Partagez | 
 

 Un bar... original [Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jessalyn Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/09/2011
Localisation : New York - Sûrement à l'hôpital -
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Contrôle et création du feu
Profession : Médecin
Points de rp : 20

MessageSujet: Un bar... original [Lyra]   Ven 27 Avr - 18:58

L’addition était payée par Lyra mais ce n’était que partie remise, il était hors de question pour Jessalyn de laisser payer sa sœur à chaque fois. Dans un signe de la main adressé au serveur, suivit d’un clin d’œil, Jess quitta le restaurant où elle venait de partager son premier repas avec sa sœur, depuis son arrivée. Elle espérait, d’ailleurs, que ce ne soit pas le dernier. Bien qu'i’ n’y avait pas de raison de douter de ce fait.

A peine sortie du restaurant, Jess vit un taxi. Elle se précipita sur le bord du trottoir en levant la main, comme elle avait vu le faire dans un tas de série américaine. Faut dire, que chez elle, elle n’avait eu que très rarement l’occasion de prendre un taxi trouvant le système de bus londonien parfait à tout point de vue. Elle n’avait cependant le truc pour appeler un taxi parce que la voiture passa devant elle sans même daigner ralentir, ce qui valut une moue sur les lèvres de Jessalyn et une injure qui lui échappa sans qu’elle ne puisse la retenir. L’avantage c’est qu’il n’était pas rare de trouver un taxi alors dès qu’elle en vit un autre, elle décida de ne pas laisser passer sa chance et se positionna un peu sur la route en faisant des grands signes à l’aide des deux bras. Bon, elle devait passer pour une touriste, ou une dégénérée mais au moins la voiture jaune se stoppa à sa hauteur et elle se tourna vers sa sœur un sourire victorieux sur les lèvres.

T’as vu ça ? Je deviens une vraie New Yorkaise !

C’était surtout ironique parce qu’elle s’y était prise comme une quiche pour arrêter le taxi. Mais l’important était de croire qu’on était douée, pas de l’être vraiment, non ? Et puis, le ridicule ne tue pas, sinon sa vie aurait été écourtée depuis longtemps. Une fois les deux sœurs à l’arrière de la voiture, Jessalyn donna une adresse dans Soho. Durant le trajet Jessalyn trouvait toujours le moyen de s’émerveillée de cette ville gigantesque, ce qui devait confirmer au chauffeur qu’elle était une touriste. En réalité, elle était résidente mais c’était tellement nouveau qu’elle ne voyait pas de problème à être considéré comme une touriste. Son cœur restait à Londres de toute façon.

Elles furent déposées à l’adresse indiqué et, une fois sortie de la voiture, Jessalyn attrapa sa sœur sous le bras pour l’amener devant le bar avec un énorme sourire. On était loin des bars conventionnels. Ici, c’était uniquement des hommes qui servaient, et seulement en sous vêtement. Il y avait une règle aussi qui disait que toutes les femmes qui enlevait leurs soutien-gorge – tout en gardant leur haut – avaient le droit à une première boisson gratuite, si bien qu’à l’entrée on pouvait voir une sorte de plafond en grillage ou pendait le haut des sous-vêtements d’un tas de femme.

C’était le genre d’endroit où il y régnait une bonne ambiance, où les gens venaient boire un verre et se détendre pour s’amuser et pas vraiment pour chercher des noises. Finalement, les seules personnes que Jessalyn pouvait plaindre c’était les serveurs qui devaient se manger des réflexions salaces de temps à autres. Bien que les femmes étaient toujours moins lourdes qu’un homme pouvait l’être face à une femme. Une musique rythmée tournait en fond et les serveurs tournaient entre les tables pour apporter les boissons ou prendre les commandes des gens assis sur leurs chaises en groupe et rigolant.

Ayant le bras de sœur, Jessalyn, la tira jusqu’à l’entrée pour se retrouver devant le comptoir ou un homme ne portait rien d’autre qu’un boxer se pointa tout sourire avant de leur poser LA question.

Alors, vous voulez une première boisson gratuite ou pas ?

Jessalyn relâcha sa sœur pour l’interroger du regard avec un petit sourire en coin. Puis, elle se tourna vers l’homme au sourire ravageur et enleva sa veste pour se retrouver en t-shirt. Passant les mains dans son dos, elle se dégrafa et laissa passer les bretelles par ses manches courtes sans rien avoir à enlever de son haut. Bref, elle tendit un soutien-gorge, tout ce qu’il y a de plus banale, au serveur qui s’attela à l’accrocher sur le plafond à l’aide d’un petit escabeau – donnant, par ailleurs, une bien meilleure vue – puis il descendit pour se pointer devant Lyra.

