Partagez | 
 

 Une soirée banale de plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Delinda
Invité


MessageSujet: Une soirée banale de plus   Mar 10 Nov - 22:25


    Nous étions jeudi soir et le Coyote Ugly était en train de fermer. Minuit passé et quelques habitués prenaient leur temps pour quitter le bar. Delinda elle, ne désirait plus qu'aller s'effondrer dans son lit, et pourtant elle ne serait pas sortit d'ici avant une bonne grosse heure. Elle venait de passer un énième coup de chiffon inutile sur le comptoir et s'afférer à présent à nettoyer quelques chopes de bière, le regard dans le vague.

    Elle s'était levée à huit heures ce matin là, avait prit une douche et s'était brossée les dents sans prendre la peine de déjeuner. Elle avait passer une heure devant son dressing à choisir une tenue pour la journée. S'était habillée, était sortie prendre l'air et fumer une cigarette au coin de la rue. Elle avait ensuite été à pied jusqu'à l'alimentation générale près de chez elle afin de faire quelques courses, le strict minimum. Du jus d'orange, des pommes et la bible : Cosmopolitain. Elle était rentrée chez elle, avait lézardé plusieurs heures devant la télé puis avait finit par se rendre au Coyote avec plusieurs heures d'avance. Qu'avait-elle d'autre à faire ? Elle n'avait personne à qui rendre visite, du moins pas en semaine car ses pauvres connaissances étaient des fêtards du samedi soir. Une journée banale, qui recommençait chaque jour. Laçante, inintéressante. C'était ce qu'on appelle un de ces jours sans pour la jeune femme. Ses heures supplémentaires n'étaient parfois même pas payées. Tiens en y pensant, elle en glisserait un mot à la patronne. Elle l'écouterait, elle.

    La relation qu'elle menée avec ses collègues était loin d'être au beau fixe. Il y avait les trois autres serveuses qu'elle voyait pratiquement tout les jours. Allez savoir pourquoi mais ces trois-là n'avaient pas l'air d'aimer Delinda plus que ça. Elle connaissait vaguement le videur aussi, un certain Vico ou Victor, enfin il ne s'agissait là que de quelques "bonjour" "au revoir" de temps à autres. Voilà deux ans qu'elle travaillait ici, elle était une des plus anciennes serveuse. Elle se sentait dans le bar comme chez elle, mais les personnes qui y étaient présentes abîmaient un peu le tableau.

    Ce soir là elle n'avait pas eut le goût de danser. Ces derniers temps ça lui était passé. La patronne était bien gentille de lui laisser ce répit. Mais elle se doutait certainement qu'au bout d'un petit moment Delinda reviendrait en force et se remettrait à danser debout sur le comptoir en compagnie de ses collègues en allumant le regard des poivrots dans la salle. Delinda méprisait la plupart des hommes présents, mais il arrivait parfois qu'un bel homme lui propose un verre et réussisse à la faire rire ; dès ce moment, c'était à peu près sûr qu'il avait gagné la partie. Généralement l'histoire se finissait en nuit blanche, on échangeait ses numéros mais on ne se rappelait pas. Tant pis.

    Delinda sortit de ses pensées lorsqu'un des retardataires vint se pointer au bar, apparemment déjà bien cuité.

    - Une... vodka citron... mam'zelle...

    Il titubait en plus de ça. Le teint cireux, une éternelle casquette rouge, un ventre proéminent largement voyant sous un marcel vert kaki taché par je ne sais quoi, une veste en jean délavé. Oui il s'agissait d'un habitué. Un des pires. Ceux qui, en plus d'être dégoutants, se faisait insistants et déplacés.

    - On est fermé.

    Le ton de Delinda était poli mais ferme. Mais il était bien claire qu'elle n'avait pas l'intention de servir un verre de plus ce soir. Elle rangea la dernière chope de bière en attendant que sa réponse monte au cerveau de l'habitué. Elle avait l'habitude de leurs réactions : ils se mettaient à vociférer comme des porcs ou jetaient leur verre vide contre un mur. Généralement le videur réagissait au quart de tour, mais s'il arrivait qu'il ne soit pas sur le coup, les serveuses avaient à leur disposition une batte en aluminium derrière le comptoir, "au cas où".

    Quelques secondes plus tard le type à la casquette balbutia quelque chose d'inaudible. A peine avait-il finit de parler dans sa barbe de trois jours qu'il se mit à tenter tant bien que mal d'escalader le comptoir. Delinda haussa un sourcil, partagée entre l'idée de se mettre à rire devant le ridicule de cet homme que son ventre gênait dans sa tentative désespérée et l'idée de prendre la batte susnommée XD afin de l'assommer une fois pour toute. Si ce n'était pas sa batte, ce serait le verre de trop, de toute façon. Mais comme de bien entendu lorsqu'elle baissa les yeux, Lin' se rendit compte que la batte n'était plus là. Toujours pour sa pomme. Elle soupira et regarda vers la porte de sortie. Pas de videur, il avait dû s'accorder une petite pose le goujat. En attendant, Delinda tenta de raisonner l'épave gentiment... qui lui répondit par un paquet d'insultes des plus vulgaires. Bien que Lin' avait prit l'habitude de ces choses là, ça n'était jamais très plaisant à entendre et la jeune femme décida d'hausser le ton. C'était plus fort qu'elle.

    - La putain te dit bien des choses !
    Maintenant tu prends ton gros bide plein d'bière et tu te casses !


    Encore une fois elle n'avait pas su se taire et elle vit clairement le teint de l'habitué passer du jaune au rouge sous le coup de l'énervement. Si ça n'avait tenue qu'à elle, elle l'aurait sortie elle-même du Coyote Ugly mais ça n'était pas avec ses 52 kilos qu'elle irait bien loin. Un petit coup de main ?


Dernière édition par Delinda Falcone le Mer 11 Nov - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Mer 11 Nov - 9:23

Victor était en train de finir son service , la soirée avait été semblable aux autres . Quelques poivrots à évacuer et quelques clients aux mains baladeuses à recadrer , bref la routine . Dents de Sabre regardait sa montre d'ici quelques minutes , il pourrait enfin se détendre et rentrer au QG .

La journée n'avait pas été spécialement bonne aujourd'hui , il avait du rappeler à l'ordre quelques apprentis au cours de l'entrainement . Inutile de dire que son humeur était particulièrement massacrante . Certes il n'était pas connu pour avoir un caractère facile ,mais ce soir il était encore pire que d'habitude . Du coup même ses collègues avaient évité de l'approcher , craignant sans doute que Victor perde patience . Chose qui arrivait très vite avec lui et généralement de manière assez violente . Dents de Sabre n'était pas particulièrement populaire au sein du Coyote , son caractère assez rustre n'était pas du gout de tout le monde mais personne ne remettait en cause son efficacité en tant que videur . Généralement il lui suffisait d'un simple regard assez explicite pour calmer les clients les plus agités . Il fallait bien reconnaitre que sa carrure associée à son caractère sauvage avait un effet plus que dissuasif envers les fauteurs de troubles...

Il était appuyé contre un mur parcourant la salle d'un œil distrait , tout avait l'air calme . Bientôt quelqu'un vint troubler cette tranquillité, un des habitués visiblement plus que bourré venait de se pointer au comptoir . Victor regarda discrètement dans sa direction , se servant de son ouïe sur-développée pour écouter la conversation . La serveuse , une certaine Delinda lui répondit que le bar était fermé . Il ne la connaissait que de vue étant donné qu'il n'était pas vraiment du genre à "copiner" avec ses collègues . Rapidement la situation dégénéra et le poivrot commença à insulter la serveuse . Pourquoi fallait il que ce genre de choses arrivent juste quand il allait boucler son service ? Rapidement le ton monta et Delinda envoya ch** le client d'une manière on ne peut plus explicite . Poussant un soupir Victor s'approcha du comptoir , il n'allait quand même pas laisser Delinda se faire agresser sans réagir ...

