Partagez | 
 

 mon asile et mes compagnons de jeu [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Mason Copland
Humain
{ PNJ }


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2009
Localisation : Roosevelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 22 ans
Profession : hacker surdoué, et petit génie à temps plein
Points de rp : 17

MessageSujet: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Jeu 30 Juil - 9:15

    Trouver Axel comme lui mettre la main dessus n’avait pas été aussi compliqué que ce que n’importe qui aurait pu prévoir. Mason et ses capacités intellectuelles hors du commun avaient eu tôt fait de repérer les endroits où le mutant aimait zoner assez régulièrement. La seule ombre au tableau était le fait qu’Axel avait manqué de fracasser le crane de Mason sous le coup de l’exaspération… chose que le petit génie avait prévue, mais n’avait pas pu éviter avant qu’il ne le touche. Tant pis, il se montrerait plus prudent la prochaine fois…

    April avait aidé le jeune Mason à ramener Axel jusqu’à sa cellule et s’en était allée s’acquitter des dernières formalités relatives aux véhicules qui seraient utilisés pour faire le casse. Le petit génie avait donc pris tout son temps pour « installer » Axel dans sa cellule…

    Le dispositif était assez simple en réalité, et il suffirait juste de maintenir le captif loin de son interlocuteur de manière à empêcher toute tentative d’étranglement, ou autre manœuvre que le jeune homme n’apprécierait pas. Allongé à même le sol, l’une des jambes d’Axel était entravée d’une chaîne le reliant au mut du fond. La chaîne suffisamment solide pour retenir un rhinocéros avait été laissée suffisamment longue pour qu’Axel puisse tout de même se déplacer si l’envie lui prenait, mais il ne pouvait ni atteindre la fenêtre fermée par des barreaux, ni atteindre l’unique porte…

    Installé sur un tabouret, Mason observait d’un regard distrait son prisonnier, le son de sa PSP continuant de s’élever dans la cellule. Il y avait fort à parier qu’Axel s’énerverait une nouvelle fois – Mason exaspérait souvent les gens dotés d’un QI inférieur au sien de toute manière – et tenterait de lui tordre le cou… Le jeune homme reporta son regard sur sa partie de tétris lorsqu’il vit le mutant bouger, et attendit de voir si son premier réflexe serait de s’élancer vers lui pour le frapper ou non…
    Il avait quand même parié 10$ avec April qu’il réussirait à énerver de nouveau Axel dans les 3 premières minutes de leur entrevue…

    Axel avait été équipé comme tous les autres mutants de l’implant inhibiteur de pouvoirs, qui servirait au cas où il tenterait quelque chose de stupide : Mason avait dissimulé la télécommande sur lui, mais espérait pour le bien du mutant ne pas avoir à s’en servir…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Jeu 30 Juil - 14:03

Axel se réveilla d'un seul coup . Il ouvrit les yeux et ce qui le vit le surpris au plus au point . Il était dans une pièce assez petite et très sombre , dans laquelle il faisait plutôt froid , la température n'excédait pas les quinze degrés . Axel cligna plusieurs fois des yeux . Il mit sa main sur sa cuisse droite , où étaient plantés deux fléchettes tranquillisantes . Il se rappela soudain pourquoi il était là . C'était ce type là , ce jeune gars bizarre , qui l'avait réveillé . Il voulait lui proposer un travail , ou un truc du genre . Et puis tout d'un coup , plus rien . Axel n'avait plus aucun souvenir de ce qui c'était passé après , mais les deux fléchettes l'aidèrent à vite comprendre . Il les arracha violemment , mais ça ne lui donna aucune douleur , surement grâce à son pouvoir . Il observa la pièce dans laquelle il s'était réveillé . Son regard fut par le mur en face de lui . Contrairement aux trois autres , qui étaient de simples façades grises et sombres , une fenêtre trônait sur le dernier mur . Elle était protégé par d'épais barreaux , et elle ne semblait pas être en simple verre banal . Quelqu'un allait donc venir lui parlait . Peu à peu , les yeux d'Axel s'habituait à l'obscurité , et il put voir que la personne qui devait lui parler était déjà là . Assis , sur un tabouret , le jeune homme qui l'avait "kidnappé" jouait à une console portable , comme si de rien n'était . Il ne semblait pas s'être rendu compte que son prisonnier s'était réveillé , ou peut être n'était ce qu'une impression . Axel engagea donc la conversation .

