Partagez | 
 

 Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Jeu 25 Aoû - 14:41

Une voix familière, une sensation chaude puis un œil s'ouvre, puis le deuxième... lentement. Un plafond blanc et bleu par endroit. Il faisait nuit et l'homme ne discernait pas tout. Il se rendit compte qu'il avait des tuyaux en plastique lui entrant dans la bouche et dans le nez. Une sensation horrible, il est retira, le plus doucement possible, le plus long étant celui entrant dans la bouche. Ce n'était pas une partie de plaisir avec la tête dans le cul. Une fois les tuyaux enlevé il respira un bon coup, une odeur d'hôpital, il était donc dans un hôpital. Il était seul dans la chambre et elle n'était pas trop mal. Malcolm aura prit soin de lui... mais... il se souvint soudain. La tentative d'évasion et la balle qui était destiné pour Malcolm qu'il c'était prit dans le crâne. D'ailleurs sa main droite c'était déjà frayé un chemin vers son crâne. Il sentait une petite cicatrice. Il s'entait aussi que son crâne semblait … légèrement différent par endroit. Mais soudain une nouvelle question lui vint en tête. Quel était la date. Il chercha à tâtons quelque chose sur la table de nuit, n'importe quoi. Il réussi à saisir un objet en plastique, il le mit devant ces yeux, mais il ne tenait la qu'un réveil ordinaire lui indiquant une heure seulement.

Il avait remarqué qu'il n'arrivait pas à bouger les jambes. Soit le choc de la balle était plus puissant et il à toucher des fonctions motrice, soit il est resté un sacré bout de temps dans le coma, au point de ne plus pouvoir lever les jambes. Au moins la deuxième solution lui laisserait la chance de marcher. Il ne savait pas ou était interrupteur donc il essaya d'appelé une infirmière. Quelques secondes plus tard l'une d'entre elle entra et alluma la lumière, ce qui eu pour effet d'éblouir totalement pendant quelque seconde l'homme.


Monsieur Örnson. Vous vous êtes réveillé ? Une personne nous à demander de vous donnez cette enveloppe en cas de réveil. Elle donna une grande envelloppé cartonné. Pas ouverte et pas d'écriture dessus. Je peut faire quelque chose pour vous monsieur ?
Oui combien suis je resté dans cet état ?
5 ans et deux mois monsieur Örnson. Je vais chercher docteur Mills.

Cinq années c'étaient écoulé. Saemundur la regarda partir, le yeux dans le vide. Il voulait hurler, mais rien ne sortait de sa bouche. Ses yeux se dirigèrent vers enveloppe. Il l'ouvrit rapidement et l'examina. De l'argent, une carte d'identité et une plaque des fédéraux à son nom. Deux adresse, l'une pour un logement à New York l'autre pour un genre de garde meuble. Deux clés, une adresse avec un date et une heure. Un rendez vous donc. Mais, il y avait autre chose. Une lettre manuscrite. Elle expliquait le plan. Rester à l'hôpital, passé les examens, sortir de l'hôpital, aller au garde meuble récupéré des affaires si il voulait, puis découvrir son nouvel appartement et allez au rendez vous. Temps total laissé deux semaines. Au moins cette personne lui laissait du temps pour se remettre à la page. Il avait l'impression de reconnaître cette écriture. C'est le dernier paragraphe, composez de deux petite ligne qui lui donna une identité probable, surtout la façon dont la personne l'appelait la dernière fois. ''Chevalier de Malcolm''. C'était quand Sae était jeune. Il avait 22 ans et avait déjà de bon résultat de capture de mutants mais il s'entrainait toujours avec son prof au maniement de l'épée. Et parfois Monsieur Colcord allait voir comment Sae se débrouillait. Après tout il était le fils d'un bon ami à lui et certainement son plus loyal soldat. Suzy trainait toujours avec son père, et l'enfant l'appela le ''chevalier de papa''. Sae eu juste le temps de tout ranger avant qu'un médecin n'entre.

Quatre jours plus tard :

Sae avait enfin été laché. Il était dans le parking de l'hopital. Et il cherchait sa voiture des yeux. Il ne pensait pas que c'était celle qu'il avait mais bon, il arriverait bien à la trouver. Tout à coup il vit une voiture baché. Et apparemment la bâche était la depuis un moment. Il retira cette dernière, et la se fut la surprise. Sa Ford Mustang 1967 entièrement noire. Sae n'était pas spécialement fana des voiture mais la sienne il l'adorait.

C'est donc avec sa chère partenaires qui partit en direction du garde meuble. Il y arriva vite et alla chercher l'emplacement indiquer sur la clés. Il ouvrit la porte de garage et observa l'intérieur. Des cartons, une douzaine. Certains remplit de fringue, soigneusement plié et ranger, d'autre d'armes, divers et varié, mais plus gros qu'un uzi. Bon il avait bien un remington mais il était en pièce détacher. Des munitions, couteaux et quelques accessoires utiles en mission. Comme son uniforme de mission. Dans d'autre carton, des souvenirs. Des photo de lui et de son père, de sa famille, de son ex-femmes. Des souvenirs qu'il ne pouvait plus porter. Il à une autre vie maintenant. Il laissa donc juste les cartons contenant les souvenirs et chargea le reste dans sa voiture. Il découvrit également une nouvelle enveloppe. Il découvrit à l'intérieur un dossier, le sien. Il le parcourut, le passé était ok, rien de bien important, cursus scolaire normal, entrer rapide dans le FBI, ancien agent de terrain ayant reçut une blessure grave qui à choisit un poste plus calme d'agent de liaison. Une vie, brève, peu intéressante, donc parfaite pour le moment.

Jour du rendez vous :

Après un voyage assez pénible il était enfin dans le parking du building Roosvelt. Son rendez vous aurait lieu la dans 15 minutes, à 9 heure pétantes. Habillé d'un blouson en cuir noir, d'un t'shirt de même couleur, d'un jean bleu et de chaussure noires également, des lunettes de soleil sur le nez il entra dans le bâtiment. Il avait essayé de reprendre l'information et les médias pour comprendre ce qu'il c'est passé ces cinq dernières années. Il avait également reprit un entrainement physique. Enfin il se défoulait bien. Il était dans le hall et il se dirigea vers les deux premier gorilles, mais un homme l'aborda d'abord. L'homme lui dit qu'il allait le mener jusqu'au rendez vous. Il suivit l'homme en costard, celui-ci utilisa son badge pour ouvrir la porte, puis ils empruntèrent un couloir jusqu'à une porte qui portait un nom qui donna un petit sourire à Sae ''Suzy Colcord.'' L'homme ouvrit la porte en assurant à Sae ''qu'elle'' était prête à le recevoir. Sae entra dans la pièce, un bureau sobre, ou la seule fantaisie était une plante verte dans un coin. Un bureau, le fauteuil de ce derniers était tourner vers l'autre coté de la pièce.


Je me doutait que c'était ta lettre. Il retira ces lunettes au moment ou le fauteuil pivota et il dit-un petite sourire aux lèvres- après avoir vu le visage de la sénatrice. Suzy, ou plutôt, madame la sénatrice.


Dernière édition par Saemundur Örnson le Lun 26 Déc - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Jeu 25 Aoû - 15:59

    Deux semaines avant…

    Suzy était dans son bureau, le regard rivé sur l’écran de son ordinateur, sur des dossiers concernant des mutants. Encore et toujours les mêmes problèmes. Le menton posé dans le creux de sa main elle réfléchissait aux diverses choses qu’elle était en mesure de faire adopter. Le fichage des mutants était toujours dans son esprit mais impossible… Pour le moment. Le tout était d’y venir, doucement, tout doucement. Son image politique n’avait jamais été contre les mutants, jamais de manière officielle et il convenait de laisser les choses en état pour que, le jour, où elle fasse quelque chose qui soit clairement pour eux cela passe pour un moindre mal. Si une figure politique, qui n’avait rien contre les mutants, adoptait une loi de fichage (par exemple) c’est qu’elle devait avoir de bonnes raisons. C’était de cette manière, selon elle, que les gens devaient voir les choses et non comme une guerre qu’elle déclarait ouvertement aux mutants. Une guerre trop ouverte serait soldée par une défaite, c’était une certitude. Elle avait eu son père pour exemple et se voulait beaucoup moins agressive, du moins, sur un point de vue officiel. Ce qui, en aucun cas, l’empêchait de ne pas penser comme lui et de détester les mutants. Plutôt contradictoire pour quelqu’un qui l’était.

