Partagez | 
 

 Souvenir [Shinobi] [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Ven 16 Juil - 20:44

La journée était passablement fini, même si il restait encore du temps de soleil. Les jeunes commençait à sortir des écoles pour retourné chez eux après une journée assis sur les chaise inconfortable des divers établissement. Beaucoup de jeune allait jouer au parc en groupe ou en solitaire.

Une de ses silhouette observait les autres. Seule sous un arbre, elle observait les enfants jouer. Ses vêtements avait connu de meilleur jours, mais semblait quand même avoir des vêtements de bonne qualité sous les rapiécé.

Sayan ne pouvait se défaire complètement de sa vie d'autre fois. Elle ne se souvenait pas avoir vécu autre pars que dans la rue, si ce n'est avec le réseau, et cela était une époque qu'elle voulait oublié. D'avoir aujourd'hui des obligation, d'avoir un endroit fixe, c'était nouveau et presque effrayant. Elle ne savait pas trop quoi en penser. Elle aurait pu continuer de fuir, mais quelque part, elle savait que sa ne pouvait être que temporaire et puis, si elle n'aimait pas, il serait toujours temps de repartir plus tard.

Ce n'était pas la vrai raison qui la retenait, mais elle était encore incapable de l'admettre, d'admettre qu'elle pouvait aprécié qu'on se soucie d'elle. Apprécié de ne plus être seule, de pouvoir apprendre, de ne pas avoir à s'inquiéter du lendemain. D'avoir un toit véritable sur la tête, des vêtements différent chaque jour, ne plus avoir faim ou froid.

Mais en même temps, elle ne savait quoi faire de tout ce qui arrivait. C'était beaucoup et elle avait un peu de difficulté à dormir dans un lit ou encore à s'habituer à la présence des autres jeunes. Alors elle avait réussis à sortir pour prendre un peu de recul, pour respirer.

Alors elle était venu dans se parc, observer les jeunes normaux, voir ce qu'il faisait de leur vie. Comment il pouvait vivre sans la liberté qu'elle avait si chèrement gagner. Comment il pouvait vivre dans une société si stricte. Comment s'était d'avoir de véritable ami. Elle avait besoin de voir sans être vu. Elle avait besoin d'être seule aussi. Besoin de respirer, de ne plus sentir le regard des autres sur elle, de les entendre chuchoter sur son passage. De ne plus se sentir idiote de ne pas savoir écrire. Idiote de ne pas savoir compté comme eux, de ne pas connaître l'histoire de se pays où elle n'était pas né. Idiote de tous ce qu'elle ne savait pas et de tous ce qu'elle savait et qu'ils jugeaient inutile.

Alors elle était là, sous un arbre, à observer les autres jouer, sans se mêler à personne. Avec ses vieux vêtements qu'elle avait pu récupéré avant qu'ils ne soit détruit. Ses vieux vêtements qu'elle avait besoin d'avoir avec elle, de sentir, de ne pas être trop propre. Besoin de vêtements qui ne lui agressait pas les narines avec leur odeur de savon et détergent. Des vêtements qui avait l'odeur de la ville. Qui était sale et déchirer comme elle l'était elle-même.




Dernière édition par Sayan Mesmer le Lun 30 Aoû - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Shinobi Shaw
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : modification de la densité moléculaire
Profession : Ingénieur spécialisé dans la conception d'armes
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Dim 18 Juil - 22:57

    Après une journée entière passée à réfléchir sur un problème d’aérodynamisme concernant un prototype de munition explosive, Shinobi avait décidé de rentrer chez lui et de faire un peu de sport. Quelques katas de kenjutsu plus tard, c’est à la course à pieds sur son tapis électrique qu’il s’était mis avant de décréter qu’il faisait trop chaud pour rester enfermé. Après une bonne douche, Shinobi avait enfilé un jean propre et un tee-shirt sombre, puis avait sorti une paire de baskets aux couleurs peu probables de son impressionnant placard. L’essentiel des objets indispensables furent enfouis dans ses poches, et le jeune homme prit tout naturellement la direction de Central Park où il projetait de s’installer tranquillement avec un bon café corsé qu’il achèterait en chemin…

    Un passage au Starbucks de la 5th Avenue plus tard, le mutant franchissait les grilles de l’entrée sud de Central Park. Un certain nombre de choses avaient manqué à Shinobi durant son voyage à Athènes, mais il y avait d’autres choses dont il s’était passé avec brio : les piaillements des gosses dans les parcs, les femmes énormes qui ondulaient des bourrelets à chaque pas et la pollution ambiante. C’est à peu près ce qui pouvait résumer la situation actuelle de Shinobi à son retour à New York. Toutes ces choses qu’il n’avait pas eu à supporter pendant quelques mois, il se les prenait à présent en pleine face comme si les Etats-Unis et leur population avaient décidé de lui souhaiter un bon retour de la manière la plus désagréable qui soit… Le seul point positif à tout ça était probablement l’excellence de la couverture réseau en wifi et mobile ; pour ça au moins New York était préférable.

