Partagez | 
 

 besoin d'un véhicule... [fini !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: besoin d'un véhicule... [fini !]   Lun 17 Aoû - 17:06

    Sélène venait de terminer le compte-rendu d’une affaire assez problématique sur laquelle ses collègues de Mars Investigations planchaient depuis un petit moment pour le compte du commissariat du 13ème district de New York. C’était une sombre affaire d’enlèvement de prostituées, et les enquêteurs n’avaient pas cru bon de s’en soucier dans la mesure où les prostituées n’était pas le genre de personnes susceptibles de manquer à qui que ce soit dans une ville comme celle-ci, ou l’on accordait à peine un peu d’intérêt à ceux qui ne brassaient pas plus de 10.000$ par an.

    L’enquête avait été réalisée par le tandem Aiden/Narcissa, à la plus grande surprise de Sélène. La toute dernière recrue était particulière au point d’inciter les autres à la fuir, et seul Aiden avait été en mesure de passer outre son côté provoquant et indifférent à tout. Leur équipe s’était révélée efficace, l’un prenant les photos pendant que l’autre soutirait des informations aux bonnes personnes. Au final, ils avaient déposé leurs propres conclusions et tous les éléments accumulés sur le bureau de Sélène la veille, et la patronne avait bien évidemment la tâche de transmettre les conclusions de son équipe à l’enquêteur qui avait sollicité leur aide.

    L’inspecteur en question s’était révélé être un homme particulièrement agréable qui avait tenu à inviter Sélène à boire un verre lorsqu’elle passerait déposer le rapport d’enquête à son bureau. Leur entrevue s’éternisa quelque peu, et Sélène fut incapable de s’éclipser sans paraître grossière avant 17h30, après avoir décliné une invitation à dîner. Quittant le petit café cosy qui faisait face au commissariat, Sélène récupéra sa moto et fila tout droit à l’Institut où Forge devait l’attendre depuis un petit moment pour régler quelques points de détails relatifs aux impôts dus à l’Etat. Sélène avait toujours vécu plus ou moins dans la clandestinité, et n’avait jamais réellement eu à remplir de formulaires d’imposition ou de trucs du même style… ce qui expliquait plus ou moins les erreurs qui avaient été commises et qu’il convenait de rectifier dès à présent.

    Franchissant le portail à vive allure, Sélène ne ralentit que lorsqu’elle arriva à proximité du parking improvisé où se trouvaient la moto de Logan (ou de Scott, on ne savait plus très bien à force ^^), une voiture bleue assez tape à l’œil et d’autres voitures. Sélène se gara à proximité de l’unique moto et quitta la sienne, remettant d’aplomb la besace placée en travers de son dos. Son jean crissa dans la manœuvre, et la mutante remonta le côté de son pull noir qui ne cessait de descendre en dévoilant son épaule. Ses talons claquèrent sur les pavés et la jeune femme pénétra à l’intérieur de l’Institut, sondant mentalement les environs pour être certaine de ne croiser personne, et surtout pas les regards accusateurs des élèves ou même de Scott… Accepter de s’occuper de ce que Forge n’était pas encore capable de gérer administrativement parlant à la demande de Magnéto avait sans doute été quelque chose que Sélène avait accompli sans doute un peu trop à la légère. Damnée de cœur, elle n’en restait pas moins attachée à cette bâtisse où elle avait vécu quelques mois avant de simplement fuir, ne supportant plus l’ambiance assez défaitiste qui y régnait. Sa non-hostilité à l’égard des habitants de l’Institut n’en avait cependant pas empêché certains de faire preuve d’une méfiance franchement insultante à son égard…

    A chaque fois qu’elle mettait les pieds à l’Institut, c’était donc épiée et presque conspuée que Sélène mettait un pied devant l’autre pour arriver jusqu’au bureau de Forge. Cette fois encore, elle n’échappa pas à la règle et eût en prime la « chance » de pouvoir entendre les pensées négatives des personnes qu’elle croisa. Sélène se concentra sur ses pas et tenta d’ignorer ce que pensaient d’elle le groupe de 4 élèves qu’elle croisa, mais ignorer leur pensée semblait être devenu aussi difficile que de conserver son calme… Ils n’auraient pas été aussi jeunes, s’ils avaient été capables de se défendre équitablement contre elle, elle leur aurait probablement appris la vie à coup d’ondes mentales à ces petits ingrats qui n’étaient encore à l’Institut que parce qu’elle avait empêché les notaires et autres rapaces de le mettre sous scellés en attendant que tout soit décidé pour la succession de Xavier… Ils avaient beau parader sur leur territoire, se croire hors d’atteinte, ils avaient tout de même manqué de tout perdre…
    Et se dire qu’ils n’étaient là que par la volonté de deux Damnés, ça, ça devait les exaspérer plus que tout…

    La porte du bureau de Forge ne tarda pas à envahir le champ visuel de Sélène, mais malheureusement ce dernier s’était absenté. Comment lui en vouloir en effet, puisque Sélène était sensée le rejoindre beaucoup plus tôt dans l’après-midi ? On ne pouvait tout de même pas attendre de lui qu’il moisisse dans son bureau à l’attendre, il avait une vie lui aussi. Sélène arracha une page de son agenda et griffonna un mot qu’elle glissa sous la porte en y joignant son numéro de portable, de manière à ce qu’il puisse lui-même définir un créneau où il serait disponible…

    Sélène redescendit au rez-de-chaussée et rejoignit sa moto. L’enfourchant, la jeune femme la fit sans doute démarrer un peu trop brusquement, parce que rien ne se passa : pas de démarrage, juste un bruit pas spécialement rassurant… Quittant sa moto, Sélène regarda assez sommairement d’où le problème pouvait venir : n’y connaissait rien en mécanique, la mutante se révéla incapable de déterminer l’origine du problème et promena son regard autour d’elle, s’arrêtant un instant sur la moto de Scott (ou Logan ?) qu’elle pourrait emprunter pour rentrer chez elle… L’un comme l’autre n’apprécieraient sans doute pas, et la jeune femme laissa son regard errer encore un peu jusqu’à apercevoir une Maserati noire absolument divine… Au pire, il lui suffirait de ramener la voiture en un seul morceau dans quelques heures, au moins le temps de faire l’aller-retour jusqu’à un garage pour trouver une dépanneuse…

    Ses doigts avaient déjà saisi dans sa besace les tiges qui lui servaient à forcer tout et n’importe quoi lorsque la jeune femme se dirigea vers la voiture qui avait attiré son attention. Ses talons claquèrent sur les pavés de la cour jusqu’à ce qu’elle s’adosse assez nonchalamment à la voiture, avant d’en faire le tour, promenant comme à son habitude une main le long de la carrosserie. Sélène finit par s’agenouiller devant la portière conducteur, se dissimulant efficacement entre l’objet de son désir et une autre voiture, rouge cette fois.

    Ses outils en action, la jeune femme n’eût pas trop de mal à venir à bout de la serrure soi-disant du dernier cri en matière de sécurité et ouvrit la portière pour se glisser à l’intérieur après avoir envoyé son sac sur le siège passager…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.



