Partagez | 
 

 Le commencement d'une nouvelle vie... ( malicia )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Tristan Gabriel Troy
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 13/04/2011
Localisation : L'institut Xavier
Clan : apprenti Xmen
Age du personnage : 25 saisons
Pouvoirs : Téléportateur d'objets
Profession : Ecrivain
Points de rp : 22

MessageSujet: Le commencement d'une nouvelle vie... ( malicia )   Lun 25 Avr - 18:54

Le temps était venu pour moi et pour ce qu'il restait de ma famille, de nous séparer.. Nous n'aurions jamais pu vivre ensemble éternellement.. C'était impossible.. Du moins, pas dans cette situation qui devenait invivable pour tous.. Personne d'entre nous ne pouvait la supporter plus longtemps.. Je ne tenais plus la bas, que ca soit a cause de mes pouvoirs ou à cause des problemes de familles.. Je compris rapidement que tout avait une fin, et que ca devait se terminer a un moment donné.. J'ai eut le courage de prendre cette ferme décision, celle de me retirer de ma maison, de mon pays natal.. Malgré ma détermination a me rendre dans cette école, ou je pourrais enfin régler mes problemes mutants, je sens quand meme en moi un grand vide.. Je ne peux exprimer convenablement cette étrange sensation, cette colère d'avoir fait ce choix, cette crainte d'avoir perdu ce que j'aimais le plus.. Ma mère n'est plus avec moi, je ne pourrais plus la protéger.. Ca me fait peur en sachant de quoi est capable mon père dans des moments d'ivresses.. Certes, mon parrain m'a promit de veiller sur elle.. Néanmoins, ce n'est pas assez a mes yeux.. Je veux faire demi tour, retourner sur mes pas, revenir la ou mon coeur désire aller.. Mais je ne peux, je dois avancer vers ce destin, mon destin que j'ai tracer en faisant ce choix.. Je ne peux rien y faire, juste marcher devant moi, garder la tête haute, mon sang froid .. Pour le moment, mes yeux sombres regardent monotonement le gris infini de cette route.. J'avance vers le manoir des mutants, une heure après mon arrivé dans ce pays..Pour une fois, j"avoue que le plan que m'avait fait ma mère m'est très utile.. Sérieusement, je trouva rapidement ce que je cherchais.. le chemin le plus court pour se rendre a bonne destination, sans me perdre ou faire de très mauvaises rencontres.. Hm, disons que je n'ai pas le cœur a ma battre ce soir, bien que j'en ai les capacités.. Hm, le temps lui, est fort agréable, ou il règne un petit air frais.. Quand a moi, comme souvent, je ne porte qu'un simple t shirt noir avec un pantalon en cuir de la même couleur.. Hm, ce chemin, comme il peu me sembler long, les secondes qui me paraissent des heures, et cette école qui me semble l'enfer.. Je n'ai jamais aimer partir dans un endroit qui m'était inconnue, et encore moins pendant tout ce temps.. Oui, parce que je me doute que je ne pourrais retourner en Allemagne comme bon me le semble.. Peur ? Pas vraiment, disons que je manque cruellement de confiance au monde extérieur, de sociabilité vis a vis des autres.. Je m'étais pas vraiment habitué a vivre en communauté, restant toujours seul dans mon coin.. Et puis bon, en général, lorsque je ne sais a quoi m'attendre, j'angoisse toujours.. Bon, je l'admet quelque peu, que j'ai des appréhensions a ce que les choses tournent mal.. Me connaissant, je me doute que je peux facilement m'emporter d'une colère sans faille.. Ce genre de situation est pas vraiment idéale, encore moins avec beaucoup trop de monde.. Sans doute car, dans ces cas la, je ne peux plus me contrôler et devenir très agressif. Cependant et pour me redonner du courage, mon esprit me chantonne la petite berceuse de ma mère, que j'écoute tous les soirs avant d'aller au lit.. Puis, cette promesse que j'avais faite.. Celle que j'ai murmuré dans le l'oreille de Mère, comme quoi je reviendrais toujours.. Que je l'aimais plus que tout et que je ferais tout pour la protéger.. Hm, effectivement, nous pouvons le voir comme un but de vie que je me suis fixé..

Tendis que mes pensés partent dans des vieux songes, mon regard aperçoit enfin l'immense château.. Après une heure et demi de route, me voila enfin sur les lieux.. Presque, vu que je me situe a peine en bas de la pante.. Je sens mon coeur s'accélérer de battre, mon corps frissonner a chaque fois que je pose le pied a terre.. Qui sont ils vraiment ? Comment allaient ils s'y prendre pour m'aider a contrôler mes pouvoirs ? Quelles sortes d'entraînement allais je avoir ? tant de questions s'entre choquent dans mon esprit, me permettant d'oublier le reste durant un laps de temps.. A la rapidité ou je marche, il ne faut guère longtemps a ce que mon esprit change totalement d'horrizon.. Le grand portail est devant moi, et je trouve un institut bien vide.. Normal, j'ai quelque peu oublié l'heure tardif de ma venue, a savoir plus de minuit.. A un moment pareille, je ne pense pas y trouver une personne dehors.. Et je me doute qu'une âme généreuse prendrait la peine de m'ouvrir sur le champ.. Sonner a la porte ? Non, j'éviterais cette connerie.. Contrairement a beaucoup qui ne voit pas leur impolitesse, moi je la voie.. Et je ne suis pas incorrecte pour réveiller toute une école.. Pour ne première impression, je pense pas que je serais bien vu... Je n' ai plus qu'a dormir dehors, en attendant le petit matin.. C'est pas grave, j'ai l'habitude de dormir a la belle étoile.. Il fait pas froid ce soir, et je n'ai pas peur du noir.. Oui, je n'ai plus peur du noir depuis longtemps.. La preuve, autrefois, il m arrivait souvent d'aller en forêt le soir et de me poser dans l'herbe.. La, je me gênais pas pour m'endormir sans aucune crainte.. L'herbe fait un très bon matelas et la encore, je la trouve très confortable.. Mon sac de voyage me sert de coussin, tendis que ma longue veste en cuire me sert de couverture... Sous celle ci et par pure vigilance, je gardais ma dague près de moi... Une arme qui pourrait me servir contre toute attaque, que ca soit d'un animal, d'un homme ou bien d'un mutant... Curieusement , je me surpris moi même a la vitesse ou je m'endorme.. Magnifique preuve comme quoi, je fut complètement fatigué du voyage...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Marie D’Acanto


