Partagez | 
 

 Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 23 Fév - 15:15

Une odeur de moisi et de vieux, une pièce ridiculement petite éclairé par la seule lueur d'une ampoule que la vie commençait à quitter. Voilà comment décrire le nouvel habitat de Daken. Depuis sa capture et son évasion de chez les fédéraux, il devait faire profil bas, il aurait bien sûr put trouver refuge chez les Damnées mais c'était tout bonnement hors de question, depuis quelques semaines et même avant qu'il soit capturer, son estime pour se groupe baissait de jour en jour. Faire valoir le droit des mutants, défendre leur cause n'était pas la sienne. Daken recherchait, le pouvoir, l'argent mais surtout la vengeance, aussi l'interdiction de s'en prendre à l'institut et à leurs membres n'était donc pas pour arranger les affaires du griffu. Il avait donc décidé de resté dans leurs camps, mais il n'obéirait pas à certaines de leurs règles, peut importe de s'en faire des ennemis. Dark Wolverine n'avait pas peur d'eux, à la limite la seule personne qu'il pouvait craindre c'était Sélène, pour la simple et bonne raison qu'il ne connaissait pas ses pouvoirs, mais qu'il connaissait sa puissance. Après tout Magnéto était un vieillard, qui mourrait dans son lit sous peu, et les quelques autres puissances de se groupe, ne lui arrivait pas à la cheville ne matière de combat brute. Daken n'était peut être pas le plus puissant mutant, mais son pouvoir couplé avec sa connaissance du combat le confortait dans son idée. Il avait donc trouvé refuge dans un sordide garde meuble, préférant la misère de se lieu à l'hypocrisie du Dakota Building. Daken était peut être une ordure, mais il faisait ce qu'il disait.

Enfin bon passons. C'est donc dans cet endroit que le fils d'Itsu feuilletait divers papier et photo, il avait mené une enquête assez approfondit sur l'institut et ses occupants. Pendant la période de ''vacance forcé'' qu'il avait subi c'est l'un de ses indicateur qui avait terminer l'enquête à sa place, ce qui fut le dernier travail de se pauvre homme, Daken ne pouvait se permettre de laisser des traces. Il avait même du se séparer de sa voiture pour en voler une plus discrète et donc moins classe mais bon, tant pis. Le griffu regardait donc le dossier qu'il avait entre les mains, il savait donc maintenant que Wolverine avait prit en affection plusieurs élèves de l'institut et plus particulièrement une certaine Malicia, Tabitha Smith (qu'il connaissait un peu) et une dernière en liste : Hella Healt. Daken s'arrêta sur ce dernier nom, mais pourquoi ? Tout simplement parce qu'il en était le tuteur et qu'il devait veiller sur elle au grain. C'était la personne parfaite pour laissé un message. Une fois les informations dont il avait besoin furent bien encré dans sa tête il se releva et sortit du garde meuble, il faudrait vraiment qu'il songe à prendre un appartement sous un faux nom, il avait assez de fausse cartes d'identité pour le faire, mais pour le moment il se concentrait sur son objectif du jour.

Habillé plus simplement que d'habitude, Daken arborait un simple t'shirt noir sans manche, avec une veste en cuir de même couleur, il portait un jean bleu banal et des converse totalement noir, un style tout à fait banal. Le griffu regarda sa montre, il était minuit, il prit donc sa voiture et se dirigea vers une supérette ouverte 24/24, ce qui ne fut absolument pas dur à trouver. Une fois dans ce magasin il trouva rapidement ce qu'il cherchait, des cordes d'escalades épaisses et résistantes, pour la fin de son plan, il n'avait besoin que de cela et de ses mains, et peut être ses pieds aussi histoire de prendre un peu de plaisir quand même sinon cela n'en valait pas la peine, on est pas des bêtes.... ha là en l'occurrence si en fait. En sortant de l'endroit il regarda à nouveau sa montre : une heure moins le quart, il avait encore le temps, au dire du dossier, la jeune Hella avait pour habitude de faire le mur le soir pour revenir à pas d'heure le matin, généralement une heure avant que l'institut ne se réveille, et sa cela arrangeait bien ses affaires, faut avouer que c'est aussi pour cela qu'il l'avait choisit elle.

Daken passa donc le temps dans un bar quelconque, à boire whisky sur whisky et à fumer clope sur clope. Ce n'est qu'aux alentour de cinq heures qu'il se décida à bouger. Reprenant sa voiture il se rendit directement vers l'institut et il gara sa voiture à cinquante mètre du portail qui était fermé, histoire de ne pas trop attirer l'attention, puis il sortit de son véhicule pour venir s'assoir sur le capot, il sortit une énième clope, se l'alluma et attendit. Ho bien sur peut être que la jeune femme venait juste de rentrer, mais dans se cas il aurait sentit une odeur humaine particulière, hors là les odeurs humaines étaient particulièrement faible comparer à celles de la forêt, moralité ? Personne n'était passé par la ces quatre dernière heures. Bien entendu il se pouvait aussi que la jeune femme soit resté à l'institut mais il en aurait vitre le cœur net.

Et c'est aux alentours de six heures du matin alors que le soleil commençait à se lever que Daken sentit une odeur différente, quelqu'un approchait pour entrer, ou plutôt rentrer à l'institut. Parfait la voilà qui arrivait. Daken eu rapidement la confirmation que c'était bien la jeune femme, il la reconnaissait, la suite le griffu l'appréhendait un peu, il n'aimait pas trop frapper les jolies filles mais là il allait devoir si résoudre c'était pour la bonne cause... heu non c'était pour sa cause tout court. Daken descendit de son capot de voiture, écrasa sa clope et s'avança vers la jeune femme, il attendit une fois à quelques mètres de Hella il l'interpella, histoire quand même d'être sûr de ne pas se planter de personne, on ne sait jamais, un métamorphe est si vite arrivé.


Hé gamine, c'est toi Hella Healt ?


Oui c'était assez sommaire, mais Daken n'était pas vraiment la pour tailler le bout de gras, il était la pour la taillé elle plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 23 Fév - 17:27

Etre jeune avait ses avantages, comme celui de pouvoir passé toute une journée éveillée et de, après quelques heures de repos, pouvoir repartir pour une nuit complète en sachant qu’une autre journée l’attendait le lendemain. Elle avait pris cette habitude dès son arrivée à l’institut, sa liberté conditionnelle impliquait qu’elle suive les cours de l’institut, qu’elle travaille à mi-temps au commissariat mais, rien dans son contrat, n’indiquait qu’elle ne pouvait pas faire le mur la nuit venue pour aller prendre l’air. En tout cas, ce n’était pas écrit noir sur blanc alors elle s’autorisait cet écart de conduite. De toute façon, elle était partie du principe qu’elle était obligée de sortir la nuit, sinon elle finirait par fondre une durite sur le premier élève venu. L’enfermement n’avait jamais été son truc, probablement normal pour une gamine qui avait passé pas mal de temps dans la rue. Les choses n’étaient pas simples à ce moment-là, voir même compliquée, mais elle avait toujours relativisée en se disant, qu’au moins, elle était libre. Hella n’avait pas voulu que l’institut ou son contrat de conditionnel lui enlève cette sensation. Elle voulait rester libre et avait l’impression de l’être en s’autorisant ses sorties nocturnes.

Elle aurait dû s’abstenir de sortir cette nuit-là mais n’étant pas tombé sur un pouvoir permettant de voir l’avenir, elle n’avait aucune idée de ce qui pourrait l’attendre au retour. Et même si elle avait voulu imaginer le pire, elle aurait sûrement été bien loin de la vérité. Mais, pour l’heure, Hella était bien loin de ce genre de préoccupation. Elle avait fini les cours relativement tôt, s’était arrangée pour dormir un peu et avait fini par enfiler un jean et une veste en faux cuir par-dessus son pull noir. Même ses converses n’étaient que des imitations et, franchement, elle s’en balançait pas mal. Tout le monde n’avait pas les même moyens financiers et, balancer ses sous dans une paire de chaussure hors de prix, alors qu’on fait les même en 10 fois moins cher, ne lui venait pas à l’esprit. Elle aurait bien dit que sa mère lui avait toujours appris que l’essentiel était d’être à l’aise dans ses baskets mais elle ne pouvait pas se le permettre… Encore aurait-il fallu qu’elle sache qui était cette mère !

Mais si ne pas savoir qui était ses parents était une de ses plus grandes occupations, ce soir-là, elle avait la tête bien ailleurs. Bientôt elle emménagerait avec Phen’ qu’elle avait rencontrée lors d’un séjour dans un asile. Ok, ce n’est peut-être pas l’endroit préféré pour se faire des connaissances mais les choses étaient comme ça. Elle ne l’avait pas vraiment choisi, ça lui était tombé dessus alors qu’elle s’était juré de ne pas s’attacher amicalement parlant à personne. Et finalement, elle oubliait presque tous ses principes pour s’installer en collocation avec lui. Le pire c’est qu’elle n’arrivait même pas à le regretter. Ça avait même tendance à lui donner le sourire quand elle y pensait. Ce qui était le cas alors qu’elle marchait dans cette nuit, presque le matin, pour rentrer à l’institut. Le but était de rentrer avant que les autres ne se lèvent. Faire le mur était une chose et ce passe-droit lui était probablement accordée tant qu’elle restait discrète et ne le hurlait pas sur tous les toits. Parce que, pour être honnête, elle ne pensait pas que le système de sécurité ne la remarquait jamais, c’est qu’ils étaient plutôt prudent dans cette école. Enfin, peu importe, l’essentiel était qu’elle puisse sortir sans que ça revienne aux oreilles de son contrôleur judiciaire.

N’ayant aucun sens du danger, elle ne prit pas la peine de regarder autour d’elle avant de rentrer. Si bien que quand elle entendit le « hè gamine » elle pensa, étrangement, tout de suite à Wolverine qui avait tendance à parler de cette manière. Pour la forme, elle commença à soupirer en relevant son regard sur l’homme qui l’avait interpellé. Elle fut assez surprise de voir une personne qu’elle ne connaissait pas. Ok elle trouvait que quelque chose clochait dans la voix de Logan, elle comprit bien vite pourquoi en voyant que ce n’était pas lui alors que l’inconnu continuait sur sa lancé pour demander si elle était bien Hella.

« En général, il parait que oui mais là, j’ai franchement pas le temps. Donc, non ! »

Elle trouvait étrange qu’il connaisse son nom mais, en même temps, Hella n’était pas réputer pour être ultra sociable. Bien au contraire. Du coup, elle ne prit même pas le temps de s’arrêter. Dans son esprit, les choses allaient se passer de cette manière : elle allait continuer de l’ignorer tout en marchant, passer devant lui vu qu’il était sur son passage, retourner à l’institut, prendre un petit déjeuné et commencer sa journée après une bonne douche. Et, dans son esprit, il n’y avait pas de raison qu’un plan aussi simple puisse foirer. Elle aurait peut-être du mieux écouté les cours qui parlaient de méfiance, elle aurait peut-être dû avoir des parents pour lui expliquer qu’il fallait se méfier des inconnus. Mais elle était-elle et, de ce fait, avec son esprit d’adolescente, elle partait du principe que rien ne pouvait lui arriver, que tous les trucs bizarres arrivaient aux autres et qu’elle ne craignait rien. Faut croire qu’on est un peu con, à c’t’âge-là de croire qu’on est, tout simplement, invulnérable. Elle continua sa route comme si de rien n’était, complètement inconsciente de l’homme qui l’avait abordé et des plans qu’il pouvait avoir. Comment aurait-elle pu se douter ?
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 23 Fév - 18:37

Daken avait espionner l'institut avec soin, un très grand soin, mais il ne pouvait pas deviner la mentalité des personnes y travaillant ou y étudiant, il n'était pas profiler, et même en cas contraire il n'avait pas parlé aux personnes présentent dans l'institut il ne pouvait donc pas savoir comment pouvait réagir cette Hella. Mais si Wolverine s'intéressait à elle alors elle devait avoir un minimum de caractère, ce serait peut être intéressant de lui parler au final. Bien qu'au départ Daken ne l'avait pas relevé, il s'aperçut que Wolverine avait prit sous son aile uniquement des jeunes femmes. Étrange ? Et bien quand, comme Daken, on a pourchassé un homme à travers l'Europe et l'Asie on commence à connaître le personnage, Wolverine était une bête violente et sanglante, mais un incomparable coureur de jupons, il avait laissé des demoiselles éplorées ou voir mortes. Mais dark Wolverine avait apprit que son paternel avait perdu la mémoire mais les habitudes ont la vie dure, ce qui peut expliquer le faite qu'il se soit entouré de jeunes femmes.