    Après avoir évité – dans l’ordre – un chien qui avait échappé à la vigilance de son maître, deux gamins qui s’étaient engagés dans une bataille d’eau et les ébats amoureux de deux lycéens, Shinobi avait fini par se dégoter un banc dans un coin tranquille du parc où il n’aurait pas à supporter tous ces gens bruyants. Portant une première fois le gobelet de café à ses lèvres, il sortit ensuite de la poche arrière de son jean un roman policier qu’il avait acheté à l’aéroport d’Athènes juste avant son embarquement. L’histoire n’était pas véritablement compliquée, mais l’investigation était suffisamment bien menée pour que Shinobi éprouve l’envie de connaître le dénouement.

    Ainsi installé, il ne prêtait pas réellement attention à ce qui l’entourait. Le monde pouvait bien lui foutre la paix pour cette fin d’après-midi… Son portable était d’ailleurs en mode silencieux, comme pour assurer une certaine tranquillité au mutant si quelqu’un se mettait en tête de l’appeler pour dieu-seul-savait quelle histoire d’aérodynamisme des munitions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Lun 19 Juil - 18:17

Sayan remarqua l'homme qui vint s'assoir sur le banc proche de son arbre, mais s'en désintéressa quelque minutes après son arrivé. Ne faisant aucun bruit excessif et ne lui portant aucune attention, il semblait chercher la solitude et la tranquillité autant qu'elle. Elle aurait pu partir, mais elle n'aurais sans doute put trouver un endroit aussi tranquille que celui-ci et aurait très certainement attirer l'attention en se déplacent alors qu'elle était maintenant presque invisible.

Mais comme toujours dans la vie, les choses se passe rarement comme on le voudrait. Comme elle reportait son attention sur le parc, un frisbee se dirigea vers elle et la manqua de peu parce qu'elle s'était déplacer, allant s'échouer au pied de l'homme. Un groupe d'adolescent à l'air de petit Caïd s'approchèrent d'elle.

Lavé et peigner, elle était assez belle à regarder et on pouvait deviner ses forme malgré les vêtements qu'elle portait et les adolescents ne furent pas insensible au charisme et à la beauté qui se dégageait d'elle. Au nombre de trois, un de chaque côté de ce qui semblait être le chef, il la regardèrent avec une lueur prédatrice. Pour avoir vécu une très bonne partie de sa vie dans la rue, elle savait reconnaître cette lueur et savait aussi que de se replié ne ferait qu'aggraver les choses, et de plus, elle ne avait assez de fuir, alors elle les regarda chacun dans les yeux, sans utiliser son pouvoir, pour leur montrer qu'elle n'était pas dupe.


"Alors ma belle, t'avait pas envie de jouer avec nous?"

Celui qui semblait le chef avait ouvert la bouche pour montrer à quel point il était idiot et auparavant, Sayan aurait simplement user de son pouvoir pour partir, mais là, elle n'en pouvait plus de cette vie de fuite. Elle n'en pouvait plus de ses gens qui se pensait supérieur et n'était que des petites merde.

"Non."

Mais elle n'était pas non plus assez stupide pour les provoquer.

"Votre jouet est par là."

Elle doutait qu'ils soit assez subtile pour comprendre son message, mais elle essaya malgré tout en leur montrant leur jouet.

"Si tu viens avec nous, on n'aura plus besoin de se jouet..."

Comme elle le croyait, il n'avait de cerveau que le nom. Elle le regarda alors avec beaucoup plus d'insistance.

"non merci."

Le Caïd regarda alors ses amis et leur fit signe à chacun d'eux. Le plus petit se dirigea lentement, les mains dans les poches, vers le frisbee, pendant que le chef et l'autre se rapprochait de Sayan.

"Allons bébé, fait pas ta farouche, je suis sur que tu va adoré."

"Tu ne semble pas comprendre alors je vais être plus clair. Je ne suis pas intéresser par trois imbécile qui n'ont d'homme que le nom. Dégagez."

Comme elle le croyait, il n'avait de cerveau que le nom. Elle le regarda alors avec beaucoup plus d'insistance. Elle le regarda, regarda la colère grandir dans ses yeux. Elle le regarda avancer vers elle avec son acolyte, elle le regarda jeter un regard à l'homme sur le banc. Et elle attendit encore qu'il se décide.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Shinobi Shaw
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : modification de la densité moléculaire
Profession : Ingénieur spécialisé dans la conception d'armes
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Mar 20 Juil - 13:07

