Partagez | 
 

 Entretien avec la patronne [Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Delinda
Invité


MessageSujet: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Sam 7 Aoû - 9:46


Fin de soirée pour les filles du Coyote Ugly, mais aussi un grand soulagement ! Comme chaque samedi soir, le bar avait été particulièrement agité et les clients semblaient s'être passé le mot pour commander une bière toutes les cinq minutes. Les filles n'avaient pas eu le temps de s'ennuyer.

Delinda quant à elle était resté derrière le comptoir, évitant au maximum de se rendre en salle et encore moins de faire un show. Voilà plusieurs semaines qu'elle n'était plus monté sur scène. Elle préférait de loin se planter au bar, ainsi elle se sentait mise à l'écart de toute l'agitation. Ces dernières semaines, le moral de la jeune femme était au plus bas et cela se ressentait bien dans son travail au Coyote Ugly. Même ses collègues, qui ne la portait vraiment pas dans son cœur, avait cessé de se réjouir de son état dépressif. Elles avaient finis par comprendre que la jeune femme était vraiment mal en point et depuis une semaine Delinda ne voyait plus de sourires ironiques en les croisant.

Certes Charles était rentré au bercail, mais la mutante ne souhaitait pas se réjouir pour autant. Il pouvait très l'abandonner à nouveau. D'ailleurs elle ne lui ferait peut-être plus jamais confiance sur son plan. Espérer qu'il resterait pour de bon était trop dangereux pour sa santé mentale : s'il se faisait à nouveau la malle, elle tomberait de très haut et n'était pas sûre de pouvoir se relever.

Ce soir-là Delinda était chargée de la fermeture du Coyote et tandis que les autres filles rentraient chez elle, la mutante termina de nettoyer les dernières tables et entreprit ensuite de mettre les chaises sur les tables pour passer un rapide coup de balai. Elle savait qu'elle en aurait encore pour un certain temps étant donné les débris de verre qui jonchaient le sol, mais ça n'était pas un problème. Delinda n'était pas pressée de rejoindre Charles qui dormait certainement à cette heure avancée de la nuit et savait qu'elle ne dormirait pas avant le petit matin. En plus de ça, l'idée de marcher seule dans les rues ne l'enchantait pas le moins du monde. Depuis qu'elle avait déménagé, ça n'était plus quelques rues qu'elle avait à traverser en sortant du travail mais quelques quartiers, et vu son état financier actuel, elle ne pouvait pas se permettre de prendre un taxi tous les soirs.

Seulement la phobie de la jeune femme de se faire agresser par un fou furieux aux idéaux anti-mutants était de plus en plus présente dans sa vie. Depuis que Charles s'était métamorphosé en loup en plein milieu de Central Park, que Friedrich et elle s'étaient fait interpellés par ce qui semblait être des fédéraux et que Friedrich leur en avait mit plein la tête par la même occasion, Delinda avait l'impression d'être sans arrêt épiée. Et c'était sans compter que le FBI avait réussit à joindre Charles concernant le meurtre de sa mère grâce au numéro de Delinda. Charles était censé être sans domicile fixe, point barre. Tout ces petits incidents prenaient des proportions énormes et devenaient une véritable conspiration à son encontre. A croire que la mutante n'avait plus toute sa tête.

Alors qu'elle était plongée dans ses pensées, Delinda aperçu sa patronne du coin de l'oeil... Et lui tourna le dos l'air de rien. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Peut-être avait-elle des affaires à régler... Peut-être avait-elle remarqué le relâchement de Diamond au Coyote Ugly et s'apprêtait-elle à la licencier après deux ans de bons et loyaux services ? Bien sur elle aurait certainement eu raison, mais si Delinda perdait son emploi, elle n'aurait plus un rond... Bêtement, la mutante entreprit alors de s'appliquer encore plus pour passer son coup de balai, comme si ce petit détail minutieux pouvait prouver que la jeune femme avait encore sa place au Coyote. Oh oui, elle passait très bien le balai...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emma Frost
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : du côté des damnés. NY.
Age du personnage : dans les environ de 400 ans. En paraît 25
Pouvoirs : Grande télépathe, peau de diamant
Profession : PDG de la Frost International et Patronne du Coyote Ugly
Points de rp : 127

MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Sam 7 Aoû - 15:08

    Samedi soir… Emma était assise devant des plans pour une nouvelle invention, dans son bureau de la Frost. On avait déposé les plans dans la journée, afin de lui soumettre une nouvelle idée pour un nouvel objet à la pointe de la technologie. La damnée avait passer une longue partie de la journée à réfléchir à ces plans de constructions, cherchant à déterminer la viabilité du projet, mais aussi son avenir si cela venait à apparaitre sur le marché. Le but de son entreprise n’était pas de produire à perte et, dans ce genre de décision, elle se défendait plutôt bien. Suffisait de voir les profits que générait la Frost pour comprendre qu’elle n’avait pas construit tout cela pour simplement passé le temps.

