Partagez | 
 

 Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Jeu 11 Nov - 18:54

Je venais tout juste d’arriver en ville, je ne savais pas ou loger et je ne connaissais personne ici. J’avais roulé toute la nuit et j’avais abandonnée la voiture que j’avais empruntée à 5 kilomètres de là ou j’ai pris une chambre pour ne pas que l’on me remarque. J’ai pris une chambre dans ce Motel complètement pourri ou je n’ai pas pu fermer l’œil. J’ai eu beau me retourner dans tous les sens, changer de position une vingtaine de fois, prendre un deuxième oreiller, je n’y parvenais pas. Je n’avais aucune envie de dormir mais j’avais fait un long voyage et je savais que dormir me ferait le plus grand bien mais je n’y étais pas parvenue. J’avais fini par prendre une douche, enfiler des vêtements, prendre une de ces bouteilles dans le frigo de la chambre et me diriger dans un endroit un peu plus fréquenter que mon Motel pourrit. J’avais réfléchi à l’éventuelle possibilité de trouver un travail pas très loin et dans mes cordes. Ce qui risquait de ne pas être si facile que ça.

Il faisait nuit, le ciel était couvert et j’avais comme à mon habitude atrocement froid. Il pleuvait de petites gouttes mais rien de bien désagréable jusque là. Je marchais dans les rues sombres à la recherche d’un minimum de compagnie. Je me dirigeais, je ne sais ou, à l’aide de la musique qui provenait d’un bar non loin d’ici. Je portais une veste en cuir, un jean et mes Ray Ban, assurément, car sans elles, je ne serais pas arrivée jusqu’ici vivante. Je me trouvais maintenant devant les portes d’un bar, le Coyote Ugly, il n’avait pas l’air si mal . Je me décida d’entrer en espérant que le videur ne me trouvera pas douteuse et ne me demandera pas d’ôter mes lunettes car dans ce cas là, je devrai décamper au plus vite.

Je ne vis pas de sorteur c‘était « Tant mieux ». Bon, il est vrai que vu de l’extérieur cela n’avait pas l’air si mal mais une fois à l’intérieur c’était plein de toxicomanes, d’ivrognes et de gens qu’on aurait pas envie de croiser seul dans une ruelle la nuit. Il y avait aussi ces filles qui dansaient à moitié nue, ça par contre, j’appréciais. Non pas que j’ai des attirances pour les femmes, n’y pensé pas, mais ma mère était stripteaseuse et je me suis dit il y a peu que je chercherais sans doute à me trouver un job dans ce genre pour pouvoir me payer autre chose que des chambres pourries dans des Motel miteux. Bref, j’avais toujours mal jugé ma mère mais au final, elle avait un métier comme les autres, à peu de choses prêt. J’avançais, prudente, tout en jetant un œil discret autour de moi et je finis par me choisir une table dans un coin. Je mis ma veste sur la chaise et me commanda un verre de vodka. La table venait sans doute d’être libérée, il y avait encore un cendrier avec quelques mégots encore chauds et deux bouteilles, des bières, complètement vides. Évidemment. J’attendais, je jetais un œil de temps en temps sur les hommes qui entraient et sortaient. Si aucun ne se présenterait, j’irais moi-même en dégoter un.

La musique allait assez fort mais il était encore possible de s’entendre penser, s’entendre parler par contre c’était tout autre chose. J’avais un coude appuyé sur la table, j’y reposais ma tête, dans l’autre main une cigarette et sur la table mon deuxième verre de vodka venait d’être servit. Je réglais directement la note car s’il se passait quelque chose d’inattendu, je pourrai ainsi filer en toute discrétion et je pourrai ainsi revenir dans ce bar en évitant les ennuis comme j’ai l’habitude de m’en faire. Je commençais déjà à être mécontente, je ne trouvais aucune future victime et encore moins un gars mignon. Mon dieu, ces hommes avaient pratiquement tous l’air de pouvoir être mon père. Il est vrai que j’étais bonne joueuse mais je n’avais pas envie de jouer des mes charmes avec un vieux poivrot, pas aujourd’hui. Je réfléchissais aussi à l’idée de travailler ici, mais de toute façon je ne savais pas à qui en parler. De plus, je venais tout juste de débarquer et je ne pense pas qu’on laisserai n’importe qui travailler ici. Je jetais un œil aux filles qui dansaient et me perdais dans mes pensées.



Dernière édition par Kaleigh Keiko le Lun 22 Nov - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Ven 12 Nov - 17:40

    Ajustant le col de sa veste afin d'éviter de trop se mouiller pendant cette froide nuit, John se rendait, comme chaque vendredi soir, vers le Coyote Ugly. Ce même endroit où chaque nuit de la semaine il travaillait en tant que barman depuis qu'Emma lui avait laissée sa chance. S'il était un endroit à New York où il ne se faisait pas bon de se promener - quel que soit l'heure ! - c'était bien Hell's Kitchen. Et c'était pour cela que John appréciait le plus cet endroit, après le Dakota building. Ce n'est pas ici qu'un policier ferait une ronde avec pour seule arme une matraque. Ici s'il y avait une ronde c'était en fourgonnette et seulement lorsqu'il y avait des problèmes... en somme ce n'étaient pas des vraiment des rondes, et ça arrangeait John, recherché depuis bientôt 5 ans par les autorités au même titre que ses homologues damnés : moins il voyait de policiers plus il se sentait en sécurité... et franchement, il avait de quoi se défendre.

    Cette nuit il ne croisa pas un seul camé en manque au ton agressif, pas un voleur à la sauvette, ni même la moindre trace bande de gamins en manque de sensations, ou en tout cas aucune de ces personnes ne s'approchèrent de lui. Ce genre de moments étaient rares et à savourer. En voyant au loin les néons du Coyotes Ugly, John ralentit le pas. Il regarda autour, les rares personnes qui passaient rapidement dans ces rues mal famées, la nuit il était sûr que personne ne le reconnaitrait. De toute façon la photo de l'avis de recherche datait de ses 17 ans, il avait bien changé depuis, même si pour autant il n'allait pas faire ses emplettes dans le centre commercial en short et T-shirt.


    Il ouvrit d'un air nonchalant la porte du night club et salua de loin Crystal, une des coyote girl qui avait prit sa place de barman pour la nuit. Ha ! le Coyote Ugly... cette ambiance à lui, cette chaleur climatisée transcendant la froideur du dehors, ses clients à lui qui ne posaient aucune questions, ils voulaient juste passer le temps, ou oublier pour certains... Que rêver de mieux ? Il prit sa place habituelle dans une table à la limite du bar et commanda, comme d'habitude, un martini dont seules les serveuses du Coyotes Ugly connaissaient la recette exacte. Puis il se tourna la scène où se produisait avec toute sa grâce Amber. Ceux qui disaient que le striptease/défeuillage était obscène, ceux là n'avaient décidément rien comprit. On ne peut s'improviser strip-teaseuse du jour au lendemain, c'est un art, et comme tous les arts il demandait de l'exercice, peut-être plus affriolant que les sessions d'expressions scéniques philosophiques du bar d'à côté, mais de l'art tout de même ! De plus Emma Frost n'était pas une proxénète, on regarde, mais on ne touche pas. Lorsque cette règle était violée on se frottait au videur, et le videur ici étant Victor Creed, alias Dent De Sabre, donc ce genre de problèmes n'arrivaient pour ainsi dire jamais.