    Absorbé par sa lecture, Shinobi avait réussi à faire abstraction de ce qui l’entourait au point de pouvoir se perdre dans des suppositions quant à l’identité de l’assassin. Si Mme de St Josse n’avait pas d’alibi, cela ne signifiait pas nécessairement qu’elle avait quoi que ce soit à voir avec le meurtre de son mari, contrairement à ce que les flics mentionnés dans l’histoire pouvaient croire. Seul un petit inspecteur débutant semblant éprouver les mêmes doutes que Shinobi, et le mutant conclut donc très logiquement qu’il devait être sur la bonne piste concernant cette affaire parce qu’il y avait toujours une petite voix qui s’élevait contre l’opinion générale pour mener à la vérité… Quelques pages plus loin, Shinobi apprenait que la veuve éplorée avait un amant et un soupir lui échappa : tout était décidément trop prévisible dans ce nouveau chapitre, et le mutant ne pu s’empêcher de se demander si l’auteur n’avait pas eu une panne d’inspiration à ce moment précis pour infliger à ses lecteurs un tel lieu commun. Pourquoi n’y avait-il que le prétexte de l’amant pour justifier que la vieille ait menti à la police ? N’aurait-elle pas pu être amatrice de jeux en ligne, de jeux pervers ou de quelque chose de suffisamment peu avouable pour justifier un mensonge sans forcément lui inventer un amant en cours d’histoire ?

    Un second soupir échappa à Shinobi avant qu’il ne décide de faire une pause dans sa lecture, dérangé par un groupe de jeunes enfants qui jouaient au ballon un peu plus loin. Hurler faisait visiblement partie intégrante du jeu, et le mutant finit bien vite par être agacé de manière plus évidente, au point qu’il en attrapa son portable dans la poche de sa veste pour y jeter un œil… Un appel en absence était signalé, et un sourire amusé étira les lèvres du mutant lorsqu’il porta le combiné à son oreille et y entendit la voix de Musashi, qu’il n’avait pas vu en personne depuis quelques mois suite à son déplacement à Athènes. Shinobi choisit de le rappeler dans la foulée, se remémorant leur toute première rencontre dans des circonstances absolument inattendues, puis son embauche lorsqu’il avait obtenu son diplôme d’ingénieur et l’ascension dans l’estime de ses collaborateurs qui s’en était suivie…

    Un frisbee atterrit bientôt à ses pieds, et le mutant fixa un instant le disque de plastique orange fluo avant de promener son regard autour de lui, à la recherche de son propriétaire. Comme l’endroit était à peu près désert, ce jouet ne pouvait ni appartenir aux gosses qui hurlaient en se passant un ballon, ni à la gamine qui était assise sous un arbre un peu à sa gauche. Une bande d’ados s’avança sur la pelouse, et Shinobi en déduisit assez naturellement qu’ils étaient les propriétaires de ce jouet. Ce qui l’étonna en revanche, c’était qu’au lieu de chercher après leur jouet, ils s’étaient dirigés vers la gamine et son arbre… Après tout pourquoi pas, ils se connaissaient sûrement. Le mutant se baissa pour ramasser le disque de plastique et le renvoya vers le petit groupe d’ados, considérant que c’était la meilleure solution pour qu’on continue de lui foutre la paix et qu’il puisse passer son coup de fil en paix : le disque s’envola et retomba à environ 1 mètre de l’arbre près duquel toute la petite bande était massée.

    Quelques bribes de la conversation lui parvinrent de manière assez lointaine compte tenu de la distance qu'il y avait entre l'arbre et le banc sur lequel il s'était assis, alors que l’un des ados proposait à la jeune fille de jouer avec eux. Un sourire étira les lèvres de Shinobi alors qu’à l’autre bout du fil, la voix de la standardiste se faisait entendre dans un japonais particulièrement chantant :

    Bonjour. Shinobi Shaw, je cherchais à joindre Tonho Musashi, qui m’a laissé un message à propos d’une affaire importante…
    Il n’est peut-être plus dans son bureau. Je vais vous demander de patienter un peu M. Shaw, je vérifie…
    Je vous remercie…

    Patientez n’avait jamais été un problème pour lui, et puis de toute manière son forfait professionnel couvrait les appels vers l’international.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Jeu 22 Juil - 16:16

Le Caïd regarda alors ses amis et leur fit signe à chacun d'eux. Le plus petit se dirigea lentement, les mains dans les poches, vers le frisbee, pendant que le chef et l'autre se rapprochait de Sayan.

"Allons bébé, fait pas ta farouche, je suis sur que tu va adoré."

"Tu ne semble pas comprendre alors je vais être plus clair. Je ne suis pas intéresser par trois imbécile qui n'ont d'homme que le nom. Dégagez."

Comme elle le croyait, il n'avait de cerveau que le nom. Elle le regarda alors avec beaucoup plus d'insistance. Elle le regarda, regarda la colère grandir dans ses yeux. Elle le regarda avancer vers elle avec son acolyte, elle le regarda jeter un regard à l'homme sur le banc. Et elle attendit encore qu'il se décide. Ce qu'il fit en relançant le frisbee, puis en téléphonant, totalement indifférent à la scène.