    Mais aujourd’hui, il n’y avait pas que ces simples plans de construction à prendre en compte. L’esprit de la mutante était un peu accaparé par un tas de petites choses. Sa rencontre de la veille, par exemple. Ce William, poster devant la Frost et ayant avouer qu’il cherchait à y regarder de plus près. Il faut dire que cette rencontre avait eu quelque chose d’assez singulier, il avait un quelque chose de vraiment différent des rencontres qu’elle avait pu faire. La grande question était de savoir si il était judicieux d’aller forcer un peu le destin, histoire de le revoir ou non. Dans l’immédiat, elle préféra laisser cette interrogation de côté, et préféra se concentrer sur un autre problème : Delinda Falcone.

    Aussi connu sous le nom de Diamond, elle était une des Coyotes du bar qu’Emma tenait. Jusqu’à présent, la mutante n’avait jamais eu à se plaindre de cette employée. Il y avait bien les autres filles qui pensaient que Delinda était une véritable peste, en tout cas c’est les écho qu’elle avait eu. Mais, à chaque fois qu’Emma avait du faire état du travail que Diamond devait effectuer, elle n’avait jamais vraiment rien trouver à redire. Du coup, l’employée faisait partie du personnel qu’Emma ne voulait pas vraiment changer. En tout cas c’était ce qu’elle avait toujours penser, mais les choses semblaient avoir évoluées ces derniers temps.

    Personne ne l’avait vu sur scène ces derniers temps. Que les autres filles s’en plaignent étaient une chose, mais que ce soit les clients qui viennent à demander si c’était normal, qu’ils voudraient bien la revoir danser, en était une autre. Avant qu’elle ne soit embaucher, Délinda avait fait l’objet d’une petite enquète –comme toutes les autres personnes- et sur le coup Emma avait eu peur qu’elle puisse être capricieuse. De ce qu’elle avait comprit, au moment de l’embaucher, Delinda avait pas mal d’argent, venant d’un membre de sa famille à la situation confortable. Aujourd’hui, elle ne savait plus ce qu’il en était réellement, mais sur le coup elle se souvenait avoir eu peur que Delinda puisse être le genre de fille capricieuse capable de claquer la porte pour un oui ou pour un non. Emma l’avait quand même embaucher, et elle n’avait pas regretter son choix. Et ce, pendant deux ans. Alors pourquoi aujourd’hui, refusait-elle de danser, et restait-elle cloitrée derrière le bar ?

    Étant donné que c’était Emma qui gérait les horaires de ses employés, elle avait fait en sorte que Delinda fasse une fermeture seule. Et c’était aujourd’hui que cela devait arriver. Du coup la soirée d’Emma était toute tracée, elle irait au Coyote, voir ce qui se passe d’elle-même, et enclencherait une discussion avec Delinda au moment où elles seraient toutes les deux. Delinda serait une nouvelle qu’Emma n’aurait pas chercher à comprendre pour ce qui était de son avenir au Coyote. Mais elle ne pouvait pas nier les deux ans qui s’était très bien passés, alors il était peut être temps de faire preuve d’un peu de diplomatie et de psychologie. Un domaine qui la connaissait bien, vu qu’elle avait des études la dedans avant d’exercer en tant que Psy quelques années.

    C’est à une heure bien avancée de la nuit qu’elle quitta la Frost pour se rendre au Coyote. Trajet qui fut sans le moindre encombre malgré le quartier de Hell’s Kitchen dont la réputation en faisait frémir plus d’un. Mais bon, de quoi pouvait-elle bien avoir peur ? Emma avait quand même la particularité d’avoir un pouvoir capable de la protéger de pratiquement tout. Prendre le contrôle des gens avait quelque chose de vraiment grisant quand on se mettait vraiment à la chercher.