-Eh ben , on peut plus parler tranquillement ?


Après avoir poser cette question qui tira Mason de son jeu , Axel se rendit compte à quel point il était mal placé pour faire ce reproche . En effet c'était lui qui c'était énervé très rapidement lors de leur première rencontre . Soudain , il se rendit compte que sa jambe gauche était attaché par une chaine qui était elle même attachée au mur . Elle semblait solide , mais Axel pensait pouvoir la détruire . Il commença à tirer dessus , mais la chaîne ne céda pas . Elle était déjà beaucoup plus dur qu'il avait pensé , mais en plus il avait l'impression que son pouvoir était atténué . En prenant en compte ceci , et la faible longueur de la chaine , peut être que ce n'était pas nécessaire de mettre des barreaux à la fenêtre .

-On est où , là ?


Dernière édition par Axel Thompson le Dim 2 Aoû - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mason Copland
Humain
{ PNJ }


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2009
Localisation : Roosevelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 22 ans
Profession : hacker surdoué, et petit génie à temps plein
Points de rp : 17

MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Sam 1 Aoû - 13:45

    Occupé avec sa psp, Mason n’en oubliait pas moins de surveiller du coin de l’œil le prisonnier ; son prisonnier, si on considérait le fait qu’il s’était aventuré sur le terrain pour lui mettre la main dessus. Mason en retirait une certaine fierté, déjà parce qu’il ne s’était pas fait démolir par Axel, mais également parce qu’il l’avait surpassé par une brillante démonstration d’intelligence… Le mutant s’accordait toujours à dire qu’être taillé comme Rambo ne servait à rien si l’on n’avait pas suffisamment de matière grise pour réfléchir à ses actes. Axel était un superbe exemple de ce que donnait l’utilisation de ses muscles avant ses neurones, et Mason était persuadé que ce dernier le savait et qu’il ferait attention à l’avenir… ce qui le rendrait forcément plus dangereux en cas d’inattention.

    Axel finit par faire un bond assez amusant pour un observateur extérieur, et extirpa les fléchettes encore plantées dans sa cuisse. Ca par contre, c’était une erreur, Mason avait pensé à les lui enlever pour qu’il ne se fasse pas mal par la suite, mais avait très vite été distrait lorsque Lucius lui avait demandé d’imprimer quelques vues satellites de la réserve fédérale… Le jeune homme espéra l’espace de quelques secondes qu’Axel n’aurait pas trop mal par la suite, même si son pouvoir lui permettrait de ne pas souffrir trop longtemps.

    Axel interpella Mason et lui demanda s’ils ne pouvaient pas parler tranquillement. Il était décidément très drôle comme mutant, yavait pas à dire… Levant les yeux de l’écran de sa psp, Mason observa son prisonnier pendant quelques secondes, un sourire amusé aux lèvres.

    Il me semble avoir déjà essayé de parler tranquillement, et cela ne m’aura valu que de perdre quelques-uns de mes précieux neurones… D’où la chaine !

    S’il ne s’était pas montré aussi violent, il n’aurait pas été attaché… Smith était libre de ses mouvements, Evans l’était tout autant ; seules les forte-têtes comme Axel et Corwin étaient attachées, parce qu’ils avaient sans doute un peu trop tendance à frapper d’abord pour poser ensuite les questions... du moins Mason l’interprétait comme cela avec son QI trop élevé.

    Et encore, je trouve que tu es plutôt chanceux : tu peux te lever et marcher pour te dégourdir les jambes sans trop être affecté par ton entrave… J’espère que tu en as conscience, hein ? ^^

    Mason passait généralement pour le toqué de la bande avec son humour particulier et sa propension à en faire au moment le moins approprié. Axel avait déjà évoqué la possibilité qu’il serait à sa place dans un asile, et il n’était peut-être pas si éloigné que ça de la vérité… Les geek étaient des personnages aussi instables que décalés, après tout.

