Partagez | 
 

 et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aeryn Parker
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : quelque part dans New York...
Clan : neutre
Age du personnage : 24 ans
Pouvoirs : télépathe d'assez bon niveau
Profession : Experte en sécurité, tactique et logistique.
Points de rp : 19

MessageSujet: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Dim 19 Juil - 16:18

    (juste à la suite de ton enlèvement... et avec un peu de retard ^^")

    Les parents attentifs à la sécurité autant qu’à la sécurité de leurs enfants n’avaient de cesse de leur expliquer qu’il ne fallait pas parler aux inconnus. Visiblement, Matt n’avait ou jamais prêté attention à ce qu’avait pu lui dire ses parents, ou n’avait jamais eu de parents attentionnés, parce que si cela avait été le cas, il ne se trouverait pas dans cette situation à l’heure actuelle…

    La pièce avait été plongée dans l’obscurité la plus totale, et Matt était à présent étendu sur le sol de sa cellule, inconscient. Ce n’était pas contre lui bien sûr, mais pour l’enlever efficacement les jumelles avaient été obligées de s’assurer de son silence : une fléchette tranquillisante, un bon coup de planche de surf, et hop le tour avait été joué.

    Profitant de l’inconscience de leur prisonnier, les jumelles l’avaient entièrement désarmé en s’étonnant toutefois des différentes aiguilles qu’il transportait avec lui. Zaan s’était chargée de lui poser le casque inhibiteur designé par Shelly : ce petit bijou ne pouvait être retiré sans engendrer une perte immédiate, sauf si l’une des jeunes femmes désactivait le dispositif à l’aide de la télécommande qui se trouvait actuellement hors de la cellule, pour plus de sécurité. S’il tentait d’utiliser son pouvoir, Matt recevrait une décharge qui le calmerait pour un petit moment et perdrait de ce fait connaissance… Un plan ingénieux, auquel les jumelles s’étaient permis d’ajouter leur petite touche : la puce incapacitante avait été glissée suffisamment profondément sous la peau du prisonnier pour l’empêcher de la retirer en s’automutilant, et permettrait de le localiser avec précision tout en permettant de l’empêcher d’utiliser ses pouvoirs lors du casse au cas où il se retournerait contre les Cobras…

    Pour l’heure, les jumelles étaient installées tranquillement dans la pièce voisine, surveillant sur l’écran de contrôle le prisonnier tout en sirotant un soda bien frais… Il ne restait plus qu’à attendre que la belle au bois dormant rouvre les yeux, et la phase de persuasion pourrait commencer…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Mar 28 Juil - 1:25

    (pas grave^^)

  • Une grande lumière, oui, au bord de ce toit.. En contre-bas plutôt. Matthew se trouvait sur le toit d'un immeuble assez haut, il était entrain de marcher vers le bord de ce toit. Son regard était neutre, son pas lent et régulier. Il était vêtu d'un pantalon et d'un tee-shirt à manche longue blanc. Il était pied nu et avait les cheveux un minimum coiffé.
    Il arriva au bord du toit et monta sur la corniche. Derrière lui il y avait le toit, et une étrange masse d'ombre. Devant lui il y avait le vide et un puits de lumière vive. Matt resta là un moment, sentant le vent dans ses cheveux, le vent lécher son visage tel des flammes fraiches et agréables.. Puis, sans prévenir, il se laissa aller en avant et tomba, rapidement, engloutit par la lumière.... Lumière qui fut bien vite remplacé par de l'ombre puis un noir total. Matt ouvrit les yeux....

    En fin de compte, il ne vit rien, yeux ouvert comme fermé il était dans le noir. Aveugle? Non, sa vue il la percevait. Il était juste dans le noir total. Sentant deux pressions sur son crâne, il y porta la main et y trouva un espèce de casque qui passait derrière son crâne, tenu à ses oreilles. Les deux pressions étaient comme deux "ventouses" posé là. Matthew se redressa et tourna la tête à droite, à gauche, pas plus paniqué que ça. Il se souvenait de ce qui s'était passé avant qu'il ne s'endorme. Il avait d'abord rencontré une jeune femme sur la plage puis l'avait accompagné jusqu'au Montecito.. Pendant le trajet, il avait été frappé puis endormit après avoir sentit une piqure. Il s'en souvenait très bien en fin de compte.

    Matt se leva. Portant sa main à son bras, il sentit un pansement. L'enlevant, il passa le doigt sur sa peau. Il sentit une "bosse".. Et sentit aussi un liquide en très faible quantité. Il conclu donc qu'il avait été piqué. Il ne se souvenait pas où on lui avait injecté le sédatif, peut être était-ce là...
    Lentement, il approcha d'un mur et posa ses mains dessus. Il se rendit alors compte du froid qui traversait ses pieds et prit conscience qu'il était pieds nu et véritablement habillé d'une chemise et d'un short. Dans cette pièce il faisait assez frais.. Donc habillé comme ça, c'était pas super. Tâtonnant, gardant les mains sur le mur, il le longea, lentement. Il rencontra un panneau de métal, qu'il supposa être l'entrée, et continua pour rencontrer un panneau de verre. Il semblait n'y avoir que ça: des murs, un panneau coulissant en métal et une vitre de verre. De son point de vue en tout cas, dans le noir et au touché, il pensait ça.

    Gardant un calme qui en énerverait plus d'un, Matt retourna à ce qu'il pensait être le centre de la pièce et s'assit, en tailleur.. S'agiter ne servirait à rien alors autant attendre....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Parker
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : quelque part dans New York...
Clan : neutre
Age du personnage : 24 ans
Pouvoirs : télépathe d'assez bon niveau
Profession : Experte en sécurité, tactique et logistique.
Points de rp : 19

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Jeu 30 Juil - 10:04

    Quelque chose bougea dans la cellule où se trouvait Matt, et Aeryn comme Zaan se redressèrent avec intérêt sur leurs chaises, observant grâce à la caméra infrarouge les tâtonnements de leur prisonnier… Le fait qu’il ne cède pas à la panique étonna dans un premier temps les jumelles, qui purent apercevoir le mutant faire le tour de la pièce avant de s’installer en tailleur un peu trop sur la gauche pour être en son centre exact. Aeryn se leva la première et attrapa sa canette de soda avant de pousser la porte donnant sur la cellule. Un rai de lumière écorcha plus que probablement les pupilles du prisonnier, et la mutante referma la porte derrière elle, allumant une petite veilleuse verte qui diffusa sa lueur pâlotte uniquement de son côté de la vitre…

    Bien dormi ? J’ai pas vraiment osé te réveiller, valait mieux que tu te reposes…

    Aeryn était probablement celle qui était la plus honnête des deux. Zaan aurait bien aimé balancer un seau d’eau glacé sur le mutant pour le réveiller rapidement et entrer de suite dans le vif du sujet. Matt avait probablement passé une nuit assez désagréable, parce que le sol humide d’une cellule n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler passer une nuit douce… Côté trois étoiles, c’était loin d’être ça, en clair…

    Si tu as faim, n’hésite pas à demander… Tu n’es pas ici pour nous claquer entre les doigts…

    Ce « nous » avait été volontairement lâché… Il fallait que Matt se pose lui-même les questions dans un premier temps ; ensuite les jumelles entreraient davantage dans le vif du sujet…

    Tu n’es pas ici par erreur non plus, mais ça je pense que tu t’en doutais…

    Aeryn s’approcha un peu plus de la vitre, tirant un tabouret pour s’asseoir. Croisant ses jambes, la mutante porta la canette à ses lèvres et avala une gorgée de soda fruité.
    De longues minutes semblèrent s’écouler avant qu’elle ne reprenne la parole…

    Tu es ici parce que tu possèdes certaines facultés « spéciales », et pas seulement du point de vue de ta mutation…

    La jeune femme posa la canette à ses pieds, s’accoudant au rebord de la vitre devant elle…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Mar 4 Aoû - 12:49

    Matthew fut surpris par un éclat de lumière provenant de sa droite. Il ferma immédiatement les yeux, endoloris.. Insensiblement, il se retourna, toujours assit en tailleur, mais face à la vitre. Une voix familière se fit entendre.. Des hauts parleurs? Oui, surement.

    "Bien dormi ? J’ai pas vraiment osé te réveiller, valait mieux que tu te reposes…"


    Comique, comment tu veux bien dormir quand t'es à même le sol dans une cellule.. Matt afficha un sourire forcé et ironique, invisible dans le noir.. Mais c'était surtout par réflexes. La voix se fit entendre une nouvelle fois alors qu'une très petite lueur se faisait voir derrière la vitre et il put voir le visage de la jeune femme qui l'avait enlevé.. July.. Mais en y réfléchissant, ça n'était sans doute pas son vrai nom.

    "Si tu as faim, n’hésite pas à demander… Tu n’es pas ici pour nous claquer entre les doigts…"


    Matt ne dit rien là non plus.. Heureusement pour lui il allait pouvoir manger, c'était pas plus mal même si pour l'instant il n'avait pas vraiment faim. Il n'était pas arrivé au stade de l'affamé de service.
    Sa pourrais attendre quelques heures.. Du moment qu'il pouvait boire, sa irait.

    "Tu n’es pas ici par erreur non plus, mais ça je pense que tu t’en doutais…"
    Non, sans blagues.


    Sa voix était bourré d'ironie. Encore heureux qu'il était pas arrivé là par erreur. Si ça avait été le cas, il se serait fait interné de que possible et le plus rapidement possible.
    Une minute ou deux passèrent dans le silence.. Matt n'avait pas compté les secondes, il avait surtout réfléchit à imaginer le système de surveillance de sa cellule. Cameras et micros.. Mais surtout infra-rouge. D'aprés lui, il était logique que des dispositifs à infra-rouge avaient été installé, sinon comment le surveiller alors qu'il était dans le noir.
    Enfin, la jeune femme reprit la parole pour dire:

    "Tu es ici parce que tu possèdes certaines facultés « spéciales », et pas seulement du point de vue de ta mutation…"


    Immédiatement, avec une légère pointe d'amertume dans la voix, Matt rétorqua:

    Pas besoin de m'enlever pour ça, fallait juste téléphoner à mon assistante, prendre rendez-vous et puis voila...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Parker
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : quelque part dans New York...
Clan : neutre
Age du personnage : 24 ans
Pouvoirs : télépathe d'assez bon niveau
Profession : Experte en sécurité, tactique et logistique.
Points de rp : 19

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Sam 8 Aoû - 15:12

    Aeryn n’obtint aucune réponse à sa première réplique. Ou le prisonnier boudait, ou alors il profitait de l’obscurité pour faire preuve de cynisme… Son instinct penchait vers la deuxième solution, et Aeryn se demanda l’espace d’un instant s’il n’aurait pas mieux valu choisir un illusionniste moins revêche mais également moins puissant.

    Par politesse mais également parce qu’elle n’était pas cruelle, Aeryn laissa entendre que s’il avait faim, Matt pourrait obtenir à manger à condition de se manifester. La précision qui suivit au sujet de sa présence dans cette pièce sombre lui décrocha quelques mots, et la jeune femme eût la confirmation de ce qu’elle avait pressenti…

    Comment ça « sans blagues » ? T’amener jusqu’ici pour te tuer ensuite, c’est le pire des plans qui puisse être conçu.

    Aeryn resta silencieuse pendant de longues minutes et le prisonnier fit de même. La jeune femme pu sans trop de problème suivre l’enchaînement de ses pensées par télépathie avec un amusement qui ne cessa de grandir au fil des minutes qui s’écoulaient…

    + Zaan, on est tombées sur LE comique de la bande… +

    + C’est bien ce qu’il m’avait semblé… +


    La jeune femme finit par reprendre la parole en expliquant que si Matt était ici, c’était parce qu’il possédait certaines facultés spéciales qui pourraient être utiles, et une fois encore le mutant répondit de manière assez déplacée compte-tenu de la situation, précisant qu’il aurait simplement suffit de prendre rendez-vous avec son assistante…

    Un rendez-vous ? Les gens comme nous ne prennent pas de rendez-vous, mon mignon…

    Cette vitre qui l’empêchait d’approcher de son prisonnier agaçait Aeryn au plus haut point, mais si Shelly avait conçu la cellule de cette manière, c’était pour éviter les débordements autant que les morts accidentelles…

    De même, il ne me semble pas que l’on puisse trouver les mutants classés par type de pouvoirs dans le bottin… enfin sauf si le Gouvernement poursuit son fichage, là à mon avis si on avait attendu quelques mois de plus, on aurait pu te trouver à « Illusionniste » …

    Aeryn tira sa chaise pour la rapprocher de la vitre et croisa ses jambes.