    Arrivée sur place, elle ne pu que constater les échos qu’elle avait eu, tout en se faisant assez discrète. Et une fois la soirée finie, les filles parties, il ne restait plus que Delinda et elle. Diamond était avec un balai, en train de s’appliquer à nettoyer la pièce de manière franchement consciencieuse. Le seul Hic, c’est qu’Emma s’en contre foutait un peu qu’elle passe le balai comme une déesse. A moins qu’elle le fasse sur une scène, devant des clients, et en y ajoutant certaines danses. Parce que là, ça n’avait un peu aucun intérêt.

    Quoiqu’il en soit, elle la laissa faire et, pendant ce temps, Emma entreprit de faire les comptes rapidement, en restant derrière le bar. Le mange avançant bien, Emma décida qu’il était temps d’entamer une discussion avant que la jeune fille ne se décide à rentrer chez elle. Quittant le bar, elle alla dans la salle, s’installa dans une chaise et se décida enfin à interpeller Délinda.


    « Délinda, est ce que ça te dérangerait de venir d’asseoir un peu. Je crois qu’il va falloir que l’on discute de certaine chose. »

    La phrase laissait le choix à Délinda de refuser. Mais c’était juste une tournure polie, parce qu’en réalité, il n’y avait pas vraiment le choix. Emma voulait comprendre pourquoi cela faisait une semaine que les choses posaient problème. Elle avait beau l’apprécier en tant qu’employée, Emma restait très à cheval sur tout ce qui touchait le travail. Et si il devait y avoir un problème, autant chercher à le régler rapidement, parce qu’il était hors de question qu’Emma garde une personne qui ne cherche plus à faire le show. Après tout, elle avait été employé pour cela, non ?

    « Et si tu veux attraper quelque chose à boire au passage, te gène pas. Toute façon, t’es plus en service. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Dim 8 Aoû - 20:32



- Delinda, est ce que ça te dérangerait de venir t’asseoir un peu. Je crois qu’il va falloir que l’on discute de certaine chose.

Bon sang... Elle ne pourrait pas y échapper. Delinda avait très bien entendu qu'Emma était en train de s'installer à une table mais elle avait feint jusqu'au bout de ne pas la remarquer et la patronne avait bien dû se rendre compte que Linda tentait de l'éviter. Une tentative faite de façon ridicule d'ailleurs. Il n'y avait plus un seul bruit dans le Coyote, même pas une musique de fond. A moins que la mutante ne soit sourde des deux oreilles, il aurait été impossible de ne pas entendre qu'une seconde personne se trouvait ici, et tout naturellement il aurait fallut être interpellé. Bon... Il fallait bien se résigner... Delinda respira un bon coup avant de terminer son coup de balai en faisant un petit tas avec les saletés sur le sol. Il y eu quelques bruits de verre brisé mais la mutante avait déjà retiré le plus gros afin d'éviter de se blesser. Quoi qu'elle avait tellement mal au cœur ces derniers temps qu'un morceau de verre planté dans les mains ne l'aurait pas tellement fait réagir, ni souffrir. En comparaison, la douleur physique était une vraie caresse.

La mutante se tourna vers Emma et esquissa un petit sourire timide.

- Oh Emma... Bonsoir... Discuter ? Euh oui, bien sur...

- Et si tu veux attraper quelque chose à boire au passage, te gène pas. Toute façon, t’es plus en service.

Bénie soit la patronne. Un bon verre pour avaler son licenciement. Il ne fallait pas le dire deux fois, Delinda se rendait déjà derrière le bar pour se servir un fond de whisky pur puis revint à proximité d'Emma pour s'assoir à la table à laquelle elle était installée. Diamond faisait face à sa patronne, et tout dans son allure laissait deviner à quel point elle était nerveuse et anxieuse. Elle pianotait sur la table avec ses ongles, croisait et décroisait les jambes, suivait du bout des doigts le contour de son verre... Et tout ça en mois d'une minute. Impressionnant.

Delinda sembla réfléchir quelques secondes puis finalement inspira profondément avant de prendre la parole.

- Je pense savoir de quoi tu veux me parler et crois moi, j'en suis désolée...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emma Frost
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : du côté des damnés. NY.
Age du personnage : dans les environ de 400 ans. En paraît 25
Pouvoirs : Grande télépathe, peau de diamant
Profession : PDG de la Frost International et Patronne du Coyote Ugly
Points de rp : 127

MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Dim 8 Aoû - 21:54

    - Oh Emma... Bonsoir... Discuter ? Euh oui, bien sur...

