Partagez | 
 

 Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Sam 22 Oct - 11:44

[si d'autres joueurs veulent venir, veuillez nous prévenir dans le sujet concernant cette intrigue: ICI merci d'avance]

[PNJ référés: Oliver - Alice - Drake]

[Oliver Depp : Un jeune étudiant populaire, président de l’association Free Eagles, petit ami d’Alice Moore, beau garçon
Alice Moore : Une étudiante en droit, une des meilleures sprinteuses du campus, petite amie d’Oliver Depp, jolie et sociable
Drake Mill : Membre du Purity, un petit génie en mathématiques, enfant gâté qui n’a pas peur de l’ouvrir pour se faire entendre, peut se montrer plus violent que diplomate]




    Oliver Depp est un étudiant un peu modèle dans son genre. Athlétique et intelligent, un bel avenir s’offre devant lui. Sa vie à l’université n’est pas non plus à plaindre. Il est notamment connu pour être un président d’association étudiante. Les Free Eagles. Oui, ils ont un nom d’équipe de football, mais ils n’en sont pas moins très respectés et populaire. L’association s’occupe de gérer les évènements étudiants, les grandes soirées, les assemblées, les conseils, les élections… tout ce genre de choses qui permettent aux étudiants de grandir et de s’habituer au système social qui contrôlera leur vie plus tard sous une forme plus officielle et pompeuse. Donc voilà, Oliver en est le président. Beau, fort, populaire, avec un bel avenir devant lui c’est la mascotte de rêve.

    Ce matin, il doit se lever tôt, il y a une grande assemblée aujourd’hui, et il faut l’organiser. Cette assemblée fut lancée par un tout nouveau groupe d’étudiants. Une sorte d’élite intellectuelle en quête de justice par rapport à tous les mutants qui utilisent leurs pouvoirs pour obtenir des bourses et autres avantages universitaires. Oliver n’avait jamais vraiment pensé à ce genre d’injustice et ne savait pas trop quoi en penser à présent. Après tout, l’intelligence dépendait des personnes, cela faisait partie des attributs naturels distribués un peu au gré du hasard. Et dit comme cela, ça s’apparentait pas mal aux attributs mutants, alors pourquoi ceux-ci ne pourraient-ils pas en profiter ? Seulement voilà, les Purity venaient d’aborder un point sensible encore jamais approché et qui méritait vraiment qu’on y prête attention. Le problème, c’est que tout ce qui touchait les mutants était potentiellement explosif, alors il fallait être prudent et organisé. Heureusement, le jeune homme n’avait pas peur de relever des défis.

    Il lui avait fallut donc se lever tôt ce matin. Réveil à 6 heures, c’est violent, presque autant que l’engueulade d’Alice qui elle non plus n’était pas ravie d’ouvrir les yeux d’une aussi bonne heure. Oliver se dépêcha d’éteindre le réveil, mais ne pu s’empêcher de rire pour avoir mis sa copine en rogne dès l’aurore. Cela lui valut un coup d’oreiller sur la figure… Lavé et habillé, le voilà qui partait rejoindre le siège de l’association. Il fallait faire un briefing pour s’organiser mais aussi pour rencontrer les Purity. Ca se voyait qu’ils étaient des têtes d’ampoules, et des fils à papa pour la plupart. M’enfin, ils restaient aimables alors pas de quoi fouetter un chat. Même si ce Drake était plus détestable qu’autre chose, selon lui…

    L’assemblée commençait à se monter. Dehors, sur la pelouse juste à côté du bâtiment de l’association. Il faisait beau, normal d’après un futur météorologue de Purity, ils avaient tout prévu, jusqu’au moindre nuage. Un peu flippant quand même, non ? Enfin tout se passait aussi bien qu’on pouvait l’espérer et l’heure de l’assemblée approchait, les gens commençaient à arriver. Soudain, Oliver se rappela qu’il avait laissé son portable en salle de réunion et que d’un moment à l’autre, Alice allait le joindre pour pouvoir le retrouver. L’étudiant retourna donc dans le bâtiment pour retrouver son bien. Celui-ci était entre les mains d’une jeune femme absolument magnifique. Elle avait de beaux cheveux blonds clairs comme les blés et ressemblait à une statue de déesse mythologique, en plus vivante. Oliver était comme hypnotisé, cette femme avait un regard unique, un regard qu’on ne pouvait pas lâcher des yeux. Inconsciemment, il s’était approché d’elle, il la laissa mettre sa main derrière sa tête, en lui caressant les cheveux, le jeune homme tremblait de plaisir confronté à ce contact simple mais intense. Puis, elle l’attira de sa main et approcha son propre visage de celui de l’étudiant pour l’embrasser. Jamais il n’avait été embrassé comme ça auparavant, mais il n’eut pas le temps de ressentir ni de décrire ce baiser car il sentit une sorte d’aguille se planter dans son cou, la surprise et la douleur le forcèrent à interrompre le baiser malgré lui. Il la regarda dans les yeux d’un air étonné, elle lui souriait. Alors sa vue commença à se troubler et il finit par sombrer dans l’inconscience comme si une ancre le tirait vers le sommeil.



    Freïja ne bougea pas lorsqu’elle vit Oliver s’effondrer par terre, tout allait comme elle l’avait prévu. La métamorphe mis la seringue qu’elle venait d’utiliser dans la poche intérieure d’Oliver puis lui enleva sa veste ainsi que ses autres vêtements. Elle le laissa en T-shirt et en caleçon puis elle mis ses nouvelles parures avant de prendre l’apparence du jeune homme. Les clés de ce bureau étaient dans une sorte de casier situé à côté de la porte de sortie. Freïja s’en empara, sortit, ferma la porte à clés et partit en direction du campus. Il était temps de monter sur scène.

    L’assemblée commença. Toujours avec l’apparence et la voix d’Oliver, Freïja présenta les acteurs principaux , les Purity puis les laissa entamer leur discours tout programmer, ou plutôt, elle les laissa répandre leur venin sans prendre la peine de modérer leurs propos, choses qu’Oliver aurait dû faire. Non, il fallait leur laisser dire que les mutants n’avaient pas le droit aux même chances que les humains parce qu’ils trichaient et utilisaient leurs soit disant dons pour s’emparer de places de choix dans l’université mais aussi dans le reste de la société. Ce qui faisait bien rire Freïja intérieurement, c’était à se demander s’ils réalisaient qu’ils avaient un sacré temps de retard, avec tous les Damnés qui s’étaient emparés de véritables trônes bien avant les naissances de ces gamins…


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mer 2 Nov - 17:36

    Quelques jours plus tôt, Kaleesha avait reçu un appel d’un de ses contacts. En tant que journaliste elle en avait pas mal, dans un tas de domaine différent, celui-ci, était un étudiant : Erwan. Il avait prévenu la jeune journaliste d’un évènement qui se passerait sur le campus universitaire, ce qui intéressa fortement Kal, vu que le sujet traiterait des mutants. Ce genre de sujet toujours un houleux qui pouvait dégénérer d’une minute à l’autre. Elle ne souhaitait pas que cela se finisse mal et n’y allait pas dans l’espoir de voir une joute verbale se terminer en bataille. Non, ce qui l’intéressait, en premier lieu, était de pouvoir faire un article sur la vision que pouvait avoir les jeunes sur les mutants. Naïvement, elle espérait un comportement plus ouvert que les personnes d’âge mûres qui restaient campées sur des positions qui n’avantageaient pas les mutants.

    Vêtu d’un simple jean’s aux couleurs volontairement délavées, d’un simple haut clair et d’une paire de converses, elle passa son sac en bandoulière dans lequel elle avait enfourné un calepin et plusieurs stylos pour pouvoir prendre des notes. Refermant la porte en sortant, un pain au chocolat coincé entre les dents, elle se dirigea vers le premier kiosque à journaux pour en prendre un, qu’elle parcourra tout en mangeant et en allant vers une bouche de métro qui la mènera à l’université. L’avantage avec Kaleesha c’est qu’elle n’avait pas besoin d’être journaliste pour aimer se tenir au courant de ce qui se passait et, surtout, de voir comment les choses étaient annoncées dans les journaux. Souvent loin de la vérité. Ca faisait longtemps qu’elle s’adonnait à cette activité, ce qui lui avait donné le goût pour le journalisme. Elle s’était rapidement spécialisée dans tout ce qui touche aux mutants, avant même de savoir qu’elle l’était elle-même. Autant dire que se rendre sur le campus universitaire n’avait rien d’une corvée pour elle.

    Arrivée sur place, elle retrouva assez vite Erwan qui l’attendait. Il lui servirait un peu de guide dans cette université qu’elle ne connaissait pas, ses parents ayant largement eut les moyens de lui payer des écoles privées. Quand ils furent sur la pelouse où se déroulerait l’évènement qu’elle était venue voir, Erwan lui fit un léger topo. C’est comme ça qu’elle apprit que la personne qui viendrait présenter le groupe qui prendrait la parole était un jeune homme, président une association universitaire. Un certain Olivier Depp qui, à en croire Erwan, était plutôt connu ici pour tout ce qu’il faisait. Kaleesha pu mettre un visage sur cette personne quand il apparut sur scène pour présenter les purity. Muni de son calepin et d’un stylo, Kaleesha, qui était dans les premiers rangs, commençait déjà à prendre des notes.

    Purity était un nom qui ne lui parlait absolument pas mais, pour une raison inconnue, le nom qu’ils portaient ne lui disait rien de bon. Un sentiment confirmé quand l’un d’eux prit la parole pour expliquer son point de vue. Kal’ imaginait que les plus jeunes étaient, de manière générale, plus ouvert d’esprit, acceptant mieux les différences. De toute évidence, soit elle se trompait largement sur les « jeunes » soit, ceux qu’elle avait en visu, était particulièrement stupide et borné. Le discours qu’ils avaient semblait sortir d’un autre monde. Selon eux les mutants usaient de leurs pouvoirs pour tricher, pour voler des places en université ou en société en usant de leurs pouvoirs. Elle notait, des expressions, des termes employés, pour pouvoir reprendre tout selon leurs propres mots. Si elle hallucinait complètement, elle était assez professionnelle pour ne pas avoir à le montrer, tout comme elle se passa de montrer sa surprise en voyant Erwan hoché la tête avec conviction pour signifier son accord avec les paroles qui étaient prononcé par Purity. Un monde de dingue ! Quand il fut possible de parler, Kal’ ne s’en empêcha pas.

    Un surdoué doit-il, aussi, perdre les même droits que les autres personnes ? Parce que, après tout, pour lui aussi c’est une sélection génétique qui le rend plus doué sur un plan intellectuel et qui pourrait aisément voler la place de certain en se servant de cette capacité supérieur à la moyenne générale.

    L’ironie était présente mais à peine perceptible. Dans le fond elle voulait bien comprendre que ça pouvait être une crainte, se voir prendre sa place par quelqu’un qui use de ses pouvoirs. Cette technique était sûrement déjà arrivé mais tout le monde ne s’en servait pas et, surtout, tous les mutants n’avaient pas des capacités pouvant leurs permettre ce genre de chose. Point sur lequel elle était bien placée, parce qu’elle ne voyait pas en quoi sa mutation aurait pu l’aider à décrocher une bourse d’étude où un boulot mieux que les autres. C’est Erwan qui lui répondit en premier, assez fort pour se faire entendre.

    Ça n’a rien à voir. Et puis les surdoués ont souvent leur propre établissement, ça devrait être pareil pour les mutants. On devrait savoir qui l’est, qui ne l’est pas et, surtout, les laisser entre eux pour laisser aux gens normaux toutes leurs chances.

    Ok… Elle confirmait un point qu’elle ignorait – ou voulait ignorer jusqu’à présent – les étudiants n’avaient rien de plus tolérant. C’est avec ce genre de mentalité que les mutants risquaient, à nouveau, une loi sur le fichage. Super !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Sam 5 Nov - 15:28

[HJ : J'interviens pour positionner mon personnage dans l'histoire. Je ne pense pas poster à tous les tours, sauf si c'est pertinent. Si vous avez besoin d'une intervention ou d'une action de ma part, en dehors de celle que je ferais et dont je vous préviendrais à l'avance, n'hésitez pas à me mp.]

Aujourd'hui était un jour un peu spécial, contrairement aux autres jours, on m'avait confier la mission de surveiller sans me faire remarquer une réunion d'adolescents qui allaient parler du "problème" mutant dans une université. Déjà, rien que l'intitulé de la mission m'avait mis les nerfs à fleur de peau. Mélanger mutation, discussion et adolescents, n'avait jamais fait bon ménage, quoi qu'on en dise. Etant touchée par ce qui se disait sur les mutations et ce genre de chose, je décidais d'accepter cette mission, un peu pour sortir du quotidien et beaucoup pour pouvoir aider si jamais cela tournait mal.

Parce que, quelles chances y avait-il que cela se passe sans anicroches ? Très peu, à mon avis. C'était pour cela que j'avais décidé de me porter volontaire et ainsi j'étais sure de pouvoir intervenir sans me soucier de savoir qui j'allais aider. Parce que contrairement à la plupart de mes collègues qui tapaient avant de réfléchir, surtout quand il s'agissait de mutants, j'avais tendance plutôt à essayer d'aider, comme je le pouvais, en évitant de me faire remarquer. Car étant moi même une mutante, je ne tenais pas à me faire ficher et à perdre mon boulot, car il ne fallait pas se leurrer, cette nouvelle ne serait pas bien prise, au contraire.

Enfin, ce n'était pas le moment de penser à cela, je n'allais normalement là bas que pour surveiller que tout se passait bien, il serait dommage que tous ces fils à papa aient des problèmes. A oui, parce que cette réunion était organisée par ces étudiants là. Ce qui me permettait encore plus de penser qu'il y allait avoir du grabuge. Donc, aujourd'hui, tenue la plus normale possible et cachant arme de service, menottes et plaque, bien sur, car j'y étais en civil. Donc j'optais pour un jean souple, un tee-shirt, des baskets -au cas où il faille courir- et une veste assez ample et longue, pour cacher mon arme, mais aussi pratique, si je devais intervenir. Je plaçais ensuite mon arme à ma ceinture, calait plaque et menottes dans mes poches, le portable dans la veste, au cas où j'ai besoin d'appeler des renforts et j'étais prête. Je n'allais même pas être en retard.

Je partis donc en voiture de chez moi, pour me rendre à l'université, histoire de repérer les lieux et de me placer à un endroit stratégique. Comme j'étais en avance, je pus me placer et observer ceux qui arrivaient sans me faire remarquer. Je ne m'installais pas dans l'un des rangs de chaises, trop long pour ensuite en sortir rapidement et je restais sur le côté, debout, à attendre que cela commence. Je vis donc arriver plusieurs personnes, qui s'installaient au fur et à mesure, et pour l'instant personne ne retenait mon attention. Pas de personnes que j'ai déjà arrêté, pas d visage reconnaissable comme mutant ou autre, donc tout allait bien.

Quand un jeune commença à monter sur la scène, je reportais mon attention sur lui. Je ne le connaissais pas vraiment, mais apparemment ce serait lui qui dirigerait la discussion. Il présenta une organisation : purity. Je n'en avais pas entendu parlé et décidais de retenir ce nom et d'écouter attentivement ce qu'ils disaient, parce que je me doutais que cela serait important pour ce qui était de savoir comment les choses allaient tourné. J'en fus pour mon instinct, les paroles qui furent prononcées me firent comprendre qu'ils étaient contre les mutants, pour l'instant, je ne savais pas à quel point, peut être juste pour une sorte d'égalité à l'école, mais cela pourrait être plus profond et c'est cela qui m'inquiétait.

Ils parlaient du fait que les élèves "normaux" avaient moins de chances que les mutants qui eux avaient leurs pouvoirs pour les aider. je détestais cette généralisation, tous les pouvoirs ne permettaient pas d'améliorer ses notes, moi même cela ne m'avait jamais aidé, surtout qu'en plus cela avait plutôt tout fait pour me déconcentrer. Mais bon, passons, je ne pouvais pas intervenir et si j'en jugeais par les réactions des autres personnes présentes, personne n'allait réagir contre cela. Encore que, une jeune femme installée en face de l'estrade pris la parole pour rappeler que les mutants étaient comme les autres et que si on leur interdisait d'étudier comme cela, il fallait aussi interdire la même chose aux surdoués. Je hochais imperceptiblement la tête à sa phrase. J'étais contente qu'il n'y ait pas que des personnes qui pensent comme les purity et je me décidais de retenir le visage de cette jeune femme, histoire de pouvoir la reconnaître comme n'étant pas contre les mutants, enfin pas trop. Il est toujours bon de savoir sur qui on peut compter ou non dans une altercation.

Par contre, je déchantais rapidement quand son voisin -et ami ? il m'avait semblé les voir arriver ensemble, coïncidence, peut être...- intervint pour dire que ce n'était pas pareil et que comme les surdoués il faudrait qu'ils étudient dans une école spécialement faite pour eux. Et bien sur il ne semblait pas être le seul à penser cela. J'aurais aimé intervenir moi aussi, mais ma position et la raison pour laquelle j'étais ici m'empêchaient de répondre à ce genre de propos. Si jamais mes supérieurs apprenaient que j'étais intervenue -en plus favorablement aux mutants- j'allais m'en entendre dire deux. En plus, je voulais me fondre dans le décor et ne pas attirer l'attention plus que nécessaire sur moi. Donc, je me taisais, contrainte et forcée, ce qui ne m'empêchait pas de pester mentalement.

*Foutu boulot...*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Ven 11 Nov - 18:01

[Toujours aucune nouvelle de Kitty, Kaleesha, tu pourras répondre quand tu voudras/pourras]

[PNJ mentioné: Drake Mill - Oliver Depp]


    Tout fonctionnait à merveille. Enfin, Freïja n’avait pas de plan précis pour la façon dont ce début de débat devait se dérouler. Elle comptait plus laisser les humains s’enfoncer eux-mêmes, voire peut-être observer les jeunes et leur tolérance légendaire. Si les jeunes étaient réputés pour être plus portés sur l’égalité pour tous, il semblait qu’aux Etats Unis, ils l’étaient mais d’une manière assez originale. Décidément, ce continent ne cesserait jamais de la surprendre, en Europe, les gens, et surtout les jeunes, se battaient à toute heure pour les droits humains, d’ailleurs, si on en croit les perceptions lambdas, le vieux continent est connu pour avoir un peuple assez contestataire et manifestant. Aux yeux du monde en tout cas. Cela faisait bien rire l’historienne car elle savait que, statistiquement parlant, les manifestations aux Etats Unis étaient bien plus violentes. Oublions bien sûr mai 1968 et ses orgies de violence…
    Revenons dans le présent et avec cette association Purity. L’historienne, étant assez familière avec les milieux universitaires, à récemment apprit l’existence de ce petit groupe de, appelons un chat un chat, de prétentieux qui estimaient qu’ils avaient un mot à dire quant à la générosité que Mère Nature pouvait avoir en donnant un gène plus beau et plus performant. Foutaises que tout cela d’après la mutante. Ce qui comptait c’était de savoir se servir de ce que la Nature nous a donné, ou bien de chercher à acquérir d’autres armes, mutant ou pas mutant, cela importait peu. Si un mutant sait utiliser ses dons de manière intelligente et productive, c’était son droit le plus élémentaire, de même qu’un humain serait légitimement à même de chercher d’autres formes de pouvoir pour compenser, comme la technologie par exemple… Enfin, certains semblaient décidés à jouer la carte de la facilité et à empêcher les mutants de grimper les échelons. Mettons. Néanmoins, un mutant doté d’une force surhumaine a autant de chance qu’un humain d’avoir un diplôme de droit.

