Partagez | 
 

 Jour de Marché [PV][Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Jour de Marché [PV][Terminer]   Ven 23 Avr - 14:16

La journée s'annonçait fraiche, la chaleur inhabituelle des derniers jours semblait s'être envoler dans l'air frais du matin. Mais le soleil brillait toujours à travers les quelques nuages poussé par le vent froid venu du nord. Pour une jeune femme sombre, s'était pourtant une journée comme les autres. Une de ses journées qui semblait se fondre dans les autres, sans véritable saveur particulière, même si la sans-abris s'efforçait toujours de trouver un moment de paix dans chaque jour, le bonheur n'ayant plus vraiment signification pour elle depuis longtemps, si il en avait jamais eu, mais la paix et les petit moment de simple la maintenant en vie. Depuis quelques jours, elle se sentait fiévreuse, mais l'arrivé dans un nouvelle ville l'avait détourné de son habitude. Normalement, elle aurait tenter de voler du sirop dans une pharmacie, mais elle ne connaissait aucunement la ville et ne voulais pas prendre le risque, elle n'avait aucun pouvoir contre les objets. Alors elle avait commencer à regarder, mais sa prudence naturelle l'avait empêcher de se faire trop insistante.

La jeune femme fendait la foule, seule au milieu des nuée, si différente qu'elle semblait un phare dans cette cohue de monde que le matin amenait invariablement. Belle malgré ses vêtements sombre trop user, enfiler les uns par dessus les autres, malgré la saleté qui la couvrait depuis si longtemps qu'elle semblait lui faire une seconde peau, malgré ses long cheveux noir qui avait vu des jour meilleur. On ne pouvait voir ses yeux, caché derrière une frange de cheveux, mais on pouvait sentir son regard puissant. Partout où elle allait, elle finissait par s'imposer comme une reine parmi les autre de sa caste, les spolier, les exclus, les sans-abris et les mendiants, sans pour autant vouloir les rejoindre. Car il n'y avait que sa liberté qu'elle chérissait plus que sa solitude.

Elle avait observer le soleil se lever comme chaque matin, profitant du fait d'être encore en vie, avant de se mettre en quête de nourriture. Ne connaissant pas la ville, elle avait trouver se marcher avant un endroit rempli de restaurant et s'était décider pour un fruit. Sa technique était bien rodé et elle avait attendu que le marché soit suffisamment plein, sans l'être trop, pour se mettre en quête d'un marchand de fruit solitaire qui paraissait suffisamment prospère pour se permettre de perdre une pêche.

Elle en avait déjà un dans sa mire, au bord du marché, qu'elle devait traverser intégralement. Elle fendit donc la foule avec la souplesse de l'habitude, les gens s'écartant, certain sans s'en rendre compte, d'autre avec dégoût ou encore suspicion, mais elle semblait au-dessus de se genre de considération. Le regard que portait sur elle la société qu'elle avait rejeter autant qu'elle en avait été rejeter n'avait aucun pouvoir sur elle depuis longtemps.

Arrivé devant sa proie, elle testa les fruits comme n'importe quel client, s'attirant immédiatement l'attention du propriétaire, quand elle eu son fruit en main, elle leva doucement la tête, selon sa méthode bien rodé et d'un regard bien placer hypnotisa le marchand. Concentrer sur son regard, elle prit une boucher du fruit, avant de se pencher vers lui pour s'assurer qu'il était bien en son pouvoir et donner l'illusion à ceux qui pouvait observer, qu'elle lui parlait. Elle recula alors doucement, avant de se détourné pour rompre le contact. Pendant que le marchand clignait des yeux et essayait de comprendre ce qui lui arrivait, elle quitta discrètement le marché... du moins crut-elle le faire...


Dernière édition par Sayan Mesmer le Jeu 22 Juil - 23:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Forge
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 12/02/2007
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : compréhension mécanique et cybernétique
Profession : Professeur d'informatique à l'Institut Xavier et ex-membre du SHIELD

Directeur de l'Institut par intérim
Points de rp : 28

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Mar 27 Avr - 14:43

Une journée fraîche mais ensoleillée s'annonçait. Forge avait décidé de quitter un peu le monde de l'Institut pour connaître le grand-monde. Il avait revêtu une tenue de motard composée d'un pantalon, d'un blouson, de gants et de bottes en cuir noir. Sous le blouson, il avait mis un tee-shirt noir. A peu de choses près, sa tenue ressemblait à celle qu'il portait lorsqu'il était en mission pour les xmens. Sauf que la tenue actuelle portait une manche, la droite, et une jambe, la gauche, en plus. Il mit donc son casque intégral, noir lui aussi et il prit la direction de la ville.

Il était arrivé rapidement en ville. Il avait ouvert son blouson à cause de la chaleur qu'absorbait sa combinaison. Il avait laissé son casque sur la moto, une Harley-Davidson digne du Ghost Rider. Il marchait tranquillement en observant les stands. Il remarqua alors quelque chose de très étonnant. Un primeur qui tentait de parler avec une cliente pas vraiment habillé... correctement. La jeune femme ressemblait plus à une sans-abri qu'à une femme cherchant à faire ses courses. Il remarqua alors l'absence du primeur tandis qu'elle le regardait. il devina aisément ce qu'elle venait de faire. Sans la perdre de vue, il la suivit discrètement.

Il attendit qu'elle quitte le marché pour la rattraper. Il y parvint à peine quelques minutes après qu'ils aient quitté le marché. Il l'attrapa par le poignet et il lui dit avec un calme très "Forge".


"Tu sais que le vol est puni par la loi ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Mar 27 Avr - 18:21

Sayan avait cru s'en être sortie sans être vu. Elle était rapidement sorti du marché pour être sur que personne ne la remarquerait trop, car elle ne se sentait pas très en forme et elle avait du faire usage de beaucoup de concentration et de volonté pour user de son pouvoir sur le marchand. Elle s'était donc adossé à un mur pour se reposer un peu. En prenant une autre boucher de sa pêche, une petite comme elle en avait l'habitude pour tromper son estomac, elle senti une main lui agripper le poignet. Avant même que cette main se soit refermer, elle s'était retourné vivement et avait mit une distance entre elle et la personne qui avait tenter de l'empoigner, faisant tombé la pêche entre eux.

L'homme semblait d'un age moyen, un motard, ce qui l'inquiéta plus encore, le réseau noir utilisait souvent des motard. Elle ne le reconnaissait pas, mais sa ne voulais pas dire qu'il ne travaillait pas pour eux.

De face, aussi proche, elle semblait encore plus minable qu'à travers la foule. Ses vêtements semblait bon pour la poubelle depuis longtemps, sale, déchirer et si mince qu'elle devait porter plusieurs couche pour se garder au chaud. Des vêtements sombres, qui la faisait paraitre encore plus pâle sous la crasse qui recouvrait son visage émacié. Elle n'avait certainement pas manger à sa faim depuis longtemps. Sur son visage, la saleté semblait se mêler à une mince couche de sueur, ce qui n'était pas normal vu la fraicheur de l'air et ses vêtements. Son regard restait cacher sous sa frange de cheveux noir, qui lui arrivait au milieu du dos.

Elle leva alors sur lui un regard rempli de force et de volonté, beaucoup trop vieux pour elle, mais elle n'avait pas assez de force et de concentration pour faire usage de son pouvoir, c'était à peine si l'autre pouvait sentir une parti de son pouvoir, qui disparu quand elle entendit sa phrase. Ce n'était pas le genre de remontrance que quelqu'un du réseau noir pouvait faire.


"Les loi votre société sont là simplement pour vous rendre encore plus esclave que vous l'êtes."

Sa voix était basse, Mesmer ne haussait jamais le ton, mais elle était dur. Si sa phrase pouvait être coupante, il n'y avait pourtant aucune trace de haine ou de colère en elle, comme la plupart des jeunes de la rues ressentait vis-à-vis de la société. C'était pour elle une simple constatation, faites avec la volonté qui lui était propre. Pourtant, on pouvait sentir une certaine lassitude et surtout de la faiblesse dans cette voix. Visiblement, la jeune fille n'était pas dans la plus grande des formes.