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 23/01/2011
Clan : Xmen
Age du personnage : 23
Pouvoirs : Absorption temporaire de l'énergie vitale/des pouvoirs/ des souvenirs.
Points de rp : 28

MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie... ( malicia )   Dim 5 Juin - 15:46

Malicia se plaisait à rêver, et il n’y avait que la nuit sombre et profonde qui lui permettait de pouvoir espérer. Il n’y avait personne qui pouvait réellement lui donner l’assurance dont elle avait besoin. Elle avait tissé des liens, peu certes mais elle n’était pas genre à vouloir une cour autour d’elle. Discrète, elle avait pour compagnie les étoiles ambrés qui flottaient dans le ciel. Et c’est pour cela, que toutes les nuits la demoiselle les passait à observer ce spectacle. Elle trouvait cela harmonieux.

D’ailleurs, elle se laissait entrainer par cette atmosphère pour coucher sur papier ses émotions, ne se prétendant pas avoir l’âme d’une poète, mais il parait qu’exprimer ce que son cœur recèle pouvait apporter la paix de l’esprit. Un peu des foutaises tout ça, mais bon elle le faisait quand même, ne sait-on jamais. A vrai dire, elle ne ressentait plus rien, aucune colère ne l’habitait mais nul joie non plus. Elle était indifférente au monde qui l’entourait, et ironiquement c’est cela qui l’inquiétait, ce déclin d’intérêt. Elle ne peut pas dire, que ce lieu est un bagne au contraire, le manoir est un lieu accueillant où la discrimination n’a pas sa place. C’est comme un petit havre de paix dans un monde où seule la haine et la violence sont maitresses.

Arrachant en mille morceaux la page où elle avait griffonnait les quelques mots, Malicia choisit de faire quelques pas, elle pouvait être centrée sur elle-même. D’ailleurs beaucoup pouvaient avoir cette impression, mais n’est-ce pas dans la logique des choses, quand nous n’avons une autre compagnie que la sienne. Elle ne pouvait se soucier que d’elle, elle donnerait tant pourtant pour penser à une autre personne. Elle aimerait tant qu’à la simple pensée d’un prénom, un sourire involontaire vienne se figer sur son visage au lieu de regrets, tristesses. Pourtant elle avait tant aimé, et point qu’une fois, pas d’un seul amour non plus. Il y a de multiples façons d’aimer, et elle en avait connu quelques-unes. Elle avait jadis aimé à la folie. C’était d’ailleurs cela qui l’animait, elle parait distante mais Malicia est du genre à avoir besoin de fortes amitiés, elle voit autour d’elle, ici-même en ce manoir des liens qui ne pourraient se briser, et elle voudrait pouvoir partager ça avec quelqu’un. Mais elle était adulte à présent, et s’était écrit personne ne voudrait comme amie, une fille qui pourrait vous tuer d’un simple contact, vous prendre vos pensées. Comment vivre avec quelqu’un comme cela. Elle était un monstre. Parfois, c’était là les pensées qui la traversaient. D’autres fois, elle acceptait son sort. Une fois de plus, elle chassait ses désirs élément de grande désillusion pour elle.

Pensant qu’elle serait mieux enfouie sous une couette, elle comptait retourner sans le moindre bruit dans son point de chute. En effet, elle ne le voyait plus que comme ça. Cependant, son regard aperçut une ombre. Elle s’approcha avec méfiance, prête à user de la force, il y avait deux types d’individus qui pénétraient en ce lieu. Et à vrai dire, elle souhaitait de tout cœur qu’il ne s’agissait pas d’anti-mutants mais plus elle s’approchait plus ses craintes s’envolèrent. D’ailleurs, l’inconnu semblait dormir malgré la brise fraîche. Le sac sous la nuque conforta donc ce qu’elle pensait, il devait s’agir d’un nouvel arrivant. Il y en avait pas mal en ce moment. Beaucoup voyait dans cet institut le salut, il n’y avait plus qu’à espérer que ce jeune homme trouverait ce qu’il est venu chercher. S’accroupissant près de lui, elle agrippait son épaule et le secouait délicatement afin de le réveiller sans qu’il soit effrayé. Il fallait dire qu’être réveillé par une inconnue portant des gants qui ne laissait entrevoir aucune partie de ses bras, et qui portait une capuche cachant jusqu’aux trait féminins de son visage pouvait impressionner à première vue. Et il serait normal, qu’il ressente cette présence comme une menace. C'est pour cette raison qu'le accompagnait ce geste, d'un murmure doux :

" Il faut se réveiller, tu seras mieux à l'intérieur. Ne penses-tu pas?"

Réitérant plusieurs fois ces mots, enfin jusqu'à ce que l'inconnu émerge de sa somnolence et sois en état de comprendre ce que la jeune fille disait.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le commencement d'une nouvelle vie... ( malicia )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: QUARTIERS GENERAUX :: Manoir des Xmen :: le parc :: Portail & enceinte-