Enfin bon toujours est il que la jeune femme était devant lui, il lui demanda donc une confirmation sur son identité, et du tac au tac, la jeune femme lui répondit que peut être mais que comme elle n'avait pas le temps la réponse serait non. Elle n'avait pas froid au yeux c'était assez agréable à savoir, il adorait les gens comme cette petite, confiants, sur d'eux, peut être un peu impolis et qui ne semble pas avoir peur, c'était ceux qui subissait le plus au niveau mentale quand tout leurs monde de sureté s'effondrait. Enfin bon toujours est il que la gamine passa devant lui pour se diriger vers le portail en lui tournant le dos. Daken s'en crié gare ni avertissement, posa sa main gauche sur l'épaule droite de la jeune femme et la tira vers lui pour obliger Hella à se tourner vers lui, dès que les yeux de la futur victime furent visibles Daken lui décocha une violente et rapide droite, assez forte pour que la jeune femme se retrouve à quatre pattes au sol, puis il lui donnera un violent coup de pied dans les côtes pour qu'elle se retrouve sur dos, puis il plaça son pied droit sur le buste de la jeune femme et appuya fortement pour l'empêcher de se relever.


Bon maintenant que tu à trouver du temps laisse moi t'expliquer. Je m'appelle Daken et je voulais laisser un message à Wolverine et tu à gagner le droit d'être la feuille et ton sang sera l'encre.

Daken retira son pied du torse de la jeune femme et fit quelques pas autour de la jeune femme, il retira son blouson de cuir et le jeta sur le capot de sa voiture, il sortit son paquet de cigarette et plaça une cigarette dans son bec et il l'alluma, il inhala quelques bouffées avant de les recrachés, il attendait que la gamine se relève, il n'en avait pas fini avec elle, il voulait voir de quoi elle était capable, voir son pouvoir, au bien sur il n'allait pas trop jouer avec elle, il fallait qu'il en finisse avant que tout l'institut soit réveillé. Daken hésitait encore à montrer ses propres griffes, mais après tout il voulait qu'elle fasse le rapprochement, il voulait que Wolverine sache qu'il y en avait un autre comme lui, mais plus terrible, capable de s'attaquer à une étudiante de l'institut. Il sortit donc quatre de ses six griffes et il les frotta les unes contres les autres.

Allez relève toi petite.... t'a une grande gueule mais tu te tais bien vite dit moi. Allez j'en ai pas fini avec toi, me dit pas que la protégé de Wolverine n'est qu'une petite pleurnicharde, allez lève toi et viens voir de quelle couleur sont tes tripes.

Il continua de tourner autour d'elle comme un requin, il voulait qu'elle se relève et qu'elle réplique, qu'elle contre attaque, histoire de voir de quoi elle était capable, la situation l'amusait fortement, son sourire de requin s'élargit encore, il allait se faire plaisir se soir, ou plutôt se matin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 23 Fév - 22:18

Une main se posa sur son épaule et Hella leva les yeux au ciel s’apprêtant déjà lui rappelé qu’elle n’avait pas le temps, et qu’il aille se faire voir. Le tout de manière moins polie. Quand son regard croisa celui de l’homme, elle avait cet air blasé qui annonçait sa phrase mais n’eut rien le temps de dire que déjà, elle sentie une douleur au visage et se retrouva sur le sol sans même comprendre ce qui venait de se passer. Ses pensées s’embrouillèrent un peu et un tas d’insulte lui venait en tête sans savoir par laquelle elle allait commencer. En même temps, elle n’eut pas beaucoup de temps de réflexion vu qu’un second coup dans côte la força à se retourna pour être complètement allongé sur le sol. Si elle avait bien des choses à dire, rien ne lui venait vu le manque d’air qui lui manquait suite à un tel coup. Sans parler de cette douleur qui, de mémoire, n’avait jamais été aussi violente. Disons que ce n’était pas dans ses habitudes de se frapper tous les 4 matins pour voir son seuil de tolérance.

Se relever n’était pas possible pour le moment étant donné le pied qui bloquait son mouvement. Ce n’était pas plus mal, ça lui permettait de retrouver un peu son souffle. Elle avait mal, ne comprenait pas trop ce qui se passait mais était doté d’un foutu caractère qui refusait de laisser penser qu’elle pouvait avoir mal. Bon son air semblait vouloir dire le contraire, son cerveau lui disait que ça ne servait à rien de faire quoique ce soit et que c’était foutu d’avance. Mais, voilà, il y avait son caractère qui faisait que même si c’était foiré d’avance, elle s’estimera heureuse si elle arrivait au moins à lui coller son poing dans le nez. Elle aurait sûrement dérouillé avant d’y arriver mais ce n’était pas grave. Fierté oblige. Sauf que là, tout de suite, sa fierté en avait pris un coup. Alors qu’elle essayait de reprendre son souffle, elle arriva quand même à cracher quelques mots.

« Le standard téléphonique n’est ouvert qu’à partir de 9h, faudrait voir plus tard pour laisser un message. »

Honnêtement, ce qu’il venait de lui dire n’annonçait rien de bon et, pas si étrangement que cela, elle préféra ne pas y prêter trop d’attention. A aucun moment elle n’avait envie de jouer le rôle d’une feuille et d’encre pour un demeurer qui préférait s’en prendre à la première étudiante venue, plutôt qu’adresser son message à la personne concerné. Dans le fond ça pouvait même avoir un côté pathétique. Dommage que ses coups ne soient pas qualifiés de la même manière. Le poids du pied de l’inconnu la libéra et elle tourna sur elle-même pour laisser échapper une quinte de toux face au sol. La grande question qu’elle se posait était la suivante : de quelle manière elle pourrait lui faire ravaler ses dents ?

Elle venait de cracher ses poumons, et lui s’amusait à allumer une clope. Le monde était un injuste. Elle en aurait bien profité pour se relever mais elle n’était pas encore certaine de pouvoir tenir sur ses pieds. Fichu corps sur lequel on ne pouvait même pas compter dès qu’on se prenait un coup. Puis il y eu tout un laïus sur le fait qu’elle était la protégée de Wolverine. Ouais, enfin, c’était son tuteur mais dans la mesure où elle n’avait pas été à l’institut de son plein gré ce n’est pas comme si elle était l’élève modèle. Encore moins celle pour qui il s’inquiéterait. En tout cas c’est ce qu’elle imaginait. Bon en même temps elle n’avait jamais cherché à comprendre la psychologie de Wolverine. Trop compliquée.

Les mains en appui sur le sol, elle se releva. Bien sûr, dans les films les gens se relèvent en une fraction de seconde et avec classe. Elle venait de comprendre que, dans la vraie vie, ça ne se passait pas vraiment de cette manière. Ce n’est qu’une fois debout qu’elle prit conscience des griffes de Daken. Elles n’avaient rien de comparable avec celle de Wolverine – manque de métal – et était disposée différemment. Ce qui la ramenait à une autre étudiante, qui avait également ce pouvoir. Alors forcément, elle trouva le moyen de lever les yeux au ciel maintenant qu’elle était parfaitement redressée.

« Vous avez tous eut un prix de groupe pour vos pouvoirs. Bonjour l’originalité ! »

Debout, elle suivait Daken du regard en se demandant quel angle d’attaque serait le mieux. Même si elle n’avait aucune chance, fallait bien qu’elle tente quelque chose, elle n’allait quand même pas rester là, à passer un sal quart d’heure juste parce que Monsieur à griffe l’avait décidé. Bin l’idée de prendre la fuite lui traversa l’esprit et c’était sûrement la meilleure chose à faire. Elle n’était pas si loin que ça de l’institut et, là-bas, elle trouverait de l’aide. Une idée qui du se voir vu la manière dont elle regardait le chemin qui la mènerait à l’institut. Puis sa fierté reprit le dessus et elle se remise à regarder Daken.

« J’hésite entre te péter les dents maintenant ou attendre ton message. Ca doit pas être pratique de parler avec une mâchoire en moins. »

L’essentiel était d’y croire, non ? Et c’est avec cette furieuse envie d’y croire qu’elle décida de se lancer sur lui, sans aucune méthode précise. Le combat n’était pas vraiment son truc, sauf peut-être dans un bar contre un type bourré et des bouteilles à lui fracasser sur le crâne. Bref, pour quelqu’un d’un peu expérimenté, elle serait parfaitement prévisible. Quoique, n’ayant aucune méthode, elle allait surtout se contenter de lui sauter dessus, d’agiter les bras et les jambes comme ça viendrait et elle verrait bien ce que sa donne.
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 23 Fév - 23:00

Certes s'attaquer à une jeune fille était pathétique et déplorable, mais Daken n'avait plus tellement le choix, Wolverine semblait aimé les virées à tel point que la plupart du temps que Daken se rend içi l'odeur du paternel n'y était déjà plus. Il était dur à coincer et à vrai dire Daken en avait un peu marre de l'attendre, il avait donc décidé de faire ce que tout le monde fait quand l'interlocuteur n'était pas la : laisser un message sur le répondeur et en l'occurrence le répondeur aujourd'hui c'était elle. Ce n'était pas personnel, juste le boulot c'est tout, et puis il est bien connu que Wolvy attirait les emmerde pour lui et pour les autres et si les X-men n'était pas au courant est bien.... tant pis.

La jeune fille avait du répondant c'était assez spécial à voir, cloué au sol avec un pied sur le buste et après une droite signée Daken, elle trouvait encore le moyen de faire la fanfaronne. Dommage il voulait la tabasser et la mettre K.O mais avec se genre de joyeuseté elle écoperait de pire, la mort ? Nan quand même pas, Daken était une ordure mais c'était la souffrance des autre son plaisir, pas la mort, y a pas grand chose de jouissif dans le fait du tuer, par contre laisser une marque impérissable dans l'esprit de quelqu'un sa cela plaisait à Daken. Mais à fanfaronner comme cela la jeune femme allait passer un sale quart d'heure, cela aurait put se réglé tout de suite, mais Daken avait décidé de prendre son temps, bon pas trop quand même histoire de pas avoir tout les X-men au cul encore que..... nan avec un ou deux peut être mais plus se serait suicidaire.

Après l'avoir libéré de l'entrave que produisait son pied Daken c'était offert une petite cigarette en la regardant se relevé, il avait un sourire follement amusé aux lèvres, et oui pour lui se genre de truc c'était fun, élevé dans le sang, tu vie dans le sang et donc tu trouve le plaisir et l'amusement dans le sang. C'était peut être un peu dingue, mais quand on y réfléchit cela ne l'était pas plus que sa. C'était tout sa vie, se battre, tuer torturer, une bien triste vie certes mais du point de vue du griffu qui n'avait connu que cela, c'était la meilleur vie que l'on pouvait avoir. Après tout si aujourd'hui il était connu comme l'assassin le plus côté d'Eurasie et même du monde, ce n'était pas pour rien. Et puis il faut bien avoué que quand on commet son premier meurtre à 14 ans et deux autres l'année d'après dont un sur un bébé, on ne pouvait plus se racheter, c'était fini Daken était monter trop haut dans l'horreur et la décadence pour espérer retrouver ce que certain appellent ''l'humanité''.

La jeune fille l'étonnait de plus en plus. Elle venait de se prendre une droite, un coup de pied dans les côtes, et maintenant il venait de sortir quatre griffes tranchante et elle n'avait pas peur. C'était vraiment étrange, qu'elle gamine de 19 ans pouvait être aussi courageuse ? Alors soit elle avait eu le même début de vie de Daken mais cela était impossible (pas dans se genre de pays), soit elle était très bête, ou alors elle avait vécu quelque chose d'horrible, mais alors un sacré truc. Mais le clou du spectacle c'était de la voir se jeté sur lui, elle allait se battre ? Alors là il y avait quelque chose qui clochait lourdement et il venait de trouver quoi. Daken haussa les épaules et écarta légèrement les bras, non il n'allait pas se défendre, il voulait voir de quoi elle était capable, il était en mode ''je suis invulnérable'' alors qu'il ne l'était absolument pas. Enin bref la jeune femme commença à le frapper, mais Daken à la particularité d'avoir des os plus résistant alors il ne se faisait pas trop d'inquiétude. C'est juste la douleur au niveau de son abdomen qui le fit revenir au combat, elle venait de.... lui planter des griffes ?! Exactement comme les siennes ? Oula c'était un pouvoir de copie. Daken sourit de plus belle, bien sur il souffrait atrocement mais en 64 ans de combat il avait apprit à le cacher plus ou moins bien.


La tu commence à être intéressante. Encore que....

Daken plaça l'une de ses mains sur le front de la jeune femme pour la repousser vers l'arrière et donc pour se dégagé des griffes de cette dernière. Il continua de la regarder et dit :

Ho tu peut essayer de me péter les dents j'avais pas prévu de te laisser en vie, je vais te tuer et après seulement j'écrirais sur ta dépouille mon message. Il eu un rire amusé. Sérieusement, tu croyais que je te laisserait vivre. Un nouveau rire lui vint à la bouche et il fit mine d'essuyer une larme au coin de l'œil. T'est trop naïve c'est mignon. Bon aller à moi.

Il prit bien le temps de jeter sa clope et de l'écraser au sol, avant de foncer vers la jeune femme, il espérait que son bluff sur le fait de la tuer allait marcher. Par contre la si elle continuait à fanfaronner alors lui même éviterait de la croisé, car les personnes qui n'ont pas peur de mourir ne font ni une bonne compagnie ni de bonnes personnes dans l'ensemble. Enfin bon bref toujours est il que c'était à son tour, il était presque dégouter de se battre contre elle, primo car comme expliquer au dessus c'était une jolie femme, et deuxio parce qu'elle était loin de l'égaler en combat. Il n'hésiterait pas à la tailladé vu qu'elle avait son pouvoir, au bien sur pas tes truc mortelle, mais plutôt des trucs douloureux, estomac, intestins, tout ce que le pouvoir de régénération pourrait combler, mais il se ferait plaisir, il alternerait avec des coups de pieds. Par contre cassé des os était donc pas possible ayant le même pouvoir que lui il ne pourrait pas les péter, pas sans une super force, chose qu'il n'avait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Ven 24 Fév - 1:28

Hella avait son caractère. Dans sa vie de tous les jours elle avait des choix vis-à-vis de son comportement pour garder les gens à distance. Et malgré l’apparence qu’elle pouvait laisser aux gens qu’elle rencontrait, elle n’était pas foncièrement mauvaise. Se montrer désagréable n’avait jamais été particulièrement un truc qu’elle aimait ou dans lequel elle trouvait une certaine satisfaction. C’était le seul truc qu’elle avait trouvé pour garder les gens à distance. Alors, dans le fond, elle ne pouvait pas comprendre quand quelqu’un semblait prendre un certain plaisir à frapper les autres. Et, dans le genre, Daken, semblait détenir la palme d’or. Ca la dépassait complètement, elle n’était même pas certaine de pouvoir comprendre ce genre de comportement. Et tout ça pour quoi ? Pour laisser un message à Wolverine. Elle aurait vraiment du s’abstenir de sortir ce soir-là !

Elle avait foncée, tête baissée, sans même l’espoir d’avoir la moindre chance. C’était l’action la plus stupide qu’elle pouvait faire mais elle n’y pouvait rien. Prendre les jambes à son cou n’était pas dans sa façon de faire, et rester passive ne lui convenait pas vraiment. Est-ce qu’elle avait peur ? Oui, quelque part, ça devait être le cas. Mais pour le moment il s’agissait surtout d’adrénaline qui avait cette fâcheuse tendance à masquer la peur et à réagir de manière stupide. Pourtant elle ne pouvait pas nier subir un stress assez important et une peur sans nom. La réaction visible à tout cela était l’apparition de ses pouvoirs qui se déclenchaient. Une réaction normale selon les gens de l’institut, à faible niveau, on ne contrôle rien, ça se déclenche sous le coup de grandes émotions. Et vu la situation ce n’était pas si étonnant que ça. Sans mutant autour d’elle, elle restait qu’une simple humaine mais la présence de Daken changea la donne et alors qu’elle frappait l’homme, de ses mains sortis des griffes comme celles de l’homme.

Elle n’était pas foncièrement méchante… Et ça se voyait direct quand elle comprit ce qu’elle venait de faire. Ses yeux s’ouvrir grand de surprise. Ok, il l’avait frappé sans y aller de main morte. Mais de là à tenter de le tuer. Dans son esprit entrer des griffes dans le corps de quelqu’un risquait fortement de créer des blessures importantes, voir mortelles. Et, là, en se rendant compte de ce qu’elle avait fait de manière involontaire, elle semblait presque désolée. Si elle avait déjà tué de manière parfaitement volontaire, elle ne voulait pas revivre ça et encore moins de manière involontaire. Elle se figea, ne sachant plus vraiment ce qu’elle devait faire. Une situation qui ne dura pourtant pas plus de quelques secondes car quand elle vit le regard de Daken, elle comprit que ce qu’elle venait de faire n’aurait pas d’impact… Comme la fois ou elle avait entré ses griffes dans les flancs de Logan, il n’en gardait, aujourd’hui, plus aucune blessure. Mais encore sous le coup de ce qu’elle avait potentiellement fait, elle n’arriva même pas à répondre quelque chose au fait qu’il trouvait qu’elle devenait, soudainement, plus intéressante.

Elle fut écartée de lui, ses griffes s’enlevant de Daken alors qu’il lui expliqua les choses une nouvelle fois. La tuer, écrire sur sa dépouille. Ce n’est qu’à ce moment que le fait qu’elle servirait de feuille et d’encre lui revint en mémoire. Elle avait juste tout compris de travers, elle ne se contentera de faire passer un message, elle allait juste y rester. Finalement, elle avait presque envie de regretter que les griffes qu’elle avait plantés ne fasse pas plus d’effet que ça. Sa vie à elle, celle d’un autre ?! Franchement le choix était vite fait, non ? Elle n’avait aucune raison de penser qu’il bluffait. Ce type avait juste l’air complètement dingue, alors elle voulait bien le croire volontiers quand il disait vouloir la tuer. Sauf que, le truc c’est qu’elle ne voulait pas mourir. Pas maintenant, pas comme ça et encore moins pour servir de post’it à message !

La fuite qui jusqu’à présent n’avait pas été envisagé, fut finalement revue au programme. Et, pendant qu’il éteignait sa cigarette elle décida de prendre la tangente en direction de l’institut, pas assez rapidement. Fallait voir le bon côté des choses : elle avait son pouvoir et sa rendait son meurtre un peu plus compliqué de prévu. En tout cas ça lui donnait du temps pour tenter de trouver une solution entre deux entailles qu’il était en train de lui faire. Hella serrait les dents à chaque attaque, sous le coup d’une douleur qu’elle n’avait jamais connu. Ses yeux la piquait parce qu’elle se refusait de hurler ou même de laisser échapper la moindre larme. Hors de question de lui donner cette satisfaction-là. Si elle devait mourir, elle voulait ne pas lui donner l’occasion de s’en réjouir.

Elle pensait tellement y rester que c’est finalement avec ce que certain appelle la rage du désespoir qu’elle décida de se défendre. Et puis, pour le moment elle avait son pouvoir, alors autant en profiter. Par contre quelque chose clochait à ce niveau-là. C’était bien plus épuisant que d’habitude, pour le moment c’était compenser par l’adrénaline mais elle n’était pas certaine que cela dure bien longtemps. Autant donner tout ce qu’elle avait maintenant. Au moins, elle se serait défendu avant de mourir. Un coup de griffe dans l’estomac lui fit faire deux pas en arrière en vacillant. Les mains sur son ventre, elle en regarda le sang, alors que la plaie commençait doucement à se refermer mais non sans douleur. Et là, elle ne prit même pas la peine de comprendre ce qui se passait dans son cerveau. Elle leva une main.

« Hey, attends. Tu préfères pas que je te donne une feuille et un crayon ? »

Ok c’était débile mais son cerveau avait lâché prise. Il devait avoir lâché prise depuis un bon moment d’ailleurs. Sans trop savoir s’y prendre, elle reprit une position de garde pour se protéger d’une nouvelle attaque essayant de faire taire cette envie de plus en plus présente que les choses cessent. Hors de question de lâcher prise. Pas maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Ven 24 Fév - 14:45

Daken se réjouissait certes mais après tout c'était sa nature, il n'avait connu que cela, le violence. Bien sûr il avait eu des parents adoptif jusqu'à ces 15 ans, mais il fallait croire que Daken était violent de nature car il avait détruit cette famille avant de s'enfuir. Puis pendant trente années il avait subi l'entrainement de Romulus, en commençant par la gestion de la douleur et de sa colère, Romulus avait donc torturer, tabasser et enfoncer le jeune homme freluquet, pour qu'il comprenne ce qu'était la douleur et comment ne pas montrer cette douleur sur son visage. Cet entrainement avait pour but d'aidé Daken à controllé cette colère qui était en lui, cette colère qui le transformait en un véritable monstre assoiffé de sang et de larmes, cette colère qui était apparemment propre à chaque membre de sa famille. Cet entrainement avait duré un peu moins d'un an, et pendant toute cette durée, le jeune homme avait due subir toute les horreurs que lui infligeait Romulus. Et oui l'entrainement que Daken avait subi avait commencé sur les chapeau de roues. Les trente autres années avait été tout aussi dure, enfin de moins en moins dure au fur est à mesure que Daken grandissait et s'améliorait, mais pour apprendre autant de chose et d'art martiaux il était certain que le griffu avait vraiment subi énormément. Daken savait que si il était aussi puissant maintenant c'était grâce à cette période, mais il n'encouragerait personne à subir la même chose, il avait été brisé, aussi bien mentalement que physiquement et à plusieurs reprises, mais aujourd'hui il était plus fort que jamais et sa il le devait à Romulus et à ces trente années. Tout cela pour dire que Daken avait grandit dans se monde de violence et de douleur, que cela l'avait façonné, et changé à jamais ou presque.