Et pour vous alors ?

En le voyant sourire, Jess était en train de se dire que si elle devait avoir un mec de manière permanente, elle voulait qu’il ait le même sourire que ce type. Mais elle effaça cette donnée de sa tête pour se reporter son attention sur Lyra avec un énorme sourire. Sérieusement, elle ne la forçait à rien et se foutait complètement de savoir si la première boisson serait à payer ou non. Mais elle adorait trainer sa sœur dans des endroits où cette dernière n’aurait pas songé à aller par elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: ue tu es complètemen   Ven 27 Avr - 20:39

Une fois l'addition payée par Lyra, les deux sœurs sortirent du restaurant en saluant le serveur. Désormais, le reste de la soirée était entre les mains de Jessalyn et Lyra se demandait si elle devait s'inquiéter ou non. Car, même en n'ayant vécu qu'à Londres et ne connaissant pas les moindres recoins de New York, elle savait intimement que sa jumelle lui avait dégoté un bar absolument improbable. Rien de dangereux, bien évidemment, mais le genre de bars, bien planqué dans une petite rue, qu'il fallait vraiment connaître pour s'y rendre. Dans la rue, Jess tenta de héler un taxi mais la voiture jaune en question ne s'arrêta pas pour un sou, ce qui fit bien rire Lyra et arracha un juron bien senti à Jessalyn. Cependant, vu que cette dernière ne s'avoua jamais, mais alors jamais vaincue, elle se précipita presque sous les roues du second taxi qu'elle aperçu, tout en gesticulant comme il se devait. Ensuite, toute fière, elle affirma ironiquement qu'elle avait tout de la vraie New-Yorkaise.

- Mmh, y a encore du boulot au niveau du style. Parce que là, t'es limite insortable.

Petit sourire taquin aux lèvres et regard pétillant, Lyra monta dans le taxi à la suite de sa jumelle, qui donna une adresse en plein Soho au chauffeur. Son sourire ne se décrocha pas de ses lèvres du trajet, écoutant Jessalyn s'extasier sur ce qu'elle voyait au dehors. Quand même, Londres n'avait rien de la petite ville de campagne ou du village de pêcheurs, et depuis le temps qu'elle vivait ici, la jeune Anglaise s'était familiarisée avec ces immenses gratte-ciels qu'on ne trouvait effectivement pas dans la capitale anglaise.

Bientôt, le chauffeur les déposa à l'adresse que lui avait indiquée Jessalyn et Lyra inspira profondément. Elle savait mieux que quiconque qu'elle pouvait s'attendre à tout. Et son intuition lui donna raison. La traînant par le bras, Jess l'embarqua dans un bar dont Lyra ignorait jusqu'à l'existence même. Il fallait dire qu'elle ne venait pas beaucoup dans ce coin, les rares fois où elle sortait, car l'Upper East Side était plus au nord de Manhattan que Soho. Cela lui aurait fait une sacrée trotte. Bah, il fallait bien qu'elle change un peu ses horizons, sinon elle deviendrait rapidement l'une de ces mémères bien cadrées par leurs inébranlables petites habitudes. Mais dès qu'elle entra et vit la... décoration, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Il fallait qu'elle s'y fasse, après vingt-six ans elle devrait savoir que sa jumelle avait des goûts bien plus originaux et osés que les siens. Elle n'avait absolument rien contre les serveurs en boxer (tout de même, elle n'était pas nonne pour autant, elle n'allait pas s'en plaindre !) mais n'empêche que les soutiens-gorges suspendus, c'était peut-être un peu too much.

- Bon sang, depuis le temps je devrais savoir que tu es complètement cinglée, murmura-t-elle, en ne pouvant malgré tout réprimer un sourire. Je dois me rendre à l'évidence : tu es toujours aussi extravagante !

Et c'était tant mieux ! Venant de Lyra, c'était un compliment, elle ne tenait pas à ce que sa sœur devienne aussi coincée qu'elle. Leur vie serait tellement plus triste si Jess ne venait pas y mettre un peu de piment ! Une fois de plus, Lyra se rendit compte à quel point elle était terne. Elle passait partout sans qu'on la remarque. Dans certaines situations, c'était parfois pratique d'être pratiquement invisible, mais ce n'était pas terrible pour avoir une vie sociale digne de ce nom. Elle n'était pas le genre de fille qu'on remarquait au premier coup d’œil. Elle n'était ni vive, ni enjouée, ni lumineuse. Elle était fade, et c'était exactement le sentiment que James avait voulu lui donner. Il avait bien réussi son coup. Elle devrait peut-être revoir sa garde-robe ou faire quelque chose pour ses cheveux, sans avoir recours à une décoloration. C'était stupide, vu qu'elle était déjà blonde naturellement. Mais il y avait certainement un produit miracle, une quelconque plante qui redonnerait plus de vivacité à sa tignasse blonde, histoire de la rendre plus lumineuse. Vraiment, à cet instant précis, elle avait la sensation d'être bien terne à côté de sa pétillante moitié