Bientôt il arriva juste derrière le poivrot , sans que ce dernier ait eut le temps de s'apercevoir de quelque chose . Il posa sa poigne puissante sur l'épaule du client , juste assez pour lui faire ressentir une légère sensation de douleur mais pas suffisamment pour le faire hurler .

"Il y a un problème ? " demanda Victor à Delinda d'un ton qui ne laissait aucune ambiguïté sur son humeur ponctuant sa question d'un rugissement qui ne laissait entrevoir rien de bon pour le poivrot...

Le client grimaça sous le coup de la douleur , les griffes de Victor lui entaillaient légèrement l'épaule . Il essaya bien de retirer la main de Dents de Sabre de son épaule mais ce dernier resserra un peu plus son étreinte , lui arrachant un gémissement de douleur . Victor n'était vraiment pas d'humeur ce soir et cela se voyait . Son seuil de patience , qui n'était pas très haut habituellement , frisait dangereusement le zéro absolu . Il restait là jetant un regard à l'ivrogne qui eut pour effet de lui provoquer des sueurs froides , puis son regard revint sur Delinda lui faisant comprendre qu'il attendait ses explication sur ce qui s'était passé avec le client. Bien que son ouïe lui avait permit d'entendre l'intégralité de l'altercation , il y avait une procédure à respecter . Après tout les gens n'étaient pas sensés savoir que Dents de Sabre était un mutant , et un des plus dangereux parmi les Damnés en plus . Bien sur il y avait quelques uns de ses collègues qui connaissaient sa vrai nature , Clad et la patronne notamment mais les clients eux devaient ignorer cela pour des raisons de sécurité évidentes...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Mer 11 Nov - 17:01

    Alors que Delinda se demandait comment elle allait pouvoir régler la situaton, le videur arriva juste derrière le client casse-cou. Apparemment, il n'avait pas été si loin que ça. La différence entre les deux hommes était comique. Alors que le premier était grand et taillé comme un roc, bel homme, le second semblait carément médiocre. Il fallait l'avouer, de loin comme de près, Victor était très plaisant à regarder. Mais malgré son allure, il restait toujours discret, apparaissant régulièrement pour régler les problèmes dans le bar puis s'éloignant à nouveau pour se poser dans un coin. Ca en disait long sur sa personnalité. Lin' pensait que la foule, l'agitation n'était pas pour lui. Même lorsque les danseuses du Coyote s'attelaient à leur tâche, Victor ne sourcillait pas. Cet homme était impossible à atteindre.

    Le videur posa sa main sur l'épaule du client et ce dernier s'arrêta tout de suite dans sa manoeuvre de passer par dessus le comptoir. Il tenta de se retourner en titubant pour voir qui le maintenait ainsi mais Victor le tenait bien fermement et l'habitué n'y parvint pas.

    - Il y a un problème ?

    Le ton du videur était éloquent : lui non plus n'était pas dans un bon jour. Lorsque Delinda vit les ongles pointus de Victor, semblable à des griffes, s'enfoncer dans l'épaule du client en lui arrachant une plainte douloureuse, Lin' en fut convaincue. Elle hésita quelques secondes, jaugeant l'habitué. D'habitude, un seul regard suffisait à Victor pour dissuader un faiseur de troubles de continuer, mais ce soir, les esprits étaient échauffés et, en cette fin de soirée toute proche, Delinda ne voulait pas provoquer de désagrément. Elle prit un air détaché qui sonnait un peu faux cependant.

    - Un problème ? Non... Ce client insistait... (Sa voix tressaillit soudain lorque le client tenta de retirer la main de Victor et que dernier lui arracha à nouveau un gémissement de douleur) ...POLIMENT pour que je lui resserve un verre et je me suis emportée. (haussement d'épaules) La fatigue sans doute...

    Elle prit une mine désolée, pas convaincante du tout. La violence calmement dissimulée par le videur la décontenançait. Victor était vraiment impressionant, voir carément inquiétant. En tant normal, elle aurait trouvé cela excitant chez un homme mais chez Victor, c'était perturbant. Elle continua sur sa lancée en tenta une dernière fois d'être crédible.

    - En revanche tu devrais gentiment l'emmener jusqu'à un taxi pour qu'il rentre chez lui, il a l'air plutôt mal en point.

    En effet, sans savoir si c'était sous le coup de l'alcool ou sous le coup de la douleur qui lui fracassait l'épaule, le client n'en menait vraiment pas large. Il avait d'abord passé du jaune au rouge devant Delinda, à présent il devenait carément vert.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 13:29

Le poivrot ne savait plus où se mettre , partagé entre la douleur et la peur . La serveuse lui assurait que tout allait bien , pourtant ce n'est pas ce que son ouïe lui avait indiqué. Victor regarda fixement Delinda , son ton trahissait le fait qu'elle mentait . Après tout si elle voulait couvrir le client c'était son choix , seulement son instinct lui disait le contraire et Victor se fiait toujours à son instinct...


"C'est étonnant , c'est pas l'impression que ça me donne mais bon j'imagine que je peux me tromper . Mais tu as raison je devrais peut être le raccompagner , et toi de ton côté tu devrais faire un peu plus confiance à tes collègues. Enfin bon moi je dis ça...." dit Victor sur un ton dubitatif , la regardant d'une manière qui lui faisait comprendre qu'il était plus que sceptique quand à la véracité de ses propos..

Sa poigne puissante tenait toujours l'épaule de l'ivrogne .Victor relâcha son étreinte , non sans avoir fait durer un peu le plaisir . Le client était au bord du malaise , ni le regard meurtrier ni le rugissement que Dents de Sabre lui lançait n'arrangeaient les choses . Finalement Victor releva le poivrot avec une facilité déconcertante , l'attrapant par le col . Il le transporta jusqu'à l'extérieur et ferma la porte derrière lui . Quelques secondes plus tard un rugissement bestial se fit entendre , ainsi qu'un cri de terreur . Victor rentra dans le bar quelques instants plus tard avec un sourire satisfait. Il semblait déjà de meilleure humeur , il s'approcha du bar et se posa sur un tabouret face au comptoir . Il n'y avait rien de tel que de terroriser un poivrot pour lui remonter le moral . Il imaginait déjà les nombreuses questions que la serveuse devait se poser. Cela n'aurait tenu qu'à lui il aurait massacré le client mais ce genre de choses n'étaient pas bonnes pour les affaires.Ceci dit rien ne l'empêchait de s'amuser un peu et l'ivrogne en était quitte pour une bonne frayeur qui avait due le dégriser ...

"La prochaine fois quand tu me ment , essayes d'être un peu plus convaincante petite. Après tout mon boulot consiste à éviter que ce genre d'incident se produise et tu n'as pas à te laisser insulter par les poivrots qui trainent ici . Enfin tu fais ce que tu veux , moi je dis ça c'est pour toi.." dit Victor sur le ton bourru qui était le sien en temps normal.

Il regarda sa montre , son service était terminé et il pouvait enfin rentrer au QG . Il se leva et commença à se diriger vers la porte , puis il se retourna vers Delinda . Le quartier n'était pas vraiment sur et bien que Victor ne copine pas avec ses collègues , l'idée de la savoir rentrer seule avec toute la racaille qui trainait dehors ne l'enchantait pas trop. Arès tout elle subissait déjà assez de poivrots le soir pour en plus avoir à se coltiner les petites frappes du quartier..