Donc il n'était donc pas étonnant de le voir sourire quand il se jeta sur la jeune femme qui tentait de fuir, son sourire restait sur son visage même quand il la frappait, surtout quand il la frappait, la plantant avec ses griffes, la tailladant uniquement pour lui montrer qu'il était sérieux au sujet de la tuer. Ho bien sur il avait dit qu'il la tuerait mais ce n'était pas le cas, pourquoi ? Elle était trop jeune pour mourir, et pour le moment celons Daken elle ne l'avait pas mérité, pas encore. Même si le griffu disait lui même qu'il n'avait plus rien d'humain et qu'il était tombé le plus bas possible, il s'interdisait certaines choses, déjà le viol était tout bonnement hors de question, pire encore il le punissait lui même, ensuite les jeunes et les enfants, généralement Daken ne tuait pas les enfants, il en avait tuer une une fois et il ne voulait vraiment pas recommence. En ce qui concerne les jeunes cela dépendait, ceux qui s'attaquait à lui avec un bon niveau de combat risquaient de mourir, les autres ils leurs donnaient une bonne leçon mais les laissaient en vie. Choquer une personne aussi jeune était le meilleurs moyen de la revoir plus tard et plus puissante, et donc cela lui procurait un combat plus jouissif que celui là.

Toujours est il que la jeune femme sollicita un petit temps d'arrêt proposant à Daken une feuille et un stylo. Elle avait comprit de quoi il était capable, il l'écouta en passant un coup de langue le long de l'une de ses griffes pour gouter le sang qui était dessus, ce n'était pas son truc mais c'était pour que la jeune femme le croit encore plus fou que ce qu'il était. Il la regarda dans les yeux et dit :


C'est gentil de demander, mais non je crois que je vais rester sur ma première idée par contre. Il rengaina ses griffes. Sa sera plus marrant uniquement à point nus non ? Désoler, ce pas personnel, c'est le buisness.

Il continua de la regarder et finalement il décida de repartir au charbon, il bluffait encore bien entendu, il voulait l'assommé ou lui faire atteindre ses limites, comme cela il serait sur qu'il ne lui porterait pas un coup mortelle une fois qu'elle n'aurait plus ses pouvoirs. Le combat continua, il paraît le plus de coup possible de la jeune femme en rigolant et il continua de frapper encore et encore en souriant de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Sam 25 Fév - 2:39

Sur les types complètement barge qu’elle avait rencontrés, Daken figurait en pole position. Elle avait toujours pensé que personne ne pouvait passé devant Dan qui avait littéralement fondu une durite lors du braquage de banque et pourtant, en voyant Daken lécher une de ses griffes, elle estima qu’il était largement passé devant Dan. Ce type la faisait littéralement flippé comme pas permis. Ce qu’elle ignorait à ce moment très précis c’est si elle avait envie de vomir ou juste de se dire qu’il avait sérieusement un problème. Quel malade garderait un sourire pareil tout au long d’un combat ? Qui s’amuserait à lacérer une personne qu’il ne connaissait même pas ? Et qui passerait sa langue sur sa putain de griffe pleine de sang ? Elle doutait fortement qu’on puisse être humain pour faire ce genre de chose. Ok on entendait des histoires horribles dans les journaux mais on a toujours tendance à se dire que les gens accentuent des trucs pour que ça fasse encore plus flipper. Avec Daken, il n’y avait pas besoin d’extrapoler quoique ce soit pour flipper. C’était un grand malade, de ceux pour qui un hôpital psy ne pourrait rien faire vu son état. Et c’est à cause d’un type comme ça qu’elle allait mourir ?! Elle ne sut comment elle ne passa pas à l’acte mais, vraiment, l’envie de vomir ne lui manquait pas.

Il refusait son offre. Au moins, elle aurait essayé. Et franchement, elle aurait préférée pour mourir pour une histoire personnelle plutôt que de morfler pour un autre. Elle n’avait rien contre Wolverine mais elle n’avait pas vraiment envie de mourir pour lui non plus. Le business ?! Non mais sérieux, il n’aurait pas pu trouver une raison qui aurait su la réconforter un peu… Quoiqu’elle doutait qu’il puisse y en avoir une. Ah, et il y avait ce « désolé » qui, aussi étrange que ça puisse paraitre lui couta un rire ironique. Franchement, il pensait vraiment qu’elle irait croire qu’il était désolé ? Ce type était trop malade pour être désolé. Si ça avait été le cas, il l’aurait tué, rapidement, sans s’amuser autant, aurait laissé son message et au moins les choses auraient étés rapides et propres. Mais non… alors son « désolé » il pouvait franchement se le ravaler et, éventuellement, s’étouffer avec. Ouais, ça, ça serait une bonne fin !

« Plus marrant, j’dirais pas ça. Mais soyons fou, essayons ! »

Elle ne sait même pas où elle trouva la force de soupirer qu’elle il chargea à nouveau sur elle. Quand-est ce que ça allait se finir ? Le plus perturbant dans l’histoire – si on oublie ce qui est en train de se passer – c’est qu’avoir le pouvoir de Daken faisait qu’elle n’avait plus aucune blessure. Cette petite pause, lui avait au moins permit de se régénérer. Par contre, elle virait au livide tellement elle était épuisée. Pouvoir trop grand, elle l’avait trop utilisé. Enfin, elle n’en savait rien mais quoiqu’il en soit elle était en train de fatiguer à vue d’œil. Les griffes qu’elle avait aux mains semblaient disparaitre, revenir, disparaitre et ainsi de suite. Elle secoua vivement les mains pour tenter de les garder, mais c’était peine perdue.

Déjà qu’elle n’était pas douée en combat mais alors là, sans arme, c’était juste du suicide. Pourtant elle continuait de vouloir se défendre. Ses coups étaient plus lent, plus lasse, pourtant elle ne s’arrêtait pas. Les coups de Daken étaient sans griffes mais elle n’avait plus de pouvoir. Si elle était déjà couverte de sang des anciennes blessures qui s’étaient résorbés, maintenant, quand elle se mettait à saigner, ça ne cessait plus vraiment. Les blessures étaient moins graves mais la douleur persistait. Plus il frappait, plus elle se sentait faiblir. Chaque coup porté lui fit serrer les dents, elle trouva même le moyen de se mordre tellement la lèvre inférieur qu’un goût métallique lui arriva dans la bouche. Mais elle continuait sans savoir ce qui la maintenait debout, sans savoir pourquoi elle ne voulait pas lâcher l’affaire, sans savoir comment elle faisait pour ne pas hurler. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait mais elle avait ce truc qui voulait qu’elle ne voulait pas qu’il gagne totalement.

Plus ça allait, plus elle vacillait et plus ses coups n’étaient finalement que des soubresauts d’une conscience qui voulait avoir des réflexes de défenses. Si elle se mordait suffisamment pour ne pas avoir à hurler, elle ne put réussir à contenir les larmes de douleurs. On ne contrôle pas ses yeux comme on le voudrait. Finalement elle trouva le moyen de s’écrouler mais, même là, elle trouva le moyen de balancer les bras avec cette impression qu’ils pesaient 3 tonnes chacun, elle tentait de se défendre de griffer mais toute force l’ayant abandonné, ça devait paraitre plus pitoyable qu’autre chose.

Puis finalement, elle trouva le moyen d’accrocher un sourire qui lui vrilla le crane sous la douleur. Elle imaginait juste Wolverine foutre une dérouiller sévère à Daken. Que ce soit possible ou non, elle s’en foutait. Après tout, elle allait mourir, alors elle pouvait bien être libre de croire ce qu’elle voulait, non ? La notion du temps lui échappa totalement, elle avait l’impression d’être passé sous un convoi de camion ultra chargé et que ça durait depuis des heures. Mais toujours ces soubresauts de bras qui s’agitaient mollement, ça servait à rien mais elle n’avait plus la force de faire autre chose. Foutu taré !
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Akihiro Daken
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 01/07/2011
Localisation : QG des Damnées
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 68 ans.
Pouvoirs : Griffes en os, sens surdévellopés et régénération cellulaire.
Profession : Assassin / Mercenaire.
Points de rp : 150

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Sam 25 Fév - 3:47

Elle se défendait, elle répondait et elle ne hurlait pas et ne pleurait pas. Cette jeune fille était certainement une des plus courageuses et obstinées qu'il avait rencontré et mine de rien cela forçait le respect. Si elle le détesterait à vie, lui au contraire attendrait patiemment qu'elle devienne plus forte, et il pouvait attendre des décennies si il le devait mais il était certain qu'elle serait bien plus qu'une mutante importante, bien plus. En plus de soixante ans de vie Daken connaissait un peu la nature humaine (et par extension la nature mutante) il savait que certains mutants puissants ne seraient rien d'autre que des sous fifre. Mais une fois de temps en temps il en sortait quelque uns du lot, des meneurs, des puissants, des mutants qui façonneraient le monde. Pour la petite info Daken ne se considérait pas comme un sous fifre, mais il savait bien qu'il ne serait pas reconnu comme le mutant qui bouleversera l'ordre établi, il ne vivrait pas éternellement et il savait qu'il mourra comme il à vécu, dans l'ombre. Mais cette petite semblait déjà d'un autre gabarit que lui. Elle avait une vingtaine d'années et il se souvenait de comment il était à l'époque. Un jeune homme freluquet, qui avait peur, qui ne semblait pas taillé pour survivre, mais l'entrainement qu'il avait subi à sut le forger, le rendre plus dur, plus puissant. Cette jeune femme était déjà plus forte que lui (à l'époque) et elle allait encore s'améliorer, c'était top, elle serait un futur adversaire redoutable.

Bon en tout cas la petite pause qu'il lui avait octroyé, avait bien servit, elle était maintenant comme neuve et lui aussi, et il s'attaqua à elle avec ses poings maintenant, pour ne pas la tuer finalement elle était trop intéressante. Mais il analysa bien son adversaire, histoire de voir quand le pouvoir de cette dernière allait lâcher, oui car les os de Daken sont plus solide alors s'il ne voulait pas lui défoncer la boite crânienne à coups de poings il devait faire attention à cela et donc frapper un poil moins fort quand la jeune femme n'aurait plus son pouvoir. Il frappait encore et encore, et à sa surprise la jeune Hella continuait d'essayer de se défendre, c'était impressionnant, même à terre elle continuait à essayer de le toucher, quelqu'un devait l'entrainer au combat, c'était la seule chose qui lui avait couté la victoire, son manque d'entrainement au corps à corps. Bon en même temps Daken à eu un entrainement pas comme les autres, mais elle ne perdrait rien à s'entrainé. La jeune femme à terre Daken s'amusa à la choper par le col pour la soulever et à lui mettre à nouveau de grand coups de poings en la lâchant. Mais il ne fallait pas se voiler la face, sans les pouvoir du griffu, Hella ne mettrait pas longtemps à sombrer dans l'inconscience, surtout qu'elle était déjà bien amocher. Et finalement Daken se stoppa dans le combat et observa la jeune femme. C'était bon, elle était KO et un rapide coup d'œil à sa montre apprit à Daken que les premier résident de l'institut ne mettrait pas longtemps à se réveillé maintenant.