En quelques secondes, Jessalyn l'avait traînée vers le bar. Un serveur, le popotin bien moulé dans un boxeur, leur demanda si elles voulaient un verre gratuit. Lyra observa sa soeur retirer son soutien-gorge, sans aucune hésitation, par dessous son pull, le seul moyen d'avoir droit à un verre gratuit. L'air soudain plus bougon, Lyra fut à deux doigts de se refermer comme une huître trop craintive. En plus d'être terne, voilà maintenant qu'elle devait avoir l'air morose et chétive. Non, là il fallait se secouer un peu. Elle devait faire un effort, surtout devant l'enthousiasme de Jessalyn. Après le voyage qu'elle avait fait, le mal qu''elle s'était donné pour trouver un job à l'hôpital et un appartement et le fait qu'elle se soit donné la peine de trouver un bar sympa et original afin de la dérider un peu, elle pouvait bien faire cet effort. Allez, c'était drôle, après tout ! Et elle n'allait pas cracher sur un verre gratuit.

- Va pour le verre gratuit !

Alors, avec un sourire malicieux identique à celui de Jessalyn, Lyra dégrafa son propre soutien-gorge, en dentelle rouge et noire, et le fit passer par sa manche pour le tendre au serveur, qui hocha de la tête avec un sourire à tomber par terre et qui remonta sur son escabeau pour accrocher le sous-vêtement à côté de celui de Jessalyn. Quelques instants plus tard, leur bière gratuite à la main, les deux sœurs s'installèrent à une table un peu plus loin.

- Bien vu, je n'aurais jamais mis les pieds dans ce bar, dit-elle à Jessalyn, plus détendue maintenant qu'elle avait sa bière et qu'elles étaient assises dans un coin. Mais ça vaut le coup rien que pour les serveurs. C'est bien dommage qu'on sorte de table.

Nouveau sourire malicieux. Lyra but quelques gorgées du précieux liquide tout en regardant autour d'elle. Sans être bondé, le bar était bien rempli, ayant une clientèle fidèle. Et ce qui la rassurait également, contrairement au restaurant, il n'y avait ni bougie ni eau dans leur périmètre. Donc, pas d'accident en vue.

- Bon, nous avons suffisamment parlé de moi, au restaurant, déclara alors Lyra. Toi, comment tu vas ?

Comme elle le savait parfaitement, James était désormais derrière elle et ne devait plus s'en préoccuper. En trois ans, il n'était plus réapparu et Lyra ne craignait plus de le revoir. Du moins, elle espérait vraiment qu'il ne remettrait plus les pieds à New York, du moins s'il l'avait quittée. Il avait disparu d'un telle manière que si elle ne le connaissait pas, elle pourrait penser qu'il disposerait d'un pouvoir mutant. Maintenant, c'était sur sa jumelle et elle qu'elle devait se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/09/2011
Localisation : New York - Sûrement à l'hôpital -
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Contrôle et création du feu
Profession : Médecin
Points de rp : 20

MessageSujet: Re: Un bar... original [Lyra]   Mer 2 Mai - 20:54

Par principe, plus que par ce qu’elle était vexée – ce qui n’était vraiment pas le cas – Jess fit une grimace à sa sœur de manière amusée quand celle-ci lui annonça qu’elle n’était limite pas sortable. Ok, elle travaillerait son style en ce qui concerne le fait d’appeler un taxi parce que, vraiment, dans les films c’était trop classe comme action. Elle nota ça dans un coin de sa tête servant à répertorier les choses qu’elle devait apprendre à faire. C’était dans ce coin de sa tête que se trouvait la chose à faire suivante : « emmener sa sœur dans un bar ou l’on pouvait avoir une boisson gratuite contre un sous vêtement ». Ce qui était en phase de ce faire et où Jessalyn apprécia grandement la réaction de sa sœur qui employa le terme « cinglée » pour la qualifier. On pourrait s’en offenser mais Jess, avait cette tendance à prendre ça comme un véritable compliment. Une vie étant trop courte, il fallait bien pouvoir s’amuser, non ?

Tu sais, à la base j’aurais jamais tu être aussi cinglée, c’est toi qui a dû me filer la partie qui devait te revenir.