    Alors que Drake continuait sa tirade fort antipathique, la reine blanche, toujours sous les traits d’Oliver, observait la scène avec un regard neutre. Elle constata bien vite qu’une bonne partie du public semblait d’accord avec ce qui était dit. Normal, la fac, l’université, ça les concernait directement, non ? Mais aussi, ô surprise agréable, elle vit qu’il y avait aussi quelques têtes qui semblaient dubitatives. Aaaah, la fac n’était peut-être pas perdue ici, il y avait donc des gens intelligents qui s’y rendaient. Tandis que la plupart de ces visages se contentait de froncer les sourcils, une jeune femme émit une remarque pertinente en faisant la comparaison avec des « humains surdoués », pour certains, un paradoxe, pour d’autres, un fait. Malheureusement pour elle, son argument fut vite réfuté par… son voisin spectateur. La solidarité des jeunes… magnifique. Et ce n’était pas fini car Drake appuya (comme par hasard) les propos du jeune homme.


    – Exactement! Comme tu l’as bien fait remarquer, il existe des établissements, donc des mesures spéciales prises pour les vrais surdoués ! Il devrait en être de même pour les mutants, surtout ceux qui se considèrent comme « surdoués » pour reprendre leurs propres termes. De plus, je tiens à le signaler moi, aussi, ce n’est pas pareil. Les surdoués normaux ne font pas exprès d’être surdoués, leur intelligence ne se commande pas, ils ne peuvent pas l’activer ou la désactiver comme bon leur semble. Les mutants, nous l’auront tous vu, sont capables de contrôler leurs dons, de les utiliser de façon consciente et réfléchie. Or, user de moyens qui ne sont pas à la portée de tous, lors d’un examen ou d’un concours est par définition de la triche. C’est pourquoi de vraies mesures s’imposent. Notre technologie nous permet difficilement de savoir quand un mutant utilise ses pouvoirs ou non, nous sommes bien conscients de cela, c’est pourquoi, nous proposons, pour commencer, de séparer les mutants des gens normaux afin de préserver l’égalité de tous, notamment en termes de chances.

    Une grosse partie de la foule applaudit, Drake lui-même semblait très satisfait et lançait des regards victorieux à l’intention de ses camarades de Purity. Mais ils n’étaient pas tous d’accord, la plupart des membres du comité d’organisation dont faisait partie Oliver secouaient la tête en négation, et quelques protestations se faisaient entendre dans la foule. Des étudiants aux regards passablement désapprobateurs, sûrement des hippies en puissance semblaient manifester leur désaccord, mais le brouhaha que faisaient les pro ségrégation était encore trop fort pour qu’on puisse bien entendre leurs phrases.

    Le ton commençait à monter d’un côté, de celui d’une petite (mais pas tant que ça en fin de compte) minorité de jeunes qui avaient un peu plus d’ouverture d’esprit que les Purity et leurs nouveaux fans. Ils étaient probablement choqués par tant de fascisme, les plus cultivés feront peut-être même une comparaison avec les Nazis. A cette idée, Freïja – Oliver sourit, intérieurement enchantée par cette hypothèse qui, elle n’en doutait pas, mettrait le feu aux poudres. Elle était à deux doigts d’atteindre, ou plutôt de voir atteindre son objectif. Et si les humains ne finissaient pas par se taper dessus, elle devra en ajouter un peu de façon plus ou moins détournée. En attendant, elle leva la main pour calmer la foule afin que les protestataires puissent se faire entendre, après tout, en tant que médiateur, c’était le devoir d’Oliver, et un débat implique une discussion entre les deux partis, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 13 Nov - 15:39

    (PNJ > Erwan, un étudiant)

    Erwan… Elle n’avait jamais appris à le connaitre, en avait-elle seulement besoin ? Il n’était qu’un contact qui lui permettait d’avoir des infos, comme elle en avait un tas d’autre. Parler de sa vie n’avait jamais été au programme, encore moins lui demander son avis sur la question mutante. C’était un point qu’elle évitait tout particulièrement avec les gens, d’une parce qu’elle faisait partie de cette population et qu’elle ne voulait pas que ça se sache. De deux, parce qu’elle ne pouvait pas passer pour une personne qui s’intéressait à ce problème. Moins elle semblait s’y intéresser et moins elle attirerait l’attention. Se faire découvrir en tant que mutante serait quelque chose de particulièrement néfaste pour elle mais, elle refusait de prendre le risque qu’on puisse remonter au Réseau d’aide des mutants par sa faute. Enfin, si elle ne parlait pas ouvertement de mutant il suffisait de connaitre un peu son parcours en tant que journaliste pour savoir que les trois quarts de ses articles étaient sur ce sujet, une des raisons qui faisait qu’elle était venue aujourd’hui. Une journaliste qui écrit beaucoup sur les mutants n’interpelle pas autant qu’une personne cherchant à en parler avec toutes les personnes qu’elle croise.

    Peut-être qu’elle aurait dû en parler avec Erwan, ça lui aurait évité d’halluciner complètement sur ce qu’il avait pu lui répondre. Parquer les mutants dans des écoles spéciales. Mais bien évidemment, ça paraissait si naturel venant de sa bouche qu’elle aurait pu en avoir un haut le cœur si elle n’était pas habituer à voir ce genre de comportement. Le pire c’est que ce que venait de dire Erwan fut vite reprit pour que la personne sur l’estrade puisse donner son avis. Ce qu’il disait était hallucinant. Combien de mutant, au niveau de l’université, étaient capable d’utiliser leur pouvoir avec précision et sans problème ? Kaleesha continuait de prendre des notes sur ce qui se disait, ne cautionnant pas pour autant l’idée de vouloir séparer les mutants des humains pour une question de chance et d’égalité. Et le pire dans tout ça c’est qu’une bonne partie des personnes applaudissaient comme si ce type venait de faire le discours du siècle. N’importe quoi. Elle crut même un instant que les choses allaient dégénérer avant même qu’une discussion s’installe mais, l’étudiant qui avait présenté l’intervenant fit signe aux gens de se taire. Au moins un qui semblait plus diplomate et moins stupide que les trois quart de la foule présente. SI tous les étudiants pouvaient être au moins aussi réfléchis que lui, il serait plus facile de discuter. Bref, le silence retomba, du coup, Kaleesha en profita pour reprendre la parole. Après tout, elle était là pour poser des questions.

    Admettons. Il faut séparer les mutants. Mais ça revient à ne pas leur donner d’égalité non plus. Tous n’ont pas des pouvoirs pouvant les aider pour des examens. On en fait quoi de cela ? On les balance avec les autres, en se disant que ce n’est grave, qu’après tout c’est de leur faute, ils n’avaient cas pas avoir ce gène qu’ils n’ont pas choisi comme à une autre époque où on considérait qu’une certaine population ne pouvait rien faire d’autre que de servir les autres ?

    Franchement elle n’avait aucun espoir de faire revenir cet étudiant sur ses positions. Ce n’était pas son but et elle pensait qu’il n’y avait plus rien à faire pour lui. Elle posait juste des questions et avec un peu de chance, elle laisserait un doute dans les esprits qui ne savaient pas encore comment se positionner. Elle se refusait à jouer de diplomatie pour éviter d’échauffer les esprits parce qu’elle était incapable de cautionner ce genre de parole. Le pire c’est qu’elle pensait déjà de cette façon avant de savoir qu’elle était, elle-même, mutante. Son statut ne changeait rien à ce qu’elle disait, il lui donnait juste un peu plus d’expérience de ce que pouvait être la vie d’un mutant. Sa seule petite satisfaction à ce moment précis c’est qu’Erwan ne répondit rien, il se contenta de poser son regard sur l’étudiant qui était sur l’estrade comme pour chercher un soutient, de l’aide sur ce qui devait être répondu.

    En fait, selon Kal’, la seule chose à éviter pour le moment c’est qu’un mutant qui se découvre s’énerve face à de telles paroles et en vienne à déclencher son pouvoir sans le vouloir. Et, pour peu que ce pouvoir son un minimum dangereux, cela serait donner trop de crédit à la personne qui était en train de faire son exposé anti-mutant. C’était tout le problème des mutants : ne pas contrôler leur pouvoir et que les gens pensent que c’était une action parfaitement voulu, les confortant dans leur idée que les mutants sont dangereux et qu’il faudrait tous les enfermer. De temps en temps, Kaleesha prenait quand même un peu de temps pour regarder autour d’elle afin de savoir, un peu près, qui se trouverait dans quel camps si ça venait à dégénérer. Simple mesure de précaution.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 13 Nov - 23:51

Mily s'était levée comme tous les jours assez tôt. La veille elle s'était couchée tard, ou plutôt tôt ce matin. Fallait qu'elle se calme un peu sur les sorties parce que là elle commençait à vraiment fatiguer. Enfin, à chaque fois elle disait cela, mais elle recommençait quelques temps plus tard et on tournait en rond. Enfin, même fatiguée, elle se levait toujours la plupart du temps à la même heure, qu'elle ait cours ou non.

Là elle s'était levée pour déjeuner et se préparer pour une journée sans cours. Enfin elle allait quand même à la faculté pour aller à une discussion sur les mutants et leur place dans les classes. Elle se doutait qu'il allait y avoir quelques ennuis et surement des échauffourée, mais n'avait-elle pas intégré les X-Men pour soutenir la cause mutante ? Alors autant commencer ainsi, en prenant parti même ne serait ce que dans une manifestation.

Elle partit donc, après avoir s'être bien préparée en vue de la possibilité de se devoir courir ou se battre. Malheureusement, il fallait bien penser à cela, car qui dit manifestation au sujet des mutants, disait anti-mutants et réactions imprévisible. C'est donc en jean, baskets et tee-shirt qu'elle alla attendre le car qui partait de l'Institut pour aller en ville. Il n'y en avait pas beaucoup alors autant ne pas rater le peu qui passaient.

Arrivée à la faculté, Elle put jeter un coup sur ce qui était en train de se passer. Les gens s'installaient au fur et à mesure qu'ils arrivaient, en face de l'estrade pourvue pour les discours de ceux qui parleraient. Je pris une place pas trop devant, contrairement aux cours, pour pouvoir observer les réactions des autres personnes présentes, mais pas derrière, sinon elle ne pourrait pas vraiment intervenir et entendre ce qu'il se dirait.

Donc une fois tout le monde installé, un jeune homme s'avança sur l'estrade, elle le connaissait de réputation. D'après ce qu'elle avait pu entendre, il n'était pas anti-mutant, c'était déjà un bon début ! Par contre, il accueillit une association, Purity, qu'elle ne connaissait du tout. Il est vrai qu'elle et les associations... elle n'avait pas trop le temps de s'en occuper. Mais elle allait pouvoir se faire une opinion selon ce que le représentant dirait.

Elle comprit rapidement qu'ils étaient anti-mutants. Pas de doute possible. Par contre, ce qui l'étonna, c'est que beaucoup semblait penser la même chose que ce dernier et d'ailleurs lui même le sentait puisque les gens présents le soutenait. Elle par contre était totalement contre, d'une parce qu'elle était bien placée pour savoir que les pouvoirs ne marchaient pas toujours sur commande alors il était idiot de penser que de simples adolescents seraient capable de tricher autant.

Heureusement, une personne dans l'assistance fit la remarque que si on interdisait aux mutants l'accès aux cours normalement, il faudrait faire de même avec les surdoués. Mais malheureusement rapidement contredit par son proche voisin. Punaise, ce qu'il fallait pas entendre. Comment pouvait-ils avoir les même chance en n'étudiant pas la même chose et pas de la même façon. C'était inconcevable pour Emily. Mais le représentant de Purity répondit lui aussi dans ce sens, précisant que les mutants, contrairement aux surdoués pouvaient consciemment déclencher leur pouvoir. Foutaises, la plupart du temps cela pourrissait la vie des mutants, rien de plus...

Elle n'était heureusement pas la seule à penser cela et de vives paroles furent échangées entre les pro et les anti-mutants. On aurait pu penser que cela aurait pu dégénérer, mais celui qui dirigeait la séance entreprit de calmer le jeu et la foule se calma quelque peu. Alors, la jeune femme pro-mutante reprit la parole avant qui quiconque d'autre puisse réagir à nouveau. Précisant que tous les pouvoirs n'avaient pas attrait aux facultés mentales. Ce qui était tout à fait correct, mais est-ce que cela suffirait ? Son voisin sembla alors avoir la parole coupée et il chercha à du soutien du côté de Purity, ce qui ne manquerait pas d'arriver, sauf si on réussissait à lesdéstabiliser encore plus.

- Combien même, il est de notoriété public que les jeunes mutants n'arrivent que peu à utiliser leur pouvoir consciemment. De plus, ils n'ont pas choisi d'être mutants et ils ne choisissent pas de les utiliser ! Alors pourquoi devraient-ils être condamnés à rester dans une école moins spécialisée que cela ne pourrait être ailleurs. Et même sans parler des personnes qui sont vraiment des génies, ceux qui ont plus de facilités que d'autre ou un QI un peu supérieur à la moyenne ne seraient pas compris dans ce que vous dites ?

Emily avait repris les paroles de la femme qui soutenait notre cause, car elle pensait qu'elles avaient été prises par un mauvais bout. Voyant maintenant comment seraient les réactions. Tout le monde semblait cette fois attendre la réaction des Purity, surtout qu'elle s'était directement adressée à eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mar 15 Nov - 13:36

(PNJ: Drake Mill)


    Tout se déroulait à merveille. L’Externelle venait de trouver ses deux grandes gueules « pro mutantes », des filles intelligentes aux propos réfléchis et relativement calmes, avec un peu de chance, cela allait énerver ces énergumènes de Purity. C’était parfait, même si ces humains semblaient en supériorité avec leurs idées, elle s’assurait à ce que les autres aient également leur mot à dire de manière à mettre de l’huile sur le feu. Oui parce que la démocratie, c’est bien, c’est beau, c’est merveilleux, mais qu’est-ce que ça peut frustrer ceux qui ne sont pas du même avis… Et certains ne savaient pas du tout gérer cette frustration, surtout les jeunes qui manquaient d’entraînement. D’où les assemblées de ce genre… mais connaissant un peu les phénomènes comme ce Drake, le doute n’était pas permis : ça allait dégénérer, vite et bien. Quelques tirades encore et ce serait bon, à point comme on dirait en cuisine.

    Si les deux jeunes filles en question avaient du répondant, elles n’étaient pas seules, plusieurs visages hochaient la tête en guise de soutien, pas la majorité, mais une partie non négligeable. Ceux qui parvenaient à utiliser leur cerveau comme il fallait, notamment pour réfléchir. Toutefois, on ne pouvait pas dire que celui de Drake restait sur la touche, car, bien qu’ils soient réfutables, il avait toute une panoplie d’argument à décocher.


    – J’admets volontiers que certains mutants ne sont pas dotés d’un don à proprement parler intellectuel. Mais comme nous le savons tous ici, le fichage des pouvoirs n’est pas autorisé par la loi. Pour vous comme pour moi, si on nous présente un mutant, rien ne nous dit que son pouvoir n’est pas télépathique par exemple… A moins de faire partie des proches de ce mutant, personne n’aurait à connaître ses capacités et l’université ne serait pas légalement autorisée à demander cette information. Cependant si tu proposes d’appliquer la loi du fichage, ou tout du moins d’un fichage partiel pour les universités, ça me paraît être une bonne idée, seulement si cette loi n’a pas pu passé à l’époque de sa proposition, je doute qu’elle passe aujourd’hui.

    Ou comment faire tourner la conversation dans une direction voulue et potentiellement encore pire que ce qu’il proposait à la base. Freïja pouvait tout de même admirer l’esprit pervers de cet étudiant. Dommages que les racines soient si stupides… En tout cas, il venait de répondra à Kaleesha avec une excellente répartie, et beaucoup des partisans pros mutants, d’après leurs visages, en étaient un peu surpris. Ils s’étaient attendus à un mec aux idées ancrées et surtout violente. La télépathe, elle savait bien ce qu’il en était, Drake et son groupe s’était entraîné, et puis il fallait l’avouer, même si leurs idées politiques et sociales étaient terriblement archaïques et primitives, leur savoir et leurs capacités intellectuelles étaient à un niveau bien supérieur à la moyenne. Comme quoi, l’un n’entraînait pas toujours l’autre. Une fois encore, les antis mutants l’acclamèrent et quelques uns le sifflèrent même d’admiration. L’historienne eut un sourire amusé… Puis, il se décida à répondre à l’autre intervenante, une fille qui devait à peine avoir la majorité. Etrangement, lorsqu’il ouvrit la bouche, tout le monde se tut. Soit il avait un minimum de charisme, soit tout le monde attendait juste de voir ce qui allait sortir de sa bouche. Freïja penchait pour la deuxième hypothèse, même sans sa télépathie…

    Drake eut un sourire amusé au discours de cette étudiante. Et Freïja de son côté ferma les yeux et se sourit intérieurement. Même les pros mutants fournissaient de bons arguments pour Purity… Ca risquait vraiment de dégénérer tout seul. Mais est-ce qu’un jour, elle allait avoir affaire à un vrai challenge ?


    – Alors là, tu m’effraie un peu… Si les mutants dont tu parles n’ont aucun contrôle sur leur pouvoir mais qu’ils insistent tout de même pour aller à l’université et se retrouver avec des humains qui n’ont aucune idée de ce qu’ils ont à côté d’eux, ça me paraît drôlement irresponsable. Je pense que les mutants ne sont pas si différents des humains… donc ils seraient potentiellement victime du stress imposé par les études, les examens… Combien d’étudiants humains ont « péter un câble » à un moment ou à un autre dans leurs études. Comme on essaie de nous répéter qu’un gène ne change pas forcément la nature d’un être humanoïde, on est en droit de penser que les mutants ne sont pas à l’abri de ce genre de chose. Or, de telles conditions additionnées à des pouvoirs non contrôlés donneraient un résultat… explosif. On ne parle alors plus d’égalité des chances, mais de sécurité pour tous. On ne compte plus les accidents qui arrivent au lycée avec les mutants… imaginez ce que cela donnerait sur un campus où toutes les émotions sont poussées à l’extrême…

    Tonnerre d’applaudissement chez les pros Purity. Et une case de plus pour l’échiquier de la Reine Blanche…


[Annonce : pour mon prochain post, les choses commenceront vraiment à s’envenimer et la violence commencera, mais si vous “voulez” la provoquer vous-même d’une manière ou d’une autre dans vos posts à venir, vous êtes les bienvenues, je rebondirai dessus comme il faudra ^^

Nouvel ordre: Freïja - (Kitty, préviens-moi par mp si tu reviens) - Kaleesha - Emily - (Alix)]

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mar 22 Nov - 22:32

    La vision qu’elle avait des étudiants n’était pas si catastrophique que ça. Il y avait une des étudiantes qui abondait dans le sens de Kaleesha et, après un rapide coup d’œil dans sa direction, la jeune femme s’étonna. L’étudiante avait l’air bien jeune pour être sur un campus universitaire, peut être sa première année ? Enfin, ça devenait de plus en plus compliqué de juger ce genre de chose, Kaleesha n’était pas bien âgée mais elle avait l’impression de construire un faussé entre elle et les plus jeune, incapable de réellement savoir les situer. Mais ce n’était pas le sujet, elle était bien contente de voir que quelqu’un semblait assez d’accord avec ce qu’elle disait pour oser prendre la parole alors que la plus part des autres étudiants semblaient abonder dans le sens de Purity. Quoiqu’il en soit, Kaleesha qui savait pertinemment que des pouvoirs n’étaient pas forcément maitrisés, n’aurait pas utilisé ça dans son argumentaire. Il n’y avait rien de pire que d’expliquer à des gens, déjà flippé de la différence, qu’un mutant était potentiellement une arme capable d’exploser à tout moment. Et après que le type de Purity ait répondu à Kaleesha, il ne se gêna pas pour faire de même sur l’argumentaire de l’adolescente.