Dernière édition par Sélène Gallio le Dim 9 Mai - 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Alex Summers
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : A l'institut
Clan : Xmen
Age du personnage : 29 ans
Pouvoirs : Il absorbe l'énergie cosmique des étoiles et la restitue sous forme de rafales de plasma.
Profession : Expert en archéologue dans le quartier de Soho
Points de rp : 130

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Mer 19 Aoû - 12:11

Alex commençait à s’habituer à son nouveau mode de vie jonglant entre l’institut avec son statut de professeur et son travail d’archéologue parcourant de nombreux site à travers le monde. Le fait d’avoir retrouver d’ancien compagnon et amis au sein des X-men devait sans doute y être pour quelque chose. Le temps avait bien changé depuis son retour après les nombreuses batailles auquel les mutants durent faire face. Alex avait encore un peu de mal à se remettre de sa rupture avec Polaris bien qu’elle date de plusieurs mois déjà. Il faut dire que leur relation avait été tellement compliqué que c’était dur pour lui de faire un trait dessus. Son retour en tant que membre des X-Men et professeur était un remède assez efficace pour oublier cette histoire. Il avait de bonne relation avec les mutants qui enseignaient et appréciait énormément la fougue et la joie des apprentis qui pouvaient s’exprimer librement sans être jugé comme des monstres.

Ce matin là, Alex donnait un cour à une équipe d’apprentis mutant dans la salle de tous les dangers. La simulation plongeait les étudiants dans New York ou ils devaient faire face à plusieurs mutants de la confrérie pour protéger les humains. Havok, car c’est comme ça que les étudiants devaient l’appeler durant les entrainements, n’hésitait pas à voir chaque apprenti pour leur donner des conseils afin de mieux contrôler leur pouvoir ou concernant leur hésitation et incertitude. Il voulait qu’ils donnent leurs maximums pour progresser, se familiariser avec leurs pouvoirs et apprendre a travailler en équipe. C’est pour cela qu’il pouvait se révéler parfois très dur et exigeant envers eux afin que ses notions soient acquises. Une fois la mission terminer, il félicita les étudiants qui avaient réussit tant bien que mal à s’en sortir en donnant tout ce qu’ils pouvaient.

Il se changea dans sa chambre pour prendre une douche après cet entrainement plutôt mouvementé avant de s’habiller d’un pantalon et d’une chemise décontracté contrastant avec la tenue moulante noire pour les missions extérieur. Il se rendit dans le parc pour s’allonger et se reposer un peu, voyant les apprentis mutants s’amuser entre eux avec leurs pouvoirs. Il ne pouvait s’empêcher de sourire chaque fois qu’il voyait la relation qu’entretenaient les étudiants entre eux. Le professeur Xavier avait vraiment fait du bon travail en créant cet institut pour accueillir les mutants et il regretta aussitôt de ne pas avoir eu la chance de le rencontrer. Alex s’endormit lentement au son des rires et des paroles des mutants qui se trouvaient à proximité, accompagner d’une légère brise lui caressant le visage.

A son réveil il n’y avait plus personnes, ils devaient sans doute être en cours ce qui lui indiqua que l’après midi était déjà bien entamer. Il décida de faire le tour de l’institut pour se dégourdir un peu les jambes tout en profitant des bienfaits d’un soleil si généreux en chaleur. Il entendit les chants des oiseaux et des grillons qui étaient camouflé quelques heures plus tôt par les jeunes mutants et apprécia cet instant apaisant. Alors qu’il terminait son tour, arrivant a l’entrée de l’institut, il vit une silhouette au parking. Cela ne le frappa pas tout de suite, jusqu'à ce qu’il se rende compte que cette personne était en train de prendre place dans sa voiture. Surpris et stupéfait, il se frotta les yeux pour voir si il ne dormait pas toujours puis entendit le grondement du moteur de la Maserati.

Sortant de sa stupeur, il se dirigea avec hâte vers sa voiture pour comprendre et régler ce problème avec cette personne. Malheureusement il ne fut pas assez rapide, à peine eu t il le temps de se mettre à courir vers la voiture que les pneus grinça avant de partir dans un bruit assourdissant. Alex vit la personne à l’intérieur de sa voiture, il s’agissait d’une jeune femme vêtu d’un pull noir mais qui dévoilait toute fois son épaule. Sous le choc de ce vol apparent, il essaya de se souvenir de cette jeune femme ce qui se résultat par un échec, c’était la première fois qu’il la voyait et cela n’allait certainement pas être la dernière. Il regarda autour de lui et vit la moto de Logan/Scott (elle a tant servit … je ne vois pas pourquoi je ne m’en servirais pas comme mon frère mdr) avant de sauter dessus avec empressement. Il bidouilla les fils électriques de manière à mettre le contact puis appuya sur l’accélérateur d’un coup vif de la main émettant un bruit assourdissant. La roue avant se leva, pendant quelques instants, tout en avançant puis retomba lourdement sur le sol qui défilait déjà rapidement.

Les vêtements d’Alex flottaient dans le vent dû a la vitesse a laquelle il roulait puis vit sa voiture un peu plus loin devant lui. Les deux véhicules roulaient déjà à vive allure et tout ce qu’espérait Alex, c’est que cette moto soit assez puissante et rapide pour suivre et rattraper sa Maserati.

- Si jamais je l’attrape celle la … dit il a voix basse en parlant de la conductrice, les yeux a moitié fermer à cause de la vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Jeu 20 Aoû - 12:15

    Occupée comme elle l’avait été à forcer la serrure de la Maserati sans laisser la moindre rayure, Sélène n’avait pas remarqué que quelqu’un l’observait par l’une des fenêtres de l’Institut. Bien sûr, elle aurait pu apercevoir Alex si elle s’était contentée d’un banal forçage de serrure comme elle en avait tant fait sur des voitures ayant connu des jours meilleurs, mais sur une Maserati… enfin quoi, même sans être aussi fier qu’un homme paradant dans une belle voiture, Sélène appréciait les belles voitures au moins autant que les amants inventifs…

    Envoyant sa besace sur le siège passager, Sélène se glissa derrière le volant et démarra le moteur dans un vrombissement plutôt intéressant. Laissant son regard parcourir le tableau de bord avec appréciation, la jeune femme finit par quitter le parc de l’Institut dans un gerbe de poussière, laissant ce pauvre Alex observer sa voiture se faire la malle.

    La jeune femme pressa très légèrement l’accélérateur lorsqu’elle fut sortie de l’enceinte de l’Institut et emprunta la route menant à la voie rapide qui traversait la forêt en serpentant ; cela serait l’occasion de tester la qualité de la tenue de route de ce petit bijou. Une moto finit par apparaître dans son rétroviseur, mais Sélène n’y prêta pas spécialement attention, trop concentrée sur ce qu’elle faisait : s’agissant d’un vol, elle aurait pu sans problème f*utre la voiture dans le fossé sans le moindre scrupule, mais dans la mesure où elle n’avait fait qu’emprunter la voiture, il vaudrait mieux éviter de la rendre cabosser sous peine de se voir définitivement interdite de séjour à l’Institut… Si cela devait arriver, Sélène se souvenait encore de manière très précise de l’emplacement de la chambre de Wolverine, alors il suffirait d’escalader pour la énième fois la façade – elle l’avait déjà tant fait par le passé qu’elle pourrait le refaire les yeux fermés ! – , d’une petite étreinte bestiale dans les règles de l’art, et ensuite elle serait dans la place malgré une éventuelle interdiction… Rien ne résistait à Sélène, amants, serrures ou interdictions compris…

    Du mouvement attira l’attention de Sélène alors qu’elle s’engageait dans un virage en épingle à une vitesse bien supérieure à celle autorisée, et la mutante vit surgir devant elle sans prévenir une bête hideuse plus communément appelée « sanglier »… Les réflexes de Sélène étant intacts malgré ses quasi 800 ans d’âge, la jeune femme donna un coup de volant et écrasa la pédale de frein : la voiture pivota et s’immobilisa en travers de la voie de manière à ce que s’il ne ralentissait pas très vite l’allure, ce serait Alex qui égratignerait lui-même la carrosserie de sa voiture (oui oui, je suis sadique… je sais XD). Sélène coupa le contact et sortit du véhicule pour s’assurer que la bête féroce qui venait de lui gâcher son plaisir était partie…

    Quelle ne fut pas sa surprise de trouver le sanglier encore là, à croire qu’il aurait pu être domestique ! Un animal qui manque de se faire heurter par une voiture, en général se sa taille en vitesse, ça ne reste pas là à contempler le paysage ou à… renifler le bitume. Sélène laissa échapper un soupir et s’approcha de quelques pas, ses talons claquant sur la route. Malheureusement, la bête pris peur et se sentit menacée Sélène : des grognements peu ragoûtants furent émis et le sanglier fit mine de charger la mutante, qui ne trouva que rien de mieux que la voiture pour se mettre à l’abris : contournant celle-ci, Sélène s’installa assez aisément sur le capot qui ne souffrirait pas de sa présence si on tenait compte de son gabarit minuscule.