Le frisbee se posa alors près d'eux. L'inconnu ne s'en mêlerait pas, c'était mieux ainsi, il n'y aurais pas de dette à payer plus tard. Ni de problème de son côté avec le fait de se défendre. Le jeune sembla remarquer aussi que l'autre ne s'en mêlerait pas et cela lui donna encore plus de force. Sayan pouvait voir la convoitise et la colère briller dans ses yeux.


"Tu vas regretter ses paroles petites putes, quand j'en aurai fini avec toi, même un chien ne voudra plus de toi!"

La jeune mutante retint un soupir. Les petites terreurs était tellement prévisible, parce qu'elle était une fille seule, ils pensaient qu'elle serait une proie facile. Elle le laissa parler pour ses petits acolyte, mais quand il fit un pas vers elle, elle se leva de l'arbre où elle était adossé et fit appel à toute sa froide colère pour le piégé dans son regard. Pour un observateur non averti, il eu simplement l'air de s'arrêter, le regard un peu vide, mais sans rien d'autre apparent. Elle approcha alors lentement pour ne pas rompre le contact ténu pendant que ses deux amis se regardait essayant de comprendre.

Avant qu'ils puissent faire un geste pour rompre son emprise, elle frappa de toute ses forces dans les couilles du gars qui s'effondra sans comprendre comment elle avait put approcher si vite sans qu'il s'en rendent compte. Elle le regarda alors avec beaucoup de mépris.


"J'en ai maté des plus dur que vous trois, alors dégagez, couillon*."

Elle regarda alors les deux autres avec beaucoup de force.

"Prenez votre jouet et votre ami, puis dégagez."

Elle les regarda jusqu'à ce qu'il parte, ne prenant même pas le temps de ramasser le frisbee. Prévisible, dès qu'on leur tenait vraiment tête, il n'y avait pas plus pathétique que ce type d'imbéciles.

*En français.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Shinobi Shaw
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : modification de la densité moléculaire
Profession : Ingénieur spécialisé dans la conception d'armes
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Ven 23 Juil - 22:52

    L’agréable musique d’attente résonnait à l’autre bout de la ligne, et Shinobi en profitait pour observer l’agitation du feuillage juste au-dessus de lui. L’ombre était la bienvenue en cette chaude fin d’après-midi, et le mutant se surprit à rêver à piquer une tête dans une piscine d’eau tempérée… suivie bien entendu de quelques longueurs histoire de ne pas s’encroûter avant l’âge.

    Un peu plus loin, les adolescents semblaient toujours se livrer à ce « jeu » qui échappait totalement à Shinobi. Il n’avait pas été élevé de cette manière et le simple fait d’entendre autant de gros mots dans une même phrase suffisait à lui donner envie de se concentrer plutôt sur la musique d’attente plutôt que sur le sens réel de la conversation qui se tenait à quelques mètres de lui. Les gros mots dits à un haut volume lui parvenaient assez bien, mais la teneur exacte de la conversation lui échappait complètement… Et puis de toute manière, avait-il réellement du temps à perdre avec les conversations d’ados qui n’avaient comme préoccupation qu’internet, le sexe opposé et le sexe tout court ? Non, Shinobi était passé au-delà de ce stade depuis belle lurette, et absolument rien de ce dont il pouvait être question sous cet arbre ne l’intéressait. Il était vrai que la conversation avait l’air un peu animée, mais après tout la jeunesse n’avait pas pour principale caractéristique d’être modérée tant dans ses actes que dans ses paroles…

    Un gamin tout menu s’avança pour ramasser le frisbee que Shinobi avait renvoyé, mais visiblement le remerciement ne devait jamais venir. Sale mioche, un jour quelqu’un lui apprendrait la politesse… mais pas aujourd’hui, Shinobi n’avait certainement pas envie de bouger de ce banc qu’il occupait et qui était idéalement situé à l’ombre et sur le trajet d’une brise de vent frais. Faudrait quand même pas se faire piquer sa place juste pour aller tirer les oreilles d’un gamin… Et puis en même temps, il ne reverrait sans doute jamais ce gosse, alors à quoi bon perdre son temps à lui apprendre les bonnes manières pour que seuls ses incapables de parents profitent du résultat ? Non définitivement, il ne fallait pas déconner : cela ne concernait pas Shinobi.