    Une réponse qui fit réagir beaucoup de gens dans le sens de Purity, ce qui n’était pas si étonnant en réalité. Kaleesha n’était pas en accord avec le raisonnement et la démarche de Purity mais elle ne pouvait enlever un truc à celui qui les représentait : il savait s’y prendre. Il ne jouait pas sur le côté buté à crier au bucher toutes les deux secondes, il avait des arguments et savait les amener quand il fallait et de la manière qu’il fallait pour avoir l’avis d’un publique qui ne demandait pas grand-chose pour être convaincu. Kaleesha aurait pu répondre un tas de chose mais elle préféra fermer les lèvres. C’était peut-être dire qu’elle n’avait plus le moindre argument a donné, elle en était consciente. Mais, de manière plus réfléchie, elle préférait laisser penser ça que de répondre quelque chose et allumer une mèche qu’elle ne pourrait plus éteindre par la suite. L’affrontement entre deux idées opposées de manière physique n’était pas son but. Loin de là. Erwan qui applaudissait de toutes ses forces tourna son visage vers Kaleesha.

    Ce type est trop fort.
    Et toi, t’es trop c*n !

    C’était sorti tout seul, sans même y réfléchir. Erwan arrêta son mouvement de main au moment même où elle avait prononcé cette phrase, la regardant d’un air incrédule. Puis, sans vraiment qu’elle comprenne pourquoi sur le coup, elle vit l’étudiant plisser les yeux en la dévisageant. Kaleesha lui demanda ce qu’il avait de manière muette mais elle était suffisamment expressive pour se faire comprendre et Erwan reprit plus fort que si il avait parlé normalement, comme pour se faire entendre de tout le monde.

    Il n’y a qu’une explication au fait de vouloir défendre les mutants à ce point. C’est d’en être une soi-même.

    Et là, sans trop comprendre comment elle en était arrivée là, un tas de regard se braqua sur elle. C’est peut-être à ce moment-là qu’elle aurait dû paniquer ou se mettre à rougir pour être prise sur le fait. Mais, il n’en fut rien, au lieu de ça, elle soupira largement. Sa déduction était trop bancale pour qu’elle décide de s’en inquiéter même si, effectivement, elle était mutante. Elle ne prit même pas un air outré qui aurait pu sonner faux, non, elle décida simplement de lui répondre.

    Et tous ceux qui étaient contre Hitler étaient juifs ? Pas que je sache, c’est juste qu’ils avaient assez de jugeote pour comprendre qu’une façon de voir était complètement c*nne.
    Tu es en train d’insinuer que je suis stupide ?
    C’est l’idée mais, il me semble de l’avoir déjà dit juste avant.

    Kaleesha avait rangé son bloc note et son stylo dans son sac en bandoulière étant donné qu’elle ne comptait plus écrire grand-chose. Vu la tournure des choses, il y avait peu de chance que les choses prennent une tournure favorable. Et vu sa capacité à se mettre dans des situations impossibles elle préféra avoir ses mains de libre.

    C’est ce que tu vas écrire dans ton prochain article ? Qu’on est tous stupide de penser qu’on devrait être au courant de qui est mutant ou non…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Sam 26 Nov - 18:33

Emily participait au débat un peu comme elle pouvait. Ce n'était pas facile de dire les choses d'une certaine manière alors qu'on a des mots très simples pour le dire, mais cela impliquerait que les autres comprennent qu'elle était mutante. Heureusement qu'elle n'était pas le seule à s'exprimer à ce sujet et qu'une autre femme donnait son avis. Mais, même si dans l'assistance il y avait des personnes qui semblaient penser la même chose qu'elle, Purity avait du répondant et cela elle ne pouvait pas le leur enlever.

Drake ramena un semblant de calme et n'eut aucun mal à retourner les affirmations des deux femmes contre elles et contre les mutants, ce qui fit grincer des dents Mily et lui fit jeter un regard noir à ce Drake. Elle détestait le fait de ne pas pouvoir dire clairement les choses, mais elle tenait trop au peu d'anonymat qu'elle avait ici pour ne pas faire des gaffes. Elle se mordit les lèvres et chercha à tourner les choses de manière à ne pas se faire reprendre de volée encore une fois.

Pendant ce temps et les applaudissements de ceux qui étaient pour Purity, un affrontement verbal éclata entre la femme qui était du côté des mutants et le jeune homme à côté d'elle. Si elle ne s'était pas trouvée un peu loin elle aurait appuyé les dire de cette dernière quand à la façon dont tous les anti mutants réagissaient. Elle même ne serait pas allé jusqu'à dire que c'était des idiots, mais le pensait pas mal. Elle avait bien sur était outragée quand l'autre avait dit que c'était forcément des mutants qui protégeait les autres mutants. Mais que dire face à cela, il n'y avait aucun moyen de déterminer si quelqu'un était mutant ou non. Alors comment voulait-il les empêcher d'étudier.

Elle ne répondit rien à ce qu'il m'avait répliqué, cela n'aurait servi à rien à par à l'enfoncer un peu plus et ce n'est pas ce qu'elle voulait. Non il fallait que elle réussisse à les déstabiliser. Une attaque frontale marcherait peut être mieux, à défaut d'être totalement efficace, elle pourrait permettre de faire un peu marcher le cerveau de tout le monde. Par contre, ça risquait de très mal faire réagir ceux qui seraient concernés.

- Tu parles de faire partir les mutants de l'université, pour des raisons qui changent d'un instant à l'autre, mais tu compte faire comment, car tu parles beaucoup mais tu agis peu. Comment comptes-tu reconnaître un mutant d'un non mutant ? Ça pourrait être n'importe qui ! Même vous ! Ça serait une bonne place pour se planquer... et cela ne vous arrangerais bien d'être les seuls pour être tranquille et faire ce que vous dîtes que d'autres font...

Sa voix n'avait pas changée d'un iota durant toutes ses paroles, mais elle était acerbe... D'une chacune des choses qu'elle avait dit étaient possibles et rien ne permettrait de le confirmer ou l'infirmer, ce serait ça le plus amusant, l'impossibilité de ses membres à se justifier face à tout le monde qui attendrait une réponse. D'ailleurs beaucoup attendaient une réponse de la part de Purity et cela s'agitait ferme sur l'estrade. Emily quand à elle attendait de savoir comment il allait répliquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mar 29 Nov - 17:20

(Drake Mill – Alice Moore)

    C’était une matinée des plus normales pour Alice Moore, en dépit du fait qu’elle s’était réveillée un peu trop tôt à cause de son petit ami. 6h du matin sachant qu’elle n’avait pas cours de la journée… ô joie. Le pire, c’était que même après le départ d’Oliver, elle ne réussit pas à se rendormir. Dépitée, l’étudiante se leva à son tour et décida d’aller courir un peu. Surtout que la journée était magnifique et que le campus n’était pas des plus moches. Tenue de sport enfilée et i-pod mis en place, que la course commence !



    Lorsque la jeune femme commença à sentir ses vêtements collés sous l’effet de la transpiration, elle estima que le moment était le bon pour faire une pause et pratiquer quelques étirements. Et autant faire d’une pierre deux coups en le faisant là où le fameux meeting perturbateur de grasse matinée avait lieu, mais à distance histoire de ne pas étouffer. De loin, elle vit son copain sur l’estrade et lui fit un signe de main qui resta sans réponse. En même temps, le débat semblait animé. Alice fronça les sourcils et se concentra un peu sur ce qui se disait. Et déjà, au bout d’une tirade, elle constata que le garçon qui parlait au nom des Purity était loin d’attirer sa sympathie. Surtout chez elle, grande socialiste dans l’âme. En plus l’atmosphère se faisait de plus en plus lourde, gardant les sourcils froncés et faisant ses exercices mécaniquement, elle continua d’observer les choses en engueulant intérieurement Oliver pour ne pas avoir déjà mis son poing dans la tronche de ce type…

    __________________________________________________________________________


    Sur l’estrade, les avis sur le déroulement du débat étaient mitigés. D’un côté, Freïja-Oliver était aux anges, d’un autre, Drake Mill fulminait tel un dragon venant de recevoir une flèche dans l’œil. Pourtant, il ne réagit pas lui-même. Par contre, ses camarades, moins « zen » prirent la remarque de cette petite blonde en pleine figure comme si c’était une tomate. Et figurez-vous qu’ils ne sont pas du genre à tendre l’autre joue. Furieux, leur ton commençait à monter et quelques membres organisateurs essayaient de calmer les tensions, Freïja aussi, mais elle n’y mettait pas du sien. Drake, en attendant, avec une jolie veine battante bien visible sur la tempe, répondit à la rouquine d’une voix qui se voulait contrôlée, se voulait seulement… Ceci dit, on ne pouvait pas dire que ses propos ne l’étaient pas.

    – Certains membres de notre groupe Purity, sont des étudiants en génétique. Des tests sanguins ont été faits au sein de notre association et aucun mutant n’en fait partie. Nous devons tous notre intelligence de nos propres ressources humaines. Aussi, si je suis en mesure de vous assurer à tous que je ne suis pas un mutant, résultats à l’appui, je ne suis pas sûr qu’il en soit de même pour toi. Mais je t’invite à venir nous prouver le contraire quand tu le voudras. Et je ne pense pas que les Nazis aient fait preuve d’autant de diplomatie…

    S’en était trop pour l’un des pro-mutants, en fait il n’était pas vraiment pro-mutant mais ce genre de propos le mirent dans une rage telle qu’il se rendit sur l’estrade en vitesse pour pouvoir mettre son poing dans la figure de Drake en le traitant aimablement d’enfoiré. L’attaque fut une surprise pour tous car on avait pas entendu ce jeune homme ouvrir la bouche de toute l’assemblée. Le pauvre devait bouillonner intérieurement avant de craquer et de passer aux poings. Néanmoins, l’effet fut le même, les Purity se jetèrent presque tous sur lui pour répliquer tandis que les Pro-mutants montèrent pour empêcher un meurtre collectif. Le problème était que leurs méthodes ne furent pas des plus douces et provoquèrent une belle mêlée. Les spectateurs sur la pelouse n’étaient pas en reste car les anti-mutants indignés par le comportement du premier attaquant se firent connaître à grand renfort de cris de protestations. Cris qui furent accueillis par des tentatives d’apaisement chez les autres ou même chez les plus neutres. Mauvais idée, il y avait tellement d’huile sur le feu que cela suffit à faire venir les flammes de la violence. Si bien que la pelouse et l’estrade ne tardèrent pas à se transformer en champ de bataille mais sans arme à feu… enfin pour le moment.

    Freïja, de son côté, en profita pour prendre la tangente sans se faire remarquer et apprécier le spectacle de plus loin. Toujours avec l’apparence d’Oliver, elle se dirigea vers le bâtiment le plus proche en marchant comme si elle était dans un beau parc avec des fleurs des fontaines et des écureuils. De l’autre côté de la pelouse, Alice Moore avait vu son petit ami disparaître dans la cohue. Inquiète et inconsciente, elle couru en direction de la masse agitée afin de retrouver son bien aimé en hurlant, paniquée:

    – OLIVER !


[que la fête commence !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Lun 12 Déc - 14:08

    Des tests sanguins. C’était plus qu’intéressant parce que selon ce qu’elle savait, seuls les fédéraux avaient accès à ce genre de chose. Et dire, qu’à la base, cette invention ne venait même pas d’eux... Quoiqu’il en soit Kaleesha ne croyait pas vraiment à cette histoire de tests sanguins, pour elle se n’était qu’un argument dit comme ça pour prouver leurs dires. Alors, en entendant ce genre de chose une idée germa dans sa tête, une envie de journaliste : celle d’aller vérifier leurs dires. C’était plus fort qu’elle, une sorte de déformation professionnelle. Le fait que le tout dégénère en une cohue impressionnant était comme un appel visant à la pousser à faire l’idée qu’elle avait eut. Les Purity étaient occupé à se défendre, les autres à les attaquer. Quel meilleur moment aurait-elle ?

    De part son appartenance avec le Réseau qui, eux même s’étaient plus ou moins unis avec les damnés, Kaleesha avait savait qu’il y avait une généticienne chez les damnés qui avaient, pendant ses études, créer un test permettant de savoir qui était porteur du gène X. Création étant aller tout droit dans les mains des fédéraux. Mais si elle arrivait à chopper quelques trucs du groupe Purity peut-être qu’elle pourrait les donner à Scribe pour une analyse plus poussé. Si ce test existait réellement, si c’était exactement le même procédé que celui qu’elle avait inventé on pourrait être en droit de penser que Purity était, peut-être, de mèche avec les fédéraux. Ca demandait une petite enquête.

    Sans vraiment chercher à rester plus longtemps sur le lien de rendez-vous, Kaleesha essaya de se frayer un chemin jusqu’au bâtiment de l’université. Le seul problème résidait dans le fait qu’elle ne savait pas où trouver l’endroit ou se réunissait Purity, ni même si ce Drake Mill avait une chambre universitaire. Si c’était le cas, c’est par là qu’elle devrait se rendre. Ce n’est qu’en sortant de la cohue qu’elle remarqua qu’Oliver avait prit la tangente, ce qu’elle trouvait assez étrange. Elle avait entendu de lui tellement de bonne chose, surtout le fait d’être un bon médiateur. Pourquoi ne pas tenter de calmer les choses, plutôt que de fuir la scène ? Peut-être qu’il allait chercher de l’aide quelque part, de toute façon qu’est-ce qu’il aurait pu faire à lui tout seul vu les proportions qu’avaient prisent les choses ?

    En tout cas il semblait vouloir s’éclipser assez vite parce qu’elle était loin de lui et qu’il avait une avance confortable mais, aussi, parce qu’il ne semblait pas vouloir répondre ou entendre l’appel d’une étudiante qui, elle, semblait inquiète pour lui. Étant plus près d’elle que du bâtiment, c’est vers Alice – dont Kaleesha ignorait le nom – que la journaliste se dirigea.

    Je suppose qu’il est partit chercher de l’aide et que c’est pour cela qu’il semble si pressé.

    Elle n’avait aucune idée de qui était cette fille pour Oliver, au moins une amie vu qu’elle semblait inquiète à son sujet. Du coup elle imagina la rassurer un peu en lui disant un truc de ce genre, sans savoir si l’endroit pour prévenir quelqu’un était bien par là, ou pas.

    Je suis désolée, c’est sûrement pas le bon moment mais, à la base, je devais retrouver un ami dans sa chambre d’étudiant et avec toute cette agitation j’ai trouvé le moyen d’oublier le numéro de sa chambre. Vous savez si y a un tableau, un plan ou quoique ce soit pour retrouver la chambre de quelqu’un sans avoir à repasser par l’accueil qui est à l’autre bout ?

    Ou se trouvait l’accueil, c’était peut être la seule chose qu’elle savait sur ce campus. Elle avait tort, sans le savoir, mais Purity n’était peut être pas les gens dont elle aurait du se soucier dans un premier temps. Enfin, comment pouvait-elle deviner que derrière les traits d’Oliver se trouvaient une autre personne qui avait manigancé tout cela ? Tout ce qu’elle espérait c’est que la fille à qui elle s’adressait soit assez pressée pour filer l’info sans trop réfléchir. Si Kaleesha pouvait avoir accès à un plan détaillé, franchement, elle aurait déjà plus de chance de trouver la chambre de Drake si il en avait une, ou, au moins, trouver un lieu de rassemblement.



    (Tout d’abord, désolée pour le retard. Ensuite, je sais que le but était de faire dégénérer les choses mais vu la tournure des choses j’ai trouvé plus logique d’envoyer mon perso ailleurs. Cela dit, si ça pose le moindre soucis, hésite pas à me dire et je changerais. D’ailleurs le post n’est pas très long parce que j’attends un peu de savoir ce qu’il va être possible de faire ou pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 5 Jan - 10:23

[HJ : Désolée pour l'attente, j'ai eu quelques problèmes. Je préviendrais à chaque fois que je voudrais intervenir même si je pense rp à chaque tour maintenant.]

Tout le long de l'échange entre les différentes parties, j'avais écouté, enregistré et réagi silencieusement, gardant toute remarque ou pensée pour moi et fulminant intérieurement. Si je n'avais pas été en service, cela aurait-il été différent ? Pas sûr, je ne tenais pas à me faire remarquer tant professionnellement que personnellement. J'aurais peut être participé au débat tout en assurant mes arrières et en ne paraissant pas trop prendre la cause mutante en défense. De toute façon, il y aurait eu un autre flic et la possibilité qu'il aille tout raconter à nos supérieurs était grande, trop pour que je prenne des risques.

Je me tenais prête à intervenir et à appeler des renforts. Pas besoin d'être hyper calé en psychologie pour comprendre que la discussion allait tourner au vinaigre. Je suivais donc avec attention ce qui se disait pour pouvoir intervenir à temps, le plus rapidement possible après que la phrase de trop ait été dite. J'étais bien sûr totalement d'accord avec ce que disaient les pro-mutants et trouvais les déclarations des Purity un peu trop extrémistes pour la française que j'étais. Je ne fus d'ailleurs pas la seule à faire le rapprochement avec les propos Hitlériens lors de la seconde guerre mondiale. Cela me rassura, les américains avaient tout de même une assez bonne culture pour essayer -pour certains- d'éviter de refaire les mêmes erreurs que par le passé. Heureusement, j'étais plutôt calme, car la panthère en moi était en train de se réveiller et elle ne faisait qu'accentuer ma colère. Mais je me contrôlais et je n'allais pas me transformer ici, enfin, sauf si les paroles allaient encore plus loin, là je n'étais plus sure de rien.

J'avais pris en affection surtout deux femmes, une femme et une adolescente que je trouvais presque étonnant de trouver là, même si le sautage de classe était courant, elle semblait bien jeune. Trop jeune peut être pour avoir les bons mots pour se battre verbalement, puisqu'elle donnait des arguments au camp adverse. Vraiment dommage pour nous ! Enfin, même si la première avait des arguments plus percutants, le porte parole de Purity semblait avoir réponse à tout et pouvoir reprendre tout ce qui pouvait être dit contre eux. Lui maniait très bien sa parole et ses arguments faisaient mouches, même s'il y avait des gens pour voir le côté trop "raciste" de ses paroles.