    Casse-toi !

    Sélène eût la délicatesse une fois hors de portée de retirer ses talons pour ne pas rayer la carrosserie. La bête fit le tour de la Maserati et s’approcha de la portière conducteur encore ouverte, portière que Sélène referma pour l’empêcher qu’elle ne saccage l’intérieur de la voiture. Un déclic se fit entendre et Sélène laissa échapper un soupir lorsqu’elle comprit que la voiture venait de se verrouiller avec à l’intérieur les clés, sa besace et les outils qui auraient éventuellement pu l’aider à re-forcer la serrure...

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Alex Summers
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : A l'institut
Clan : Xmen
Age du personnage : 29 ans
Pouvoirs : Il absorbe l'énergie cosmique des étoiles et la restitue sous forme de rafales de plasma.
Profession : Expert en archéologue dans le quartier de Soho
Points de rp : 130

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Jeu 20 Aoû - 23:28

La course poursuite allait bon train, les deux véhicules accéléraient de plus en plus malgré la route escarper et zigzagant de droite à gauche. La moto était plus adéquate pour ce genre de route, elle était plus souple que la Maserati pouvant prendre des virages plus serré. Cependant, cela ne suffit pas et la voiture conduit par la jeune inconnu prit de plus en plus de distance jusqu'à ne plus être visible pour Alex. L’allure était telle que certain bouton de la chemise d’Alex s’envolèrent sous la pression et l’intensité du vent dévoilant le haut de son torse. Le véhicule était maintenant au maximum de son potentiel faisant hurler le moteur et crier les pneus sur le bitume.

A quelques mètres en face de lui un virage serrer se présentait et pour perdre le moins de terrain possible sur la Maserati, Alex ne freina que légèrement. Quelle fut sa surprise quand il le franchit et tomba quasiment nez à nez avec la voiture arrêter en plein milieu de la route. Deux solutions s’offraient, la première était d’essayer de la contourner ce qui était quasiment impossible vu a l’allure a laquelle il roulait et la seconde était de freiné pour réduire au maximum l’impact de la moto sur la voiture. Bien entendu, il n’avait pas eu le temps de penser a tout ca et se fut d’instinct qu’il freina faisait hurler les pneus se dirigeant trop vite en direction de la voiture pour éviter le choque. Il tourna le guidon d’un geste vif ne voulant pas rentrer dans la voiture et ne pas blesser, voir pire, la personne qui l’avait « emprunté ». La moto dérapera une face au sol, les roues devant ne touchaient plus le sol, rayant énormément la carrosserie du véhicule.

Alex fut projeté de la moto au moment ou elle dérapa s’envolant pendant plusieurs secondes avant de percuter une portière de la Maserati. Miraculeusement, la moto n’efflora qu’un peu l’arrière de la voiture avant de rentrer en contact avec la barrière de sécurité et de glisser sur quelques mètres encore. Alex s’en sortit plus ou moins bien, d’abord secouer par le choc et un peu dans les vapes avant de prenant appuis sur la portière pour se lever doucement. Alors qu’il s’adossait sur la portière, il vit un sanglier affoler passer devant lui, du moins c’est ce qu’il cru voir passer les yeux encore flou. Quand il reprit parfaitement ses esprits, il constata que son pantalon était à moitié déchirer au niveau du genou a sa jambe droite et que la manche de sa chemise commençait a virée au rouge. Au moment de toucher le sol après son envol, il s’ouvrit le bras laissant un filet de sang couler et s’imprégner dans sa chemise.

Il ne prêtait pas plus d’attention a ses blessures que ça, elles pouvaient paraitre grave au premier regard, et cela aurait pu être le cas vu l’accident, mais il n’en était rien même si cela était tout de même douloureux. Il se tourna vers sa voiture et vit la jeune femme sur le capot de la voiture déchausser. Il la dévisagea, déchirant la manche de sa chemise pour faire un nœud au niveau de sa blessure tout en réfléchissant aux nombreuses questions qu’il allait lui poser. Après l’avoir observé avec attention, elle semblait sans défense sur le capot de la voiture et le moins qu’il puisse dire c’est qu’elle était vraiment belle. Il se demandait toutefois comment et pourquoi la voiture se trouvait au milieu de la route et pourquoi elle se trouvait sur le capot.

Il s’approcha d’elle en boitant un peu et vit ses chaussures par terre. Il se baissa pour les prendre et tendit la main en direction de la jeune femme brune l’invitant gentiment à s’enlever du capot avant de prendre la parole :

- J’ai beaucoup de question a vous … posez ! dit il lentement en la regardant droit dans les yeux. Avant tout … est ce que vous allez bien ? vous n’êtes pas blessé ? demande t il inquiète. Elle avait beau avoir prit sa voiture, sa n’en restait pas moi une « humaine ». Puis je savoir ce que vous vouliez faire avec ma voiture … ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Ven 21 Aoû - 12:46

    Sélène venait de balancer ses chaussures un peu plus loin pour distraire la bête féroce lorsqu’elle vit débouler un motard à vive allure… trop vive allure pour espérer contourner ou esquiver l’obstacle que représentait la voiture immobilisée au beau milieu de la chaussée. Le pilote freina dans un crissement de pneus effrayant et la moto fit une embardée avant de se coucher complètement sur le bitume : Sélène se recroquevilla légèrement par pur réflexe, et la voiture s’ébranla à peine lorsque la moto la heurta au niveau de la portière…

    Un léger vertige prit Sélène lorsqu’elle réalisa qu’elle se serait faite couper en deux par cette même portière si elle avait tardé à quitter la voiture, et elle finit par se pencher pour apercevoir le motard… qui bien entendu, ne portait ni casque, ni équipement de protection. Un rapide coup d’œil fut jeté à l’arrière de la voiture qui comportait à présent une zébrure de bonne taille pour laquelle son propriétaire lui ferait probablement la peau…

    Et m*rde… !

    L’homme finit par se relever et Sélène le détailla du regard, observant son pantalon déchiré et le sang qui maculait de plus en plus sa chemise… Sélène sentit le regard de l’inconnu glisser sur elle, parce que lui aussi semblait la détailler du regard. Elle n’avait pas vraiment l’allure d’une braqueuse adepte de car-jacking, alors il n’y avait pas de quoi se méfier à ce point… ou peut-être s’agissait-il d’autre chose…

    Vous n’auriez jamais dû vous relever aussi vite…

    Sélène pivota sur ses fesses et se laissa glisser jusqu’au bas du capot pour rejoindre le blessé, mais elle s’interrompit lorsque le sanglier fit mine de la charger à nouveau en couinant comme si quelqu’un cherchait à l’égorger… La bête orienta son regard vers Alex et couina de plus belle, l’air clairement menaçante cette fois lorsqu’il déchira un morceau de chemise pour improviser un garrot. Sélène serra les dents en le voyant boiter jusqu’à elle, et par chance le sanglier se tint tranquille, se contentant simplement d’émettre des bruits dégoûtants.