    Nous savons pas mal de choses à ton sujet pour t’avoir filé pendant quelques temps. Nous savons avec qui tu parles, où tu te rends, et nous sommes également au courant de tes activités moins légales…

    Quelques secondes passèrent alors que les lèvres de la mutante s’étiraient en un sourire malicieux.

    Le deal est simple… Dans un premier temps, il faudra que je détermine si je peux te faire confiance ou non. J’ai plusieurs outils à ma disposition – un sourire étira de nouveau ses lèvres – et j’espère que tu ne m’obligeras pas à m’en servir quoi que tu décides…

    Ensuite, concernant le deal lui-même… Nous projetons de nous introduire dans une banque de grande envergure et de nous servir gracieusement dans les coffres. Tu es l’un des maillons du plan, Matt, et tes illusions autant que ton agilité font que c’est toi qui a été choisi et pas un autre… Bien sûr, si tu te sens suffisamment téméraire tu es libre de refuser catégoriquement de nous aider, mais je ne mettrais alors pas ma main à couper sur le fait que tu quitteras cette cellule vivant. Toujours est-il que si tu tentes de fuir ou de nous fausser compagnie, bien entendu je me montrerais nettement moins gentille avec toi… comme avec tes amis, d’ailleurs…

    Si tu acceptes il va de soi que si tu parviens à te garder en vie jusqu’à la fin du casse, tu seras libre…


    La menace avait été lancée. Tout était suffisamment flou pour que me mutant ne puisse pas exactement déterminer avec lesquelles de ses connaissances il avait été surpris et lesquelles étaient susceptibles d’être trouvées…

    Autant dire que la balle était dans son camp à présent…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Ven 21 Aoû - 21:49

    "Un rendez-vous ? Les gens comme nous ne prennent pas de rendez-vous, mon mignon…"


    Matt sourit, amusé de la réponse. Et c'est avec l'air ironique qu'il appréciait temps qu'il rétorqua:

    Je n'ai pas demandé ce que vous faisiez ou non, je t'es juste dit de le faire.


    Tout ce qui se passa ensuite.. Et bien sa lui passa au dessus de la tête. Il n'entendit rien, ne fit plus attention à rien, trop occupé à chercher une source de lumière. Il se doutait que la jeune femme était derrière la vitre mais cette même vitre était surement une du style des salles d'interrogatoires: a effet miroir. S'il y avait de la lumière derrière il ne pouvait la voir et la pièce dans laquelle il était était dépourvus de la moindre lumière, s'il y en avait eu il l'aurait repéré immediatement.
    Il ne se rendit même pas compte que la jeune femme parlait, il dit pendant qu'elle prononçait sa dernière phrase:

    Ya pas moyen d'avoir un peu de lumière?


    Malgré le fait qu'il n'avait pas écouté, il avait entendu ce qu'elle avait dit et certaines partit lui firent un léger tilt. Avec un sourire, il finit par dire:

    Si vous connaissez ma veritable profession, vous savez aussi que non seulement je ne sors pas, que je ne fréquente personne d'autre que des personnes de confiances qui saurant vous recevoir si vous voulez essayer de me faire chanter...


    Se doutant de ce que ce groupe de criminel avait fait, il devina ne pas être le seul détenu pour ce "deal"..

    Accessoirement, vous êtes surement actuellement coupable d'enlèvement et de séquestration.. Je ne pense pas que vous sachiez que vous êtes aussi entrain de devenir le complice de l'un des hommes les plus recherché par les fédéraux. Dans le cas ou vous devriez vous expliquer, ça serait vu comme ça.