    Après avoir admiré les courbes de la danseuse, il balada ses yeux vers les clients d'aujourd'hui. Il y avait du monde, mais c'était normal pour un vendredi soir, la plupart du temps les tables étaient occupées par une personne seulement, parfois on voyait deux business man discutant en toute intimité grâce au volume de la musique d'ambiance et à la localisation du night club qui conférait la tranquillité pour peu qu'on puisse y arriver en un seul morceau. Ici on ne posait pas de questions pour peu qu'on suivait les règles, et cela plaisait beaucoup. En tournant vers sa gauche il s'étonna de voir une femme, non pas que celles ci étaient interdites d'entrée, au contraire libres à elles d'y venir, mais au coins, cernée par ces hommes dans leur boisson, ca changeait d'habitude. Il crut un instant croiser son regard, enfin, quel regard ? Elle avait des lunettes, donc finalement il oublia cette impression. Enfin, Il se tourna vers son verre et l'entama.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Ven 12 Nov - 18:26

Cela faisait un petit moment que j’étais là, assise, à boire ma vodka, seule. Cet endroit était très bien en fin de compte. Le Coyote Ugly. Pourquoi ce nom? J’avais trainé dans pas mal de bars mais jamais un comme celui là, enfin si mais celui la était différent. Il n’y avait pas encore eut de bagarre générale comme il peut y en avoir souvent dans les autres bars de ce genre et l’ambiance n’était pas si mal. Personne n’avait encore attiré mon regard, je me perdais dans mes pensées en regardant ces filles et la serveuse qui se trouvait au bar. Mais mon attention fut vite attirée par cet homme qui venait d’entrer à l’instant même. Sa veste était mouillée, il devait pleuvoir plus que tout à l’heure et je détestais déjà l’idée de devoir sortir à un moment ou un autre. Il s‘avançait, il passa devant moi sans me voir, il semblait habitué à cet endroit et alla s’asseoir à une table non loin du bar. Il commanda quelque chose et jeta un œil autour de lui. Je le fixais mais il ne pouvait pas me voir étant donné que j’avais mes lunettes. Il croisa mon regard mais détourna celui-ci juste après et se replongea alors dans sa boisson. Cela ne se serait pas passé comme ça si je n’avais pas ces lunettes, j’étais bien contente encore une fois de les avoir. Jamais je n’aurais pu sortir sans elles. Je remercie l’inventeur des lunettes de soleil. Je souris bêtement toute seule. S’il y avait une seule personne capable de lire dans mes pensées là maintenant il devait bien rire. Mes pensées. Des couloirs plus tortueux les uns que les autres… Bref.

J’étais hésitante, et méfiante. Il n’était pas laid garçon et c’était jouable. Enfin… jouable.. Les hommes qui se trouvaient dans ce bar avaient tous l’air étrange et je devrais rester prudente. Je pris une cigarette et la fuma tout en regardant cet homme qui ne pouvait pas remarquer. Il n’avait pas l’air bien vieux et avait l’air d’être venu seul. J’espérais. Lorsque j’eu terminé ma cigarette, je l’écrasa dans le cendrier. Je pris mon verre et le termina d’une traite sans le quitter des yeux, analysant ses moindres gestes. Je déposa mon verra. J’aimais ça la vodka cela me rappelait ma mère, bien qu’elle n’était qu’un très mauvais et lointain souvenir. Je pris une grande respiration très discrète avant de prendre ma veste et de me diriger vers ce jeune homme. J’avançais doucement tout en regardant autour de moi très secrètement masquée sous mes lunettes. Je m’arrêta net en milieu de parcours et réfléchis à deux fois. Il attendait peut être quelqu’un ou connaissait surement beaucoup de monde. Il attendait surement quelqu’un ou venait surement pour quelqu’un autrement il ne serait pas là. Non, non, j’allais au bar me pris un autre verre de vodka et me retourna dans sa direction. Allez ma grande, maintenant on y va. Tant qu’il ne voit pas tes yeux ça devrait bien se passer, du moins essayions de rester positive. Je pris la chaise et y déposa ma veste. Je m’assis à coté de lui me retournant ainsi dans sa direction. J’esquissais un sourire tout en le regardant afin de lui poser cette question ridicule mais tout de même importante.


- « Cette place est libre? » dis-je toujours avec le même sourire.

Il n’avait pas intérêt à me donner la réponse que je ne voulais absolument pas entendre car j’avais déjà poser mes fesses sur cette chaise et j’étais déjà installée confortablement. De plus, je n’avais aucune envie de prendre ma veste que je venais de déposer sur cette chaise et de repartir à la table ou j’étais tout à l’heure. La table ou j’étais juste avant, était très éloignée et j’avais froid là bas toute seule. Je préférais sentir la chaleur de tout ces gens je me sentais beaucoup mieux. J’espérais qu’il ne me remballe pas et qu’il me réponde aussi. Je fixais son verre et ses mains en attendant une réponse. C’était très incommodant cet instant, l’instant ou l’on attend une réponse, cela paraît durer une éternité et on attend en espérant ne pas être tombé sur un con. Enfin, la grande majorité des hommes est faite de cons. J'espère maintenant qu'il sortira un peu du lot ce que je dont je doute très fortement... De plus, je suis certaine qu'il devait me trouver bizarre. Je porte des lunettes de soleil dans un bar et qui plus est la nuit..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 13 Nov - 12:48

    Pour John le Coyote Ugly était bien le dernier endroit pour faire des rencontres. Et pourtant quelques secondes après s'être plongé dans son verre de Martini façon Vesper, la même femme qu'il venait d'observer se présenta à lui. Elle lui demanda si elle pouvait s'assoir, même si elle avait prit les devant depuis trois ou quartes secondes en prenant une chaise à côté de Pyro qui pendant un instant la laissa prendre son aise. Elle n'était pas moche, loin de là. Elle avait un côté "excentrique", avec ces lunettes de soleil en pleine nuit, mais John aimait le suspens, il prit donc son temps pour répondre. Il reposa doucement son verre, le sourire au coin des lèvres, puis se tourna enfin pour faire volte face à la confiante-aux-lunettes.
    -J'ai l'impression que oui.

    Pour avoir autant de cran pour venir jusqu'ici, il aurait été bête de penser qu'un simple non suffisait, donc autant faire avec ! Le plus important étant qu'elle ne le reconnaisse pas, sinon il faudrait trouver au plus vite Emma pour qu'elle efface les bribes de cette soirée... ou le faire à la main, ou plutôt au briquet. John n'était pas un enfant de chœur, loin de là, et son appartenance aux damnés n'a fait qu'amplifier cette facette assez... pyromane. Il n'empêchait que sans s'en rendre compte il gagnait en maturité, et là où il aurait dit "faut tout cramer" aujourd'hui il y réfléchirait à deux fois... après ce n'était pas dit qu'il ne ferait pas tout cramer à la fin pour autant.

    Il inspecta discrètement la jeune femme car maintenant, de cette distance, il pouvait cerner plus de détails. Un peau clair, des longs cheveux noirs, mains fines et un beau sourire pour enjoliver le tout. Il n'empêchait une chose, ces lunettes, qui, de par sa curiosité, l'intriguait quelque peu. Ni une, ni deux, John n'étant pas connu pour sa très grande retenue, il prit la parole, au moins ca fera quelque chose à dire :

    -Ces lunettes, c'est pour vous donner un look ? Questionna-t-il avec toujours ce même sourire au coin de la lèvre droite.