    Une chance. Delinda n’alla pas jusqu’à feindre qu’elle ne l’avait pas entendu ce qui, évidemment, aurait vraiment été mal perçue. Une chose que son employée ne savait, s’était la condition mutante d’Emma, alors autant dire que feindre de ne pas l’avoir remarqué ce n’était pas le genre de chose qui passait inaperçu. Avoir une patronne télépathe, c’était franchement pas la chose qu’on souhaitait avoir. Imaginez, même plus possibilité de mentir sur un retard, une absence, ou tout ce genre de petite chose. Des choses qui arrivaient bien plus souvent qu’on ne voulait bien l’admettre. Le nombre de fois ou on lui avait servit l’excuse de la circulation, alors que la personne avait juste trainer avec des amis dans les rues de New York… On avait vu plus sérieux. Cela dit, elle laissait passé la plus part du temps. Après tout, elle n’était pas censée avoir accès à quelques pensées.

    Dans un léger baffouillement, Delinda avait tout de même accepter de venir s’asseoir, tout en attrapant un whisky avant de s’asseoir. Emma posa son regard sur les mains de la jeune femme, qui était en train de pianoter sur la table, faire le tour du haut de son verre, se tortiller, et ainsi de suite. Alors que, de son côté, Emma était tout ce qu’on pouvait faire de plus calme. Elle aurait parfaitement pu reprendre la parole, poser des questions, mais allez savoir, regarder Delinda s’agiter un peu était une sorte de source d’information sur la danseuse. Sa façon de gérer le stress, en partie. Sait-on jamais, c’était le genre d’information qui pouvait tout à fait être intéressante à un moment ou à un autre. Finalement, le silence fut rompu par les mots de Delinda qui avait prit une inspiration pour se lancer.


    - Je pense savoir de quoi tu veux me parler et crois moi, j'en suis désolée

    Tout n’était, vraiment, pas perdu. Bon Emma aurait sûrement apprécier que Délinda entre un peu plus dans le vif du sujet. Dire qu’elle était désolée, était une chose, mais apporter des explications derrière aurait été préférable, plutôt que d’attendre que ce soit Emma qui en vienne à monter un véritable interrogatoire. Heureusement qu’il s’agissait de diamond, qu’elle n’avait pas eu à se plaindre d’elle durant ses deux dernières années. Si cela avait été différent, il y aurait, probablement, eu plus de chance pour qu’Emma ne fasse pas preuve de patience ou de compréhension. Pour ce dernier point, il restait encore à déterminer les raisons de cette façon d’agir. La damnés s’adossa donc à sa chaise, croisa les jambes et posa son regard sur son employé qui était toujours assise face à elle, séparé par une table.

    « Si tu sais déjà de quoi je vais te parler, ça va simplifier les choses. Écoutes, je dois gérer cet endroit, faire en sorte qu’il fonctionne correctement. Et quand j’ai une des personnes bossant ici qui reste derrière le bar toute la soirée, alors que beaucoup de client préfère la voir sur scène, je trouve que c’est un problème pour le bar. Et, donc, un problème pour moi. »

    Emma ne voyait pas trop l’intérêt de tourner pendant cinq heures autour du pot. Ce qui aurait été une perte de temps pour elle, mais aussi pour Delinda, qui devait bien avoir envie de rentrée chez elle après une journée de travail. Mais ce n’était pas une raison pour ne pas avoir à dire ce qu’elle avait à dire. Elle reprit donc assez rapidement.

    « Des filles, capable de faire des cocktail derrière un bar j’en trouve n’importe où, Délinda. Et si c’est ce que je voulais, cela se saurait depuis longtemps. Alors y a un moment ou va falloir que tu m’explique et qu’on tente de trouver une solution. Une journée ou tu le sens pas, je peux comprendre. Toute une semaine, c’est carrément problématique. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Jeu 12 Aoû - 12:17


Delinda écouta sa patronne après avoir croisé les bras sur sa poitrine, comme pour se protéger. Tout comme Emma, elle s'appuya contre le dossier de sa chaise et croisa les jambes. Bien qu'au dessus de la table elle semblait avoir calmé ses tics nerveux, en dessous, son pied droit battait la mesure à une vitesse folle.

