Partagez | 
 

 Il n'y a que 50 dollars dans la caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Charles Bernier
Mutant de niveau 1

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Dans un trou.
Clan : neutre
Age du personnage : 27
Pouvoirs : Métamorphisme en loup
Profession : Concierge chez une compagnie de déménagement
Points de rp : 81

MessageSujet: Il n'y a que 50 dollars dans la caisse   Lun 4 Jan - 20:33

La vie est loin d'être passionante...

Cela faisait maintenant quatre heures que Charles était étendu dans la ruelle. Il avait l'habitude de flâner,adossé à un mur de briques, pendant de longues minutes sans se soucier de rien...et puis qu'est-ce qui pourrait bien le tracasser à un tel point? La ruelle était frisquette, ce qui le réveilla dans un léger frisson dans le dos. Il ouvrit faiblement ses paupières et fixa quelques secondes le conteneur à déchet qui pourissait à quelques mètres devant lui...quel spectacle magnifique...

La ruelle était assez éclairée pour une ruelle de son genre. De minces rayons de soleil perçait le drap d'obscurité de la ruelle, se faufilant à travers le linge suspendu. Le murs semblait être tapissé de goudron tellement ils étaient sals et mal entretenus. Rares, mais surtout courageux, étaient les passants qui ausaient l'emprunter. Le jour, elle prenait l'identité d'un simple passage qui abritait des sans abris, mais la nuit, elle devenait, pour le commun des gens, un endroit chaotique, refuge de malfrats aux pensées ténébreuses. Pour Charles, il s'agissait d'une maison, un refuge auquel il s'attacha grandement. C'était son Home sweet home...

Lentement, il se leva puis épousseta de sa main droite, l'amas de poussière sur son dos.Il toussotta, puis jeta un regard vers le boulevard à sa gauche. Il avait faim...il mangeait tout le temps après une sieste. Il s'assura qu'il avait toujours son petit couteau de poche, et, chose faite, il alla vers la route qui se dressait au bout de sa ruelle. Il fit un pas, puis deux...puis trois...crack! Sa jambe lui faisait affreusement mal. Il s'était blessé lors d'une poursuite. Son muscle semblait étiré...peut-être qu'un ligament avait était sectionné...

Beaucoup de passant marchaient près du Boulevard Oakland. Ce boulevard était situé dans un cartier commercial du centre-ville de New-York. On y trouvait de tout ; des asiatiques, des métis, des russes... Tout ce monde lui donnait mal à la tête. Du mouvement, que du mouvement...des allés et venus dans tout les sens...comme des fourmis qui grouillent! À quoi ça pouvait bien servir tout ces déplacements? Peut importe...Charles devait se remplir l'estomac.

Il prit la direction du dépanneur le plus prêt. En 10 minutes, il s'y renda et pénétra dans le petit établissement familier. Une asiatique du nom Su Wong, une femme au coeur d'or, se tenait devant le comptoir dégustant un repas chaud, probablement son lunch quotidien...elle devait être dans sa pause. Charles s'avança vers le comptoir et lui fit signe de la main, elle fit de même. Charles la connaissait bien, c'était une bonne amie et aussi son garde manger en quelque sorte. Discrètement, le jeune homme s'avança derrière le comptoir et attendit quelques instants.

''Tiens, file maintenant!'' dit la caissière en chochotant.

-Merci...

Elle lui remit un sac en papier contenant quelques aliments divers. Probablement des sandwiches au poulet et une pomme, avec une bouteille d'eau, et peut-être un dessert s'il était chanceux aujourd'hui. Il prit le sac et quitta. Lorsqu'il s'en alla pour sortir, un homme tout en noir le plaqua et entra dans le dépanneur. Il sortit une arme de sa poche et la pointa vers Su, anormalement calme. Elle semblait très préparée à ce genre d'assault...elle restait immobile, les bras dans les airs.
L'homme lui ordonna de vider la caisse et de lui refiler un carton de cigars. C'est ce qu'elle fit, toujours dans le plus grand calme. Charles regardait la scène...il devait agir.

''Lâche là, baisse ton arme...elle va te donner tout ce que tu veux, mais baisse ton arme'' dit calmement Charles.

-Mais qui t'es toi fils de pute? cracha-t'il en braquant son petit calibre vers le front du clochard.

-Du calme mec, fais pas de conneries...

-Non mais tu va la fermer tagueule!

Rapidement le bandit assena un lourd coup de poing dans le ventre de Charles et prit l'argent avant de s'enfuir en courrant... Su semblait être saine et sauf, mais Charles lui, souffrait d'une intense douleur.Il avait peine à respirer. Soudain, il se leva puis repris son souffle. Il se précipita vers la porte...il allait retrouver cet enfoiré.


Suite vers Central Park
Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'y a que 50 dollars dans la caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo-