Partagez | 
 

 [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Lun 11 Avr - 17:53

J'avais mon après-midi, d'autres l'aurait passé à se détendre ou à sortir. Je le passais à ruminer mes pensées. Pourquoi fallait-il que je sois préoccupée à se point ? Peut être que mes questionnements portaient sur les problèmes mutants et que j'en étais une. Peu de personnes le savaient, je ne voulais pas que cela s'ébruite, surtout pas à mon travail. Une flic mutante ça ne serait pas passé. Heureusement, je me contrôlais plutôt bien, ce qui empêchait que d'autres soient au courant. Pour les autres, c'était volontaire, même si ma confiance n'était que peu forte, je n'avais pas le choix.

Je pouvais donc m'estimer chanceuse, mais je savais que ce n'était pas le cas de tous. Surtout ceux qui avaient des mutations trop visible. Comment vivre normalement avec ça ? On ne peut pas, pas dans notre monde, au vu de la mentalité des gens. Je ne comprenais pas cette peur, ils mettaient tous les mutants dans le même sac, celui de terroristes. Or nous n'étions pas tous comme ça. J'en étais une preuve, le jeune homme que j'avais rencontré il n'y a pas longtemps aussi. Pourtant, les humains s'en fichaient et préféraient nous fuir et nous combattre.

Dans ces conditions, je ne voyais pas comment les mutants s'en sortaient, comment pouvaient-ils vivre dehors, avoir accès aux soins et autre. Je savais qu'il existait certains groupe accueillant les mutants, mais ils étaient soit activistes, soit cela semblait plus être pour apprendre à contrôler ses pouvoirs, rien n'était mis en place pour aider les mutants à se soigner, vu que pour eux aller à l’hôpital était impossible, tant la probabilité de tomber sur un anti-mutant était grande. Il fallait faire quelque chose ! J'avais entendu parlé du réseau pour mutant, qui les aidait, même si je ne savais pas vraiment ce qu'ils faisaient. Il fallait donc que je puisse prendre contact avec eux et aussi avec les autres groupes, pour s'assurer une certaine neutralité et éviter des accidents fâcheux.

Je n'avais pas beaucoup de contact avec les mutants, le peu que je connaissais en tant que mutant n'appartenait pas à un groupe, ou alors je n'en savais rien. Un sourire s'épanouit alors sur mon visage quand je repensais à un jeune homme, un ami, un ancien amant. Warren, l'une des rares personnes à connaitre mon secret, ma mutation. C'était un X-Men et nous nous étions quittés en bon terme. Je pourrais essayer de le contacter pour obtenir son aide. Et puis cela me faisait une bonne occasion de le revoir, une bonne excuse ! J'ignorais comment il l'aurait pris si j'étais seulement revenue pour le voir, en toute amitié. L'art de mêler responsabilités et plaisir ! J'adorais faire cela.

Je me changeais donc et mis un bustier sur un jean et des sandales. Je pris aussi une petite veste, on ne sait jamais. Je pris alors la voiture et partis en direction de son travail à son entreprise. J'espérais qu'il y serait car je me voyais mal aller le trouver à l'Institut, non pas que j'ai peur d'y aller, mais je ne voulais pas me retrouver là-bas, sans très bonne raison. Venir taper pour discuter, d'une chose importante certes, n'était pas une assez bonne raison. Enfin, je verrais bien là bas.

Peu de temps après être partie, j'arrivais à son immeuble. Je savais qu'il allait falloir la jouer fin pour pouvoir le voir sans rendez-vous, mais le plus dur serait surement de convaincre l’hôtesse de lui faire parvenir un message. Enfin, espérons que ce soit un homme, j'avais plus de facilité avec eux. En entrant, je vis que c'était une femme, dommage. Je m'approchais donc, calmement et demandais à voir Warren.

- Bonjour, je souhaiterais voir M. Worthington. Je suis une amie.
- Vous avez rendez-vous ?

Elle me fut rapidement antipathique, même pas un bonjour, ni rien. Mais cela ne changeait rien au fait que ce n'était pas elle qui allait faire sa loi.

- Non, je n'ai pas rendez-vous, mais c'est personnel, pas professionnel. Je voudrais juste pouvoir lui parler et s'il est occupé pouvoir faire en sorte de le voir plus tard.
- M. Worthington est très occupé en ce moment, il ne peut pas perdre de temps avec des bécasses dans votre genre.
- Je suis une bonne amie de M. Worthington, dis-je avec le plus grand calme. D'après vous, comment réagira-t-il quand il saura qu'il m'a raté. A mon avis il ne sera pas content, surtout sachant que vous vous êtes permise de juger ce qu'il voulait ou pas. Alors soit vous le prévenez, soit c'est moi qui le fait et croyez moi vous risquez de le regretter.

Je n'étais pas vraiment énervée, même si elle avait tendance à me taper sur les nerfs. J'avais d'autres chats à fouetter pour ne pas perdre mon temps avec elle. Même si le simple fait de m'avoir traité de bécasse aurait pu me permettre de passer aux choses sérieuses. Quel dommage que je ne sois pas du genre à sortir ma plaque à tout bout de champ, sinon, j'aurais certainement fait ravaler ses paroles à cette pimbêche. Elle semblait d'ailleurs avoir quelque pris peur et devant mon assurance, préféra l'appeler et me demanda mon nom.

- Alix Pascale !
- Allo, M. Worthington, j'ai ici Mlle Pascale qui voudrait vous parler. Voulez-vous la recevoir ?... Très bien. Veuillez attendre là bas.

Elle désigna les chaises qui étaient en face du bureau d'accueil et j'allais m'asseoir sans lui accorder le moindre regard. Je n'eus à attendre que quelques instants avant de le voir arriver. J'eus un grand sourire en le voyant, il n'avait pas beaucoup changé, mûrit certainement et grandit. Il n'était plus seulement le jeune adulte que j'avais connu, il avait gagné en assurance. Je me levais et me dirigeais dans sa direction.

- Warren ! Contente de te voir, comment vas-tu ?

J'espérais entre autre qu'il n'avait rien contre le tutoiement, surtout après notre relation. Je m'approchais de lui et lui fis la bise. J'étais heureuse de le revoir et m'en voulait de ne pas être venue plus tôt. Enfin, ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Lun 11 Avr - 19:39

Alix Pascale. Sa première fois... Une femme remarquable qui avait le caractère d'une panthère noire. Ce qui correspondait à son pouvoir mutant certes, mais pas que, elle avait quelque chose dans le regard, comme une détermination à combattre le monde entier pour rendre justice, ce qui lui ressemblait plus ou moins. Ses souvenirs étaient délicieux mais vagues, aussi avait-il peut-être interprété les choses mais pourtant, l'ange refusait de voir Alix de manière différente. Il rajusta son smoking troué dans le dos pour laisser passer ses grandes ailes blanches et prit un long manteau sur son bras au cas où s'ils sortaient. Malgré le fait que Warren soit un mutant reconnu et qu'il soit influent dans le monde de la finance, il préférait se méfier et ne pas créer de scandale, aussi sortait-il le plus souvent à couvert. Pas de quoi se plaindre, à part quelques coups de chaud, il n'était pas vraiment handicapé par ce beau manteau chic mais simple. Le jeune homme descendit les marches, il avait fait exprès comme pour avoir plus de temps et ce afin de réfléchir. Revoir la première femme avec qui il avait fait l'amour ce n'était pas rien quand même! Devait-il la tutoyer ou la vouvoyer? Warren était très formel dans ses contacts mais Alix était un cas à part, et puis il finissait toujours par tutoyer ses amis même si ça prenait du temps... Bon il verrait ce qu'elle utiliserait elle, c'était peut-être lâche mais au moins était-il certain de ne pas se tromper ainsi.

Au passage, le mutant fit un rapide petit crochet vers une petite aire de repos agréable où trônait un beau jardinet. Le jeune homme attrapa une rose rouge, la plus jolie à ses yeux puis il continua son chemin. Warren avait emmené son manteau car il se doutait bien qu'ils sortiraient, comment recevoir une telle femme et ne pas l'inviter? C'était impensable tout bonnement! Quelque chose de simple, de chic mais de sobre, et surtout pas de l'excessif ou de l'exubérant, lui-même n'aimait pas ça et préférait un modeste lieu culinaire-enfin il fallait rester entre les deux pour ne pas avoir l'air d'un radin non plus évidemment.- pour inviter la belle qui, bien sûr était arrivée à pic pour manger. Si ce n'était pas voulu ça! Bon d'accord, ça ne l'était sans doute pas mais c'était amusant d'imaginer Alix aussi "calculatrice". Le mutant finit par dévaler le reste des escaliers en volant, c'était plus rapide et moins fatigant... Faire attendre une dame n'était pas conseillé quand on a un minimum de savoir vivre, et arriver en sueur non plus donc...

Atterrissant en bas, Warren apparut par une entrée parallèle, discrète bien que visible, il aurait pu arriver par le hall voyant et se montrer comme le chef des lieux mais il préférait la simplicité encore une fois. Saluant Alix en s'approchant, il s'inclina légèrement et salua la belle jeune femme qui avait finalement décidé de la tutoyer... Allons y gaiement alors

-Alix! -Fit-il réellement ravi de la revoir.-Je vais bien et toi? Toujours resplendissante mademoiselle

Le mutant lui tendit alors la rose avec un geste galant savamment étudié pour qu'elle puisse le prendre aussi bien pour un geste d'amitié que d'admiration "amoureuse". Il ne savait pas au passage si elle était devenue "madame".

-Que me vaut le plaisir de te voir ici? J'espère au moins qu'on t'as traité avec égard avant mon arrivée...

Warren disait ça sur un ton anodin, il ne savait pas que sa secrétaire était une imbécile impolie. En général les gens n'y pensaient plus en ayant obtenu leur rendez-vous ou n'osaient pas le dire en pensant que le jeune homme était au courant. La vipère n'était donc pas du tout démasqué, c'était pour échanger les banalités cependant. La femme leva la tête, inquiète, elle était toujours polie avec lui, hypocrite à souhait et si Alix parlait... Aïe pour son poste car le mutant détestait qu'on soit impoli, même avec ceux qui venaient juste ici sans rendez-vous et sans le connaitre! On pouvait refuser gentiment et surtout accueillir correctement. Warren, pas du tout au courant salua la fameuse secrétaire avec un sourire. Bah oui, on ne peut pas toujours voir clair dans le jeu de chacun.

-Au fait, j'ai vu qu'il était l'heure de dîner, cela te scierait-il?

Acheva le mutant en montrant son grand manteau et parlant avec son vocabulaire un peu châtié, mais qui le connaissait savait que c'était juste un réflexe de son éducation et qu'il était bien plus simple en vérité. A vrai dire Warren était assez intimidé de retrouver son aînée, mais il faisait tout pour ne rien laisser paraître évidemment... Réussissait-il?


Dernière édition par Warren Worthington le Mar 19 Avr - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mer 13 Avr - 22:35

Il y avait longtemps que je ne l'avais vu, mais son souvenir restait gravé dans ma mémoire. C'était un ami, une personne chère et même plus. Mais nous n'étions maintenant qu'ami, enfin c'est là où nous en étions resté. J'avais adoré nos moments passé ensemble et il avait était le plus charmant des hommes et aussi un homme exceptionnel. Il avait du caractère, mais c'était un ange, il savait se battre pour ce qui comptait pour lui et ne reculait pas devant la tache. Je savais que j'avais été sa première et même si ce n'était pas le cas pour moi, cela avait été magique. Je ne l'oublierais jamais. Alors pourquoi avoir attendu si longtemps ? Parce que je n'avais pas trouvé de raison valable de venir le voir, sans penser à nous deux. Enfin, même maintenant, je ne pouvais m'en empêcher, mais le temps avait laissé place aux souvenirs, plus qu'à l'envie.

Je m'étais donc décidée à aller le trouver à son travail, histoire de lui parler, de renouer, mais aussi de lui demander de l'aide pour un plan qui pourrait paraître fou et qui l'était surement. Enfin, malgré tout, je savais que je pouvais lui en parler et d'ailleurs lui parler de tout ce qui se passait, il me connaissait, mieux que personne. L'une des rares personnes à connaitre ma mutation, la seule personne à qui je l'ai confié en sachant vraiment ce que je faisais, en le voulant. Une personne de confiance.

En l'attendant, après m'être quelque peu disputée avec l’hôtesse, je me demandais comment allait se passer ces retrouvailles. Une discussion dans son bureau, un restaurant ou alors une remise à plus tard... Tiens, il était l'heure pour aller manger, en tout cas ça tombait bien. Je n'avais pas vu l'après midi passer... Il allait falloir que j'arrête de ruminer des pensées noires, qui pour le compte avaient été aussi noires que ma fourrure. Finalement, il arriva, par une autre entrée que la principale. Il n'avait pas changé, toujours aussi simple, malgré sa position. Je lui souris alors qu'il me salua en me complimentant.

- Je vais bien merci. Toi aussi, tu es magnifique, Monsieur.

Il me tendit alors une rose accompagné d'un geste que je pensais être calculé pour laisser libre interprétation. Je le remerciais pour la rose et après avoir pris le temps de sentir son arôme délicieux, je n'avais pas pu m'empêcher d'utiliser mes sens sur-développés, je la positionna derrière mon oreille, ne voulant pas l’abîmer. En la sentant, je sentis aussi son odeur, reconnaissable entre mille. J'étais charmée et malgré le temps depuis notre dernière rencontre, je sentais mon coeur s'emballer. Je ne tiquais pas sur le mademoiselle, n'étant pas mariée et n'y pensant même pas, mais je relevais, amusée, la formalité.

- Pourquoi ? Je n'ai pas le droit de venir te voir juste pour le plaisir ? Pour sa deuxième question, je jetais un léger coup d'oeil à la réceptionniste et au vu de son air apeuré, je décidais de ne pas aller jusqu'au bout de se que j'avais pensé au début. Ça va, mais il faudrait que tu laisses des consignes pour ce qui est de recevoir des personnes en dehors des rendez-vous, sinon il faut être persuasif pour pouvoir te voir !

J'avais finalement décidé de ne pas relever sa discourtoisie. Je pensais surement à raison, qu'elle allait changer d'attitude envers les prochaines personnes qui viendraient. Ou au moins avec moi. Non pas qu'elle soit antipathique, mais elle avait tendance à prendre les gens de haut et à prendre des décisions qui ne lui appartenaient pas. Enfin, cela ne valait pas le coup de mettre Warren en soucis, mais si elle recommence avec moi, là je n'aurais aucun scrupules, une fois mais pas deux. Je vis d'ailleurs qu'il n'était au courant de rien.

Il me proposa d'aller dîner, avec son langage qui m'avais beaucoup étonnée de sa part, surtout vu son jeune âge. Il ne laissait paraître que son côté garçon bien élevé et tout, mais après, il laissait voir qui il était totalement. D'ailleurs j'aurais pensé qu'il ne reprendrait pas sa façon de parler, qui me plaisait d'ailleurs beaucoup, mais on n'avais dépassé cela. Enfin, peut être un peu de timidité, j'en avais aussi, mais j'étais trop caractérielle et fonceuse pour me laisser aller à la crainte. Mieux vaut s'excuser de ce qu'on a fait de mal, que de regretter de n'avoir pas essayé.

- Avec plaisir ! J'espère ne pas t'avoir dérangé ou être arrivée à un moment où tu étais occupé.

Je savais que même si c'était le cas, il essayerait surement de le cacher. Mais il y aurait surement des signes s'il ne me disait pas la vérité. Enfin, alors que j'avais l'impression qu'il ne me regardait pas, je me tournais légèrement vers la secrétaire et d'un regard, sans sourire, lui fis comprendre qu'elle n'avait pas intérêt de recommencer, sinon la prochaine fois serait la dernière. Elle eut un hochement de tête, autant pour acquiescer que pour me remercier. Je revins à Warren comme s'il ne s'était rien passé, ce qui d'ailleurs dans mon esprit était tout comme, cet épisode n'avait aucune importance.

- Mais tu as raison, je voulais te parler de quelque chose en particulier. Une idée qui me trotte dans l'esprit depuis un certain temps. Rien de grave, mais j'aurais besoin de ton avis et de ton aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 19 Avr - 10:47

-Bien sûr que si tu peux... Je ne voulais pas dire ça...