    Axel jeta un œil à la fenêtre et interrogea le jeune homme sur l’endroit où il avait été amené… Mason reporta de nouveau son attention sur l’écran de sa psp, semblant indifférent au questionnement qui agitait le prisonnier…

    Peu importe… mais si tu coopères, je peux te garantir que ça te plaira !

    Après, il pourrait toujours s’escrimer à faire péter la chaîne : l’adamantium était connu pour résister même à un tir de missile, alors s’il avait du temps à perdre… La musique de Tétris résonna de nouveau dans la cellule, criarde et probablement irritante pour les oreilles d’Axel à cause du sédatif qui était encore présent dans son organisme. Chez certains, cela provoquait une certaine photosensibilité ou des troubles tous aussi désagréables qui duraient au plus une petite dizaine de minutes après le réveil…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Dim 2 Aoû - 10:02

Axel écouta son interlocuteur . Il essayait de faire de l'humour , mais c'était pas vraiment le bon moment . Il nota un net changement dans le comportement du jeune geek . Pendant leur première rencontre , il était surexcité , mais là il semblait plus posé , plus à l'aise . Peut être que se retrouver chez lui l'aidait à se sentir mieux . Enfin , Axel n'était pas vraiment là pour analysez la psychologie du jeune homme . Enfin , qui sait , peut être que c'était ça le boulot à cause duquel on l'avait kidnappé ?

Cette pensée le fit légèrement sourire , même si sa situation n'était pas vraiment drôle .

Soudain , son sourire s'arreta , il avait tout d'un coup très mal à la tête . Il était assis , mais il était prêt à parier qu'il n'aurait même pas pu se tenir debout à cause des vertiges que la migraine lui faisait subir . Il mit sa main droite sur son front , même si ce n'atténua en rien son mal de tête , ça lui permit de savoir qu'il était très chaud .Il avait l'impression que les murs dansaient autour de lui et la petite musique irritante de la PSP de Mason n'arrangeait en rien sa douleur puisqu'elle résonnait dans ses oreilles et dans son crâne , ce qui n'était pas vraiment agréable .

Mais la migraine disparu soudain aussi vite qu'elle était venu . Axel cligna des yeux . Ca faisait longtemps qu'il avait pas eu une migraine pareille . Il regarda son geolier , qui avait l'air de pas s'en être rendu compte , ou alors de s'en foutre totalement . Axel lui déclara :

- Je sais pas ce que tu m'as filé , mais c'est efficace !


Il porta une nouvelle fois sa main à son front , pour bien faire comprendre au geek de quoi il parlait , même si ce dernier n'avait sûrement pas besoin d'une indication pour comprendre quoi que ce soit .

Le jeune homme lui demandait de coopérer , et lui dit que ca lui plairait . Après tout , c'était peut peut être vrai , mais si Axel en doutait .

-Je crois que j'ai pas trop le choix , n'est ce pas ? Vas-y , crache le morceau , c'est quoi ce boulot ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mason Copland
Humain
{ PNJ }


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2009
Localisation : Roosevelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 22 ans
Profession : hacker surdoué, et petit génie à temps plein
Points de rp : 17

MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Dim 9 Aoû - 19:58

    Une fois de plus, Mason excellait dans son art. Dans ce cas précis, il s’agissait d’agacer Axel tout en éveillant suffisamment sa curiosité pour qu’il évite d’avoir envie de lui réduire le crane en confettis à la première occasion qui se présenterait.

    Mason vit très distinctement un sourire étirer les lèvres de son prisonnier en un sourire, comme si la situation avait quelque chose de follement drôle. Le jeune geek passa en revue un nombre incalculable de possibilités mais ne trouva pas ce qui pouvait être drôle à s’être fait avoir par un être inférieur – selon les critères d’Axel – et d’être ainsi entravé au beau milieu de nulle part. Non vraiment, Mason ne voyait pas ce qui était si amusant aux yeux de son prisonnier ; cela devait être nerveux…

    Poursuivant sa partie de Tétris, Mason vit le prisonnier poser une main sur son front à la périphérie gauche de son champ de vision et l’entendit lui dire que la drogue qu’il lui avait administrée était efficace… C’était même plus qu’exact, cette drogue avait de quoi terrasser même le plus endurci des soldats à petite dose. Axel avait reçu deux doses histoire d’être vraiment tranquille pendant son transport jusqu’à la planque des Cobras ; deux précautions valaient mieux qu’une, comme disait toujours ses collègues.