Finalement, je compris que ça allait partir en live quand la plus jeune demanda comment ils comptaient faire pour trouver qui était mutant ou non et surtout si eux même n'en était pas, les accusant à mi-mot de profiter de leur place pépère pour virer les autres gêneurs. Ca c'était surement la phrase de trop et si le leader ne sembla pas affecté par ses paroles, ses amis eux réagirent plus mal. Je pris en vitesse mon téléphone et appelais les renforts pour qu'ils interviennent rapidement, pendant que Drake répondait à la jeune fille avec une colère tout juste camouflée.

- J'ai besoin de renfort sur la manifestation à l'université, ça va dégénérer dans un instant.

Je finis à peine ma phrase que Drake finissait la sienne et la une des personnes installées se jeta sur l'estrade et s'attaqua aux Purity, empêchant quiconque de répondre à ce qu'avait dit Drake. Je repris la parole alors qu'on me demandait si j'étais sure de moi à ce sujet, vu que ce serait assez mal vu d'envoyer des flics intervenir pour rien.

- Ça vient de mal tourné alors c'est maintenant où jamais ! A moins que vous voulez qu'on dise que la manifestation n'était pas encadrée et qu'il y ait des blessés.

Je raccrochais alors furieusement, punaise, ça faisait combien de temps que j'étais flic pour me demande encore de me justifier. De toute façon, sur le plan de la prévention, je n'avais rien à me reprocher, j'étais en civil et techniquement je n'avais pas ordre d'intervenir directement à part en cas de danger immédiat et j'avais bien compris que cela concernerait surtout si un humain était menacé surtout si l'autre était mutant. Je ne pouvais pas vraiment intervenir seule à moins de vouloir me faire lyncher par les uns ou les autres ou les deux. J'avais bien sur vu que quelques personnes s'étaient éclipsées avant que cela ne tourne à l'affrontement, dont celui qui normalement dirigeait la séance. C'était étrange, mais ce n'était pas forcément mon problème.

J'entendis enfin les sirènes de police qui arrivaient et au vu de la bataille qui avait cours, je savais qu'il serait difficile de séparer tout ce beau monde. Les renforts arrivèrent enfin sur place et, ne sachant plus vraiment qui était qui, séparèrent tout le monde sans douceur. J'allais me mêler aux autres pour leur filer un coup de main. Soudain je vis la petite blonde qui était prise à partie par un Purity qui n'avait pas du avaler ses accusations. J'allais donc à leur rencontre aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 5 Jan - 11:24

Emily avait bien compris que chacune de ses paroles lui échapperait et ne servirait qu'à aider l'adversaire. Car oui, on se croirait dans un match où celui qui aurait le dernier mot l'emporterait. Sauf que ce n'était pas aussi simple que cela, c'était sa vie à l'université qui se jouait et la tranquillité de tous les mutants qui se cachaient et qui entendaient suivre des études sans non plus passer par un groupe spécifique. Se rendaient-ils compte qu'à force de rejeter les mutants avec forces, ils ne faisaient que créer de la haine envers tous les humains chez les mutants. Ils n'étaient pas considérés par leur famille, par la police et maintenant on leur interdisait d'avoir un avenir. Or elle se savait dépassée sur ce terrain.

Elle tenta donc une dernière offensive qui ,même si elle n'ébranlait pas le leader de Purity, frapperait les consciences. Elle savait qu'elle prenait des risques et que ça risquait de tout foutre en l'air, mais elle devait agir et n'importe quelle autre action n'aurait abouti à rien. Ce fut avec un grand plaisir qu'elle vit les Purity se mettre enfin en colère et commencer à s'agiter. En apparence, Drake était resté calme, mais cela se voyait, même pour elle, qu'il était intérieurement en colère. Elle était donc contente d'avoir marquer un point contre lui, contre eux. Elle attendit donc la réponse qui ne se fit pas attendre et la laissa pantoise.

– Certains membres de notre groupe Purity, sont des étudiants en génétique. Des tests sanguins ont été faits au sein de notre association et aucun mutant n’en fait partie. Nous devons tous notre intelligence de nos propres ressources humaines. Aussi, si je suis en mesure de vous assurer à tous que je ne suis pas un mutant, résultats à l’appui, je ne suis pas sûr qu’il en soit de même pour toi. Mais je t’invite à venir nous prouver le contraire quand tu le voudras. Et je ne pense pas que les Nazis aient fait preuve d’autant de diplomatie…

Elle resta perplexe une bonne minute, n'en croyant pas ses oreilles. Il avait admis qu'il "s'apparentait" aux nazis et même si les méthodes n'étaient pas les mêmes ça revenait au même. Par contre elle n'apprécia pas la proposition de Drake quand à faire ce test, quand bien même il existerait, ce qui n'était pas prouvé. Quand on n'y connaissait rien, on pouvait se faire avoir facilement et cela elle ne le voulait pas. Elle ne prendrait pas ce risque, le risque de tout foutre en l'air.

Heureusement, elle n'eut pas à répondre à sa proposition parce qu'une des personnes participantes alla s'attaquer à Purity. Elle apprécia l'intervention comme sauvetage, mais pas comme aide pour les mutants. Ce n'était pas la bonne manière de réagir face à eux, ils ne pourraient que s'en servir contre nous. Elle avait essayé que le contraire arrive, mais malgré l'agitation sur l'estrade, cela n'avait pas suffit. Finalement, elle vit que cela avait entraîné une bataille généralisée et que tout le monde ou presque y participait. Elle voulut partir, ne voulant pas se mêler à une bataille dans laquelle ses pouvoirs risquaient d'être découverts. Mais elles fut prise dans le mouvement de ruée vers l'estrade, certains pour aider les Purityt, les autres contre eux.

Elle jeta un coup d'oeil à l'estrade et vit que l'organisateur avait disparu. C'était suffisamment étonnant pour qu'elle le remarque. N'aurait-il pas du intervenir et essayer de calmer le jeu. Elle essaya de se frayer un chemin pour se sortir de cette situation, sachant que n'importe quand son pouvoir risquait d'être relâché. Elle pensait être sortie de l'auberge, sa petite taille l'aidant à se faufiler entre les combattants et son coup de coude qui lui permettait de les écarter, quand soudain une main se referma sur son bras et elle fut poussée contre des sièges, heurtant le sol durement. Cela seul avait suffit à déclencher son pouvoir et à voir l'air abruti de son agresseur il s'en était rendu compte. Elle se remit rapidement sur ses pieds, pendant que l'autre reprenait ses esprits et l'attaquait. Elle esquiva son premier coup qui aurait dû la frapper à la tête et le frappa aussi fort que possible à l'estomac dans un crochet du droit. Vive l'entrainement à l'institut, l'autre ne se méfiant pas se prit le coup et recula d'un pas. Ne faisant pas dans le détail et n'étant pas dérangée par le fait d'user de moyens peu conventionnels, elle filla un coup de pied dans les parties de son adversaire et l'acheva par un coup de poing dans sa figure.

Elle resta un instant immobile, reprenant sa respiration et réfléchissant à ce qui venait de se passer. La seule bonne chose était qu'il ne devrait pas se rappeler de la brûlure qu'il avait ressentit quand il l'avait touchée. Elle reprit ses esprits et commença à s'en aller quand elle tomba sur une femme qui venait sur elle. Elle se demanda un instant ce qui allait se passer, la femme l'avait vu se battre et elle se méfierait. Elle fut donc attrapée et se dégagea. Elle partit en courant se mettre à l'abri un peu plus loin, passant sans trop de difficulté les policiers qui essayaient de remettre du calme. Elle fut juste regardée avec un air méfiant, mais ne se battant pas, elle put partir sans plus d'histoire.

Elle se retrouva dans les couloirs du bâtiment des chambres universitaire. Elle avait été devancée par deux jeunes femmes dont elle reconnu une, celle qui avait parlé en faveur des mutants. Elle n'avait aucune raison particulière d'aller les voir, mais elle entendit l'une d'elle demander son chemin. Elle connaissait suffisamment l'endroit pour savoir où se trouvait ce qu'elle cherchait. J'allais donc à leur hauteur.

- Hey ! Y a un plan un peu plus loin à gauche. Vous pouvez pas le rater !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Lun 9 Jan - 12:52

[Alice Moore – Drake Mill – Oliver Depp et Freïja, accessoirement]

    Alice fonçait droit vers la masse compacte et agitée lorsqu’elle fut interceptée par une étudiante ou tout du moins, elle crut que s’en était une, qui jugea bon d’essayer de lui remonter le moral tout en lui demandant des indications. Elle eut le temps de répondre précipitamment qu’elle n’avait pas le temps pour ça, quelque chose n’allait pas chez Oliver et elle voulait savoir quoi. Une autre fille, plus jeune, arrivait vers elles, mais Alice n’en avait rien à faire, elle s’enfonça dans la masse. La jeune femme n’avait jamais été au cœur d’une manifestation, elle avait toujours suivi les conseils de son père et assistait de loin à ce genre d’évènements lorsqu’ils avaient lieu car cela risquait souvent de tourner au vinaigre et de virer en émeute. Pour le coup, l’étudiante découvrit les deux. Bien sûr, elle aurait pu faire le tour pour éviter les violents, mais l’évènement avait attiré beaucoup de monde qui commençait à s’attrouper autours de la zone de combat, certains, reconnaissant des camarades, en profitaient pour se joindre aux coups. De ce faite, faire le tour lui aurait fait perdre du temps, selon elle. Avec le recul, peut-être se dira-t-elle qu’elle aurait mieux fait de prendre ce temps. Mais sur le moment, coincée entre la fatigue et l’inquiétude, la raison n’avait pas pu se faire beaucoup de place dans l’esprit de miss Moore.
    ___________________________________________________

    Pendant ce temps, Freïja se dirigeait vers le bâtiment le plus proche, sur son chemin, les gens, étudiants comme membres du staff se précipitaient vers la foule ou bien restaient figés à contempler le spectacle avec horreur. Les combattants ne lésinaient pas sur les coups et ne faisait qu’ignorer les agents de l’ordre pour se jeter continuellement dans le combat, car bien sûr, dans ce genre de mêlée, il y avait toujours un ami ou un proche qui se trouvait en mauvaise posture et qu’on voulait aider, et ce, dans les deux camps. La police devra donc faire preuve de moyens plus radicaux pour calmer le jeu.
    La métamorphe, elle, continuait son avancée, mais se gardait bien de sourire pour l’instant. Elle avait prit le sac à dos du jeune Depp et le laissait pendre négligemment de l’une de ses épaules. Elle finit par se retrouver devant un ascenseur et y monta, il n’y avait personne et elle demeura seule lorsque les portes se refermèrent. Une fois arrivée au dernier étage, ce n’était plus Oliver Depp qui se trouvait dans l’ascenseur, mais une femme de ménage qui devait approcher la cinquantaine de taille relativement petite, un visage carré et ridé encadré par des mèches de cheveux gris-noirs, sa tenue de travail était enfilée et elle tenait un sac poubelle à moitié plein dans la main. Elle sortit et se rendit vers une salle commune qui offrait une belle vue sur le spectacle de la pelouse. Aux côtés de badauds, elle s’installa devant une fenêtre ouverte et observait la scène toujours en gardant son sourire satisfait pour elle-même. Son plan fonctionnait à merveille même si les forces de l’ordre avaient pointé leur nez un peu trop tôt à son goût. Mais ce n’était pas grave, car connaissant les acteurs principaux, la situation allait continuer d’empirer, pour le meilleur des mutants et pour le pire des humains bien sûr. Non pas que la cause mutante lui tenait vraiment à cœur, mais disons qu’il était nécessaire de la soutenir pour l’instant. Et les membres de la Purity, cette crème de la crème des étudiants humains, étaient le meilleur outil qui aidera la cause, malgré eux... Et quoi de mieux pour aiguiser cet outil qu’une dose précise de somnifère ?
    _______________________________________________________

    L’un de ces acteurs, Drake, avait réussi à se faufiler entre les combattants, mais il ne ressortit pas vraiment indemne et avait le nez qui saignait. Son être transpirait la rage, si bien qu’en le voyant se ruer en direction du parking en poussant brutalement tous ceux qui lui faisaient obstacle, les gens pouvaient se dire qu’il était devenu fou. L’étudiant, toujours enragé, arriva à sa voiture, l’ouvrit et se mit à la fouiller en marmonnant dans sa barbe :

    – Vous allez voir… bande de dégénérés… vous allez bien voir… j’ai tout prévu… si les mots vous atteignent pas… « ça » ça devrait vous toucher…
    ________________________________________________________________

    Non sans avoir mal au crâne, Oliver se mit à ouvrir les yeux. En plus d’avoir la migraine, son corps entier était engourdi, heureusement, il ne lui faisait pas mal, il aurait fallut qu’il dorme plus longtemps sur le sol pour arriver au stade de la douleur. Pourquoi s’était-il endormi sur le sol ? Bonne question, les souvenirs du jeune homme s’emmêlaient entre eux, si bien qu’il avait l’impression de tout juste se réveiller de la nuit dernière. Le reste ressemblait à un rêve, surtout la partie où une divine beauté l’avait embrassé. Avalant sa salive pour vérifier si cette bouche exquise l’avait véritablement embrassé, il fut déçu de voir qu’il avait le gosier complètement sec, mais il se rappela aussi avoir été réveillé par un véritable vacarme, lointain certes, mais suffisamment bruyant pour le tirer de ce sommeil suspicieux que le jeune homme justifia par l’intermédiaire d’une soirée étudiante un peu trop arrosée et peut-être même agrémentée de substances pas très licites. Quelle soirée exactement, en pleine semaine de cours ? Très bonne question.

    Bref, il se releva pour aller examiner la source de cette cacophonie, et c’est en regardant par la fenêtre qu’il vit le chaos d’une manifestation qui dégénérait. Les yeux ronds, il n’eut pas le temps de réfléchir car il cru reconnaître sa petite amie, Alice, coincée dans la foule. Avant même de constater qu’il n’avait pas beaucoup de vêtements sur lui, courait déjà dans le couloir du bâtiment, et aucun curieux ni aucun policier ne pourrait l’empêcher d’aller rejoindre sa chère et tendre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 2 Fév - 9:37

    Kaleesha n’eut pas vraiment de réponse de la part de l’étudiante, celle qui semblait s’inquiéter pour Olivier. Aussi frustrant que cela pouvait être, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Cela dit, Kaleesha aurait aimer pouvoir lui dire l’inutilité d’aller vers la cohue, les risques que ça représentait. Mais elle n’eut le temps de rien dire et, de toute façon, il était toujours difficile de faire changer d’avis une personne qui avait prit sa décision. La mutante ne resta, cependant, pas sans réponse vu qu’une autre étudiante – celle qui avait prit la défense des mutants – lui donna une indication sur l’endroit où elle pouvait trouver un plan.

    Merci.. Elle avait à peine fini ce mot qu’elle commençait déjà à courir dans la direction annoncé par la jeune étudiante. Mais elle avait fait deux que déjà elle s’arrêtait pour se tourner vers cette étudiante. Il serait peut être bon de prévenir quelqu’un du campus.

    En fait elle n’en savait rien, en vue des sirènes de police qui s’était fait entendre, elle ne voyait pas trop ce que la personne chargée du campus pourrait faire de plus. Le seule avantage qu’elle voyait à sa proposition était d’envoyer cette étudiante assez loin de cette cohue. Puis elle reprit sa course et, comme annoncé, elle ne pu raté ce qu’elle cherchait. Une fois la chambre de Drake localisé, elle pu en prendre la direction. La seule chose qu’elle vu, sur son chemin, d’Olivier fut son sac à dos alors qu’il tournait à un virage pour prendre une direction qu’elle ignorait totalement. Mais focalisé sur son envie de faire un tour dans la chambre de Drake elle ne chercha pas plus loin en ce qui concernait la direction que pouvait prendre le faux Olivier.

    Elle se retrouva bien vite en hauteur, au deuxième étage. Crocheté la serrure avait été une formalité pour elle, pas assez compliqué pour créer une réelle difficulté, et il fallait bien avoir des ressources quand on faisait son métier. L’espace d’un instant elle eut presque envie d’appeler John pour lui exposer la situation mais aussi pour lui dire qu’ils risquaient d’avoir du boulot au réseau d’aide pour les mutants. Si certains se faisait voir en tant que mutant, il y avait des chances pour que certains cherchent à disparaitre. Mais elle enleva cette idée d’appeler son collègue et ami, le moment n’était pas venu.

    Dans la chambre de Drake, elle avait une vue parfaite sur ce qui se passait dehors et bien qu’elle devait chercher quelque chose elle ne pu s’empêcher de regarder par le fenêtre. Son regard fut rapidement attiré par un étudiant fuyant la cohue pour aller vers le parking, il ne fallu pas longtemps à Kaleesha pour avoir un sourire en comprenant qu’il s’agissait de Drake lui-même. Il mettait le feux au poudre et prenait la fuite, une action qui ne lui servirait pas. Mais son sourire s’estompa bien vit quand elle comprit qu’il ne cherchait pas à fuir mais qu’il cherchait quelque chose. Elle oublia instantanément qu’elle était venue chercher quelque chose. Elle n’avait aucune idée de ce que Drake était venu chercher dans cette voiture mais ça ne lui disait rien de bien.

    Kaleesha n’avait aucune idée de ce que Drake allait chercher mais elle ne pu s’empêcher de tourner les talons pour retourner sur place en courant. Ce qu’elle comptait faire ? Aucun idée, elle allait improviser, comme à chaque fois qu’elle se trouvait dans une situation qui sortait de l’ordinaire. Improviser, elle savait le faire, vu la faculté qu’elle avait à se retrouver dans des situations impossible. Le problème c’est que dans ses improvisations il y avait toujours quelque chose qui ne tournait pas comme elle le voulait. Après tout c’était bien elle qui s’était retrouver dans une tenue bien trop minime à danser avec une barre sur une scène devant des types alors qu’elle avait juste cherché à fuir une poubelle tueuse.

    Bref moins d’une minute plus tard, sans avoir prit la peine de refermer la porte de Drake, elle était à nouveau dans les couloir du bâtiment en train de courir comme une malade pour retrouver la sortie et faire quelque chose qu’elle ignorait encore. Courir et réfléchir en même temps avait toujours eu des répercussions assez désastreuses chez elle. Elle maudissait surtout ses couloirs qui n’en finissaient pas et fut soulagée d’arrivée rapidement au rez-de-chaussé. Il ne lui restait plus quelques virages à prendre pour passer d’un couloir à un autre et pouvoir retrouver la sortie. Ce qu’elle s’appliqua à faire en se remettant à courir à travers les couloirs…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Ven 10 Fév - 15:45

Quel bordel toute cette histoire avait fait dans la manifestation ! Enfin, Emily pouvait s'estimer heureuse d'être sortie de là. Non pas qu'elle n'était pas à même de se défendre, mais d'une il y avait un peu trop de monde à se battre et de deux elle n'aimait pas vraiment la violence alors si elle pouvait éviter d'y être trop mêlée cela ne la dérangeait pas. Bon elle ne pouvait nier que c'était ses paroles qui avaient mis le feux aux poudres et en quelque sort déclenché tout cela, mais d'un autre côté elle n'avait pas non plus aimé la tournure des discussions.