"Si cela vous importe tant, livré moi à la police!"

Il y avait de l'ironie dans ses paroles, car elle se doutait que la police n'aurait que faire d'elle, elle n'avait jamais exister et personne ne s'était vraiment soucié d'elle depuis longtemps. Dans la rue, les noms et les identités précédente n'avait aucune importance, les amitiés se faisaient au jour le jour, tout comme la survie. Pourtant, quelques part en elle, il y avait longtemps, elle avait espéré que quelqu'un vienne la chercher et la réclamer. Mais elle était rester seule et elle avait du tuer, trois fois. Ses mains était pleine de sang, elle n'avait plus le droit à se genre d'espoir. Tuer était proscrit, même dans la rue. Tout le monde avait ses propres épreuves à surmonter, mais tuer, c'était quelques chose de la société qui n'avait pas sa place dans la rue.

En prononçant ses paroles, elle avait retrouver un peu de cette force qui semblait la caractérisé et qui devait l'aider à survivre dans la rue. Sous son apparence peu soigner, se cachant vraisemblablement une force, une volonté et une fierté qui la maintenait en vie. Même si une partie de cette force venait de sa culpabilité, du fait qu'elle continuait de vivre et tentait d'en aprécié le plus de moment possible, pour que les morts qu'elle avait sur le dos ne soit pas vaine.


Edit by Mick': Sayan ne met pas les paroles en noir, ce n'est pas très visible avec le fond. Merci ^^ ok
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Forge
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 12/02/2007
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : compréhension mécanique et cybernétique
Profession : Professeur d'informatique à l'Institut Xavier et ex-membre du SHIELD

Directeur de l'Institut par intérim
Points de rp : 28

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Ven 30 Avr - 10:17

La jeune femme était encore plus farouche qu'il ne l'avait cru. Au premier abord, il avait juste pensé que c'était sa condition qui lui avait valu de se retrouver isolé, mais à présent c'était très différent. Il en venait à croire que c'était elle qui était comme ça. Il n'avait pas réussi à lui saisir le poignet, mais au moins, elle avait son attention. Elle semblait très affaiblie par le manque de nourriture et surtout par le manque de sommeil. La vie dans la rue n'était jamais idéale, il s'en souvenait, lui qui avait vécu quelques semaines dans la rue avant de rentrer dans l'armée et avant d'aller rejoindre le SHIELD. Il regarda la jeune femme qui était sale de la tête au pied. Pourtant la toucher ne le répugnait pas. Il connaissait aussi ce problème, c'était dû à l'impossibilité d'être propre quand on dormait à la belle étoile pendant plusieurs années d'affilée. Il la regarda et comprit ce qu'elle tentait de faire en le regardant,, il avait cru qu'il allait être hypnotisé, mais ce ne fut pas le cas. Il la regarda et pensa que c'était sans doute dû au côté aléatoire des pouvoirs d'un mutant de faible niveau.

Elle lui répondit avec un discours pratiquement anarchiste. Il sourit avant d'entendre la suite, rien que ce genre de discours était très drôle surtout venait d'une jeune femme qui ne connaissait pas forcément tout des lois. Il savait aussi que le plus souvent ses lois étaient édictées pour des raisons spécifiques. Mais que certaines étaient inutiles, il le savaient aussi. Sauf que sans la plupart de ses lois valables, le monde seraient déjà au bord du chaos. C'était grâce à ces lois que les mutants n'étaient pas chassés et parqués comme du bétail qui va à l'abattoir. Forge se battaient contre ça d'une certaine manière. De sa manière à lui, en étant du genre résistance passive. Il rit complètement en entendant qu'il pouvait la livrer à la police si cela lui plaisait tant. Il rit d'un rire franc et amusé. Il lui répondit sur tous les points en même temps.