    C’était conçu pour être efficace, tu sais ^^

    Un sourire amusé étirait à présent les lèvres du jeune geek, et un petit jingle sonore retentit, indiquant qu’il venait de passer au niveau suivant de Tétris… l’avant-dernier, pour être exact, au-delà du 99ème niveau, le jeu recommençait en boucle à partir du niveau 1.
    Axel avoua ne pas réellement avoir le choix de coopérer et en demanda confirmation à Mason…

    Bien sûr que si, tu as le choix… le choix entre coopérer et… rentrer chez toi dans un sale état. Bien sûr, ça ne sera pas moi directement qui te mettrais dans un sale état, mais je peux te dire que tu n’apprécieras pas, aussi robuste que tu sois !

    On sait que tu es assez doué pour ce qui est des casses de banque et des cambriolages en tous genre. Ce qu’on te propose, c’est de faire le casse avec nous. Et en échange… disons que tu rentreras chez toi en un seul morceau et qu’on ne te mettra pas les flics aux fesses avec tout ce qu’on sait déjà sur toi… Une sorte d’accord tacite, si tu préfères…


    Mason reporta son attention sur sa psp, attendant une réponse d’Axel…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mason Copland
Humain
{ PNJ }


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2009
Localisation : Roosevelt Building
Clan : Fédéraux
Age du personnage : 22 ans
Profession : hacker surdoué, et petit génie à temps plein
Points de rp : 17

MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   Mer 26 Aoû - 21:00

    (désolé, mais on a besoin d'avancer pour le scénario 1. Je vais donc clôturer ce topic, et un lien te sera envoyé par mp pour te communiquer les instructions nécessaires à la phase 3)

    Mason quitta la cellule après avoir passé une petite demi-heure avec Axel. Le mutant était certes un peu brut de décoffrage, mais les casses, c'était quelque chose qu'il connaissait pour en avoir fait quelques uns à l'autre bout du pays... Il n'avait donc pas été difficile à convaincre, principalement parce que le chantage auquel s'était livré Mason n'avait laissé place à aucune faille possible: si Axel participait au casse sans faire d'histoires, il pourrait repartir libre. Si au contraire il décidait de poser problème, il serait tout bonnement livré à ceux qui le recherchaient à l'heure actuelle...

    Mason avait pris quelques renseignements sur ces gens, et le peu qu'il avait trouvé lui avait permis de comprendre très rapidement qu'Axel aurait tout intérêt à coopérer sans peine de leur être livré comme un colis, avec un joli noeud en guise de paquet cadeau. Axel avait donc accepté et n'avait posé aucun problème supplémentaire dès lors que Mason lui avait expliqué qu'à la moindre incartade, ses geôliers pourraient lui faire griller la cervelle et faire de lui un gros légume.

    Anatomiquement parlant, ce n'était pas complètement exact. La puce servait à neutraliser sur commande les pouvoirs des mutants et permettait également de leur infliger une douloureuse punition en cas de désobéissance. Le voltage qui pouvait être délivré allait en croissant, c'est à dire qu'on ne pouvait pas légumifier un mutant par erreur.

    Verrouillant la porte de la cellule d'Axel, Mason remonta le couloir qui menait à la salle de réunion, se glissant derrière l'écran de son moniteur pour régler les derniers détails que Lucius lui avait demandé au niveau des relevés satellites de la cible...

    Ses doigts survolèrent le clavier à une vitesse impressionnante lorsque Mason se remit au travail.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: mon asile et mes compagnons de jeu [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

mon asile et mes compagnons de jeu [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Zone Industrialo-portuaire :: Entrepôts-