Sous-entendu, elle était cinglée pour deux suite à un mélange qui avait dû se faire bien avant la naissance. Comme si c’était un gène qu’on pouvait s’échanger dans le ventre de sa mère. Quoique cette idée lui plaisait bien, imaginer deux fœtus en construction qui déjà communiquait ensemble pour s’échanger des traits de caractère et tout. Du pure délire mais amusant à imaginer. Ce que Jess ignora, cependant, ce fut tout ce que sa sœur pouvait penser d’elle-même, se voyant terne. Elle aurait demandé l’avis de Jess que cette dernière lui aurait donné 50 raisonnements pour lui expliquer qu’elle n’avait rien de terne. Et même si on pouvait imaginer qu’elle n’était pas objective, elle ne démordrait pas sur ce point : sa sœur était géniale.

Au moment où le serveur demanda à Lyra ce qu’elle coulait faire, Jess la vit se refermer un court instant. Elle en arriva à se dire que cette expérience était peut-être un peu trop mais, très rapidement, Lyra se reprit pour opter pour le verre gratuit, ce qui provoqua un énorme sourire sur les lèvres de Jess. Elle aurait même bien dit au serveur que cette action, venant de Lyra, valait facilement deux consos gratuites mais elle décida de s’abstenir afin de ne pas mettre sa sœur dans une situation encore plus délicate. Et voilà, première tournée gratuite, qui allait s’en plaindre sérieusement ? Elles s’installèrent ) une table, Jess ne pouvant s’empêcher de poser son regard un peu partout et surtout sur les serveurs qui tournaient dans la salle dans leur mini tenue.

Lyra expliqua qu’elle n’aurait jamais mis les pieds d’elle-même dans un bar comme celui-ci et Jess posa un regard amusé sur elle dans une mimique qui voulait dire « Non, c’est vrai ? », il était bien évidemment question d’humour et non pas de jugement de valeur. La plus part des gens ne mettraient jamais les pieds dans un truc comme ça et ce n’est pas pour autant qu’ils s’en voudront toute leur vie. Et il était clair qu’elle était d’accord avec Lyra sur le fait que ça valait le coup pour les serveurs, rien à voir avec cette histoire de plombier moustachu.

Je vois d’ici la page du jour du journal intime : « Cher journal, aujourd’hui ma jumelle diabolique m’a trainer dans un endroit de débauches mais une part de moi à apprécier et j’ai bien peur d’y retourner seule et en cachette pour n’avoir que pour moi l’ensemble des serveurs… »

Jessalyn fit un clin d’œil en plus du sourire qu’elle avait sur les lèvres prouvant que cette phrase était à prendre avec humour. De toute façon, quand il ne s’agissait pas d’humour, ça avait tendance à ce voir tout de suite sur le visage de Jessalyn ainsi que dans le ton qu’elle employait qui était bien plus énervé que d’habitude. Et sans qu’elle ne sache pourquoi, il était maintenant temps de parler d’elle. Elle bloqua un instant, le verre près de sa bouche parce qu’elle s’apprêtait à boire, avant de se mettre à réfléchir.

Tu sais, j’ai trouvé une super place à l’hôpital. Je te retrouve toi et hormis le fait de ne pas savoir appeler correctement un taxi, je crois que cette ville me plait bien. Bon l’Angleterre reste carrément plus cool mais c’est pas comme si je ne pourrais plus jamais y retourner de ma vie. En fait, ce qui me manque pour être complètement heureuse c’est un de ses serveurs.

Jessalyn s’énervait souvent pour rien et contre un tas de gens à partir du moment où elle estimait que c’était nécessaire – et ça arrivait facilement et souvent – de ce fait, elle ne gardait que très rarement une rancune quelconque. En clair, elle n’avait jamais de raison de ne pas aller bien, estimant régler ses problèmes au fur et à mesure que les choses se présentent à elle. Elle n’était même pas nostalgique de son Angleterre natale parce qu’elle avait fait ce choix en connaissance de cause et savait qu’elle pouvait y retourner quand elle voulait. En fait, elle s’estimait bien trop jeune pour s’encombrer de problème, elle aurait tout le temps pour ça le jour où elle se rangera un peu. Et, l’avantage avec ce genre de réaction c’est qu’elle se sentait très rarement mal. Les choses allaient bien, même très bien.

Ou alors, les types à la table là-bas, qui n’arrêtent pas de regarder dans notre direction.