    Son téléphone sonna, elle se redressa, se remis les idées en place et décrocha. Une voix au bout du fil lui annonça que quelques mots : « Il est réveillé, la lettre est remise ». Pas besoin, pour elle, d’en savoir plus pour comprendre. Elle n’attendait pas les réveils de cinquante personnes, elle n’avait pas écrit à autant de personne, non plus. Une fois raccroché, elle calla l’ongle de son pouce entre ses dents, songeuse. Quelques secondes plus tard, voilà qu’elle se mettait à sourire. Il y a des choses que l’on n’explique pas. Des choses qui ne trouvent pas forcément de logique. Suzy était le genre de personne dénouée de toutes attaches, il y avait les gens qu’elle détestait et, il y avait les gens qu’elle détestait moins. Il n’avait jamais été, pour elle, question d’amitié ou d’attache de quelques manières que ce soit. Cela ne se voyait pas forcément parce que depuis toute petite, que son père la trimballait partout, elle avait appris, s’était longuement entraînée, à mentir, à simuler toutes les expressions et sentiments possible et inimaginable. Elle était capable de paraitre pour la personne la plus sincère du monde en compatissant avec une personne alors que, dans son for intérieur, elle s’en foutait royalement. Suzy n’aimait personne…

    Mais voilà, il y a ces fascinations de gamines qui ont la vie dure. Son père était un modèle, hors, à ses côtés, il y avait quelqu’un en qui il avait confiance. « Le chevalier de papa », c’était le nom qu’elle lui donnait étant gamine. Cet homme, d’un peu plus de 10 ans son aîné, avait tellement été aux côtés de son père qu’il en était presque devenu une sorte d’icône pour Suzy qui, alors très jeune, ne pouvait s’empêcher de l’admirer d’une certaine manière. Et puis, ce « Chevalier » avait fini dans le coma, cinq ans plus tôt. La mort de Malcolm, par la suite, avait finalement décidé Suzy à faire en sorte de ne pas perdre Sae de vue, du moins, lui donné de quoi reprendre une vie à son réveil. Il devait bien se réveiller un jour, non ? Si elle avait des idées derrières la tête ? Oui, sans aucun doute. Après tout, si elle devait donner le nom d’un personne en qui elle avait confiance, celui de Sae serait probablement le seul qu’elle serait capable de citer. Bon, d’accord la confiance que Suzy pouvait avoir en quelqu’un n’avait rien à voir avec la confiance qu’une personne normale accorderait à quelqu’un. Elle était ce qu’elle était et, qu’on le veuille ou non, accorder sa confiance à quelqu’un voulait aussi dire que le jour où cette confiance – toute relative – serait trahie, la sanction en serait définitivement fatale. Et il n’était pas certain qu’elle ne se charge pas elle-même de ce genre de fatalité sans le moindre regret.

    Jour J

    Suzy se sentait un peu stupide devant le choix infini de vêtement qu’elle pouvait avoir. Jamais elle n’avait hésité entre telle et telle tenue, ça lui semblait tellement stupide d’hésiter devant ce genre de choix. Cinq ans s’étaient écoulés mais elle avait l’impression que c’était une éternité. Elle avait l’impression d’avoir tellement grandie depuis la mort de son père. Sa nouvelle fonction de sénatrice, déjà. Ce pouvoir qu’elle possédait sur le gouvernement de cette ville géante qu’était New York. Et voilà que, malgré ce parcours, malgré ses années, elle avait l’impression que, dans quelques temps, elle allait redevenir une enfant. C’était vraiment trop stupide. Secouant la tête, elle opta pour une tenue qu’elle aurait mise n’importe quel autre jour. Un tailleur, tout ce qui se faisait de plus basique, de couleur noir formé d’une jupe et qu’une veste cintrée qu’elle mit par-dessus un haut blanc. Laissant ses cheveux, ondulant légèrement, elle entreprit de mettre ses talons, qu’elle ne quittait pas et avec lesquels elle était parfaitement capable de faire un véritable marathon tellement elle y était habituée. Clé de voiture et de son appartement en main, elle quitta son logement spacieux pour aller retrouver sa voiture coupé sport. Un caprice qui n’avait pour but que de rompre une lenteur excessive qu’elle ne supportait pas, tout devait tellement toujours aller vite dans son petit monde.

    Il était huit heures quand elle arriva sur son lieu de travail, le temps pour elle de donner certaine directive à sa secrétaire. Faire un topo sur ce qui avait pu se passer depuis la veille. Puis, 9h approchant dangereusement, elle avait fini par donner ses derniers ordres avant de retrouver son bureau. Installée sur son fauteuil, elle tournait le dos à son bureau, ainsi qu’à la porte d’entrée, pour laisser son regard naviguer sur la vue que lui offrait l’énorme fenêtre. Un bout de la ville, de SA ville, d’une certaine manière. La porte de son bureau fini par s’ouvrir, tout en sachant pertinemment qui allait la passer. « Je me doutait que c'était ta lettre » Toujours de dos, un léger sourire passa sur ses lèvres parce qu’après tout, ça faisait bien longtemps que personne ne s’était permit de la tutoyer. Et, honnêtement, venant de lui, ça l’aurait dérangé que ce soit le contraire. Quelque part, elle n’avait pas eu envie qu’un faussé ait pu se former en ces cinq ans de coma. D’une manœuvre habile de son pied sur le sol, elle fit pivoter son siège pour le voir. « Suzy, ou plutôt, madame la sénatrice »

    « Madame la sénatrice… Répéta-t-elle, songeuse, avant de répondre : Je t’ai connu tellement jeune que j’ai l’impression que tu as toujours plus ou moins fait partit de ma vie. Madame, du coup, c’est carrément étrange. »

    Elle se passa volontiers de se lever pour l’étreinte par ce que ça n’avait jamais été son genre, comme ça n’avait jamais été le genre de son père. Dans cette famille, il fallait se contenter de ce que l’on voyait pour savoir qu’elle place on y tenait. Et, dans cette situation bien précise, c’est le large sourire qui se dessina sur les lèvres de Suzy qui remplaçait largement le fait de se lever et de l’étreindre.

    « Tu as plutôt bonne mine pour quelqu’un qui vient de se réveiller de cinq ans de coma. Ce qui, dans le fond, ne l’étonnait pas. Après tout, n’était-il pas, comme elle s’était plu à l’appeler plus jeune, le chevalier de papa ? Tu veux t’asseoir ? »

    Elle désigna la chaise qui se trouvait face à elle, dont seul le bureau servait de rempart avec sa propre place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Ven 26 Aoû - 12:58

Suzy Colcord, un nom et une personne que beaucoup de monde connaissait à présent, mais très peu de personne- pour ne pas dire personne- connaissait Suzy comme il la connaissait, à l'inverse personne ne connaissait Sae comme elle le connaissait. Une relation d'amitié était née entre eux mais Saemundur n'était pas dupe, Suzy était certainement devenue aussi impitoyable que son père, et il savait qu'une trahison de sa part n'entrainerait que la mort. Mais Sae ne pourrait jamais la trahir ou lui faire du mal, cela faisait trop longtemps qu'il la connaissait et qu'il l'appréciait, après tout il avait bien donné cinq ans à Malcolm pour lui en faire gagner trois, et il ne le regrettait pas, il pourrait mourir pour Suzy, ce qui- dans un sens- prouvait que le conditionnement (même si il ne la jamais vu ainsi) de son père et de M. Colcord avait bien fonctionné.

Suzy lui avoua que ''Madame'', était beaucoup trop étrange, Sae eu un petit sourire, il est vrai qu'il avait eu une petite gêne à l'appeler comme cela. Après tout il se souvenait d'elle alors qu'elle n'était qu'un nourrisson. D'un côté Sae avait toujours sentit qu'il devait protégé Suzy au même titre qu'il devait protégé son père. Et ils c'étaient beaucoup côtoyé étant petit alors certes le vouvoiement n'était pas de mise. Suzy ne se leva pas pour l'étreindre, ce qui n'étonna pas le Corbeau, après tout tel père telle fille. Mais le sourire qu'elle lui lançait valait toute les accolades.


Tu n'a pas tord je me le suis dit en le disant. Mais bon après tant d'année d'absence je ne savait pas comment te parler, après tout beaucoup de choses ont changé.

Il rangea ses lunettes et marcha un peu dans le bureau, observant l'endroit, c'était sa manière de faire, il fallait qu'il s'imprègne, qu'il renifle. C'était sa façon de faire, pour comprendre l'endroit et donc comprendre les gens. Mais ce bureau était vraiment impersonnel et il serait dur de croire que c'est Suzy qui travaillait ici mais en même temps il était logique que Suzy ne décore pas son bureau après tout cela aurait put donner des pistes pour certaines personne comme Sae qui aimaient bien les petits détails pour prouver ou montrer quelque chose. La jeune femme remarqua qu'il était en forme pour quelqu'un ayant dormit depuis 5 ans. Sae sourit et répondit :

Et encore tu m'aurais vu la première semaine. Je ne croit pas que tu m'aurais reconnu.

Elle lui proposa ensuite de s'assoir. Il accepta et s'assit sur le siège que la sénatrice lui proposait. Une fois en place il regarda la jeune femme dans les yeux avant de dire.

Mais j'ai profité du temps que tu m'a laissé pour me remettre à niveau et pour rattraper mon retard de cinq ans. Et c'est avec un certain plaisir que j'ai apprit que tu était devenu une sénatrice. Tu à tellement grandit depuis la dernière fois que je t'ai vu.

La phrase sonnait bel et bien comme un compliment. Sae aimait Suzy quand elle était enfant, il avait continuer de la respecter quand elle était une adolescente, et maintenant qu'elle était une femme sur d'elle, puissante et certainement aussi impitoyable que son père il la respectait encore plus. Elle avait accomplit quelque chose que son père n'avait pas réussi à faire. Contrôler le gouvernement pour mieux diriger l'Arme X, enfin c'est ainsi que Sae imaginait le nouveau poste de Suzy. Après tout elle aurait très bien put devenir une politicienne respecté mais il était sur qu'il y avait plus derrière tout cela.