"Les lois te permettent de vivre pour l'instant jeune fille. dis toi que les anti-mutants radicaux seraient en train de te chasser car ils voient en toi un animal. Ne crois pas que ton pouvoir passe inaperçu. Même moi je l'ai vu. Si tu n'as pas été attaqué, c'est que les autres marchands pensent qu'il est normal que tu manges. Mais n'oublie jamais que pour certains tu n'es rien de plus qu'un monstre. Alors limite tes pouvoirs."

C'était un question de survie et de bon sens. En parlant en terme de survie, il était sûr que la jeune femme comprendrait. Car vivre dans la rue c'est survivre jusqu'au lendemain. Par contre en terme de bon sens, il était pas sûr qu'elle comprenne. Il lui répondit pour la police calmement.

"Si j'avais voulu te livrer à la police j'aurais appelé les flics. Là, ce n'est pas mon but."

Il réfléchissait à la possibilité de l'emmener avec lui, mais il n'en savait rien. Il ne voulait pas prendre de risque de se retrouver dans les ennuis. Ce regard qu'elle lui avait jeté montrait une volonté forte, mais il n'avait pas envie d'avoir une forte tête de plus à l'Institut, Hella suffisait amplement. Il réfléchissait et finit par dire sur un ton calme.

"Je te propose un truc, tu vas t'excuser pour le vol auprès du marchand de fruit, et je te paye un déjeuner et une douche. Mais seulement si tu vas t'excuser seule et maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Ven 30 Avr - 13:02

Maintenir une garde, une méfiance permanente était fatiguant. Surtout quand on avait de la fièvre, c'était pourquoi normalement, Sayan se serait déjà soigner si elle avait put, mais le dilemme étant, elle se retrouvait aujourd'hui dans cette situation. Tendu à l'extrême en attendant la réponse de l'homme, comme un chat sauvage au abois. Elle observait chacun des geste de Forge, prête à tout, tendu comme un arc. Mais ses premières parole, douce, avec une certaine compréhension qu'elle pouvait aussi lire dans son regard, la détendit un peu. Pas complètement, jamais complètement, mais s'était déjà un début. Pourtant, dans ses yeux, dans cette volonté qu'elle avait, il n'y avait aucune mauvaise volonté. On pouvait lire dans sa posture sa force, mais elle n'avait aucun mauvais mordant.

"Même sans mes pouvoirs, pour certain je ne suis qu'un monstre."

Il y avait une pointe de regret dans ses paroles. Les gens avait toujours juger les autres, si ce n'était pas parce qu'ils étaient mutants, c'était parce qu'ils étaient différent, parce qu'ils vivaient dans la rue, libre, alors qu'eux restait esclave de la société et qu'il refusait de voir d'autre être ce qu'il n'avait pas le courage d'être.

Elle n'avait pas parler des loi parce qu'elle savait que celles-ci était parfois nécessaire, il y avait des codes aussi dans la rue, mais beaucoup moindre et chacun de ceux qui y était depuis longtemps les connaissaient et les respectait. Ceux qui ne le faisait pas, tôt ou tard, finissait par être arrêter par la police, parce que c'était des loi dans la société. Mais pour la plupart, comme elle, ses codes était un mode de vie.


"Et sans eux, je ne serais qu'un objet à la merci des autres."

Cette phrase avait été dit très bas, comme si elle se parlait plus à elle qu'à d'autre. Elle semblait plus détendu, encore prête à partir si quelques chose arrivait, mais elle ne semblait plus prête à bondir au moindre bruit ou geste trop brusque. Elle savait qu'ils les auraient appeler pendant qu'elle était au marché si il avait voulu, c'était pourquoi elle était encore là. Si il ne l'avait pas fait, c'était qu'il voulait quelques chose d'elle et elle préférait savoir quoi pour se défendre. Elle voyait qu'il la détaillait, cherchant quelques chose, une réponse à une question qu'il semblait seul à savoir. Elle jeta un rapide coup d'œil à sa pêche, elle n'avait pas manger depuis un certain temps et elle avait du se rabattre sur le vol en attendant de prendre ses repaires en ville.