    Non pas qu'il se moquait, ce qu'on peu croire en le voyant comme ça de but en blanc, mais simplement que comme il ne voyait pas trop la raison de cette accostage, à moins d'un coup de cœur à l'eau de rose, cela l'amusait comment cela allait continuer. Un look ? Pourquoi pas, avec cet accostage façon abordage qui avait déjà mis en garde John, il ne savait pas ce qu'elle avait derrière la tête mais cela l'amusait d'autant plus. Un affaiblissement de la rétine qui la rendrait plus vulnérable à la lumière ? excuse quand même un peu bidon. D'ailleurs il remarqua la marque de ses lunettes : Rayban. Il n'était pas de bon ton de se promener avec des objets de valeurs dans Hell's Kitchen, surement une nouvelle qu'elle apprendra à ses dépends.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 13 Nov - 15:04


La réponse qu’il me donna marqua mon visage d’ un léger sourire satisfait mais discret. Il avait quand même attendu avant de me répondre. Je détestais ça. Je détestais qu’on me fasse attendre. Je fis mine de rien et posa mes lèvres sur le bord de mon verre. Je ne le quittais pas du regard et bu la moitié de ma vodka. Il faudrait que j’évite de boire davantage. On ne se sait jamais ce qu’il pourrait se passer. Je ne voudrais pas partir en zigzaguant dans les rues de ce quartier malfamé et surtout seule. Il est vrai que j’étais très forte pour disparaître rapidement mais avec quelques verres dans le sang, ça n’était plus du tout pareil. Je me mis en tête de ne plus prendre un seul verre supplémentaire. Décision que je ne respecterais surement pas.

Ca y est. La question que je détestais tant avait été posée. Je ne savais jamais quoi répondre et sans doute allais-je lui donner une réponse des plus idiotes mais je n’avais pas d’autre choix. Si je les enlevais maintenant, il partirait en courant ou peut être pas. Bien sur que si… ne te fais pas d’idée ma belle. Je failli avaler de travers mais ce fut très discrètement que je repris une gorgée pour faire passer ça. J’attendis un moment pour lui répondre car il avait apprécié patienter avant de me répondre alors j’en ferais de même. Je tapotais mon verre avec mes ongles tout en regardant celui-ci presque vide.


- «  Disons que j’ai mes raisons. Ce n’est pas du tout pour faire joli. Crois moi… »

J’espérais maintenant qu’il n’en parle plus, qu’il passe à autre chose, mais la plupart du temps les gens ne lâchaient pas prise et me posaient davantage de question. J’aurais pu lui dire que j’avais une maladie mais c’était une excuse très courante et il ne l’aurait pas cru une seconde à moins qu’il ne soit complètement idiot. Il est vrai que moi-même, si j’avais quelqu’un en face de moi qui portait des lunettes de soleil dans un bar comme celui-ci et qui plus est la nuit, j’aurais aussi interrogé cette personne. De plus, je me rend compte que cela ne doit pas être très agréable de discuter avec quelqu’un qui porte des lunettes de soleil empêchant ainsi de voir si celle-ci vous regarde ou pas. J’avais déjà essayer des verres de contacts mais ça me dérange et l’on remarque quand même quelque chose d’anormal dans mes yeux.

Je pense que ce gars, n’était pas la personne à qui je pouvais me permettre de dérober le portefeuille. Je suis pratiquement certaine de le voir courir à mon cul avec une batte de baseball ou quelque chose comme ça. Mon dieu, non, je l’espère. Je n’ai jamais eut personne qui m’a couru après avec une arme ou quelque chose dans le genre et c’était tant mieux. Je n’avais aucune envie de finir avec des hématomes sur tout le corps. Niveau horreur, j’ai déjà donné et assez à camoufler. Enfin, je dis ça mais l’apparence de mes yeux ne me dérange pas vraiment. Je m’y suis fait. Maintenant ce qui est plus embêtant c’est le regard des autres sur moi. Je m’imagine être entrée ici sans mes lunettes. Ils m’auraient étripée vivante. Stop. Il faut que j’arrête de penser à tout ça et plutôt me concentrer sur ce jeune homme qui me semblait très énigmatique et pas mal du tout de plus prêt.

Est-ce qu’on vouvoie encore les gens à notre époque. Je ne voulais pas lui faire la réflexion et je tus ce qu’il y avait à taire. Je devrais lui demander son nom. Idiote que je suis mais je n’avais pas trop envie de donner mon nom. Une peur toujours présente qu’on se souvienne de la petite Kaleigh qui a disparue après que ces parents aient été massacré dans leur chambre. Je me fais des idées, je ne suis plus à Hartford et personne ne connait cette histoire dans le coin. Je le sais mais j’en ai toujours peur. Je ne voudrais pas terminer dans un zoo. Derrière une vitre ou les gens viendraient me voir. Je vais très bien. Il faut que j’arrête ça. Je remis mes lunettes en poussant sur la monture avec mon index. Peur qu’il puisse voir mes yeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 13 Nov - 16:30

    Sa réponse fut donnée avec un temps de latence, apparemment elle s'était prit au jeu du suspens à chaque question que John venait d'arborer, excepté que celui ci n'était pas très gêné par ce temps de réflexion à rallonge, au contraire : plus elle attendait, et plus cela pouvait signifiait qu'elle cherchait une excuse appropriée. Apparemment cette question n'était pas anodine pour elle, surement qu'on lui la posait souvent, et que souvent elle devait trouver la bonne excuse, ce genre de sujets où on ne pouvait donner une bonne réponse, car mentir se verrait trop et dire la vérité serait impensable... ce genre de sujets que Pyro aimait bien remettre sur la table si la réponse ne lui suffisait pas, ça énervait, et ce n'était pas pour le déplaire.
    -Disons que j’ai mes raisons. Ce n’est pas du tout pour faire joli. Crois moi…

    Sur ces mots, il se dit deux choses : de un, elle n'avait pas répondu à sa question, John étant d'un naturel borné, et sachant que c'était elle qui était venu le voir, il ne fallait s'attendre à des représailles... de deux, une étrange impression de bêtise vint le titiller : avait il une nouvelle fois vouvoyé son interlocutrice ? Travaillant ici depuis 2 ans il avait prit la sale habitude de vouvoyer les clients même hors service... Une habitude dont il essayait de se débarrasser, sans grand succès apparemment, car assez contradictoire par rapport à son caractère.
    "Bref, revenons à notre question sans réponse". Elle a donc "ses raisons", cela voulait tout et rien dire en même temps. Ce n'était "pas pour faire jolie", ca il pouvait le croire en effet. C'était donc quelque chose d'important qu'elle cachait derrière ces lunettes. Une vilaine cicatrice, une vieux bouton qui voudrait pas partir ? Effectivement, ca ne serait pas glamour. Planchons pour ça. En tout cas rabâcher la même question juste après l'avoir posée ne servirait à rien, cette jeune femme avait l'air d'être quelqu'un qui savait ce qu'elle voulait. Elle s'assoit si elle a envie, et répond si elle a envie.