J'ai apprit pour ton père et je suis désolé. Je suis également désolé de ne pas lui avoir fait gagner plus de temps.

C'était sincère. Sae n'avait pas de regret d'avoir perdu cinq ans, il était juste déçu de lui même de ne pas lui avoir fait gagner plus de temps.

J'ai remarqué que ta politique sur les mutants était resté neutre. Je ne suis pas dupe. Il approcha sa chaise et regarda Suzy dans les yeux. Tu à quelques plans je parie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Lun 29 Aoû - 9:43

    Il avait raison, les gens changent, ce qui n’empêchait que cela pouvait paraitre étrange de se faire appeler Madame la Sénatrice par une personne qui, dans un sens, avait toujours fait partie de sa vie. Deux figures revenaient souvent, à l’époque où son père était encore en vie, Sae et son père lui-même. Elle n’était même pas en âge de parler que Sae la connaissait déjà alors, elle lui épargnerait bien les madame. En tout cas, dans la mesure où ils étaient tous les deux. En public ça risquait d’être un peu plus gênant dans la mesure où il était inconcevable que certaine personne puisse décider de suivre le même exemple que Sae. Quoique, là, encore, cela ne posait pas vraiment de problème en y réfléchissant bien. Le premier qui lui donnait du tutoiement, elle se ferait une simple joie de lui rappeler sa place. Bref, elle acquiesça dans un sourire, oui les choses avaient changés mais, pas tant que ça. Elle avait peut-être évoluée mais son passé restait son passé elle n’avait pas lieu de faire une croix dessus juste parce qu’elle avait gagné le titre de sénatrice.

    « Crois-moi, si les choses avaient dû changer tu n’aurais pas retrouvé un appartement, tes effets et ta voiture en te réveillant. »

    Elle aurait pu dire cela à n’importe qui que cela aurait sonné comme une faveur de sa part. Mais, dans le cas présent, avec le léger sourire qui parcourait ses lèvres, ça ne donnait pas du tout cet effet. Au contraire, ce n’était pas une faveur de sa part à elle mais quelque chose qu’elle lui devait bien. Même sans parler du fait qu’il avait été jusqu’à se prendre une balle destiné au père de Suzy, elle lui devait bien ça pour tout ce qu’il avait pour Malcolm. Mettre de côté tout ce qui lui appartenait, lui offrir une nouvelle vie à son réveil était quelque chose qui, contre toute attente, lui paraissait parfaitement naturelle et qu’elle n’avait pas fait avec un but derrière la tête. Bien sûr elle avait des plans pour lui, le nier impliquerait qu’elle n’était plus Suzy Colcord mais, Sae devait être une des seules personnes qu’elle laisserait refuser quelque chose sans avoir à le rayer de ce monde.

    Quand il annonça qu’elle ne l’aurait pas reconnu à son réveil elle ne put que sourire davantage. Bien sûr qu’il devait être dans un triste état mais elle l’aurait tout de même reconnu parce que… Parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement. Cependant elle ne répondit rien refusant de faire trop dans le sentimentalisme, un truc qui ne lui ressemblait tellement pas que cela sonnerait faux à l’oreille sans que ce le soit réellement. Elle le laissa s’installer en l’écoutant expliquer ce qu’il avait fait durant ses deux dernières semaines. Finalement, annonçant qu’elle avait bien grandie sur ses cinq dernières années, elle eut le sentiment d’être encore cette petite fille qui, soudainement, s’était élevée par on ne sait quel miracle.

    « Ça ne m’étonne pas vraiment que tu es déjà chercher à te remettre à niveau et, pour ce qui est de ce nouveau statut de sénatrice disons que ça m’a semblé être une suite logique qui apporte pas mal d’avantage. »

    Cela avait forcément ses inconvénients mais, en y réfléchissant bien, ça avait beaucoup plus d’avantage. Elle n’était pas là uniquement pour le pouvoir que cela apportait mais ce dernier était bien quand on avait un projet en tête. Et travailler dans l’ombre était, selon elle, beaucoup plus à risque. Sûrement une question de point de vue mais, ce poste, elle l’avait voulu et était loin de le regretter. Sae était désolé pour son père, désolé de ne pas lui avoir fait gagner plus de temps. Suzy avait passé tellement de temps à se construire une barrière pour masquer ce qu’elle pouvait penser qu’elle balaya cette phrase d’un haussement d’épaule. Un peu comme si on énonçait la mort de n’importe qui, qu’elle n’aurait jamais connu. En tout cas le geste qu’elle venait de faire aurait été pris comme ça par n’importe qui. Sae n’étant pas n’importe qui il y avait de forte chance qu’il remarque que le léger sourire qu’elle faisait sonnait faux et que, dans ses yeux, une brève lueur de tristesse passait.

    « Tu lui a laissé plus de temps qu’il n’aurait dû avoir en finissant dans le coma. Tu n’as pas à être désolé. »

    Ça devait forcément arriver à un moment où à un autre, son père s’était fait pas mal d’ennemi. Sae parla de la position qu’elle avait adoptée avec les mutants, tout en la connaissant assez pour savoir qu’elle était loin d’être neutre à ce sujet. Un sourire se dessina à nouveau sur ses lèvres quand il parla de plans qu’elle pouvait avoir. Ce qui la faisait sourire c’est de voir qu’en cinq ans, il n’avait rien oublié d’elle et qu’il était toujours parfaitement capable de comprendre les choses.

    « J’suis même à la limite de la politique pro-mutante. Mais, on est d’accord, je n’aurais pas pu changer à ce point en cinq ans. Mon père était un peu trop, ouvertement, contre les mutants et sa fin a été un peu prématurée. Je t’explique, Striker à un peu trop mit le bordel y a quelques années en attaquant l’institut Xavier et les gens n’ont pas du tout apprécié que le gouvernement puisse s’en prendre à des enfants, aussi mutants soient-ils. Fallait remettre les gens qui côté du gouvernement, crier au scandale pour que tout le monde soit prêt à faire confiance. Et puis, de cette manière, les gens pensent que si je viens à faire quelque chose contre les mutants s’est plus pour leur bien qu’autre chose vu que, dans leur esprit, j’ai contre les mutants. »

    Finalement, c’était surtout de la politique dans toute sa splendeur. Manipuler l’opinion publique était une chose comme une autre dans ce genre de milieu. Des plans elle en avait, le tout était d’attendre le bon moment pour les mettre à exécution.

    « Disons que pour le moment je reste assez tranquille en faisant en sorte que les médias mettent tout ce qu’il y a à mettre sur le dos des mutants pour laisser, doucement, la psychose reprendre une place assez importante et pouvoir faire passer n’importe quel loi qui, aujourd’hui, ne serait pas accepté. Elle posa son regard sur lui, dans un léger sourire. J’ai besoin de quelqu’un qui fasse la liaison entre Arme X et le gouvernement. C’est quoi tes projets professionnels ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Mar 30 Aoû - 14:44

Il est vrai que tout n'avait pas changé et Saé appréciait de voir que cinq années de sommeil, n'ont pas changé les relations que Saé et Suzy entretenaient. C'est vrai qu'il l'avait connu alors qu'elle n'était qu'une enfant, et ils c'étaient assez côtoyé pour que Saé la considère comme une véritable petite sœur. Après tout, son père était mort et Malcolm aussi, il avait quitté l'Islande depuis ces 11 ans. Alors oui Suzy était la seul personne qui se rapprochait plus du terme famille. C'était agréable de pouvoir continuer à parler librement avec elle, bien entendu en public s'ils devaient se croisé, Saé la vouvoiera. Il était certainement plus discret d'apparaitre comme un simple employé. Elle lui avoua que si les choses avaient changé il n'aurait pas retrouvé toutes affaires en se réveillant. Le petit sourire que lui adressa Suzy amusa un peu Sae, elle avait dit cela comme si elle le lui devait

En tout cas sa fait plaisir de voir que même quand je suis dans le coma tu à des plans pour moi.

Un petit sourire à son tour, une façon de lui dire merci sans vraiment le dire. Grâce à Suzy Sae;qui – à l'époque de Malcolm- n'existait pas, était maintenant de retour, difficile à suivre tout cela mais il avait une nouvelle identité, un appartement, une voiture et un travail, et tout cela c'était grâce à elle. Il fallait bien avouer que quand l'infirmière lui à dit que cela faisait ans qu'il était dans le coma, il c'était demander ce qu'il allait faire, pensant que tous l'avaient oublier et classé comme ''mort''. Mais apparemment seul une personne se rappelait de lui, et c'était bien suffisant pour Saé.

Suzy lui expliqua par la suite que le poste de sénatrice comportait certain avantage. En effet elle pouvait le dire. Malcolm n'avait pas réellement réussi à coupler l'Arme X avec une force de décision gouvernemental. Avoir une sénatrice à la tête de ce projet était un atout non négligeable. Bien entendu elle jouait dangereusement, si quelqu'un venait à prouver l'illégalité de cette branche et la relation avec Suzy, celle-ci perdrait tout. Heureusement. Saemundur était la pour que personne ne viennent mettre son grain de sel.