Warren était prit de court, et ce n'était pas souvent que ça lui arrivait! Mais il faut dire qu'Alix avait toujours eu ce don de lui clouer le bec même sans le vouloir, et puis elle avait un rôle bien particulier. Que pouvait bien faire le petit oiseau face à la panthère de toutes façons si le félin ne décidait pas de l'épargner? Oh bien sûr Angel n'était pas si démuni que ça, il n'était pas non plus un moineau, plutôt un aigle mais cette fille avait du mordant et bien que ce ne fut pas dans ses intentions, cette femme parvenait souvent à lui faire perdre son anglais tout comme son latin. Le commentaire de la demoiselle après inspection sur son état général le fit sourire. Elle reprenait exprès ses manières pour s'en moquer gentiment, en lui serinant un "tu es magnifique monsieur", évidemment le tutoiement ne correspondait pas avec l'appellation; Alix était simplement en train de s'amuser royalement avec l'éducation de ce cher Warren qui fronça un sourcil en guise de promesse de punition si elle continuait. Oui, enfin, restait à savoir qui la recevrait entre les deux!

Sa remarque sur l'insistant qu'il fallait montrer pour le voir lui fit penser que la secrétaire faisait un excellent travail, qu'elle savait dire non en douceur car sinon, cette chère Alix l'aurait dit n'est-ce pas? Warren la voyait mal se laisser marcher sur les griffes. Quoiqu'il en soit, ne remarquant pas l'échange entre les deux femmes, le mutant inclina légèrement la tête lorsque la femme acquiesça pour aller dîner, il ébroua ses plumes comme pour les ranger, laissant quelques unes tomber sur le sol, la saison qu'il détestait... Allez savoir pourquoi il en perdait plus à cette époque mais c'était vraiment casse-pied d'en laisser partout. Le jeune homme haussa les épaules et mit son long manteau qu'il ajusta correctement avant d'ouvrir la porte pour laisser galamment passer Alix.

-Bien entendu, je n'ai pas le choix, sinon... Beaucoup trop de gens viendraient me voir, je ne peux pas recevoir tout le monde hélas. Mais tu sais très bien que pour toi, je ne suis jamais occupé

Le mutant ne saisit pas plus qu'auparavant le manège entre les deux femmes, il se contenta de sortir derrière son amie. Son regard d'un bleu intense se posa sur sa comparse, beaucoup plus sérieux après qu'il eut entendu ses derniers mots.

-Une idée? Venant de toi, c'est sûrement très poussé et réfléchi. Dis-moi de quoi il s'agit et ce que tu attends de moi...

Warren ne lui avait pas promis d'office que son aide lui était acquise d'avance mais c'était tout comme, ne lui restait plus qu'à savoir si ce serait dans ses cordes. Quant à se renseigner pour être sûr que ce soit moral que cela suive ses idéologies le mutant ne se posait pas vraiment la question. Pour lui, Alix était quelqu'un de profondément éthique, c'était ce qui avait fait d'eux des amis, sinon il se serait contenté de passer un peu de bon temps avec elle et point barre... Mais malgré le temps passé sans se voir-ce que déplorait d'ailleurs Angel qui se promettait d'y remédier-ils étaient tout aussi heureux de se voir et se faisaient confiance mutuellement. Le jeune homme était certain que cette idée lui plairait, maintenant s'agissait de ne pas se précipiter; de voir s'il en était capable et si cela n'était pas trop dangereux. Alix était une casse cou s'il s'en rappelait bien-se trompait-il à cause du temps passé? Ses souvenirs se seraient-ils émoussés?- ce que lui même était, novateur et avant gardiste... Néanmoins Warren avait désormais des obligations plus fortes que ses envies de faire avancer le monde. Il devait veiller sur l'institut, c'était son principal objectif, aussi ne devait-il pas interférer avec sa mission première de protéger ces jeunes gens ou ceux qui étaient dehors, à se cacher, la peur au ventre.

Ouvert à sa proposition, quoiqu'il en soit, avant de se précipiter comme il l'aurait fait étant plus jeune, le mutant regardait son amie, l'interrogeant du regard mais demeurant calme. Les passants ne se retournèrent pas sur leur passage, ils avaient juste l'air de deux personnes anodines près d'une grande entreprise qui s'apprêtaient à parler d'on ne savait quoi. De leur vie, de leur couple peut-être? Ou se disputer? Quoiqu'il en soit, ils se fondaient parfaitement dans la masse, mais Warren se demandait si Alix prendrait le "risque" aussi infime soit-il de parler dans la rue ou si elle attendrait d'arriver au restaurant...

-Une envie particulière? Pour manger je veux dire?

New York offrait cette possibilité de goûter à des nourritures exotiques ou simples. Tous les goûts étaient dans la nature et la nature se retrouvait dans New York. Bien entendu, cette question frivole de la part de Warren ne lui enlevait pas de la tête qu'Alix était venue le voir pour une bonne raison, restait à savoir de quoi il s'agissait et quand la mutante déciderait de livrer son fardeau. bien qu'elle ait assurée que ce n'était pas grave, Angel ne pouvait se résoudre à ne pas s'inquiéter pour elle. Qu'avait donc encore mijoté la "femme panthère"?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 3 Mai - 16:39

Il réagit un peu perdu. Je ne voulais pas qu'il ne sache plus quoi dire ou le prenne mal, je voulais juste le taquiner. Mais je savais aussi que parfois j'étais un peu trop directe et que cela pouvais désarçonner. J'espérais malgré tout qu'il ne s'en formalise pas et qu'il comprenne que je voulais juste un peu l'embêter. De toute façon, il me connaissait. Pour ne pas rester là dessus, j'ajoutais quand même avec le sourire :

- Je sais, ne t'inquiètes pas.

Je m'étais aussi un peu moquée de son éducation, mais rien de méchant. Certes ma phrase n'avais pas grand sens dite comme cela, mais il m'avait bien comprise. D'ailleurs il me mit en garde du regard. Ainsi je n'avais pas intérêt à continuer comme ça... J'aimerais bien voir ce qu'il ferait pour me punir, je serais curieuse de le savoir. Je lui lançais alors un regard de défit, juste pour savoir ce qu'il avait l'intention de mettre en oeuvre, mais arrêtais là les taquineries.

Il me dit alors qu'il ne pouvait pas se permettre de laisser entrer tout le monde. Ce que je comprenais parfaitement, contrairement à l'attitude de son employée. Enfin, c'était passé et j'étais sure qu'elle allait s'en souvenir. De toute façon, si jamais elle recommençait, je ne serais pas aussi gentille. J'étais patiente mais quand même... Enfin, je ne sais pas si j'aurais à revenir ou pas, mais surement la prochaine fois, il sera au courant.

- Oui, je comprends. Tu as toujours beaucoup de boulot, je suppose... J'eu un moment de culpabilité et pendant un instant fus génée d'être venue comme cela sans prévenir. Mais la suite de sa phrase me rassura et me toucha. Merci.

*Même si je ne m'en doutais pas.*
Je passa ma main dans les cheveux, signe de ma gêne et essaya de reprendre mes esprits. Mon état d'esprit transparaissait aussi dans mes paroles, surtout leur longeur, j'avais tendance aussi à perdre ma langue dans ces cas là, même si j'arrivais à me reprendre rapidement. Heureusement, je ne le gênais pas et il semblait content de me revoir.

Il ne remarqua pas le manège que je fis envers la réceptionniste, mais elle compris parfaitement le message et sembla être reconnaissante que je cache son attitude. Je passa donc à autre chose et expliqua que le fait de venir le voir pour le plaisir n'était pas la seule raison de ma venue. Il devint sérieux, à l'image de ce que je m'apprêtais à lui dire. J'avais bien fait de venir le voir, je pourrais compter sur lui s'il pouvait faire quelque chose. Au moins, il pourra me dire se qu'il pensait de mon idée et m'aider à y voir un peu plus clair.

- En fait, cela conserne les... notres. Avec mon travail, je vois de tout dehors et je me suis rendue compte de la difficulté de l'accès aux soins. Alors, j'ai pensé qu'il faudrait essayer de mettre en place une office de soin ou quelque chose dans le genre. Pour l'instant, ce n'est qu'une idée et j'aurais voulu ton avis.

Je parlais quelque peu en codé, ne voulant pas que tout le monde sache qu'on parle mutant vu qu'on était dans la rue et que je ne voulais pas ameuter tout le quartier - ce qui serait bien le genre de toute personne humaine. Mais je pensais qu'il comprendrait. Malgré tout, je ne parlais pas de tout ce que j'avais en tête, car il me faudrait pas mal de temps pour aborder tout et que même si on pouvait discuter en marchant, mieux valait aborder les choses sérieuses en étant à l'aise. De toute façon, ce que j'avais dit n'aurait pu mettre personne au courant à moins d'être télépathe.

- Voila l'idée générale. Je pense qu'on sera mieux si on s'installe pour en parler, ça risque d'être long à expliquer.

*Sauf si tu trouve que c'est complètement idiot ou irréalisable...*
Ce n'est pas que je manque de confiance, mais de moyen, pas forcément financier mais plutôt du point de vue des relations. Essayer de monter quelque chose comme ça seule sera assez difficil, sans en plus ne pas savoir ou on met les pieds. C'est pour cela que j'avais besoin d'un avis extérieur et c'était la seule personne à qui je pouvais me confier.

Personne ne faisait attention à nous, il n'y avait aucune raison pour. En nous imaginant avec un regard extérieur, je ne pus m'empêcher de penser qu'on pouvait ressembler à un couple. Tant mieux pour notre calme, mais mon coeur s'embala à cette pensée et je repensais à avant, que de très bons souvenirs et une certaine nostalgie, même si j'étais heureuse comme j'étais -surtout au vu de ma recherche d'indépendance. Il me demanda alors si j'avais une idée pour manger, coupant mes souvenirs et me ramenant à la réalité. Je réfléchis un instant, mais je devais avouer que je n'en avais aucune idée. Une envie spéciale ? Peut être un truc original... enfin non pas spécialement, même si je savais qu'on pouvait manger ce qu'on veut à New-York.

- Non, on va dire que je n'y ai pas vraiment pensé. Il y a quelque chose qui te fais envie à toi ? Je n'aimais pas vraiment choisir les restaurants, mais bon. A moins que... Sinon, on va dans le premier qu'on rencontre ! Comme ça, ça fait une surprise.

Ma bonne humeur était revenu au triple galop avec cette proposition. Bien sur, on n'allait pas aller dans un coin trop... trop. Mais bon c'était une bonne idée, comme ça, on laissait le hazard faire les choses. Sauf si il a une idée, auquel cas on irait là-bas, mais s'il me demandait ce devait être parce qu'il n'en avait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Lun 9 Mai - 18:32

-On va s'assoir au restaurant, ne t'en fais pas et puis nous n'avons pas 90 ans, pas vrai?

Le jeune homme abordait un petit sourire moqueur envers Alix. Il en profitait d'autant plus que précédemment il l'avait vu passer une main dans ses cheveux, signe d'une probable gêne. Serinant gentiment son aînée de 4 ans sur ses attitudes de "grand mère" Warren savait qu'il s'exposait à de sérieuses représailles mais autant vivre dangereusement n'est-ce pas? La mutante était plus douée que lui pour envoyer des piques, elle allait vite lui clouer le bec mais c'était ça qui était drôle, pas vrai? Un peu masochiste l'emplumé mais bon, que voulez-vous. Comment résister au plaisir de se voir placarder par une panthère? Brr... Amusant n'est-ce pas. Enfin, sans penser au côté pervers de la métaphore bien entendu. Toutefois Angel redevint plus sérieux, l'affaire était très importante, bien menée comme d'habitude quand il s'agissait d'Alix en fait. Réfléchissant un petit moment, le X-Man finit par s'exprimer d'une voix toute autre que précédemment, montrant qu'il donnait du crédit aux idées de son amie.

-C'est une bonne idée, sincèrement... Mais il faut penser à tout. Les concernés pourraient ne pas venir de peur de réprimandes; peut-être faudrait-il d'abord légaliser le centre. Le gouvernement pourrait demander un fichage en échange et il faut l'accepter, sans compter qu'il faut prévenir ceux qui auront accès aux soins des "risques" de manière explicite. Je ne crois pas qu'il est possible de passer au travers du gouvernement. Financer ne me dérangerais pas, pas plus que porter ton idée car je suis connu des services comme porteur de ce qui nous unis tous... Mais avant de lancer quoique ce soit, il faudrait vraiment avoir l'autorisation du gouvernement, lequel pourrait autoriser la chose par intérêt pour le fameux fichage. Reste à savoir si les concernés auront assez confiance pour venir se faire soigner du coup.

Warren essayait aussi de prendre des détours pour ne pas parler des mutants, de plus il s'exprimait à voix basse, conscient que quelqu'un d'affûté pourrait deviner ses propos. Mais après tout il était un mutant connu des services et même de la population et puisqu'il parlait de légalisation, difficile de l'arrêter pour ça. Sans compter que même en étant discret, tenter de ne pas avoir l'air suspect en parlant de mutants même de manière implicite était difficile. Lui restait donc un langage codé très primaire hélas et la tonalité basse, technique déjà plus utile que la première. Suivant son idée pour le restaurant, Warren hocha la tête. Il leva les yeux et remarqua que le restaurant qui se présentait était spécialisé dans l'alimentation française, une cuisine qu'il appréciait. L'endroit était assez chic, sans être trop guindé non plus; ce serait parfait. De toutes manières même si le lieu comptait, le plus important était d'être avec Alix. Certes le jeune homme avait des règles de galanterie ancrées dans sa tête comme un endroit digne d'une demoiselle de bon rang mais celui-ci convenait parfaitement, en plus il gardait un petit côté simple qui rafraîchissait et évitait d'effrayer les clients contrairement à certains restaurants où l'on avait presque peur de commander de peur de salir les assiettes ou de gêner le silence pesant et glacial de ce château, cette relique issue d'un musée moderne.

-Et bien "très chère" -fit-il en français, appuyant sur le chère pour crâner un peu, histoire de plaisanter.-Je crois que le destin a choisi pour nous. Cela te sied-t-il?

Parce qu'ils pouvaient aussi déroger à leur propre règle et aller dans le second restaurant qu'ils rencontreraient ou même le troisième si tout cela ne plaisait pas à Alix. En tout cas la demoiselle avait l'air de bonne humeur et Warren aimait à penser qu'il en était un peu la cause. Son sourire s'agrandit car il était bien décidé à ne pas cacher que c'était le cas pour la jeune femme qui avait fait un retour aussi surprenant qu'agréable dans sa vie. Il faudrait penser à remédier à ces 4 ou 5 ans d'absence (et d'abstinence?).

Warren s'arrêta à l'entrée du restaurant, il attendait l'avis de sa charmante accompagnatrice et le serveur l'ayant bien compris ne vint pas les embêter, laissant mademoiselle décider à sa guise. A ce que l'on disait, les français étaient très doués en amour et traitaient leurs femmes comme des reines, était-ce vrai? Quoiqu'il en soit le mutant aimait déjà cet endroit sobre mais un peu chic, classe sans trop l'être; bref entre les deux. Charmant au lieu d'être impersonnel comme dans ces restaurants ou le met le plus simple était du caviar. Quant à la carte qu'Angel consulta d'un léger coup d'oeil, elle correspondait bien à "Parisien" (le nom du restaurant) il y avait autant de repas spéciaux, un peu chics que des plats plus simples. Le restaurant touchait toute la clientèle, à part les plus prétentieux bien sûr qui auraient vu l'endroit comme une gargote mélangeant les gens de bonne famille aux culs-terreux. Warren lui trouvait que c'était une très bonne idée.

-Nous continuerons de parler de ton idée autour d'un bon repas que ce soit ici ou ailleurs. Quoiqu'il en soit c'est très intéressant.

La rassura-t-il sobrement, se doutant qu'elle devait attendre impatiemment sa conclusion; un peu comme lui quand il proposait une idée aux autres X-Men ou même à elle jadis et à l'instar d'Alix il savait bien cacher son angoisse du "non" ou des représailles. Au moins là, Angel la libérait rapidement de ce poids.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mer 11 Mai - 21:18

J'étais venu le voir dans un but on ne peut plus sérieux, mais malgré tout je ne pouvais m'empêcher de le taquiner et la réciproque était vraie. Nous avions l'habitude de nous envoyer des piques en rigolant. Je n'avais pas pu éviter de recommencer et lui semblait jouer avec autant de plaisir que moi. Il finit par me taquiner sur le fait que j'étais plus vieille que lui, juste trois ans, mais s'il pouvait m'embêter la dessus il le faisait. Je n'était pas complexée la dessus, mais ne pouvais laisser passer une boutade sans rien dire.

- Non, nous en sommes loin, mais au moins l'âge donne de la maturité ! Tu devrais en prendre de la graine.

Genre il n'était pas mature... Mais je ne voyais pas trop sur quoi le rembarrer. En tout cas, je savais que ça continuerait, car question maturité, il se posait là. La preuve, aussi jeune, il avait repris l'entreprise de son père, malgré les problèmes rencontrés. De toute façon, il l'avait cherché, pourquoi toujours remettre mon âge sur le tapis quand il voulait m'embêter. Cela ne m'avait jamais dérangé et je n'avais pas eu l'impression que ce soit le cas pour lui. D'ailleurs en parlant de maturité, j'aurais peut être touché un point sensible de notre relation, quelle va être sa réaction s'il prend ma remarque de cette manière ?

Il m'écouta ensuite avec beaucoup d'attention alors que j'amenais le sujet sur la raison de ma venue. Je lui expliquais rapidement et succinctement mon idée en me demandant ce qu'il en penserait. Il m'écouta sans me couper, avant de me dire ce qu'il en pensait. Cela m'embêtait un peu, car j'aurais aimé que ça ne soit pas mêlé au gouvernement ni à un quelconque fichage. Enfin, nous pourrons en parler plus avant au restaurant. Là j'avais dans l'idée qu'il ne me suivrait pas sur la discrétion totale.

- Sincèrement, je pensais le garder le plus discret possible, surtout avec le gouvernement. Ils le fuient comme la peste et si nous collaborons, ça ne servira à rien car les gens ne viendraient pas. Mais pour ce qui est du financement, on est loin d'en être là. Merci de ta proposition.

Je murmurais, histoire de ne pas prendre de risque, en tout cas plus que ce que j'en prenais.Sa proposition me touchait énormément, mais nous divergions sur le fait de légaliser mon entreprise. Je ne parlais pas non plus de m'opposer au gouvernement, mais de la lui cacher et de protéger les potentielles personnes qui viendraient. Quand au fait que les gens viennent, cela restait à voir, mais c'était en tout mieux qu'ils aient un endroit vers où se tourner, plutôt que de rester blessé.

Il ne répondit pas de suite à ma proposition de restaurant, ou plutôt au fait de se fier au hasard. Je pensais donc qu'il devait réfléchir à un restaurant, mais quand nous passâmes devant un restaurant, il me proposa d'y entrer. Je levais les yeux et vis qu'il s'agissait d'un français. J'eus un petit rire, quelle coïncidence ! Sincèrement, quelle était la probabilité de tomber sur un restaurant français alors que j'étais moi même française. De plus, il ne pouvait pas le savoir, vu que je ne parlais quasiment jamais de mon passé, car je voulais qu'il y reste. Malgré tout, l'idée me plaisait énormément. Goûter à nouveau à ma cuisine me faisait saliver d'avance. Alors j’acquiesçais, et répondis avec un sourire à son français [avec un accent anglais ?].

- "Avec plaisir, mon cher". Je n'avais presque pas d'accent anglais et j'en étais contente. Espérons qu'ils aient de la place.

Nous entrâmes donc et une jeune femme nous accueillit et nous installa. Puis elle nous donna les cartes avant de nous demander si nous voulions boire un apéritif. N'étant pas spécialement adepte d'alcool, je pris un coca normal. Elle pris la commande de Warren puis s'éloigna. Je me tournais donc vers lui, de nouveau sérieuse. Voulant reprendre la conversation, mais ne sachant pas comment repartir après ce que j'avais dis.

- Hum... Voila tu as l'idée globale. Tu dois pensé que c'est téméraire de vouloir se passer de l'aval du gouvernement, mais je n'ai pas l'intention de lui en parler.

J'étais sure de moi. Je voyais tous les jours ce qui se passait dans la rue, sans pouvoir faire grand chose et cela me filait la nausée. Je voulais agir là où le gouvernement nous laissait tomber. Sauf que pour être sure d'être vraiment efficace il fallait agir sans son aval. Je savais que ce serait dur, mais je n'avais pas confiance en lui. Je ne pouvais pas dire ça, bien sur, et même si je le servais, je servais surtout les citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Ven 20 Mai - 19:04

[HJ: je change de couleur vu que tu as la même que moi]

-Alors il faudra trouver un autre moyen car je sais que je ne te ferai pas changer d'avis. D'ailleurs tu n'as pas particulièrement tort. Tu pensais donc à une "entreprise" écran qui cacherait ce dispensaire? Sinon on peut jouer sur les mots. Certaines associations se passent d'autorisation officielle comme... le tricot ou les livres, les centres d'intérêt. Tu vois ce que je veux dire? Un groupe "d'amis"... Simplement, il faudra passer par les médicaments génériques, plus chers mais délivrés sans ordonnance. Ce serait un dispensaire "primitif" si tu vois ce que je veux dire; pas d'opérations ou de morphine. C'est limité mais au moins en cas de descente tu ne risquerais quasiment rien. Déjà sans parler du financement, je peux mettre quelques avocats de confiance dessus pour préparer un dossier s'il faut éventuellement se défendre. Discret donc mais pas illégal, on est entre les deux...

Warren savait Alix dure en affaires et implacable mais présentement il y avait la vie de personnes en jeu. Après avoir tiré la chaise à Alix, la jeune femme respectant une stricte codification vint installer Warren mais le jeune homme refusa d'un gentil signe de main et s'assit lui même, contraint de garder son manteau long car il n'était pas dans un de ces restaurants où il était un habitué et que vu la conjoncture mieux valait se méfier. Heureusement il n'était pas homme à transpirer facilement et puis ils étaient dans un lieu bien acclimaté, ainsi malgré le petit désagrément et le regard intrigué que lui jeta la serveuse, le mutant ne prêta pas attention à ce détail et se tourna vers sa compagne. Un détail qui le marqua en revanche fut sa manière de répondre en français... Comment avait-il pu oublier ses origines?! Quel idiot! Elle parlait si bien l'anglais que son accent ne s'entendait pas il faut dire. Etait-elle née là-bas? Avait-elle connu l'Amérique plus tard ou dès sa naissance tout en profitant d'un enseignement de la part de ses parents? Warren s'apercevait qu'il connaissait bien peu de choses sur la jeune femme et surtout... Que cela l'intéressait. Autant il n'avait jamais été "mufle" avec ses conquêtes, autant il ne s'était jamais vraiment attachées à elles-sauf une ou deux- mais Alix elle avait le don de vraiment éveiller sa curiosité et son envie de communiquer avec elle. Elle n'était pas qu'une jolie poupée, elle en avait dans la tête et Warren la considérait beaucoup.

-Je n'ai pas toujours confiance en lui non plus... De moins en moins soyons honnête-Il parlait du gouvernement mais ne le citait pas par prudence, même s'il parlait à voix basse. La serveuse était arrivée entre temps, sa comparse avait prit un coca, lui opta pour un cocktail de fruits sans alcool; du jus d'orange agrémenté de fruits rouges, c'était sobre mais élégant à son image... Et surtout à celle de son amie dont il aimait la prestance naturelle.- mais c'est justement à cause de ça qu'il faut veiller à ne pas lui "déplaire". ça pourrait très mal tourner... Quoiqu'il en soit c'est décidé, je vais t'aider, demande moi ce dont tu as besoin et je verrai ce que je peux faire dans la mesure du possible.

Ne pouvant s'en empêcher le mutant lança un petit clin d'oeil à son interlocutrice puis un sourire particulièrement charmeur qu'il avait su perfectionner avec les années... Et Dieu s'il existait savait qu'il lui en restait encore beaucoup pour s'améliorer dans le domaine, avant de reprendre.

-Et tu sais que la frontière est large chez moi quand on parle de la mesure du possible.

Tout ça pour dire que la mesure chez lui était quasiment démesurée, qu'il avait le champs libre, enfin c'était plus pour plaisanter que Warren disait cela, dans le sens séducteur du terme car il savait qu'il ne fallait pas rire avec celles concernant l'idée d'Alix, très bonne mais peut-être dangereuse. Enfin, la femme-panthère comprendrait sûrement; l'ange était persuadé que malgré le temps passé ils avaient encore cette complicité des non dits, cette capacité à se comprendre sans dire les mots de manière explicite.

-A part ça, que deviens-tu? Tu as des projets personnels... Raisonnables?

La carte arriva sur leur table, la serveuse partie non sans avoir jeté une dernière fois un regard se voulant discret à Warren qui gardait son manteau, mais comme rien n'interdisait une personne d'être particulièrement frileuse elle repartit bientôt, laissant les deux compagnons ensemble, face à un cruel choix: que manger?

-Que me conseilles-tu?

C'était une française d'origine non? Autant en profiter, pas vrai? Quelque soit sa situation, fille d'immigrés ou immigrantes elle même, ses parents avaient bien dû lui enseigner cet art tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 24 Mai - 16:34

[HJ : Tu aurais pu la garder, aucun de nous ne reprends les paroles de l'autre et ça ne me dérangeait pas...]

J'avais accepté le restaurant français et nous étions entrés. Malgré tout, nous parlions d'autre chose que de la nourriture. Notre discussion roulait sur une quelconque aide à apporter aux mutants. C'était une idée et pour l'instant je n'avais ni les moyens, ni les capacités mas j'avais besoin d'aide et surtout de conseils. Malgré ce que je lui disais, il acceptait assez facilement ce que je lui avouais sur mes projets et même si je lui disais que je ne comptais m'allier au gouvernement, il comprenait et cherchait une autre façon de faire. Je lui étais très reconnaissante de son soutien.

Il parla ensuite de mon caractère, c'était vrai que j'étais du genre têtue, mais malgré ce qu'il disait, j'ignorais totalement dans quoi je mettais les pieds alors j'étais prête à suivre certains conseils. Mais il y avait des choses que je ne voudrais pas changer. Pourquoi ? Parce que ce qu'il proposait risqué de compromettre les bases même de ce que je proposais. Mais il comprit ma position et me proposa d'autres solutions. Je n'avais pas pensé aussi loin, je découvrais petit à petit à quel point je me jetais dans l'inconnu. Mais même si cela me faisait un peu peur, je voulais aider, apporter un quelque chose.

- Tu as raison, si je fais cela ce sera pour que tout le monde y accède et avoir un quelconque attachement avec eux les feraient surement fuir. Je vois ce que tu veux dire, se cacher derrière quelque chose de totalement normal pour ne pas faire de remous et être discret. Ainsi, nous sommes à l'abris d'un peu tout... Pour ce qui est de mettre en place un dossier, pour l'instant, on n'y est pas encore, mais c'est vrai que cela m'aiderait beaucoup.

Alors que la serveuse nous installait en nous tirant la chaise, je ne fus pas surprise de voir Warren refuser, déjà qu'à la base c'était les hommes qui étaient censé le faire ! Enfin, nous commandâmes les apéritifs, choisissant tous les deux quelque chose sans alcool. Alors qu'elle partait, il me parla du gouvernement et de son peu de confiance en lui. Je le suivais là-dessus, il n'était pas de notre côté, même s'il supportait notre présence. Il me dit de me méfier en quelque sorte. C'est sur que ce que je proposais n'était pas dans la politique actuellement, mais ce n'était pas comme si nous formontions une révolution. Je voulais juste pour les mutants la même chose que pour les humains.

- On va dire qu'il ne fait rien contre. Mais c'est vrai qu'il ne faut pas se le mettre à dos. Tout ce qu'il ne connait pas ne peut pas lui déplaire... Tant que nous sommes prudent, ça ira ! Il me dit alors que j'avais son soutien, quoi que je fasse. Je savais aussi qu'il ne pouvait pas se permettre d'être associé à une histoire de ce genre, en tant que directeur de sa propre entreprise et surtout en tant qu'X-Man, ce qui rendait son aide encore plus précieuse. Je posa ma main sur la sienne, sentant sa chaleur envahir ma main, froide comme souvent, je tressaillis mais gardais le contact Merci beaucoup, je sais les risques que cela te ferait prendre... Je t'en suis très reconnaissante.

J'avais peine à y croire, je revenais dans sa vie comme ça et lui demandais de l'aide. Non seulement il m'accueillait avec plaisir, mais en plus il m'aidait au delà de mes espérances les plus folles. Il m'aidait à mettre en place mes idées la dessus et en plus il me proposait son aide pour des choses qui viendraient, sans rien me demander. C'était un ange, il avait les ailes en plus ! Comment pourrais-je jamais le remercier ? Je l'ignorais totalement, mais je savais que s'il avait besoin, je serais là.

Il me sourit ensuite, un sourire qui fit battre mon coeur plus vite. Quel vrai charmeur, déjà quand on s'était rencontré il l'était, maintenant, il avait mûri mais au fond il était resté le même. Je lui rendis son sourire.

- Je suis heureuse que pour toi le possible soit beaucoup plus que ce que les gens pensent. Il est vrai que nous repoussons l'impossible très loin.

J'avais capté le sous entendu sous cette phrase et la mienne pouvait être ambiguë aussi. A lui de choisir son sens, c'était aussi cela qui était bien dans nos conversation quand elle se basait sur l'interprétation de chacun et ce que je venais de dire pouvait porter sur la séduction, mais aussi sur ce qui était de ma proposition. Je n'étais pas gênée qu'il puisse plaisanter la dessus, surtout que je savais à quel point cela le touchait, cela avait le bon gout de détendre l'atmosphère.

Il en vint sur mes envies, mon futur, enfin sur des choses moins dangereuses. Il avait raison, j'avais beau être une mutante j'avais bien sur une vie tranquille et aspirais à la garder. Mais je ne pouvais pas observer sans rien faire.

- Je suis plutôt tranquille en dehors de cela. Rien de spécial est prévu pour l'instant, je suis toujours flic et ce métier me plait, même si ce que je vois ne me plais pas toujours pas. J'aimerais changer le monde, mais bon, une simple flic ne peut pas faire grand chose. Et toi alors... que fais-tu en ce moment ?

La serveuse revint alors et nous donna les cartes. Elle jeta un nouveau coup d'oeil à la veste de mon ami, puis repartit. Quoi, c'est si étrange que ça de garder un manteau ? Enfin, de nos jours tout le monde se méfiait de tout et de tous. Je jetais un coup d'oeil sur la carte et il me demanda mon avis sur quoi prendre. Il se rappelait surement que je suis française ! Alors quoi de bon, je ne devais pas non plus lui proposer quelque chose de trop spécial. La plupart des gens n'aimait pas trop les trucs trop spéciaux.

- Hum... Voyons, je ne proposerais pas quelque chose de trop spécial, même moi il y a des choses que je n'aime pas dans la nourriture française. Il y a le pot au feu, viande de boeuf et légumes en bouillon, sinon la quiche lorraine, tarte avec des lardons... J'hésite entre les escargots et la quiche... Sinon les poissons ou les coquillages pourraient être pas mal, mais il faut qu'ils soient bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Dim 19 Juin - 20:07

[HJ: oui mais ça fait rien^^ désolé pour le retard au fait :( J'ai eu des exams etc etc et en plus j'avais oublié que je n'avais pas répondu à ce RP...]

La demoiselle s'offrait indirectement à lui, Warren avait bien conscience de cela, après tout le jeune homme était plutôt réputé pour ses moeurs légères -on ne peut pas être parfait!- En revanche il avait toujours royalement traité ses conquêtes et pas une n'avait pu se plaindre d'être trompée, délaissée ou non prévenu de sa tendance à ne rester que deux semaines avec la même femme. Bien sûr l'homme d'affaires ne couchait pas non plus avec la première jolie blonde rencontrée et il attendait au moins le second soir en général sauf si la fille poussait. ça faisait présentement assez longtemps qu'il n'avait pas joué les casanovas, trop pris par son travail de X-Man et de PDG. Reprendre du service, surtout avec SA première conquête était une joie intense à laquelle il n'aurait jamais pensé goûter.