Daken se redressa en laissant échapper un petit soupire, le sourire de requin qui était affiché sur ses lèvre avait disparut, pour laissé place à un visage plus sérieux. Il se ralluma une cigarette et se dirigea vers sa voiture, il ouvrit le coffre et prit les trois cordes qu'il avait acheté, un détour vers sa veste fut nécessaire pour récupéré un marqueur rouge et une pochette en plastique hermétique contenant un morceau de tissu et un anneau de mariage. Il se redirigea vers le corps de la jeune femme, il prit son pouls, bien elle était encore vivante, amoché mais vivante. Il la porta comme le fera un pompier et se dirigea vers le portail encore fermé. C'était maintenant tout la difficulté il dut grimper à se dernier et redescendre de l'autre côté sans faire tomber Hella. Une fois de l'autre côté il déposa le corps de la jeune femme doucement (ce qui pouvait paraître étrange voir incompréhensible) au sol. Puis il dut regrimper pour cette fois placer les cordes sur le portail une à droite, l'autre à gauche et la dernier, la plus longue entre les deux. Il redescendit et déchira le haut que portait la jeune femme, il sortit son marqueur et écris en rouge sur l'abdomen de cette dernière ''Wolverine trouve moi ou regarde les tous mourir.''. Simple mais efficace, enfin selon lui. Il prit donc la corde du milieu et l'attacha au buste de la jeune femme, juste ne dessous de la poitrine, puis il se servit de cette même corde pour la hisser contre le portail, à une bonne hauteur, une fois fait il utilisa cette même corde, en l'enroulant autour du portail pour faire tenir le corps et il accrocha également les pied de Hella. Les deux autres cordes servaient simplement à fixer les deux mains de la jeune femme, ainsi elle avait une position de crucifixion, c'était assez théâtral et fallait avouer que Daken était fier de lui. Il plaça ensuite la pochette plastique hermétique dans la main droite de Hella, le tissu à l'intérieur de cette pochette portait l'odeur de Daken, Wolverine n'avait besoin que de cela pour le trouver et la bague de mariage était celle de sa mère, il y était inscrit en Japonnais ''John'' peut être le véritable prénom de Wolverine ou le pseudo du moment. Cette bague, le griffu espérait qu'elle raviverait quelques souvenir de son paternel. Mais avant de partir il y avait une touche final à mettre il dégaina ses griffes pour entaillé la peau de la jeune femme, trois belle marque de griffe sur son ventre, trois cicatrices qui l'empêcherait d'oublier. Daken observa une dernière fois son œuvre et re-grimpa sur le portail pour passer de l'autre côté en espérant que si il y avait des caméra il soit bien reconnu. Il remit sa veste de cuir, remonta dans sa voiture et s'en alla en espérant que son ''message'' allait porter ses fruits.


[hj : Donc voilà fini pour moi, n'hésite pas à faire venir quelqu'un pour te décrocher ^^. Comem d'habitude se fut un plaisir de rp avec toi]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Amara Aquilla
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : contrôle du magma - peut s'en recouvrir, se recouvrir de flammes et générer des rafales de plasma.
Profession : professeur polyvalent à l'Institut Xavier
Points de rp : 25

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Jeu 22 Mar - 14:47

(Daken, sympa la guirlande art-déco… ^^)

Amara avait une nouvelle fois passé la nuit en ville, à s’éclater en boîte de nuit avec quelques amis. Elle planifiait cette sortie depuis des mois pour fêter l’anniversaire des jumelles Sue et Sarah, deux jeunes femmes qu’elle appréciait autant pour leur sens de la déconne que pour leur caractère si particulier… La soirée avait commencé dans un petit resto chinois où toute la bande s’était faite remarquer lorsque Sarah avait commencé à évoquer le « nem » de son dernier petit-ami en date, et que les autres étaient entrés dans un état d’hilarité incontrôlable qui avait duré près de 10 minutes, parce que bien sûr Sarah n’avait pas manqué d’exemples pour illustrer le parallèle entre le nem et son ex. Bref pour résumer, toutes les personnes un minimum bien élevées avaient affiché un air profondément choqué qui n’avait pas vraiment aidé à calmer l’hilarité générale.

Seconde étape de la soirée, un bar sympa proposant une table de billard où Amara avait l’habitude de sévir et de dépouiller des hommes beaucoup trop sûrs d’eux. Cette partie de la soirée, c’était elle qui s’en était chargée en prévenant notamment le patron – un ami – qu’une bande de filles déchaînées débarqueraient un peu après 11 heures. Quelques parties de billard plus tard, tout le monde avait pris le chemin du Pandora’s Box, et la soirée s’était prolongée jusqu’aux alentours de 5 heures du matin, lorsque les vigiles avaient gentiment demandé à la bande de quitter les lieux vu que le night-club était sur le point de fermer. Après une heure passée à chanter des chansons à boire stupides en hurlant dans les rues de New York, tout le monde s’était rendu à l’évidence : le van de hippie de Stan, autoproclamé « gay de la bande », avait été garé à un endroit dont personne ne se souvenait, ou avait été enlevé par des extraterrestres. Ce qui était peu probable, mais parfaitement crédible lorsqu’on avait une certaine quantité d’alcool dans le sang…

Du coup, il avait fallu se séparer plus tôt que prévu parce que 9 personnes ne pouvaient pas rentrer dans le même taxi, et Amara s’était retrouvée dans le taxi que Stan partageait avec son nouveau petit copain, Luis. Pendant tout le trajet, elle avait essayé d’ignorer les bruits de leurs roulages de patins et avait fini par demander au chauffeur de s’arrêter pour lui permettre de monter à l’avant avec lui. Elle avait toujours le son, mais au moins elle ne voyait plus rien – et c’était déjà un progrès appréciable.

Le taxi déposa Amara devant les grilles de l’Institut au petit matin, et la jeune femme salua Stan sans réellement être certaine qu’il avait remarqué que le taxi s’était arrêté et qu’elle était descendue. Un sourire amusé aux lèvres, elle enfila par-dessus un top jaune moutarde sa veste en cuir pour se protéger du froid ambiant et se promit de penser à prendre un pull supplémentaire en prévision des sorties de boîte un peu tardives.

Occupée à taper un texto à l’intention des jumelles, Amara ne remarqua pas tout de suite la présence d’Hella. Ce qui la frappa dans un premier temps, ce fut de se retrouver devant les grilles de l’Institut… les grilles closes. C’était le moment de fouiller dans ses poches pour trouver son badge d’accès qu’elle mit une éternité à trouver tant sa veste comportait de poches dans tous les sens, et lorsqu’elle leva un peu la tête pour vérifier si elle aurait le temps de rentrer et de dormir avant que le jour ne se lève, Amara eût une vision d’horreur…

Enfin pas vraiment une vision d’horreur, mais elle ne pu s’empêcher de hurler en découvrant qu’on avait attaché quelqu’un au portail… quelques secondes passèrent avant qu’elle ne puisse aligner deux pensées cohérentes, et Amara abandonna l’idée d’ouvrir le portail grâce à son badge pour éviter d’écarter la malheureuse qui y était accrochée. La seule solution qui parut satisfaisante fut d’escalader le mur d’enceinte, et la mutante regretta amèrement d’avoir repris deux fois du dessert au restaurant et d’avoir bu quelques bières par la suite… Fort heureusement, son entraînement d’x-woman permit de compenser sa perte d’agilité pour au moins lui permettre de se hisser sur le mur. L’atterrissage fut nettement moins propre que ce qu’elle était amenée à faire d’habitude, et Amara termina le nez dans un tas de feuilles mortes. Se relevant avec empressement, certaines restèrent accrochées dans ses cheveux blonds, lui conférant d’étranges similitudes avec la femme de Tarzan…

La honte passée, Amara revint devant le portail et hurla une seconde fois en découvrant l’état dans lequel se trouvait l’adolescente accrochée au portail. A présent qu’elle se trouvait du bon côté, elle pouvait voir très distinctement les blessures et les traces de coups, mais pas encore le message dans son intégralité notamment à cause du manque de lumière. Mettant son cerveau de blonde en marche, Amara essaya de déterminer comment détacher cette pauvre jeune fille du portail sans lui arracher un bras, et la seule solution qui parut convenable fut de courir chercher de l’aide à l’intérieur…

Amara couru comme jamais elle n’avait couru, parce qu’avec un peu de chance la pendue était encore en vie et chaque seconde était importante. Amara trouva deux autres Xmen attablés devant leur déjeuner et gesticula longuement dans tous les sens avant de réussir à expliquer le problème clairement. Dans la seconde qui suivit, les deux hommes lui emboîtaient le pas équipés de deux gros couteaux à steak, pour régler le problème des cordes. Pendant que les deux hommes s’appliquaient à trancher les cordes retenant les bras et la taille d’Hella, Amara se tenait prête à accueillir le corps meurtri de l’adolescente. Lorsque Hella lui tomba dans les bras, la mutante ne pu faire autrement que de la reconnaître et elle eût quelques difficultés à conserver son calme… D’abord, il y eût les larmes, parce que chaque élève faisait un peu partie de sa famille dans le fond. Ensuite, il y eut la colère, qui déclencha assez rapidement un phénomène d’incandescence au niveau des cheveux de la mutante ; phénomène qui s’accompagnait toujours d’un taux élevé de destruction de matériel… Les deux Xmen prirent Hella et l’emportèrent à l’infirmerie bien avant qu’Amara ne perde le contrôle sous l’effet de la rage et de la diminution de contrôle sur elle-même engendrée par la fatigue et l’alcool consommé.

Lorsqu’elle rejoignit tout le monde à l’infirmerie quelques minutes plus tard, elle portait un simple pull et un jean, le tout ayant remplacé des vêtements qu’elle avait probablement carbonisé en même temps que l’arbre qui avait eu le malheur de se trouver trop proche d’elle. En l’absence de Jean, un médecin avait été appelé pour s’occuper des blessures de l’adolescente, et Amara avait refusé de la laisser tout en sachant pertinemment qu’en étant inconsciente, Hella ne pouvait pas savoir si quelqu’un se trouvait avec elle ou non… Lorsque le médecin se pencha sur la blessure au ventre, il ne pu s’empêcher de remarquer le message inscrit sur sa peau et tâcha de ne pas poser de questions. Parce que la zone devait être complètement nette pour que la blessure soit saine, le médecin avait du virer le message en question après qu’un Xman l’ait pris en photo pour éviter d’en déformer le sens. Un message qui s’adressait très clairement à Wolverine, mais qui restait encore obscur pour à peu près tout le monde… Quoi qu’il en soit, on conserva soigneusement les vêtements d’Hella et la petite pochette qu’on avait trouvé dans l’une de ses mains et disposa le tout dans un bac en plastique. Peut-être que cela les aiderait à retrouver celui qui était responsable de ça…

En attendant, Amara et sa tête de femme des bois détterrée n’avaient pas bougé du tabouret disposé près du lit sur lequel Hella avait été placé à l’infirmerie. Peut-être qu’elle pourrait leur fournir des précisions sur ce qu’elle avait traversé avant de finir pendue au portail de l’Institut.

Allez réveiller Wolverine, ou trouvez-le s’il n’est pas là. – Ses yeux rougis restaient posés sur le corps inerte de son élève. – On aura aussi besoin de regarder les bandes de surveillance aux abords du portail et dans le parc…
Amara, tu devrais peut-être…
J’ai pas sommeil.

Le jeune homme n’insista pas et s’éclipsa assez rapidement, laissant Amara seule avec Hella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Ven 23 Mar - 12:33

Hella avait sombré dans l’inconscience, ne se trouvant ni forte, ni muni d’un caractère bien spécifique. Sombrer dans l’inconscience, pour elle, signifiait surtout qu’elle allait laisser sa vie devant l’institut, sur le sol, sans raison qui lui paraissait logique. Comment les choses en étaient arrivées là, elle n’en avait aucune idée, c’était juste une sortie. Une simple sortie, comme tant d’autre. Elle se détestait parce qu’elle était faible, parce qu’elle laissait derrière elle une personne ou deux alors qu’elle avait détestée vivre cela elle-même. Elle se détestait parce qu’elle n’avait pas su se défendre, qu’elle n’avait pas pu trouver quelque chose pour faire venir une aide. Elle se détestait parce que si elle avait suivi les ordres à la lettre, elle n’aurait jamais dû se trouver ici à ce moment très précis. Et, plus que tout, elle le détestait lui. Sans savoir qui il pouvait être réellement, il lui était simplement tombé dessus. Si seulement elle avait pu être plus forte, si elle avait pu apprendre à se défendre… Bien que, dans le fond, l’issu aurait été la même, jamais elle ne serait capable d’atteindre le niveau de ce type. Les yeux clos, la douleur lui échappa, toutes sensations disparus sans pour autant la laisser dans un calme olympien. En réalité, il n’y avait rien. Rien du tout, juste le froid le noir avant de complètement lâcher prise en imaginant ne jamais rouvrir les yeux. Les actes héroïques n’étaient pas vraiment son fort mais quitte à mourir jeune ça aurait plus de classe de mourir de cette façon que de la manière dont c’était fait là.