Enfin, toujours est-il qu'elle était bien contente d'avoir trouvé refuge à l'intérieur comme d'autres personnes apparemment, même si elle croisa l'une d'elle qu'elle essaya de retenir, mais elle semblait tellement pressée qu'Emily n'eut pas vraiment le temps d'essayer de l'arrêter, juste essayer. Enfin, c'était son problème pas le sien. Pour l'instant elle était occupée à renseigner une autre personne celle qui avait aussi pris la parole contre Purity. Elle aussi semblait pressée, mais contrairement à l'autre, elle prit un peu plus le temps et partait dans une direction moins dangereuse. Enfin, toujours est-il que la question posée fit son chemin dans l'esprit d'Emily et elle se demanda si oui elle ne pouvait pas faire quelque chose pour aider. De toute manière, rester planter là n'allait pas changer grand chose et revenir en arrière était hors de question.

Elle se dirigea donc dans les couloirs pour passer par derrière et elle vit de loin Oliver, qui était censé s'occuper de la manifestation. Elle courut dans sa direction en l'appelant mais il semblait ne pas l'entendre et s'engouffra dans l'ascenseur avant qu'Emily ne le rattrape. Pourquoi était-il parti alors que sa place était dehors. Heureusement, tous les élèves connaissaient Oliver et elle savait où se trouvait sa chambre. C'était le seul endroit où elle serait allé le chercher. S'il n'y était pas, et bien tant pis, elle ferait autre chose. Quoi ? Ça restait un mystère... N'ayant pas envie d'attendre deux cents ans le retour de l'ascenseur, elle monta à pied, grimpant les marches quatre à quatre. Heureusement qu'elle était un minimum sportive car sinon elle serait arrivée complètement morte.

Etonnée, elle le croisa dans les escaliers alors qu'il descendait comme un fou alors qu'elle montait aussi vite qu'elle pouvait, mais plus doucement, car même si elle avait un bon entrainement, monter les escaliers comme ça était crevant et elle était essoufflée. Elle lui rentra dedans alors qu'ils étaient à un palier, heureusement, car au vu de son gabarit, elle fut projetée en arrière par le choc et mit quelques secondes à reprendre son équilibre et ses esprits. Elle constata alors qu'il s'agissait d'Oliver, celui qu'elle cherchait.

- Pourquoi vous êtes partis ? Ça tourne mal en bas !! C'est là qu'elle se rendit compte de la tenue qu'il portait et elle ne put s'empêcher de rougir, gênée. Euh... C'est normal que vous soyez aussi... peu habillé ?
.
[HJ : Désolée du retard...]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 16 Fév - 20:38

Heureusement, grâce à ma présence sur les lieux et à mon intervention auprès de ceux qui étaient en renfort, mes collègues étaient arrivés assez rapidement sur les lieux. Vu la tournure que prenaient les évènements, je me demandais ce qu'il se serait passé si jamais nous étions arrivés plus tard. Enfin, malgré tout, l'intervention des forces de l'ordre ne réussit pas à calmer les combattants qui continuaient à se frapper et forçait les policiers à intervenir fortement quelque soit la personne en face. C'était bien la première fois que je les voyais agir sans faire attention à qui était qui.

Finalement, n'étant pas vraiment en tenue et de toute façon à la base ma mission se limitait en quelque sorte à ce que j'avais fait, j'étais restée en retrait, observant si j'avais besoin d'intervenir. C'est d'ailleurs comme ça que je vis une jeune fille en difficulté qui semblait chercher à partir de la manifestation. Je m'étais donc précipitée à sa rencontre, mais contrairement à ce qu'on aurait pu croire, elle avait pas mal de ressources et avait réussi à se débarrasser de son agresseur avant de se heurter à moi alors qu'elle allait partir. Je la retins par le bras, un peu étonnée pas le brusque changement de direction et la laissait passer alors que se dégageait de ma poigne. Je la vis partir en direction du bâtiment universitaire avant de me tourner vers le jeune avec qui elle s'était pris la tête.

Il se remettait à peine et avec douleur de sa rencontre avec la gamine et vu son air colérique, si elle était restée, elle aurait surement passé un sale quart d'heure. Je décidais de couper directement toute volonté de vengeance ou de combat en l'attrapant par le col et en le relevant.avec force. Son visage exprimait clairement la surprise et la colère. Mon visage fermé le coupa dans son élan agressif et je le tirais hors de la rangée de chaises. Encore secoué il suivit le mouvement sans rien dire, mais il finit par reprendre ses esprits et je décidais une nouvelle fois de prendre les devants.

- A moins que tu veuilles avoir des ennuis, tu ferais mieux de partir maintenant... Et je suis flic !

Une multitude de sentiments passèrent sur son visage se mêlant colère, peur et étonnement. Il finit par prendre une décision -la bonne, pour lui !- et partit rapidement du lieu. Un de moins à gérer, c'était déjà cela de gagné. Plus que des dizaines d'étudiants à calmer et on pourrait ramener un semblant d'ordre sur le campus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Ven 17 Fév - 20:35

Saé avait reçut l'ordre par sa supérieur de transmettre une vidéo compromettante pour les mutant à un journaliste un minimum réputé et Saé avait donc recherché quelques journaliste assez connu sans trop l'être. Malheureusement il ne pouvait pas savoir si ceux-ci était des mutants ou non, en effet il aurait préféré quelqu'un d'humain et d'anti-mutant se serait mieux passé mais il comptait surtout sur la soif de scoop des journalistes. Il avait enfin repéré une journaliste compétente Kaleesha Mayers, une jeune journaliste, pas encore une référence, mais qui faisait ses preuves. Saé avait donc mener sa petite enquête afin de savoir ou est quand il pourrait la trouver, il avait donc apprit facilement que la jeune femme serait à un rassemblement étudiant.

Saé se leva tôt ce jour là. Il voulait planifier un minimum sa journée, bien entendu il devait juste remettre un DVD contenant la vidéo, mais il n'aimait pas beaucoup les surprises, alors autant prévoir certaines petites choses. Déjà il devait savoir sur quoi allait porter le débat des étudiants, et d'ailleurs la réponse le fit sourire, cela allait porter sur les mutants, enfin en gros c'était ça. Bon Saé se demandait comment le débat allait se finir, Saémundur était certain que cela finirait dans le sang ou au moins en bonne bagarre, pourquoi il en était si sûr ? Car tout ce qui concernait les mutants finissait dans la violence.

Enfin bon, l'heure approchait, Saé s'habilla rapidement, pantalon simple, chaussure en cuir, t-shirt avec un sweet par dessus et enfin son long manteau en laine et le tout en noir. Il plaça ses lunettes de soleil sur son nez, il prit le DVD ainsi que son 9mm et ses clé de voiture. Et il partit en direction du campus universitaire. Il se gara à l'endroit prévu à cet effet et marcha vers le lieu du débat tranquillement une clope au bec et finalement il arriva à destination.

Il y avait plusieurs personnes parlant des facilité que les mutants pouvaient avoir lors de leurs études et pour décrocher des bourses. Saé écouta les arguments des uns et des autres, c'était assez drôle à regarder, mais il essaya de ne pas montrer son euphorie, il continua de regarder de loin, essayant de repéré la demoiselle Kaleesha. Ce ne fut pas bien difficile car la demoiselle prit la parole plusieurs fois, mais Saémundur ne pouvait pas l'approcher tout de suite pour la simple et bonne raison qu'il y avait trop de monde pour le moment, il ne pouvait pas lui donner ce DVD maintenant, pas devant autant de monde.

Le débat commença à s'envenimer, les anti mutants commencèrent à se fritter verbalement avec les pros mutants c'était assez jouissif à regarder en vérité. Saé n'attendait qu'une chose qu'un mutant face une erreur, mais il y avait peu de chance de les mutants soient resté à ce débat et puis de toute façon il n'y avait pas des mutants partout non plus. Enfin bon bref, l'apothéose du débat arriva enfin, une bonne grosse bagarre à l'ancienne. Kaleesha se dirigea vers l'intérieur du bâtiment préférant esquiver la ''bataille'' que se déroulait. Saé suivit la jeune femme dans le bâtiment marchant d'un pas étrangement calme et naturel au vu de la violence qui se déroulait aussi près de lui. Finalement Saé entra dans le bâtiment.

Une fois la porte refermé derrière lui Saé ôta ses lunettes de soleils pour les placer dans sa poche intérieur. Puis il regarda autour de lui, ou pouvait elle être, Saé déambula dans les couloirs à la recherche de Kaleesha puis il réfléchit deux minutes, si il était lui même un journaliste que chercherait il ici ? La réponse lui vint avec une vitesse folle, le bureau des Purity. Saé chercha un plan ou un truc comme cela, ce qu'il trouva assez rapidement, il eu un peu de mal à bien s'orienter mais il savait ou elle se trouvait, enfin peut être. Saé se mit en route, c'est au détour d'un couloir qu'il sentit une personne lui rentrer dedans, plus ou moins violemment. Saé se releva et regarda qui lui était rentré dedans, une jeune femme aux yeux bleus et aux cheveux longs et blonds, c'était Kaleesha Mayers. Saé aida la jeune femme à se relever, une fois sur ses deux jambes Saé regarda la jeune femme et dit :


Kaleesha Mayers je suppose ? J'ai quelque chose pour vous. Il mit la main à l'intérieur de son manteau et en sortit un boitier de CD. Tenez c'est votre plus gros scoop, profitez en.

Sur ce Saé remit ses lunettes de soleils et après un simple sourire il fit demi tour pour retourner à la sortie. Une fois à l'air libre il respira un bon coup et s'alluma une clope. Il continua de regarder la méllée continuer le combat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 23 Fév - 0:16


    -Oliver Depp-

    La seule pensée qui l’obsédait était dirigée vers sa petite amie, Alice, le reste ne comptait pas et tant qu’il ne l’aura pas rejointe, tout ce qu’il fera sera contourner les obstacles qui s’imposent à lui. Humains ou géographiques. Aussi Emily avait beau l’avoir réceptionné dans les escaliers et lui avoir rappelé sa tenue légère, Oliver ne s’attarda pas plus pour autant. Déjà il avait à peine entendu ce qu’elle venait de lui dire, en plus il ne fit vraiment pas attention à elle, repérant seulement des cheveux roux. En temps normal il se serait demandé de qui il s’agissait car avouons-le, des rousses en général, on en connait pas des masses. Il se serait également demandé pourquoi elle lui parlait comme s’ils s’étaient déjà vus alors qu’elle ne lui disait rien. Mais aucun raisonnement habituel ne s’opéra dans l’esprit du jeune homme car la seule chose à laquelle il pensait, volontairement ou non, était sa copine.
    De ce fait, en toute logique et en dépit de sa tenue vestimentaire limite, il ne fit pas attention à l’étudiante qui venait de l’interpeller. Il s’arrêta juste le temps de reprendre son équilibre et avant même que la jeune fille ait eut le temps de finir sa phrase il avait déjà reprit sa course après avoir lancé par réflexe :

    – Désolé… Pas le temps…

    Comme quoi lorsqu’on est poli toute sa vie on arrive parfois à le rester même dans des situations critiques. Enfin ce genre de chose n’était pas donné à tout le monde non plus. Nombreux auraient été ceux qui auraient plutôt dit quelque chose du genre « fous-moi la paix, y a urgence » et encore, il s’agissait-là d’une version soft.

    Une fois sa course reprise, Oliver fut l’objet de nombreux regards dans le bâtiment. Mais pourquoi un étudiant se promenait à moitié à poil ? Surtout avec cet air pressé et paniqué ? Sans doute était-il stone ou quelque chose du genre… Mais attendez… c’est Oliver Depp, le président de… il n’était pas supposé…

    Mais comme avec Emily, le jeune homme n’y prêta aucune attention, son cerveau n’enregistrait même pas ce qu’il entendait… Une fois dehors, ce fut la même chose, en moins pire peut-être car la plupart des gens regardaient la mêlée. Oliver se stoppa un instant, le temps de repérer Alice dans la foule, prêt à repartir à la moindre boucle de cheveux reconnue.

    _____________________________________________________

    -Alice Moore-


    *Alice, c’était pas une bonne idée…*

    pensait-elle alors qu’elle peinait pour avancer dans cette masse humaine et violente. Bousculée de tous les côtés, c’était assez difficile de s’orienter là dedans. Elle reçut même accidentellement un coup de point qui lui coupa la lèvre, mais elle ne s’en inquiéta pas et la douleur lui passait loin au dessus de la tête tandis qu’elle essayait encore d’avancer. Sauf que voilà, la jeune femme était épuisée, elle venait de courir et il fallait avouer qu’elle n’avait pas la même force que la plupart des combattants présents. Encore une fois, elle reçut coup qui ne fit pas trop de dégâts mais qui la poussa violemment par terre, là où elle serait le plus en danger. Car bien sûr, pendant une émeute ou tout autre mouvement de foule, il ne fallait jamais, sous aucun prétexte, rester à terre sous peine de se faire piétiner, les gens pouvaient vous tuer sans même le vouloir, par panique ou par fureur.

    Au sol, elle reçut d’autres coups qui la firent crier et lever ses bras pour essayer de protéger son visage. A travers ses membres, elle put entrevoir un petit groupe d’anti mutants s’approcher d’une jeune femme en brandissant des chaises d’un air menaçant qui allait de paire avec leurs cris : « Vous avez-vu ça ! Cette fille l’a fait fuir, elle a sûrement manipulé son esprit… MUTAAAAANTE !!!! » Mais elle ne vit rien d’autre de cette scène car elle sentit une main se poser sur elle, sur sa tête. C’était un contact différent des coups accidentels qu’elle avait encaissé, celui-ci était volontaire et semblait s’adresser à elle, comme l’indiquait la voix d’Oliver :

    – Lève-toi Alice, il ne faut pas rester ici !

    La jeune femme dégagea son visage et vit celui de son petit ami, son enthousiasme soudain l’empêcha de réaliser qu’il l’aidait à se remettre sur pied et, contrairement aux conseils qu’il venait de donner, elle se jeta dans ses bras, la disparition de l’adrénaline et la fatigue firent leur effet. Mais elle ne put à peine profiter de cette étreinte pendant une seconde entière car une voix qu’elle avait déjà entendue hurlait un peu plus loin :

    – Toi !!! Espèce de mutos !!!

    ____________________________________________________

    -Drake Mill-

    Dans sa voiture, le jeune homme trouva l’objet de ses désirs et l’observa pendant quelques instants avec une aura de folie dans le regard avant de le cacher sous son T-shirt, de refermer sa voiture et de revenir au pas de course sur le terrain. Là où l’action battait son plein en dépit de l’arrivée des flics. Les poulets n’avaient pas encore décidé d’utiliser des bombes fumigènes ou autres, du coup ils risquaient de ne pas dissiper la violence avant un certain moment, cela devrait lui laisser une marge de manœuvre suffisante pour qu’il fasse entendre son message.

    Le visage ensanglanté et furieux, Drake avançait en direction des manifestants et s’arrêta tout net lorsqu’il en reconnu un : Oliver Depp, le président du comité… Mais… qu’est-ce qu’il fout en caleçon ? Alors qu’il se posait la question, sa colère vient le frapper avec ce qui lui apparut comme étant une évidence : c’était un mutant… Oliver Depp était un mutant, c’est pour cela qu’il se trouvait presque nu… sûrement pour pouvoir utiliser ses pouvoirs. Mais oui, c’était évident, il avait suffisamment d’influence pour pouvoir convaincre d’autres étudiants et même l’administration quant à la bonne foi de son espèce. Mais du coup… cet enfoiré avait manipulé les Purity !!!

    Fou de rage, et constatant que ce qui semblait être la petite copine d’Oliver ne trouvait rien d’autre à faire en pareil situation que d’enlacer son copain, Drake sortit son pistolet de son T-shirt, le prit à deux mains et visa le couple qui se trouvait à quelques dizaines de mètres de lui.

    – Toi !!! Espèce de mutos !!!

    Il décida ensuite de vider son chargeur composé de quinze balles. Il n’eut cependant le temps d’en tirer seulement six avant que quelqu’un ne le plaque au sol.

    __________________________________________________________

    -Freïja-

    Postée à la fenêtre d’un bâtiment universitaire, l’Externelle observait le spectacle sans sourire, mais non sans satisfaction intérieure. Tout se passait encore comme prévu, les forces de l’ordre étaient ici, mais elles ne pouvaient pas tout arrêter aussi facilement, enfin ce n’était pas pour cela qu’elles étaient venues dans le plan de la mutante, pas encore plutôt. Pour l’instant, elle pourrait au pire déchaîner les passions. Les antis mutants se sentant trahis par leur société et leurs agents, les pros mutants souffrant du sentiment d’injustice que portait leur cause depuis trop longtemps. Comme si ces étudiants avaient besoin d’encore plus de raison d’être en colère…

    Puis, au loin, elle cru voir une de ses pièces principales revenir sur l’échiquier… le Fou si sa mémoire était bonne. Celui qui pouvait facilement laisser ses émotions et surtout sa colère prendre les commandes en dépit de cette barrière froide scientifique que son esprit vif avait réussi à générer. Drake… L’historienne avait observé suffisamment d’hommes dans sa vie pour reconnaître ceux qui étaient dans un état de furie avancé, même de loin. Aussi, elle jugea que le moment était venu de s’éloigner des fenêtres et de reprendre l’ascenseur. Toujours sous l’apparence d’une femme de ménage, elle avança en direction de l’ascenseur et appuya sur le bouton d’appel. Le résultat ne se fit pas tarder et lui ouvrit ses portes. Freïja y entra et se retourna pour désigner sa prochaine destination ; le rez-de-chaussée. Mais avant que les portes ne se referment, elle entendit cinq coups de feu. La métamorphe leva les yeux en direction des fenêtres qu’elle pouvait toujours voir de là où elle se trouvait, son visage était insondable.



[Je me suis fait plaisir sur le coup...
Je résume:
Alix, je t'ai "envoyé" quelques compagnons de jeu, à toi de voir comment/si tu vas pouvoir les gérer.
Les autres, vous avez la possibilité d'être celui ou celle qui arrête Drake, vous pouvez aussi vous mettre à deux sur lui, c'est vous qui voyez.
J'ai laissé la possibilité très probable (j'aime être clair) qu'il y ait des blessés, votre perso peut donc avoir été touché si vous le voulez.
Enfin pour mes PNJ Alice et Oliver, vous pouvez allez vers eux pour voir s'il vont bien, mais si vous voulez avoir la réponse pour l'intégrer dans votre post, mp-moi avant
Voili voilou]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 23 Fév - 20:21

    Dès qu’elle cherchait à improviser rien ne se passait comme prévu. Ça se confirma au détour d’un couloir. Elle courrait – une fâcheuse habitude ces derniers temps – sans regarder où elle allait, ce qui de toute façon était assez compliqué à un détour de couloir. Puis, sans trop comprendre, un choc. Assez violent pour lui faire perdre l’équilibre ce sont elle se rendit compte qu’une fois qu’elle toucha le sol. De justesse elle arriva à retenir le juron qui hurlait dans sa tête sous le coup de la douleur qui, en réalité, était plus de la surprise qu’une véritable douleur. Elle essaya de remettre ses idées en place quand une main se présenta à elle, sans trop chercher à comprendre elle l’attrapa pour l’aider à se relever.

