comprenait également à quel point il avait besoin de lui, inconsciemment.

    Maintenant Doug avait 18 ans… Il avait survécu à une horrible expérience… et il venait de voir son petit ami partir…

    Son portable se mit à vibrer dans sa poche, il y jeta un œil cinq minutes après la dernière vibration. Un message de sa sœur qui lui souhaitait un bon anniversaire. Par pur automatisme et sans conviction, Doug sourit en lisant ce petit texto. Puis il ferma la fenêtre des messages et ouvrit internet. Il avait 18 ans maintenant et il fallait penser à l’avenir…


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire. [PV Douglas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joyeux anniversaire. [PV Douglas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Les Hamptons :: Fête foraine-