    Il se tut un instant, réfléchissant un peu. Ce qu'il disait était vrai et l'avis de recherche qui le concernait s'étendait à plus que l'état dans lequel il se trouvait. Mais cet avis n'était connu que des fédéraux: police des polices, FBI et autres organisations supérieure...
    Peut être s'en fichaient-ils, peut être pensaient-ils s'en sortir à la fin.. A la limite c'était ce qu'il leur souhaitait.. Mais ils seraient surement bien embêté s'ils étaient arrêté pour, entre autre, être considéré comme ses complices.
    Se levant, silencieux, il pivota sur sa droite et se mit face à la vitre, il était au moins sur qu'elle était face à lui.. Il dit alors avec un ton qui traduisait son exaspération:

    Je me répète, vous auriez dû prendre rendez-vous.
    Nous évoluons dans le même milieu: vous volez les gens et moi je les tue. Je ne vois pas la différence si ce n'est que vous c'est pire.. Si vous aviez prit rendez-vous vous auriez eu un oui rapide et sans tout ces.. "désagrément"..


    Soupirant d'exaspération, il fixa la vitre qu'il ne voyait pas et posa ses doigts sur la plaie dans son bras. Réfléchissant il conclut que ce n'était pas l'injection de sédatif qui avait produit cette bosse, justement, l'aiguille du sédatif avait effectivement laissé un gonflement.. Qui disparait au bout d'une heure. Et vue là dose qu'on lui avait injecté, puisqu'il avait réussit à l'entrevoir, sa faisait plus d'une heure qu'il dormait. Non.. Cette bosse s'était forcement... Terminant sa réflexion assez rapide et surement irréaliste pour tout le monde, il finit par lâcher:

    Bon et maintenant je peux l'avoir ma lumière? J'ai un casque collé sur le crâne et surement une puce électronique dans le bras alors j'imagine que je ne peux rien vous faire. Le noir n'a jamais été mon truc et je risque d'être bien moins coopératif sans ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Parker
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : quelque part dans New York...
Clan : neutre
Age du personnage : 24 ans
Pouvoirs : télépathe d'assez bon niveau
Profession : Experte en sécurité, tactique et logistique.
Points de rp : 19

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Mar 25 Aoû - 14:56

    L’insolence de ce mutant prétentieux commençait à mettre les nerfs de la pourtant très calme Aeryn. Il se croyait où, là ? dans un parc d’attractions ? chez McDo ? Aeryn demeura silencieuse, ne prenant même pas la peine de répondre à ses basses provocations estimées à moins de 5cents en étant généreuse, et le laissa réclamer de la lumière sans même prendre le temps de lui répondre, enchaînant dans la foulée avec le vif du sujet qui n’était pas la petite vie de criminel de M. Evans, mais bien le casse de la Banque Fédérale…

    Ta véritable profession… - « assassin », c’est comme ça que tu l’appelles ? – est connue, et ce n’est pas la peine de prendre tes grands airs parce que tu n’impressionnes personne. Si tu es là c’est parce que ton potentiel nous intéresse, point barre. Ce que toi tu peux faire pour nous, un autre pourrait le faire tout aussi bien en en ouvrant probablement moins sa gueule à tort et à travers…

    Au sujet de tes fréquentations, je me permettrais simplement de te mettre en garde sur la prochaine dégradation de la santé de ce gamin avec lequel tu vis sur ta péniche… et également de cette brune qui t’a aidé à terrasser des hommes armées l’autre jour, près de cette même péniche… Pour le type avec les cheveux bizarres, on va dire que lui restera en vie parce que tu n’avais pas l’air de l’apprécier de là où j’étais…


    La filature durait depuis près d’un mois, alors si le prisonnier espérait sérieusement qu’Aeryn goberait son « j’ai pas d’amis, je suis un solitaire », il se mettait le doigt dans l’œil au moins jusqu’au coude…

    Le prisonnier trouva ensuite intelligent d’énumérer le nombre de délits dont Aeryn et ses camarades se rendaient coupables…

    Faut-il que je te remette en mémoire ce que toi tu fais ? Enlèvement, séquestration, ça ne va pas chercher loin comparé à des assassinats, tu sais… C’est toi qui a le plus à perdre si tu veux que l’on joue au petit jeu « je vais te balancer aux flics », et crois-moi, pour le genre de choses que tu fais, c’est la chaise assurée…

    Peu importe avec qui nous nous associons ; quand tout cela sera fini nous serons à la fois riches et loin, très loin d’ici…