    -Il faudra se contenter de ça, pour le moment.

    Ce n'était que partie remise, c'était bien elle qui était venue vers, et non l'inverse ! Si c'est pour s'enfermer dans un mutisme à chaque question, ca deviendrait ennuyeux... quoi que ça rendait les choses moins faciles, et le challenge étant toujours recherché par John, ce n'était pas forcément pour le déplaire non plus.
    C'était visiblement à lui de prendre la parole, et il aurait aimé à son tour mettre des plombes à dire trois mots mais, finalement, un peu dynamiser la discussion, même avec une question standard, ne ferait pas de mal.

    -Alors, qu'est ce qui t'amène au Coyote Ugly ? Admirer le spectacle ?

    Que l'on soit un homme ou une femme, l'art est le même pour tous, donc pour peu qu'on prenne ce genre d'art au sérieux, on pouvait l'apprécier, qu'on soit un homme ou une femme. Les danseuses avaient prit une pause ce qui faisait que la scène n'était occupée que part le balayeur qui nettoyait la-dite scène avant la prochaine représentation dans dix minutes, le dernier défeuillage avait fait fureur, comme d'habitude, et quelques billets étaient même tombés sur la scène.
    Si elle lui répondait une nouvelle fois qu'elle avait ses raisons John allait cette fois trouver ça redondant, et redondant était signe d'ennuis. Cela aurait été dommage, outre les lunettes qui pouvaient cacher des yeux peut-être de couleurs bleues/gris, cerise sur le gâteau, la beauté de la jeune femme ne faisait aucun doute, il aurait donc été bête qu'elle soit enfaite quelqu'un d'ennuyeuse... trop de mystère tuait le mystère ! D'ailleurs mine de rien, l'histoire suivait son cour et lui ne savait toujours pas pourquoi elle se trouvait ici, à côté de lui, mais cela ne servait à rien de brusquer les évènements. On ne louait pas un film pour juste regarder là fin, là c'était pareil. C'était peut-être prétentieux de sa part de ne pas trop se méfier, de ne pas faire à attention à ne pas "tomber dans son piège" mais de toute façon, que ferait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 13 Nov - 17:23

Il s’en était contenter. Il s’était contenter de ma réponse. Il n’avait pas insister. Il n'avait pas cherché plus loin. Du moins pour le moment avait-il dit. Il marquait un point, il n‘était pas comme la plupart des autres gars gonflant à qui j‘ai envie d‘en coller une après quelques minutes de conversation. Je pris mon verre et bu une autre gorgée. Pourquoi étais-je venue ici? Je ne savais pas trop pourquoi j’étais là, assise ici , dans ce bar mais je comptais quand même lui donner une réponse claire et précise pour rattraper ce que j’avais répondu juste avant ce qui n’avait pas du lui satisfaire bien qu’il fit mine de rien, je sais qu'il n'en pensait pas moins.

- «  Si je suis ici, c’est tout simplement parce que je viens d’arriver en ville et que dans le Motel pourrit que j’ai payé pour la nuit je n’ai ni télévision ni alcool. Donc je suis sortie et je me suis dirigée jusque ici. Cela m‘a semblé différent de ce que j'ai déjà pu voir et je suis donc entrée. Je me suis assise seule à cette table là bas plus loin ou je m'ennuyais assez bien. Jusqu‘à ce que je te voie entrer. »

Je regardais la scène ou un homme balayait. J'ai cru que c'était la fin des 'show' mais non. Une autre fille devait arriver sur scène. Voilà pourquoi l'homme balayait. Ensuite je jeta un œil autour de moi, les visiteurs étaient quand même en majorité des hommes. Je tenais mon verre dans ma main droite et je tapotais encore par-dessus avec mes ongles. Il était vide. Je m’étais promise de ne plus en reprendre mais je me leva et alla m’en recommander un au bar. Lorsque je revint, il n’avait toujours pas répondu à ce que je lui avait dit avant de me rendre au bar. Je m’assis et passa ma main dans mes cheveux tout en le regardant. Il devait connaître cet endroit car il semblait y être déjà venu. De plus, je ne vois pas ce qu’il vient faire ici seul la nuit. Mater ces filles peut être. C’est fort possible, ou bien faire comme tous ces poivrots. Je me retourna encore vers lui en souriant encore une fois. Il m’avait posé cette question, à mon tour de lui poser maintenant et il avait tout intérêt à répondre clairement. Autrement je risquerais d'être désagréable comme je peux facilement l'être et ça risque de mal se terminer.

- « Et toi, que viens tu faire ici seul la nuit? »

Je m’attendais vraiment à une réponse dans le genre, je viens admirer le spectacle car c’est surement pour ça que tout ces hommes se rendaient au Coyote Ugly. Je ne connaissais pas les autres bars, car je n’avais pas eut le temps de m’y rendre, je venais tout juste d’arriver en ville, mais celui-ci semblait tout particulier. Et puis, sachant qu’il y avait pas mal d’hommes qui venaient ici, il est fort possible que je revienne y faire un tour. Surtout si cet homme met souvent les pieds ici. Il restait étrange, il avait attiré mon attention dés qu’il avait mit les pieds ici et maintenant je n’avais plus envie de décoller. Bien sur, il faudra que je quitte cette table et que je ne tarde pas. Je ne voudrais pas l’ennuyer. J’éviterai de lui prendre son portefeuille cela vaut mieux pour moi je crois.

Je me remis à penser au vieux Motel qui m’attendait. Il faudrait vraiment que je me trouve un job. Dans une boutique de fringue peut être. Bien que je doute qu’on me prenne directement, mais je n’avais aucune envie de passer toutes mes nuits dans des Motel pouraves. Je n’avais ni télévision, ni radio, ni petit frigo avec des boissons alcoolisée qui coûte un max… En plus, j’avais droit à des douches dégoutante et j’avais horreur de ça. Surtout que c’était l’endroit ou je passais le plus clair de mon temps.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Dim 14 Nov - 15:41

    -Si je suis ici, c’est tout simplement parce que je viens d’arriver en ville et que dans le Motel pourrit que j’ai payé pour la nuit je n’ai ni télévision ni alcool. Donc je suis sortie et je me suis dirigée jusque ici. Cela m‘a semblé différent de ce que j'ai déjà pu voir et je suis donc entrée. Je me suis assise seule à cette table là bas plus loin ou je m'ennuyais assez bien. Jusqu'à ce que je te voie entrer.

    Ça pouvait tenir debout. Elle était donc bien nouvelle en ville et avait fait connaissance à un des motels -1 étoile qui tapissait les bas fonds de la ville. Dans New York il y avait de tout, des hamptons, palace 5 étoiles avec des chambres à 20.000$ la nuit aux hôtels où le poids en cafard sur un étage pouvait dépasser ceux des locataires. Heureusement John séjournait au Dakota Bulding, en plein centre ville, le meilleur moyen de rester incognito étant de se fondre dans le décor, les damnés l'avaient bien compris. La jeune femme, dont John ne connaissait toujours pas le nom, ce qui ne le gênait pas pour autant, regarda alors vers la scène toujours vide, comme lui même l'avait fait lorsqu'il c'était assit, il y a à peine 10 minutes. Elle devait se faire une idée de la clientèle standard du night club, certes composée d'alcoolo et de drogués, mais pas que...
    Elle alla alors se reprendre un verre dans le bar à deux pas de la table mais revint vite, ce n'était pas pour déplaire à John qui prenait un petit plaisir à discuter, même au compte goute, avec cette femme différente des autres. Jusqu'à ce qu'il s'ennuie. Malheureusement d'habitude il s'ennuie vite.