    Alex lui tendit la main après avoir ramassé les chaussures de Sélène, et la jeune femme lui adressa un sourire adorable, quoiqu’un peu angoissé à cause du sanglier qui continuait de rôder… Sélène prit la main du motard mais ne bougea pas d’un pouce, semblant indécise sur ce qu’il convenait de faire en présence d’un animal aussi imprévisible…

    Alex expliqua avoir beaucoup de question à lui poser et fixa Sélène bien en face, ce que bon nombre d’hommes s’abstenaient en règle générale de faire : l’intensité du regard de la mutante varia très légèrement et elle vrilla ses deux prunelles noires dans celles d’Alex en retour, parce qu’à ce jeu-là elle demeurait invaincue depuis près de 300 ans… Contre toute attente, le motard lui demanda si elle allait bien et si elle n’était pas blessée ; une question vraiment adorable, mais désespérément déplacée si on considérait les blessures de ce pauvre homme.

    Tout va bien pour moi, mais cela ne me semble pas réciproque visiblement… Vous ne portez jamais de casque ?

    Ah ça, ça lui allait bien de poser ce genre de questions ! Sélène ne portait jamais de casque, ne mettait que très rarement sa ceinture de sécurité et semblait mépriser de manière générale les protections en tout genre… Attirant Alex à elle pour jeter un œil à son bras ensanglanté, Sélène interrompit son mouvement lorsqu’il lui demanda ce qu’elle comptait faire avec sa voiture.

    Ah… c’est la votre ? ^^

    Un léger rire lui échappa alors qu’elle lui décochait un sourire adorable presque aussi redoutable qu’une flèche plantée dans sa chair. Sélène était la reine des pirouettes de ce genre, et elle comptait bien renouveler son exploit…

    J’avais simplement besoin d’un véhicule… Et c'est une très belle voiture...

    La réponse était tellement évidente pour Sélène qu’elle n’avait pas imaginé une seconde que cela pourrait mettre son interlocuteur en rogne. C’était après tout tellement rare qu’elle soit prise la main dans le sac pour que sa maladresse soit excusée.

    Le sanglier avait à présent contourné la voiture et se tenait prêt à charger les jambes de ce pauvre Alex. Sélène se pencha légèrement vers Alex, murmurant pour ne pas davantage affoler la bête…

    Je serais vous, je ne resterais pas là… sauf si votre équipement de moto décontracté comporte des jambières cachées sous votre jean !

    Un sanglier était capable de défoncer une voiture au point de la rendre inutilisable, alors pour ce qui était des jambes de ce pauvre homme… Perdant patience, le sanglier chargea Alex, fonçant comme si sa vie en dépandait…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Alex Summers
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : A l'institut
Clan : Xmen
Age du personnage : 29 ans
Pouvoirs : Il absorbe l'énergie cosmique des étoiles et la restitue sous forme de rafales de plasma.
Profession : Expert en archéologue dans le quartier de Soho
Points de rp : 130

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Sam 22 Aoû - 20:06

La colère d’Alex se dissipa au moment ou il entendit Sélène lui parler d’un air des plus décontracter. Il se demanda si elle avait l’habitude d’emprunter la voiture des personnes qu’elle ne connaissait pas, la voyant si calme. Il cacha un léger rire ironique devant ce qu’il voyait. D’un côté, cette jeune femme était capable de voler une voiture sans aucun problème et d’être parfaitement naturelle devant son propriétaire comme si cela était commun et d’un autre côté, il la voyait légèrement recroqueviller sur elle-même sur le capot de sa voiture effrayer par cet animal bruyant. Il comprit alors pourquoi elle ne voulait pas descendre et ne pu s’empêcher de lâcher son rire d’un air satisfait … comme si il y avait une justice.

- Oui effectivement … c’est bien la mienne ! dit il d’un ton un peu trop possessif peut être avant de confirmer qu’il s’agissait effectivement d’une belle voiture.

Il faut dire qu’il dût travailler si dur et économiser si longtemps pour pouvoir se permettre de l’acheter. Il avait un peu de mal à rester calme quand il arrivait quelque chose à sa voiture. Il pensa alors aux nombreux problèmes de véhicule qu’il y a eu dans l’institut. On lui avait raconté que Logan et Scott prenaient un malin plaisir à prendre leurs véhicules respectifs pour embêter l’autre … mais c’était toujours un emprunt entre X-Men et non un « vol ». Son sourire s’effaça quand il pensa à la moto de Logan qu’il vit un peu plus loin, étaler sur le sol, complètement cabosser et rayer se demandant si elle allait pouvoir encore démarrer.

* Aie … j’espère que Logan ne rentrera pas de si tôt sinon ça risque de dégénérer … A moins qu’il ne pense que ce soit Scott le responsable … *

Il réfléchit à cette hypothèse et ses yeux se mirent à briller comme si il venait de se sortir d’un conflit dont il était le principal fautif. Il posa à nouveau son regard sur la jeune femme puis observa sa Maserati. Il l’analysa sans bouger et vit qu’il n’y avait aucune fenêtre casser, aucune serrure forcé, si ce n’est la collision entre la moto et la voiture. Alex se demanda alors comment elle avait fait pour rentrer dedans sans l’avoir endommagé et surtout comment elle avait mit le contact pour prendre la fuite. Il posa sa main sur son bras ensanglanté, la blessure le démangeait mais ne lui faisait plus mal. Alex fut momentanément dans un état second ce qui fit qu’il n’entendit pas complètement la dernière phrase de Sélène n’entendant seulement la partie sur ses vêtements. Il secoua sa tête pour être lucide allant lui demander de quoi elle lui parlait avant de voir un sanglier foncer droit sur lui d’une manière assez nonchalante.

Le gabarit de la bête était assez impressionnant à première vue, surtout quand elle vous fonce dessus. Instinctivement, il se mit en position : les jambes légèrement plier, les bras devant lui pour réceptionner la bête et son buste un peu affaisser. Alex était parfaitement capable, malgré ses blessures, d’éviter le sanglier mais dans ce cas elle cabosserait encore davantage sa petite voiture. Après tout, il était capable de lancer des rafales de plasma … il devait bien être capable d’arrêter ce monstre poilu. Le contact entre les deux futs violant, Alex réussit à attraper la bête au niveau de sa tête prenant appuis sur le sol et usant de sa force physique pour l’arrêter. Cependant l’élan et la force du sanglier se révéla plus important que celle d’Alex, il faut dire que les blessures au niveau de la jambe et au bras devait y être aussi pour quelque chose. La bête poussa violement Alex contre la portière avant de lui écraser, le groin le premier, dans la jambe ou il était blessé contre la voiture.