    D’autres insanités fusèrent un peu plus loin et cette fois, Shinobi leva les yeux au ciel en se retenant de demander à la cantonade si en Amérique on était capable d’éduquer ses mioches correctement en lui mettant une bonne paire de claques lorsqu’ils débitaient des monstruosités de ce genre. Sûr que cela aurait été très mal perçu vu le nombre de personnes qui étaient susceptibles de l’entendre pour peu que Shinobi pousse un peu sur sa voix déjà naturellement grave et parfaitement audible à un volume normal. « Pute » n’était pas un mot qui s’employait à la légère, et encore moins lorsqu’on était encore suffisamment puceau pour ne même pas savoir de quoi il s’agissait exactement. Shinobi secoua la tête, se disant que l’adolescente sous l’arbre avait du faire ou dire quelque chose de vraiment déplacé pour se ramasser ce genre de joyeusetés au visage… Etait-elle l’ex-copine de l’un de ces gosses ? Rien n’en était moins sûr. Mais en toute honnêteté Shinobi s’en foutait comme de sa première chemise et n’aspirait qu’à passer son coup de fil.

    Shinobi pu apercevoir que l’adolescente s’était levée et que le plus mal élevé de la bande s’était immobilisé juste devant elle. Frappant lâchement dans les parties du gamin pour obtenir ce qu’elle désirait, il n’en demeura pas moins que Shinobi se désintéressa de nouveau de la scène avec la confirmation que les ados n’étaient pas seulement ingrats avec les étrangers à leur foyer douillet, mais étaient également des ingrats entre eux… Parler, c’était toujours plus compliqué que de fuguer comme un glandu ou de taper dans les parties d’un garçon. Bref, c’était absolument pathétique.

    M. Shaw ?

    Shinobi sortit de ses pensées, esquissant un sourire amusé avant de reprendre le cours de la conversation :

    Je suis toujours là, mademoiselle…
    Nous cherchons toujours Tonho San. Je vais être obligée de vous remettre en attente…
    Je patiente.

    L’attente commençait à être pénible. Mais où était donc passé son boss ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Ven 6 Aoû - 4:08

Elle regarda alors les deux caïd restant avec beaucoup de force, mais sans user de son pouvoir cette fois.

"Prenez votre jouet et votre ami, puis dégagez."

Elle les regarda jusqu'à ce qu'il parte, ne prenant même pas le temps de ramasser le frisbee. Prévisible, dès qu'on leur tenait vraiment tête, il n'y avait pas plus pathétique que ce type d'imbéciles. Mais les deux jeunes était soit trop stupide pour comprendre, soit plus intelligent que la moyenne, parce qu'il n'allèrent pas ramasser leur ami par terre, mais se dirigèrent vers la mutante pour l'encercler. Voyant cela, elle recula, évitant soigneusement l'arbre, même si pour se faire elle devait se diriger vers l'homme au téléphone.

De deux maux, il semblait le moins pire, comme il n'avait pas encore réagit, elle pouvait décemment penser qu'il ne le ferait pas du tout, elle recula donc dans cette direction pour éviter d'être prise entre deux feu.


"On dirait que la loyauté n'est pas votre fort, ou peut-être que vous ne savez pas faire la différence entre celle-ci et la servitude."

Elle n'avait aucune intention de continuer de se battre, mais savait d'expérience que la rencontre ne pouvait se terminer qu'avec le K.O. totale de l'un des camps et étant seule, les chances était mince pour elle, malgré ses quelques pouvoirs.

Lentement mais surement, les deux garçon se rapprochait d'elle et d'eux-même, comme il ne pouvait la prendre en tenaille avec l'arbre, il tentait de se regrouper pour lui faire le plus de mal possible, tout autant qu'elle se rapprochait du banc et de l'homme. Si rien n'avait été trop ouvertement violent, tant que l'homme serait là, les deux gamins serait sans doute plus prudent et éviterait de sortir une armes, quelle qu'elle soit, afin de garder le statut quo. Elle pouvait l'entendre parler derrière elle, mais ne fit pas attention à ce qu'il disait. Elle cherchait plutôt un moyen de sortir de cette situation sans avoir plus de problème qu'elle n'en avait actuellement.

Cherchant des yeux, sans quitter trop longtemps les deux brutes des yeux, elle fini par trébucher sur une racine et s'étendit, sans aucune grâce, sur le dos juste devant Shinobi. La chute lui coupa le souffle quelque secondes, que mirent à profit les deux humain pour approcher d'elle avec avidité. Supposant certainement comme elle que l'homme, qu'ils ignorait tout trois être mutant, ne réagirait pas plus maintenant qu'il ne l'avait fait jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Shinobi Shaw
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : modification de la densité moléculaire
Profession : Ingénieur spécialisé dans la conception d'armes
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Mar 17 Aoû - 23:31

    La mélodie d’attente semblait interminable et la chaleur ambiante contribuait à faire perdre graduellement patience au mutant. Shinobi avait pourtant perdu cette fougue et cette impatience déplacée qui lui avaient valu pas mal de déboires à son arrivée au Japon. Il était devenu plus respectueux des anciens – hormis son père, enfance pourrie oblige – et légèrement plus patient, mais sa peur de l’ennui n’avait aucunement évolué de manière positive, bien au contraire. Rechignant à rester inactif dans quel coin du monde que ce soit, Shinobi trouvait toujours quelque chose à faire pour s’occuper. Il y avait bien entendu son travail, puis sa passion pour les armes anciennes et explosifs associés. Et il y avait les femmes, qui occupaient une place importante sans jamais parvenir à le pousser à s’attacher de quelque manière qui soit. Avide en bien des domaines, Shinobi les consommait sans aucune modération et manipulait sans vergogne pour ajouter à son tableau de chasse les femmes les plus influentes et les mutantes les plus puissantes…