Elle désigna discrètement la table en question ou deux hommes buvaient un verre et qui, effectivement, regardaient dans leurs directions assez régulièrement, cela dit c’était le jeu quand on sortait entre jumelle, c’était facile de s’attirer les regards des personnes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: Re: Un bar... original [Lyra]   Lun 7 Mai - 13:26

Lyra fut franchement mal à l'aise, tout du moins au début. Le principe de voir tous ces sous-vêtements accrochés à une grille en échange d'un verre gratuit, elle trouvait ça quand même un peu étrange, voire un peu glauque si elle écoutait la petite voix dans sa tête. Mais c'était avant de se rappeler les soirées qu'elle avait passées dans le quartier punk de Londres. Il y avait franchement pire, comme endroits. Et sans oublier les serveurs uniquement vêtus d'un boxer qui moulait exactement ce qu'il fallait. Il serait hypocrite de sa part d'assurer que cet endroit, au fond, ne lui plaisait pas. Bon, peut-être ne viendrait-elle pas y passer toutes ses soirées, mais quand on voulait boire un verre avec des copines ou avec sa sœur, en l'occurrence, l'endroit s'y prêtait bien. Jessalyn affirma, en traînant sa sœur vers le bar, que Lyra lui avait sans doute refilé le grain de folie qui aurait dû lui revenir. Esquissant un sourire, la réplique de l'hydrokinésiste se fit taquine.

- J'en suis encore désolée. Mais, tu vois, je me suis dis qu'il valait mieux que l'une de nous deux soit un peu plus... sérieuse. Si on était cinglées toutes les deux, on ne s'en serait jamais sorties.

Et quand elle voyait avec quel talent Jessalyn parvenait à se mettre dans des situations parfois absurdes, Lyra se disait que si elles s'y mettaient à deux, ce serait catastrophique. Pourtant, jamais Lyra ne reprocherait cela à Jess. Au moins, elle n'avait pas froid aux yeux et trouvait toujours un moyen de se sortir de situations apparemment inextricables. Ce dont elle savait incapable. Lyra n'avait ni l'assurance ni la gouache de sa sœur, cela s'était vu dès leur entrée à l'école. Avec son caractère tranquille, elle avait toujours été celle qui restait un peu dans son coin et qu'on venait bousculer tout en sachant qu'elle n'oserait pas répliquer, alors que Jessalyn savait déjà se faire entendre, sans pour autant jouer les tyrans. On l'entendait, certes, mais loin d'elle d'avoir un mauvais fond. Mais ce n'était plus le moment de s'apitoyer sur elle-même, et Lyra capitula en donnant son soutien-gorge au serveur. Après tout, elle pouvait bien jouer le jeu.

À leur table, les jumelles purent retrouver un peu de cette intimité qui leur avait manqué, à l'une comme à l'autre. On avait beau dire ce qu'on voulait, les jumeaux n'étaient pas vraiment des frères et sœurs comme les autres. Il y avait les fusionnels et ceux qui étaient dans une rivalité incroyable. C'étaient deux extrêmes, aussi malsaines l'une que l'autre, et Lyra était plutôt contente de voir que Jessalyn et elle avaient pu trouver un équilibre. Elles avaient le besoin d'être ensemble tout en ayant suivi leur propre voie. Les arts et la médecine, deux disciplines opposées. Il était bien qu'elles aient chacune leur propre vie, il n'était pas bon de dépendre exagérément de quelqu'un tout en oubliant d'établir des contacts avec les autres, surtout lorsque l'un des jumeaux avait une trop grande emprise sur l'autre à ce niveau. C'était vraiment comme dans un couple, quand le mari ou la femme se montrait incroyablement jaloux et possessif. Durant ces six dernières années, elles avaient vu qu'elles pouvaient mener leur vie chacune de leur côté. Pourtant, en ayant à nouveau sa sœur en face d'elle, Lyra se rendit compte à quel point sa présence lui avait manqué. Comme si, durant ces années, quelque chose lui avait cruellement manqué pour pouvoir être heureuse, mais sans parvenir à savoir exactement de quoi il s'agissait. Comme lorsqu'on essaye de se rappeler d'un rêve qu'on venait de faire mais qu'on voyait les images s'effilocher peu à peu...

Jessalyn lui expliqua alors qu'elle avait trouvé un super poste à l'hôpital et qu'elle en était satisfaite. Et maintenant qu'elle s'étaient retrouvées, tout était bien. Elle trouvait New York sympa, même si, Lyra fut entièrement d'accord avec elle, Londres restait bien plus cool. Elle était heureuse de voir que sa jumelle s'adaptait si bien à la vie américaine, bien différente de la manière de vivre à l'anglaise. Elle devrait encore apprendre à héler un taxi correctement, mais dans l'ensemble, elle s'en sortait bien. Jessalyn avait beau avoir un sacré carafon, elle réussissait néanmoins toujours ce qu'elle entreprenait, ce dont Lyra était fière. D'après Jess, la seule chose qui lui manquait désormais, c'était l'un de ces serveurs.