Il laissa s’échapper un cri de douleur en fermant les yeux tenant toujours la bête entre ses mains … ou entre ses bras plutôt. Sa jambe sentait les formes de la portière toujours intact ce qui le rassura un peu avant d’user de ses forces et de prendre par la même occasion appuies à la fois sur le sol et sur la voiture pour faire basculer la bête de côté. Elle tomba brutalement par terre en hurlant, du sang de la jambe d’Alex sur le visage. Alors qu’il essayait de ne pas perdre l’équilibre en prenant appuis sur sa voiture, il vit la bête se relever assez péniblement sans doute dû a son poids important avant de grogner les yeux remplit de colère. Alex essayait de récupéré son souffle en inspirant et expirant rapidement puis remit ses deux bras en avant en fixant la bête droit dans les yeux. Il commençait à concentrer de l’énergie dans ses avant bras regardant avec fureur la bête devant lui et lui disant :

- Ne compte … surtout pas ... me foncer dessus à … nouveau ! dit-il avec autorité et d’une voix plutôt sombre.

Il ne pensait plus qu’au sanglier devant lui oubliant sélène sur le capot, la voiture derrière lui et même le fait qu’elle puisse découvrir son pouvoir ne sachant même pas si elle était humaine ou une mutante. Il ne pensait pas vraiment utiliser son pouvoir contre la bête, il s’agissait plutôt de la persuader de ne pas revenir à la charge. Dans son état c’était tout ce qu’il était capable de faire pour l’en empêcher et cela le chiffonna d’avoir recourt a de telle pratique. Quand il vit enfin l’énergie s’accumuler au bout de ses bras il eut comme un déclic, et tourna sa tête pour voir la réaction de Sélène en baissant par la même occasion ses bras et perdant totalement de vu le sanglier ne sachant pas si il allait charger …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Dim 23 Aoû - 16:04

    Alex continuait d’observer Sélène alors que celle-ci refusait de quitter le capot de la Maserati, les yeux rivés au sanglier. Lorsqu’il comprit ce qui l’avait incitée à se percher de la sorte, un rire satisfait lui échappa, comme si quelque part il était normal qu’une femme ait peur de ce genre de bestiau… Sélène secoua doucement la tête lorsqu’elle comprit qu’il devait s’agir là d’un citadin qui n’avait jamais dû foutre les pieds à la campagne de toute sa vie, et qui prenait sans doute cet énorme sanglier pour un porc bien charpenté avec lequel on pouvait faire du jambon. Techniquement, on pouvait en faire du jambon ou de la charcuterie, mais un sanglier n’avait rien à voir avec un gentil goret…

    Alex confirma qu’il s’agissait de sa voiture avec une possessivité typiquement masculine, et Sélène se demanda s’il en était de même pour ses conquêtes amoureuses. Une interrogation qui fut bien vite dissipée par les multiples claquements de dents du sanglier qui avertissait de sa charge prochaine sur ce pauvre motard déjà bien amoché… Le sourire d’Alex s’effaça l’espace de quelques secondes lorsqu’il jeta un regard en direction de la moto qu’il conduisait quelques minutes plus tôt, et Sélène ne pu s’empêcher de lui trouver une étrange ressemblance avec celle que Scott et Logan partageaient avec mauvaise volonté.

    Aucun des deux n’appréciera cette destruction…

    Sélène n’était pas mécanicienne et ne connaissait d’ailleurs rien dans ce domaine, mais de là où elle se trouvait il était clair que cette moto avait un urgent besoin d’être prise en charge par un garagiste expérimenté si elle devait être redémarrée un jour… Le regard d’Alex s’orienta vers sa voiture et plus précisément sur la serrure de la portière conducteur qui était encore intacte et sembla dans la seconde indisposé par la blessure de son bras. Forcément, quand on roulait aussi vite sur une route sans visibilité…

    Ca va aller ?

    Le sanglier finit par décréter qu’Alex était de trop sur son territoire et le chargea en grinçant des dents, ses sabots martelant le bitume au rythme de sa mortelle course. Un sanglier de ce gabarit – donc adulte – pouvait en étant simplement au milieu de la route rendre inutilisable n’importe laquelle des voitures qui viendraient à le heurter, ce qui expliquait pourquoi Sélène avait mis un terme à sa course folle… Alex debout devant le sanglier donnait une folle envie de rire à la mutante, surtout s’il s’imaginait pouvoir en venir à bout avec ses petits poings…

    Le sanglier lui rentra littéralement dedans et le sang qui macula la portière conducteur confirma à Sélène qu’Alex aurait mieux fait de monter dans un arbre ou de se joindre à Sélène sur le capot de la Maserati. Celui-ci venait en effet de se faire assez violemment plaquer contre la voiture, et sa jambe risquait d’avoir au mieux un bel hématome, ou au pire d’être fracturée ; ce qui était certain par contre, c’était qu’Alex comprendrait qu’il ne fallait pas se placer en travers du chemin de ce genre de bestiau…

    Contre toute attente, Alex s’avéra assez habile pour renverser le sanglier sur le flanc, et ainsi l’empêcher de s’éloigner pour revenir à la charge. Ce genre de bestiau était en règle générale assez peureux, mis à part lorsqu’il s’agissait d’une laie protégeant ses petits… et à voir l’acharnement qu’avait mis la bête à vouloir charger Sélène, puis à vouloir à régler son compte à Alex, il y avait de quoi comprendre sans trop se forcer que les petits devaient être dans le coin…

    Promenant son regard sur le bas-côté de la route, Sélène essaya de les apercevoir mais fut perturbée dans ses recherches par les grognements et bruits dégoûtants émis par le sanglier. Des cris fusèrent dans tous les sens et Sélène leva assez théâtralement les yeux au ciel, pas franchement surprise qu’un homme se mette en tête de terrasser un sanglier à mains nues comme le faisaient les stupides héros dégoulinants de testostérones dans des films d’action tout aussi stupides… La bête échappa finalement à l’emprise d’Alex et lui colla un sournois coup de sabots arrière dans l’estomac avant de s’éloigner. Lorsqu’il eût laissé suffisamment de distance entre lui et Alex, le sanglier pivota sur lui-même pour charger une nouvelle fois…

    Sélène étrécit légèrement les yeux avec intérêt lorsqu’elle vit une manifestation plutôt étonnante du pouvoir du motard. Au-delà de toute considération esthétique de la chose – il fallait avoue que c’était plutôt joli ^^ - Sélène ne pouvait s’empêcher de penser qu’il y aurait tout simplement une autre solution pour régler le problème du sanglier. Dévoiler sa mutation devant des inconnus lorsque ce n’était pas nécessaire était franchement dangereux par les temps qui courraient, et c’est probablement lorsqu’il s’en souvint qu’Alex orienta son regard vers Sélène pour apercevoir sa réaction : leurs regards se croisèrent brièvement avant que celui de Sélène ne se pose sur la bête qui chargeait de nouveau…

    ATTENTION !

    Cédant à un réflexe irréfléchi, Sélène se redressa avec la vigueur d’un diable sortant de sa boîte et se pencha par-dessus l’épaule d’Alex, attrapant la ceinture de son jean pour le tirer vers elle : s’il repliait ses jambes de lui-même, il les conserverait en un seul morceau, et dans le cas contraire… il lui faudrait faire quelques mois de rééducation avec un kinésithérapeute pour les 6 mois à venir.