    La voix de la standardiste se fit de nouveau entendre à deux reprises pour lui assurer qu’on ne l’oubliait pas – les japonais avaient un humour assez décalé auquel Shinobi avait eu du mal à s’acclimater – et le jeune homme orienta son regard vers les adolescents qui continuaient de dialoguer un peu plus loin. Peu avant que la jeune fille ne se mette à se diriger vers lui à reculons, Shinobi avait jeté un œil au mail qui était arrivé sur son téléphone professionnel et avait constaté avec satisfaction que l’un de ses collaborateurs japonais expatrié en Russie venait de lui envoyer les plans du générateur qui l’intéressait tant. Un sourire étira ses lèvres, parce que tout ceci laissait présager de journées bien remplies par le déchiffrage des plans russes et l’amélioration de leur système vieux de 2 ans déjà. Shinobi adorait son travail et tirait la plus grande satisfaction des améliorations que ses travaux permettaient de conférer aux « armes de demain ». Et au diable le sentimentalisme.

    Son sourire s’effaça brusquement lorsqu’il vit l’adolescente tomber près de lui et entrer dans son champ de vision. Il était clair que même dans un parc possédant plusieurs kilomètres carrés de superficie, il fallait que des gens – des jeunes, dans ce cas précis – viennent envahir son espace vital alors même que le parc regorgeait d’espaces qui étaient sans doute suffisamment peu fréquentés pour les accueillir. Et puis d’abord, quel était leur jeu exactement ? Le mutant comprit sans doute un peu tard en voyant les faces malsaines des deux ados que quelque chose clochait dans cette scène, et son regard sombre se braqua sur eux et leurs mains tendues avec une certaine avidité vers la jeune fille :

    A votre place, je me cantonnerais au frisbee : ça m’étonnerait fortement que vous l’intéressiez si on tient compte de la distance qu’elle a parcouru pour que vous lui foutiez la paix. Et puis en général les demoiselles se courtisent mieux en privé, et non entre « potes »…

    Shinobi avait vaguement entendu parler de servitude même si le reste de l’échange lui avait échappé. D’un signe de tête, il fit signe aux deux ados de ramasser leur jouet et leurs potes pour déguerpir. Engager une discussion avec des ados boutonneux sur la meilleure manière de draguer une adolescente ne l’enchantait pas des masses, justement parce qu’un tel sujet dans la bouche d’un homme de 28 ans ferait véritablement désordre et limite douteux…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Mar 24 Aoû - 1:19

Cherchant des yeux, sans quitter trop longtemps les deux brutes des yeux, elle fini par trébucher sur une racine et s'étendit, sans aucune grâce, sur le dos juste devant Shinobi. La chute lui coupa le souffle quelque secondes, que mirent à profit les deux humain pour approcher d'elle avec avidité. Supposant certainement comme elle que l'homme, qu'ils ignorait tout trois être mutant, ne réagirait pas plus maintenant qu'il ne l'avait fait jusqu'à maintenant.

A votre place, je me cantonnerais au frisbee : ça m’étonnerait fortement que vous l’intéressiez si on tient compte de la distance qu’elle a parcouru pour que vous lui foutiez la paix. Et puis en général les demoiselles se courtisent mieux en privé, et non entre « potes »…


Sayan tentait de reprendre son souffle, elle n'en avait pas espéré tant. Les deux garçon se regardèrent avant de se retourné contre l'adulte. Mauvais calcul, très mauvais calcul selon la jeune mutante. Mais il semblait se croire capable de lui faire payer son intervention. Il cherchait un exutoire à leur trop plein de testostérone et à leur colère d'adolescent. Comme il avait attirer leur attention et qu'elle semblait maintenant à une victime qu'il pouvait cueillir après avoir réglé son compte à l'imbécile, il ne s'occupait plus d'elle. L'un deux l'enjamba pendant que l'autre avançais à sa gauche, marchant presque sur sa main. Heureusement que les réflexe de l'ancienne SDF était encore vif, elle eu tout juste le temps de la retirer avant qu'elle ne se fasse aplatir par la grosse botte de l'autre.

Elle se releva le plus rapidement qu'elle put dès qu'il l'eurent dépasser, pas question de rester sur le sol, vulnérable, surtout pendant qu'un autre se battait pour elle. Elle n'avait pas cru qu'il interviendrait, mais avait espéré que sa proximité finirait par réveiller les deux imbécile. Malheureusement, rien ne semblait aller comme elle le voulait. Elle ne savait réellement plus trop quoi faire, si elle les attaquaient elle aurait des problème, mais elle n'était pas du genre à fuir quand quelqu'un l'aidait, du moins pas tant que le problème n'était pas réglé et elle avait décider d'essayer d'arrêter de fuir, elle ne recommencerait pas aujourd'hui.