"Tu rentres toute seule ? Sinon je peux te raccompagner , avec tout ce qui traine dehors ça serais dommage qu'en plus de te faire agresser par les poivrots au boulots tu doives subir les petites frappes qui trainent dans le coin. Enfin moi je dis ça c'est pour toi , déjà que tu avais l'air d'avoir du mal avec celui là j'imagine avec ceux qui trainent dans le coin . Enfin bref si tu es intéressée t'auras qu'à me retrouver devant la porte du Coyote dans un quart d'heure ..."
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 14:07


    La réponse de son interlocuteur ne se fit pas attendre.

    - C'est étonnant , c'est pas l'impression que ça me donne mais bon j'imagine que je peux me tromper . Mais tu as raison je devrais peut être le raccompagner , et toi de ton côté tu devrais faire un peu plus confiance à tes collègues. Enfin bon moi je dis ça ...

    Delinda se contenta de baisser les yeux en l'écoutant. Faire un peu plus confiance en ses collègues ? Certes, c'était le travail de Victor de virer les abrutis de bar et il était doué pour ça, mais là n'était pas une question de confiance. Elle ne tenait pas à ce que cette fin de soirée se termine encore plus mal qu'elle n'avait commencé. Outre ce fait, la plupart de ses collègues féminines n'attendaient que de pouvoir lui donner un coup de couteau dans le dos à la moindre occasion. Lin' savait bien que les pires remarques étaient faites à son sujet et les regards des autres serveuses en disaient long sur ce qu'elles pouvaient bien penser de Delinda. Ca la contrariait certes, vive l'ambiance ! Mais elle préférait encore en rire, pour que ça passe mieux.

    Lin' vit avec soulagement que Victor se décidait enfin à desserrer l'étreinte qu'il avait sur le client et ce dernier se redressa légèrement sous l'emprise du videur juste avant de se faire prendre par le col, comme s'il s'était comporté comme un petit garçon désobéissant. Victor souleva litéralement l'habitué jusqu'à la sortie tandis que Delinda passait de l'autre côté du comptoir pour nettoyer les dernières tables que les occupants venaient de quitter en sortant également du Coyote. Elle entendit soudain un rugissement au dehors suivit d'un cri de terreur. La jeune femme s'arrêta net en déglutissant difficilement. Nan mais qu'est-ce que c'était que ça ? S'il s'agissait de Victor, en plus d'être inquiétant il était passablement "allumé". Elle entreprit ensuite de mettre les chaises sur les tables en se demandant les raisons de la personnalité bestiale de son collègue. Elle avait bien quelques hypothèses...mais invraissemblable. Jusqu'alors et depuis l'âge de ses 13 ans, elle n'avait encore jamais rencontré d'autres mutants alors ce n'était pas ici dans ce pauvre bar destiné à contenter les hommes en rute dans lequel elle travaillait depuis deux ans déjà qu'elle allait enfin en connaître un. Le videur qu'était Victor s'était toujours bien comporté et s'il avait semblé louche en quoi que ce soit à qui que ce soit, il n'aurait certainement pas été là à travailler dans ce bar comme tout être humain normal. Non, il était certainement... décalé, voilà tout.
    Delinda entendit les portes du Coyote se refermer et tourna la tête pour voir son collègue s'avancer vers elle. Pour le dévisager, elle était obligée de lever la tête. Victor devait bien faire deux mètres et avec son un mètre soixante-cinq, elle n'en menait pas large.

    - La prochaine fois quand tu me ment , essayes d'être un peu plus convaincante petite. Après tout mon boulot consiste à éviter que ce genre d'incident se produise et tu n'as pas à te laisser insulter par les poivrots qui trainent ici . Enfin tu fais ce que tu veux , moi je dis ça c'est pour toi ...

    "Petite" ? Delinda tourna la tête en fronçant les sourcils. Ca lui faisait le même effet que s'il l'avait appelée "cocote" ou un truc de ce genre. Bon, il était apparemment évident que ses tentatives de mensonge avaient été médiocres. Il était inutil de continuer à jouer le jeu de la fautive. Elle écoutait attentivement son collègue mais se contenta de hocher la tête en signe d'affirmation. C'était la première fois que ses deux là échangeaient autant de mots. A mettre ça sur le compte de la fatigue également. Les langues finissaient pas se délier.

    Du coin de l'oeil, Delinda vit le videur regarder sa montre. Le déliage de langue n'avait pas tenu longtemps. Elle allait terminer de retourner les dernières chaises, ramasser brièvement les plus gros morceaux de verre qui jonchaient le sol et elle allait rentrer chez elle comme une pauvre fille. Il était rare qu'elle rentre seule d'ailleurs, elle trouvait toujours un homme pour la raccompagner jusqu'à chez elle... Ou pour partager son lit. Elle soupira sans rien ajouter en voyant Victor se lever et se diriger vers la sortie mais à son grand étonnement, il se retourna au dernier moment.

    - Tu rentres toute seule ? Sinon je peux te raccompagner , avec tout ce qui traine dehors ça serais dommage qu'en plus de te faire agresser par les poivrots au boulots tu doives subir les petites frappes qui trainent dans le coin. Enfin moi je dis ça c'est pour toi , déjà que tu avais l'air d'avoir du mal avec celui là j'imagine avec ceux qui trainent dans le coin . Enfin bref si tu es intéressée t'auras qu'à me retrouver devant la porte du Coyote dans un quart d'heure ...

    Ce fût plus fort qu'elle mais Delinda décrocha un large sourire en hochant la tête et tandis que Victor sortait du bar, elle termina ses tâches en sautillant. La soirée n'allait peut-être pas se terminer si mal finalement. Bien sur elle ne se faisait pas d'illusions, mais de savoir qu'ils allaient peut-être pouvoir mener une vraie conversation sur la route du retour la ravissait. Elle aurait bien aimé avoir enfin quelqu'un avec qui discuter au boulot. Bon certes, son collègue était hyper intimidant, mais en attendant il s'inquiétait de la voir rentrer seule et il avait vu juste. Ce n'était pas tellement de tomber sur de mauvaises personnes dont elle avait peur, plutôt de l'obscurité des ruelles qu'elle traversait. Non si elle devait faire face à un agresseur, elle aurait aussitôt fait de mettre le feu à ses vêtements ou quelque chose de ce genre, en admettant qu'elle ai le temps de sortir son briquet. " Oui attends tu permets, j'aimerai allumer une cigarette avant que tu m'arraches mon string. " La bonne blague. C'est vrai que vu comme ça, son pouvoir n'avait pas l'air très serviable en cas d'agression. Bref.

    Delinda passa un rapide coup de balai puis passa à nouveau derrière le comptoir pour se servit un verre de whisky qu'elle bu cul sec. Elle rinça son verre et alla jusqu'au vestiaire pour prendre sa veste, une doudoune noire à pompoms ><. Elle alla à la porte de l'arrière salle pour crier à la dernière personne présente de ne pas oublier de fermer derrière elle puis alla rejoindre Victor à la porte du Coyote, les joues rosies sous l'effet de l'alcool.

    - Ca y'est je suis là.

    Sa voix était enjouée. Delinda était prise d'un enthousiasme surprenant, on aurait dit une gamine sur le point d'aller à sa toute première boum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 15:49

Victor regardait sa montre avec impatience , les minutes défilaient et Delinda n'était toujours pas là .Il commençait à croire qu'elle avait décliné son offre , en même temps ça ne le surprenait pas vraiment . Son caractère sauvage le mettait à part des autres employés du Coyote , même parmi les Damnés beaucoup le craignaient. Il allait partir quand une la voix de la jeune femme se fit entendre . Finalement elle avait acceptée son offre , Victor réprima un sourire de satisfaction cachant ainsi ses crocs .Il fit un signe de tête à Delinda l'invitant à le suivre puis il commença à marcher. Le quartier n'était pas l'endroit le plus sûr de New York , ceci dit Victor n'avait jamais eut de problèmes. Sa carrure impressionnante suffisait en général à calmer les éventuels agresseurs , quand aux autres ils n'avaient plus jamais l'occasion de recommencer..

"Content de voir que tu t'es décidée à me suivre gamine , c'est un vrai coupe gorge ici . Pas l'endroit rêvé pour bosser , enfin j'imagine que t'as pas vraiment eut le choix . Si je peux me permettre de te donner un conseil , faut pas te laisser monter dessus comme ça par les poivrots . Au pire si t'as besoin d'un coup de main tu me fais un signe et je te le dégages. Enfin bref , on vas pas parler boulot , je pense que t'as eu ta dose pour aujourd'hui." dit Victor sur un ton bourru

Victor avançait les mains dans les poches , la plupart des filles qui avaient atterri ici étaient à moitié perdues . Lui c'était différent , il appréciait son travail . Le Club appartenait à une des huiles des Damnés et quoique Victor pensa de la patronne il fallait bien admettre que dégager des poivrots lui permettait de se maintenir en forme . La plupart du temps il restait en retrait vis à vis de ses autres collègues , mais devant l'incapacité de Delinda à repousser le client il n'avait pas pu faire autrement que de proposer à la jeune femme de la raccompagner . Esprit de meute sans doute , Victor avait toujours eut tendance à veiller sur ceux avec qui il travaillait que ce soit aussi bien chez les Damnés que sur son lieu de travail. Cette tendance paternaliste avait toujours fait partie de son caractère même si Dents de Sabre avait tendance à le cacher. Pour la plupart des gens Victor était quelqu'un de rustre mais ceux qui prenaient le temps de le connaitre étaient toujours surpris de l'attention dont il faisait preuve envers ceux qui avaient réussis à s'attirer ses bonnes grâces...


"Bon alors dis moi , tu habites loin d'ici ? Moi ça va je suis pas pressé outre mesure mais avec la soirée que tu as eut tu dois avoir hâte de rentrer chez toi . Surtout que de ce que j'ai pu voir , les autres ont pas trop l'air de trop t'apprécier . Remarque je dis ça mais c'est pas mes affaires mais bon c'est toujours mieux quand ça se passe bien entre collèges . ." dit Victor

Il continuait d'avancer , surveillant ses arrières . La rue avait l'air calme ce soir , au moins il n'aurait pas besoin de sortir ses griffes . La nuit était déjà bien avancée mais il s'en moquait , personne ne l'attendait au QG donc il pouvait prendre son temps . Il allait raccompagner Delinda chez elle ensuite il aviserait comment il terminerait sa soirée , peut être reviendrait il dans le quartier histoire de faire un peu d'exercice. Sinon il irait au night club faire un petit coucou à Tabitha ..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 16:35


    - Content de voir que tu t'es décidée à me suivre gamine , c'est un vrai coupe gorge ici . Pas l'endroit rêvé pour bosser , enfin j'imagine que t'as pas vraiment eut le choix . Si je peux me permettre de te donner un conseil , faut pas te laisser monter dessus comme ça par les poivrots . Au pire si t'as besoin d'un coup de main tu me fais un signe et je te le dégages. Enfin bref , on vas pas parler boulot , je pense que t'as eu ta dose pour aujourd'hui.

    Gamine maintenant ? Ben voyons. Victor ne devait pas être beaucoup plus âgé qu'elle. Mais la bonne humeur avait reprit le dessus sur son moral est Delinda était redevenue assez joyeuse pour ne pas s'en offusquer. Elle fourra ses mains dans les poches de sa doudoune et entreprit de marcher aux côtés de Victor. Alors que celui-ci ne faisait qu'un pas, elle devait en faire trois, ce qui ne ressemblait pas vraiment à une balade, plutôt à un marathon.

    - Détrompes-toi, j'ai choisis de travailler ici. L'histoire est longue, des affaires de famille et tout le tralala... (elle balaya une poussière invisible de la main, comme pour souligner la futilité de la chose) En tout cas je te remercie pour ce soir. Tu m'as bien aidé. J'ai l'impression que les clients de ce bar sont de pire en pire.

    - Bon alors dis moi , tu habites loin d'ici ? Moi ça va je suis pas pressé outre mesure mais avec la soirée que tu as eut tu dois avoir hâte de rentrer chez toi . Surtout que de ce que j'ai pu voir , les autres ont pas trop l'air de trop t'apprécier . Remarque je dis ça mais c'est pas mes affaires mais bon c'est toujours mieux quand ça se passe bien entre collègues ...

    - A quelques rues, il y en a pour un gros quart d'heure, tu es vraiment sûr que ça ne te pose aucun problème ? ( Elle marqua une pose avant de reprendre) La soirée aurait pu être pire, je dois dire qu'elle se termine plutôt bien d'ailleurs. (Lin' décrocha un petit sourire à Victor mais elle ne fut pas certaine qu'il le vit étant donné qu'elle se trouvait 35 centimètres plus bas XD Elle se gratouilla la gorge, l'air de rien). Je pense connaître les raisons pour lesquelles les autres serveuses ne m'apprécient pas. Je gagne bien ma vie, j'ai même de bons moyens financiers pour mon âge. Et presque tout les soirs, quand je vais travailler au Coyote j'y vais avec plaisir, pas par nécessité. Bien que ce soir était une exception à la règle. Remarque je les comprends, ça ne doit pas être facile pour elles. Elles ne sont pas aussi bien que moi.

    Cette dernière phrase aurait pu être dites de façon ironique mais non, loin de là, Delinda était sérieuse dans ses propos. Lin' avait toujours eu la fâcheuse habitude de se croire mieux que les autres, pour plusieurs raisons. Premièrement, son beau-père Jeffrey Connors était un homme reconnu et pour le moins apprécié en plus d'être riche, ce qui bien évidemment, lui ouvrait déjà quelques portes. En plus de cela, Lin' avait eu la chance d'avoir un visage de poupée ce qui attirait facilement les gens vers elle. Et pour finir, si Delinda se trouvait tellement supérieure, c'est parce qu'elle possédait l'art de maîtriser le feu. Elle était unique.

    - Je me demande... ce que tu fais ici, je veux dire au Coyote Ugly. C'est vrai, tu es imposant et pourtant tellement discret... Tu ne colles pas dans le paysage. Enfin peut-être si tu portais des bottes et des collants résilles mais ce n'est pas le cas (Tentative d'humour pour détendre l'atmosphère et peur de provoquer l'effet inverse) Tu n'envisages pas autre chose ? Tu m'as l'air d'avoir... du potentiel...

    Ca pour avoir du potentiel, il en avait. Un très bon potentiel même, d'un point de vue féminin. Elle fourra sa main droite dans la poche arrière de son jean et sortie un paquet de Malboro Light. Elle se prit une cigarette et tendit le paquet à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 18:52

" Détrompes-toi, j'ai choisis de travailler ici. L'histoire est longue, des affaires de famille et tout le tralala... En tout cas je te remercie pour ce soir. Tu m'as bien aidé. J'ai l'impression que les clients de ce bar sont de pire en pire." répondit Delinda à Victor lorsque ce dernier évoqua les raisons qui avaient poussé la jeune femme à venir travailler au Coyote.

Victor haussa un sourcil en entendant la réponse de Delinda , ainsi elle avait choisi de travailler ici ? Après tout ce n'était pas son problème même si lui aurait vu d'un très mauvais œil que Tabitha travaille dans ce bar, mais bon Delinda n'était pas sa fille aussi il n'avait rien à dire sur ses choix professionnels ..

"Mouais j'imagine que tu as tes raisons , personnellement je ne serais pas très chaud à l'idée que ma fille travaille ici . Après ce n'est pas à moi de dire à tes parents comment t'éduquer , décidément je comprend rien au jeunes d'aujourd'hui . Tu n'as pas à me remercier c'est mon boulot de gérer ce genre de cas , de toutes manières ces mecs là valent rien . En même temps dans ce genre bar tu t'attendais à quoi , ici y a que des poivrots en manque de ...Enfin bref , la prochaine fois attend pas le dernier moment pour m'appeler .."conclu Victor en bougonnant .

Il avait toujours tendance à prendre son travail à cœur , aussi il n'appréciait ni les clients agressifs ni ceux aux mains baladeuses. Les filles du Coyotes étaient sous sa protection et Victor veillait jalousement sur elles . Bien sur elles faisaient ce qu'elles voulaient en dehors du bar mais tant qu'elles étaient dans l'enceinte du Coyote mieux ne valait pas risquer à parler mal à l'une d'entre elle car dans la seconde qui suivait c'était un Victor particulièrement agressif qui tombait sur le client.


"A quelques rues, il y en a pour un gros quart d'heure, tu es vraiment sûr que ça ne te pose aucun problème ? La soirée aurait pu être pire, je dois dire qu'elle se termine plutôt bien d'ailleurs. "
répondit la jeune femme tandis que Victor lui demandait si elle habitait loin.

"Mais non t'en fais pas , de toutes manières personne m'attend chez moi alors je suis pas à un quart d'heure près . Et puis quitte à rentrer seul chez moi autant que je te raccompagne , au moins ça nous permettra de faire connaissance .Après tout on bosse ensemble et on a jamais pris le temps de discuter tout les deux." répondit Victor avec un sourire en prenant soin de cacher ses crocs, après tout il était inutile de l'effrayer avec sa nature de mutant..

" Je pense connaître les raisons pour lesquelles les autres serveuses ne m'apprécient pas. Je gagne bien ma vie, j'ai même de bons moyens financiers pour mon âge. Et presque tout les soirs, quand je vais travailler au Coyote j'y vais avec plaisir, pas par nécessité. Bien que ce soir était une exception à la règle. Remarque je les comprends, ça ne doit pas être facile pour elles. Elles ne sont pas aussi bien que moi." répondit Delinda lorsque Victor évoqua les tensions qui régnaient entre la jeune femme et ses collègues

Les propos de la jeune femme firent comprendre à Victor pas mal de choses . Contrairement à la plupart des filles qui travaillaient au Coyote , Delinda le faisait par choix , et cela avait le don d'irriter les autres qui elles avaient atterries ici et cherchaient absolument à trouver un meilleur emploi .Il y avait là de quoi exciter les jalousies d'une grande partie des danseuses du Coyote . De son côté Victor évitait de prendre part aux conflits internes , il se contentait de faire son boulot sans s'occuper du reste.

"Je vois pas quel plaisir tu trouves à servir des mecs comme ça mais bon chacun son truc . Après c'est vrai que la plupart des gamines qui bossent ici le font pas de gaité de cœur , aussi j'imagine facilement qu'elles doivent pas trop apprécier ta situation . Fais quand même gaffe à ce qu'un jours elles en profitent pas pour te faire une crasse dans le dos.." répondit Victor en haussant les épaules.

Il ne comprenait pas vraiment quel plaisir la jeune femme à exercer ce métier , danser et servir poivrots n'était pas spécialement gratifiant . Enfin si elle était heureuse comme ça c'était le principal . Lui même appréciait grandement son métier de videur , même si parfois il regrettait d'être obligé de se modérer comme ce soir mais bon dans l'ensemble il s'épanouissait dans son travail...

"Je me demande... ce que tu fais ici, je veux dire au Coyote Ugly. C'est vrai, tu es imposant et pourtant tellement discret... Tu ne colles pas dans le paysage. Enfin peut-être si tu portais des bottes et des collants résilles mais ce n'est pas le cas Tu n'envisages pas autre chose ? Tu m'as l'air d'avoir... du potentiel..." demanda Delinda en lui tendant une cigarette.

Victor attrapa la clope et l'alluma , elle était loin de valoir les cigares qu'il fumait mais il s'en contenterait . Un éclat de rire puissant sortit de sa gorge lorsque la jeune femme l'évoqua en bas résilles portant une paire de bottes . L'image était amusante et Dents de Sabre parti dans un véritable fou rire, ses yeux pleuraient tandis que ses crocs luisaient à la lueur des réverbères. Il parvint finalement à calmer son fou rire , essuyant ses larmes du revers de sa main.

"Moi? Ben je suis videur quelle question, non plus sérieusement j'ai pas mal roulé ma bosse et j'ai décidé de me poser un peu au calme .Comme je connais bien la patronne j'ai pas eu trop de mal à avoir le poste , et puis ça me permet de garder la forme.."
répondit Victor sur un ton évasif ..

Dehors la nuit était calme , et seul le bruit de quelques voitures se faisait entendre . Au moins pour une fois le chemin se ferait tranquillement .
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Jeu 12 Nov - 22:32


    - Mouais j'imagine que tu as tes raisons , personnellement je ne serais pas très chaud à l'idée que ma fille travaille ici . Après ce n'est pas à moi de dire à tes parents comment t'éduquer , décidément je comprend rien au jeunes d'aujourd'hui . Tu n'as pas à me remercier c'est mon boulot de gérer ce genre de cas , de toutes manières ces mecs là valent rien . En même temps dans ce genre bar tu t'attendais à quoi , ici y a que des poivrots en manque de ...Enfin bref , la prochaine fois attend pas le dernier moment pour m'appeler ...

    Au jeune d'aujourd'hui ? Victor était à peine plus âgé qu'elle ! A l'écouter parler ainsi, on aurait pu croire qu'il était du troisième âge. Elle ne releva pourtant pas. Le ton bougon de son collègue arracha un faible sourire à la jeune femme. Ca allait parfaitement avec son allure : un ourson en colère.
    Des poivrots en manque de... Oui c'était tout à fait ça, mais Delinda ne s'en formalisait pas. Pendant un instant, Delinda se demanda si elle ne pouvait pas révéler la raison de sa présence au Coyote Ugly à Victor. Comme si elle se sentait obligée de se justifier. Elle ne souhaitait pas tellement qu'il ai une mauvaise image d'elle et c'est vrai que, présenté comme ça, on ne pouvait qu'imaginer que Lin' était une allumeuse éhontée.

    - Mais non t'en fais pas , de toutes manières personne m'attend chez moi alors je suis pas à un quart d'heure près . Et puis quitte à rentrer seul chez moi autant que je te raccompagne , au moins ça nous permettra de faire connaissance .Après tout on bosse ensemble et on a jamais pris le temps de discuter tout les deux.

    Faire connaissance. A ces mots, Lin' fut soulagée. Au moins elle savait à présent qu'elle n'était pas en train de foncer droit dans un poteau et que Victor était ouvert à toutes discussions. Après deux ans, il était temps. Delinda se demandait pourquoi ils ne s'étaient jamais parlés auparavant.

    - Je vois pas quel plaisir tu trouves à servir des mecs comme ça mais bon chacun son truc . Après c'est vrai que la plupart des gamines qui bossent ici le font pas de gaité de cœur , aussi j'imagine facilement qu'elles doivent pas trop apprécier ta situation . Fais quand même gaffe à ce qu'un jours elles en profitent pas pour te faire une crasse dans le dos ...