Le temps lui échappa. Enfin cette notion n’avait pas vraiment la moindre importance pour elle étant donné qu’elle n’était plus vraiment là, aucune sorte de conscience ne lui faisait penser qu’elle était en vie, ni qu’elle était morte en même temps. Elle avait juste cessé d’exister. L’inconscience lui fit zapper tout ce qui pouvait se passer, le fait d’être porté puis positionner sur la grille. Elle n’eut même pas conscience des griffes qui s’étaient enfoncées dans son ventre. Rien ne pouvait plus l’atteindre à présent. Les cris d’une femme ne lui monta pas aux oreilles, même pas dans un coin de son cerveau et encore moins la mission qui avait consisté à la détacher de son portail. Les soins apportés, la panique que cela avait pu engendrer ne fut même pas un lointain souvenir, elle n’en avait même pas conscience.

Et puis la sensation de froid se fit sentir. Extérieurement elle ne bougeait pas d’un pouce mais son cerveau semblait chercher à se reconnecter. Il s’était arrêter là où il avait abandonné, devant l’institut, avec Daken alors qu’Hella cherchait à se défendre. C’était ces images là qu’elle retrouvait en première et cette sensation de froid ne pouvait pas lui faire penser à autre chose qu’au fait d’être sur le sol, dehors, à bout de force. Dans son esprit le nouveau coup de Daken allait venir, ils n’avaient cessés de pleuvoir depuis son entretien avec lui. Et cette attente releva cette envie qu’elle avait de vouloir se défendre. Elle n’était pas morte, alors elle ne voulait pas mourir. Elle n’avait pas encore ouvert les yeux que son corps semblait déjà s’agiter dans des réflexes de défenses, ses bras s’agitaient dans tous les sens, on aurait même dit qu’elle cherchait à se protéger. Puis, soudain, sans prévenir elle ouvrit les yeux dans un hurlement – celui qu’elle s’était interdit depuis le début de cette histoire – tout en se redressant subitement pour attraper le premier truc qui lui passait par la main en l’envoyant voler vers la présence qu’elle avait senti. Dans ce même temps, elle avait trouvé le moyen de se relever pour se caller contre un mur tout en ressortant une vive douleur dans le bras.

Pendant qu’elle entreprit son action l’environnement la perturba. Elle n’était pas dehors, elle n’était pas sur le sol. Son regard complètement paniquer se posa sur une figure qu’elle connaissait pour être prof dans cette école. Son cerveau avait encore du mal à comprendre ce qui se passait. Comment était-elle passée de dehors à se faire frapper, à l’intérieur avec Amara ? Elle comprit aussi que ce qu’elle avait balancé avait pris la direction de la prof et non pas de la personne qu’elle pensait trouver en face d’elle. Le regard d’Hella était paniqué mais elle semblait commencer à comprendre ce qui s’était passée. Elle n’était pas morte comme Daken l’avait annoncée, elle était dans l’infirmerie. La douleur au bras n’avait été que le ressentit de l’intraveineuse qui était sortie de son bras durant son action et qui devait probablement délivrer assez d’antidouleur.

Elle était donc en sécurité ? Elle avait encore du mal à y croire et à le concevoir mais son corps sembla bien le comprendre parce que ses jambes décidèrent de ne plus la supporter. Elle se laissa tomber contre le mur et, de manière surprenante, elle s’était mise à pleurer. Du moins, aucun son ne s’échappait de ses lèvres mais ses yeux ressemblaient à de vraies fontaines. A croire qu’elle avait tellement contenu ses larmes devant Daken, que ces dernières trouvèrent le moyen de sortir d’une manière ou d’une autre. Hella était sûrement pitoyable mais trop ailleurs pour s’en inquiéter, sans parler des douleurs qu’elle ressentait un peu partout, surtout au niveau de son ventre. Il y avait tout de même quelque chose qui clochait dans tout ce tableau. Daken ne lui avait-il pas promis une mort ? Elle y avait tellement cru qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle était en vie dans cette infirmerie. Il n’avait pas l’air incapable de le faire et si elle était en vie c’est qu’il l’avait bien voulu. Pourquoi ? Ça lui échappait tellement qu’elle imagina être vraiment morte et que ce qu’elle vivait maintenant c’était son espèce de truc à elle après la mort. Puis elle estima qu’elle divagua, c’était ridicule, il n’y avait rien après la mort. Et si il devait y avoir quelque chose ça ne pouvait pas être l’infirmerie de l’institut… A moins que l’enfer – SON enfer – ressemble à ça. En fait la seule personne qui pouvait répondre à ses questions était Amara. Hella avait l’impression qu’il s’était passé une éternité entre le moment où elle avait ouvert les yeux et ce moment précis, pourtant, ça n’avait pas duré plus de quelques secondes. Tout s’était passé tellement vite.

« Je suis morte c’est ça ? J’croyais au moins que la mort ne donnerait le droit de quitter cet endroit, romprait mon contrat de conditionnel. Mais non… »

Ça pouvait être étrange de penser qu’on est mort et de ne songer qu’à sa foutue conditionnelle. Mais elle n’avait pas envie de passer l’éternité ici, dans cette pièce ou même dans l’institut. Ca mort aurait du rompre son contrat, elle n’avait vu aucune petite ligne qui disait que son contrat se prolongeait même après la mort. Ok elle vivait dans un pays de cinglé qui avait été capable de condamné quelqu’un à plus de 500 ans de prison et qui avait décidé d’enterrer ce prisonnier dans la prison même pour qu’il puisse purger sa peine. Mais quand même, elle n’était quand même pas à ce point-là horrible pour qu’on lui impose l’institut même pendant sa mort.

Parler lui avait déclenché une douleur au niveau de la mâchoire. Rien ne semblait casser mes coups avaient été assez violent pour qu’elle puisse les sentir même après. Ca finirait bien par passer… Ah moins que là aussi elle soit condamnée à vivre sa mort avec ses douleurs. Cette histoire de mort était improbable, elle le savait bien. Mais ça lui semblait tellement moins improbable que Daken la laissant en vie. Elle désigna fébrilement ce qu’elle avait envoyé voler en direction d’Amara.

« Je suis désolée, je ne voulais pas. Je croyais que… Les images de devant l’institut lui passèrent en mémoire de manière violente, ce qui la força à chercher ses mots. Que… Que j’étais toujours dehors. »
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Amara Aquilla
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : contrôle du magma - peut s'en recouvrir, se recouvrir de flammes et générer des rafales de plasma.
Profession : professeur polyvalent à l'Institut Xavier
Points de rp : 25

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Lun 2 Avr - 14:06

Rien n’avait paru plus important que de s’occuper de décrocher Hella, puis de s’occuper d’elle par la suite. Malgré une quantité raisonnable d’alcool et une fatigue très perceptible, la mutante n’avait pas hésité une seconde à escalader un mur ou à piquer un sprint, parce qu’il n’y avait rien eu d’autre à faire. Se préoccuper uniquement de sa petite personne, ce n’était pas son genre, et ses vêtements tâchés de terre et de sang n’avaient quitté leur place que parce qu’elle les avait carbonisés en quelques secondes, parce qu’Amara n’aurait jamais songé à se préoccuper de son apparence avec une élève mal en point à l’infirmerie…

La pièce était incroyablement silencieuse depuis qu’Amara avait découragé quiconque essayait de la mettre au lit, et il n’y avait que peu de gens pour passer de temps à autre afin de s’assurer que tout allait bien. Gardienne d’une Hella inconsciente, Amara s’était enroulée dans une couverture et installée en tailleur sur le lit voisin, conservant son regard posé sur elle avec peut-être l’espoir de la voir ouvrir les yeux rapidement… Mais rien ne semblait bouger, pas même le moindre cheveu. Le temps sembla faire du sur-place et les yeux d’Amara commencèrent à papillonner sous l’effet conjugué de la fatigue et du stress qui s’estompait peu à peu. La chaleur ambiante contribuait à engourdir son esprit alerte, et la dernière chose que la mutante vit avant que ses yeux ne se ferment et que sa tête ne bascule légèrement vers l’avant…

Le seul évènement conscient qui arriva tout de suite après cette plongée dans le monde du sommeil fut un hurlement, qui tout naturellement la sortit en fanfare de cette torpeur laissant ordinairement présager d’un sommeil profond. Les yeux un peu trop écarquillés, Amara s’était redressée dans une position qui n’avait rien de défensive mais qui indiquait qu’elle était malgré tout prête à faire ce qu’il fallait si un élément de danger avait réussi à pénétrer à l’infirmerie. Son regard occupé à scruter la pièce au cas où quelque chose lui ait échappé pendant son sommeil, elle ne vit pas le projectile que l’adolescente lui destina tout spécialement et se le prit en pleine figure au moment où elle orientait de nouveau son regard vers Hella. Son nez n’apprécia pas du tout, mais fort heureusement il n’y eût aucun épanchement de sang ou rien de plus audible qu’un « bordel » qui lui avait échappé sous le coup de la douleur, alors qu’Amara plaquait sa main sur son nez rougi par le choc.

Hella avait arraché sa perfusion et avait eu du mal à arriver jusqu’au mur, pour finalement se laisser aller contre ce dernier avec une faiblesse bien visible. Amara se releva, quittant le lit sur lequel elle s’était installée il y avait quelques heures, et se dirigea vers son élève avec un certain empressement. La jeune femme fut quelque peu choquée par les premiers mots d’Hella et le dissimula dans un premier temps en attrapant quelques compresses et de quoi faire un pansement pour arrêter cet écoulement de sang là où normalement aurait du se trouver la perfusion installée par le médecin. Néanmoins, Amara qui était pourtant prompte à renvoyer un peu tout le monde dans les cordes lorsque quelqu’un disait une énorme connerie en sa présence ne dit rien, se contentant se s’agenouiller près de l’adolescente. C’est à ce moment qu’elle remarqua les larmes qui semblaient ne plus vouloir s’arrêter de couler sur ce visage pourtant habitué à rester aussi fermé que possible… Hella était du genre à se tenir le plus loin possible des gens, Amara avait eu l’occasion de remarquer ça dans pas mal de circonstances, même si en réalité il y avait une petite poignée de gens qu’elle appréciait réellement… La jeune femme n’avait quant à elle absolument aucune idée de ce qu’elle pouvait représenter aux yeux de l’adolescente, et quelque part quand on connaissait la franchise autant que la rudesse d’Hella, il y avait de quoi ne pas avoir envie de réellement savoir ce qu’elle pouvait penser de vous. Pour l’heure, Amara se contenta d’un sourire un peu douloureux à cause du choc au visage, alors qu’Hella s’excusait de lui avoir balancé une bouteille d’eau oxygénée à la figure…

Ce n’était pas vraiment agréable, mais c’était un bon réflexe tout de même… - Amara tendit la main pour désigner le bras de l’adolescente. – Il faudrait mettre un pansement sur ça avant que tu ne te vides de ton sang…

Amara avait appris à mettre son caractère pas vraiment facile de côté le temps d’apprivoiser certains adolescents au tempérament fort, et quelque chose lui disait d’instinct que prendre direct le bras de la jeune fille pour lui faire un pansement sans lui demander son avis risquait de ne pas être quelque chose de très apprécié… Personne n’appréciait d’être touché sans autorisation après une agression ; ce n’était pas quelque chose qui était propre à Hella.