La jeune femme fut quand même rassurée de ne pas voir sa patronne se mettre en pétard. Il n'y a avait aucune agressivité dans le ton qu'elle employait. Elle semblait même vouloir chercher à comprendre. Et pourquoi en prenait-elle la peine ? Après tout, elle aurait très bien pu dire à Delinda que leur collaboration s'arrêtait ce soir, pour son insuffisance au travail, et la mutante l'aurait très bien compris. Cependant elle voyait bien la chance que lui laissait sa patronne de s'expliquer sur son comportement, et elle savait que son avenir en tant qu'employé au Coyote Ugly dépendrait de cette conversation. Delinda savait qu'elle devait une réelle explication. Ça n'était pas la peine de bidouiller des excuses bidons du genre « J'ai de grosses migraines », « Ma grand-mère est très malade », d'ailleurs elle n'avait plus de grand-mères. Aussi ridicule soit-il, elle était mal à cause d'un homme. Peut-être que cette explication ne suffirait pas à Emma, et qu'elle conclurait que si son employé pouvait négliger son travail pour une histoire de garçons, elle pourrait carrément foutre en l'air l'organisation du Coyote Ugly pour un problème légèrement plus grave.

La jeune femme savait que vue de l'extérieur, son histoire semblerait anodine. Mais pour elle qui vivait avec ce poids au jour le jour, la douleur était bien réelle.

- Ok, très bien... Je vais m'expliquer...

Delinda s'arrêta pour porter son verre à ses lèvres puis s'éclaircit la gorge.

- Je sais que vu de l'extérieur ça va sembler ridicule mais si je suis si... si peu motivée ces derniers temps, c'est parce que j'ai quelques problèmes personnels. Avec mon petit ami. Je t'assure Emma que j'ai essayé de tenir le coup ce mois-ci. Pendant trois semaines je me suis investie plus que de raisons dans ce travail... Mais ces derniers jours, je crois que je sature. Je ne sais plus trop bien où j'en suis, où je vais, je doute beaucoup. Et j'ai énormément de mal à affronter le regard des clients. L'agitation, tout ça... Quand on a pas la tête à ça, c'est difficile à gérer. Mais je sais que je peux arranger les choses. Le temps de me reprendre, de retrouver mon assurance et je deviendrais à nouveau la Diamond que tout le monde connaît...

La jeune femme marqua une pose, cherchant ses mots. Maintenant qu'elle était lancée, elle préférait se lâcher et dire tout ce qu'elle avait à dire plutôt que de garder des non-dit. Bizarrement, ça lui faisait un bien fou de parler.

- Je ne te demande pas d'attendre mon bon vouloir et je comprendrais que tu veuilles te séparer de moi, ce serait justifié... Mais... En deux ans c'est bien la première fois que je me laisse un peu aller... Et surtout Emma, désolée de le dire comme ça, mais j'ai besoin d'argent, je ne peux pas me permettre de perdre ce job... Je peux faire des efforts... Travailler deux fois plus, récurer les toilettes tous les soirs, ce que tu veux ! Mais il me faut juste un peu plus de temps... Juste un peu plus...

Delinda semblait pétrifiée. Elle n'avait plus rien à ajouter bien qu'elle soit ouverte pour répondre aux questions éventuelles d'Emma. Mais elle avait lâché ces mots comme ils lui étaient venus à l'esprit, et craignait d'avoir été un peu trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emma Frost
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : du côté des damnés. NY.
Age du personnage : dans les environ de 400 ans. En paraît 25
Pouvoirs : Grande télépathe, peau de diamant
Profession : PDG de la Frost International et Patronne du Coyote Ugly
Points de rp : 127

MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Lun 30 Aoû - 9:00

    Si Emma était parfaitement capable de mettre fin à une collaboration qui ne donnait rien, il serait mal la connaitre de penser qu’elle pouvait le faire si les choses étaient que temporaire. Dans le cas de Délinda, à partir du moment ou elle n’avait pas eu à se plaindre sur ses deux dernières années, il n’y avait pas de raison qu’elle la renvoie sans même qu’elle puisse apporter une justification. Ce que Delinda ne pouvait pas savoir, c’est que la personne qui l’employait était une sorte de détecteur de mensonge ambulant, avec sa possibilité d’aller faire un tour dans la tête des personnes. Il pouvait donc y avoir un tas d’excuses qui ne passeraient pas, si elle venaient à ne pas être sincère. Le tout était de savoir, si Emma avait besoin d’en venir à aller vérifier les dires de la jeune femme à la source, ou si elle serait assez crédible pour ne pas avoir besoin d’user de telles méthodes.