    -Et toi, que viens tu faire ici seul la nuit? Lui demanda-t-elle une fois rassit et avec le verre de nouveau plein.

    Hm... cette fois il allait jouer l'attente passive. Non pas que l'amusait, ce qu'on pouvait croire de nouveau lorsqu'il laissa échapper un léger sourire couplée d'un hochement de tête, mais plutôt que dire la vérité serait assez maladroit. En effet, il aimait bien finir sa soirée au Coyote Ugly après un attenta, une manière de faire descendre le surplus d'adrénaline que confère de telles missions. Le voyait-il lui avouer qu'il était ici parce qu'il venait de mettre le feu à l'appartement au plein centre ville ? Bizarrement, non.
    -J'mène une vie un peu mouvementée, j'aime bien faire une pause ici de temps en temps.

    C'était peut être un peu explicite, mais si elle ne l'avait pas reconnu les premières secondes, ce n'est pas maintenant qu'un flashback viendrait lui remettre les idées aux clairs, enfin, espérons le ! Il prit une nouvelle gorgée de son verre lorsqu'une musique prés-enregistrée signa le début de la nouvelle représentation. Pile à l'heure, se dit John en posant ses yeux sur un cadran du bar.
    -Comme ça t'es nouvelle... reprit il en cherchant dans sa poche sa boite de cigarettes et son briquet préféré, Tu venais d'où ?

    La plupart du temps quand quelqu'un venait à New York et essayait de se faire tout petit, en prenant comme chambre des hôtels perdu dans Hell's par exemples, ces gens étaient souvent des mutants cherchant à prendre contact avec le Réseau. Le Réseau d'aide aux mutants s'étant affilié aux damnés, allant même jusqu'à partager le même bulding, John était au courant de leurs grandes nouvelles, et les chiffres du nombre d'admissions ne cessaient d'augmenter, il fallait dire que les conditions de vie des mutants empiraient à chaque nouveaux votes organisés par Suzy Colcord, principal problème de New York. De nos jours, il était certes de mauvais ton d'être un mutant non-affilié aux organisations pro-mutants ET fiché, mais pire encore était de l'être à New York, centre névralgique de la guerre mutant/gouvernement.


Dernière édition par John Allerdyce le Dim 14 Nov - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Dim 14 Nov - 16:14

Il y eut un léger sourire lorsqu’il répondit à ma question et je souris aussi lorsqu’il utilisa les mots « vie mouvementée ». Je me dis alors que sa réponse étant très vague mais je ne lui fit aucune remarque. Je remarqua qu’il sortait ses cigarettes et un briquet. Je restais figée sur son briquet. Il était assez particulier mais cela n’avait rien d’étrange du moins pour moi. Je bus une autre gorgée. Là, il me posa encore des questions très délicates. Oui j’étais nouvelle. Maintenant pour en répondre à ta deuxième question je ne sais pas ce que je vais bien pouvoir te répondre. Si je lui dis la vérité, il ne fera surement pas attention et aucun rapprochement mais je ne prendrais jamais ce risque. Je vais lui dire une part de vérité mais pas l’entièreté. J’étais toujours figée sur son briquet et ses cigarettes mais je ne pense pas qu’il pouvait le remarquer avec mes lunettes.

- « Disons que je n’ai pas de chez moi. Je n’ai plus de parents et pas de famille. Je voyage depuis quelques années me débrouillant comme je peux. Et aujourd‘hui me voilà ici à cette table à parler à un gars qui vient ici car il a une vie quelque peu mouvementée et donc, il se voit obligé de terminer ses soirée en face d’un bon petit verre de je ne sais quoi. Au Coyote Ugly »

Je me retourna et pris une cigarette dans la poche de ma veste que j’avais déposée sur ma chaise. Je l’alluma et tira une première fois sur celle-ci. Je me retournais vers lui. Il ne me regardait pas. Je me mordis les lèvres et souris bêtement encore une fois. Je savais qu’il y avait pas mal de mutants à New York mais je me dis qu’il y avait très peu de chance pour qu’il en fasse partie. En gros, je ne me doutais pas une seconde qu’il en était un. Il est vrai que l’homme qui m’a parlé de ces mutants qui se réunissaient m’avait indiqué NY et je m’y étais rendue mais je n’avais pas d’autre information. Je devais me débrouiller seule comme je l’avais toujours fait. Je ne savais aucunement comme m’y prendre pour entrer en contact avec eux mais au fond ce n’était pas ma préoccupation première ce soir.

Je fumais ma cigarette tout en regardant en direction du bar en face de moi. La musique qui avait commencée signalait le début du prochain show. Je regardais à nouveau en direction de la scène perdue dans mes pensées lorsque je m’interrompis moi-même pour lui glisser d’autres questions.


- « Et toi, comment as-tu atterris ici? Je suis certaine que tu n’es pas d’ici. Je me trompe? »


Je laissa échapper un léger rire et me repris tout de suite. Je bus un coup et mit ma main sur ma tête.
J’étais peut être trop curieuse. J’espérais qu’il ne le prendrait pas mal mais comme il en venait à me poser des questions plus personnelles je me voyais autorisée à en faire autant. J’avais eut l’œil pour ce gars. Je suis certaine que s’il n’était pas entré dans ce bar j’aurais terminé ma soirée assise à coté d’un soulard tentant désespérément de le draguer pour lui soutirer quelques billets alors que la je faisais connaissance avec un gars plutôt mignon qui en plus de ça n’était pas barbant. Coup de bol ma belle.


- « Je suis peut être un peu trop curieuse. »

J’espérais qu’il n’affirme pas ce que je venais de lui dire. J’aimais porter ces lunettes car je pouvais relooker les gens sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Efficace quand même malgré que je ne passe pas inaperçue par ici. J’espère que personne ne tentera de me les voler car je serais obligé de lui arracher les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Mer 17 Nov - 12:55

    Une fois qu'il eu attrapé une cigarette il l'alluma avec le briquet de sa main gauche. Ce briquet rechargeable qu'il portait sur lui depuis bientôt 6 ans, avec dessiné sur le dessus une tête de requin. Il écouta par la même occasion la réponse de Kaleigh, une orpheline voyageuse qui discute avec un homme dont "vie mouvementée" l'oblige à finir ses soirées ici en compagnie d'un breuvage à la recette inconnue à ses yeux. Apparemment la notion de "vie mouvementée" ne la satisfaisait guère, John décida donc de lui donner quelques précisions :
    -Martini. C'est un verre de martini.

    Non il n'allait rien rajouter à cela, ils étaient deux à entretenir le mystère. Il finit le reste de son verre en écoutant son interlocutrice, s'attendant quelque peu à la question.
    -Et toi, comment as-tu atterris ici ? Je suis certaine que tu n’es pas d’ici. Je me trompe ?