En effet le mutant avait souvent pensé à Alix, il l'aimait bien, franchement et entre lui et elle, si ce n'était pas de l'amour il y avait au moins beaucoup de respect, de l'attirance et de l'amitié. Un cocktail qui aurait dû faire qu'ils se voient bien plus souvent, hélas chacun était pris par sa vie... Elle lui avait drôlement manqué quand même la française tantôt pétillante, tantôt sauvage comme la panthère noire qu'elle était. N'ajoutant rien parce que ce n'était pas la peine il se contenta d'un sourire charmeur qui parlait pour lui et d'un hochement de la tête optimiste. Non seulement ça voulait dire qu'il était persuadé que bien mené, le projet aux frontières de l'impossible serait une réussite mais ça signifiait qu'un autre à plus court terme n'admettait point d'échec.

-Allons y pour euh... des brochettes de noix de coquilles saint Jacques alors... Pfft c'est difficile à dire, j'espère que c'est aussi bon que c'est compliqué à prononcer. Personnellement j'ai déjà goûté des escargots mais je n'aime pas du tout. Déjà, l'idée de savoir que je mange quelque chose qui se balade dans la rue... hum. Mais je ne peux pas décider à ta place, hélas je ne connais que trop peu tes goûts

Fit-il calmement avec un léger pic d'amertume. En effet, il la connaissait si peu... Cependant Angel était plus détendu depuis qu'ils ne parlaient plus de ce projet fou mais concevable selon les deux idéalistes qu'ils étaient, le jeune homme se laissa aller contre le dossier de sa chaise. Heureusement que la climatisation était là et qu'il supportait naturellement bien la chaleur car ce manteau était tout sauf agréable. Il aurait pu proposer un dîner à son amie dans ses appartements mais ça n'aurait pas été correct or le mutant se devait d'être raffiné avec ces demoiselles, c'était son éthique. Sans compter qu'en plus Alix était tout sauf une demoiselle ordinaire.

-Pas grand chose... C'est mieux que rien, un assoiffé se damnerait pour une goutte d'eau, un brin d'herbe dans le désert pour une particule d'H2O dans son océan vidé, ce sont des milliers de grains de sable qui forment le Sahara majestueux et les dunes qui composent les paysages. Une "simple" policière est un "simple" grain de sable, mais unis à d'autres grains de sable, elle fait beaucoup. Sans compter que je te verrai plus comme une dune à toi toute seule.

Warren pouffa discrètement de rire, comparer Alix à une dune était un peu saugrenu mais la métaphore l'avait mené là, reprenant son sérieux, le mutant glissa doucement sa main sur celle de sa comparse, cette fois c'était amical car elle avait besoin de réconfort songeait-il. En effet Angel était toujours une maman poule avec ses proches-si éloignée fut leur dernière rencontre il considérait la femme-panthère comme tel-et il ne supportait pas l'idée que son aînée se considère comme une simple fliquette même si paradoxalement il minimisait toujours ses propres actions et se voyait comme un homme tout simple qui faisait de son mieux bien que ce ne soit pas grand chose.

-Oh moi rien de très intéressant tu sais... La boîte, l'institut quoi. Je vais avoir des cheveux blancs avant l'âge très certainement avec tout ça. Je me dis que je devrais prendre des vacances mais à chaque fois que j'y songe il y a la double ration de boulot.

Warren esquissa un petit sourire, il ne se plaignait pas du tout car ainsi était sa vie. Le mutant était heureux d'essayer de bien faire les choses que ce soit dans son entreprise ou sur le terrain comme X-Man. Il doutait souvent de sa personne bien entendu mais ne pouvait rien se reprocher question tentatives au moins, c'était vraiment quelqu'un d'impliqué.

-Pourquoi n'es-tu pas venu me voir avant?-Galant il entreprit malgré ses difficultés de s'expliquer sur le sujet bien que ce soir difficile, il restait honnête.- Personnellement je... Je n'osais plus, tu es différente de ces autres femmes que j'ai connu-il rougit délicatement, sa phrase laissait sous entendre que le mutant en avait séduit pas mal.- même si j'ai toujours respecté et apprécié ces personnes. Je n'avais plus le temps non plus, la vie défile si vite...

Ce n'était pas un reproche, juste une question Est-ce qu'elle n'osait pas non plus? Accepterait-elle de répondre ou se déroberait-elle? Valait-il la peine de reparler du passé? Le jeune homme l'ignorait, il avait l'habitude d'aller de l'avant, mais pourquoi pas s'arrêter sur le quai de gare et admirer les stations précédentes? Alix avait été une merveilleuse amie et amante, elle n'avait pas beaucoup changé et tant mieux, si elle avait changé c'était en bien; elle avait mûri encore, comme lui. Mais se retrouveraient-ils avec toutes ces modifications? Ce monde qui ne tournait pas rond? Warren l'ignorait, ils s'entendaient bien certes mais quelque chose d'étrange demeurait, coinçant un peu dans sa gorge. C'était si étrange de revenir plus ou moins à l'époque où il était un jeune homme maladroit qui n'y connaissait rien en amour et qui pensait que sa mutation avait fichu en l'air pour le reste de sa vie, toute chance de plaire. Alix avait tant fait pour lui.

Le X-Man avait envie et peur de la découvrir, de casser quelque chose. Malgré son apparence naturelle il stressait beaucoup et réfléchissait aux réponses qu'il allait donner, exactement comme quand il l'avait dragué pour la première fois. Bon sang, quelle honte! Aucun sujet intéressant ne lui venait alors que d'habitude c'était un homme cultivé et intéressant, là il se trouvait vraiment cruche et inutile!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Sam 9 Juil - 17:38

[HJ : Je comprends parfaitement, ne t'inquiète pas ! J'espère que tout c'est bien passé.]

J'étais contente et rassurée de voir à quel point mon projet l'avait enthousiasmé et j'accueillais bien volontiers tous les conseils et les aides qu'il me proposait. C'était fou de voir à quel point une simple idée pouvait prendre forme quand on venait à en discuter avec quelqu'un d'autre. Quelqu'un que l'on connaissait, qui nous connaissait et qui avait les mêmes idéaux en quelque sorte. Je me félicitais d'avoir osé revenir vers lui après tout ce temps et je savais qu'en revenant je risquais de retomber amoureuse, si j'avais jamais cessé de l'être... Ah les mystères du cœur.

Qu'est ce que j'avais aimé ce temps passé ensemble. Malheureusement, on avait fini par se perdre de vue. Étonnant, vu comme on s'entendait bien, il n'y avait jamais eu de prise de bec et chacun respectait l'autre. Mais bon la vie était ainsi faite et si parfois l'on se perdait, on pouvait se retrouver aussi soudainement. Il hocha la tête quand je parlais des idéalistes en conclusion notre discussion. Je répondis à son sourire et pensa un instant à porter un toast aux idéalistes. Cela aurait été trop surement, c'était la seule raison pour laquelle je ne le fis pas. Franchement passer pour une folle ne m'aurait pas gênée, au point où j'en étais, mais lui m'aurait comprise.

- Normalement c'est bon, même si je comprends la difficulté de prononciation. J'aime les escargots, mais je comprends qu'il y ait des gens qui n'aiment pas, chacun se goûts. J'entendis l'amertume pointer dans sa voix en disant qu'il ne connaissait pas mes goûts. Ce qui était vrai aussi bien pour la nourriture que pour mon passé. Si tu veux savoir, j'aime la simplicité, pas trop épicé et sans sauce !

Je savais que je n'avais pas vraiment parlé de moi, une fois de plus, mais je n'aimais pas parler du passé. Il était derrière moi et c'était très bien comme ça. Je ne voulais pas l'oublier, il m'avait faite, mais j'avais trop de mauvais souvenirs pour pouvoir en parler sans peine. La conversation tournait plus calmement, maintenant que nous avions quitté le domaine de l'impossible. Nous nous détendions.

Il réagit à ce que j'avais dit de mon métier, me comparant à un grain de sable dans le désert, puis à une dune rien qu'à moi. Cela me fit rire, c'est vrai que j'avais parfois cette impression, insignifiante, mais puissante malgré tout, et mon caractère faisait que je pouvais déplacer des montagnes pour mes idéaux. Malheureusement, j'étais l'une des seules à avoir des idées pro-mutantes -enfin pas que les idées mais bon...

- Dommage que je sois l'une des seules à me battre pour certaines choses, sinon la comparaison est plutôt bonne, si je fais abstraction du fait d'avoir été comparée à du sable !

Mon grand sourire démentait la possible critique de ma dernière phrase, c'était juste une petite pique, une pointe d'humour innocente. Il m'expliqua qu'il était pas mal occupé entre son boulot et l'Institut, ce qui était normal, c'était comme s'il cumulait deux travail à plein temps. Mais je savais qu'il aimait ce qu'il faisait, la preuve pas de vacances. Moi aussi, j'en prenais peu, ne voulant pas laisser les mutants à la merci de policiers anti-mutants.

- Je comprends ce que tu veux dire, mais toi c'est plus dur, tu as deux boulots. On se dit qu'il va se passer une catastrophe si on est pas là.

Il aborda une question assez délicate et me demanda pourquoi je n'étais pas revenue avant. Puis comme pour s'expliquer, il dit pourquoi lui n'était pas revenu. Je rougis quelque peu au compliment et souris doucement. Finalement, on se ressemblait assez et je pensais la même chose de lui.

- Peut être par crainte de ce qui se serait passé, se rappeler ce qu'on a été l'un pour l'autre et puis te voir sous un autre jour... C'était difficile. Il était plus facile de rester sur ses souvenirs et de remettre le reste à plus tard. Ma voix était douce et profonde, preuve de ma sincérité, je le regardais droit dans les yeux, malgré tout un peu intimidée de dire quelque chose de travers. Je me rends compte que j'ai eu tord. Malgré la force de ce qu'on a vécu, aujourd'hui cela n'a rien changé, tu n'as pas vraiment changé et...

Là je me dis que j'allais peut être trop loin trop vite. Je me perdais moi même dans mes émotions. C'était étrange de toujours ressentir la même chose qu'à l'époque. Étrange et tellement bon. J'avais le cœur qui battait à cent à l'heure. Je ne savais pas ce qu'il ressentait vraiment, mais moi j'étais en pleine euphorie et je goûtais chaque moment passé avec lui. Alors oui, j'avais peur de casser ce cocon de plénitude par une parole malheureuse. Nous étions tellement bien. Bizarrement, le fait de ne lui avoir jamais parlé de mon passé ne me pesait pas, s'il voulait des réponses, aujourd'hui je les lui donnerais, mais faire le premier pas, non. Le passé est le passé, ce qui compte c'est ce qui se passe maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 30 Aoû - 17:15

-Le sable? C'est une matière fascinante si tu veux mon avis

*Quoiqu'un peu irritante mais ça on va éviter de le préciser, surtout que ça ne lui correspond pas.*

-Tu n'es pas seule Alix. Il y a beaucoup d'autres personnes qui se battent comme toi, c'est juste que nous -oui il s'incluait dans ce combat après tout, c'était vrai non? Que le projet soit sensiblement différent ne changeait pas l'objectif visé.- La justice et l'égalité.- sommes dispersés... Perdus chacun dans un recoin de l'univers.

Le jeune homme avait répondu d'une voix tranquille et chaude, parfois lui aussi perdait la foi, il pensait que ce qu'il faisait était inutile mais revenait sur sa décision ensuite. Si petite soit la goutte d'eau apportée dans cet océan, elle rafraîchissait quand même l'espace d'un instant les gosiers asséchés. De même que les dunes imposantes se construisaient avec des milliards de grains de sable insignifiants. Pareillement pour les grandes mers que louaient les poètes et que redoutaient les plus fiers marins. Warren n'était pas un artiste dans l'âme, c'était avant tout un homme d'affaires mais ce genre de proverbes fonctionnait aussi bien pour un esprit rêveur que pragmatique. C'était un fait vérifié et réel, ce qui offrait un certain réconfort.

-Pas trop épicé? Hum j'ai compris, tu crains la concurrence... Tu n'as pas envie de trouver sur ta route une sauce ou un épice qui soit plus fort que toi.

L'ange eut un petit rire amusé, il était beaucoup plus formel habituellement, histoire de ne pas risquer de se faire jeter par ses compagnes, il s'en tenait aux valeurs sûres comme les mots doux déjà vérifiés, les gestes appris, les plaisanteries qui ne risquaient pas de fâcher. Avec Alix, impossible de demeurer sur les sentiers battus, et du coup, le X-Man se retrouvait à dire des choses "insensées" pour lui, autrement dit ce qui lui sortait de la tête sans jamais réussir à le retenir, contrairement à ce dont il avait l'habitude.

-Tu as sans doute raison-Fit-il en devenant plus sérieux désormais.- J'ai changé mais pas tant que ça, c'est la même chose pour toi. Pour en revenir au sable, les formes se modifient mais pas la base. Si elle est solide et de qualité, il est à parier que jamais cela ne changera... -Retrouvant son air taquin parce qu'il était incapable de parler sentiments trop longtemps le jeune homme continua sur un ton bien amusé.- et je crois que tu fais parti d'un des sables les plus fins de toutes les plages de France.

Même s'il n'avait jamais été sur ces dites plages m'enfin bon. Warren se poussa légèrement lorsqu'on les servit, il eut une petite mimique intéressé en voyant les escargots puis un peu dégoûtée. Il avait beau avoir côtoyé les plus grands de ce monde, l'ironie avait voulu que jamais il n'avait pu voir quelqu'un manger des escargots. Quoique, ce n'était pas un plat spécialement raffiné non plus puisqu'on en trouvait dans ce restaurant tout simple. Toujours est-il que le mutant se demandait bien comment Alix pourrait faire sortir ces machins de leur coquille. Avec elle il pouvait se montrer aussi enthousiaste, curieux et franc qu'un enfant, ce qui ne convenait guère à son rang mais le plus fou c'est qu'il s'en moquait.

-Comment ce projet t'es venu en tête? En as-tu mené auparavant pendant toutes ces années?

Finit par demander Warren, redevenant sérieux, consciencieux et surtout intéressé par les dires de la jeune femme. Sans doute essayait-il également de la faire sortir de cette gêne que semblait lui avoir causé la précédente
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Lun 12 Sep - 16:59

Etre comparée à du sable ne me dérangeait absolument pas, même la comparaison était bonne, une personne sur sept milliards -je devrais plutôt ne compter que sur les USA mais faudrait alors que je fasse une recherche. Cela faisait un grain de sable dans le désert et encore, on est loin du nombre. Mais cela correspondait aussi à ce que je ressentais, être perdu dans la masse et ne pas savoir sur qui compter, car un simple coup de vent peut faire disparaître tout ce que vous connaissez. C'est peut être aussi pour ça que je n'étais pas revenue, la peur que tout change à nouveau sans que je puisse y faire grand chose.

Il me dit qu'il trouvait le sable fascinant. Je n'avais jamais envisagé cela, pour moi ce n'était pas forcément le sable en lui même qui était fascinant, hormis sa capacité à être utilisé de diverse manière en industrie. Ce que je trouvais fascinant, c'était les paysages qu'ils pouvaient former, toujours différents, aux grès des caprices du vent et du temps. Comme la mer, que je connaissais bien mieux, ayant grandi sur la côte méditerranéenne.

- Qu'est ce qui te fait dire que c'est fascinant ?

Ensuite, alors que je disais me sentir seule dans ce combat, il me rassura, disant qu'on était juste séparés, qu'on n'arrivait pas à faire le lien entre chacune des personnes souhaitant aider, à sa manière. C'était assez vrai, comment pouvait-on savoir ce que veux l'autre, qu'il veut aider alors que chacun cache sa vraie nature -moi comprise- pour pouvoir vivre tranquille, sans avoir les fédéraux sur le dos. Savoir qu'on est pas les seuls à se battre pouvait apporter un certain réconfort. Car oui, dans mon travail j'avais l'impression d'être la seule à me battre pour les mutants -et ce n'était pas forcément qu'une impression.

- Tu as raison, mais parfois, on perd la "foi" en nos convictions, en se demandant à quoi ça sert si on est les seuls à se battre... Ne t'inquiète pas, je n'en suis pas encore là, mais parfois je me dis que je me lance dans un projet totalement impossible...