    Matt se leva finalement et se dirigea vers la vitre, s’y appuyant pour sans doute essayer d’apercevoir ce qui se trouvait de l’autre côté. Il n’avait aucune chance d’y parvenir puisqu’il s’agissait d’une glace blindée et sans tain, mais après tout si ça pouvait lui faire plaisir… Aeryn tiqua lorsque Matt expliqua qu’ils faisaient le même métier, lui pillant, et eux volant.
    C’est bien au-delà de ça, tu ne peux même pas imaginer à quel point… Pour les « désagréments » que tu évoques, tu n’as même pas idée de ce qui te pend au-dessus de la tête… raison pour laquelle je te conseille vivement de changer de comportement et de ton, parce que si je sais me montrer patiente, cela n’est pas forcément le cas de mes coéquipiers.
    Un soupir échappa au prisonnier qui jeta un œil à la cicatrice de son bras, et Aeryn esquissa un sourire amusé lorsqu’il se permit encore d’exiger quelque chose en pronostiquant qu’il avait une puce électronique dans le bras…

    Tu regardes décidément trop la télé… Pour la lumière, ça ne dépendra que de ton comportement : si tu te comportes comme un petit caïd des bacs à sable, on risque de t’oublier assez volontairement dans ta cellule sombre et d’aller faire le casse avec quelqu’un plus professionnel que toi… Tu étais pourtant sensé être quelqu’un de fiable sur qui on peut compter pour l’exécution d’une mission, mais visiblement ta réputation a été un peu trop exagérée…

    Si en revanche tu es capable de te montrer professionnel, c’est le moment d’arrêter de brasser de l’air pour rien et de t’intéresser à ce qu’on te propose… avec un peu de lumière en gage de notre bonne volonté.


    + Il se prend pour qui, ce bouffon ? +

    + Aucune idée… +

    + Prie pour qu’il ne fasse pas partie de notre équipe lors du braquage… parce que je te jure qu’avant qu’on atteigne la banque je lui aurais collé une balle dans le crane ! +
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Mar 25 Aoû - 22:01

    Matthew recula de quelques pas et se mit à marcher en rond dans la pièce, gardant étrangement un diamètre très régulier, ce qui dans le noir complet n'est pas très facile.. Pendant que sa ravisseuse parlait, lui ne l'écoutait qu'a moitié comme tout à l'heure.. Démentir et contrer ce qu'il avait dit, pour se l'arranger à sa sauce, c'était ce qu'elle disait et il savait déjà ses paroles. Pas besoin de les écouter.
    Elle parla du fait qu'il était très bien remplaçable, elle parla ensuite de ses relations. Sélène saurait très bien les recevoir, il en était sur, elle ne risquait rien. Le loup? Il n'en avait rien à faire de lui. Le gamin? Quel gamin, il ne voyait pas du tout de qui elle parlait, et c'était vrai(Jake n'existe pas encore, il arrive après l'histoire du casse).

    Un peu après l'avoir menacé de jouer à "qui dénonce qui" en bon pourris bien obéissant, elle lâcha:

    "Peu importe avec qui nous nous associons ; quand tout cela sera fini nous serons à la fois riches et loin, très loin d’ici…"


    Matthew s'arrêta de marcher et tourna la tête vers la vitre, il savait désormais ou elle était. Heureusement qu'il avait un bon sens de l'orientation...

    Si tu le dis...


    L'espoir, plus grande force de l'homme... Mais aussi sa plus grand faiblesse. Il ne savait pas ce que ce groupe avait prévus pour la fin, mais il n'y croyait pas. La preuve, lui même s'était fait prendre alors qu'il était des plus prudents.
    Matt fut amusé d'entendre la jeune femme le descendre comme elle le faisait, critiquant sa réputation surfaite, son si peu de professionnalisme.. C'était franchement très amusant.
    Soupirant d'exaspération, Matthew s'allongea au sol, les bras sous la tête, et dit:

    Tu as déjà ma réponse, donc si tu veux t'amuser à parler seule fais toi plaisir....