La mutante déposa le matériel à portée de main et se redressa le temps de tirer sur une couverture déposée sur un lit à proximité, la posant sur les épaules de l’adolescente.

Je t’ai trouvée en rentrant au petit matin… Rassure-toi, personne ne te fera de mal entre ces murs.

La mutante passa sur le fait qu’Hella n’avait en principe rien à faire dehors à cette heure tardive, mais ça aurait été un peu mal venu de lui balancer ça dans la figure pour lui faire comprendre que ce qui était arrivé était entièrement du à son non respect du règlement intérieur. Quel professeur prendrait plaisir à servir ce genre de leçon de morale à une élève blessée ? Certainement pas Amara.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Ven 6 Avr - 16:21

Hella était tellement paumée, à ne plus savoir où elle était qu’elle agit plus par instinct que par réelle envie de blesser qui que ce soit, encore moins une prof. Il fallait l’excuser, elle n’avait vraiment pas fait exprès, tout comme le fait qu’elle arrivait à débiter des conneries sur le fait qu’elle était probablement morte et toujours enfermé dans cet institut. Bon, c’était plus pour le principe qu’autre chose qu’elle disait ce genre de chose parce qu’elle restait consciente que l’institut lui avait donné une chance que personne d’autre ne lui aurait donné. Et combien même passait-elle son temps à garder tout le monde à distance qu’elle n’avait jamais vu d’endroit qui ressemble plus à une notion de famille que l’institut. Elle aimait cet endroit mais s’interdisait de le dire ou juste de le penser, c’est comme ça qu’on voyait apparaitre des réflexions aussi spontanées que stupide. Son mode de protection s’enclenchait sans même qu’elle y prenne garde.

Mais contre le mur ses idées commencèrent à s’éclaircir un peu. Elle n’était pas morte. Elle n’était pas dehors et, dans son champs de vision, une Amara qui s’installa en face d’elle. Ses actions lui revinrent en mémoire et elle n’eut d’autre choix que de s’excuser pour le projectile qu’elle lui avait envoyé. Ce n’était pas par pure politesse, sinon, elle s’en saurait très bien passée. Elle était sincère. Frapper un prof ne faisait pas partit de ses compétences, même si l’envie avait pu lui traverser l’esprit avec certain d’entre eux mais elle ne passerait jamais ce cap. Elle s’en voulait d’autant plus qu’elle n’avait rien contre Amara. En réalité, elle ne la connaissait pas vraiment mais elle ne semblait avoir quelque chose qu’on puisse lui reprocher. Encore moins quand Amara annonça qu’il fallait qu’Hella mette un pansement, sans pour autant chercher à lui prendre le bras ou à faire un geste dans ce sens.

Amara ne le saurait probablement jamais, Hella ne lui dirais pas, mais elle apprécia cette simple action comme si elle comprenait que brusquer Hella ne servait à rien. Hella regarda les produits, puis son bras pendant qu’Amara déposait une couverture sur ses épaules. Les larmes coulant toujours sans qu’elle ne puisse les arrêter elle releva les yeux vers Amara, l’air un peu ennuyée.

« Je… Euh… J’suis pas sûre de pouvoir le faire. Vous… Enfin, vous voulez bien, s’il vous plait ? »

Hella tendit son bras comme pour faire comprendre ce qu’elle demandait à Amara, elle était bien incapable, elle-même, de se mettre un pansement. Et puis on avait eu la bonne idée de lui mettre la perfusion sur le bras droit, la rendant incapable de se soigner avec la main gauche vu qu’elle était droitière. Si on vous avait toujours parlez d’Hella mais que vous ne saviez pas à quoi elle ressemblait il y avait peu de chance de penser qu’il s’agissait de l’ado qui était là, adosser à ce mur, sans même être capable de se mettre un simple pansement. Elle redeviendra bien vite le mur qu’elle était mais pas maintenant, c’était étrange de se sentir différentes alors, qu’en réalité, elle était tout simplement elle-même.

Amara ne trouva même pas le moyen de lui demander ce qu’elle faisait dehors à une telle heure, mais se contenta de l’informer de quand elle l’avait trouvé, tout en la rassurant sur la protection qu’elle avait entre ses murs. De la main gauche, Hella essuya le flot de larmes qui lui coulait sur les joues, tout en hochant la tête. Elle ne doutait pas des x-men ou du système de protection de l’école mais elle ne doutait pas non plus des performances du type qui l’avait agressé. Et puis, de toute façon, fallait qu’elle soit honnête avec elle, elle ne supporterait pas s’enfermer dans l’institut en flippant de ce qui se trouvait dehors.

Amara n’avait posé aucune question pourtant des gens en aurait forcément un tas à poser à Hella. Et, en temps normal, elle aurait joué ses têtes à baffe en attendant qu’on lui en pose pour répondre vaguement. Mais les choses étaient différentes et, justement, parce qu’Amara ne lui en posait pas et parce qu’elle semblait réagir à la perfection, c’est finalement à elle qu’Hella avait envie de donner les informations dont elle disposait. Elle resta un moment silencieuse puis finit par avaler une goulée d’air avant de mettre sa tête en arrière pour la laisser poser sur le mur qui la soutenait.

« Il savait qui j’étais. Enfin, il connaissait mon prénom et savait que j’avais un lien avec Wolverine. »

C’était sûrement ça le plus compliquée à agressée. Elle ne s’était faites agressée à cause de quelque chose qu’elle avait fait mais juste parce qu’elle connaissait Logan, peut-être parce qu’il était son tuteur ou que c’était lui qui était venue la chercher en prison. Quoiqu’il en soit, ce n’était pas à cause d’elle qu’elle s’était faite agressée mais à cause de lui, dans une certaine mesure. Les choses faisaient qu’elle avait besoin de rejeter la faute sur quelqu’un mais même comme ça, elle n’arrivait pas à en vouloir à Logan. Ce n’était pas de sa faute après tout.

« Daken. C’est comme ça qu’il s’appelle et c’est un mutant. C’était plutôt bizarre parce que j’ai déjà pris le pouvoir à Wolverine et quand j’ai pris celui de ce type et bien c’était pareil… Presque pareil »

Au détail près que les griffes de Daken n’était pas couverte de métal – mais après tout quand elle avait prit le pouvoir de Logan ça avait été la même chose – et, surtout, qu’elles n’étaient pas disposées de la même manière. Hella tendit sa main droite, et avec sa main gauche elle désigna des endroits au fur à et mesure qu’elle parlait.

« Il avait deux griffes là, mais la troisième était là. Et, pas de métal. »

Elle ne savait pas vraiment l’histoire de Logan et encore moins le pourquoi du comment il avait du métal. Mais peut-être que ça avait son importance comme le fait de penser que Daken n’était pas une expérience vu son absence d’adamantium. Mais ça, elle, elle ne pouvait pas le savoir.

« J’ai pris son pouvoir, je pouvais me régénérer… »

Elle se stoppa regarda en l’air essayant de ne pas faire retomber la moindre larme et oublia ce qu’elle voulait dire. Qui disait régénération disait aussi punchingball ball humain et, finalement, elle se passa très bien d’essayer de songer une nouvelle fois à ce fait. Y a juste un truc qu’elle ne comprenait pas.

« Il a dit qu’il me tuerait pour faire passer son message. Je ne sais pas pourquoi il a changé d’avis… »

Elle secoua doucement la tête mais sans vraiment pouvoir s’arrêter. Pourquoi elle était en vie, ça lui échappait complètement et est-ce qu’elle avait envie de l’être à ce moment précis ? La réponse était non. Ca devait être moins douloureux de ne rien se souvenir, et de ne plus avoir conscience de rien. Cette sensation passerait peut-être avec le temps mais là, sur l’instant, c’est ce qu’elle ressentait. Par contre, elle ne savait rien du message que Daken avait laisser, inconsciente à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Amara Aquilla
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : contrôle du magma - peut s'en recouvrir, se recouvrir de flammes et générer des rafales de plasma.
Profession : professeur polyvalent à l'Institut Xavier
Points de rp : 25

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Mar 24 Avr - 16:29

Amara comprenait parfaitement l’utilité et la raison d’être d’un tel réflexe défensif de la part de son élève, et de ce fait elle s’était pas imaginée une seconde hurler sur Hella à cause de ce qu’elle lui avait lancé au visage. La douleur n’était certes pas très agréable, mais cela n’empêchait pas Amara de trouver cette attitude normale et beaucoup plus logique que si Hella s’était juste réveillée comme n’importe quelle personne ayant décidé de faire un petit roupillon devant sa télé en pleine après-midi…

Ce qui préoccupa la mutante en premier, ce ne fut pas de vérifier l’état de son visage dans le miroir le plus proche, mais bien de rassurer l’adolescente sur l’endroit où elle se trouvait et sur le fait qu’elle était en sécurité. En second sur cette liste de choses à faire venait la nécessité de mettre un pansement là où se trouvait la perfusion quelques minutes plus tôt, avant qu’Hella ne finisse par être complètement exsangue. Parce qu’elle connaissait le fonctionnement d’une personne sous le choc, mais également parce qu’elle était elle-même plutôt sauvage et difficile à approcher, Amara expliqua à Hella ce qu’il convenait de faire pour son épanchement de sang, apportant le matériel pour lui laisser le choix de s’en occuper elle-même ou de laisser son professeur s’en charger. L’adolescente sembla mettre quelques secondes à réaliser son état, alors qu’Amara la recouvrait d’une couverture, et finit par lui demander si elle ne pouvait pas s’en charger.

Bien sûr, je vais m’occuper de ton pansement.

Amara écarta légèrement la couverture pour attraper le bras que lui tendait docilement l’adolescente. Ses mains étaient tièdes et donc incapable de déceler la température corporelle d’Hella, mais à première vue il n’y avait rien de très alarmant du peu que la x-woman pouvait en juger. Ses gestes furent méthodiques et simples, avec un coton de désinfectant pour chasser les impuretés et l’excédant de sang, et un petit morceau de coton pour stopper l’écoulement de sang avant de réaliser un pansement simple avec une compresse par-dessus le trou laissé par la perfusion et deux morceaux de collant. Amara n’était pas infirmière, mais les pansements de base étaient tout à fait à sa portée, comme en témoignait le pansement pas vraiment discret qui empêchait Hella de perdre son sang. La jeune femme alla jeter le matériel usagé, se lava les mains et revint s’installer près de l’adolescente, n’osant toujours pas la secouer en lui posant des questions peut-être trop dérangeantes compte-tenu de son état de nervosité. La seule chose qu’elle fut capable de faire consista à remettre d’aplomb la couverture sur les épaules de l’adolescente, mais sans non plus trop chercher à jouer les mères de substitution – ce dont elle était de toute manière incapable. Le mieux était de lui laisser le temps, de lui laisser choisir la manière dont elle aborderait le sujet de son agression, même si cela impliquait d’attendre un peu…