Suzy ne sembla pas plus touché que cela par la mort de son père. Mais Saé la connaissait assez pour remarquer cette petite pointe de tristesse dans son regard. Même si Suzy faisait tout pour le cacher, elle trainait beaucoup avec son père et même si la relation entre eux n'était pas l'habituel relation père-fille, ils formaient une belle équipe tout les deux. Mais elle avait apprit à tout garder pour elle et ne jamais se relacher. Même Sae ne l'avait jamais vu craquer ou douter, tout du moins pas longtemps. Elle était forte et prouvait chaque jour qu'elle l'était encore plus. Il décida de ne rien dire de plus, il savait qu'il n'était pas la peine d'en rajouter.

Suzy semblait contente de voir que Saemundur n'était pas totalement déconnecté. Il fut soulagé de savoir que la jeune femme était toujours aussi haineuse envers les mutants, au moins elle n'avait pas changé de ce coté la. C'était bon à savoir, rassurant même. Elle lui expliqua sa politique et le pourquoi du comment. Apparemment elle était en quelque sorte obliger de paraître de cette façon à cause de Striker. Striker ? Saemundur le connaissait, beaucoup de mutant qu'il avait capturer étaient envoyé chez lui. Il avait même essayé de recruter Sae mais celui avait refusé sans même en parler.


Striker n'avait pas compris le plus important. Il voulait gagner la guerre avant quelle ne commence. Mais je pense qu'il faut gagner la guerre juste au moment ou elle débute. Il faut attendre qu'un mutant perde les pédales et tue des innocents. C'est la seule manière de retourner l'opinion contre eux. Ta stratégie politique est vraiment excellente, manipuler l'opinion publique ainsi, c'est du grand art.

Il eu un petit rire amusé. Suzy pouvait déjà mettre des hommes politique à genoux alors qu'elle n'était pas encore adulte. Elle avait apprit rapidement comment parler au gens, comment se comporter avec eux afin de les manipuler plus aisément. La plupart des gens ne se rendait même pas compte que Suzy les utilisait. Elle était forte, intelligente et elle allait jusqu'au bout. Elle lui demanda ensuite ces projets profféssionnel en lui parlant du poste d'agent de liaison.

Et bien j'avais prévu de devenir acrobate dans un cirque ou alors de monter une société d'ours en peluche, mais.... ma place est ici.

Alors autant la phrase sonnait ironiquement autant les quatre derniers mots étaient vraiment sincère.

Agent de liaison ? Mais dit moi princesse tu compte me mettre en pré-retraite ? Je sais bien que je suis plus tout jeune mais il me reste encore vingt belles années devant moi.

A nouveau il avait un petit sourire. Bien entendu il se doutait que se poste avait quelques.... particularité. Il était impatient de savoir quoi.

Mais tu pourrais me dire qui à prit les rennes de l'arme X si Striker est mort ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Sam 10 Sep - 16:03

    Quand il se mit à sourire, en annonçant que ça faisait plaisir de voir qu’elle pouvait avoir des plans pour lui, même si il était dans le coma, elle ne put répondre que d’une manière : léger sourire et regarda entendu comme pour dire « Hey, ouais ! Y a des trucs qui ne changent pas ! » Elle ne pouvait pas s’en empêcher, elle était obligée de voir toutes les possibilités que pouvait apporter une personne. En réalité, elle était loin de manquer de plan le concernant. Il offrait bien plus de possibilités que n’importe quel personne parce qu’il était ce qui s’approchait le plus de la personne de confiance. Cette notion avait beau être toute particulière chez Suzy, bien loin des clichés habituels, il en était tout de même ainsi : elle avait confiance en lui. Et partant du principe qu’il était une des seuls personnes – voir la seule – à avoir ce statut, bien évidemment qu’elle avait un tas de projet pour lui. Quoiqu’il en soit, ce regard qu’elle avait pu lui lancé était, aussi, une façon de dire « de rien » à un remerciement muet. Autre point agréable avec lui. Pas besoin de partir dans les remerciements larmoyants et pathétiques, jusque quelques mots et expressions à pouvoir interpréter et le tour était joué.

    Le sourire de Suzy ne put que s’élargir à la suite des paroles de Saé concernant sa politique. C’était ce genre de truc totalement stupide mais qui pourtant avait une sorte d’importance pour elle : il approuvait. Il approuvait et elle en était contente parce que cela signifiait qu’elle ne s’était pas éloignée de ce qu’elle était, ce qu’elle aurait pu douter – sans le dire, sans le montrer – parce qu’à force de prendre position neutre ou pro-mutant, on peut commencer à se demander si on est vraiment contre. Sa mutation était, également, entrer en ligne de compte. Mais non, ses objectifs restaient les même. Et le fait qu’il approuve sa politique était comme si il confirmait qu’elle suivait la même philosophie. De quoi la ravir. Avec ce regard de la fille qui trame quelque chose, elle avait fini par reprendre.

    « Là où c’est fort c’est qu’on a même plus besoin d’attendre qu’un mutant perde les pédales. Le dernier truc en date c’était un mutant qu’on avait contraint à faire quelque chose pour pouvoir faire en sorte que tous les médias reportent la faute sur tous les mutants. La politique offre tellement de possibilité que je pense que beaucoup aurait dû commencer par là avant. »

    Cet épisode datait un peu, en réalité, mais ça avait été bien. Le pauvre homme avait été contraint de générer une coupure de courant général pendant que d’autre mettait un bordel pas possible en ville. La contrainte avait été facile à trouver, l’homme devait juste agir de la sorte si il voulait revoir sa famille. L’attache familiale est quelque chose de fabuleux qui permet beaucoup de chose. Autant dire que l’homme n’a pas revue sa famille. Du moins, c’est sa famille qui ne l’a jamais revu parce qu’il ne fallait pas risquer qu’il puisse dire quoique ce soit à quelqu’un. Générer une panique générale, finalement, n’était pas si compliqué mais pour le moment Suzy restait sur un terrain neutre. Pas par envie mais parce que le moment ne s’était pas encore présenter pour agir. Cependant, ça ne saurait tarder bien longtemps. Pour ça elle avait besoin de mettre en place plusieurs choses. Le retour de Saé tombait tellement à pique que si elle croyait en un Dieu quelconque elle aurait vu ça comme un signe du destin.

    « Tu sais, si vraiment, un jour, du compte ouvrir une société de peluche je veux bien te renvoyer dans le coma pour les cinq à venir. »

    Ce qu’elle aurait sûrement fait avec n’importe qui un peu trop au courant de comment fonctionnent les choses. Mais, pourtant, qu’elle ne ferait pas à lui parce qu’elle l’estimait assez pour lui laisser le choix de sa direction de carrière. En même temps elle ne doutait pas vraiment de son envie de rester dans le coin, ce qui fut bien vite confirmé. Même l’idée d’être un simple agent de liaison semblait être prit comme une sorte de retraite ce qui ne manqua pas de la faire sourire. Oui, cinq ans, et rien ne changeait. C’était parfait. Avant de lui répondre, elle écouta ses questions. Striker. Ça lui paraissait tellement loin maintenant…

    « Eddison Pierce, c’est lui qui a repris arme X. Et, franchement, je crois qu’il te plairait. Il est parfaitement compétent et fait pour ce rôle. »

    Pas la peine de lui donner une description physique, elle ne saurait pas laquelle lui donner. Eddison semblait mettre un point d’honneur à ne jamais montrer son véritable visage. D’une certaine manière, il y avait sûrement une question de confiance entre Eddison et Suzy : elle connaissait son visage, il savait qu’elle était mutante… Ouais, c’était sûrement ce qui se faisait de plus proche d’une marque de confiance dans leur monde. Quoiqu’il en soit, elle était sincère en disant qu’il était très bien à cette place. Compétent et réfléchi. Il ne fonçait pas comme Striker avait pu le faire.

    « Et t’inquiète pas, il n’est pas question de te mettre en prè-retraite. Bien au contraire. Mais agent de liaison, je trouve que c’est plutôt classe pour quelque chose officiel, non ? J’ai besoin d’une personne de confiance qui puisse agir là où je ne peux pas le faire directement. Et tu me connais, ça risque d’être beaucoup de chose mais probablement pas des vacances. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Sam 17 Sep - 14:30

Le sourire de Saé s'étira un peu plus quand Suzy lui parla de politique, elle savait réellement de quoi elle parlait. Lui même en avait appris beaucoup grâce à Malcolm, mais il était content de voir que la sénatrice était réellement devenu une experte dans ce domaine. Après tout c'était son travail il était normal qu'elle en comprenne toute les ficelles. Mais contrairement à d'autres sénateurs et hommes politiques qui ne faisait cela que pour l'argent et le pouvoir, elle semblait réellement à son aise dans ce domaine, elle avait baigné dedans presque toute sa vie, et maintenant elle était très certainement une adversaire de choix pour n'importe quel politicien. Elle était désormais la sénatrice de l'état de New York, et il était certain que ce pouvoir allait être utilisé à bon escient, il lui faisait confiance pour cela. Alors apparemment l'idée de Saé avait déjà été utilisé, étrange que l'opinion publique humaine ne se soit pas déjà violemment retourné contre les mutants mais c'était partie remise, Le Corbeau était maintenant réveillé et il comptait bien tout mettre en œuvre pour que les plans de Suzy se concrétises, et... du mieux possible.