Finalement, la discussion tourna vers la nourriture puisque nous devions choisir nos plats respectifs. Puisqu'il avait été un peu étonné de mon choix, je lui expliquais un peu mes goûts, tout sauf l'épicé et il y avait peu de sauce que j'aimais. Il sauta sur l'épicé et la possibilité que je n'aime pas parce que je n'aimais pas tomber sur plus coriace que moi me fit rire aussi. Je n'avais jamais envisagé la chose sous cet angle, mais c'est vrai qu'avec mon caractère c'était une bonne idée.

- Mince ! Me voilà découverte ! Moi qui pensais cacher cela !

Je retenais un éclat de rire, mais mon sourire montait jusqu'aux oreilles. J'étais contente d'être avec lui et me trouvais idiote d'avoir craint qu'il ait changé ou que quelque chose change entre nous. Finalement, on peut avoir confiance en certaine personne, il faut juste trouver les bonnes. De toute façon, comme preuve de ma confiance en lui, il avait déjà eu la révélation volontaire de mon pouvoir, ce qui était beaucoup de ma part.

Alors que je lui expliquais mes raisons pour le fait de ne pas être revenue plus tôt, ma peur de m'attacher et d'être à nouveau abandonnée, enfin, je ne l'avais pas dit ainsi. Je lui confiais qu'il n'avait pas changé et que j'en étais heureuse, même si je cachais le fait que malgré ces années passées, le revoir avait fait remonté à la surface mes sentiments pour lui. Il me répondit qu'il comprenais ce que je voulais dire et que c'était la même chose pour moi. Il refit la comparaison à le sable et le désert : il y a toujours une base qui doit être solide et qui ne change pas. La dessus il me compara aux sables fins des plages de France, ce qui me fit rougir et sourire.

Baissant les yeux vers mon verre, je repensais à ses paroles, il avait raison, la base devait être solide et je me rendais compte qu'il en faisait partie, comme d'autres personnes, peu nombreuses certes, mais quand même là et qui ont été là à un moment pour moi. Je relevais les yeux vers lui, c'est fou ce que cette discussion remuait de chose en moi, mon passé dont je n'aimais pas forcément parler, il était derrière moi, même s'il était la base de ce que j'étais, enfin, la nouvelle, puisque l'ancienne s'était effondrée...

- Tu as raison, on a tous une base solide sur laquelle on peut s'appuyer. Je ne m'en étais pas rendue compte car la mienne a explosé à un moment donnée. Mais malgré tout, on se relève et on repart sur de bonnes bases. Je plongeais mes yeux dans les siens. Et tu fais partie intégrante de la nouvelle.

Je restais un instant perdue dans son regard, pour une fois sure de moi. Il avait été plus présent pour moi que ce qu'il avait imaginé. Depuis mes problèmes avec mes parents, je n'avais pas pensé pouvoir vraiment faire confiance à quelqu'un, certes j'étais facilement sociable, mais mes vrais amis dataient surtout d'avant tout ça, les autres étaient plutôt des connaissances, qui ne me connaissaient pas. Et maintenant je me rendait compte à quel point il pouvait compter pour moi et à quel point il avait compté pour ma nouvelle stabilité.

Finalement, je repris conscience de l'instant présent et me rendis compte qu'à défaut de comprendre ce que j'avais vraiment pu dire, il devait être assez perdu par mes paroles. Le sourire me revint aux lèvres et je secouais la tête. Je n'arrivais pas à croire que j'avais pu lui raconter tout ça. J'en fus un peu gênée, la conversation avait si bien roulée jusqu'à présent et il avait fallu que mes souvenirs reviennent sur le tapis.

- Désolée, je me suis un peu perdue dans mes souvenirs, je ne voulais pas t'embêter avec cela...

La dessus, comme pour sauver, la serveuse revint avec nos plats, sauvée par le gong ! Je la remerciait alors qu'elle posait mon plat en face de moi, pour ensuite servir Warren. Je lui souhaitais bon appétit avant de regarder sous quel angle j'allais pouvoir attaquer mon plat. Je me posais souvent la question. J'en profitais pour regarder son plat, un peu méfiante -je l'étais toujours quand il s'agissait de coquillage et qu'on était pas vraiment en bord de mer- mais ça avait l'air bon alors je me réjouissais pour lui.

Je finis par prendre un escargot dans la main gauche et une pique spéciale pour ça (pique un peu longue avec une sorte de trident au bout, mais avec que deux piques) dans la main droite, et sortis l'escargot de sa coquille. Je l'avalais alors tout en appréciant la cuisson et l'assaisonnement, même si je me doutais que je ne retrouverais pas le goût de ceux que je mangeais en France. Je me tournais ensuite vers mon ami, tout en en prenant un deuxième et en espérant que cela ne le gênait pas -ma façon de manger.

- Il est bon ton plat ? Demandais-je curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 20 Sep - 11:14

-Tu m'en vois flatté

Répondit Warren avec un sourire éblouissant lorsque la jeune femme certifia qu'il faisait parti des bonnes bases qui devaient l'aider à trouver un nouveau souffle. Le mutant avait hâte de voir ce que cela donnerait car ne soyons point chiche en compliments pour une femme de cette acabit: lorsqu'elle se "réveillait", c'était le monde qu'elle chamboulait. Alix déplaçait des montagnes, mais également tout son être, ne perdant pas une miette des bribes de conversation, elle lui répondait du tac au tac. Une jolie blonde comme il en draguait parfois se serait contenté de glousser en rougissant mais Alix non, la femme-panthère souhaitait aller jusqu'au bout des choses et lui demandait désormais des précisions sur cette fameuse histoire de sable. Enfin pour être honnête Alix lui l'avait déjà demandé avant, mais lui ne savait pas vraiment que répondre. Il y a des fascinations qui ne s'expliquent pas. Pourtant le X-Man fit l'effort de trouver quelque chose, dans cette joute philosophique il ne serait pas le perdant, ou alors pas aussi facilement que le voulait sa chère collègue.

-Le sable... Est si fragile d'apparence, mais est-ce vraiment un désavantage? Il s'insinue partout et change de formes comme il le veut-Le jeune mutant lui fit un clin d'oeil. Encore un point commun pour la miss avec cette matière si mystérieuse. En effet, ne se transformait-elle pas en panthère à volonté?- de plus, quand on l'allie avec de l'eau, il a une force insoupçonné.

Le jeune homme eut un petit sourire. Oh non, la panthère n'était pas en sable mais bien réelle avec des crocs pointues et des griffes qui pourraient bien s'amuser à déchirer les tendons de chacune de ses ailes si elles le voulaient. Cette femme était une prédatrice, seulement elle avait assez d'esprit pour savoir où diriger la bête et comment servir la justice, c'était l'une des autres choses qui rendaient Warren admiratif. Enfin, inutile de laisser couler cette soirée dans la mièvrerie à force de compliments intérieurs répétés, aussi sincères soient-ils.

-Oui c'est très bon, et... enfin, et toi tu t'en sors?

Il n'y avait pas à dire, ces petites boules noirâtres lui donnaient une drôle d'impression, comme si l'escargot allait soudainement se dérouler et lui sauter à la tête (xD). Dire que c'était lui "l'oiseau" sensé apprécier cette nourriture, beurk! Le jeune homme aimait la gastronomie française mais il y avait des limites à ne pas franchir. Mais bon, puisque son amie ne semblait pas s'empoisonner à vue d'oeil, tout allait dans le meilleur des mondes. Il observait d'ailleurs la mutante extraire avec une belle dextérité les bestioles de leur coquille. Lui avait apprit à manger des crevettes avec la fourchette, à enlever leur petite cuirasse, la queue, la tête et les pattes sans y mettre un seul doigt [HJ: si je te dis que j'ai vu un gosse de 14 ans dans un resto huppé, tu me crois?^^] mais ça ne l'empêchait pas d'être encore une fois admiratif.

*Bon et si tu cessais de l'admirer pour la façon dont elle respire aussi. Ne tombe pas dans le schéma Warren, on n'est pas dans Dallas ici.*

Une émission casse pied où le blond, Brandon -ou un nom du genre- lui ressemblait d'ailleurs physiquement-ce qui avait toujours vexé Warren qui se sentait stéréotypé du coup^^.- Sa mère raffolait de ce genre de séries, elle pouvait passer des journées entières devant. Quoiqu'il en soit, l'ange ne voulait pas laisser l'ambiance se décanter et retomber dans une sorte de nid d'abord douillet puis trop chaud, trop moite et au final étouffant. Puisqu'ils en étaient à parler d'épices autant mettre un peu de piment dans ce repas, seulement Warren prit au dépourvu ne savait pas vraiment comment faire. Il semblait se plaire dans ce cocon tranquille pour une fois, c'est vrai que d'habitude le jeune homme était toujours par monts et par vaux, appelé de toutes parts, du coup il avait prit l'habitude de sentir cette adrénaline pulser dans ses veines à chaque minute. être assis comme ça, alors que le monde tournait et que les catastrophes se déclenchaient n'étaient normalement pas de son acabit. Il se sentait bien mais étranger à sa propre personne également.

-Tu ne m'embêtes pas Alix, mets toi bien ça dans la tête comme dit le proverbe. Tu ne m'embêteras jamais.

*Platitudes quand vous me tenez... Revenons à des choses moins frivoles.*

-Dis-moi, toi qui te sens seule dans ta lourde tâche et je te comprends... Pourquoi ne pas rejoindre un groupe? Une "association"? Je ne fais pas de publicité pour celle à laquelle j'appartiens-Il parlait naturellement des X-Men...- mais pourquoi pas? Ici ou ailleurs par exemple, j'ai entendu parler d'un réseau d'aide spécialisé dans notre domaine.

Warren choisissait ses mots avec soin, il pouvait bien parler d'une association caritative mais aussi purement et clairement d'une entreprise. Le jeune homme ne voulait pas forcer la main de son interlocutrice mais la savoir seule au beau milieu de ce gouvernement obtus et de ces gens rendus dangereux par la peur ou la jalousie l'inquiétaient. Oh Alix était forte mais un jour ou l'autre comme elle même le disait implicitement, elle s'effondrerait et dès lors les vautours seraient là pour la briser en morceaux. Monter son association n'était pas facile, la jeune femme devrait selon lui d'abord entrer chez les X-Men ou le fameux réseau d'aide aux mutants dont il avait parlé ensuite puis après quelques temps de "service" essayer de proposer son projet. A plusieurs ce serait plus simple! Surtout que les X-Men comme le réseau d'aide disposaient de couvertures adéquates pour protéger et mettre en oeuvre ce fameux centre.

L'ailé venait juste de penser à cette idée, celle d'intégrer la femme-Panthère aux X-Men ou au réseau d'aide, bref peu importe ce qu'elle choisirait mais au moins qu'elle s'entoure. Même si il préfèrerait clairement qu'Alix vienne dans son équipe, surtout que lui pouvait l'y introduire sans trop de difficultés. On lui faisait confiance à l'institut après tout, n'est-ce pas? Le jeune homme eut un petit sourire, l'imaginant l'espace d'un instant professeur; il la voyait bien se transformer en panthère pour griffer l'impudent qui osait lui répondre ou ronronner quand on donnait une bonne réponse. Une vision un peu cavalière certes mais très divertissante qu'il préféra garder pour lui bien entendu. Redevenant sérieux, le mutant lui adressa un regard appuyé qui semblait dire "je te sais courageuse et forte mais il serait temps de prendre soin de garder tes arrières aussi.". Morte ou emprisonnée, Alix serait bien avancée tiens pour monter son centre de soins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 4 Oct - 16:51

[HJ : Désolée pour l'attente :/]

Il me dit qu'il était flatté que je dise qu'il fasse parti de mes bonnes bases. Par contre ce qu'il ignorait, c'est que mes bases avaient été brisées il y a longtemps et que je découvrais seulement à quel point il était important pour moi. J'avais appris à vivre avec cela et à me reconstruire, mais bon comme il ignorait ce que je pensais et inversement, je ne me doutais pas de ce qu'il pensait à mon sujet. Il parla ensuite du sable, disant qu'il était intéressant et par curiosité je lui avait demandé pourquoi il pensait cela. Je vis qu'il avait du mal à trouver une réponse et je m'en voulu un peu de lui avoir demandé, il est des questions auxquelles il est difficile de répondre. Pourtant il réussit à le faire.

Je l'écoutais donc, je ne posais jamais de question sans en écouter la réponse, surtout ce genre de question. Une fois de plus, la comparaison entre le sable et moi s'imposa, le changement de forme était il est vrai quelque chose que nous avions en commun et de même que le sable était soumis aux vent, moi c'était mes émotions qui me contrôlaient, même en partie. Je hochais donc la tête et répondis à son clin d'oeil par un sourire.

- Tu es raison, je n'avais jamais le sable sous cet angle et une fois de plus, la comparaison est bonne. Par contre, je te déconseille de me mouiller quand je suis... Je ne suis pas sure d'apprécier sous cette forme.

Je n'avais jamais essayer de me mettre à l'eau sous forme de panthère, mais étant de la famille des félins, il risquait d'y avoir des problèmes si j'essayais. La plupart des félins n'aimaient pas l'eau. Je me penchais alors sur mon assiette et commençais à manger mon plat. Je le regarder manger lui aussi et lui demandais s'il aimait. Il me répondit que oui et me demandait si je m'en sortais.

- Oui je m'en sors ! C'est juste une question d'habitude.

Je me doutais que la vue que je donnais à manger les escargots, ça ne devait pas trop lui donner envie de manger. Je n'y avais pas pensé bien sur en choisissant ce plat, mais vu que c'était bon et bien cuisiné je ne regrettais qu'à moitié. Je sentais bien son regard sur moi, mais ne savais pas ce qu'il pensait, donc je décidais de ne pas trop y prêter attention, même si cela me gênait un peu et il faut le dire ça me plaisait beaucoup.

On en était venue à parler de piment et de ce que j'aimais comme nourriture. Pourtant, la discussion retombait. Ça ne me dérangeait pas, parfois le calme devait arriver pour pouvoir repartir de plus belle. Mais bon, malgré tout j'espérais que je ne le gênais pas, parce que malgré tout, je savais qu'il avait beaucoup de choses à faire, mais il me rassura et je lui souris en retour. J'étais contente de voir qu'il ne m'en voulait en rien et qu'il semble apprécier autant que moi notre discussion.

Il me demanda ensuite si je n'avais pas pensé à rejoindre un groupe pour mieux me battre et aider les autres à se battre. J'y avais pensé, je me doutais qu'il voudrait surement que je rejoigne les X-Men, mais il me parlait aussi d'autres groupes. Mais je savais ce que je voulais et pour l'instant je n'avais pas vraiment trouvé de groupe qui me convienne totalement, même si je me retrouvais plutôt bien dans les X, sauf leur absence d'action ces derniers temps et le fait que leur identité soit connue.

- J'y ai souvent pensé, mais je n'ai pas trouvé ce qui me correspondait. Ton association me tente beaucoup, mais je ne tiens pas à ce que ça se sache. De plus, vous ne bougez plus trop, donc... Pour le reste, je n'irais pas chez les autres, ce n'est pas en accord avec mes convictions. Par contre, les autres dont tu me parles, je ne connais pas suffisamment pour décider. Mais je pense que me mettre dans une association pourrait casser l'idée même de la possibilité d'ouverture à tout le monde. Je veux que ce soit accessible à tout le monde et cela risquerait de freiner cela.

Je réfléchissais bien sur à sa proposition, je n'étais pas venue demander conseil pour ensuite rejeter ce qu'il proposait. Je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. Il est vrai que je ne connaissais pas suffisamment le réseau pour pouvoir me décider sur ce point là, mais pour l'instant je n'avais pas l'intention de rejoindre un groupe. Je comprenais aussi ce qu'il voulait dire par se sentir entouré, c'est vrai que cela pourrait aider mais les contreparties connues ne me satisfaisaient pas.

- Mais tu as raison, il faudrait au moins que je prenne contact avec elles, je ne peux pas faire ça sans prendre contact avec les principaux groupes. Puis, si cela doit aider tout le monde, cela les concerne aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Ven 21 Oct - 11:23

-Je n'aime pas vraiment l'eau non plus, ne t'en fait pas.