Une trêve précaire semblait s'être installer entre la jeune femme et l'homme. Qu'un rien pouvait briser et qu'un rien brisa. Elle se redressa et devint encore plus tendu qu'avait quand il lui proposa son offre. Elle se souvenait d'une offre semblable, gravé au feu dans son esprit. Jamais elle ne retournerait avec eux! Elle avait cru qu'il pouvait être différent, elle s'était encore laisser avoir par sa naïveté.


"Et que cache cette offre? Me croyez vous aussi stupide? Je ne me fais jamais avoir deux fois!"

Il y avait de la force dans cette réponse, une tension aussi qu'il n'y avait pas eu dans aucune autre réponse. Une réponse étrange, pour une personne de la rue qui ne semblait pas avoir manger depuis longtemps. Mais Sayan préférait encore crevé dans la rue que de retourné dans le réseau noir.

De sa haine, son pouvoir se réveilla, clouant quelques secondes Forge, mais pas plus. Entre le manque de nourriture et la fièvre, le monde sembla tourné autour de Sayan et elle ne vit plus rien pendant une brève seconde où elle dut se retenir au mur proche, libérant Forge de son pouvoir... Ses quelques secondes, elle avait sembler beaucoup plus jeune et vulnérable. Pâle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Forge
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 12/02/2007
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : compréhension mécanique et cybernétique
Profession : Professeur d'informatique à l'Institut Xavier et ex-membre du SHIELD

Directeur de l'Institut par intérim
Points de rp : 28

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Dim 9 Mai - 12:50

Elle semblait toujours méfiante, normal à force de vivre dans la rue. Mais Forge savait que ce n'était pas uniquement à cause de cette vie dans la rue. Dans la rue, on finit par devenir farouche, mais là, elle était aux abois, comme un animal blessé devant son tortionnaire, comme un être humain qui n'a plus rien à perdre. Il la regarda mais alors qu'elle commençait à se détendre, il sentait une forme de réticence en elle. Une réticence qui apparaît après avoir fui pendant une petite partie de sa vie. D'ailleurs, elle lui répondit sèchement. Il soupira et il lui dit très calmement, comme s'il ne se sentait pas offusqyé par le ton qu'elle avait employé.

"En quoi es-tu un monstre, jeune fille ?"

Elle semblait plus attachée à sa vie dans la rue qu'à une quelconque manière de vivre en société. C'était sans doute son choix. Sauf que là, ce ne serait bientôt plus son choix, surtout au regard de la manière de son teint légèrement livide. Forge haussa les épaules en entendant la suite. elle avait sans doute raison, car il ne connaissait pas son ancienne vie, mais pour le reste, elle avait tort.

"Un pouvoir, jeune fille, n'est pas une arme. C'est juste une manifestation de l'évolution humaine. Tu crois que ton pouvoir va te protéger éternellement ? Tu te trompes, imagine que tu tombes sur une personne immunisée ? Comment tu comptes faire pour te protéger ? Parfois certes c'est utile, mais que te serait-il arrivé si le marchand vait eu des pouvoirs capables de se protéger de ton attaque ? Tu serais bien mal partie."

L'usage abusif des pouvoirs étaient un fléau que Forge tentait de combattre, mais avec une méthode plus douce. Il préférait leur apprendre à quel moment faire un usage rationnel de ces pouvoirs plutôt que ce soit les fédéraux qui leur apprennent de force. Il soupira calmement et lui dit doucement.

"Qu'est-ce qui se serait passé si j'avais été un agent fédéral à ton avis ? Tu serais en route pour la détention avec certainement des expériences sur toi. Il faut que tu apprennes à te contenir."

La jeune fille et le mutant cybernétique étaient en statu quo quand il lui proposa un marché, un vrai repas et une bonne douche, mais il fallait qu'elle s'excuse auprès du marchand. Mais elle reprit la défensive. Elle lui avoua donc que quelqu'un lui avait déjà fait cette proposition. Il soupira almement et il lui dit avec ce calme propre à Forge.

"Rien de plus que ce que je viens de te proposer. Je suis pas du genre à faire des propositions malhonnêtes.".