    Sa main droite toujours refermée sur la ceinture du mutant, Sélène saisit de l’autre main la dague fixée dans l’étui de cuir fixé à l’une de ses chevilles. Sa dague fendit l’air presque sans un bruit et s’enfonça dans le crane du sanglier jusqu’à la garde : la bête cessa de se mouvoir, mais la vitesse lui fit terminer sa course droit dans la portière de la Maserati…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Alex Summers
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : A l'institut
Clan : Xmen
Age du personnage : 29 ans
Pouvoirs : Il absorbe l'énergie cosmique des étoiles et la restitue sous forme de rafales de plasma.
Profession : Expert en archéologue dans le quartier de Soho
Points de rp : 130

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Dim 23 Aoû - 18:26

Alex venait de comprendre son erreur en voulant user de son pouvoir devant Sélène pour empêcher la bête de revenir à la charge. Alors qu’il regardait la jeune femme, le sanglier se remit à charger les jambes du jeune mutant. Elle lui cria de faire attention avant de se sentir soulever avec une facilité déconcertante. Etait ce lui qui était léger ou possédait elle une force hors normes ? Il n’eut pas le temps de réfléchir longuement à la question, soulevant ses jambes in extremis pour éviter de se les faire broyer contre sa voiture. L’action qui s’en suivit fut si rapide et réaliser avec une telle dextérité qu’il ne sentit qu’une brutale collision qui fit déraper la voiture sur quelques centimètres. Alex baissa sa tête pouvoir voir ce qui venait de se passer et vit le sanglier mort, le crâne fendu et ouvert, par une dague que tenait Sélène dans sa main.

Son premier réflexe, bien qu’elle venait sans doute de lui éviter une aggravation de ses blessures, fut de lui donner un coup pour sur le bras pour qu’elle lâche prise afin de pouvoir lui faire face. Alex devint à nouveau méfiant vis-à-vis de cette jeune femme. D’abord elle lui vola sa voiture sans remord puis ensuite elle sortit une dague et se débarrassa de la présence de ce sanglier plutôt imposant sans le moindre mal. Il manqua de s’écrouler en arrière quand il prit appuis sur sa jambe blessé, ne quittant pas sélène du regard. Il observa alors la Maserati qui était bien endommagé après l’impact avec le sanglier. Il fronça les sourcils contenant sa colère avant de prendre la parole :

- Est-ce que je pourrais savoir votre nom, mademoiselle … ? demanda-t-il pour en savoir plus sur elle.

Il la regarda attentivement droit dans les yeux pour voir si elle allait lui mentir puis enchaina avec une autre question.

- Puis-je enfin savoir pourquoi vous avez emprunté ma voiture ?

Il lui expliqua alors qu’il l’avait vu à l’institut et qu’il la suivait depuis tout à l’heure ne comprenant pas pourquoi elle avait emprunté sa voiture. Alex se souvint qu’il allait user son pouvoir sur cette pauvre bête, même si il n’avait concentré qu’une infime partie de l’énergie au bout des bras, elle avait du le voir. Cela était un problème, elle en savait bien plus sur lui que le contraire ce qui le positionna dans une situation plutôt inconfortable. Cependant, il savait que si elle était venu à l’école de Xavier elle devait être au courant de beaucoup de chose voir, pourquoi pas, être une mutante elle aussi.

Il prit la direction de la moto pour voir son état. Alors qu’il marchait dans sa direction, il voyait une énorme trace dû à l’accident imaginant déjà le pire. Il la remit sur les roues et vit que la coque était complètement foutue, le siège déchiqueté et les roues complètement usées. Il mit le contact pour voir si elle démarrait toujours et fut heureux d’entendre le hurlement du moteur que tournant l’accélérateur. Il reprit la direction de la Maserati ainsi que Sélène ou il posa la moto contre la bande d’arrêt d’urgence, la béquille ayant volé durant l’accident.

Alex entendit une voiture venir au loin à une allure assez rapide et le pire serait à craindre si la Maserati et le sanglier se trouvait toujours au même emplacement. Il dit alors à Sélène de déplacer la voiture pendant qu’il se chargerait de déplacer la bête en la faisant ramper sur le sol. Mais ce qu’il ignorait c’est que les clés de la Maserati se trouvaient à l’intérieur de celle-ci…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Mer 26 Aoû - 20:47

    Le sanglier percuta avec fracas la Maserati, alors que Sélène avait réussi à le soulever in extremis pour faire une sorte de contrepoids en attrapant la ceinture d’Alex, puis en se cambrant autant que possible en arrière, avec une rapidité qui lui avait été favorable. La jeune femme relâcha la ceinture du mutant et replia son bras contre sa poitrine, de pliant et le dépliant plusieurs fois parce que visiblement soulever un homme avec le gabarit d’Alex partait d’un bon sentiment, mais c’était drôlement douloureux !

    Celui-ci reprit contact avec le sol et remarqua la dague plantée dans le crane du sanglier agonisant (oui, je l’avais lancée donc elle n’était plus dans ma main XDD), et se tourna vers Sélène, le regard légèrement soupçonneux… Il observa de nouveau sa voiture après avoir pris appui sur sa jambe blessée, et se tourna de nouveau vers Sélène en donnant l’impression qu’il bouillait de colère intérieurement… Rah, les mecs et leurs voitures !

    Au lieu de lui hurler dessus, le mutant lui demanda son nom. Sélène lui adressa un sourire adorable tout en quittant le capot de la voiture et tira un mouchoir de l’une de ses poches avant de se pencher pour récupérer sa dague. La lame produisit un bruit vraiment dégoutant lorsque la jeune femme tira dessus avec fermeté, et un râle échappa à l’animal qui se vidait à présent de son sang… Sélène se tourna de nouveau vers Alex et se décida à lui répondre tout en essuyant la lame effilée de sa dague de lancer…

    Sélène… si cette voiture est à vous, vous avez dû entendre parler de moi ^^

    Une fois propre, la dague sembla disparaître dans la manche de pull de Sélène. La jeune femme l’avait en fait glisser dans l’un de ses étuis de poignets qu’elle ne quittait que très rarement…

    Et vous êtes ?

    La politesse lui imposait de lui retourner la question, même si Sélène n’avait jamais accordé de réelle attention aux convenances : elle lui avait volé sa voiture, alors elle pouvait bien se montrer courtoise.
    Son regard plongea dans celui de Sélène, et la jeune femme fit légèrement varier l’intensité de son regard pour lui rendre la pareille, s’approchant d’un pas et levant le menton pour apercevoir cet homme plus grand qu’elle…

    J’avais besoin d’un véhicule de manière assez urgente, pour tout vous dire…

    Un sourire légèrement amusé étira les lèvres de Sélène avant qu’elle ne contourne Alex pour passer l’une de ses mains le long de l’enfoncement de la carrosserie provoqué par le sanglier…

    C’est encore pire qu’un crime…

    Alex lui expliqua qu’il l’avait aperçue à l’Institut et qu’il l’avait suivie pour obtenir des réponses… notamment sur le pourquoi du comment du vol de sa voiture. Le sourire de Sélène s’agrandit légèrement…

    Aaah, mais ce n’était pas un vol ^^ C’était un simple emprunt !

    Pour elle, la différence était de taille… mais est-ce qu’Alex saisirait la nuance ? Rien n’était moins sûr, surtout s’il n’avait jamais fréquenté de voleurs de sa vie. Le mutant retourna près de la moto et demanda à Sélène de démarrer la voiture pour la mettre sur le bord de la route : la moto démarra avec un peu de mal, et Sélène haussa un sourcil…

    Mon sac et mes outils sont à l’intérieur et je me refuse à briser une vitre parce que c’est trop… amateur ! Pour le « truc » coloré que j’ai aperçu au bout de vos bras…

    Aïe, comment poser sa question sans indiquer avec une grosse pancarte qu’elle était une mutante ? Sélène esquissa un sourire gêné puis repris la parole.

    Ca… ça aurait pu arrêter le sanglier aussi bien que ma dague ?