- D'abord les pompiers, ensuite les serveurs... J'ai toujours su que tu avais bon goût, répondit Lyra. Ce serait vicieux de ma part de revenir ici toute seule, alors que c'est toi qui m'y a emmenée. Il y a suffisamment de serveurs pour qu'on puisse se les partager.

Jessalyn attira alors son attention sur deux types, installés à une table non loin de la leur, et qui jetaient régulièrement des coups d’œil dans leur direction. Et il fallait noter qu'il étaient plutôt craquants. Tous deux plutôt grands, les épaules larges. L'un était blond, les cheveux en bataille et avait des yeux bleus au regard perçant, translucide. Le deuxième, dont la chevelure brune avait une légère longueur, avait une petite barbe de trois jours et un regard gris acier. Pas d'un gris vague et mou, un gris qui brillait comme le métal. Quand Lyra croisa son regard, il lui sourit et les pommettes de la jeune femme prirent instantanément une délicate couleur framboise. Sans trop savoir pourquoi, elle se sentait incroyablement gênée lorsqu'un homme la draguait gentiment, ou même lorsqu'un type lui souriait gentiment dans le métro ou dans une file d'attente à la caisse d'un supermarché. Dans ces cas-là, invariablement, elle fuyait le regard et baissait la tête, si elle était dans l'incapacité de s'enfuir en courant. Sans doute des séquelles de l'épisode "James". Elle devait simplement reprendre confiance en elle et en l'homme en général, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Et honnêtement, elle n'était pas certaine d'avoir envie d'être abordée ce soir. Elle faisait toujours preuve d'une immense maladresse, dans ce genre de circonstances.

Bien entendu, après quelques paroles entre eux qu'elle ne put entendre depuis là où elle était assise, les deux hommes ne mirent pas longtemps avant de se lever tous deux pour venir les saluer à leur table. Nerveuse, Lyra fut intérieurement heureuse de ne pas avoir d'eau à sa proximité. Dans le cas contraire, elle était certaine que cette eau aurait passé d'un état presque solide à de la vapeur, et inversement, comme un yo-yo complètement affolé. Elle jeta un regard à la limite de l'inquiétude à sa sœur. Si elle se voyait de l'extérieur, elle se serait certainement dit qu'elle voyait deux zombies se rapprocher d'elle alors qu'elle était dans l'incapacité même de bouger.

- Bonsoir, les filles, dit alors le grand blond, le ton courtois et joyeux.

À côté de lui, le grand brun ne la quittait pas des yeux - elle, Lyra - un sourire paisible mais néanmoins éclatant aux lèvres. Lyra fut à deux doigts de prendre ses jambes à son cou pour claquer la porte du bar, quitte à passer pour une folle furieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jessalyn Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/09/2011
Localisation : New York - Sûrement à l'hôpital -
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Contrôle et création du feu
Profession : Médecin
Points de rp : 20

MessageSujet: Re: Un bar... original [Lyra]   Sam 19 Mai - 2:04

L’idée que, toutes les deux, puissent avoir un grain avait son charme. Le duo de choc que ça aurait fait, ingérables pour leurs parents et l’entourage n’aurait plus qu’à s’accrocher pour suivre les deux tornades qu’elles auraient été. Oui, une idée sympa sur le papier mais pas franchement viable en réalité. Heureusement que Lyra était Lyra, avec son côté sérieux et ça façon de remettre dans le droit chemin quand il le fallait. Jessalyn n’avait aucune idée de la manière dont elle aurait pu finir su sa sœur n’avait pas été là, lui permettant de faire les bons choix alors que Jessalyn ne pensait qu’à s’amuser. Il y avait peu de chance que Jess ait fini à travailler dans un hôpital si Lyra n’avait pas été là. Peut-être qu’elle aurait cherché à monter un groupe de musique pour le fun, ou qu’elle serait partie à l’aventure dans des paysages exotiques, enfin que des trucs qui ont l’air super cool comme ça mais qui en réalité l’était un peu moins. Du coup, toujours avec un air amusé qui n’avait rien de sérieux, Jess haussa les épaules.