    Tout dépendait du point de vue qu'on adoptait : s'il faisait partie des alcoolo éparpillés sur les tables du Coyote Ugly, assurément non. S'il faisait partie de la société New Yorkaise... il se voyait plus en marge de celle-ci : dans le mouvement révolutionnaire qui découlait de que chaque gouvernement, car aucune constitution n'était pas parfaite, même si là ca atteignait des sommets. Remarque, avant de devenir damné il ne faisait pas non plus partie de la société, à se cacher pour vivre, finalement, de nos jours mutant assumé prédisait obligatoirement d'être en marge de la société.
    Il prit la question sous sa forme la plus simple : d'où venait-il géographiquement ? Tout prêt d'ici, du Massachusetts. Mais cette période était bon à être refoulée, quitte à choisir il aurait préféré ne pas avoir de parents. Aujourd'hui d'ailleurs il ne savait pas ce qu'ils étaient devenu, et franchement il s'en fichait royalement.

    -Je viens d'un état tout prêt d'ici, mais j'ai préféré partir pour New York le plus tôt possible, mes parents n'étant pas les meilleurs du monde.

    En effet, des extrémistes anti-mutants ayant pour fils unique un mutant pyromane, il ne fallait pas s'attendre à autre chose. S'il y avait une chose que l'institut Xavier lui avait apporté était bien cet émancipation qu'il attendait tant. Mais à part ça aujourd'hui l'institut pouvait bien cramer, il s'en contre-balancerait.
    Après sa réponse, John jeta un coup d'œil sur le cadran du bar, c'était fou comme le temps passait vite. Il devait rentrer au QG bientôt pour faire le rapport de son attenta, car malgré ce qu'on pouvait penser, ce genre de chose était très structuré. Il posa sa cigarette sur le cendrier et reprit :

    -À vie mouvementée, nuit mouvementée.

    Il se leva et prit et mit son blouson noir avant de reprendre la cigarette :
    -À un de ces jours.

    C'était peut-être expéditif... non, enfaite ca l'était surement. Mais dans ce milieu et dans son cas il valait mieux éviter de se faire des amis hors de son groupe d'appartenance, au pire des connaissances d'un soir, mais sa prime étant assez élevé il ne fallait pas risquer de mettre en péril sa liberté pour une telle chose.
    Il alla vers le bar pour payer sa boisson et partit sans se retourner.



    Ajustant le col de sa veste afin d'éviter de trop se mouiller pendant cette froide nuit, il perçu comme une pointe de déjà vu. Excepté qu'il faisait encore plus froid, mais qu'il pleuvait moins. Il prit une cadence moyenne pour traverser la route séparant le Coyote Ugly de la première des rues étroites qu'il allait emprunter, chemin obligatoire pour tout recherchés qui se respecte.
    Il devait être rentré dans 20 minutes, et comme on pourrait s'en douter, tout moyen de locomotion étaient prescris, puisque prendre le bus et le taxi serait trop risqué et que garer une voiture en plein Hell's Kitchen... ça se passait de commentaires.
    Il augmenta la cadence lorsqu'il traversait des rues plus préjudiciable que d'autres, il repensa à cette invitée surprise de cette soirée dont il ne connaissait presque rien, mais dont la discussion n'était pas des moins distrayantes... la façon dont il avait coupé cour à celle-ci avait du la laisser pantois, mais c'était finalement pour son bien, combien de temps lui aurait-elle fallu pour qu'elle le reconnaisse ? Surement trop peu. Le ramdam qu'occasionna la chute d'un couvercle de poubelle à à peine dix mètres de d'ici le tira de ses pensées. Il s'arrêta et occasionna les alentours de l'origine du bruit, peut-être était-ce un rat, peut-être était-ce autre chose, quoi qu'il en soit il focalisa son intention vers cet endroit, sans prêter intention autre part.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Jeu 18 Nov - 18:09

-Martini. C'est un verre de martini.

Je ne lui avais rien demandé. Je ne faisais que fixer son verre depuis quelques minutes qu’il me répondait sans que je lui ai posé la question. Même si je l’avais pensé. Comme s’il avait su ce que j’avais en tête. Rien d’étrange. C’était surement facile à deviner bien qu’avec mes lunettes, il était difficile de distinguer ou je regardais. Il répondit ensuite à ma question. J’en fus surprise et je n’en attendais pas plus de cet étranger qui restait très mystérieux.

-Je viens d'un état tout prêt d'ici, mais j'ai préféré partir pour New York le plus tôt possible, mes parents n'étant pas les meilleurs du monde.

Lui non plus n’avait pas du avoir une enfance facile. Les parents sont parfois les rois des cons. On ne les choisit pas. On ne choisit pas le milieu ou l’on vit. Pour le rester cela fait partie de nos choix et j’en suis rassurée. J’appréciais sa compagnie mais il répondait très vaguement à mes questions. Etrange jeune homme qui faisait naitre en moi une curiosité particulière. Nos échanges sont brefs et hostiles. J’apprécie ça mais je ne peux m’empêcher de vouloir lui dérober son portefeuille. Ca reste plus fort que moi… De un car j’y verrais qui il est, de deux car il y avait peut être quelques billets à prendre. C’était mal, cette rencontre c’était bien passée et je savais que j’allais encore tout foutre en l’air mais c’était irrésistible.

Il m’avait dit aurevoir. D’une drôle de façon mais il l’avait fait. Il s’en allait. Je ne le regardais pas partir j’étais pensive. Je pris la peine de terminer mon verre de vodka et de fumer une dernière cigarette. Je pris ma veste et la passe sur moi. Je me dirigeais vers la sortie et suivit les traces de ce gars a qui je venais de partager une part de ma soirée. J’avais envie de le suivre. Je ne voulais pas qu’il parte comme ça. Je n’avais rien gardé de lui. Il fallait que je lui prenne ce qu’il avait en poche. Dans la ruelle, il y eut un bruit qui vint des ordures. Ce n’était pas moi mais il l’entendit et se méfia je crois. J’étais hésitante. Il regardait vers les ordures d’où était venu ce bruit. Je n’étais pas loin derrière et décida d’avancer vers lui. Il fallait que je me décide. Qu’allais je lui dire. Je ne savais pas comment m’y prendre. Il était partit avant que je n’entreprenne quoi que ce soit et c’était assez déplaisant je dois dire. Il me fallait plus d'infos sur cet inconnu


- Je n’allais pas te laisser partir comme ça... En réalité, Je dois passer par là. Je ferai ce bout de chemin avec toi. J’en ai pour cinq minutes à pied.

Je l’attrapa par le bras et en quelques secondes j’avais glisser son portefeuille délicatement dans la poche de ma veste. Je l’avais enfoncé sous mon paquet de cigarette et avait serré son bras pour qu’il ne remarque rien. Ensuite, je le lâcha et recula un peu. Je ne souris plus. Je fermais ma veste tout en regardant vers lui. Il fallait que je dégage car il allait surement remarquer un vide dans sa poche.

- Finalement, je vais te foutre la paix. Je suis juste là. Je vais rentrer seule.