    Voilà, ça c’était la question typique d’une humaine naïve sans pour autant être anti-mutants.
    Alex déplaça la moto et Sélène s’accroupit près de la portière conducteur, tournant le problème dans tous les sens dans son esprit : comment faire pour déverrouiller une voiture sans ses outils et sans les clés ? Alex revint vers elle et la jeune femme loucha ostensiblement sur la ceinture du mutant…

    Vous pourriez ôter votre ceinture ?

    Dit comme ça, ça pouvait prêter à confusion vu la position et la hauteur à laquelle se trouvait Sélène… Glissant une main dans ses cheveux, la jeune femme retira la pince qui maintenait ses cheveux relevés au-dessus de sa nuque et brisa quelques dents en plastiques pour finalement dégager le ressort qui maintenait les deux morceaux ensemble. Le ressort fut bien vite allongé, et Sélène choisit un morceau d’une bonne dizaine de centimètres, repliant deux autres épaisseurs à côté avant d’enrouler les trois brins ensemble, formant un outil archaïque qui serait suffisant si Alex consentait à lui donner sa ceinture…

    Pour les voitures qui circulent sur cette portion de roule, il faudrait mettre quelque chose pour les inciter à ralentir… Dans l’idéal, je dirais qu’il faudrait que vous alliez agiter les bras façon épouvantail pendant que je travaillerais sur la serrure de cette pauvre voiture…

    Le sourire de la mutante laissait planer le doute sur son discours, à savoir qu’il n’était peut-être pas certain qu’il s’agissait d’une blague…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Alex Summers
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 06/07/2009
Localisation : A l'institut
Clan : Xmen
Age du personnage : 29 ans
Pouvoirs : Il absorbe l'énergie cosmique des étoiles et la restitue sous forme de rafales de plasma.
Profession : Expert en archéologue dans le quartier de Soho
Points de rp : 130

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Dim 7 Fév - 23:41

[HRP : Bon ... 7 mois plus tard ... je suis désolé de cette longue attente en espérant que le rp soit au moins à la hauteur de cette absence !! Il se peut qu'il y ait des incohérences (normalement pas trop, j'ai quand même relu les derniers posts) si jamais c'est trop flagrant n'hésite pas, je promets qu'il me faudra moins de 7 mois pour remplacer tout ça ^^]

Alex observait attentivement la jeune femme descendre du capot de sa Maserati ne laissant ni bosse (les jeunes femmes de nos jours sont vraiment légère … non non, je ne dis pas ça pour éviter d’avoir encore plus de dégât sur ma petite voiture … xD) ni rayure malgré ces chaussures à talons. Il ne la quittait plus des yeux, essayant d’oublier les souffrances que lui procuraient ces blessures, et vit qu’elle récupérait sa dague du crâne du sanglier gisant sur le sol avant de l’essuyer avec un mouchoir l’imprégnant d’un rouge sanglant.

Elle lui divulgua son nom sans aucune crainte ce qui surprit Alex. Sélène hm ? Mais est ce qu’il pouvait réellement ce fier à ses paroles ? Est ce qu’une personne ayant emprunté la voiture d’un autre sans le prévenir aurait assez d’audace ou de sincérité pour révéler son nom au propriétaire sans avoir peur de représailles ? Trop occuper à essayer de desseller si elle disait la vérité sur son identité ou non, il ne prêta aucune intention à la suite de sa phrase ni a l’endroit ou elle dissimula son arme qu’elle venait de nettoyer.

Elle enchaina par une question pour savoir à qui elle avait à faire … ou plutôt qui était le propriétaire de cette voiture légèrement cabossé. La situation n’était pas vraiment de mise pour des présentations en bon uniforme, surtout quand il voyait l’état des deux véhicules … Malgré cela, il répondit sincèrement tout en étant assez évasif :

- Alex … dit il en la fixant toujours droit dans les yeux. Il se garda de dire son nom, il faut dire que les Summers étaient assez connu chez les mutants … surtout son frère.

Après réflexion, il se dit que divulguer son nom lui permettrait peut être de voir si la jeune femme changerait de comportement ou d’expression, ce qui lui indiquerait qu’elle est au courant de beaucoup plus de chose qu’il ne croyait. Alors qu’il allait dire ce mot si lourd de synonyme (surtout pour mon frère xD) elle lui dit qu’elle avait besoin d’un véhicule de manière assez urgente. Cette réflexion le persuada qu’il ne valait mieux pas lui dire et qu’il ne fallait pas trop se fier à elle.

- Hmm … je comprends … et donc vous prenez la première voiture que vous voyez … MA voiture entre autre ! … D’ailleurs je ne sais toujours pas comment vous avez réussit a l’ouvrir et la démarrer sans aucun dommage … une larme coulant dans son fort intérieur en se rendant compte que c’était l’un des seuls endroits encore clean … après tout, elle avait l’air de faire les choses bien reconnu t il.

Il tourna sur lui-même observant le visage amusé de Sélène qui se rendait à côté de la voiture à l’endroit ou le sanglier avait défoncé la carrosserie. Elle prononça quelques mots en examinant la voiture tandis qu’Alex l’observait toujours sans rien dire même s’il était tout à fait d’accord avec ce qu’elle venait de dire. Il porta l’une de ses mains au visage, d’un air dépité, quand il apprit qu’elle l’avait seulement emprunté.

Il passa sa main des yeux au front pour relever une partie de ces cheveux. Vu l’état de la voiture, il aurait encore préféré qu’il s’agisse d’un vol de manière a pouvoir faire souffrir la personne autant que sa belle Maserati noir … il n’aurait pas eu de remord … ou du moins, un peu moins qu’en temps normal … a croire que même les X Men possèdent deux côtés bien distinct.

Après avoir récupérer la moto en boitant, souffrant comme cela lui était rarement arrivé et l’avoir placé contre la rambarde de sécurité, il écouta attentivement Sélène.

*Comment ça ces outils ? Trop amateur ? Mais qui est cette femme ?!* s’interrogea-t-il.

- Le truc coloré hmm … dit il plus pour lui-même que pour répondre a sa curiosité tout en regardant le ciel en espérant voir le soleil au dessus d’eux afin de pouvoir trouver une fausse explication avec les rayons du soleil, un coup de bluff quoi … mais il était déjà trop bas, cacher par le feuillage des arbres … a vrai dire, il vaut mieux que vous n’en sachiez pas trop ! Ajouta t il avec un léger sourire hypocrite.

Il ignora assez maladroitement sa question pour savoir si son pouvoir était capable d’arrêter le sanglier en répondant par une autre question.

- Je peux en dire autant de votre force assez … impressionnante ! lança-t-il avec un regard plein de défi.

Sélène s’accroupit près de la portière conducteur pour essayer de déverrouiller la voiture ce qui ne manqua pas d’attiser la curiosité d’Alex. Il s’approcha d’elle pour voir, sans le cacher, comment elle avait réussit à forcer sa portière. Elle avait visiblement assez de mal, le faisait elle exprès ? Elle n’avait pas l’air d’avoir passé beaucoup de temps quand elle l’avait forcé la première fois à l’institut, du moins pour ce qu’il en avait vu … lui manquait il quelque chose ? La réponse ne se fit pas tarder quand elle lui demanda d’enlever sa ceinture … même si il faut l’avouer, il fut surpris par une telle « demande » vu leurs emplacements et positions respectives.

Visiblement c’était la seule solution pour ouvrir la portière sans endommager la voiture encore plus qu’elle ne l’est déjà. Il ne se fit donc pas prier, pendant qu’il enlevait sa ceinture, il vit Sélène bidouiller quelque chose avec la pince qui maintenait ces cheveux. Il déposa sa ceinture dans l’une des mains de la jeune femme tout en tenant discrètement son pantalon de son autre main ne sachant pas si son pantalon allait glisser ou non.