En effet si Warren avait su adorer cet élément dans lequel il se sentait si libre pendant son enfance, à l'adolescence ce liquide s'était révélé peu à peu comme étant un piège mortel pour son plumage, l'alourdissant et l'entrainant au fond après une ou deux minutes de combat pour rester en surface. Les plumes de Warren copiaient le modèle de l'aigle royal à quelques choses près, en tout cas d'un prédateur des grandes plaines et non d'un oiseau pêcheur, elles n'avaient donc pas cette imperméabilité qui lui permettaient de flotter. Une fois dans l'eau sans avoir pieds, Warren disposait de 120 secondes environ pour fournir l'effort extrême et sortir de l'eau avant de s'engluer inexorablement. Cette idée seule le fit frémir, finalement c'était une faiblesse très facile à provoquer, heureusement peu de ses ennemis voir aucun n'y avaient pensé jusque là, ou il s'était toujours rattrapé en vol avant la chute.

Le jeune homme sortit de ses sombres pensées abyssales lorsque Alix lui répondit sur un ton enthousiaste concernant sa bataille avec les escargots. Le mutant était un peu étonné et très intrigué mais pas dégoûté. Jamais sa comparse ne parviendrait à lui infliger ce sentiment si peu agréable, quoiqu'elle face, elle avait toujours cette vigueur qui la rendait encore plus belle. Le X-Man eut un petit rire en imaginant Alix sur un ring face à un escargot géant façon mutant Gastéropode. Mouais... Tâchant d'oublier les sottises que lui apportaient son imagination décidément bien fertile ces temps ci, pour ne pas dire "trop".

Comme le sujet redevenait sérieux, Warren chassa définitivement ses gamineries d'esprit et reprit contenance, ses sourcils se fronçant légèrement, montrant ainsi sa grande attention.

-Sage décision, en effet, rester indépendante pourquoi pas, mais autant se mettre d'accord avec les autres associations. On s'aide toujours, un genre de partenariat en somme. Pour le reste je comprends l'idée que tu as, c'est très idéaliste... Mais te connaissant, pas impossible. Je n'ai pas réussi personnellement alors je me suis rangé dans le groupe où je suis aujourd'hui.-Il remarqua soudain qu'un voisin de tablée tendait un peu trop l'oreille. L'ailé jeta un coup d'oeil rapide à Alix. Si leur complicité d'avant était toujours présente, et il semblait que ce soit le cas malgré le temps de séparation, elle comprendrait. Du coup il s'empressa de rajouter.- En effet, nous devons continuer de nous battre pour nos droits à nous autres euh... homosexuels! Quelque soit le nom de nos associations. Cette idée de dispensaire pour faire gratuitement la détection et de prévention du Sida est vraiment bonne. Ainsi tous de chaque horizon pourront venir sans que leurs proches ne sachent rien de leurs préférences... Pas de discrimination ainsi, et de la discrétion pour ceux qui le souhaite.

Ouf. Bon, il venait tout juste d'insinuer que Alix était lesbienne et lui gay mais bon, tout allait bien. Le thème correspondait à leurs machinations secrètes étant donné que l'homosexualité était encore mal vue quoique non répréhensible. L'homme se détourna assez dégoûté pour commenter le thème sans beaucoup de discrétion à sa femme. En plus ils s'étaient séparés des gêneurs trop dégoûtés pour en entendre plus. Sans compter que sa réponse, si on transformait les "homosexuels" en mutants et le "sida" en toute forme de maladie que n'importe quel porteur du gêne X pouvait contracter, ses paroles étaient véridiques. Le jeune homme crut entendre la voisine murmurer un "quel gâchis" de concert avec son mari lorsqu'il les regardaient avec une certaine envie désormais. L'homme admirant Alix et la femme louchant sur lui. Warren eut du mal à se retenir de sourire, cette situation quoique gênant l'amusait bien. A voir ce qu'Alix penserait de sa tournure de phrases.

Finissant sa brochette de coquilles saint-Jacques le mutant en coupa un morceau pour le mettre dans l'assiette d'Alix afin qu'elle puisse goûter -refusant toutefois les escargots par anticipation d'un regard presque... effrayé.- Sur le coup il aurait bien donné la becquée (xD) mais se rappelait qu'il était sensé être gay, donc pas de flirts. C'était frustrant mais justement, c'était drôle. Toutefois il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps. En effet l'oiseau avait décidé de séduire une fois de plus la panthère, enfin, c'était sûrement le contraire vu qu'Alix était une des seules femmes, voir la seule à avoir l'ascendant sur lui, mais dans tous les cas, pas question de la laisser s'échapper sans avoir au moins essayé... Surtout après les insinuations subtiles de cette dernière. Maintenant il fallait composer avec ce vieux couple de commères vicieuses, un défi de plus!

-Prenons le dessert ailleurs une fois que nous aurons fini, qu'en dis-tu?

Tenta-t-il de dire sur un ton détaché comme lorsqu'on parle à une amie sans arrières pensées. Certes Alix était une amie, mais il n'était pas sans arrières pensées cette fois, l'exercice était donc difficile mais drôlement excitant, et Warren espérait qu'avec son esprit tout en finesse Alix accepterait de jouer également. Jusqu'à où? La galanterie forçait le jeune homme à laisser la femme décider, lorsqu'elle souhaitait s'arrêter il cesserait tout avance voilé. Mais avouons le, après un si bon repas, il serait dommage de se priver de dessert.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 25 Oct - 16:34

J'adorais l'eau, nager, surtout que venant du sud de la France, au bord de l'eau, ne pas aimer était vraiment un crime ! Enfin, j'exagère, mais bon quand on a la chance de vivre juste à côté de la mer et de ne pas se baigner. Donc, je n'avais jamais détesté, ni même fuis l'eau, mais je ne m'étais jamais risquée à me mouiller en temps que panthère, connaissant la frilosité de certains félins face à l'eau, j'avais évité. Apparemment, Warren lui n'aimait pas non plus. J'en fus un peu étonnée avant de comprendre que vu ses ailes ce ne devait pas être super pratique pour nager. J'étais un peu désolée pour lui, même si j'ignorais si c'était juste son pouvoir qui l'empêchait de se baigner ou si c'est qu'il n'aimait vraiment pas l'eau, ce qui était aussi possible.

Me débattant quelque peu avec mes escargot, il sembla s'inquiéter du fait que je ne m'en sorte pas, il fallait juste un peu de temps, c'est tout. J'espérais que ma dégustation ne le dégoûtait pas, même si vu qu'il mangeait bien, il ne devait pas avoir de problème avec ça. Il eut un petit rire que je ne compris pas, mais ne s'expliquant pas sur ce rire, je décidais de ne pas relever et partis sur un autre sujet de conversation.

Nous parlions de la possibilité de m'attacher à un groupe ou à un autre, pour ne pas être seule et moins en danger. Cette idée m'était déjà venue, mais n'ayant pas trouvé de "camp" qui me convenait et pensant que l'appartenance à un groupe pourrait limiter ce que je voulais faire, je préférais continuer seule. Même si la possibilité de m'associer à d'autres groupes restait pas mal ancré dans mon esprit, pour l'instant, je n'avais qu'un lien avec les X-Men, par Warren, pour les autres je ne connaissais encore personne, ou alors sans le savoir.

Il accepta mes explications et exprima le fait que lui avait préféré se ranger dans un camp parce qu'il n'avait pas réussi seul. Je le comprenais, pour l'instant j'étais toujours partante, même si peut être qu'un jour je n'y arriverais pas et que je me rangerais, mais pour l'instant il n'en était pas question. D'un coup, il regarda à côté de nous et me jeta un coup d'oeil avant de reprendre en parlant... des homosexuels. Un instant je restais interloquée, puis je compris qu'il détournait l'attention et hochais gravement la tête. Je retenais un sourire énorme et faisait en sorte de ne rien laisser paraître.

A la suite de ses paroles, je jetais un léger coup d'oeil à côté et faillit éclater de rire quand je vis l'air étonné de nos voisins et surtout les regards qu'ils nous jetaient, regards qui cachaient assez peu leur air désolé devant nous qui étions finalement homos. Malgré tout, nous avions certes attiré l'attention, mais après ça, ils se détournèrent de nous pour parler d'autre chose. Donc, même si ils nous avaient rappelé de faire attention à nos paroles.

- C'est exactement pour ça que je cherche à le faire. Enfin, l'essentiel est de se battre pour qu'on puisse enfin se protéger et faire ce que ferait n'importe quel autre couple.

Je venais de confirmer que j'avais bien suivi ce qu'il avait dit et bien sur j'avais bien vu le manège de nos voisins. Mais cela ne m'avait pas spécialement déconcentré, même si j'avais eu très envie de rire. Je me doutais que de son côté Warren lui aussi avait du vouloir pas mal rire. J'étais moi aussi partie sur la comparaison des homos, car comme pour eux nous nous battions pour qu'on soit considéré comme les autres humains. Mais bon, pour les uns comme pour les autres c'était difficile.

Il déposa un morceau de sa dernière gambas dans mon assiette pour me faire gouter et je le remerciais, et alors que j'allais lui proposer un escargot, je croisais son regard, apeuré. D'accord j'allais garder mon plat pour moi. La prochaine fois je choisirais autre chose... Et oui je pensais déjà à une autre fois. Je pensais ne pas être la seule, mais avec nos dernières paroles, nous n'allions pas pouvoir trop flirter ici, mais c'était marrant. C'est sur que cela aurait été étrange de se mettre à le faire avec nos voisins qui ne devaient plus manquer une miette de notre conversation, vieux enquiquineurs, déjà qu'ils s'étaient bien rincés l'oeil.

Je terminais mes escargots avant d'attaquer la gambas qu'il m'avait laissé. Elle était très bonne et j'étais contente qu'il m'en ait laissé un bout. Il me proposa ensuite d'aller finir de manger ailleurs, histoire surement d'être tranquille.

- Bien sur, tu as un idée de l'endroit ?

Qu'allait-il proposer pour le dessert ? J'avais très envie de voir jusqu'où il irait et surtout où on allait aller. J'avais un léger sourire très engageant et j'attendais de voir. Je venais de finir de manger et j'attendais de savoir où on irait, quand le serveur revint pour savoir s'il pouvait débarrasser notre table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Sam 12 Nov - 18:52

-Allons-y

Répondit simplement le mutant ailé, content qu'elle le suive ailleurs mais également de retrouver sa complicité d'antan avec elle. En effet la jeune femme avait bien renchéri, de manière si subtile que le couple de commères ne doutait désormais plus que ces deux là avaient les hormones déréglées et comptaient aider leurs semblables à assoir leur domination sur le monde (xD). Dans tous les cas ils n'avaient pas tout à fait tort à quelques nuances prêts: premièrement c'était leur gêne qui était dérégler et ensuite ils voulaient simplement assoir leur droit de présence sur la planète, rien de mal en soit donc. Ah les humain/mutants et la tolérance, voilà un point qu'ils avaient tous en commun... L'intolérance! Combien de fois avait-il entendu de la discrimination au sein même de l'institut Charles Xavier? Pas à cause du gêne X (quoique parfois, quand l'individu était particulièrement desservi) mais à cause de l'allure, des vêtements, de la sexualité, du caractère; et c'était la même chose chez les gays qui méprisaient les hétéros, les blancs qui n'aimaient pas les noirs, les métissés qui ne supportaient pas d'autres métissés etc.

Enfin, quoiqu'il en soit, le côté humanitaire du X-Man avait ses limites, présentement après une discussion des plus intéressantes et des plus sérieuses il avait envie de passer à un sujet plus frivole avec son amie. Le jeune homme paya donc l'addition -c'était une évidence en soi- puis se dirigea vers la sortie. Désormais cette situation ne l'amusait plus beaucoup, il avait le désir de flirter avec la belle femme-panthère et son rôle d'homosexuel ne l'y aidait pas vraiment, c'était rageant d'autant plus qu'il avait cru s'apercevoir qu'Alix le suivait dans son petit jeu puisqu'elle ne refusait pas un dessert visiblement. Lorsqu'ils furent sortis sous le regard légèrement déçu du serveur qui aurait aimé les voir manger le reste du repas ici et soulagé du couple de commères, Warren se permit de frôler le bras de la belle, il l'avait fait de manière quasiment imperceptible, mais le connaissant elle devinerait peut-être son intention, et qui sait, répondrait-elle? N'insistant pas plus par galanterie car Alix était tout sauf un simple morceau de viande sur lequel on se jette; le jeune homme était bien décidé à la combler avant. Il s'arrêta devant un marchand de glace. Un repas simple mais bon ne pouvait pas se terminer autrement que dans cette échoppe où se vendaient tous les parfums imaginables de glaces.

Plus jeune Warren se rappelait regarder avec envie cette pièce aux atours modestes, il tirait sur la main de sa mère pour s'y rendre quand celle-ci le retenait pour le mener dans un restaurant 5 étoiles. Les autres enfants l'enviaient, il les enviaient pour cette ambiance simple et bonne enfant, ces glaces que sa mère jugeaient inaptes pour préserver la santé. Son opposition était telle face à cette nourriture qu'elle semblait perdre ce côté "ombre vide" et s'imposer pour une fois, ce qui la rendait impressionnante, de ce fait même adolescent Warren n'avait pas osé lui désobéir. Mais désormais il était adulte et sa pauvre mère était décédé tout comme son paternel. L'ange s'assit donc sur un tabouret, regardant pour une fois la rue du "bon côté" de la barrière; celui de la population "normale". Personne ne le regardait bizarrement, quoique, son manteau bien coupé et le fait qu'il ne l'enlève pas étonnait un peu mais sans plus. Il se sentait bien ainsi, ne pas être forcé de se tenir le dos bien droit, le corps à la perpendiculaire quasiment! Enfin tout de même il était correctement assis, et même de manière un peu plus classe que les autres par habitude et respect envers son invitée de marque.

-Cet endroit te convient-il?

Demanda-t-il en déroulant son bras pour inviter la demoiselle à s'assoir près de lui, il tira donc la chaise et se releva même après s'être excusé du regard. Il s'était tellement laissé aller à son bien être qu'il s'était assis avant la demoiselle. Oulala, ça ce n'était pas un bon point, pas du tout! Quel idiot, se détendre de cette manière, on aurait dit un rustre. Heureusement son côté X-Man l'avait un peu décoincé, son passage à l'institut faisant de lui une personne modeste et simple, mais ça n'empêchait pas son éducation de fils à papa de revenir le hanter de temps à autre.

Ces derniers temps, le mutant avait un peu perdu l'habitude pour séduire, il ne le faisait plus beaucoup, si volage était-il. Mais il y avait aussi une autre raison à sa maladresse soudaine: c'était Alix qu'il tentait de reconquérir, pas une jolie blonde qu'il aurait oublié le lendemain, si respectueux fut-il envers sa personne le temps de leur "rencontre". La femme-panthère avait une place bien plus importante que prévu dans son coeur. Son discours pour aider les mutants, sa force de caractère, son ambition-au sens positif- lui faisaient autant tourner la tête que son physique. L'avoir revu avait ravivé sa mémoire et les souvenirs de ses premiers émois de jeune Don Juan en herbe. Elle seule parmi ses conquêtes savait ce qui se cachait derrière le physique play boy un peu cliché-n'ayons pas peur de l'avouer- du fils à papa richissime et beau garçon. Elle savait que derrière l'aigle royal, il y avait un petit oisillon effrayé à l'idée de la perdre totalement malgré la distance qui les avait séparés pendant plus de 5 ans. Faire renaître d'autres souvenirs était risquer d'abîmer les anciens, mais pour l'instant ils étaient plutôt bien partis non? Tâchant de se détendre le jeune homme lui demanda d'un simple regard quelle glace elle aimerait, essayant de deviner si l'endroit lui plaisait ou non.

-Si tu as un peu de temps avant de te lancer dans cette conquête des esprits pour les changer, accepterais-tu que je te fasse visiter mon nouveau chez moi?


Bien entendu c'était un peu cavalier si l'on prenait ça au sens figuré du terme mais Warren respectait trop la jeune femme pour l'inviter de part cette phrase à visiter son lit. Non non, il souhaitait réellement lui montrer ses appartements, la décoration etc... Et après plus si affinités mais pour l'instant il ne pensait pas à cela, simplement à flirter un peu, à la retrouver.