    Délinda accepta de s’expliquer et, après une gorgée, elle se lança. Emma, de son côté, prit le parti de l’écouter sans pour autant afficher ce qu’elle pouvait en penser. Une façon de faire qui avait 400 ans d’expérience, alors elle était tout à fait apte à cacher ce qu’elle pouvait bien en penser. Délinda commença sur le fait que sa non motivation était du à des raisons personnelles. Bon au moins, on pouvait exclure des problèmes avec d’autre employé. Une bonne chose, d’un certain point de vue. En tout cas de celui d’Emma, qui restait, après tout, sur un plan très professionnel. Bref, Délinda avoua ne pas être dans son assiette en faisant la liste de ce que cela pouvait donner au travail, ce qu’Emma avait été parfaitement capable de voir. Ce n’était pas vraiment le résultat qu’elle voulait entendre, vu qu’elle y avait accès, mais les raisons qui la poussait à en venir à agir de cette manière.

    Delinda prit un temps de pose pour dire qu’elle comprendrait si elle devait perdre son travail, mais elle avait besoin d’argent. Chose qui étonna un peu Emma, sans qu’elle ne le laisse paraitre, vu que jusqu’à présent elle avait cru comprendre que Delinda ne manquait par d’argent – de part sa famille – et que ce boulot était juste une façon de faire enrager son entourage propre. Mais passons, hormis le fait, qu’en ce moment, Délinda était en plein doute, Emma ne savait pas d’où pouvait provenir ses doutes. Alors oui, elle pouvait aller chercher les réponses dans l’esprit de Délinda, mais dans l’immédiat, Emma ne voyait pas réellement l’intérêt d’en venir là. Après tout chacun avait le droit à une vie privée, sans qu’on vienne y empiéter par une quelconque télépathie.


    « Tu as raison sur un point, j’ai, jusqu’à présent, pas eu lieu de me plaindre de quoique ce soit. Bien pour cela que ça me surprend de te voir agir de cette manière. Cela dit j’ai pas besoin de quelqu’un pour ce qui touche à l’entretien de cet endroit, j’ai déjà des employés pour ce genre de chose, chacun son rôle. Maintenant, tu as encore quelques jours à prendre, qu’est ce qui t’empêche de venir les demander ? Si tu as des problèmes, des choses à régler, prends toi quelques jours. Je ne compte pas te faire perdre ton travail pour un passage à vide, mais je refuse de te voir venir pour te voir planter derrière le bar, Délinda. D’une les autres filles ne comprendraient pas, et ça reviendrait à te verser un salaire pour faire quelque chose, alors que tu es employé pour d’autre. »

    Si elle avait besoin de congé, Emma était disposer à lui donner. Bon ça lui demanderait de s’organiser un peu différemment, voir de remplacer une employée manquante, mais elle préférait encore cette option plutôt que de la voir planter derrière le bar. Cela ne convenait pas aux clients, et les autres filles commenceraient à perdre patience. Emma n’avait pas envie de risquer que d’autre pense pouvoir faire la même chose, parce que là, elle ne s’en sortirait plus et perdrait toute crédibilité. Ce qui ne pouvait être concevable.D’ailleurs c’était sûrement ce qui convenait de faire. Emma, se releva donc, pour poser une nouvelle fois son regard sur Délinda avant de reprendre.

    « Ecoute, je te laisse fermer ce soir. Prend quelques jours de repos, et reviens après. En forme. »

    C’est sur ses mots qu’elle attrapa sa veste, posé un peu plus loin, avant de quitter le bar.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Emma Frost
Mutante de niveau 4

Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : du côté des damnés. NY.
Age du personnage : dans les environ de 400 ans. En paraît 25
Pouvoirs : Grande télépathe, peau de diamant
Profession : PDG de la Frost International et Patronne du Coyote Ugly
Points de rp : 127

MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   Mer 22 Sep - 22:35

    HRP : Dernier message modifié pour mettre fin au rp (j'arriverais jamais à le reprendre, et Délinda était absente pour une durée indéfinie...)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entretien avec la patronne [Emma Frost]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec la patronne [Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Hell's Kitchen :: Coyote Ugly-