    Il était vrai que la plupart du temps, Delinda s'éclatait en allant travailler au Coyote Ugly. Elle se défoulait en dansant, en s’exhibant. Le regard des hommes la rassurait. Elle plaisait encore, sa vie pouvait donc continuer tranquillement sans qu’elle ait à pleurer des années qui s’écoulaient si vite. Elle n’avait alors pas l’impression de laisser échapper sa jeunesse, elle en profitait pleinement et n’en regrettait rien. Malheureusement, les soirs de blues, c’était autre chose, ces soirs où l’on broie du noir en se demandant où nous mène notre vie. Dans ces moments là, Delinda se trouvait ridicule et se demandait effectivement où elle allait. Et la réponse lui faisait froid dans le dos.

    Victor accepta la cigarette offerte par la jeune femme et l’alluma. Celle-ci rangea son paquet et s’apprêtait à l’imiter mais son regard tomba dans le vague. Son collègue était-il de ceux qui haïssent les mutants ? S’il avait su qui Delinda était vraiment, auraient-ils eu cette conversation ce soir ? L’aurait-il aidée au bar ? La jeune femme se rappela la batte qu’elle gardait sous son matelas chaque nuit, dans la peur que quelqu’un vienne l’abattre pour ce qu’elle était. Si Lin’ se trouvait supérieur par son pouvoir, elle ne pouvait cependant pas se montrer sous sa vraie nature, alors de quoi pouvait-elle être fière ?
    Elle fixa son briquet et finit par allumer sa cigarette. La flamme vacilla anormalement, elle ondulait plutôt. Delinda soupira, apparemment ailleurs puis rangea son briquet. Et puis elle entendit Victor rire à sa tentative de plaisanter, un rire communicatif, et la jeune femme ne tarda pas à le rejoindre, plus timidement cependant. C’est vrai qu’imaginer une montagne comme Victor en bas résilles était hilarant. Même les yeux de celui-ci pleuraient et Lin’ ne put s’empêcher de garder un grand sourire aux lèvres quand il se fut calmer. En quelques secondes, elle avait balayé tous ses doutes, toutes ses craintes, comme d’habitude. Elle replongeait dans son inconscience.

    - Moi? Ben je suis videur quelle question, non plus sérieusement j'ai pas mal roulé ma bosse et j'ai décidé de me poser un peu au calme .Comme je connais bien la patronne j'ai pas eu trop de mal à avoir le poste , et puis ça me permet de garder la forme..

    - Ha tu t'entends bien avec elle, toi aussi...

    C'était une affirmation. Delinda fourra sa main gauche dans la poche de son jeans, fumant de l'autre. Un léger blanc s'installa entre eux. On entendait que le son des voitures, à plusieurs mètres de là. Victor semblait avoir ralenti son allure et Delinda réussissait à le suivre sans trop se presser à présent.

    - Se poser au calme... Ca fait longtemps que ça ne m'ai plus arrivé... Tu sais ...(elle hésita, en se demandant si son discours n'allait pas ennuyer son interlocuteur) Je ne veux pas que tu ais une mauvaise image de moi... Etant donné la façon dont je t'ai présenté la situation tu dois me prendre pour une fille facile. C'est vrai que je suis intentiné provoquante parfois... Mais c'est pas forcément ce que l'on pourrait croire...

    Delinda s'arrêta, consciente qu'elle devenait inintéressante. Elle préféra changer de sujet, l'air de rien, comme si le sujet était clos.

    - Tu fais de la musculation non ? Ou quelque chose comme ça ? T'es carément bien bâti . (air détaché, comme si le corps sculpté de son collègue n'avait aucun effet sur elle) J'ai bien tenté de m'y mettre une ou deux fois mais quand quelque chose me demande trop d'effort, j'abandonne.

    Ok, là, elle partait complètement en vrille. Victor devait se demander si il n'avait pas à faire à une folle ou une schyzophrène. Seulement c'était la première chose qui était venue à l'esprit de Delinda dans sa précipitation de parler d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Dim 15 Nov - 14:43

" Ha tu t'entends bien avec elle, toi aussi..."

Victor haussa les épaules , Emma Frost et lui étaient loin d'être des amis . A vrai dire il trouvait qu'elle manquait de caractère . Victor n'avait jamais été un grand sentimental et la sensiblerie de sa patronne avait toujours eut le don de l'irriter . Il préférait de loin les femmes de caractères , celles qui avaient du cran . A ses yeux Emma Frost n'était qu'une pleurnicheuse qui avait été trop gâtée , certes elle restait sa patronne mais leur rapport se limitaient au cadre professionnel et pour Victor c'était bien assez . Peu de femmes avaient trouvé grâce à ses yeux et toutes avaient une très forte personnalité...

" Je ne m'entend pas spécialement bien avec elle . Comme je t'ai dis je la connais pour avoir déjà travaillé avec elle . Elle sait ce que je vaux , je sais ce qu'elle vaut . Nos contacts s'arrêtent là , je ne l'apprécie pas spécialement et je pense que c'est réciproque . Elle manque cruellement de caractère , et moi tu vois ce que j'apprécie chez une femme c'est le cran . Elle est trop sentimentale à mon gout , la sensiblerie c'est pas mon truc .Enfin c'est mon avis et ça n'engage que moi.." finit par répondre Victor sur un ton qui indiquait qu'il ne souhaitait pas spécialement développer plus ses propos ..

" Se poser au calme... Ça fait longtemps que ça ne m'ait plus arrivé... Tu sais ... Je ne veux pas que tu ais une mauvaise image de moi... Étant donné la façon dont je t'ai présenté la situation tu dois me prendre pour une fille facile. C'est vrai que je suis un tantinet provocante parfois... Mais c'est pas forcément ce que l'on pourrait croire..."

Victor retint un sourire amusé , ainsi elle se préoccupait de ce qu'il pensait d'elle . Il trouvait cela étonnant venant de quelqu'un qu'il ne connaissait que de vue . Il ne s'était jamais vraiment préoccupé de de l'avis des autres préférant se fier à son instinct , ce genre d'attitude le mettait à l'écart des autres mais cela ne le dérangeait pas outre mesure . Il avait toujours préféré vivre en agissant à sa guise plutôt que de se plier à une quelconque contrainte , cela était sans doute dû à sa nature sauvage ...

"Tu sais fillette , tu devrais pas autant te préoccuper de ce que je pense de toi , ni de ce que pensent les autres d'ailleurs .Vis ta vie pour toi et seulement pour toi . De toutes manières tu pourras jamais plaire à tout le monde alors autant suivre ton instinct et faire ce dont t'as envie . Commences pas à faire ce que les autres attendent de toi parce que t'y arriveras pas , parce que quoi que tu fasse y auras toujours quelqu'un pour te juger . Crois en mon expérience petite , dans la vie tu ne dois compter que sur toi et sur ton instinct.."conclu Victor en tirant une dernière bouffée sur sa cigarette avant de la jeter au loin..

Il ralentit un peu son allure afin que Delinda puisse le suivre sans trop de difficulté . La jeune femme semblait gênée du ton qu'avait pris la conversation . Elle changea de sujet lui demandant si il faisait de la musculation , expliquant qu'elle avait bien essayée de s'y mettre mais qu'elle avait tendance à abandonner quand quelque chose lui demandait trop d'effort. Victor ne sut trop quoi répondre sur le moment ,certes il continuait à s'entrainer rigoureusement dans le but de pouvoir vaincre son rival de toujours Wolverine . Mais sa mutation était la véritable cause de sa condition physique ..