Il fut figé quelques secondes mais en reprenant ses esprits, il la vit pâle et presque effondré sur le mur. il s'approcha d'elle sans hésitation et il retira son gant gauche, celui où se trouvait son vrai bras. Il posa sa main sur son front et il découvrit la fièvre qu'elle avait. Il soupira et il la prit dans ses bras sans aucun effort. Il commença à reprendre le chemin en sens inverse. Elle devait être soigné le plus rapidement possible. Et il connaissait une bonne infirmière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sayan Mesmer
Mutante de niveau 1

Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Là où me mène mes pas
Clan : neutre
Age du personnage : 16 ans
Pouvoirs : Hypnose et lien psychique
Profession : Ancienne fille de la rue
Élève à l'institut
Points de rp : 108

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Dim 9 Mai - 21:38

En quoi elle était un monstre? Parce qu'elle n'était pas civilisé. Elle voyait le regard des gens sur elle, sur ceux qui vivait dans la rue. Même ceux qui disait vouloir les aidés, il y avait peu de gens qui n'avait pas cette pitié tant qu'elle ne s'approchait pas. Mais si elle venait trop près, il devenait dédaigneux, elle l'avait vu. Pour certain elle avait été une proie, pour des gens qui avait l'air correct et que tous le monde respectait dans la rue, alors qu'elle n'avait jamais nuis grandement à personne.

"En quoi je suis un monstre? J'ai choisie de vivre dans la rue, de vivre comme une sauvage."

Il n'y avait pas de colère ou d'amertume dans sa voix, juste une fatigue lointaine. Elle avait presque toujours vécu avec cela, elle se souvenait plus de la sans-abris qui l'avait aimer dans sa jeunesse que de sa mère, dont elle ne gardait qu'une très vague odeur étrange. Elle se souvenait plus de la femme que tous le monde rejetait que de celle qui l'avait mise au monde et rien du tout d'un père.

"Je ne crois pas que rien puisse nous protéger totalement, mais ils m'aide malgré tout à restez libre."

Elle n'avait pas parler de vie, parce qu'elle savait qu'elle n'en aurait jamais vraiment une. Elle avait toujours regarder les gens passé, sauf quand on l'avait obliger à devenir ce qu'elle ne voulais pas être, quand on en avait fait un objet. Sinon, elle n'avait pas eu de vie à elle, observant celle des autres, repêchant parfois une personne qui s'égarait, mais pas de chemin, seulement ses deux pieds et le gré du vent.

Si il avait été un agent fédéral, il l'aurait déjà capturer, elle le savait et c'était la raison pour laquelle elle avait commencer à se détendre. Mais elle ne pouvait plus faire confiance, pas après le Marché Noir. Pas après l'homme qui avait déclencher ses pouvoirs. Elle ne savait pas vivre avec les autres et préférait qu'il gardent un souvenir vague d'elle qu'un mauvais.

Puis, la trêve se brisa, comment aurait-elle put croire de telle parole alors qu'elle avait déjà été abuser. Une fois, mais pas deux. Elle ne voulait plus revivre cet enfer. Elle s'était presque détendu et cela lui avait encore été fatal. Elle ne réussi qu'à se rendre plus vulnérable en voulant fuir. Elle se serait maudit si elle avait été en état, mais elle ne retrouva la clarté de pensée qu'avec la main fraiche de l'autre sur son front. Elle aurait pu ce laisser aller, elle n'avait plus la force de bouger, mais elle ne pouvait pas, pas sans tenter une dernière chose.


"Je suis trop vieille pour être vendu, en trop mauvais état..."

Mais avant qu'elle est fini sa phrase, il l'avait déjà soulever.

"S'il vous plait."

Elle se sentait tellement stupide que si elle s'était souvenu comment pleurer, si cela avait pu apporter quelques chose d'autre que de faire rire son bourreau, elle aurait presque pu verser ses maudites larmes salés qu'elle avait tant haïe durant sa précédente captivité, elle aurait pu les versé sur sa faiblesse, sur sa supplique et sur son sort. Mais elle savait que s'était vain, elle s'était fait avoir et elle en parait le prix. La vendrait-il au fédéraux ou à un client. Découvrirait-il son ancien client et tenterait-il de la lui rendre? Elle ne voulait pas finir dans le désert, pas plus que dans le lit d'une homme qui ne verrait qu'un objet de collection...

Avec la fièvre, elle avait de la difficulté à voir la différence entre le passé et le présent, pourtant, si elle n'avait pas eu si peur, elle aurait pu se laisser aller dans les bras si fort de l'homme, parce qu'elle était épuiser, parce qu'elle était fatiguer de ce vide qui grandissait en elle et parce qu'ils était plus protecteur, plus doux que ceux qui l'avait jamais prise, jamais touché.
Revenir en haut Aller en bas
http://broceliande.forumgratuit.org/forum.htm
avatar

Forge
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 12/02/2007
Localisation : Institut Xavier
Clan : Xmen
Age du personnage : 28 ans
Pouvoirs : compréhension mécanique et cybernétique
Profession : Professeur d'informatique à l'Institut Xavier et ex-membre du SHIELD

Directeur de l'Institut par intérim
Points de rp : 28

MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   Jeu 20 Mai - 19:03

Elle était un monstre pour avoir choisi la vie dans la rue ? Alors, tous les sdf du monde étaient des monstres ? enfin du moins ce qui l'avaient choisis. Il sourit et dit calmement.

"Dans ce cas, j'ai aussi été un monstre, comme beaucoup de mutants à leurs débuts."

Il reprit son sérieux et il la regarda calmement avant de reprendre sur un ton plus sérieux.

"Vivre dans la rue ne fait pas de toi un monstre, plus que vivre dans une maison. C'est juste que les gens ne comprennent qu'on soit parfois obligé de vivre dans la rue, ou qu'on souhaite y vivre."

Forge avait vécu pas mal de choses et certaines n'étaient vraiment très reluisantes. Il avait fait pas mal de bêtises, fait beaucoup d'erreurs et surtout il avait dû faire un paquet de choix déchirants au cours de sa vie. Mais il ne l'avais jamais regretté et il les avait tous assumés jusqu'au bout. Même encore aujourd'hui, il ferait ce qu'il avait fait s'il n'avait pas d'autres choix. Il soupira à la phrase suivante de la jeune femme. Rester libre, c'était très difficile. Il lui miontra son index et il ne bougea pas en lui disant calmement, mais avec une intonation proche de la remontrance.

"Et si les fédéraux débarquent pendant que tu utilises ton pouvoir, il se passera quoi ? Tu ne seras plus libre, ça tu peux me croire."

Il connaissait suffisamment les agents du gouvernement pour savoir qu'il valait mieux rester libre sans utiliser ses pouvoirs au risque d'en prendre plein la figure, plutôt que de finir au mains des fédéraux, pour avoir tenter d'échapper à des coups. La première solution faisait mal un temps et c'était fini, la seconde, c'était un peu comme un CDI, on sait pourquoi on signe, mais on sait pas pour combien de temps on va souffrir.

Elle s'effondra quelques secondes plus tard. Lorsqu'il voulut l'aider, elle parle de la vendre ? Qu'est-ce que c'était que cette histoire ? Il ne le savait pas et il n'était pas prêt de le savoir, vu qu'elle ne pourra pas vraiment l'aider dans cet état. Quand il décida de l'emmener vers sa moto pour la soigner, il l'entendit presque supplier, mais sa voix était faible. Forge revint vers le stand de fruit et balança une pièce en souriant. Le type le regarda passer et sourit d'avoir gagner un dollar aussi facilement. Pourtant, quand il se rendrait compte du manque, il ne sourirait pas forcément autant. Il emmena la jeune femme malodorante à sa moto et l'installa devan lui. C'était plus sûr, car elle pouvait très bien tomber pendant le voyage. Il lui mit le casque, un peu grand pour elle, mais au moins, elle était protégée. Il démarra et il fila en direction de l'Institut.


[Répond une dernière fois, si tu veux et je commence le prochain à l'Institut ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jour de Marché [PV][Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour de Marché [PV][Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-