Pour tout dire Saé était heureux d'être sortit du coma surtout pour reprendre du service, la traque, les meurtres et les secrets lui manquait étrangement, peut être était ce parce qu'il avait vécu la dedans toute sa vie... il n'en savait rien en fait, mais tout ce qu'il savait c'est qu'il avait hâte de reprendre du service, il était devenu quelqu'un de froid et de professionnel, certain le qualifieront de ''mauvais'' ou de ''cruel'', il ne démentira pas, il était devenu ainsi et plus rien ne pourrait le changer, hormis peut être la mort mais il avait dit non à celle-ci plusieurs fois et il continuerais tant qu'on le lui permettrait. Mais il se doutait que les choses avaient quelques peu changé durant son absence, les chasses allaient certainement être plus discrète, car un gouvernement qui chasse ces résidents faisait un peu tâche et il ne pourrait certainement plus se permettre de traquer les mutants ouvertement. Suzy l'informa que si il voulait vraiment ouvrir une entreprise d'ours en peluche elle s'arrangera pour le renvoyer elle même dans le coma cinq années de plus. Il eu un petit rire et dit finalement :


Et je pense que tu aura bien raison.

Certes il ne se voyait pas faire autre chose que ce qu'il faisait maintenant, il y avait été entrainé durant une grande partie de sa vie, et depuis sa plus jeune enfance, son père lui racontait toutes les horreur causé par des personnes que se sentait ''supérieur génétiquement'' ainsi les mutants -plus particulièrement Magnéto et ces sbires- étaient devenus les nouveau nazis pour Saé, ironique quand on sait que Lensherr a connu l'horreur des camps tout comme le père et le grand père de Saé. ''Notre famille à été victime depuis l'aube des temps...plus jamais''. Voilà une phrase qui à marqué Saé, une phrase qu'il entendre toujours, et qui suivra toujours, plus jamais des victimes, et pour ne plus l'être, il faut être des bourreaux. Soit l'un soit l'autre, pour Saé il n'y à pas de nuances de gris, il y à le banc et le noir. Suzy lui parla ensuite de Eddisson Pierce, le nouveau chef de l'arme X, Saé ne connaissait pas ce nom mais si elle disait qu'il était fait pour ce rôle il la croyait, ce qui le fit sourire c'était le fait qu'elle disait qu'il lui plairait. Cela voulait dire beaucoup comme pas grand chose.

Pas la peine de t'en demander plus, je suppose que je le rencontrerait bien un jour.

Même s'il s'en doutait il était rassuré de savoir que son emploie d'agent de liaison ne refléterait pas réellement la réalité.

Heureux que tu me propose un job comme celui-ci. T'inquiète pas, les vacances ce n'est pas mon truc de toutes façon. Qui d'autre sera dans la confidence à part nous deux ?

[hj : Désoler du retard]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Jeu 6 Oct - 23:21

    Suzy hocha la tête, oui, il y avait de grande chance que Saé en vienne à rencontrer Eddison, à un moment où à un autre. Ce qui, de toute façon, n’était pas une mauvaise chose vu qu’il avait un peu les même idées et objectifs que Suzy. Enfin, Saé aurait tout le temps de se faire sa propre idée sur cet homme qui était, maintenant, à la tête du projet arme X. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Suzy quand l’homme qui lui faisait face annonça que les vacances ce n’était pas son truc. Vacances ? Quel drôle de mot ! Elle avait beau remonter dans les plus anciens de ses souvenirs, Suzy n’avait pas le moindre souvenir de « vacances ». Peut-être que c’est parce qu’elle ne savait pas ce que c’était qu’elle ne s’en sentait pas dérangée outre mesure, ça ne lui manquait pas et elle n’avait pas la moindre envie d’en prendre. Des absences, dans un monde où tout peut changer d’un jour à l’autre, était un risque qu’elle se refusait de prendre. Et puis… Qu’est-ce qu’elle pourrait bien faire en vacances ? Pêcher, se baigner, bronzer sur une plage ? L’inactivité la tuerait en moins de temps qu’il ne lui en faudrait pour le dire. Non, c’était une certitude, ce genre de chose n’était pas pour elle. Un point commun, parmi tant d’autres avec Saé.

    « Franchement ? Pour le moment, je ne sais pas. »

    Qui mettre dans la confidence de ce que ferait vraiment Saé ? Elle aurait une fâcheuse tendance à dire qu’elle ne mettrait personne dans la confidence. C’était bien connu, plus il y a de gens au courant et plus les risques étaient grands. Si ce statut confidentiel devait le rester, moins de personne serait au courant et mieux cela saurait. En réalité, la seule personne qu’elle se voyait mettre dans la confidence était Eddison, plus par précaution que par confiance. Disons que si il venait à savoir ce que fait Saé, il valait mieux qu’il l’apprenne par Suzy que tout seul, ça évitait les accidents fâcheux.

    « Si une personne doit être au courant, ça sera Eddison mais je ne suis pas encore décidé sur ce point-là. Après tout, le principe même de la confidentialité est de ne le dire à personne. »

    Elle avait le temps de se décider et d’y réfléchir. Après tout, Saé était assez douée pour ne pas paraitre suspect au moindre mouvement. Sur ce point elle ne s’inquiétait pas vraiment.

    « En tout cas, je suis contente que tu sois sorti du coma et que tu sois opérationnel. Tu ne pouvais pas tomber au meilleur moment. Je ne sais pas encore quoi, ni comment, mais les choses vont devoir bouger. La situation stagne un peu en ce moment, tous les groupes se font de plus en plus discrets et il va être temps de faire bouger un peu les choses. »

    Pas de plan précis en tête, juste des vagues idées ici et là. Mais ce dont elle était sûre, c’est qu’il fallait faire quelque chose, il fallait faire en sorte que les mutants soient encore plus détestés, qu’ils soient tellement craints que les gens n’hésitent plus à dénoncer son voisin ou son ami. L’arrivée de Saé lui permettait d’être un peu plus sereine dans l’élaboration d’un plan. C’était le bon moment, tout s’y prêtait et il fallait qu’elle y réfléchisse sérieusement.

    « D’ailleurs, tu sais, j’suis toujours à l’afflux de toutes les idées possibles. »

    Léger sourire amusé, elle ne lui demandait pas non plus de faire son boulot. Une idée elle finirait par en trouver une, ça ne faisait pas un pli. Cependant si il avait des idées en tête, elle ne voyait pas d’intérêt à refuser de les écouter ou de voir ce qui était possible de mettre en œuvre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Dim 9 Oct - 19:16

Eddison Pierce.... Saé se demandait vraiment comment était cet homme. Si Suzy lui disait qu'ils s'apprécieraient certainement alors Saé pouvait la croire, elle connaissait Saé mieux que quiconque et elle connaissait Eddison également donc elle était tout à fait apte à savoir se genre de chose. Il remarqua également le petit sourire de la sénatrice quand il lui parla de vacances, il est vrai que les deux personnes n'étaient pas tellement habitué à se genre de chose. Ho bien sur Saé avait toujours eu quelques jours de repos, histoire de pouvoir se reposer mais pour ce qui est des vacances, sa c'était tout simplement quelque chose qu'il n'avait jamais eu. Et puis de toute façon cela ne lui servirait pas à grand chose, il s'ennuierait trop.

Apparemment Suzy ne savait pas encore qui elle allait mettre au courant. C'est vrai que Saemundur était sortit du coma que très récemment, elle n'avait peut être donc pas encore établit de plan bien précis ou fignoler les derniers détails. Pour le Corbeau c'était assez simple, personne ne devait être au courant, c'était ce qu'il y avait de plus discrets et de plus efficace. Mais d'un autre côté, si une personne haut placé (Eddison ou quelqu'un d'autre) l'apprenait tout seul, cela ne jouerait pas en la faveur de Suzy donc c'était également un très gros risque à courir. Il était certain que de toute façon la décision final reviendrait à Suzy et à elle seule.


Et puis après tout je suis habitué à travailler sous couverture. Se sera à toi de voir, mais je pense que la meilleure solution c'est que cela reste entre toi et moi.

Les yeux sombre de Sae allaient et venaient dans le bureau de la sénatrice. Il avait déjà regarder cette pièce assez longtemps certes mais il était toujours à l'affut de quelque chose, un détail, quelque chose de voyant. Il ne sait pas lui même pourquoi il fait cela, il se dit que c'est dans sa nature tout simplement. Enfin bref. Suzy lui expliqua que sa sortit du coma tombait assez bien, que les choses stagnaient depuis quelques temps mais que tout allait bientôt bouger. Cela semblait logique de toute façon, c'est ce que l'on appellait le calme avant la tempête. Et au vu du calme qui régnait ces derniers temps Saé se disait que la tempête allait être d'une grande violence et c'était tant mieux. Depuis qu'il c'était réveillé et qu'il avait rattrapé les informations majeurs de ces dernières années il sentait que bientôt la face du monde allait changer. Et tout commencerait ici en Amérique, et plus précisément, dans cette ville. Chaque époque avait un dominant et sa ville, Rome, Athène, Londres ect... Et maintenant c'est au tour de New York de devenir la scène principal de ce XXIème siècle.

Le calme avant la tempête hein ? Tant mieux, plus sa bougera et mieux je pourrait faire mon travail. J'ai également hâte de voir tes plans en action.