Tant pis, tu sais pas ce que tu loupes

C’était limite si Jess n’avait pas tiré la langue comme une sale gamine. Et puis c’était le genre de chose qui lui avait manquée. Elle ne le réalisa pas en étant avec Lyra, elle l’avait toujours su. C’était compliqué à expliquer de toute façon comme relation, à croire que seuls des jumeaux pouvaient en comprendre d’autre. Elles n’étaient pas aussi fusionnelles que certain couple de jumeaux mais, cela n’empêchait pas que sans Lyra, Jess avait l’impression qu’il lui manquait une partie d’elle-même. Et vu l’échange qu’elles venaient d’avoir, il semblerait que le côté manquant était celui qui faisait être raisonnable, autant dire qu’elle ne pouvait pas s’en passer ! Bref, comme elle l’avait dit à sa sœur tout allait bien dans le meilleur du monde mais, elle ne serait pas contre un des serveurs.

Jess avait une façon particulière de gérer les hommes. Il n’y avait jamais rien de sérieux dans sa vie à ce niveau-là, estimant qu’elle avait tout le temps de se prendre la tête dans une relation de couple. Les choses luis plaisaient comme elles étaient. Un type lui plaisait bien, et si elle n’avait pas l’occasion de tester une approche, alors il y en aurait un autre qui saurait lui plaire plus tard. Des histoires qui ne dépassaient rarement la nuit, souvent par sa faute. Les choses étaient assez claires avec elle : s’amuser, ok. Jouer au couple, pas question.

Ok pour le partage mais c’est moi qui choisit en première !

Il n’y avait qu’un genre d’homme que Jess s’interdisait d’approcher : ceux que Lyra appréciait. Jamais elle n’empiétait sur le terrain de Lyra, et si elle l’avait fait alors c’est qu’elle n’avait pas été au courant que Lyra avait envie de quelque chose avec cette personne. Parce que Jess était un peu trop volage, elle ne voyait pas l’intérêt de jouer sur les mêmes tableaux que Lyra qui, elle, était déjà plus sentimental. Quoiqu’il en soit, Jess parcourait la salle des yeux, expliquant au passage que deux types ne les quittaient pas du regard, pour choisir le serveur qu’elle allait choisir… Du moins, virtuellement. Les pauvres devaient passer leurs soirées à se faire draguer, il y avait peu de chance qu’elle réussisse là où tout le monde essayait.

Alors qu’elle détaillait la salle, une voix se fit entendre et au lieu de porter son regard sur les deux hommes, c’est d’abord sur sa sœur qu’elle posa les yeux. Dans un sourire encourageant, comme pour prouver à Lyra qu’elle ne craignait rien, Jessalyn se décida à porter son attention sur les deux hommes. Blond et brun, l’embarras du choix bien que le brun semblait déjà avoir une préférence pour Lyra. C’était le genre de chose que Jessalyn ne comprenait pas. Enfin, pas qu’elle ne comprenait pas qu’on s’intéresse à sa sœur, ça c’était logique. Mais comment les gens pouvaient avoir une préférence quand, en face d’eux, ils avaient deux copies conformes ? En y réfléchissant c’était logique, elles se ressemblaient mais leurs caractères différents leur donnaient une allure différente.

Salut. D’un sourire joyeux, elle avait répondu avant de donner un discret coup de coude à sa sœur pour qu’elle réagisse. Et parce qu’elles étaient là pour s’amuser, qu’elles ne craignaient rien dans ce genre bar et que ça n’engageait à rien, elle reprit très vite. Vous voulez vous asseoir ?

Lyra la tuerait probablement mais, franchement, elle n’allait quand même pas éconduire ces deux personnes, ça aurait été dommage. Au pire, s’ils s’avéraient saoulant ou trop lourd, elle saurait parfaitement retirer son invitation d’une façon bien à elle.

A condition qu’on puisse vous offrir un verre en échange…
Et si ça ne vous dérange pas, bien sûr ? S’empressa de continuer le brun.

Jessalyn laissa Lyra répondre parce qu’en parlant le brun regardait surtout Lyra. Au moins il avait un côté prévenant. Bon, elle, elle s’en foutait un peu mais ça correspondait peut-être plus à Lyra, ce qui tombait bien vu que c’était elle qu’il ne lâchait pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lyra Webster
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 06/09/2011
Localisation : Upper East Side, Manhattan
Clan : neutre
Age du personnage : 26 ans
Pouvoirs : Hydrokinésie : manipulation de l'eau et de ses changements d'état, extraction de l'eau des corps et objets autour d'elle. Condensation de l'eau présente dans l'air (brume) et contrôle des courants marins, par conséquent des vagues, à partir du niveau 3.
Profession : Artiste, enseignante de dessin et d'arts plastiques à l'université.
Points de rp : 50