Alors elle était devant un dilemme, aider son sauveur et avoir des problèmes ou rester les bras ballant pendant qu'un autre lui évitait des ennuis. Elle se décida pour un compromis et alla chercher leur frisbee, remarquant par le fait même que le troisième larron s'était pousser. Sa ferait au moins se problème en moins. Une fois parvenu au jouet elle le lança au pied des garçons.


"C'est fini, prenez le et partez."

Elle espérait réellement que les garçon arrêterait là, mais une petite voix dans sa tête lui disait qu'elle rêvait en couleur. Son expérience lui avait apprit que se genre de brute ne s'arrêtait jamais quand ils avaient commencer quelque chose, parce qu'il ignorait que c'était possible, trop stupide pour se rendre compte d'une défaite et trop bornée pour accepter qu'il puisse perdre. Les brutes sans cervelle était les plus facile à cerner, mais les plus difficile à se débarrasser une fois qu'ils avaient décider quelque chose.


Dernière édition par Sayan Mesmer le Lun 30 Aoû - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Shinobi Shaw
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/07/2010
Localisation : New York
Clan : Damnés
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : modification de la densité moléculaire
Profession : Ingénieur spécialisé dans la conception d'armes
Points de rp : 26

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Lun 30 Aoû - 20:34

    (15 lignes complètes, ça exclut de compter les 6 lignes figurant dans ton précédent message et les paroles que mon personnage a prononcées… ^^)

    Il y avait très clairement deux catégories de personnes dans la vie. D’un côté, il y avait celles qui étaient suffisamment sûres d’elles pour se permettre de formuler des menaces plus ou moins évidentes en ne rechignant pas à se battre quelques fois, lorsque des têtes trop dures éprouvaient des difficultés à comprendre le français. De l’autre, il y avait ceux qui faisaient mine d’être sûrs d’eux mais qui comptaient sur les autres pour démêler les nœuds de leurs problèmes personnels. Shinobi ne serait pas insultant au point de faire entendre son avis à ce propos concernant la jeune fille qui « comme par hasard » avait reculé pour fuir la bande d’ados en arrivant – bien entendu – jusqu’à lui. Le hasard était une chose en laquelle il ne croyait plus depuis bien longtemps, et si la Destinée avait quelque chose de nettement plus compréhensible et logique, elle ne faisait pas en sorte que deux êtres qui n’avaient aucun intérêt à se rencontrer se rencontrent… Ou alors, elle lui avait joué un tour de cochon, parce qu’il ne voyait pas vraiment ce que cette adolescente pourrait lui rapporter à court comme à moyen terme.

    En complet décalage avec le schéma évoqué précédemment, il y avait la bande d’ados boutonneux. La jeune fille leur avait dit de dégager, les avait fuit, et Shinobi leur avait laissé entendre qu’ils feraient mieux de se barrer très vite, mais pourtant ils avaient trouvé plus intelligent – selon leurs critères – de poursuivre sur la pente savonneuse en bas de laquelle les attendait le mutant. L’un d’eux enjamba l’adolescente pour s’avancer vers Shinobi en manquant presque d’écraser la main de Sayan, et le mutant esquissa un sourire ironique avant de lever les yeux au ciel dans une mimique hautement théâtrale… mais profondément exaspérée.

    Vu de là où il se trouvait en position assise, Shinobi pouvoir percevoir que le gamin qui s’avançait vers lui devait avoir environ deux têtes de moins que lui. Alors oui, la jeunesse autant que les hormones pouvaient donner l’impression d’avoir des ailes, mais ce jeune devait sans doute être un peu suicidaire pour espérer qu’il aurait une chance de s’en sortir face à Shinobi. Le mutant repensa à l’arme dissimulée dans la poche revolver sous sa veste en jean, et son sourire s’étira d’avantage lorsqu’il songea à une manière sans doute plus efficace de régler le problème… Sans prévenir, il se leva du banc comme un diable sortant de sa boîte, et se dressa devant la stature frêle du boutonneux pour bien lui laisser entrevoir ce à quoi il risquait de se heurter s’il se mettait en tête de faire un pas de plus. Il pouvait faire ce qu’il voulait de l’adolescente parce que ce n’était pas son problème, mais pour une histoire de tranquilité, Shinobi lui ferait probablement remonter l’arrière train jusque dans le fond de la gorge à coups de pieds énergiques !