-Et toi, où vis-tu désormais? Et que fais-tu comme travail? C'est vrai je connais tous tes projets mais sinon rien de ta vie... Est-ce que tu continues à pourvoir ton ancien poste? Est-ce que tu as déménagé?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mer 16 Nov - 21:04

Cette discussion avait étrangement tournée, ça m'énerve les gens qui ne peuvent pas s'occuper d'eux même plutôt que d'écouter ce que les autres ont à dire. Bon, cela avait amené un changement de façon de parler assez amusante, comme la tête qu'avaient fait les deux écouteurs. Finalement cela valait le détour ! Bon par contre, cela voulait dire qu'on était plus du tout tranquille et c'était plus embêtant.

Mais Warren me proposa d'aller manger le dessert ailleurs. J'étais tout à fait d'accord avec cela, on pourra enfin recommencer à parler sans faire attention à ce qu'on dit. Par contre, le serveur lui ne fut pas content de nous voir partir avant le dessert, mais il n'avait pas vraiment le choix, donc il devait bien faire avec. Warren paya, comme avant à chaque qu'on sortait, au départ, j'avais voulu payer un peu moi aussi, même si les convenances le voulaient ainsi, ce n'était pas une raison. Mais finalement, j'avais fini par accepter sa demande.

Il m'entraîna à l'extérieur et je respirais l'air frais du soir. Il faisait bon et la soirée était excellente, donc rien ne venait plus gâcher nos retrouvailles. Je sentis sa main me frôler le bras, pendant un instant, je me demandais pourquoi simplement me frôler, mais je me rappelais qu'il était très prévenant et évitait de prendre totalement les devants. Je passais alors mon bras autour du sien et me rapprochais un peu plus de lui. Il s'arrêta devant un marchand de glace et s'avança vers lui. Cela m'étonna car je ne m'attendais pas à me retrouver à cet endroit en sa compagnie. Je n'avais pas non plus une image totalement bourgeoise de lui, mais de là à l'imaginer aller manger à un simple marchand de glace... Enfin, il arrivait à me surprendre encore et j'aimais les glaces donc il n'y avait aucun problème. Il me demanda si cela me convenait.

- Cela me va très bien !

Il s'assit sur un tabouret et étonnement avant moi. Je souris, il avait réussi à se détendre assez pour en oublier ses bonnes manières. Il s'en rappela bien vite, se releva et me tira la chaise en m'invitant à m'asseoir. Je m'assis en lui souriant doucement pour lui montrer que je ne lui en voulais pas du tout. Je m'installais aussi confortablement que possible et vis que lui aussi était détendu. Je me doutais que ce n'était pas souvent que cela arrivait, au vu de ses obligations. Moi même j'étais toujours plus ou moins tendue quelle que soit les circonstances, mais là j'étais extrêmement bien, avec lui.

- Une glace vanille-fraise, s'il vous plait !

Je n'avais pas oublié qu'on était quand même venu pour prendre un dessert, non pas que j'ai très faim, mais qui dit non à une bonne glace ? Donc, lorsque que celui qui tenait l'établissement s'était discrètement approché pour voir ce qu'on voulait, je lui passais commande. Je me tournais ensuite vers Warren, lui demandant du regard ce qu'il voulait. Je pensais qu'il prendrait quelque chose de moins classique que moi. J'adorais ce mélange et si j'en avais l'occasion, je le prenais.

J'avais bien vite oublié sa "maladresse" à propos de son oubli et j'avais repensé à ses anciennes maladresses, il n'avait pas changé la dessus. Était-ce moi qui le mettait dans cet état ? Si oui, c'était plutôt flatteur. Il est vrai que l'un comme l'autre nous avions réussi à percer l'armure de l'autre et à voir qu'il était vraiment. Pourtant, cela s'était terminé et recommencer pouvait arriver à la fin, et pourtant c'était excitant et j'avais de retenter l'expérience. Il reprit la parole en me proposant d'aller voir son nouvel appartement si jamais j'avais le temps. Le temps, bien sur que je l'avais, si jamais personne ne m'appelait entre temps pour le boulot.

- Ça me ferait très plaisir ! Et puis, les gens peuvent bien attendre un soir de plus... Tu as déménagé, je ne savais pas. A quel endroit ?

J'étais curieuse de savoir où il était et comment était son appartement. Je n'avais pas une grande idée de ce que cela pourrait donner et quelle décoration il avait bien pu mettre. Je n'attachais pas énormément d'importance à cela, même si j'aimais bien faire des commentaires sur les choix et tout, mais n'ayant pas grand goût d'assortiment des couleurs, je n'étais pas une grande critique. tant que cela restait simple, j'aimais, pour le reste à voir au cas par cas.

Il me demanda alors sur moi, me demandant des nouvelles sur ma vie et sur mon travail. Peu de choses avaient changé depuis la dernière fois. Je n'avais pas déménagé et je n'avais pas changé de travail. Je n'avais pas renoué contact avec mes parents. Donc rien de bien nouveau, mis à part le fait d'avoir vécu quelques années de plus.

- Rien de bien différent, je n'ai pas déménagé, je travaille toujours comme policier et je n'ai pas monté en grade. J'aide de mon mieux les victimes et j'apprends à travailler avec certains de mes collègues qui ont l'esprit un peu trop obtus. C'est aussi pour ça que je ne changerais pas de métier, je peux aider en étant plus ouvert que d'autres. Sinon, et bien je sors pour me détendre un peu du boulot mais sinon je suis pas mal occupée par ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 20 Déc - 4:42

-New York, je suis resté dans la même ville mais j'ai changé d'appartement disons...

Warren se garda bien de dire qu'en réalité il avait gardé l'ancienne habitation en plus de celle-ci et qu'il avait aussi un "nid" douillet à Manatthan etc... Malgré l'ambiance clairement anti mutante son entreprise ne cessait de croître et le jeune homme avait commencé à effectuer quelques placements en cas de coups durs mais il ne souhaitait pas s'en vanter devant Alix. De plus tout ceci ne l'intéressait certainement pas. Le mutant ailé préférait largement parler de la belle jeune femme qui l'accompagnait dans ce lieu si exotique pour lui. Quelle étrangeté de côtoyer des gens des milieux sociaux moyens, enfin, à l'institut il en avait déjà l'habitude mais le lien commun, soit leur gêne X cachait cette différence alors qu'ici c'était notable. Angel avait l'impression de ne pas être à sa place et doublement, à cause de son statut social mais aussi de sa mutation. Heureusement pour ce dernier cas Alix l'accompagnait et il se sentait moins seul, moins... Intimidé? Oui parce que ça lui arrivait aussi de l'être!

Vu de l'extérieur Warren était le gros cliché du bel Américain bleu aux yeux blonds, à la plastique non pas parfaite certes mais très plaisante et riche avec ça...C'était donc amusant de voir ce fils à papa du célèbre promoteur du vaccin contre le gêne X à qui tout réussissait dans la vie avoir de légères angoisses dans un magasin de glaces. Il se concentra donc sur son interlocutrice qui lui expliquait que sa vie demeurait semblable à l'ancienne. Warren eut un petit sourire malicieux, le genre de sourire "colgate" au travers duquel seuls ses proches pouvait voir qu'il y avait bien plus comme beaucoup de tendresse et d'attention. Il écoutait plus que quiconque chacune des paroles d'Alix, sincèrement intéressé par son histoire et non uniquement par son joli petit derrière comme on pouvait se l'imaginer... Bien que ce soit également le cas, inutile de le nier évidemment.


- Alix qui n'est point policière ne serait plus vraiment mon Alix en même temps.

L'homme d'affaires hocha la tête comme pour affirmer ses propres dires, il pensait aussi qu'un poste de police sans cette femme-panthère forte et douce à la fois ne serait plus vraiment efficace, fonctionnant seulement à 20% de ses capacités mais il évita le compliment très cliché et à l'eau de rose comme dans tous ces romans français, se servant de la nécessité de passer commande pour noyer le poisson.

-Deux boules cassis pour moi je vous prie. Merci bien

Attrapant une petite cuillère en plastique qu'on voulut bien lui donner, Warren la planta délicatement dans une des boules pour la manger. Imaginer cet homme d'affaires ici était déjà dur mais alors le voir se jeter sur son cassis comme tout à chacun était impensable, c'était tout juste si une fois de plus le cliché ne le rattrapait pas avec le petit doigt en l'air pour manger délicatement sa boule de glace. Heureusement le petit doigt aristocratique resta sagement à sa place; n'empêchant pas la scène attachante et drôle à la fois de l'homme qui mangeait son dessert avec tant de classe. Mais ne prêtant aucune attention aux éventuels regards, imperturbable il continua tranquillement la discussion.

-Par contre je ne comprends absolument pas pourquoi ils ne te donnent pas une promotion... Je suis sûre que tu es exemplaire dans ton travail... Est-ce que tu le cherches aussi?

Histoire de savoir si Alix avait de l'ambition dans son travail, après tout les deux était compatible, il suffisait de le regarder lui, homme d'affaires parfois intraitable oui mais X-Man quand même! Et puis en ayant plus d'ascendance Alix pourrait mieux influencer ses collègues vers un chemin de tolérance ou des projets visant à aider et/ou intégrer des mutants pourquoi pas? Mais ça c'était à la jeune femme de le décider et jamais Warren ne la jugerait comme lâche si elle se refusait à monter en grade. Il trouvait cette femme très courageuse et savait que si elle ne souhaitait pas cette ascension. En revanche la raison pour laquelle on la refusait éventuellement restait incompréhensible à ses yeux. Il faut dire que charmé, Angel n'était plus tout à fait objectif et bien qu'il s'imagine plus ou moins mener la danse avec de légers frôlements et des sourires bien choisis, il se trompait certainement. Après tout c'était elle la panthère et lui le pauvre petit oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Jeu 19 Jan - 22:01

[HJ : Désolée pour l'attente et mon court rp.]

On en était à l'échange de nos vies pendant que nous étions séparés. Cela faisait du bien de constater que peu de choses avaient changé et que nous étions toujours aussi proche. Il avait laissé entendre qu'il avait changé d'appartement et je me demandais s'il habitait toujours dans le même coin. J'ignorais bien sur qu'il avait fait un investissement et même si je le savais cela ne m'aurais pas choquée, chacun faisait ce qu'il voulait de son argent et autant en profiter, surtout que je savais qu'il aidait certaines associations...

- D'accord.

Je n'allais pas plus loin dans mes paroles, à quoi bon, il ne semblait pas vouloir aller plus loin dans des explications et je ne m'intéressais pas vraiment à ses affaires. Car il y avait bien une chose que nous avions toujours fait : je ne me mêlais pas de ses affaires et de son entreprise -ça ne m'intéressait pas vraiment-, et lui ne se mêlait pas de mes affaires en cours ou de risques que je prenais -même s'il me disait de faire attention. Nous avions une relation saine et que j'avais beaucoup aimé, une raison de plus pour me demander pourquoi nous avions arrêté... Enfin, ce n'était pas le moment de revenir sur le passé et de toute façon c'était trop tard pour changer les choses, maintenant il fallait penser au présent et à l'avenir.

Il m'avait posé des questions sur ce que j'avais fait pendant ce temps. J'avais répondu que peu de choses avaient changé et que mes motivations n'avaient pas non plus changé. Cela ne sembla pas l'étonner outre mesure et en fit même la remarque. Venant de quelqu'un d'autre sa remarque sur le fait que j'étais "son" Alix aurait été mal prise, mais de lui, je savais que ce n'était pas de la possessivité mal placée de mâle macho, et donc je ne le prenais pas mal. Au contraire, j'aimais sentir qu'encore je lui plaisais, sauf si je me faisais des idées, mais pas mal de ce qui avait été dit me mettait sur cette voie.

Il finit par commander sa glace, lui choisissant le cassis, plutôt que le classique. Chacun ses goûts, moi je préférais les glaces moins exotiques. Enfin, il me demanda comment cela se faisait que je n'avais pas encore pris du galon avec le boulot que je fournissais. Je mangea un peu de ma glace avant de répondre, cela me permit de réfléchir un instant.

- Je pourrais chercher à monter en grade, mais j'ai fait en sorte que personne au boulot ne sache pour moi, enfin ceux qui savent sont des gens de confiance et je sais qu'ils ne me poseront pas de problèmes à ce sujet. Par contre, j'ignore tout des tests qui peuvent être fait et je tiens trop à mon métier et à ce que je peux faire grâce à lui pour tout risquer. Donc j'attends le moment propice et je vois venir.

Je me méfiais énormément des contrôles... La police ne faisait pas de quartier avec les mutants et j'étais bien placée pour le savoir. J'ignorais quand serait le bon moment, mais je pensais qu'il viendrait bien, un jour ou l'autre.

- Pour ce qui est de savoir si je ma demande serait acceptée, c'est possible, mais j'ai posé pas mal de problème à mes autres collègues, donc je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 7 Fév - 1:25

-Tu as bien raison, c'est réfléchi, mais qu'est-ce donc cette histoire de collègues à qui tu aurais posé des problèmes? Fais aussi attention... Avec cette nouvelle politique, nous sommes de moins en moins acceptés. Je t'en prie... Ton travail ne te protègeras pas s'ils savent. Ils peuvent te virer et encore, ce serait la chose la plus sympathique qu'ils feraient. Je sais que tu es prudente, mais je ne suis pas certain que ça suffira encore d'ici peu de temps.

Des soucis donc? La manière dont le disait Alix laissait même entendre qu'ils étaient plusieurs et que c'était elle l'auteure de ces derniers. Warren avait hâte d'en savoir un peu plus sur le sujet, il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour la policière bien que ce soit une personne très débrouillarde. La jeune femme intrépide semblait s'être mise dans une situation bien particulière et Angel ne la laisserait pas s'arrêter en si bon chemin dans ses confidences. A l'écoute, il plongea sa petite cuillère en plastique dans sa boule et en sortit un petit bout de glace pour la manger, se voyant mal tout simplement lécher le cornet, ce serait fort étrange pour lui si convenable. Non vraiment, certains gestes du quotidien lui étaient tout à fait étranger, et cela laissait perplexe quelques clients qui regardait l'étrange couple qu'il formait. Car cette fois Alix et Warren devaient bel et bien passer pour deux hétéros qui sortent ensemble. Tant qu'on ne serinait pas aux gens que l'on était gay, ces derniers pensaient forcément qu'un garçon et une fille, surtout s'ils n'étaient pas trop mal fichus étaient ensemble. Retournement de situation curieux mais tout aussi embarrassant que les gêneurs du restaurant.

Toutes ces observations, le X-Man l'avait fait avec la moitié de ses sens, gardant le reste pour son amie qui devait vite lui raconter ses soucis pour qu'il l'aide au possible. Le jeune homme la savait pourvue de défenses, elle n'était pas une petite brebis innocente égarée mais ça ne l'empêchait pas de vouloir lui porter secours, si cette dernière vivait mal l'ambiance de son travail, même si c'était "de sa faute" selon le sous entendu de ses paroles. Si cela se trouvait, Alix s'était juste mal exprimée et c'était ses collègues qui lui faisaient des misères, chose que Warren, protecteur n'accepterait pas.

Chassant d'un regard glacé les yeux curieux, le mutant soupira, en effet 5 secondes plus tard les vautours étaient de nouveau là, s'ennuyant et rôdant donc autour de ce couple qui semblait un peu plus intéressant que le reste, comme s'ils voulaient absolument regarder un film en dévorant leur glace.

-Tu veux qu'on aille chez moi? J'en ai assez de cet endroit, et je t'avouerai que je n'ai pas envie de retourner à l'entreprise, on va sûrement m'agresser pour toutes sortes de questions, bien que j'ai signifié avoir pris mon après midi.

Warren préférait être direct avec Alix, après tout ce n'était pas une vierge effarouchée non plus, et puis surtout elle devait savoir qu'il la respectait trop pour l'inviter simplement à coucher avec lui alors qu'elle était en pleine confidence juste avant. Le mutant ailé lui proposait simplement cette idée pour qu'ils soient enfin tranquilles, à l'abri des regards et puissent réellement se retrouver. Le charme qu'il avait trouvé à cet endroit s'était évaporé, même sa glace au cassis lui paraissait fade; non pas qu'il se plaise spécialement dans le luxe- d'ailleurs il souhaitait se rendre dans son appartement le plus proche assez sobre, malgré quelques signes évidents de richesse- mais au moins, la technologie les protégeait un temps soit peu... Porte fermée à clé avec un code digital en plus, murs insonorisés, double vitrage coupant le bruit extérieur si on l'actionnait et permettait de garder une conversation tranquille... Un home cinéma, un grand sofa pour se reposer au chaud tout en regardant la télé et un lit dont le matelas était chauffant. Tout ce confort caché par une apparence d'appart plutôt modeste quoique bien agencé. Warren rien que d'y pensé se sentait rempli de félicité, encore plus si Alix acceptait.