MessageSujet: Re: Un bar... original [Lyra]   Jeu 24 Mai - 23:21

Lyra était un peu embêtée. Elle n'était pas sûre d'être prête pour ce genre de situations. Depuis son hospitalisation, elle avait toujours pris soin de garder la tête baissée et d'éviter le regard et les avances des hommes, ayant une peur quasi panique d'être approchée par un être humain mâle. Elle savait parfaitement d'où ce sentiment venait, et manifestement elle n'avait pas encore réussi à faire complètement le deuil de son traumatisme. C'était embêtant pour elle, car elle avait vraiment envie de se sortir de cette situation et d'aller de l'avant pour de bon. Depuis peu, elle se surprenait parfois à rêver à retrouver quelqu'un, sans oser se l'avouer. C'était un premier pas, mais elle en avait encore un plus grand à faire : apprendre à faire à nouveau confiance pour se laisser approcher...
La jeune femme était néanmoins admirative devant l'aisance de sa sœur de manière générale, et en particulier avec les hommes. Elle n'avait aucune envie de s'engager pour le moment et c'était tout aussi bien comme cela. les deux sœurs n'avaient que vingt-six ans, elles avaient encore tout le temps pour se caser, et Lyra se disait que Jessalyn avait bien raison de prendre son temps et de s'amuser. Comme avec l'un de ces serveurs, par exemple.

- À toi l'honneur, je t'en prie.

En ce qui concernait les hommes, si Jessalyn ne prenait aucune relation au sérieux, Lyra, quant à elle, était une incorrigible romantique. Une véritable fleur bleue, c'en était même parfois handicapant. Il n'y avait qu'à voir où cela l'avait menée. Avec James, elle avait encore l'excuse de l'âge, elle avait tout juste dix-neuf ans lorsqu'elle l'avait rencontré et s'était installée avec lui outre-atlantique un an plus tard. Elle était si jeune, oh si jeune... elle était persuadée que James était son prince charmant et la désillusion avait été plus que cruelle. Du coup, elle y regardait à deux fois lorsqu'un homme l'abordait et la plupart du temps, elle l'éconduisait gentiment.

Et quand les deux hommes s'approchèrent de leur table, Lyra sentit immédiatement un malaise bien connu l'envahir. Elle n'était pas à son aise, mais alors vraiment pas. Mais ce qui n'était pas le cas de Jessalyn. Elle était parfaitement à son aise, comme à son habitude, ce qui impressionnait la jeune hydokinésiste à chaque fois. Les deux jeunes hommes semblaient gentils, mais le regard du brun lui pesait presque. Il était séduisant, tout à fait son genre, même. Son malaise devait être flagrant, mais au fond d'elle, elle était heureuse de cette attention et se demandait comment réagir. Elle avait perdu tous repères en matière de drague depuis l'épisode James, et elle devait avoir l'air d'une véritable nouille. Elle avait envie d'engager la conversation mais elle semblait presque bloquée... Pendant que ce conflit intérieur s'agitait en elle, Jessalyn les avait invités à s'asseoir à leur table et le blond leur proposa en contrepartie de leur offrir un verre.

- Et si ça ne vous dérange pas, bien sûr ? ajouta le beau brun, manifestement soucieux de ne pas les ennuyer.

- N... Non, bien sûr ! Asseyez-vous,
répondit Lyra, la voix légèrement bégayante.

- Super, alors je vais chercher les bières, déclara son ami d'un ton joyeux.

Et il se dirigea vers le bar tandis que son ami prenait place à côté de Jessalyn, son regard doux posé sur Lyra et un sourire paisible sur les lèvres. Il était drôle qu'il ne la quitte pas des yeux, alors qu'il avait Jessalyn à côté de lui, la copie conforme de sa sœur. Cela se tenait sans doute dans le fait qu'elles ne devaient pas se tenir de la même manière, ne devaient pas avoir les mêmes expressions, bien qu'elles aient des traits identiques. On le savait bien, les jumeaux avaient beau se ressembler, ils avaient néanmoins chacun leur personnalité et cela influençait souvent sur leur attitude.

- Alors, peut-on connaître vos noms ? demanda Lyra en se détendant un peu, échangeant un regard avec sa sœur.

- Shane Powell, et le gaillard, là, c'est Derek Weaver, expliqua le beau brun en désignant son ami qui ramenait les bières à la table, pour ensuite prendre place à côté de Lyra.

- Enchantée. Je suis Lyra, et voici Jessalyn, ma soeur.

Il était vrai qu'une fois les présentations faites, les choses devenaient plus faciles. La jeune Anglaise s'autorisa un sourire plus spontané, plus joyeux. Bon, soyons tout de même attentive, la bière contenait un pourcentage d'eau suffisant pour qu'un brusque changement se remarque...

- Alors, les filles, d'où est-ce que vous venez ? s'intéressa Derek.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un bar... original [Lyra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bar... original [Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-