    C’est après que ce fut étrange. Son nom venait de retentir dans la bouche de ce parfait inconnu qui se tenait devant elle. Plissant les yeux elle laissa échapper un « oui ? » interrogatif, alors que son pied droit était légèrement en arrière prête à détaler quand l’homme mit une main dans la poche intérieur de son manteau. Que ce soit clair, Kaleesha n’était pas à fuir chaque inconnu mais là c’était carrément étrange : il n’avait rien d’un étudiant, il connaissait son nom et la situation de dehors n’aidait franchement pas à la confiance. Quand il sortit une boite de Cd pour lui tendre, elle l’attrapa de manière automatique. La scène lui paraissait tellement irréaliste qu’il fallait un certain temps pour que ça monte à son cerveau.

    Du coup, elle se retrouvait seule, dans le couloir, l’homme ayant pris la direction de la sortie avec une boite de CD dans la main qui devait être le scoop de sa vie. Et là, un tas d’option s’offrait à elle : poursuivre sa route et voir ce qui se passait dehors. Trouver un endroit ou regarder ce que contenait ce « scoop », ou rejoindre l’homme pour demander plus de renseignement. Pas sur ce que contenait la boite de CD mais sur qui il était. Un scoop était une chose, ne pas savoir si ça venait d’une source fiable ou non, s’en était une autre. Et, étrangement dans ce genre de situation, la seule chose qu’elle décida de faire fut d’attraper son téléphone et de composer le numéro de John.

    John, c’est Kaleesha. Écoute, c’est vraiment bizarre, je viens d’avoir… Des coups de feu se firent entendre au loin… Et merde. Rappelle-moi, s’il te plait.

    Elle coupa la conversation en enfonça le téléphone dans sa poche tout en se remettant à courir vers la sortie. Une fois son téléphone rangé, ce fut au tour de la boite de CD de trouver une place de choix pour ne pas risquer de le perdre. Pauvre John qui avait toujours le droit à des appels étranges de sa part où elle n’avait que rarement le temps d’expliquer ce qui se passait avant qu’un autre évènement l’empêche de finir son message. Poser des questions à l’homme « tait, en temps normal, une priorité mais là, ce n’était pas le cas. Des coups de feu étaient assez inquiétants pour qu’elle en fasse sa nouvelle priorité. A croire que ce type avait parfaitement choisi son moment. La poisse.

    Elle était dehors et ce ne fut pas bien compliqué de voir d’où venait les coups de feu, les gens avaient ce reflexe vitale de se pousser quand quelqu’un se mettait à distribuer ses balles. Et Kaleesha étant Kaleesha, au lieu de se planquer, d’aller voir comment vont les personnes potentiellement blessée, la seule chose qu’elle trouva à faire – pas forcément très malin de sa part – fut de courir et de sauter sur le dos de Drake. Fallait pas chercher, avec sa petite taille, et son côté absolument pas imposant, elle ne pouvait pas vraiment attaquer de front. Surtout s’il avait une arme. Bref, elle était sur son dos, à essayer comme une malade de dévier la main de Drake qui avait l’arme, tout en lui tirant les cheveux.

    Kal’ avait des notions de combat parce qu’elle en faisait. Mais la théorie étant assez différente de la pratique, on aurait presque dit qu’elle avait oublié tout ce qu’on lui avait appris pour se battre avec les moyens du bord. Et qui dit méthode de combat à la façon de Kaleesha dit aussi, louper. Elle n’était pas assez stupide pour penser qu’il ne se débattrait pas mais elle ne vit pas son coude partir qui lui arriva en plein visage. La sanction fut immédiate, elle lâcha prise, le nez en sang en atterrissant à nouveau sur le sol. Deux fois qu’elle se retrouvait au sol, en trop peu de temps.

    Elle porta une main à son nez, pour la voir revenir en sang. Merde, comment elle allait expliquer ça à son père alors que, ce soir, il fallait qu’elle soit présentable pour un diner d’affaire important. Avoir une double vie ce n’était vraiment pas de tout repos… Le seul truc de positif c’est que, pour une fois, elle n’avait pas eu la mauvaise idée de sortir un faux badge de police – un jouet pour enfant, en réalité – et hurler qu’elle était de la police… Ca s'était la bonne nouvelle. La mauvaise, c'est que quand elle releva les yeux elle eut une très jolie vue sur l'arme que Drake pointait sur elle. Plusieurs choix : se relever et courir, essayer de détourner son attention, pleureur, hurler... Elle préféra pour opter pour la solution qui fit fermer les yeux très fort en s'excusant auprès de son père mentalement car, de son point de vue à ce moment précis, elle ne rentrerai pas manger ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mer 29 Fév - 19:41

Emily ne savait pas trop quoi faire, les flics étaient intervenus donc elle ne voyait pas vraiment quoi faire d'autre à ce niveau. Par contre, elle avait vu qu'Oliver était parti et elle savait qu'il était parti dans l'immeuble, la meilleur idée qu'elle eut fut de le retrouver. Finalement, ce fut plus facile que ce qu'elle pensait et elle lui tomba dessus dans les escaliers, ou plutôt ce fut le contraire vu qu'il descendait. Elle lui parla mais aucun de ses mots ne sembla l'atteindre et le fait d'être à moitié à poil ne semblait pas le déranger le moins du monde.

Finalement, elle se retrouva une nouvelle fois seule et interloquée. Mais c'était quoi ce b***el ? Déjà que ce qui passait dehors était bizarre, alors là ça l'était encore plus. Surtout qu'elle était pas prête à avoir des réponses à ses questions au vu de la disparition d'Oliver, encore... Sauf que cette fois il retournait vers la bataille. Punaise, il y avait quelque chose de vraiment incompréhensible là dedans et d'illogique. Et elle faisait quoi maintenant, hein ?

Emily décida de redescendre, de toute façon elle n'avait plus rien à faire dans ce bâtiment et le mieux serait peut être de partir carrément et de rentrer à l'Institut. C'est pourquoi elle redescendit, plus lentement, pas besoin de courir cette fois, elle était suffisamment essoufflée pour aujourd'hui. Il allait falloir qu'elle fasse plus de sport pour être plus endurante. Bon d'accord, elle n'aimait pas vraiment les escaliers, et c'était difficile de courir et de grimper en même temps. Ils devraient faire un entraînement comme ça, ça serait pratique...

C'est sur ces pensées qu'elle atteignit le rez de chaussée et qu'elle entendit des coups de feu. Pas besoin d'en avoir entendu avant pour savoir de quoi il s'agissait, elle avait regardé suffisamment de film et entendu de chose pour reconnaître ce son. Alors qu'elle avait plutôt prévu de se diriger vers l'autre sortie pour partir, elle se précipita vers l'entrée principale pour atterrir une nouvelle fois dans la bataille et elle fut surprise de constater que Drake était au sol avec une arme retenu par la femme qui avait participé à la discussion un peu plus tôt. Emily se tourna vers le reste des gens et vit que plusieurs personnes étaient à terre et se précipita vers eux. Elle devina facilement que le fait que Drake ait été plaqué au sol et qu'il y ait des blessés après avoir entendu des coups de feu étaient liés. Mais il fallait faire quelque chose et que si Drake était mis hors jeu, il fallait soigner les blessés.

Elle alla donc vers Oliver et une autre fille qui avait apparemment été pris pour cible. Inquiète, parce que même s'il avait été bizarre, jusqu'à preuve du contraire il n'était pas capable de résister aux balles. Elle s'empressa donc d'aller voir.

- Vous n'avez rien ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 11 Mar - 23:34

Pourquoi fallait-il que tout ce qui touchait aux mutants finisse toujours mal. Il faut croire que quelque soient les efforts que l'on fasse cela ne change rien à ce qu'on pense de nous. La preuve, les mutants devaient se cacher et éviter de faire du grabuge ou même de montrer le moindre signe avant coureur de mutation. Sinon, on allait passer un sale quart d'heure, même s'il n'y avait aucune raison à part celle d'être un mutant. Je voyais beaucoup trop cela dans mon métier que cela me faisait douter parfois du genre humain. C'est vrai que certains mutants n'étaient pas des enfants de coeur, mais il ne faut jamais mettre tout le monde dans le même panier.

Toujours est-il, qu'aujourd'hui, la manifestation ayant mal tournée, les forces de l'ordre sont intervenue et ont commencé à régler le problème de manière assez forte, puisqu'il était impossible de les calmer et ce sans savoir qui était mutant, pro mutant ou anti-mutant. Cela faisait bizarre, mais sachant qu'ils n'avaient aucun moyen de le savoir, c'était normal. J'aurais aimer voir cela plus souvent, mais bon, les flics -enfin la plupart- étant ce qu'ils sont, je savais qu'ils ne changeraient pas de sitôt.

N'étant pas en tenue, je ne me mêlais pas vraiment aux interventions, sauf ponctuellement, quand certaines personnes étaient prises à partie. Les autres se débrouillaient bien, avec lenteur vu le nombre de personnes présentes et leur farouche envie d'en découdre. C'est à ce moment là qu'une des personnes que personne ne regardait, alla à sa voiture et prit un pistolet. Les flics étaient occupés et donc le laissèrent revenir dans la bataille et même moi je ne fis pas attention à lui jusqu'à ce que j'entende des coups de feu. Pendant un instant je me demandais qui avait tiré. Il était impossible que ce soit un des flics présents sur les lieux, ou alors ce serait une sacré bavure. Puis je vis du remue-ménage et me précipitais vers le lieux. Il y avait pas mal de blessés et deux personnes se battaient au corps à corps et l'une tenait un flingue.

Je me concentrais sur cet affrontement, pendant que d'autres s'occupaient des blessés et que les combats reprenaient de plus belles à cause de l'intervention de ce dernier. Je le reconnu alors qu'il prenait le dessus sur la femme qui l'avait plaqué un peu plus tôt. C'était celui qui avait parlé pour les Purity. Et la femme était une des pro-mutants. Ni une, ni deux, alors que Drake pointait son flingue sur elle, je m'élançais à leur rencontre, sortais mon arme et la pointait sur lui. Le bousculer aurait été trop dangereux pour elle, son doigt aurait pu appuyer sur la gâchette lors du heurt.

- Police ! Posez cette arme ! Tout de suite !!

Sincèrement, je ne savais pas ce qu'il allait faire et je détestais cela. Je ne pouvais pas lui tirer dessus comme ça et mon intervention risquait de le faire agir un peu plus vite. Il fallait que je l'arrête et seuls les mots pourraient faire cela.

- Ne faites pas l'idiot, si jamais vous tirez, je tire aussi et ça vous avancera à quoi ? Hein ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 18 Mar - 13:38

Une cigarette à la bouche Saé observa la scène se dérouler sous ses yeux. Les yeux noirs de l'agent gouvernementale jugeait cette scène, c'était d'un pathétique, voilà donc la nature humaine et mutante, se frapper dessus quand quelque chose ne vas pas ou quand quelque chose vous échappe. C'est de cette manière que ces deux races se comportaient depuis des milliers d'années. La guerre et le sang, c'était les seules choses à pouvoir combler le vide que chaque être humain pouvait ressentir. C'était dans notre nature, inscrit dans nos gènes notre code ADN. Nous sommes des barbares tueur, chasseur, prêt à détruire notre propre terre juste pour affirmer notre domination. Décidément le coma de Saé avait aussi changé sa façon de voir le monde et ceux qui le peuplait, il devenait de plus en plus misanthrope, chaque jours un peu plus.

La période de réflexion de Saé s'arrêta brusquement quand il vit passer un jeune homme à moitié à poil qui entra dans la foule ou se déroulait le combat. L'islandais ne connaissait pas cet homme, mais il l'avait déjà vu quelque part... mais ou ? Il ne lui fallut pas longtemps pour s'en rappeler, il était sur l'estrade et était partit tranquillement après que les choses se soient détérioré. Pour Saé ce gamin n'était qu'un lâche de plus, mais le voir réapparaitre dans cet accoutrement pour jeter un certain doute.... pourquoi quelqu'un qui venait de partir réapparaissait comme cela, surtout ainsi ? Saé put le voir s'approcher d'une jeune femme. Alors il serait partit, puis dans un réflexe assez particulier il c'était changé mais il à décidé de faire le chemin arrière pour vérifié que sa copine ne soit pas dans la cohue et ce presque nu ? Nan sa sentait le souffre tout cela. Sa sentait l'arnaque, Saé aurait bien aimé parler au jeune homme, mais avec toutes ces personnes dans cette mêlée et avec les flics ce n'était pas la peine. Saé voulait entrer dans le bâtiments pour suivre son ''instinct'', mais des coups de feus se firent entendre, une personne avait tiré dans la foule. Il réussi tout de même à voir qui avait tirer, un étudiant anti-mutant apparemment. Si ce genre de règlement de compte n'intéressait généralement pas Saé, il fallait bien avoué qu'un humain s'en prenant au mutant le génait un peu. Pas parce qu'il était lui même mutant, mais surtout parce que cela devrait être les mutants les monstres pas les humains, ce genre d'accident n'aidait pas le gouvernement.

Peu de temps après les coups de feu plusieurs personnes se dirigèrent vers la cohue, comme par exemple cette Kaleesha et aussi quelques autres personne que Saé ne connaissait pas. Lui décida d'entrer dans le bâtiment, il savait que quelque chose n'allait pas dans toute cette histoire, il ne savait pas encore quoi mais il présentait qu'un ou une mutant(e) était à l'origine de tout cela. Une fois à l'intérieur du bâtiment Saé regarda autour de lui, mais par ou commencer ? Quand une situation devient totalement incontrôlable ou peut on commencer à chercher ? De qui doit on se méfier ? Aucune réponse à ces questions, il était certain que la personne responsable allait s'enfuir dans pas longtemps, avec un peu de temps elle serait assez fier de son travail qu'elle commettrait une erreur. Saé arriva aux ascenseur, le bâtiment était vide, apparemment la bataille générale à l'extérieur suffisait à centrer tout les regard, c'est pour cette raison que Saé était entrer dans le bâtiment, en dirigeant son regard autre part il aurait plus de chance de coincer le responsable. D'ailleurs l'un des ascenseur était ne marche. Saé releva ce détail sans plus y faire attention, c'était surement une personne qui aurait décidé de descendre pour mieux voir ce qu'il se passait.

D'ailleurs c'est une femme de ménage qui sortit de l'ascenseur. Rien de bien menaçant, mais cela venait heurter le cerveau de l'islandais. Il était encore tôt, logiquement les femmes de ménage commençaient tôt le matin ou le soir en dehors des heures de cours en somme. Pourquoi celle-ci était elle encore ou déjà au travail ? Saé devenait peut être de plus en plus parano, il voyait le mal partout mais il se disait également que si le bâtiment était désert à cause du remue ménage, il ne voyait pas pourquoi une femme de ménage ne s'y intéresserait pas. La voyant s'éloigner il avança vers elle en l'interpellant :


Excusez moi madame ? J'aurais quelque chose à vous demander.

Pourquoi faisait il cela ? Certainement parce qu'il n'avait pas l'ombre d'une piste, il se devait donc de ne rien laisser au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mer 28 Mar - 21:17


    [Désolé pour mon retard
    Alix, je t’avais envoyé quelques « copains de jeu » dans mon dernier post, ce serait gentil de ne pas ignorer ce que les autres écrivent ou sinon tu peux mp le joueur concerné si quelque chose ne te plaît pas Wink ]

    -Drake-

    A peine avait-il enfin commencé à tirer, le jeune homme sentit quelque chose de lourd se cogner sur son dos. Le plus rageant était qu’il n’avait même pas pu constater les effets de ces coups de feux, c’était bien embêtant parce que bon quitte à faire exploser sa colère sous le drapeau de la « justice » autant savoir si on a réussi avant d’être stoppé. D’où un agacement des plus expressifs ; le jeune homme se débattit des plus violemment et finit par faire mouche et à faire tomber son parasite. Une fois celui-ci au sol, il prit bien soin de la viser et attendit qu’elle le regarde pour tirer, rien que pour voir l’expression de son regard lorsqu’elle réalisera la situation. Mais lorsqu’elle releva la tête, il la reconnue… une des « pro mutantes » grandes gueules qui lui avaient posé problème pendant la discussion qui semblait déjà dater de quelques mois. Malgré cette impression, il reconnaissait bel et bien cette fille. Sur le coup, il eut un moment d’arrêt, mais petit à petit, une nouvelle vague de rage traversa tout l’être de Drake et un sourire mauvais apparut sur son visage. Mais avant qu’il ne presse la détente, une voix forte perça ses oreilles et lui hurla bien clairement de baisser son arme s’il ne voulait pas se faire tirer dessus. Une flic apparemment, c’était crédible sachant qu’il les avait vu arriver. Il serait trop risque de ne pas la croire, surtout que la voix était trop assurée pour être celle d’une autre étudiante héroïque. Ceci dit, Drake ne bougea pas d’un pouce et observait toujours sa première cible : Kaleesha sans, bien sûr, la perdre de son viseur. Les sens de l’étudiant semblaient plus aiguisés que jamais, le moindre souffle l’aurait fait tirer. Quelle sensation grisante était la poussée d’adrénaline…

    Puis, un cri retentit, un cri perçant et déchirant, déchirant à la fois pour les tympans et pour le cœur. On aurait étranglé un bébé devant sa mère, le cri n’aurait pas été tant différent…


    – OLIVEEEEEEEEEEER !

    Et presque simultanément, peut-être juste avec un dixième de seconde de retard; un autre tir qui cette fois toucha pile la main de Drake et lui fit lâcher son arme tout en poussant un cri mêlé de douleur et de rage. Cette blessure le mit dans un état tel qu’il fut incapable de découvrir l’identité de la personne qui lui a tiré dessus.


    -Alice-

    Lorsqu’elle avait vu l’arme, Alice avait eut le réflexe de se couvrir le visage avec ses bras et de fermer les yeux. Aussi, elle ne put voir Oliver se placer en vitesse entre elle et le pistolet. Après les premiers coups de feu, l’étudiante sentit, dans l’ordre, une force extérieure la pousser en arrière, son bras gauche lui faire horriblement mal et enfin sa tête frapper le sol au moment ou elle consentit enfin à rouvrir les yeux. Le choc ne l’assomma pas mais l’étourdit bel et bien, la mettant temporairement dans un certains état de choc.

    Une fois à terre, elle amena son bras blessé vers elle et le tint avec celui qui était valide. La blessure n’était pas jolie à voir et il y avait du sang, elle avait été touchée quelque part au dessus du coude, mais bizarrement ce n’était pas ce qui retint son attention. Celle-ci était concentrée sur le « poids » qui appuyait sur son ventre et sur la sensation d’avoir quelque chose de mouillé au même endroit. Ses yeux lui permirent alors d’identifier le poids en question, et par la même occasion, la force qui avait été responsable de sa chute : le corps d’Oliver dont la tête était ornée d’une tâche rouge sur le front. A cause de sa chute, il lui fallut quelque temps pour comprendre ce qu’elle voyait. Ses yeux ne cillaient pas et son cerveau essayait de fonctionner mais il avait du mal à démarrer. Aussi, sa main valide prit les commandes et se posa sur le visage sans vie de son petit ami, oubliant la blessure au bras. Il lui était impossible de calculer la durée pendant laquelle elle resta ainsi. Finalement, ce qui déclencha le déclic dans son esprit fut l’arrivée d’une jeune adolescente inquiète qui leur demanda s’ils allaient bien. Et c’est à ce moment là seulement qu’Alice hurla :


    – OLIVEEEEEEEEEEER !