Suzy était intelligente, insensible et prête à tout, donc il était bien évident qu'il attendait avec impatience de voir les plans de la jeune femme en action. Cela allait être du grand art c'était certain. C'est donc avec une petite surprise qu'il entendit la jeune femme lui demander si de son côté il n'avait pas quelques idées. Surprenant mais en même temps il pouvait la comprendre. Des idées il en avait. Deux tout du moins pour le moment mais il ne savait pas trop si ces dernières étaient vraiment bonnes, ce sera à elle de le dire.

Hé bien à vrai dire j'en ai deux à te soumettre. Tout d'abord pour retourner l'opinion du peuple sur les mutants il faudrait plus qu'une émeute. Je pencherais plus pour un mutant explosif rasant une petite ville ou une école et par bonheur il serait prit en flagrant délit par une caméra de surveillance. Après une telle nouvelle, c'est le peuple qui demandera le recensement, et avec un peut de chance les X-men viendrons d'eux même se faire recenser pour prouver leur envie de respecter les humains.

Bien entendu un tel plan impliquerait de tuer massivement. Mais pour Sae ce n'était pas un problème. Enfin peut être que Suzy hésiterait à tuer des enfants innocent, il n'en savait trop rien. Mais cette idée marquerait certainement le début du recensement. Et la victoire des fédéraux.

Ma deuxième idée, consiste à couper les deux tête de notre gouvernement. Ainsi si le président et le vice président sont tuer par un mutant, la loi sera voté et en plus... les ministres devraient trouvé un sénateur à placé à la tête du gouvernement jusqu'à la nouvelle élection. Et bien sur il se dirons ''ha mais il y à cette sénatrice Mlle Colcord, elle connait bien les mutants elle pourrait faire un travail remarquable jusqu'à ce que le nouveau président soit élus''. Et te voilà propulsé à la tête des USA. Bien évidemment ces deux idées nécessite des sacrifices, mais je ne suis pas du genre à être sentimentale de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Lun 17 Oct - 1:45

    Suzy ne mettait pas en doute les capacités de Saé à travailler sous couverture mais, d’un autre côté, elle ne doutait pas non plus des capacités d’Eddison à garder tout sous contrôle. Et, si elle était douée pour l’inquiétude, c’est ce sentiment qui l’emporterait quant au devenir de Saé si Eddison s’apercevait qu’il y avait quelqu’un qui n’était pas ce qu’il prétendait être. Si elle décidait d’en parler à Eddison c’est parce qu’elle savait qu’il ne lui mettrait pas de bâtons dans les roues et ça garantissait la sécurité de Saé. Mais il y avait aussi cette part d’elle qui était tout à fait d’accord avec le fait qu’il ne servait à rien d’en parler à qui que ce soit. Bref, à ce niveau, sa décision n’était pas encore arrêté, elle devait y réfléchir. Étant donné que Saé rappela qu’il savait travailler sous couverture et qu’elle le prit comme une façon de rappeler ses capacités, elle posa un regard des plus sérieux sur lui.

    « Crois-moi, je suis loin de mettre en doute tes capacités. En fait, tu as raison, ça va rester entre nous deux. »

    Et là, on entrait dans le manque de confiance typique qui existait chez Suzy. Saé était probablement la personne en qui elle avait le plus confiance, ça ne faisait aucun doute. Mais cette confiance n’était pas absolue, c’est ce fait qui l’entraîna dans une idée. Laissez croire qu’elle garderait ça entre eux deux et mettre au courant Eddison. Le but de cette manœuvre était de demander à ce dernier de tester la fidélité, sous pression de Saé. Une sorte de test, en réalité. C’était probablement mesquin et ridicule d’en arriver là mais, comme qui disait, on ne peut jamais être sûr et certain de quelqu’un. Et puis Saé avait passé longtemps dans le coma alors elle se devait bien de mettre au point une sorte de test. Ca n’enlevait pas la confiance qu’elle pouvait avoir en lui, elle était juste prudente.

    Un léger sourire apparu en voyant la réaction qu’il avait pu avoir quand elle lui demanda s’il avait des idées. Mais malgré la surprise qu’il semblait avoir eu, il ne manqua pas de répondre. Son sourire ne fit que s’agrandir quand il parla d’un mutant pétant les plombs et filmé par une caméra de surveillance. Il était effectivement question de meurtre de masse mais là n’était pas la question, il fallait bien des victimes dans chaque bataille. S’attaquer à une école n’était pas forcément une mauvaise idée, bien au contraire. Les gens qui n’aimaient pas les mutants avaient bien réussis à avoir un peu de peine parce que l’institut Xavier s’était fait attaquer, alors si, cette fois, c’était à des enfants humains qu’on s’en prenait, ils sauteraient sur les coupables désignés sans l’ombre d’un doute. Pour ce qui était de la deuxième idée elle était un peu plus sceptique, ce qui se vit sur son visage. Du coup, elle s’expliqua rapidement.

    « La deuxième idée me semble peu propice dans la mesure où si on se bouge parce que quelqu’un du gouvernement s’est fait tuer, l’opinion publique ne sera pas très bonne. Les gens seront plutôt énervés de voir qu’on se bouge tout d’un coup alors qu’on ne fait pas grand-chose quand c’est un simple civil qui se fait tuer par un mutant. Par contre la première idée demande à être examiné de plus près. Mais, comme ça, je pense qu’une école aura plus d’impact qu’une petite ville. Une école pour riche serait même encore une meilleure opération car si on s’attaque aux enfants de personne qui ont les moyens, ils chercheront à user de leur influence. Et on comprendra plus facilement que je sois, par exemple, obligé de prendre des mesures contre les mutants même si, jusqu’à présent, j’ai toujours eu une image pro-mutante. »

    Cette solution n’entacherait pas sa réputation, ce qui pouvait être une bonne chose. Plus elle y pensait et plus elle se disait que ça méritait vraiment réflexion. Elle ne prendrait pas une décision sur un coup de tête, elle devait y réfléchir, surtout à la manière de si prendre pour manipuler l’opinion publique. Mais l’idée n’était vraiment pas mauvaise. Mais pour l’heure, elle avait finalement peut être un boulot pour Sae.

    « Mais avant de mettre quoique ce soit en place, j’aurais besoin de toi pour remettre une vidéo de manière anonyme à un journaliste. La vidéo met en scène, de manière flouter pour que personne ne soit reconnu, des mutants tuants des mères de famille et des fédéraux. Les extraits sont choisis de manière à ce que ce soit les mutants qui passent pour les méchants de l’histoire même si la vérité est quelque peu différent. Tu pourrais faire ça ? »

    La vérité était même très différente, les mères de famille devaient être tuées pour que les mutants puissent se libérer mais, ça, la vidéo ne le montrait pas. Le but de donner cette vidéo à une personne bossant pour un journal était surtout de laisser les vidéos tourner sur toutes les chaînes. Au début Suzy avait pensé laisser la vidéo sur internet, pour que ça fasse le tour tout seul mais, finalement, elle trouvait qu’internet manquait de crédibilité. Une chaîne, ou un journal réputé, était une bien meilleure idée.

    (J't'envoie un MP pour plus de précision ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Sam 22 Oct - 13:26

Saé était bien content que Suzy choisisse de n'en parler à personne. C'était mieux pour lui. Peut être pas pour lui, mais après tout ils étaient tout les deux assez expérimentés pour ne pas dévoilé leurs projets. Il ne s'en faisait pas pour Suzy elle se débrouillerais très bien toute seule, et il était lui même certain de pouvoir tenir se rôle sans avoir à se dévoiler, enfin si ce Eddison était aussi fort qu'elle le disait il serait peut être un problème, enfin les mutants que pourrait craindre Saé pour sa mission, seraient les télépathes et les sérums de vérités. Logiquement même ceux qui lisent les tics sur les visages ne devrait pas posé de problème. Comme il le dit lui même il est un ''menteur sincère'', il croit tellement à ces mensonge quand il les dit que la plupart du temps c'est un visage sincère que l'on voit chez lui.

Je te crois. Mais après tout il est normal qu'un patron remette en question ces employés. Après cinq ans dans le coma tu est en droit de te demander si je suis toujours celui que j'étais.


Il va sans dire que ce coma est et restera la hantise de Saé. Cinq années sans bouger, à ne rien faire d'autre que cauchemarder. Il était lui même sur qu'il n'était plus aussi en forme qu'avant, et donc d'un coté il était heureux qu'elle lui propose cette place de joker. Il n'y aurait pas de fusillade ou de règlement de compte tout les jours. Il n'allait pas forcément chercher à tuer et capturer mais aussi à enquêter et comprendre. Saé essayait tant bien que mal d'effacer, de tourner la page, mais ces souvenir datant d'y il à cinq ans son aussi frais que si c'était hier, la seule chose qui ai bien changé c'est sa gueule.

Mais bon, pour le moment il fallait penser au présent. Voir devant, c'est aussi pour cela qu'il dévoila les deux petites idées qui lui trottaient dans la tête. Si la première semblait plaire à Suzy la seconde ne reçut pas le même engouement, mais bien entendu elle lui expliqua pourquoi, et dans la bouche de Suzy cela semblait logique, enfin plus logique. Elle n'avait pas tord mais ce plan là lui permettait de monter les échelons d'une seule traite pour se retrouver à la tête de ce pays.