Pendant qu’elle allait travailler la serrure de la portière, Sélène lui demanda d’aller sécuriser la voie sur laquelle était bloquée la voiture pour n’envoyer sa petite Maserati directement à la casse. Il s’exécuta avec un léger grognement car il n’aurait pas l’occasion de voir comment elle allait faire et il ignorait si elle n’allait pas reprendre sa course folle une fois à l’intérieur de la voiture. Il se traina tant bien que mal a une portée respectable de la voiture de manière a pouvoir avertir toutes les voitures qui circulaient dans la voie ou ils se trouvaient (sa voiture et lui … il s’en moque de sélène :p *rires*).

Les minutes s’écoulèrent doucement et il ne vit et avertit seulement deux voitures de ralentir leur vitesse en secouant les bras ce qui eu pour effet de tirée sur ses plaies enchainer d’un gémissement de douleur. Il tourna la tête voyant qu’il n’y avait plus de voiture pour le moment pour voir ou en était Sélène … ou du moins, si elle était toujours là avec la Maserati…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   Jeu 18 Fév - 14:50

    Sélène sentait le regard d’Alex s’appesantir sur elle. C’était après tout relativement justifié, si on considérait les méthodes qu’elle employait aussi bien pour l’effraction qu’elle avait réalisée sur la personne de cette superbe voiture que pour le soin qu’elle avait apporté à ne pas l’endommager… Les voleurs avaient toujours cette fâcheuse manie de tout bousiller sur leur passage pour atteindre l’objet de leur désir, et même de le bousiller ensuite lorsqu’ils étaient sur le point d’être pris.

    Sélène n’était pas de ceux-là, et ses effractions étaient caractérisées par le plus grand soin, autant au moment où elle réglait son compte à une serrure ou à un coffre qu’au moment où elle s’enfuyait avec son butin. En principe d’ailleurs, elle ne faisait pas prendre… mais cette entrevue avec le propriétaire de la Maserati était amusante et le devint encore un peu plus lorsqu’il parut surpris qu’elle lui révèle son nom.

    Vous êtes sûr que vous êtes de l’Institut ? ^^

    La jeune femme n’était pas non plus une célébrité, mais il n’y avait jamais eu qu’une seule Sélène à l’Institut… et elle était très vite partie pour rejoindre les Damnés. Son interlocuteur se contenta de lui fournir son prénom et sembla hésiter sur son nom de famille. Tsss ! Sélène s’abstint néanmoins de tout commentaire et se promit d’apprendre son nom à la première occasion de contact qui se présenterait.

    Alex sembla ensuite légèrement contrarié qu’elle ait choisi de prendre précisément sa voiture. Sélène haussa les épaules avec détachement avant de reprendre la parole.

    Celle-ci ou une autre… S’agissant d’un banal emprunt, elle aurait été restituée en lieux et place si vous ne vous êtiez pas mis en tête de me prendre en chasse. – les doigts de la mutante glissèrent sur le renfoncement qu’avait engendré le sanglier – Et en bon état, également…

    Il était vrai qu’un « emprunt » tel que Sélène le décrivait n’arrivait que trop rarement. En général, quand on voiture s’en allait sans son propriétaire, elle ne revenait pas… Le jeune homme s’étonna que la voiture ait été volée sans qu’aucun dommage ne lui soit porté, et Sélène lui adressa un sourire amusé.

    Quand on emprunte, on rend généralement les choses dans l’état où on les trouve… - son sourire s’étira davantage alors qu’elle vrillait les yeux de son interlocuteur de son regard sombre – Je suis particulièrement habile de mes mains…

    Elle volait des choses depuis qu’elle avait 6 ans, et le temps lui avait appris que l’important n’était pas de réussir à tous les coups, mais de faire les choses suffisamment bien pour que l’on ne puisse pas remonter jusqu’à elle. Si Alex ne l’avait pas poursuivi, on aurait simplement remarqué qu’il manquait une voiture sur le parking puisqu’à aucun moment la jeune femme n’avait été aperçue en train de roder sur le parking…

    Alex déplaça la moto – ou ce qu’il en restait – et éluda assez maladroitement la question qu’avait posé Sélène avec l’hésitation typique d’une humaine qui découvrait son premier mutant.

    Je comprends… C’est vrai que les temps sont durs pour les gens comme vous…

    Une banalité comme une autre ; s’il n’était pas du genre à aimer passer pour une victime, il réagirait sans aucun doute. S’il était une victime comme tous ces habitants de l’Institut qui avaient dégoûté Sélène de l’enseignement 3 ans plus tôt, il s’écraserait.

    Alex revint sur l’incident avec le sanglier et évoqua la force impressionnante dont Sélène était sensée être dotée… C’était drôle, mais pas vraiment exact.

    Impressionnante ? Il suffit d’un bon appui, d’une bonne position pour pouvoir soulever n’importe quoi ^^ C’est un peu le même principe que les haltérophiles, qui soulèvent parfois jusqu’à deux fois leur poids…

    Voir des mutants partout, ça aussi ça faisait partie de ce qui avait blasé Sélène à l’époque. Alex vivait bien à l’Institut, il n’y avait aucun doute… Ignorant son air de défi, la jeune femme décida de s’intéresser de plus près à la serrure et finit par loucher sur la boucle de ceinture d’Alex, la lui demandant bien vite. Le mutant s’exécuta et la lui tendit… C’était l’occasion rêvée, et Sélène sauta dessus alors qu’elle le voyait retenir son pantalon.

    Tendant le bras pour se saisir de la ceinture tant convoitée, Sélène en profita pour effleurer la main du jeune homme le plus innocemment du monde.

    Merci.

    Alex Summers… Scott n’avait jamais parlé de son frère à l’époque où Sélène était encore professeur à l’Institut, mais elle ne pu réprimer un sourire amusé avant de s’intéresser de nouveau à la portière de la porte. Alex s’éloigna, obéissant docilement à Sélène en se transformant pour l’occasion en panneau de signalisation humain. C’était assez drôle à observer du coin de l’œil, mais Sélène se concentra sur la serrure avec ses deux outils improvisés.

    Après 2 minutes de crochetage infructueux, la serrure finit par céder et Sélène pu ouvrir la portière sans aucun déclenchement d’alarme. D’ailleurs, elle doutait même de l’existence d’une alarme vu la facilité avec laquelle la voiture était empruntable… Se redressant, la jeune femme tira un peu sur son pull qui ne cessait de dévoiler l’une ou l’autre de ses épaules et releva ses cheveux en un chignon improvisé grâce à un élastique pris dans son sac à main.

    L’envie de laisser Alex sur le bas-côté s’imposa à l’esprit de la jeune femme, et un sourire malicieux étira ses lèvres. Sélène se glissa derrière le volant et fit vrombir le moteur avec délice : elle aimait les bolides rapides dans ce genre, et elle ne résista donc pas à la perspective d’un démarrage en trombe. La voiture prit le virage sans trop de difficulté, et la jeune femme dépassa Alex... qui rentrerait probablement à pieds.


    edit: fin alterntive... ce rp traine deuis bientôt un an, alors là j'a besoin de passer à autre chose !

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: besoin d'un véhicule... [fini !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

besoin d'un véhicule... [fini !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: QUARTIERS GENERAUX :: Manoir des Xmen :: le parc :: Portail & enceinte-