"Je fais un peu d'exercice ici et là , histoire de garder la forme et de rester le meilleur dans ma catégorie . Après si tu veux t'entrainer sans abandonner il te faut une bonne motivation , moi je vois que ça ..."répondit Victor visiblement gêné du compliment..

Il fallait avouer que leur discussion sortait du cadre habituel dans le quel Dents de Sabre évoluait . Ses rapports avec les autres se résumaient à la collaboration avec les Damnés et l'intimidation des autres . Tabitha était la seule personne avec Mystique avec qui il arrivait à se socialiser , autant dire que la discussion avec Delinda le mettait assez mal à l'aise..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Dim 15 Nov - 18:19



    - Je ne m'entend pas spécialement bien avec elle . Comme je t'ai dis je la connais pour avoir déjà travaillé avec elle . Elle sait ce que je vaux , je sais ce qu'elle vaut . Nos contacts s'arrêtent là , je ne l'apprécie pas spécialement et je pense que c'est réciproque . Elle manque cruellement de caractère , et moi tu vois ce que j'apprécie chez une femme c'est le cran . Elle est trop sentimentale à mon gout , la sensiblerie c'est pas mon truc .Enfin c'est mon avis et ça n'engage que moi...

    Les derniers mots de Victor retinrent l'attention de Delinda, plus qu'il ne l'aurait fallu. Ce qu'il appréciait chez une femme c'était le cran. Lin' n'en manquait pas. Enfin si, elle en manquait un peu ce soir, mais seulement parce que la présence de son collègue la troublait. Elle s'en voulu à elle-même de faire attention à ce genre de détail. Victor n'était pas l'un de ces hommes qu'elle rencontrait au bar en espérant passer la nuit avec eux. Elle voyait bien qu'il n'était pas manipulable et qu'il vallait bien mieux que tout ses passe-temps. Par conséquent, il faudrait qu'elle apprenne à perdre cette habitude en sa présence.

    Sans vraiment savoir pourquoi, Lin' s'intéressait de près à son collègue. Bien qu'auparavant elle ne lui ai pas accordé plus d'attention que ça. C'était leur première conversation mais la jeune femme avait l'impression qu'ils avaient quelque chose en commun, sans pouvoir mettre le doigt dessus.

    - Tu sais fillette , tu devrais pas autant te préoccuper de ce que je pense de toi , ni de ce que pensent les autres d'ailleurs .Vis ta vie pour toi et seulement pour toi . De toutes manières tu pourras jamais plaire à tout le monde alors autant suivre ton instinct et faire ce dont t'as envie . Commences pas à faire ce que les autres attendent de toi parce que t'y arriveras pas , parce que quoi que tu fasse y auras toujours quelqu'un pour te juger . Crois en mon expérience petite , dans la vie tu ne dois compter que sur toi et sur ton instinct...

    Delinda l'écouta attentivement, tressaillant seulement aux mots "fillette" et "petite". Victor avait bien sur raison sur toute la ligne, mais Lin' avait toujours prêté attention aux regards des autres. Ne pouvant s'appuyer sur son don refoulé pour impressionner ou intéresser les gens, ce qui était peut-être la seule chose véritablement intéressante chez elle, elle avait choisit de jouer de son physique pour attirer le monde à elle quitte à devenir un peu superficielle. Et lorsqu'on essait par tout les moyens de plaire, on ne fait que ça, prêter attention aux regards des autres. Quant à l'instinct, Delinda en manquait cruellement. Elle était plutôt du genre à agir et réfléchir ensuite, mais rien avoir avec une quelconque intuition. C'était juste de la bêtise.

    Victor jeta sa cigarette au loin et Lin' en fit autant quelques secondes plus tard. Ils étaient bientôt arrivés chez elle. Et ça la rendait plutôt amère.

    Son collègue eut l'air un peu destabilisé mais répondit tout de même à son médiocre sujet de conversation sur la musculation.

    - Je fais un peu d'exercice ici et là , histoire de garder la forme et de rester le meilleur dans ma catégorie . Après si tu veux t'entrainer sans abandonner il te faut une bonne motivation , moi je vois que ça ...

    Un peu d'exercice ça et là ? Delinda jaugea Victor de haut en bas, c'était plus fort qu'elle. Bien qu'il portait une veste, on avait aucun mal à imaginer la musculature qu'il y avait là-dessous. Impossible d'avoir un corps pareil sans un entraînement régulier et intensif. Lin' resta dubitative. La jeune femme n'était pas assez folle pour tenter le diable et décida que devait s'achever là cette conversation. Elle se rendit compte qu'elle ne parlait pas beaucoup, ayant deux ou trois fois laissé le dernier mot à son collègue mais il l'intimidait et l'accaparait à la fois.

    Après quelques minutes, ils parvinrent à l'immeuble de Delinda. D'apparence miteuse, il n'y avait que trois étages. La peinture blanc cassé de la facade s'écaillait et le mur était d'ailleurs nu à plusieurs endroits. Pour une jeune femme qui prétendait bien gagner sa vie, il était clair qu'on avait du mal à y croire devant ce logement. La réponse était dans son appartement.

    - On y est.

    Lin' s'arrêta de marcher et se retrouva face à Victor. Elle rougit légèrement en se questionnant mais décida que finalement, elle n'avait pas à être gênée. Il s'agirait là d'une invitation courtoise et c'était sûrement ce que les gens normaux et corrects fesaient. Elle attrapa ses clés dans la poche intéreure de son manteau et joua avec tout en s'adressant à Victor.

    - Je peux t'offrir un verre ? Tu as dis que personne ne t'attendait... et puis pour te remercier de m'avoir raccompagnée c'est la moindre des choses...

    Delinda prit sans s'en apercevoir une petite moue malheureuse, presque suppliante. Soit ça passait comme ridicule, soit comme adorable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Victor Creed
Mutant de niveau 3

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 24/06/2009
Localisation : Quelque part en train de préparer un sale coup à Wolverine.
Clan : Damnés
Age du personnage : inconnu
Pouvoirs : Victor dispose d'une force surhumaine , de sens hyper-développés et d'un facteur auto-guérisseur.
Profession : Damné à plein temps , videur au Coyote Ugly , mercenaire et assassin .
Points de rp : 238

MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Lun 16 Nov - 17:21

Ils finirent par arriver devant l'appartement de Delinda , le bâtiment ne payait pas de mine mais Victor avait connu pire . La jeune femme lui dit alors qu'ils étaient arrivés . Elle attrapa ses clés et joua avec , invitant Victor à entrer prendre un verre . Dents de Sabre resta interdit quelques secondes ,depuis la mort de Birdy il n'avait plus eut ce genre de contacts avec une femme . A vrai dire il avait même oublié comment se comporter en présence d'un membre du sexe opposé . Enfin ce n'était qu'un verre...

"Heu.si tu veux , je ne suis pas à dix minutes près . Enfin tu sais tu n'es pas obligée de me remercier , Clad aurait surement fait pareil . Enfin c'est sympa de ta part ."répondit Victor visiblement gêné par la moue de Delinda.