Je me mis à marcher sans attendre de réponse de sa part vers la fin de cette ruelle afin de tourner à droite et de rejoindre ma chambre de Motel pourrie. Quelques minutes suffiraient pour que je disparaisse avant qu’il ne remarque ce manque dans sa poche. Je sais que je faisais une énorme bétise mais il ne constaterait peut être pas que c’était moi la coupable. Je glissais ma main dans ma poche et pris le portefeuille en main. Je voulais absolument voir qui il était ce garçon avec qui j’avais passé cette fin de soirée au Coyote Ugly.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 20 Nov - 18:51

    John était à deux doigts d'utiliser son pouvoir de maitrise du feu pour se prémunir d'un éventuel guet-apens, ou juste pour faire fuir l'hypothétique rat qui l'aurait mit dans cette état de méfiance. Seul dans l'une des centaines de petits chemins que peuplait Hell's Kitchen, il ne voyait pas se qu'il risquait, quand soudain il sentit quelqu'un lui aggripa le bras, quelqu'un qu'il n'avait même pas entendu, et il aimait rarement être surpris de la sorte, cela l'irritait même.
    - Je n’allais pas te laisser partir comme ça... En réalité, Je dois passer par là. Je ferai ce bout de chemin avec toi. J’en ai pour cinq minutes à pied.

    D'accord. C'était donc elle qui l'avait surpris, cela ne le soulagea pas, comment avait-elle pu le suivre jusqu'ici sans même faire un bruit ? À croire que c'était lui qui devenait dur de la feuille... Pire encore, elle affirmait qu'elle Devait passer par là, alors qu'ils se trouvaient dans un chemin que même les drogués ne prenaient pas, on racontait que c'était un des lieux de règlement de compte de la mafia New-Yorkaise, une sorte d'autel sacrificiel de traitres et d'espions. John n'avait pourtant croisé aucun mafieux depuis qu'il passait ici, il ne croisait personne en réalité, c'était bien pour cela qu'il prenait ce chemin.
    Soit. Elle aurait par pur coïncidence prit le même chemin... John ne savait pas ce qu'elle faisait ici mais sentait qu'il allait bientôt le découvrir.

    -Finalement, je vais te foutre la paix. Je suis juste là. Je vais rentrer seule.

    Elle l'accoste d'une manière des plus étonnante (décidément, chez elle ce devait être une manie !) et aussitôt se sépare de lui. John sentant le coup fourré regarda la jeune femme s'éloigner tout en fouillant dans ses poches. Il trouva ce qu'il cherchait : le briquet. Lui qui croyait qu'elle lui avait volé cette objet si important à ses yeux...
    "Attends, y'a quand même plus rentable à voler qu'un briquet..." se dit-il, se rappelant tout bêtement que la valeur sentimentale n'intéressait jamais les voleurs, même si le vol de son briquet l'aurait mit dans une colère noir plus que si on lui avait volé autre chose.
    Continuant à suivre de loin la femme-à-lunettes il trouva bien vite ce qu'il lui manquait. Son porte feuille n'était plus. Sans crier gars il se mit mit à poursuivre Kaleigh qui, apparemment avait entendu le bruit de ses pas se rapprocher, se mit aussi à tenter de lui échapper, et le peu qu'on pouvait dire c'est qu'elle courait assez vite.

    C'était une poursuite dans les basfonds de Hell's, il n'était pas rare de croiser un drogué affalé sur un mur qu'il fallait contourner, John perdant de plus en plus de distance face à sa cible il finit par se décider. Àprès 5minutes de courses, lorsque tout deux passèrent dans un chemin dépourvu de monde, John fit claquer son briquet et aussitôt élança une boule de feu de taille plutôt moyenne, l'objectif étant de rapporter le porte-feuille en un seul morceau.
    Le feu vint s'écraser sur une poubelles à quelques mètres de Kaleigh, cette même poubelle explosa aussitôt, ce qui ne fit que projeter sa cible plus loin, mais même à cette distance il pu voir distinctement la scène, venait-elle de s'être accroché au mur ? Car oui, telle une araignée elle s'était agrippée au mur où elle s'était arrêté. Elle avait l'air tout de même un peu sonnée par l'explosion, ce qui laissa le temps à John de d'arriver devant elle et de lui lancer :

    -J'ai l'impression que t'as volé quelque chose qui m'appartiens, je te laisse une chance de t'en sortir où tu veux remettre ça ?

    Ha ca lui rappelait les missions, les explosions, les courses poursuites, dommage qu'il devait y aller, et vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Sam 20 Nov - 19:14

Je m’étais mise à marcher dans l‘autre direction, mais après avoir fouillé ses poches,, il avait constaté que ce que je lui avait pris était son portefeuille et non pas son briquet. Si j'avais su je lui aurais pris son briquet, il aurait moins fait le malin le beau! Je me suis donc mise à courir et lui aussi. Malheureusement, c’était un mutant et pas n’importe lequel. J’avais eut un reflex assez bon, j’avais sauté et m’étais accrochée au mur à coté de moi. Une boule de feu fit exploser la poubelle non loin de là ou je me trouvais quelques secondes avant mon saut. Un peu sonnée par ce qui venait de se passer, je marcha un peu sur le mur pour redescendre de mon perchoir et me retrouver face à face avec ce gars. J’avais quand même fait une connerie, c’était un mutant. Mais avec tout ça il s’était dévoilé à moi. J’avais marqué un point, j’en savais un peu plus sur lui. Je ne savais pas si c'était bien ou mal mais j'aimais ça, et il n'y avait que ça qui comptait. Voilà pourquoi tout ce mystère tout à l’heure, assis à cette table. J'avais rencontré mon premier mutant à New York.

- « J'ai l'impression que t'as volé quelque chose qui m'appartiens, je te laisse une chance de t'en sortir où tu veux remettre ça ? »

Kaleigh - « Bien évidemment que je vais te le rendre. Si j'avais eut un seul moyen de me défendre j'aurais fait durer ça. On attaque pas une dame comme ça! »

Il ne me paraissait plus aussi sympathique que tout à l’heure mais je ne pu m’empêcher de sourire à nouveau. Je pris la peine d’attraper son bras pour qu’il ne me carbonise pas comme il venait de le faire avec cette poubelle et lui tapa son portefeuille dans l’autre main. Ensuite, je me senti obligée de le lâcher afin qu’il ne s’énerve davantage j’avais déjà assez fait de mal comme ça. Si j'avais eut un pouvoir un peu plus offensif j'aurais fait durer ce moment. Qu'est-ce que j'aurais aimé prendre le dessus, mais il a fallut que j'ai un pouvoir qui m'empêche plutôt de me fondre dans la masse que de me défendre. C'était la première fois que je devais rendre ce que je venais de voler. Je n'avais pas réussi à m'enfuir avec. C’était raté pour ce soir. Quand je pense que quelques secondes en plus auraient suffit pour que je puisse disparaître au coin de la rue et avec ça j’aurais pu connaître l’identité de ca garçon. Bien que maintenant, avec une ou deux petites recherche il ne serait pas bien compliqué d’en apprendre davantage sur lui car impulsif comme il est il a surement du commettre quelques erreurs qui ont du laissé des traces par ci par là. J’espérais maintenant qu’ayant récupéré son portefeuille, il ne décide pas de me faire disparaître car j’aurais eut beau courir je ne pense pas courir plus vite qu’une boule de feu. Une chance qu’il ai visé la poubelle, j’étais cuite.