    -Freïja-

    Les portes de l’ascenseur s’étaient refermées lorsque la métamorphe se changea une nouvelle fois… à la fois dans son physique que dans sa tenue vestimentaire. Mais là, elle enleva plus de vêtements qu’elle n’en mit et finit par se retrouvée habillée d’un mini short et d’un T-shirt, le reste, les vêtements dont elle n’avait plus besoin, elle le mit dans le sac poubelle qu’elle avait gardé et qui contenait déjà les vêtements d’Oliver. Elle eut tout juste le temps de mettre des écouteurs dans ses oreilles lorsque les portes se rouvrirent au deuxième étage et laissèrent apparaître une femme de ménage, une vraie. Coïncidence ? Allez savoir, Freïja pour sa part – en tant que fraîche étudiante brune à l’allure assez sportive et au visage insouciant – ne chercha pas son reste et quitta l’ascenseur, tout en triturant un I-pod situé à l’autre bout du fil reliant les écouteurs fraîchement installés. L’employée semblait inquiète et prête à parler mais elle s’interrompit lorsqu’elle vit l’appareil électronique et qu’elle entendit une forte musique émaner des oreilles de la jeune femme. Ces engins rendent les gens sourds… Si ça se trouve, cette gamine n’a rien entendu…

    L’ascenseur se referma une nouvelle fois et alla emmener la femme agitée dans les bras du Corbeau. L’Externelle, pendant ce temps, s‘était dirigée vers la cage d’escalier externe. Celle qui menait vers la sortie, à l’opposé de la scène du carnage. Une fois arrivée devant les premières marches, elle commença à courir, ou plutôt à trotter, comme pour un début de jogging. La descente des escaliers servit d’échauffement, le « vrai » jogging commença une fois à terre et se poursuivit en direction du secteur de tri des ordures, destination logique pour une étudiante portant un sac poubelle. Arrivée, elle fit mine de danser comme le ferait certaines adolescentes sur de la musique pop, mais c’était juste pour vérifier que personne ne la suivit. Et même avec un sens accaparé par du Mozart – on ne se bousille pas les oreilles avec n’importe quoi – elle arriva à constater que personne ne la suivait, les seules personnes qu’elle voyait se contentaient de continuer leur chemin sans faire attention à elle jusqu’à disparaître de sa vue. Une fois assurée de sa réussite, elle contourna les containers pour arriver vers la route. Et là, comme sur n’importe quelle voie usagée par les véhicules de New York à une heure décente et dans un quartier « sûr », un taxi disponible ne tarda pas à venir. La jeune femme le fit s’arrêter et monta dedans avant de lui donner sa destination. Le chauffeur en question profitait allègrement d’un cd ou d’un fichier de musiques sur clé usb, impossible d’être plus précis avec la technologie. Il hocha de la tête à l’affirmative avant de reprendre son tapotage de doigts rythmé par le poste dont il venait de baisser le son, par politesse. Quelle belle époque, plus personne n’écoute la radio…



[Ok, donc Freïja à quitté la scène, elle ne réapparaîtra que très brièvement dans ce rp en parallèle avec les évènements qui arriveront sur le campus. Mais je garde mon tour pour jouer mes pnj Drake et Alice.
Alix, tu peux être celle qui tire sur Drake pour le désarmer si tu veux. Mais si tu ne veux pas être celle qui le fait, tu as le droit de faire intervenir un autre policier pour justifier cette action. C’est comme tu veux, sinon je m’en occuperais dans mon prochain poste donc pas de soucis ^^
Kaleesha, tu es sauvée ! Heureuse ? Wink
Emily, Alice est en état de choc, c’est tout ce que je te demande de prendre en compte.
Sae, presque pour l’intuition du Corbeau ! Mais vu que j’avais pas encore parlé de Freïja sortant de l’ascenseur… :p Et pis t’as déjà choppé Daken et X-23, on va arrêter les succès ! lol]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleesha Mayers
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : NY, souvent au Réseau.
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : Projection astral
Profession : Journaliste
Points de rp : 76

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mar 3 Avr - 13:19

    Kaleesha avait fermé les yeux, le plus fort qu’elle put, à la limite de s’en faire mal. Elle avait entendu une vois raisonnée demandant à quelqu’un de lâcher son arme mais sa mort était tellement ancrée dans son esprit qu’elle ne trouva pas le moyen d’ouvrir les yeux ou de se dire qu’elle était tirée d’affaire. Puis les choses s’enchainèrent. Une femme cria un nom, un coup de feu retentit et Kal’ imagina que c’était l’arme de Drake qui avait shooté dans sa direction. L’esprit était tellement capable de vous faire ressentir des choses qu’elle aurait presque été persuadée de recevoir la balle. Une seconde passa – une éternité pour elle – avant qu’elle se décide à ouvrir un œil. Un seul, qui lui permit de voir que Drake était désarmé par un miracle dont elle ignorait tout. Son deuxième œil s’ouvrit pour prendre conscience que, bordel, elle était en vie. Sans même s’en rendre compte, Kaleesha cligna des yeux, une fois, deux fois, elle ne savait pas trop. La surprise pouvait se lire sur son visage, finalement, elle allait peut-être pouvoir rentrer chez elle ce soir et, en plus, elle se payerait le luxe d’être à l’heure. Ses préoccupations lui paraissaient bien étranges mais son esprit était tellement à l’envers qu’elle avait du mal à penser de manière logique et normal. Elle était en vie, c’était tout ce qu’elle pouvait retenir.

    Elle n’avait pas vu qui avait tiré sur Drake, ses yeux clos à ce moment précis l’en avait empêché. Peut-être était-ce la personne qui avait alerté Drake en lui demandant de lâcher son arme, peut-être que c’était un autre flic venu à la rescousse. Dans le fond ça n’avait pas la moindre importance. Drake, blessé à la main, ne restait pas bien longtemps sans être pris en charge par les autorités compétentes. Ce qui l’amena, les mains et écorchés par sa chute et le nez douloureux, à porter son regard dans la direction de la personne qui avait hurlé. Honnêtement, elle ne savait pas si l’étudiant était mort ou vraiment blessée, difficile de savoir d’où elle était. Une chose était certaine, elle prit le partit de ne pas aller voir de plus près, assez de personne se trouvait autour et elle imaginait que c’était bien suffisant et qu’on avait probablement pas besoin d’un tas de vautour autour de soi dans ce genre de circonstances.

    Kaleesha se releva, un peu vacillante sur le coup de tout ce qui venait de se passer et la première chose qui lui traversa l’esprit était de voir si le disque qu’on lui avait donné était toujours présent et en un seul morceau. Elle n’eut pas à le sortir, juste taper à l’endroit où elle l’avait mis pour constater que tout allait bien à ce niveau-là. Puis elle décida qu’il était temps de partir, pas qu’elle soit insensible à ce qui venait de se passer mais elle ne voyait pas vraiment ce qu’elle pouvait faire. La police était présente, les secours n’allait pas tarder, à quoi bon rester ? Qu’est-ce qu’elle pourrait de plus que les personnes compétentes ? Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle irait probablement au commissariat plus tard pour essayer d’avoir quelques infos et pondre un sujet pour l’édition de demain matin. Après tout, elle était sur place, elle avait donc plus de chance de faire un sujet qu’un de ses collègues qui n’aurait que des échos.

    Et puis il fallait avouer que ce qu’on lui avait remis attirait son attention. Une déformation professionnelle, probablement. Sans parler du fait qu’elle avait déjà eu l’impression de mourir une fois et qu’elle n’avait pas franchement envie que ça recommence une seconde fois et encore moins envie de se voir se dédoubler devant autant de personne qui semblait contre les mutants. Pour l’instant, elle s’était juste relevée, Drake était encore fasse à elle, bien que pas armé, elle n’avait pas envie de tenter le diable. C’était plus qu’une question de seconde avant que quelqu’un lui tombe dessus, non ? Elle attendrait simplement ce moment pour en profiter afin de s’éclipser. Ce qui est certain c’est qu’en attendant que quelqu’un s’occupe de Drake elle ne s’amusa pas à faire la maline, à lui balancer des trucs ou à faire des gestes brusques.

    La seule chose qu’elle se permit ce fut un léger hochement de tête dans la direction de la femme flic qui avait demandé à Drake de lâcher son arme. D’une certaine manière, elle lui devait d’être debout à ce moment bien précis. Et puis, Kaleesha, d’après les sons qu’elle avait pu entendre imaginait que c’était elle qui avait tiré dans la main de Drake. Un fait dont elle n’avait aucune confirmation. Il fallait aussi qu’elle pense à rappeler John. Plus le stress diminuait et plus elle songea à un tas de chose comme l’appel qu’elle lui avait laissé sur sa messagerie et qui aurait probablement de quoi l’inquiéter si elle ne le rappelait pas rapidement. Allez, dès que quelqu’un aurait neutralisé Drake, elle pourrait bouger et s’en aller, sauf évènement lui imposant le contraire.


    [Freïja, comment te remercier de bien vouloir me laisser en vie ^^
    Par contre, je pense qu'à moins de quelque chose de particulier, mon perso va s'eclipser rapidement. En tout cas, merci beaucoup pour le rp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 22 Avr - 13:41

(hj: Tout d'abord désoler de l'absence. Ensuite j'ai remarqué que personne n'avait posté depuis un moment je me permet donc de poster, d'autant plus que je ne pourrait peut être pas le faire avant un moment et que mon poste n'a pas vraiment besoin des autres personnages. Si cela gène MP moi et je supprimerait mon post
Freïja – T'inquiète pas mon post était simplement une anticipation je me doutait bien que je ne t'aurais pas comme cela.^^)



Finalement peut être que Saé était tout simplement un paranoïaque. Les quelques paroles qu'il échangea avec la femme de ménage ne furent pas convaincante du tout. De plus après un message envoyé il avait eu la confirmation que cette pauvre madame Mendoza n'était qu'une femme de ménage comme les autres. Rien de bien palpitant. Saé soupira, finalement la personne à l'origine de tout cela c'était enfuis. Si il y avait bien un responsable à toute cette merde. Que fallait il croire ? Que tout cela n'est qu'un débats qui à mal tourner, ou qu'une personne à voulut qu'un humain tire sur des mutants ou des pro mutants, pour valoriser la condition mutante. Si la deuxième hypothèse était la bonne il s'agissait donc d'une petite défaite pour Saé et le gouvernement. Mais bon tant pis, ils avaient bien d'autres plans et idée saugrenue pour arriver à leurs fins.

Saé décida de refaire une nouvelle fois le chemin en marche arrière pour finalement sortir. La situation se calmait un peu, le jeune étudiant avait été désarmé et son arrestation n'allait pas tarder, il put voir Kaleesha sur le sol, elle avait apparemment évité la mort de justesse, tant mieux pour elle, lui s'en foutait un peu, des journalistes il y en avaient tout un tas, alors un de moins ou de plus n'allait pas changer la mission de Saé. D'ailleurs de son point de vue sa mission était une réussite, il avait réussi à donner le DVD à la journaliste, c'était tout ce qu'on lui demandait et il l'avait fait. C'était uniquement pour cela qu'il était venu ici.

Les yeux de Saé finirent de balayer la scène et il les cacha à nouveau derrière des lunettes noires. Il sortit une nouvelle cigarette et l'alluma. Inutile de continuer à rester ici, il ne lui servait à rien de continuer son enquête, si il y avait une personne derrière tout cela cette dernière c'était échappé depuis un bon moment. Saé décida donc de quitter le campus, un flic en uniforme tenta de l'en dissuader mais c'est la plaque de Saé qui dissuada l'homme de chercher plus loin. Saé continua de marcher vers sa voiture, il ouvrit la portière et regarda derrière lui.

Tout ceci prenait fin, une nouvelle page sur le journal et sur la rubrique nécrologie, voilà tout ce que cela allait apporter, ainsi que quelques pleurs également. Pauvre nature humaine et mutante, devoir pleurer sur des morts était une véritable perte de temps et prouvait une certaine faiblesse d'esprit celons Saé. Des jours comme cela le conforte dans sa misanthropie, les gens ne méritent pas son affection ni son intérêt, bientôt tout sombrera dans l'obscurité et quand toutes ces fourmis lèverons la tête et crierons ''Aidez nous'' il murmurera ''Non...''. Bientôt une guerre civil arrivera il le savait, il le sentait, et à ce moment les mutants et humains verront l'inutilité de leurs existence et tous sombrerons dans une folie ambiante qui touchera tout le pays. C'est à ce moment que Saé sortira de l'ombre pour abrégé leurs souffrance.

Mais l'heure n'est pas à cela, pour le moment il devait rentrer au bercail pour annoncer la réussite de son opération et renseigner ses supérieurs sur ce qu'il venait de se passer, si ceux ci n'étaient pas au courant. Bientôt son heure de gloire arrivera, peut être en mourra t'il mais avant de succomber, il espère bien tuer le plus de mutant possible et d'aidé l'Arme X à devenir plus puissante, et sans aucune concurrence.



(hj : Désoler pour le post assez court. Donc si quelqu'un veut interpeler Saé avant son départ c'est ok, sinon il s'en ira, merci à tous et toute pour ce rp.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mer 25 Avr - 21:27

[HJ : Vraiment désolée pour l'attente :/ Je n'ai pas vu le temps passer...]

Emily avait décidé de partir de l'université a vu de tout ce qu'il s'y passait, préférant laisser la police reprendre la main. Cette décision fut prise avant d'entendre des coups de feu dehors. Elle se précipita pour voir un gars se faire plaquer et des personnes s'effondrer. Elle se précipita vers ces derniers et demanda si cela allait. La fille qui était à terre sembla alors reprendre ses esprits et le cri qu'elle poussa fit grimacer Emily. Elle résista à l'envie de se boucher les oreilles pour ne plus avoir l'impression que ses tympan allaient exploser.

Heureusement, le cri se termina et baissant les yeux sur le-dit Oliver, elle reconnut celui qui s'occupait de la manifestation et vit rapidement qu'il saignait à la tête. Au vu des coups de feu, il y avait peu de chance qu'il soit encore en vie. Par contre, Alice était clairement en état de choc et il valait mieux la sortir de là au plus vite, avant qu'elle ne s'effondre ou qu'elle ne soit aussi blessée gravement, ce serait déjà une chance si elle n'avais pas été blessée. Elle fit en sorte de se placer devant Alice et d'attirer son attention sur elle.

Elle réussit à attirer son regard sur elle, mais il semblait vide, incapable de comprendre ce qu'il se passait. Elle commença à parler doucement et calmement en posant ses mains sur les épaules d'Alice de manière à ce qu'elle reste calme.

- Tout va bien ! C'est fini... Il faut qu'on aille ailleurs, histoire qu'on puisse voir si tu vas bien.

Alice ne semblait pas comprendre ce qu'Emily disait et utilisa sa prise sur elle pour se relever et la relever en même temps. Emily voulais l'emmener en sécurité et surtout qu'on s'occupe d'elle si jamais elle était blessée. Après, pour le reste, d'autres pouvaient s'en occuper, Emily ne se sentait pas capable d'aider à autre chose. Elle commença à se diriger vers les flics, soutenant Alice et essayant de faire en sorte qu'elle ne voit pas son petit ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Jeu 26 Avr - 17:33

Point de vue d'Alix :

Moi qui pensais que la situation ne pouvait pas être pire, je me tromper. J'étais étonnée encore une fois par la nature humaine et surtout par l'âge des personnes présentes. Si déjà à cet âge, les gens étaient comme cela, alors qu'est ce que cela serait quand ils seront adultes ? L'avenir était bien sombre. Enfin, je le savais déjà, mais j'avais toujours quelque espoir de trouver une solution, l'espoir s'amenuisait.

Enfin, voir le porte parole de Purity revenir avec une arme et commencer à vider son chargeur sans raison apparente me fit réagir et intervenir aussi rapidement que possible. Il avait heureusement été plaqué par une jeune femme ce qui avait arrêté les coups de feu, mais il reprit vite le dessus et la menaça. Après une sommation d'usage et une hésitation de peur qu'un coup de feu parte, je tirais dans sa main. Je fus heureuse de constater qu'il lâcha l'arme sans plus de dommage et laissait la femme. Je le tirais alors en arrière et le plaquais au sol. Il ne se débattit pas, mais lâchait des injures en tout genre, contre moi, contre elle et contre les mutants.

Je ramassais alors son arme, on ne savait jamais s'il viendrait à l'idée d'un autre de la récupérer et de continuer le massacre. Je ne l'écoutais pas et relevais la tête vers la jeune femme pour vérifier qu'elle allait bien. Mis à part un coup au visage et surement quelques contusions elle semblait aller bien et s'était relevée. Je hochais la tête vers elle avant de prendre la parole.

- Merci pour votre intervention ! Si vous avez besoin de soin...

J'accompagnais mes paroles par un mouvement de tête en direction de la rue où des ambulances avaient pris place de manière à pouvoir soigner ceux qui avaient pris de mauvais coups et ceux qui avaient été blessés par balle. D'ailleurs, protégés par des agents de police, plusieurs médecins s’avançaient vers l'endroit où des gens avaient été touchés par les tirs. Je ne fis pas attention à eux, je ne savais pas s'il y avait des morts ou non et si les blessés l'étaient gravement ou non.

Pendant que je finissais de lui passer les menottes, un autre coup de feu se fit entendre. Je relevais la tête pour voir un de mes collègues visant un groupe de jeunes.

......................................................................
Point de vue du flic :

Il avait fait parti des premiers arrivés sur place après l'appel de la collègue qui était sur place. Avec quelques autres policier, il s'était frayé un chemin parmi les groupes qui se battaient, séparant, parfois de force, les jeune. Il était d'ailleurs atterré de voir leur jeune âge et la façon dont ils se frappaient les uns les autres... Générations de cons !

Il n'avait pas vraiment de préjugés sur les mutants, même s'il aurait préféré ne pas avoir affaire avec l'un d'eux, car il ne l'avouerait jamais mais il en avait peur. Mais pas au point de tout faire pour leur faire du mal. C'est pourquoi il séparait autant les combattants qui se battaient pour des divergences d'opinion que ceux qui attaquaient des soi-disant mutants.

D'ailleurs il entendit des jeunes accuser quelqu'un d'être un mutant. Ses collègues ne se foulant pas pour y aller et aussi parce qu'ils étaient déjà occupés par d'autres, il se tourna vers les éclats de voix et vit qu'une jeune fille était prise à partie par un groupe de jeunes armés de chaise, sur le point de la battre. Elle ne faisait rien pour se défendre, enfin si on partait du principe qu'elle avait des pouvoirs, et ne faisait que reculer en suppliant les autres de la laisser et qu'elle en disant n'était pas mutante.