Le jeune homme avait avant tout dans l'idée qu'ils discutent, bien sûr il désirait la mutante, évidemment qu'il apprécierait lui faire l'amour, n'avait-ils pas gentiment commencé à flirter précédemment? Il ne fallait pas se voiler la face et être hypocrite, néanmoins là, tout de suite, son désir était de retrouver une amie et de l'aider si besoin était. Cependant Warren ne dit rien de tout cela, il ne rassura pas Alix comme il l'aurait fait avec une autre femme qu'il voulait simplement aider. Ce serait une insulte à son intelligence, à son empathie, à leur complicité... Et puis c'était peut-être aussi un petit test pour voir si justement, malgré les apparences cette dite complicité ne s'était pas légèrement émoussée.

Que pouvait-il faire pour la conseiller à propos de sa mutation? Son amie était exposée, après tout le gouvernement ne voulait sûrement pas de mutants dans SES forces de police! Et que se passerait-il si un jour, on demandait à la femme panthère d'arrêter les siens qu'elle aimait tant aider, pour qui elle se battait chaque jour à ses risques et périls? Seulement quitter ce boulot qu'elle aimait tant était impossible, et lui à part lui proposer un poste dans son entreprise ne pouvait rien faire. Le souci était que cette profession était une passion pour Alix, pas juste de quoi finir ses fins de mois, ainsi son éventuelle proposition ne servirait à rien. Tout ceci l'angoissait soudain, malgré son masque de neutralité, il était réellement inquiet. Toute cette situation était un cercle vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Jeu 8 Mar - 21:37

J'avais eu pas mal d'altercations avec mes collègues concernant la question mutante et même si au premier abord j'évitais que la question ne dérive directement là dessus, je ne pouvais rester sans rien faire pendant qu'un mutant avait des problèmes juste par ce qu'il en était un. On ne pouvait pas dire que cela plaisait à beaucoup, bien au contraire. Heureusement, je passait pour une pro-mutante et c'était tout. Pour l'instant, ça marchait, mais je savais bien qu'un jour je risquais de perdre le contrôle en présence de mes collègues et cela finirait surement mal. Je les connaissais suffisamment bien pour savoir qu'ils ne me feraient pas de cadeaux si j'avais le malheur de leur montrer. Mais j'étais prudente.

- Il se trouve que nous n'avons pas la même vision du monde, ils ont tendance à s'acharner contre certaines personnes sans raison valable et je fais en sorte qu'ils arrêtent. Et ça leur déplaît... Je posais ensuite ma main sur la sienne, sensible à son inquiétude alors que j'aurais surement envoyé quelqu'un d'autre paître. Ne t'inquiète pas ! Je suis méfiante et je fais attention. Je sais très bien que si jamais ils l'apprenaient je ne serais pas à l'abris bien au contraire...

Je savais bien que cela ne suffirait pas ad vitam eternam, mais pour l'instant je vivais avec et le peu de personnes au courant ne m'avait pas trahie. J'étais toujours sur les nerfs, de peur de faire une bêtise et cela aussi était dangereux, mais j'avais appris à supporter et laisser couler. C'était d'ailleurs la première chose que j'avais voulu apprendre, pour ne pas me laisser une nouvelle fois submerger par mon pouvoir et laisser l'animal prendre le contrôle. Je m'étais battue pour cela... Ou plutôt, je m'étais faite battre, j'avais subit les cours de boxe pour apprendre à me retenir et même si j'avais souvent faillit tuer mon prof, j'avais beaucoup appris.

- Je sais que la situation est dangereuse pour nous aujourd'hui, mais je ne vais pas rester enfermée chez pour ça et je ne prends pas plus de risque dans mon métier que dans un autre. Seule la réaction pourrait être plus... forte. Et encore, on ne sait pas.

Bien sur, on ne pouvait pas être tranquille dans cette ville plus de deux minutes, chacun s'occupant de ce que faisait l'autre, on n'avait pas d'intimité. Notre couple sembla une nouvelle fois attirer l'attention des passants et de nos voisins. C'est dans ces cas-là que je regrettais ma France. Certes chez tout le monde ou presque se connaissait, mais on fichait la paix et s'il y avait un problème, il y avait toujours quelqu'un pour aider. Aujourd'hui c'était étonnant la différence entre la curiosité des gens et la non intervention lorsqu'il y avait un problème. Je reçu donc la proposition de Warren avec joie.

- Bien volontiers ! J'ai aussi envie d'un peu de calme. Et c'est avec plaisir que je t'éviterais des attaques.

J'accompagnais mes paroles d'un sourire charmeur. Pas besoin d'être télépathe pour savoir qu'il n'avait pas vraiment envie que la journée se termine et je devais avouer que moi non plus. Ces retrouvailles avaient été une bonne idée, même si à la base ce n'était pas vraiment pour cela que j'avais fait ça, mais cela faisait plaisir. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre avec son appartement, je savais qu'il n'aimait pas le grandiose, mais qu'il vivait quand même très bien. Donc ça serait une surprise totale et j'aimais bien les surprises, tant que ça ne serait pas contre moi, cela allait.

Me faisais-je des idées sur sa proposition ? Aucune, nous avions dépassé le stade des invitations masquées et je ne l'imaginais pas me sauter dessus dès le pas de la porte passé. Pas après notre discussion. Certes, nous avions flirté, mais, même si cela avait été volontaire, les choses n'allaient pas repartir aussi vite. Ni pour l'un, ni pour l'autre. Peut être plus tard, quand ce ne serait plus des retrouvailles et des discussions aussi sérieuses.

Je vis l'inquiétude marquer ses traits et souris doucement. Était-ce pour cela que nous nous étions quittés ? Parce que j'avais peur de cela, de cette inquiétude, de la perdre, de le perdre lui aussi... J'avais été en quelque sorte abandonnée par mes parents au moment où j'avais besoin d'eux. Cela laissait des traces, qui ne s'effaceraient jamais. Il fallait juste que j'apprenne à vivre avec et à refaire confiance aux gens. Il avait été l'une des premières personnes à permettre cela et c'était peut être aussi pour cela que j'avais eu peur, peur de m'engager encore plus. Sauf que je n'avais pas vu, pas voulu voir à quel point j'étais déjà engagée, sentimentalement et qu'il était trop tard.

- On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ex_Warren Worthington


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Dans son entreprise ou dans l'institut pour mutants.
Clan : Xmen
Age du personnage : 25 Ans
Pouvoirs : Vol/ Régénération
Profession : Principal actionnaire et PDG de Worthington Industries, X-Man, professeur de vol et d'économie.
Points de rp : 66

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Dim 18 Mar - 5:38

-Je comprends, et puis tu m'as l'air d'avoir pris de bonnes dispositions, ce qui ne m'étonne pas car tu es une fille intelligente. Je vais donc délaisser cet excès sur-protecteur, pour ta plus grande joie je n'en doute pas...

Warren savait que son amie n'aimait pas qu'on s'inquiète pour elle, enfin tout du moins il croyait se souvenir que la femme panthère était de ce genre là. Malheureusement il avait oublié certains accès de sa personnalité, si proche de sa personne fut-il. Le temps avait passé, l'eau avait coulé, l'art s'était noyé dans les méandres d'une violence de plus en plus présente, leur amour n'avait pas périt, pourvu d'une mutation lui permettant de surnager dans ces eaux troubles mais le pauvre en avait bel et bien prit un coup. Un coup de vieux également! 5 ans que les deux jeunes gens n'avaient pas pris contact. Désormais Alix abordait la trentaine si Angel se souvenait bien alors que lui avait l'âge que la jeune femme avait quand ils s'étaient rencontrés.

Répondant à l'incitation verbale de la policière le jeune homme la mena à ses appartements, exerçant une pression à la fois douce et ferme sur son bras. Il était content de vivre près de cette boutique, ainsi tous deux avaient la possibilité de rentrer à pied sans qu'il ne soit forcé de montrer ostensiblement tous ses biens comme une grosse voiture amenée par un chauffeur. Par contre il téléphona effectivement à l'un d'eux pour récupérer celle qui était restée près du restaurant ou de son entreprise, il ne savait plus trop. Quand on était aussi riche que Warren, que l'on soit modeste ou non, on était très capable de perdre une voiture car on perdait vite le sens de la valeur réelle des choses, surtout avec une fille comme Alix.

Quoiqu'il en soit, le jeune homme l'amena dans un appartement à lui très simple bien que le Design soit moderne. Il avait été fait par un type renommé qui avait cherché selon les demandes de l'ange à rendre l'endroit fonctionnel. Ce n'était pas froid comme certains lieux tous de noir et blanc car les meubles étaient en bois mais ça restait très sobre. Quelques photos de paysages résidaient ici et là tandis que le salon s'ouvrait sur une immense baie vitrée offrant une vue imprenable sur les cieux, pareillement dans la chambre si jamais la policière décidait d'y aller. Le ciel était une partie intégrante de la vie d'Angel, ne pas le voir était difficile pour lui, c'était pourquoi dans son bureau, dans ses appartements ou chez les X-Men il avait toujours une magnifique vue du genre.

-Tu veux boire quelque chose? Tu n'as qu'a demander, j'ai à peu près tout dans le mini bar. Pareil pour la nourriture dans le frigidaire bien que je pense que tu n'aies plus faim après le restaurant et cette glacerie. Mais surtout sers toi sans hésiter ou plutôt demande moi, je me ferai un plaisir de te servir. Considère que je suis là pour ça.

Angel se faisait volontairement domestique, il sourit, sachant qu'il s'exposait à des risques mais peu importe, le jeune homme souhaitait se plier en 4 pour Alix. Elle n'était pas une de ces greluches qu'il avait déjà séduit parfois pour une soirée agréable et facile. Il lui suffisait de montrer un appartement bien clinquant, de lui faire servir du champagne par un employé pour que la fille se déshabille. La policière était très intelligente, forte mais également sensible à sa manière. Que ce soit amicalement parlant ou pourquoi pas, pour obtenir quelques faveurs amoureuses -mais l'amitié comptait avant tout- Warren voulait la reconquérir pas à pas.

-Tu te souviens? Notre première rencontre... C'était dans ton appartement ou le mien?

Le blond ne se rappelait plus de cela et acceptait de l'avouer car il est vrai qu'il avait eu autre chose à penser lors de ce soir où ça avait été sa première fois. D'autres femmes avaient suivi, il avait pris conscience de son potentiel, même sa mutation aidait à séduire la plupart du temps... Donc il avait enchaîné, ne parvenant jamais à obtenir les filles dont il était réellement amoureux comme Jean ou Psylocke bien qu'il n'ait pas eu que des femelles stupides dans sa couche non plus et qu'il n'avait par principe, jamais touché à ses secrétaires. Oui, monsieur était un Don Juan qui préférait les histoires d'un soir mais cela ne l'empêchait pas d'avoir des principes et ça il le devait beaucoup à Alix qui lui avait apprit le respect des femmes.

-A vrai dire, au risque de paraître fort peu cavalier, je m'étonne que tu n'aies personne... A moins que ce ne soit parce qu'aucun garçon ne soit au niveau, ce qui serait déjà plus logique.

Fit-il en souriant, ne pouvant s'empêcher intérieurement de se demander s'il était lui à la hauteur bien que cette réplique avait été principalement donné pour montrer son inquiétude, et aussi sa tristesse un peu. Ni Alix qui était pourtant splendide et intelligente, ni lui qui semblait avoir "tout" pour réussir n'avaient pu trouver l'amour en 5 ans, c'était un peu dommage bien qu'il soit heureux d'un autre côté; parce qu'ainsi libres, ils pouvaient se retrouver seuls dans un appartement sans qu'on ne leur reproche quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alix Pascale
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 23/02/2011
Localisation : Quelque part en ville
Clan : neutre
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : Métamorphose et mentalité panthère.Sens hyper-développés.
Profession : Simple flic
Points de rp : 111

MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   Mar 17 Avr - 20:04

A sa dernière phrase, je baissais légèrement la tête en souriant. Il ne savait pas à quel point il était dans le vrai. J'avais beaucoup de mal avec le protectionnisme, quand il était tourné vers moi, j'avais toujours peur quand quelqu'un s'approchait trop de moi. Je savais déjà que toutes les protections que j'avais mis en place avait fléchie avec lui et j'avais laissé entrevoir plus que ce que je n'aurais pu penser. Pour une fois, cela ne me faisait pas peur, je le connaissais et pour l'instant nous n'étions qu'amis. De toute façon, j'aurais tout le temps de m'en inquiéter plus tard. Je ne me rendais pas compte que c'était encore lui qui avait réussi à gagner ma confiance.

Je relevais le regard vers lui alors qu'il me proposait de rejoindre son appartement. J'acceptais avec plaisir, contente qu'on puisse enfin être un peu tranquille. Apparemment, son appartement n'était pas loin et nous pûmes aller à pied jusque là. Il passa alors un coup de fil pour qu'on aille chercher sa voiture. Je fus amusée par son hésitation sur la position de cette dernière mais ne fis aucune remarque à ce sujet. Je m'imaginais mal perdre la mienne, même si j'étais parfois un peu tête en l'air, mais c'était surtout pour de petites choses.

Nous arrivâmes finalement et mon regard fut directement attiré par la grande baie vitrée. Je savais qu'il aimait avoir une pleine vue sur le ciel, contre coup de son pouvoir. Moi aussi j'aimais bien ce genre de vue, même si c'était surtout pour ne pas me sentir enfermée, prisonnière, à cause de mon pouvoir aussi, un animal n'aime pas être pris au piège ! Je remarquais ensuite la pièce, joliment sobrement décorée, j'aimais bien le style simple et pourtant travaillé. Je fus tout de même étonnée de ne trouver que des paysages en photos sur les murs. Pourtant, même s'il était célibataire, il avait bien des amis... Je fus ramenée sur terre par sa proposition.

- Non, rien à manger merci ! Par contre, je prendrais bien quelque chose à boire. Je lui lançais un regard très amusé en sachant que sa proposition le mettait en danger, en quelque sorte, mais pas maintenant. Choisis !

Petit test ? Non ! Juste une taquinerie. Je lui souris, amusée, avant de me diriger vers lui pendant qu'il reprenait la parole. Mes yeux brillèrent en repensant à ce moment, comment ne pas m'en souvenir ? Je ne risquais pas de l'oublier, c'était marqué très fortement dans mon esprit. Je réfléchis à sa question, chez qui était-ce ? J'avouais que j'eus du mal à m'en souvenir. J'avais à ce moment là autre chose à penser que le lieu.

- Bien sur que je m'en rappelle ! Par contre... je dois t'avouer que moi aussi je sèche. Mais ce n'est pas très important ! Le reste était inoubliable.

J'étais totalement sincère, je ne cherchais pas à le brosser dans le sens du poil -des plumes ?- juste à partager des souvenirs heureux. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vécu cela, à cette époque. Il était le premier homme à avoir vraiment percé mes défenses. Cela avait été une bouffée d'air frais dans ma vie. Une volonté de réapprendre à vivre, heureuse et épanouie. Pourquoi cela s'était fini ? Par peur, peut être... Je souris à sa question, de sa part, ce n'était pas cavalier, je ne le prenais pas mal.

- Je dois t'avouer que j'ai du mal à laisser véritablement entrer quelqu'un dans ma vie. Ce qui ne facilite pas la tâche. Pour ce qui est d'être à la hauteur, je ne pense pas que ce soit le problème. A moins que je ne sois difficile !

Je souris sur ma dernière phrase, une petite note d'amusement. Je ne savais pas vraiment, pendant mon adolescence, je n'avais pas eu de véritable relation, à cause de mes pouvoirs. Après, j'étais trop en colère contre le monde et trop refermée pour cela. Alors je n'avais pas de véritable expérience amoureuse. J'avais bien sur eu des relations, avant Warren et après lui, mais jamais rien de grand.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Warren] Demande d'aide et retrouvailles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-