Kaleigh - «Tu fais toujours ça le premier soir? Je ne voudrais pas terminer en cendre, puis on a quelque chose en commun maintenant. »

Je pris mes lunettes et les garda dans ma main gauche. Je voyais beaucoup mieux sans et je pouvais mieux distinguer les traits de mon agresseur si je puis dire. Je m’étais dis qu’il ne risquerait pas d’être effrayé pour si peux d’autant que lui-même venait de m’envoyer valser contre ce mur. Je connaissais son secret, il connaissait le mien. Il n’avait pas intérêt à m’attaquer sans quoi je tenterais de le mordre. Et oui, je n’ai pas grand-chose pour me défendre si ce n’est mes dents. D'habitude les hommes me couraient après mais je ne m'étais jamais faite tirer dessus ou bien "atomisée" mais lui rien à f... Vas y que j'te reduit à l'état de cendre. Je pense qu'il était temps pour moi de partir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ex John Allerdyce


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/07/2010
Localisation : QG des Damnés
Clan : Damnés
Age du personnage : 23 ans.
Pouvoirs : Maitrise du feu.
Profession : Barman au Coyote Ugly.
Points de rp : 16

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Lun 22 Nov - 16:50

    -Bien évidemment que je vais te le rendre. Si j'avais eut un seul moyen de me défendre j'aurais fait durer ça. On attaque pas une dame comme ça !

    Maintenant c'était lui le fautif... quel toupet ! Si on cherchait John on avait toujours beaucoup de chance de le trouver, et celui-ci n'utilisait jamais des gants. Au moins elle aussi avait trouvé plaisant la petite course poursuite, mais cette fin n'était pas des plus plaisantes.
    -Aggrave ton cas, fit il, assez irrité.

    Irrité était le mot, il venait de faire une erreur en lui montrant ses capacités. ce n'était pas comme ça qu'il pouvait vivre incognito à New York, la carbonisation c'était pendant les heures de travail, pas autre part ! Point positif, elle aussi était un mutant, donc plus apte à ne pas céder à la peur viscérale du mutant fou dangereux, comme le prodigue le gouvernement.
    John tendit sa main droite pour qu'elle lui rendre son dut, mais celle ci contre toute attente attrapa le bras du mutant, surement pour le bloquer toute idée de retour de flamme, avant d'enfin lui rendre le-dit porte feuille. John ne prit même pas la peine de se débattre, elle était assez intelligente pour ne pas entreprendre une action aussi risquée pour le neutraliser, à moins qu'elle ai d'autres atouts dans son sac... ce dont il ne voulait même pas penser.

    -Tu fais toujours ça le premier soir? Reprit-elle, je ne voudrais pas terminer en cendre, puis on a quelque chose en commun maintenant.

    Commun ? Elle en avait surtout avec Morti, dit le crapaud, car lui pouvait marcher sur les murs, mais bien heureusement la comparaison s'arrêtait là. En même temps il y avait des chance qu'elle n'apprécie pas la comparaison avec un dénommé Crapaud... Mais non, le fait qu'elle soit mutante ne cautionnait pas tout, mais ça aidait.

    -Je pourrais te poser la même question, répondit-il en rangeant le bout de cuir, et la ressemblance s'arrête ic...

    Il s'arrêta de parler lorsque Kaleigh le regarda dans les yeux, sans ses lunettes. Des yeux d'un vert profonds, avec le cristallin allongé en verticale. D'aucun trouverait ça trop... bizarre et donc pas très attirant. Pour John, cela ne le gênait pas, il trouvait cela même très beau, très intéressant. Quand elle parlait de voyager, on savait aisément pourquoi. Les personnes avec un tel type de mutation étaient les plus exposés aux mesures drastiques du gouvernement et à la ségrégation mutante, et il pouvait gager qu'elle avait eu une adolescence au minimum aussi terrible que lui. Pour cette fois il n'allait pas remuer le couteau dans la plaie, surtout pour son premier jour à New York, qu'il lui laisse au moins le temps de trouver le Réseau d'Aide aux Mutants, si au moins elle en voulait. Il trouva rapidement le temps de se reprendre en main, il fallait dire qu'avec elle une seconde d'inattention avait des répercussions désastreuses. Sans tout autre forme de procès il reprit sa route, en passant devant Kaleigh il lui fit d'un air plus désinvolte qu'il y a quelques secondes :

    -Fais attention à toi, les routes sont pas sûres ici...

    Outre ses manies cleptomanes, elle avait l'air intéressante. Dans d'autres circonstance il aurait aimer en savoir un peu plus d'elle, quelque chose lui disait que l'histoire se finirait un autre jour. Pas ici, au coin d'une rue déserte, si froidement, ca serait du gâchis...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kaleigh Keiko
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 04/11/2010
Localisation : Jamais loin de ton portefeuille.
Clan : neutre
Age du personnage : 22 ans.
Pouvoirs : grimpe aux murs, yeux de reptiles et vision améliorée la nuit.
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   Lun 22 Nov - 17:23

J’avais du l’effrayer en enlevant mes lunettes ou bien le dégouter. C’est vrai que sans lunettes c’est tout de suite autre chose. On s’attend toujours à de magnifiques yeux bleus ou gris et bien non bien verts messieurs et à vous couper le souffle en plus. J’avais ma main droite dans ma poche ou je serrais mes lunettes. Je n’avais aucune raison de dénoncer ce garçon et il n’en avait pas non plus. J’espérais seulement qu’il oublie ce malentendu si nos chemins venaient à se croiser une prochaine fois.

Ses derniers mots furent de faire attention à moi. Pour qui me prenait-il? Je savais fuir le danger, non pas l’affronter comme certains mais je fuyais très bien toute confrontation qui me semblait trop risquée sauf certaines comme celle-ci qui a faillit me réduire en poussière. Il passait maintenant devant moi sans ajouter un mot et continuais son chemin. Je fis de même dans l’autre direction avec quelques remords au fond de ma conscience. L’endroit ou je passais mes nuits n’était effectivement pas par là. J’avais simplement dit ça pour pouvoir lui dérober son bien. Je referma ma veste et remis mes lunette sur le bout de mon nez. Sans me retourner, j’avançais dans les ruelles sombres de Hell’s Kitchen en pensant à ce garçon dont je ne savais toujours pas le nom d’ailleurs.

Bien qu’il n’était pas des plus angélique que j’avais rencontré il éveillait en moi une curiosité particulière et une attirance malsaine. J’aurais bien aimé l’ennuyer encore un peu pour qu’il m’attaque encore une fois. J’avais aimé le voir en colère et s’en prendre à moi mais je n’aurais pas apprécié qu’il me transforme en vilain petit tas de cendres. J’espérais le revoir et ne plus commettre les mêmes erreurs sans quoi il n’hésiterait peut être plus à me mettre en pièces. J’étais épuisée et mes pieds me menaient directement à ma chambre dans ce Motel pourrit ou je retrouvais le réceptionniste et sa mauvaise humeur de fin de journée. L’odeur de la veille cigarette dans les couloirs et enfin l’horrible porte avec un numéro six qui ne se trouvait plus sur la porte. Seul la saleté qui s’était accumulée laissait apparaître la trace de ce « six » qui devait se trouver là il y a quelques temps. J’enlevais mes chaussures et courut immédiatement pour me jeter dans le lit. Il n’aura pas fallut dix minutes pour que je plonge dans un sommeil profond. Toute habillée, la lumière éteinte, les rideaux ouverts et un bordel pas croyable dans cette chambre que je payais vingt cinq dollars la nuit.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier soir en ville. [John Allerdyce][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Hell's Kitchen :: Coyote Ugly-