Ravi que l'un de mes plans te convienne. D'ailleurs je sais qu'a une époque Malcolm cherchait un produit dopant capable de booster temporairement les pouvoirs mutants. Il me semble que le produit faisait partir en vrille les pouvoirs avant de tuer les mutants eux même et le projet à été rangé au placard. Je ne sais pas vraiment si il est possible de retrouver un tel dossier, mais cela pourrait être utile pour être sur que le mutant responsable ne vienne pas ajouter son grain de sel.

Saé se rappelait l'expérience, il avait 20 ans à l'époque. C'était dans le désert du Mojave. Les scientifique avaient testé ce produit nommer Psycho sur un mutant pyrokinesiste. Le résultat, fut violent... La réaction c'est fait trois minute après, le mutant c'est littéralement embrasé, sa température tellement considérable, avait fait cramer les trois scientifiques dans la salle sans les toucher. Puis il c'était envolé, sa chaleurs faisant fondre les différentes couche de béton et de métal du bunker. Le Corbeau c'était alors transformer en fumée et l'avait suivit pour le combattre, mais s'approcher de l'homme était très difficile à cause de la chaleur, mais finalement au bout de dix minutes il était mort et son corps c'est embrasé à nouveau pour ne laisser que les cendres du mutants. Malcolm n'avait pas voulut que ce produit soit améliorer au cas ou des mutants voudraient en prendre pour s'en servir contre le pays. Que de souvenir.

Suzy sortit Saé de sa rêverie en lui demandant quelque chose. Elle lui proposait un boulot en fait. Aller amener une vidéo à un journaliste. Une vidéo très mauvaise pour les mutants en plus, c'était parfais, une pierre de plus à apporter au projet.


Hé bien se sera avec joie tu peut me croire. Je resterais dans l'ombre ne t'inquiète pas. J'espère que se sont vos pros qui ont fait cette vidéo car l'embêtant dans les grand journaux c'est qu'il la vérifie quand même.

Saé se doutait bien que la vérité était différentes, elle est toujours différente. Surtout avec les fédéraux, la vérité c'est eux qui la fixe. C'est sa qui est tellement bien quand on travaille avec eux, c'est les moyen et le budget.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Mer 2 Nov - 21:14

    C’est ce qui était bien avec Saé, même si elle lui disait directement qu’elle avait besoin de le tester pour savoir si il n’avait rien perdu, il n’en viendrait pas à s’offusquer. Certain y verrait un manque de confiance alors que lui réagissait de manière parfaitement logique en sachant très bien qu’il était possible de douter quand une personne venait de passer cinq ans dans le coma. Cela dit, parce que c’était lui, elle était loin de douter de lui et, ça, contre toute logique. Sa logique. Mais malgré la confiance qu’elle pouvait lui accorder, elle le testerait d’une manière ou d’une autre et il y avait fort à parier qu’Eddison serait de la partie.

    « Le fait que tu sois là me rassure déjà sur ce que tu es resté. »

    Si un véritable cas de conscience était apparu durant son coma, il y avait fort à parier qu’il n’aurait même pas remit les pieds ici. Sauf si, il avait vraiment changé du tout au tout et qu’il voulait s’attaquer à elle d’une manière ou d’une autre. Mais le test qu’elle prévoyait doucement avec Eddison pourrait écarter cette hypothèse. Enfin, le temps, donnerait les réponses aux questions qu’elle pouvait se poser. Pour le moment il était question de plan éventuel. Et si elle trouvait que les idées de Saé étaient bien, son but n’était pas de monter trop vite les échelons. Agir dans l’ombre et manipuler sans être directement impliquée avaient des avantages qu’elle ne pouvait pas négliger pour le moment. Même si ça ne durerait pas éternellement, pour le moment, c’était la meilleure solution.

    « On a laissé tomber ce genre de produit le jour où une personne s’en est servi pour une mission suicide sur nos propres locaux. Enfin l’idée n’est pas totalement écarté on cherche juste des améliorations à ce genre de produit pour mieux pouvoir contrôler l’action en elle-même. Mais je t’avouerai que, pour le moment, on a eu pas mal d’évasion qu’on essaye de récupérer ce qui est passé en premier plan. »

    Il fallait remettre la main sur certains mutants, certains en savaient trop sur l’organisation, d’autre avaient couté beaucoup trop cher pour qu’on puisse les laisser en liberté. Et puis, il y avait ceux dont Suzy faisait une affaire personnelle comme, par exemple, toute la famille de Wolverine. La chasse de ces mutants était plus par pure principe qu’autre chose, d’ailleurs. Mais revenant aux choses actuelles, elle avait fini par lui proposer une première mission. Ce n’était peut-être un truc de haut standing mais c’était un début, non ? Mais, fidèle à lui-même, il posa la question dérangeante. Suzy marqua une légère moue sur son visage avant de répondre.

    « La vidéo n’est pas de nous. On est dans l’incapacité de savoir qui sont les mutants dessus, et on ne sait pas d’où elle vient. En fait, ça nous arrange si des journalistes cherchent sa provenance et nous même à la personne. Faudra, bien sûr, que ces journalistes disparaisse avant de dire d’où provient la vidéo si il trouve mais, ils nous mâcherons une partie du travail. Par contre on a arrangé quelques plans sur la vidéo, on la travailler histoire de laisser voir ce qu’on avait envie que les gens voient. Alors, bien sûr, si tu peux garder les journalistes à qui tu la donne un peu à l’œil, ça serait une très bonne chose. »

    Si ça ne lui plaisait pas, elle pouvait aussi mettre d’autre personne sur le coup. Mais c’était une sorte de remise en forme avant de s’attaquer aux choses sérieuses. Pour l’heure elle n’avait pas grand-chose de plus à lui proposer. Maintenant qu’elle savait qu’il était de retour elle allait pouvoir se remettre à réfléchir sérieusement à des missions pour pouvoir faire tourner l’opinion publique de manière à ce que, encore plus, de personne aient peur des mutants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Lun 7 Nov - 14:00

Vu qu'il baignait chez les fédéraux et dans l'Arme X depuis ces 18 ans, sachant qu'a 13 ans déjà il s'entrainait pour cela Saé savait déjà à quoi s'en tenir, il savait qu'on n'était pas dans Fringe et qu'un choc comme un coma à des répercutions sur la mentalité des gens, même pour lui. Il était mutant mais il ne restait pas moins vulnérable à ce genre de chose c'était tout à fait normal, donc Suzy aurait put lui dire très clairement qu'il allait être testé ou alors qu'il devrait faire une flaupé de test physique et psychologique il n'aurait pas été offusqué. Enfin ce serait également due au fait que ce soit elle qui le lui dise. Même si il ne savait pas encore qu'elle place elle y prenait, elle faisait partie de la famille, ils se connaissaient depuis assez longtemps maintenant pour savoir qu'elle lui faisait confiance et que en même temps elle serait prête à le tuer ou à le faire tuer à la moindre connerie un peu trop grave. Il le savait et cela ne le dérangeait pas outre mesure. Il faisait bien son boulot, et il le faisait avec tellement d'entrain et de joie qu'il serait idiot de le mettre totalement au rencard maintenant. Il acquiesça donc d'un hochement de tête quand Suzy lui dit qu'elle était déjà rassuré.

Apparemment le psycho avait été tout bonnement abandonné. Saé comprenait quand elle lui dit qu'un mutant avait fait une attaque suicide sur leurs locaux avec ce produit. Il avait vu ce qu'il c'était passé avec un pyrokinesiste et il ne pouvait qu'imaginer les dégât qu'une telle attaque avait put causer. Il comprenait donc bien qu'ils aient laissé tomber tout cela. Après tout si Colcord avait laissé tomber, c'est qu'il y avait une bonne raison, enfin en toute logique car il n'avait jamais rien fait au hasard ou sans raison. Comme le disait Suzy il faudrait quelque chose pour contrôler l'action, malheureusement la il ne pourrait pas aidé, même si Saemundur avait bien roulé sa bosse il ne connaissait pas tout et sa souvenance il ne connaissait aucun produit qui pourrait avoir se genre d'effet. Elle lui apprit qu'il y avait eu des évasions également. Cela lui rappelait le jour ou l'Arme X c'était échappé. Il n'était pas la à ce moment, et d'ailleurs il ne connaissait pas ou peu cette expérience mais cela avait fait du remous au sein de l'organisation. De plus un mutant évadé devenait une menace, ils en savaient beaucoup trop et en avait beaucoup trop vue. Saé comprenait bien la menace.


Oui je comprend le problème en effet. Ces mutants sont un danger pour nous et je voit pourquoi. Mais d'un autre côté... si ils ont parlé à leurs petits copains, ont peu s'attendre à ce qu'ils s'imaginent connaître l'endroit. Sa peut jouer en notre faveur. Changer un peu l'endroit pour qu'a la prochaine tentative, ont en capture un maximum.

Saé avait peut être trop l'habitude de travaillé ici, si bien que dès que l'on parlait de coup fourré il pensait automatiquement que c'était les fédéraux les responsables. C'était une sorte de mauvais réflexe si vous vous voulez. Mais cette fois ce n'était pas à cause d'eux. Et bien pour une fois cela faisait plaisir, mais cela soulevait une nouvelle question. Qui donc avait fait cette vidéo et tendu un tel piège aux mutants. Il serait dur de le savoir mais ont pouvait remercier cet homme. Enfin bon Suzy lui donnait une mission simple, ont pourrait croire qu'il serait vexé par ce genre de proposition mais pas du tout. C'était un bon moyen de se remettre dans le bain en douceur.