    Matt resta silencieux une minute ou deux, blasé, essayant de faire le vide dans son esprit.. Un genre de méditation pratique pour patienter un peu. Utile pour la patience, le calme et la bonne humeur. Nan c'est pas du Yoga, il fait pas des positions bizarre là quand même.
    Enfin, revenant à la réalité de sa cellule, il finit par se remettre à parler pour demander un truc un peu plus délicat:

    Cependant, faute d'avoir de la lumière, si je pouvais connaitre ton prénom sa serait pas mal, manière de pas parler à Melle.X....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Parker
Mutante de niveau 2
{ PNJ }


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/04/2009
Localisation : quelque part dans New York...
Clan : neutre
Age du personnage : 24 ans
Pouvoirs : télépathe d'assez bon niveau
Profession : Experte en sécurité, tactique et logistique.
Points de rp : 19

MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   Mer 26 Aoû - 22:40

    (je ne savais pas trop non plus pour Jake, j’ai hésité avant d’en parler en plus… ^^)

    Aeryn observait toujours le prisonnier se déplacer à l’aide des caméras infra-rouges. Matt s’arrêta finalement de marcher et répondit à Aeryn d’une manière indiquant qu’il n’avait strictement rien à f*utre de ce qu’elle pouvait avoir à dire… Le pire, c’était qu’elle était dans le vrai et que toute future braqueuses qu’elle soit, la loi lui donnait raison : tu pilles une banque, si personne ne crève tu fais 10 ans ; tu tues quelqu’un, et là tu prends perpette…

    Matt tenta d’envoyer la mutante bouler mais ne parvint qu’à lui arracher un sourire moqueur que malheureusement il ne pouvait apercevoir…

    Et bien on avance, ça fait plaisir !

    Ironie, quand tu nous tiens… Aeryn observa le mutant s’allonger au sol dans une position qui laissait entendre qu’il ne tarderait pas à faire une sieste, et la mutante inclina légèrement la tête sur le côté, l’observant pendant quelques secondes avant de reprendre la parole.

    Tu peux m’appeler Aeryn…

    La lumière finit par se rallumer dans la cellule. Zaan rejoignit sa sœur dans la cabine d’observation et cette dernière prit le relai pour lui exposer les grandes lignes du plan…

    Nous allons braquer l’endroit de cet état où il y a le plus d’argent liquide : la Réserve Fédérale… tu as le droit de trouver ça complètement démesuré, après tout on est dans un pays libre ! Tu as le droit également de penser qu’on va se planter en beauté, en sachant toutefois que si nous plongeons, tu plonges aussi… partenaire.

    Voilà c’était dit. En cas d’intervention des forces de l’ordre, cette « solidarité » complètement déplacée ferait que Matt plongerait avec les Cobras…

    Tu n’as en revanche pas le droit de jouer au héros tout seul dans ton coin ou d’essayer de faire capoter l’opération… N’oublie pas ce que tu as dans le bras, chéri, ça peut au choix neutraliser tes pouvoirs ou… disons te paralyser un ou plusieurs membres suivant la puissance de la décharge : une mauvaise action, une décharge. En clair si tu nous trahis, tu meurs…

    La jeune femme croisa bascula en arrière et posa ses pieds sur la console devant elle avant de croiser ses jambes.

    Au niveau des informations plus réjouissantes, tu as notre promesse de te laisser t’en aller dès que le casse sera terminé. Bien entendu, tu n’entendras plus jamais parler de nous, et c’est plutôt une bonne nouvelle pour toi ^^

    Zaan se leva finalement et rejoignit sa jumelle pour pénétrer dans la cellule, parce qu’il valait mieux que le prisonnier sache à qui il avait affaire. Semblables en tous points jusqu’aux jeans délavés et marcels noirs qu’elles portaient, il n’y avait rien susceptible de pouvoir différencier les jumelles, pas même leur voix…

    Tu peux m’appeler Zaan…

    Un sourire amusé étira les lèvres de la mutante avant qu’elle ne reprenne la parole…

    Repose-toi à présent, ton repas te sera apporté d’ici quelques heures…

    Toutes deux tournèrent leurs talons et quittèrent la cellule, re-verrouillant le sas et les deux portes derrière elles et laissant Matt au calme.

    (topic terminé pour ma part, on se retrouve pour la phase 3 du scénario ^^)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

et si on s'amusait un peu, chéri ? [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Zone Industrialo-portuaire :: Entrepôts-