Il se précipita et menaça le petit groupe qui éclatèrent de rire et le "chef" leva son arme improvisée au dessus de sa tête pour la frapper. Il prit sa décision rapidement et tira. Le jeune fut tellement surpris qu'il s'immobilisa et se pris les débris de la chaise sur la tête. Il regarda le policier avec dans le regard la peur. Le policier quand à lui respira un peu plus calmement, là il avait calmé les jeunes et d'ailleurs ils reculèrent rapidement au cas où il aurait l'idée de tirer à nouveau dans les chaises. Sauf qu'il ne pouvait pas courir le risque de tirer parce que la balle risquait de toucher quelqu'un derrière. Alors que là il avait en quelque sorte tiré en l'air.

- Maintenant, vous vous barrez ou je vous embarque pour agression !

La réaction ne se fit pas attendre et la bande de jeune parti de la manifestation en courant et en laissant les chaises en vrac. Il alla aider la jeune fille qui reprenait difficilement ses esprits et qui avait de la chance de ne pas être blessée.

- Vous feriez mieux de partir aussi, avant que vous ne soyez blessée !

Il reçut en retour un regard plein de gratitude et elle partit elle aussi, dans la direction opposée des autres. Lui retourna dans la mêlée qui commençait enfin à se calmer et alla aider les autres.

......................................................................
Point de vue d'Alix :

Elle vit rapidement que son collègue avait la situation en main et eus la possibilité de voir le groupe se déliter avant que Drake ne se rappelle à son bon souvenir en se débattant sous elle. C'était une mauvaise idée, parce qu'avec un genou dans le dos et les mains menottées il n'allait pas aller bien loin. Il émit d'ailleurs un cris de douleur à nouveau parce qu'il s'était un peu tordu l'épaule.

Je levais les yeux au ciel pendant qu'il disait une nouvelle fois des choses sur la brutalité policière et je me retenais de lui répondre qu'il pouvait parler niveau brutalité, mais je n'avais pas envie de le voir repartir sur le sujet des mutants, là je risquais de faire une bavure. Sans aucun ménagement je lui fis traverser le place où avait eu lieu la manifestation sous les regards ahuris des autres. Je le remis à un des policiers qui le fit entrer rapidement dans une voiture sans non plus écouter ses paroles.

Une annonce fut alors rapidement faite par un supérieur qui prit le mégaphone. Il avait envie que le problème se règle au plus vite et éviter d'autres dérapages dans le même genre qui avait eu lieu.

- Arrêtez immédiatement de vous battre, un des jeunes a amené une arme et a blessé des gens. Toute personne qui continuera à se battre sera arrêtée et considéré comme complice !

Une bonne initiative qui ne sera bien sur pas appliquée, mais qui eut le bon goût de faire réfléchir et arrêta la plupart des bagarres. Les autres furent rapidement calmer et le calme retomba. Il y eut alors comme un silence de mort et je frissonnais à cause de l'atmosphère qui restait. Je fus tout de même contente que cela se termine enfin...

[HJ : Désolée pour le tour d'avant, je n'avais pas compris de quoi parlait Freija en disant qu'elle m'avait envoyé des camarades de jeu et je me suis rattrapée (je l'espère) sur ce tour. Je me suis pas mal avancée, mais comme tout le monde a plus ou fini son histoire dans ce rp, je pense pouvoir le faire. S'il y a un problème n'hésitez pas !]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Dim 6 Mai - 18:59


    -Alice-

    Le choc était de taille, le tout combiné à l’émotion et à la fatigue faisait que la jeune étudiante n’avait plus trop conscience de ce qui se passait autours d’elle. On lui avait tiré dessus, mais elle avait oublié qu’il y avait un tireur dans l’histoire, comme si les balles étaient sorties de nulle part. Ainsi, elle ne remarqua tout simplement pas que le tireur en question avait été maîtrisé grâce à un coup de feu bien placé, cela s’était passé pendant sa période « à blanc ». Et quand une jeune fille se mit à essayer de l’amener quelque part, elle n’en fut pas plus étonnée que cela. Alice était complètement passive aux évènements qui se produisaient, elle était toujours bloquée sur celui qui a conduit à la mort d’Oliver, ou plus précisément, une image la hantait, celle du corps de son petit ami.

    Elle sentait bien qu’on essayait de la déplacer, mais après quelques pas, l’émotion reprit le dessus. Elle se retourna vivement et se débattit fortement pour se libérer de l’étreinte protective d’Emily. Elle voulait retourner auprès de lui… Mais elle ne le voyait déjà plus, des gens l’empêchait de le voir. Pourtant il fallait qu’elle retourne vers lui, il y avait sûrement un moyen de le sauver, il fallait faire quelque chose ! Ca ne pouvait pas être la fin, pas comme ça… de manière si brutale et si vive. Alice entendait encore les cris de son amour qui l’avait rejointe dans la mêlée pour la protéger. Elle réussit à se libérer et parvint à faire quelques pas avant que le bruit d’un coup de feu, cette fois bien entendu, ne la surprenne au point qu’elle sursauta ce qui, à cause de son élan, la fit tomber au sol. La pauvre fille tenta d’amortir sa chute avec les bras, mais c’était sans compter sur son bras blessé. La douleur combinée au surplus d’émotion la fit pleurer de plus belle, immobilisée sur le sol, le bras qui commençait à saigner un peu trop…

    -Drake-

    Il avait beau s’être fait maîtrisé, Drake n’en était pas pour autant libéré de sa rage qui semblait faire bouillonner tout son être, il en tremblait littéralement. Menotté dans la voiture de police, il entendit le « discours de dissuasion » de l’autre flic, et sa fureur monta lorsqu’il vit une grande partie des étudiants quitter les lieux sans demander leur reste, sans défendre davantage leur position. Quelle bande de losers. Même les Purity se faisaient tout discrets, sûr qu’avec tout ça, l’association n’allait pas faire de vieux os. Tant pis, au moins le monde aura entendu ce qu’il avait à dire. Il aura frappé un grand coup pour l’humanité… D’ailleurs, il y avait encore beaucoup de gens attroupés vers la zone qu’il avait visé tout à l’heure. Un peu plus loin, une fille couverte de sang [Alice] tremblait encore plus que lui et pleurait de toutes ses forces assise par terre. A ce moment, il entendit le bruit d’une ambulance approcher. En tournant la tête, il constata que les secours arrivaient bel et bien. Voilà qui confirmait au moins que la pleureuse était blessée. Mais le plus important, c’était Oliver. Même en se tordant le cou, Drake ne parvenait à voir dans quel état se trouvait Depp. Il espérait l’avoir bien touché ce mutos. Oui car il était persuadé qu’Oliver était un mutant. C’était de sa faute si la manifestation avait dégénéré comme ça. En plus, il s’est barré quand les choses avaient commencé à chauffer. Pour revenir plus tard sans ses vêtements… Bizarre tout de même, mais c’était sûrement à cause de sa mutation. Oui, c’était la seule explication. Il était sur le point d’utiliser ses pouvoirs et pour se faire, il devait enlever ses vêtements. Les mutants, quelle bande de freaks…

    Plongé dans ses pensées, il ne remarqua pas les fourgons de journalistes faire leur entrée en quête du scoop. Leur stratégie pour le moment semblait des plus basiques : se précipiter vers le cœur des évènements tant que ceux-ci étaient encore tièdes. Vu le « calme » qui régnait maintenant, ils se doutaient bien que l’action était terminée, mais il devait bien rester des miettes bien croustillantes alors il ne fallait pas traîner. Voilà de quoi donner encore un peu de travail aux flics.



[voilà, c’est tout pour la manifestation. Si vous voulez partir, vous pouvez conclure, ou continuer le rp c’est au choix. Je m’organiserai selon votre décision ^^ et pour finir, pardon pour mon retard… j’vais me cacher… ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emily Williams
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Institut Xavier
Age du personnage : 18 ans
Pouvoirs : Contrôle de la température des corps environnants
Profession : Etudiante en biologie
Points de rp : 91

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Ven 18 Mai - 6:35

Emily avait tenté d'aider Alice, elle se disait qu'il y avait peu de chance son petit ami soit en vie, mais elle ne pouvait pas laisser Alice ici alors que la police continuait d'intervenir et les bagarres commençaient à peine à se calmer. Elle était sous le choc et on ne pouvait pas dire que ce n'était pas le cap d'Emily. Elle avait beau avoir suivi un entrainement, rien ne l'avait préparée à cela, mais elle devait faire quelque chose et éloigner Alice lui avait semblé une bonne idée.

Elle suivit à peine ce qu'il s'était passé avec celui qui avait tiré, trop concentrée sur le fait de réussir à faire bouger Alice de là, ce qui n'était pas facile, encore que elle se laissait plutôt faire. Enfin, elle avait parlé trop vite, car Alice reprit un peu ses esprits et voulut repartir en direction inverse. Emily voulut la retenir, mais elle n'avait pas la force physique suffisante et Alice commença à retourner sur ses pas sans qu'elle ne puisse la retenir. Il y eut alors un coup de feu et Emily sursauta en se demandant si ça recommençait.

Elle vit Alice s'effondrer et éclater en sanglots. Elle se précipita et s'accroupit auprès d'elle. Elle vit le sang qui commençait à se répandre, sans pouvoir déterminer avec exactitude d'où il venait et remarqua qu'elle en avait sur les mains. Sachant qu'elle n'avait pas été blessée, elle en conclut directement qu'il s'agissait d'Alice. Elle commença d'abord par la rassurer, essayant de la calmer un peu, puis s'inquiétant de plus en plus de sa blessure et voyant que personne ne s'inquiétait d'elle elle appela à l'aide une des personnes qui passait. Tombant bien, c'était un médecin.

- J'ai quelqu'un de blessé !
- Que s'est-il passé ? Demanda-t-il tout en manipulant délicatement Alice qui était toujours prostrée.
- Elle se trouvait au milieu des tirs... Elle a du être touchée.
- Et vous ? Vous êtes blessée ?
- Non, c'est son sang à elle... Dit-elle, inquiète et se sentant soudain inutile. Je peux aider... ?
- Non ! Je pense que le mieux est que vous partiez. Je m'occupe d'elle ! Vous feriez mieux de vous laver aussi... Il oublia alors sa présence pour se concentrer sur Alice et commencer à la soigner.
- Son petit ami a été touché aussi et je crois que... Enfin, c'est pour ça qu'elle est dans cet état.

Il hocha simplement la tête, Emily était à peine sure qu'il avait écouté, même si un froncement de sourcil avait ponctué sa phrase. Elle avait tenu à ce qu'il sache le pourquoi de son état qui ne se justifiait pas par sa blessure. Elle s'éloigna alors, regardant les affrontements se calmer petit à petit, les pompiers qui s'afféraient autours des blessés et la police qui faisait en sorte de maintenir les gens en dehors de cet endroit.

Elle baissa alors les yeux vers ses mains et vis le sang qui tâchait l'une d'elle et sa manche. Elle avait la tête qui bourdonnait et partit sans même avoir conscience. Elle se mit à courir pour quitter ces lieux au plus vite. C'était ses paroles qui avait déclenché la bagarre, même si ça aurait surement fini comme cela de toute manière, elle ne pouvait s'empêcher de le penser malgré tout. Enfonçant ses mains dans ses poches elle attrapa un bus plus loin et s'engouffra dedans, filant au fond et s'enfonça dans le siège. Elle cachait sa main et sa manche du mieux qu'elle pouvait tout en pensant à ce qu'il s'était passé, ce que ses paroles avaient déclenché...

Elle faillit ne pas voir son arrêt et descendit de justesse, se prenant un regard noir de la part du chauffeur qui aurait voulu repartir. Elle n'y fit pas attention et partit en direction de l'institut et fonça directement à sa chambre. Elle se débarrassa de son haut, se lava les mains et s'acharna sur ses vêtements pour faire disparaître le sang. Elle n'y arriva que peu et se laissa glisser sur le carrelage de la salle de bain en sanglot. Impossible d'arrêter de penser qu'elle avait déclenché tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Freïja S. Kendrick
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Club des Damnés de Londres
Clan : Damnés
Age du personnage : 984 ans
Pouvoirs : Métamorphe et télépathe
Profession : Historienne
Illustratrice pour livres de fantasy
Points de rp : 62

MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   Mar 22 Mai - 15:36



    -Drake-

    Les journalistes arrivaient en masse, normal, les coups de feu s’étaient arrêtés. Là on pouvait remarquer plusieurs types de paparazzis, ceux qui harcelaient les policiers en quête de réponses d’explications et de bilans sinistres , ceux qui tenaient la jambes aux étudiants présents et un tant soit peu enclins à parler ou encore à raconter les évènements comme pour se vider, se purger. Ceux qui s’intéressaient aux blessés et dérangeaient plus ou moins volontairement les paramédics. Et puis il y avait ceux qui filmaient déjà à peu près tout ce qu’ils voyaient tout en élaborant des théories plus farfelues les unes que les autres en précisant que les autorités refusaient injustement et catégoriquement de leur divulguer la moindre information.

    Menotté dans la voiture de police, Drake vit certains membres du Purity et d’autres du comité des Free Eagles se faire interroger par les forces de l’ordre. Tout était à parier qu’ils allaient lui faire porter le chapeau, sauf peut-être une poignée de Purity, assez courageux pour dire ce qu’il en était : que c’était l’œuvre d’une machination mutante, celle d’Oliver Depp. Bientôt, tous allaient le féliciter pour avoir démasqué et puni le coupable. Tout y était, la réunion organisée par Depp, les confrontations et interventions entre les Purity et les autres, le déroulement assurément calculé du débat et surtout l’attitude de Depp pendant celui-ci. Sans parler de sa « tenue » pendant le conflit physique. Oui toutes les preuves étaient contre Oliver et Drake les avaient réunies et analysées comme il fallait, le tout en faisant ce qui devait être fait. Si tu veux que justice soit accomplie, avance et agis ! ».

    Alors qu’il se persuadait encore d’avoir eu raison, Drake vit deux policiers monter à l’avant. Agacé par cette formalité des plus inutiles, le jeune homme décida de les ignorer et posa sa tête sur l’appui du même nom en contemplant le paysage qui commençait à défiler de l’autre côté de la vitre en harmonie avec le déplacement du véhicule, ignorant aussi les regards qui lui lançaient les gens à l’extérieur.

    -Alice-

    Le monde d’Alice s’écroulait petit écroulait petit à petit, pourtant, tout été allé si vite. Une arme à feu… La mort… c’était arrivé trop vite et… c’était arrivé tout simplement. Hors rien de tout ça n’était supposé arriver. Comment les choses ont-elles pu dégénérer ? Le simple fait de ne pas être d’accord suffisait-il pour forcer des gens à en venir là ? Ou le fait d’être différent ? Pourtant ce n’était pas logique, Oliver le disait lui-même en riant ; était la caricature parfaite du mec normal. Plus normal que lui…

    Tandis que les larmes se battaient pour envahir le visage de la jeune femme, Emily avait réussi à dégoter des secours. Là plus moyen de s’échapper. Déjà, l’étudiante avait utilisé ses dernières forces pour cette vaine tentative d’échappatoire. Maintenant, elle était trop faible, et puis la force qui le retenait était maintenant plus importante que celle d’une jeune demoiselle. Sans avoir vraiment conscience de ce qui se passait autours d’elle. Emily se vit emmenée vers une ambulance, elle s’assit à l’arrière du véhicule et son médecin attitré s’occupa de sa blessure. Pendant ce temps-là, elle se laissa faire docilement, ressentant à peine les picotements et autres désagréments apportés par les soins. Autour d’elle, les gens s’affairaient, mais elle n’entendait rien, un bourdonnement ininterrompu occupait ses oreilles, si bien qu’elle ne comprit rien des questions posées par le secouriste. « état de choc », c’est tout ce qu’elle réussit vaguement à comprendre, ou plutôt à entendre car elle n’était pas capable de saisir ce que ces mots signifiaient pour elle.

    A un moment, une femme d’âge moyen s’était approchée d’elle avec une quantité non négligeable d’interrogations par rapport à ce qui venait de se passer. Mais Alice la regarda avec un regard vide, à peine consciente d’être celle qui devait répondre. Confrontée à ce silence dérangeant mais aussi au médecin qui la somma de partir, la journaliste ne demanda pas son reste mais elle déclara haut et fort :


    - Mon dieu, cette fille est tout simplement déconnectée. L’université va devoir mettre en place un service psychologique pour les victimes…

    Mais là encore, Alice ne comprit pas ce que cela voulait dire, ni même si ce qui venait d’être annoncé allait se faire ou non. Elle ne chercha même pas à comprendre. Aussi, les ambulanciers ne tardèrent pas à l’amener se faire hospitalisée et contacter ses proches. Elle et les quelques autres blessés. Tandis que le corps d’Oliver partait vers la morgue. Au bout de quelques heures, le campus reprit le cours normal, avec ceci près que l’ambiance était des plus graves et que certains s’arrêter parfois sur les lieux de la manifestation pour se ressasser ou s’imaginer les évènements qui s’étaient produits aujourd’hui.

    -Freïja-

    Le taxi l’avait conduite à destination ; à une rue plus éloignée de celle de son hôtel. Après avoir payé le chauffeur, l’Externelle prit la direction de sa chambre, non sans passer par une rue sombre et déserte le temps de changer une nouvelle fois d’apparence, sans reprendre celle qui lui était propre, pas encore. Et ce ne fut qu’une fois retournée dans sa chambre qu’elle daigna reprendre sa forme originelle. Elle n’avait pas excédé le nombre de transformations qui la limitait, mais elle n’en était pas moins fatiguée, passer autant de temps à ne pas être soi-même et à changer de rôle à quelques reprises n’était pas la chose la plus reposante. Ceci dit, cette fatigue allait bien vite disparaître, emportée par le bain qu’elle allait prendre.

    Dans la baignoire, Freïja savoura sa « victoire », un peu déçue totuefois que tout se soit si bien passé. D’après ce qu’elle avait vu, aucun mutant n’était venu jouer les héros, ce qui aurait été une bonne chose. Mais le principal était là : ces évènements allaient assurément jouer en faveur de la cause mutante et faire gagner à ceux-ci quelques alliés parmi les humains. Car elle avait bien fait ses devoirs, les Purity ne comptaient pas de mutant, et elle s’était arrangée pour mettre Drake dans un état d’énervement facilement accentuable. C’était fou ce que la privation d’une nuit de sommeil causée par de la bonne compagnie pouvait accomplir sur la patience et les nerfs d’un jeune homme… Maintenant, il ne restait plus qu’à voir ce que les forces qui régnaient dans ce pays allaient faire, le Gouvernement, les mutants… Elle allait enfin pouvoir voir de quoi ses pièces étaient faites, et peut-être même qu’elle en apprendrait un peu plus sur ses adversaires… Et s’ils faisaient la moindre erreur…

    Sortie de son bain après y avoir trempé pendant une vingtaine de minutes, enrobée dans un peignoir, la métamorphe se dirigea vers son lit et s’y installa royalement avant d’allumer le poste de télévision, en quête de nouvelles fraîches.



[Et voilà, intrigue terminée !!! rendez-vous dans le sujet de préparation pour le « debriefing » Merci à tous pour votre participation !]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Purity, University, Calamity [PV Kitty - Kaleesha - Alix (+libre)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Campus Universitaire-