Désoler, j'ai tellement l'habitude des coups tordus que pour moi sa vient forcément de nous. Très bien j'irais porter cette vidéo il n'y à pas de problème. Et ne t'inquiète pas je ne fait pas les choses à moitié, je ferais attention.

Mais Saé se demandait également ou en était les projets ? Car il avait quitté le gouvernement pendant cinq ans et il ne savait pas ou tout cela en était.

Avant de tomber dans le coma je sais qu'il y avait un projet d'antidote anti-mutant, mais aussi d'un virus mortelle anti-mutant. Je voulais savoir ou tout cela en était mais aussi si vous aviez d'autre projet en cour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Suzy Colcord
Mutante de niveau 2
Sénatrice de l'Etat de NY
{ PNJ }


Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 20/10/2006
Localisation : New York.
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 30 ans
Pouvoirs : Accélération des molécules pour faire exploser les choses, ou augmenter sa propre vitesse.
Profession : Gere les affaire de cette chere petite ville
Sénatrice
Points de rp : 48

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Sam 12 Nov - 2:44

    Saé n’avait pas tort en disant que ça pouvait être un avantage. Dans un certain sens, si venir jusqu’ici en pensant connaitre l’endroit pour attaquer, leur venaient en tête, les fédéraux pouvaient faire tourner ça à leur avantage. Cependant elle imaginait assez mal des anciens projets risqué de se lancer dans la gueule du loup. Ils n’étaient pas si stupides, ils connaissaient une partie du système. S’échapper pour risquer de se retrouver dans une cellule ne devait pas être dans leur priorité, pas sans organisation. Et s’attaquer au cœur même des fédéraux demandait de l’organisation. Il n’y avait que ceux qui n’avaient jamais fait de séjour ici pour imaginer qu’un plan préparé en quelques semaines pouvait suffire.

    « Je n’attendrais pas qu’ils se décident à passer à l’action. Je leur laisserais encore moins le temps de pouvoir organiser quoique ce soit et de réunir du monde. »

    Les fédéraux avaient vraiment fait des projets intéressants. Si eux ne devaient pas sous-estimer une organisation comme Arme X, il était clair qu’elle ne pouvait pas les sous-estimer non plus. Cela pouvait être une erreur fatale. Les laisser monter une sorte de mini armée était un risque qu’elle ne voulait pas prendre. Et le risque qu’elle voulait encore moins prendre c’est que ces différents projets se retrouvent pour tenter quelque chose ensemble. Elle ne put s’empêcher de sourire quand Saé expliqua qu’il avait l’habitude de voir les mauvais coups venir des fédéraux. Concernant cette vidéo, pour une fois, ce n’était pas eux. Mais qu’importe, elle finirait par avoir le fin mot de l’histoire et, pour le moment, elle comptait bien s’en servir à son avantage. Il aurait été dommage de ne pas profiter de cette vidéo montrant des mutants en action. Elle apprécia que Saé parle avec un « nous » qui montrait qu’il s’incluait dans l’organisation, un peu comme si il ne l’avait jamais quitter. Les mots choisis étaient toujours important. Bref, il assura qu’il ferait les choses bien, tout en faisant attention.

    « J’espère bien. »

    Très vite Saé posa des questions sur les choses en cours. Des projets en cours il y en avait mais Saé sortait du coma. Il avait beau être la personne en qui elle avait le plus confiance, cela restait quand même trop subjectif pour qu’elle déballe tout sans même avoir fait un test sur lui. Dans un sourire elle secoua doucement la tête avant de lui expliquer ce qu’elle pensait de manière franche et sans détour. Chose qu’elle ne se permettait pas avec tout le monde.

    « Crois-moi, tu seras dans la confidence quand j’estimerais que tu peux l’être. Tu viens de sortir de cinq ans de coma et, si je te disais, tout ce qui peut être en cours ou non, c’est toi qui viendrais à penser que je me ramollie. »

    En tout cas elle imaginait vraiment que si elle parlait librement de tout avec une personne qu’elle n’avait pas vu depuis 5 ans, celui-ci puisse commencer à douter de la façon dont elle assurait ses arrières. Elle savait qu’elle le mettrait au courant à un moment ou à un autre parce qu’elle aurait besoin de lui pour certaine mission. Mais pas encore. Son regard se porta sur la pendule qui était à son mur avant qu’elle ne le repose sur Saé.

    « Je te laisse la vidéo, gère comme tu le sens et tiens au courant quand tu auras des nouvelles ou pour me dire les évolutions. Mais, maintenant, je vais devoir te laisser j’ai une conférence à préparer pour demain. Elle se releva, l’invitant à faire de même pour sortir du bureau. Et une fois que ce fut fait, elle se tourna une dernière fois vers lui. Vraiment, je suis contente que tu sois de retour. »

    Le sourire qu’elle faisait était le même qu’elle pouvait faire à n’importe qui dans la mesure où elle savait parfaitement mentir. Mais là, contrairement à ceux qu’elle réservait aux autres, elle n’avait pas à se forcer où à créer ce sourire. Il était ce qu’elle faisait de plus sincère parce qu’elle avait vraiment une grande estime pour lui et qu’elle était réellement contente de le voir de retour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Saemundur Örnson
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/08/2011
Localisation : Roosvelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 37 ans.
Pouvoirs : Transformation en fumée noire
Profession : Officiellement : Agent de liaison Arme X-Gourvernement.
Officieusement : Joker de Suzy Colcord.
Points de rp : 44

MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   Lun 5 Déc - 18:23

Suzy était vraiment fidèle à elle même. Elle était déjà certaine qu'en cas d'attaque par des mutants renseigner elle ne leur laissera pas le temps de faire quoi que se soit. Bizarrement cela n'étonnais pas du tout Saé, il savait bien de quoi elle était capable et surtout il savait de quoi l'arme X était capable. Et avec ces deux informations il était évident que les mutants qui voudraient venir leurs chercher des problèmes n'allaient pas être nombreux et même s'ils l'étaient ils n'allaient pas vivre très longtemps. C'est donc avec un simple sourire amusé que Saé répondit à Suzy, il n'y avait pas vraiment plus à faire de toute manière. Suzy sembla bien accueillir l'envie de Saé pour avoir une nouvelle mission. C'est vrai qu'il aurait put refuser, mais il ne voyait pas pourquoi il refuserait de plus une petite mission pas forcément très dur était un entrainement bien adéquate pour se remettre doucement dans le bain. Il allait devoir apporter un paquet à un journaliste, il faudrait bien choisir la personne, de préférence un humain qui aurait bien la haine envers les mutants, il sera certainement plus simple de la lui faire diffusé.

Saé eu une petite moue déçu quand Suzy lui dit qu'elle ne pouvait pas tout lui dire. Il s'en doutait mais il voulait tenter le coup tout de même. Mais elle n'avait pas changé et c'était tant mieux d'ailleurs, si elle se montrait méfiante même avec lui il savait qu'il pourrait continuer à lui faire confiance. Donc en cinq la seule chose qui avait réellement changé c'est la confiance qu'elle lui accordait. Il était normal voir obligatoire que Suzy ne lui fasse pas totalement confiance le contraire serait dangereux et aurait même déçu plus encore Saé.


Je m'en doutait en fait. Et puis l'arme X m'a apprit que la meilleurs façon de savoir ce qu'il se passe c'est de l'apprendre seul.

C'est vrai que dès qu'un agent commençait à savoir ce qu'il se passe juste en questionnant ou en fouillant un peu sans se faire avoir, on pouvait dire qu'il était prêt pour l'arme X et qu'il s'en sortirait sans trop de dommage. Cette agence n'était pas une partie de plaisir, alors pour savoir si ont peu s'en sortir il suffit de voir comment se comporte les gens. Ceux qui font leurs boulot sans rien de plus et sans franchir la ligne, ne dépasse généralement pas leurs postes mais ceux qui prenne un peu plus de risque (personnel) s'en sortent généralement mieux que les autres.

Saé repéra le regard de Suzy sur l'horloge, et il se doutait que l'entretien arrivait à son terme. Tant mieux car il voulait allez prendre ces fonctions mais aussi visité les lieux. Il ne connaissait pas bien cet endroit et plus vite il s'y mettrait, plus vite il pourrait faire ces preuves c'était sans doute la meilleurs chose à faire pour le moment...se mettre au travail. Suzy indiqua donc à Saé qu'il était l'heure pour elle de le laisser car apparemment elle avait du travail. Saé se leva en même temps qu'elle et se dirigea vers la sortie.


Ok je vais te laisser.
Une fois en dehors du bureau il se tourna vers elle. Moi aussi je te rassure.

Puis il referma la porte. Il savait bien qu'un sourire de Suzy ne valait logiquement pas grand chose mais il savait aussi que à son intention les gestes et paroles de la sénatrice étaient souvent sincère. A moins qu'elle n'ai un peu plus changé que ce qu'elle à bien voulue admettre. Saé s'en alla donc vers l'ascenseur qui devait le mener aux sous sols. L'homme de tout à l'heure l'attendait, et il demanda à Saé de le suivre. Et c'est ainsi que le Corbeau retrouva le travaille après une absence longue de cinq années.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelqu'un qui sort du passé (Pv Suzy Colcord) FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: QUARTIERS GENERAUX :: Centre Gouvernemental :: Hall-