Les minutes s’égrainèrent et Hella finit par prendre une inspiration plus bruyante que les autres qui conduisit Amara à reporter sur elle son regard portant les traces bien visibles du manque de sommeil. Elle aurait voulu aller se coucher, mais elle ne s’imaginait pas aller tranquillement se vautrer sous sa couette et la laisser là toute seule… Les mots ne tardèrent pas à franchir les lèvres de l’adolescente, et Amara ne pu cacher une certaine surprise vis-à-vis des paroles prononcées. L’agresseur connaissait visiblement Hella au moins de nom, et notamment son lien avec Wolverine… une nouvelle qui ne l’amena absolument pas à sauter au plafond sous le coup de la joie, parce que comme tous les Xmen vivant encore au manoir, elle savait que le passé de Wolverine posait parfois de gros problèmes même si jamais aucun élève n’avait été visé de cette manière jusque là. Amara tâcha de graver dans son esprit le nom que lui fournit Hella, avec la ferme intention d’aller parler de ce malade à Logan dès qu’on lui aurait mis la main dessus – l’insaisissabilité du mutant n’était plus un secret pour personne depuis longtemps. La jeune fille décrivit avec une précision assez étrange l’implantation de ses griffes qu’elle compara d’emblée avec celles de Wolverine parce qu’en tant que voleuse de pouvoirs, elle était vraiment bien placée pour évoquer les similitudes entre deux mutants…

Amara fit de son mieux pour dissimuler une certaine angoisse, mais il fallait croire que le manque de sommeil n’aidait pas vraiment à être crédible sur ce terrain. Le passé de Logan était un mystère pour à peu près tout le monde, même si tous n’étaient pas sans savoir que c’était ce qui avait amené pas mal de complications lorsque de vieilles connaissances avaient décidé de s’inviter. Le dernier en date était Stryker, et s’il était à présent mort, rien ne permettait d’être certain que Daken n’était pas lui aussi ce genre de personnage complètement fou surgi d’un lointain passé pour se venger de Wolverine… Et sa folie n’était pas à prouver, parce que pour s’en prendre à une ado simplement parce qu’elle connaissait Logan, il fallait vraiment avoir un gros problème mental ou une absence totale de neurones. Pourquoi ne pas s’en prendre à la boulangère du coin ou au gérant du magasin dans lequel Logan achetait ses horribles cigares ? Il fallait vraiment avoir un gros grain… ou une grosse envie de revanche.

Amara sortit de ses pensées lorsque Hella mentionna la régénération qui lui avait permis d’éviter les dégâts. Rapidement, la jeune femme comprit que le faible niveau de maîtrise de l’adolescente expliquait pourquoi certaines blessures étaient visibles malgré cet emprunt de pouvoir pour se soigner. Elle s’interrompit ensuite en essayant de ne pas pleurer, et Amara fut incapable de ne pas poser sa main sur l’épaule de l’adolescente pour lui montrer qu’elle n’était pas seule et qu’à partir de maintenant cela ne pourrait qu’aller mieux. Lorsqu’elle reprit son récit sanglant, ce fut pour expliquer qu’elle ne comprenait pas pourquoi il ne l’avait pas tuée pour faire passer son message comme il l’avait pourtant promis.

Je ne connais pas vraiment le fonctionnement de certains types d’individus, mais peut-être qu’il estimait que les indices laissés sur toi à l’intention de Wolverine ne seraient peut-être pas suffisants et que… - Elle hésita un instant. - … et qu’il vaudrait mieux que tu puisses donner certains détails toi-même en restant en vie.

Amara prit une inspiration qui semblait venir de très loin, et tenta un sourire rassurant à l’intention de Hella, même si c’était quand même assez difficile de trouver quelque chose de rassurer à dire à une personne qui avait failli mourir sous les coups d’un taré.

Est-ce que tu veux manger ou boire quelque chose de chaud ? Le poids de la nourriture sur son estomac t’aidera à trouver le sommeil même si ton esprit préfèrerait rester alerte et échapper au sommeil… Si tu le souhaites, je peux rester avec toi.

L’appel de son lit était fort, mais Amara était professeur à l’Institut, ce qui la dispensait de faire passer ses états d’âmes en premier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hella Healt
Mutante de niveau 2
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 4872
Date d'inscription : 19/04/2007
Localisation : Institut Xavier, pas vraiment par choix
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : emprunte le pouvoirs des mutant a proximité s'immunisant de la meme maniere
Points de rp : 609

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Dim 29 Avr - 13:56

Parce qu’elle l’avait demandé, Hella laissa Amara s’occuper de la blessure qu’elle s’était elle-même infligée en se relevant si brusquement. Elle trouvait les mains d’Amara étrangement chaudes par rapport à son corps à elle qui lui semblait tremblée de froid. Mais ça avait un côté presque agréable et Hella se laissa faire sans la moindre protestation. En même temps, Amara y allait de manière si douce qu’il allait être difficile de pouvoir faire mal à Hella. Une fois fini, Hella se retrouva à fixer un peu n’importe quoi pendant qu’Amara jetait ce qu’elle avait utilisé et se lavait les mains. Elle cherchait la manière dont elle allait pouvoir dire les choses, estimant qu’il était normal d’en parler avec Amara qui était encore là avec elle malgré le fait qu’elle semblait fortement fatiguée.

Finalement elle prit la parole ignorant les problèmes que Logan pouvait poser où même de son passé secret. Après tout elle ne savait pas grand-chose de lui et n’avait pas cherché à savoir alors elle ne pouvait pas vraiment être au courant des grandes part d’ombre qu’il pouvait exister dans la vie de l’homme. De toute façon, même si elle avait été au courant, elle aurait estimé que cela n’était pas son problème. Elle avait bien assez de choses à régler elle-même pour ne pas s’amuser à s’occuper des problèmes des autres. Et depuis cette nuit, elle prendrait encore plus de précaution à rester à l’écart de la vie de ce prof. Si juste de le connaitre lui valait un tabassage dans les règles, elle ne voulait même pas imaginer ce que ça pouvait être d’être proche de Wolverine.

Amara avait l’air un peu inquiète mais Hella n’était pas certaine de bien interpréter les choses dans son état, et préféra donc ne rien dire en continuant d’expliquer ce qu’elle pouvait. Il était vrai que la chose qu’Hella comprenait le moins c’était le fait d’être encore en vie, elle avait cessé d’y croire face à Daken qui était plus que convainquant quand il disait la tuer. Peut-être avait-il sentit quelque venir le forçant à s’arrêter. Peu probable, vu l’état dans lequel elle avait été trouvé. La prof avait une autre théorie. Peut-être que Daken voulait laisser plus d’information à l’intention de Logan, ce qui étonna Hella qui réalisa soudain qu’un message avait dû être laissé d’une manière ou d’une autre. Ce type avait laissé des indices sur elle sans qu’elle ne le sache, en même temps son état n’avait pas aidé à garder conscience de ce qui se passait. Hella aurait pu avoir mille questions sur le message laissé mais elle ne trouva pas la force de les poser maintenant. Elle avait besoin de ne penser à rien, de sombrer dans l’inconscience en espérant se réveiller et comprendre que tout cela n’était qu’un horrible cauchemar.

Amara devait avoir un don télépathie, ce n’était pas possible autrement parce qu’Hella avait à peine formuler cette envie de se reposer intérieurement, qu’Amara parla de manger ou boire quelque chose pour qu’Hella puisse dormir même si la prof laissait sous-entendre qu’il était possible qu’Hella veuille rester alerte. L’adolescente secoua la tête. Non, elle n’en avait pas du tout envie. Si Daken revenait elle ne faisait pas le poids contre lui, rester éveillé était s’assurer qu’elle s’inquiéterait du moindre bruit, ou de quoique ce soit de normal qui lui paraitrait soudainement pas si normal que ça. Amara avait conclu sa phrase en se proposant de rester si Hella le voulait et là encore, l’adolescente secoua la tête. Amara en avait assez fait et si vraiment ce type devait revenir, impliquer le moins de personne était la meilleure chose à faire, non ?

« Je voudrais juste quelque chose pour dormir. Ce qu’elle ne voulait pas s’était ne pas réussir à s’endormir ou ressasser cet épisode avec Daken, elle voulait se reposer, oublier et retrouver des idées claires. Un médicament ferait sûrement l’affaire. Et, ensuite je crois que je préfère juste rester seule. Mais est-ce que je peux dormir ici ? »

Demander à rester seule n’était pas de l’ingratitude, bien au contraire, elle se disait que moins il y avait de monde autour d’elle et moins elle risquait de dommages collatéraux si Daken devait revenir. Comme le fait de dormir à l’infirmerie plutôt qu’on la mette dans une chambre où se trouverait une autre personne. Si Amara lui donnait l’accord de dormir ici, alors il ne lui resterait plus qu’à s’installer et à fermer les yeux le plus fort possible. Peut-être que demain, en se levant, tout cela n’aurait jamais existé.

[HRP : Merci bien pour l’intervention, du coup je te libère hihihi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
http://elysiannah.fr/index.php
avatar

Amara Aquilla
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : contrôle du magma - peut s'en recouvrir, se recouvrir de flammes et générer des rafales de plasma.
Profession : professeur polyvalent à l'Institut Xavier
Points de rp : 25

MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   Dim 17 Juin - 16:06

(bin écoute de rien, ravie de t’avoir décrochée du portail xD !)

Amara avait fait tout son possible pour qu’Hella se calme et ensuite, elle avait fait en sorte de ne pas la laisser se vider de son sang. Elle était souvent un peu abrupte lorsque quelque chose lui déplaisait, mais le fait de s’être pris un objet en pleine tête ne lui avait pas moins donné envie de s’occuper de son élève… C’était peut-être pour cela que ce métier était fait pour elle, parce qu’elle savait faire la part des choses entre la volonté de nuire et les réflexes défensifs. Parce qu’elle pouvait vraiment beaucoup s’inquiéter pour ses élèves, au point de dissiper les effets de l’alcool ou la fatigue. Parce que tout simplement elle aimait donner de sa personne pour en aider d’autres à se sentir mieux ou à s’accepter.

Pour le coup, il fallait admettre que le cas de Hella était vraiment particulier. Pas parce qu’elle était obligée de rester à l’Institut parce qu’elle était sous contrôle judiciaire, mais parce que c’était bien la première élève qui était prise pour cible sans raison. Lorsque Magnéto s’en était pris à Malicia, c’était parce qu’il avait besoin d’elle pour sa machine infernale : ça ne rendait pas son geste moins horrible, mais au moins il avait un motif en lien avec l’adolescente. Le type qui s’en était pris à Hella ne la connaissait pas, n’avait rien eu à faire de son pouvoir, et s’en était juste servi comme d’un jambon suspendu pour laisser un message à Logan… Autant dire que niveau justification c’était assez moyen en plus d’être assez arriéré dans la manière de procéder. Certes, Logan n’était pas du genre à affectionner les téléphones portables ou les ordinateurs, mais cela ne rendait pas plus valable le fait d’attaquer une élève et de presque la tuer. En fait, rien ne justifiait de s’en prendre à un élève quel qu’un soit…

Hella refusa de rester éveillée et demander à avoir quelque chose pour dormir. Le médecin avait prévu cette éventualité et avait laissé de puissants somnifères, parce qu’il était assez rare que les personnes agressées manifestent l’envie de rester éveillées et préféraient en général dormir pour ne plus penser à rien. Amara sortit d’une armoire le flacon orange et le déposa sur une table avant d’aider Hella à se relever et de la soutenir jusqu’à ce qu’elles arrivent près du lit duquel elle avait jailli comme une furie. Elle lui tendit ensuite un verre d’eau et deux comprimés tout en lui apportant un oreiller supplémentaire et une grosse couverture.

Avec ça, tu seras bien… Je passerais voir comment tu vas demain, si tu le veux bien.

Amara n’alla pas jusqu’à la border mais déposa tout de même la seconde couverture sur l’adolescente. Après un dernier sourire, elle quitta l’infirmerie avec l’idée d’aller se coucher. Elle ne dormirait pas beaucoup à cause de toutes les inquiétudes que faisaient naître en elle cette agression…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ho ce soir tu va prendreuh. (Pv Hella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: QUARTIERS GENERAUX :: Manoir des Xmen :: le parc :: Portail & enceinte-