    Seulement l’adolescente se releva en vitesse et partit récupérer le freesbee que Shinobi avait balancé quelques minutes plus tôt pour le jeter aux pieds des autres gamins de la bande, déclarant que c’était fini et qu’ils pouvaient partir… Attitude un peu étrange dans le fond, parce qu’il avait fallu que le mutant réagisse pour qu’elle se décide à sortir de sa léthargie. Bon, après tout il valait mieux éviter de chercher de comprendre ce qui motivait – ou démotivait – les ados de manière générale ; il aurait sans doute fallu 2 minutes pour faire le tour des subtilités du « grave », du « lol » et du « mdr », et Shinobi n’avait pour ainsi dire pas spécialement envie de perdre son temps de cette manière.

    Une chose était certaine à ce instant précis : Shinobi n’avait aucune envie d’utiliser son pouvoir ou de bouger le petit doigt pour permettre à cette adolescente pour lui permettre de flemmarder sous un arbre une minute de plus au lieu d’aller s’instruire et d’employer son existence à quelque chose de beaucoup plus constructif. Non, encore une fois si Shinobi s’était levé, c’était en vue de botter le c*l de ce boutonneux qui pensait pouvoir le défier ou s’en prendre à lui en se croyant supérieur du haut de ses 16 ans. C’était vraiment une blague très drôle, mais son postérieur ne l’entendrait plus de cette oreille s’il se mettait en tête d’avance encore…

    Et puis finalement… Pourquoi insister pour préserver la tranquillité d’un endroit où l’un de ces gamins viendrait sans doute lui pomper l’air encore une fois ? Un dernier regard méprisant fut adressé à l’adolescent alors que toute expression disparaissait assez bizarrement du visage de Shinobi. Tournant ses talons, le mutant s’éloigna de quelques pas jusqu’à rejoindre enfin le chemin de gravillons. Si cette adolescente était aussi téméraire que ce qu’elle voulait laisser croire, elle réussirait à régler son problème par elle-même...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   Lun 30 Aoû - 21:04

Le temps qu'elle se lève pour aller chercher le frisbee, l'homme avait eu le temps de se lever, et d'intimider l'adolescent qui s'était figer une fraction de seconde devant la taille de son opposant, sans remarquer l'expression qu'il avaité

Sayan qui avait lancer le frisbee, ne la manqua pas, une expression presque animal, carnivore, prédatrice, territoriale. Juste avant d'avoir une réaction totalement étrange et imprévisible, une forte surprise pour l'adolescente et pour les deux brute, car l'homme qui semblait quelque secondes plus tôt vouloir l'aider parti, tous simplement, sans finir ce qui avait été commencer, sans rien faire d'autre que de lancer un regard méprisant à l'adolescent boutonneux devant elle. Les deux brutes ne prirent pas très longtemps pour se retourner vers elle, mais elle avait profiter du départ de l'homme pour se fondre dans un bosquet proche, laissant sur la scène leur frisbee. Mais elle ne parti pas immédiatement, hors de question qu'elle fuit, elle voulait s'assurer que les deux brutes partait réellement. Elle n'avait pas assez de temps pour disparaitre totalement avant qu'il se retourne, alors mieux valais attendre leur départ et puis elle voulait réfléchir sur l'étrange comportement du quatrième joueur.

Elle n'avait pas voulu l'attirer dans la situation, simplement voulu profiter de sa présence pour tenter de décourager les deux idiots qui voulait s'en prendre à elle. Ce qui avait lamentablement échoué et entrainer l'homme à réagir. L'expression qu'il avait eu avait fait froid dans le dos de la jeune fille. Une expression qu'elle n'avait vu que deux fois auparavant, celui qui était venu la voir avant qu'elle soit vendu et celui qui avait tenter de la violer. L'un était encore ne vie, l'autre mort. Des flash de ce dernier, son cadavre virent à la limite de son esprit, mais elle les repoussa, ils faisaient parti du passé, elle avait apprit,du moins l'avait-elle cru, de cette situation. Le reste ne faisait que la rendre vulnérable, elle devait donc en faire abstraction, le laisser dans le passé, car c'était dangereux. Elle ne pouvait se permettre d'avoir de faiblesse dans cette vie.

Elle observa donc les deux garçon partir, serrant les poings, au moins n'avait-il pas remarquer son pouvoir, mais pour plus de sécurité, bien qu'elle détestait cette idée, elle ferait sans doute mieux de rester à l'institut pour les prochains jours. Pour de simple garçon elle devrait se terrer dans cet endroit qu'elle n'arrivait pas à comprendre et à cerner. Elle se retint de passé sa colère sur les arbres et les arbuste qui ne lui avait rien faire et elle fini par se diriger vers l'institut quand elle fut sur que les deux garçon, qui avait chercher autour, était réellement parti. Elle disparu, ne laissant aucune trace derrière elle que l'on puisse suivre, sinon un souvenir dans la tête de trois brute et d'un homme, qui en avait laisser autant dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Souvenir [Shinobi] [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenir [Shinobi] [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Central Park-