Victor resta en arrière , attendant l'autorisation pour entrer dans l'appartement . L'invitation de sa collègue le mettait mal à l'aise sans qu'il sache vraiment pourquoi , surement parce qu'elle ne semblait pas effrayée . La plupart des gens qui connaissaient Victor avaient tendance à se montrer méfiant dans le meilleur des cas . Sa réputation de tueur sanguinaire n'était plus à prouver , et même parmi les Damnés peu de gens se sentaient rassurés en présence de Dents de Sabre . Delinda elle semblait parfaitement à l'aise et cela perturbait Victor car cela le changeait des réactions que les autres avaient l'habitude d'avoir vis à vis de lui . Victor prit conscience que ses interrogations étaient on ne peut plus ridicules , après tout Delinda ne l'avait invité qu'à prendre un verre il n'y avait pas de quoi se poser autant de questions. Victor songea un instant que beaucoup de ses frères d'armes auraient ri en le voyant aussi gêné en ce moment . Il imaginait déjà leur sarcasmes , Victor haussa les épaules chassant ses pensées ..

Il regarda sa montre discrètement , il était tard mais comme il l'avait dit à Delinda personne ne l'attendait chez lui . Son seul lien affectif était Tabitha , et elle n'avait pas encore finit son service à cette heure ci . L'idée de rentrer pour se retrouver seul entre ses quatre murs ne l'enchantait que moyennement , alors autant accepter l'invitation de la jeune femme. Après tout ce serait toujours mieux que rester seul dans sa suite à descendre une bouteille de whisky comme il le faisait chaque soir depuis que Birdy avait été tuée. Sentant un silence pesant s'installer Victor cherchait ce qu'il pourrait bien dire pour chasser ce malaise .

"Tu es sure que ça ne te dérages pas que j'entre prendre un verre avec toi , sinon on peut se faire ça une autre fois ..."demanda un Dents de Sabre assez gêné à l'idée de prendre un verre avec une de ses collègues.

Il ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée d'accepter l'invitation de Delinda mais il se sentait ridicule de refuser . Après tout un verre ne le tuerait pas , alors pourquoi avait il la sensation que ça le conduirait dans une situation embarrassante ? Il le saurait le moment venu , en attendant il ne pouvait qu'attendre et voir commet ça évoluerait . Il espérait juste que son instinct le trompait , même si généralement il ne l'avait jamais trompé jusque là . A présent il hésitait à faire demi tour et à rentrer chez lui mai cela aurait été faire preuve de lâcheté , comme si Dents de Sabre pouvait être mis mal à l'aise par une gamine qui dansait dans un bar où il était videur...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   Lun 16 Nov - 19:23


- Heu... si tu veux , je ne suis pas à dix minutes près . Enfin tu sais tu n'es pas obligée de me remercier , Clad aurait surement fait pareil . Enfin c'est sympa de ta part.

Delinda se retint difficilement de sauter de joie. Cette réaction aurait été des plus ridicules et elle se contenta de décrocher un grand sourire ravi. Si elle était enthousiaste à ce point, c'est parce que, premièrement, Victor n'avait pas refusé son invitation ce qui lui avait épargné de se prendre un vent fameux et de passer le reste de sa soirée à se demander ce qui n'allait pas chez elle. Deuxièmement, il était son premier vrai invité. C'était la première fois qu'elle invitait un type de son envergure dans son appartement juste pour prendre un verre. Les autres, c'était pour l'affaire d'une nuit. Elle ne pouvait pas non plus prétendre inviter des ami(e)s puisqu'elle n'en avait pas. Sinon elle se déplaçait d'elle-même chez quelques unes de ses connaissances. Ce soir serait l'occasion de tester ses manières d'hôtes.
Victor semblait attendre que Lin' l'invite à entrer mais la jeune femme semblait... deux de tensions. A vrai dire, elle était étonnée de la réponse affirmative de son collègue et l'attente que sa passivité entraîna lui fit vite perdre le sourire quand Victor reprit la parole.

- Tu es sure que ça ne te déranges pas que j'entre prendre un verre avec toi , sinon on peut se faire ça une autre fois ...

Oh... N'était-il pas en train de renoncer poliment à sa proposition ? Les épaules de Delinda s'affessèrent de façon presque comique et elle cessa de jouer avec ses clefs. Pendant l'espace de quelques secondes, elle se mit à réfléchir à l'attitude qu'il était bon de prendre à cet instant. Sûrement aurait-elle dû répondre que si ça l'arrangeait une autre fois, il en serait ainsi mais finalement ce soir Delinda décida d'être égoiste. Elle hocha la tête de gauche à droite et attrapa gentiment la manche de la veste de Victor pour l'emmener à sa suite tandis qu'elle ouvrait la porte. Avec ses deux mètres de haut, il aurait très bien pu résister mais Delinda ne lui laissa pas le temps d'hésiter plus longtemps. Elle le relâcha une fois qu'ils furent à l'intérieur.

- Je ne t'aurais pas invité si je n'avais pas eu envie de le prendre ce verre. (Elle jeta un coup d'oeil aux portes de l'ascenceur de l'entrée et se tourna vers Victor avec un petit sourire d'excuse) L'ascenceur est en panne, il va falloir monter à pieds.

A peine avait-elle finit ses mots qu'elle passa devant son collègue et qu'elle se précipita jusqu'aux premières marches de l'escalier pour accéder au premier étage avant lui, faisant rebondir les pompoms de sa doudoune. On aurait dit une gamine.

- J'habite au troisième et dernier étage.

Elle continua son ascension et arriva bientôt sur le palier du troisième étage. Cette fois, elle était bien trop surexcitée pour se soucier de ce que Victor avait pu penser de son soudain enthousiasme. Elle se dépécha de fourrer ses clés dans la serrure et d'ouvrir la porte afin de vérifier si tout était en ordre pendant que Victor n'était pas encore là. C'était stupide, tout était TOUJOURS en ordre chez Delinda. Peut-être trop d'ailleurs. La jeune femme était une maniaque de propreté.

Lorsqu'on entrait dans l'appartement de Lin', la première chose qui nous choquait était d'abord la distinction marquante entre l'apparence de l'immeuble et l'allure de son petit chez elle. Le sol était fait de parquet flottant marron clair lustré, à tel point que lorsqu'elle appuya sur l'interrupteur, les lumières du plafond se reflettaient presque sur celui-ci. Les murs peints en noirs étaient ornés de tableau représentants des photographies en noir et blanc des capitales comme Paris, Londres, ... Quelques meubles (ceux où Delinda rangeait ses vêtements et ses affaires personnelles) étaient noirs également. En revanche, son canapé-lit était blanc, tout comme les tabourets installés devant le petit bar qui donnait sur la cuisine. D'un côté de la pièce, près de la fenêtre qui donnait sur la rue se trouvait ce qui lui servait de salon et de chambre à coucher. En face de son canapé, un écran plasma installé sur le mur. De l'autre côté de la pièce, séparée distinctivement par un paravent, se trouvait la cuisine & salle à manger. Une porte dans le fond donnait sur une salle de bain / cagibi. L'endroit était petit certes, mais parfaitement organisé et décoré de très bon goût. Et puis il y avait des bougies, partout. Preuve de l'acharnement avec lequel Delinda s'excercait à son pouvoir. La seule chose qui ne collait pas dans la pièce, c'était un tableau, dans les tons rouge. A y regarder de plus près, il s'agissait d'une femme aux cheveux d'un roux flamboyant, irradiant littéralement de flammes. Très joli, certes, mais pas en accord avec le reste de l'appartement. Bien évidemment, c'était une partie d'elle-même que Delinda voyait lorsqu'elle regardait ce tableau. Dans l'ensemble, l'appartement était très classe. Rien avoir avec la moitié de fille de joie dont elle pouvait avoir l'air parfois.

Lorsque Delinda entendit Victor arriver, elle s'écarta afin de le laisser entrer. Elle le regarda discrètement, cherchant à déceler une expression quelconque sur son visage.

- Voilà où je vis. Je t'en prie, fais comme chez toi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une soirée banale de plus   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée banale de plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Hell's Kitchen :: Coyote Ugly-