Partagez | 
 

 Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Tonho Minase
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 30/05/2009
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 21 ans
Pouvoirs : Minase dispose de la faculté de connaitre les peur les plus profondes des gens. . Enfin par un simple contact visuel ,jusqu'à 5 mètres,il peut créer une illusion dans l'esprit d'une personne. Agissant au niveau des neurotransmetteurs , cette dernière plonge la victime au cœur d'une hallucination où ses peurs les plus profondes deviennent réalité.
Profession : Expert en Art Traditionnel Japonais à la Galerie d'art de Soho , suit également des études en Histoire et Histoire de l'Art par correspondance
Points de rp : 217

MessageSujet: Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]   Lun 13 Juil - 21:59

J'ai encore du mal à croire ce qui m'arrive . Il y a quelques heures encore , j'étais seul . Je suis venu au cimetière car c'est un des rares lieux où je peux être moi même sans avoir besoin de me dissimuler . Chelsea , je dois admettre que les circonstances de notre rencontre sont particuliers , elle était venu se recueillir , et moi je cherchais un endroit où pouvoir méditer tranquille. Je ne sais pas comment expliquer ce qui s''est passé mais il y a eut comme une alchimie entre nous. Nous avons pris un café ensemble , j'avoue qu'au début je n'étais pas vraiment à l'aise , trop de gens et puis j'avoue qu'elle ne me laisse pas indifférent...

Nous avons fait connaissance , comme moi elle est mutante et elle aussi a connu le rejet . Comment une aussi belle femme , si généreuse , si compréhensive si ...je m'égare , bref comment une femme comme elle a put être rejetée? Il faut croire que les humains sont vraiment aveugles pour ne pas voir la beauté et la grandeur lorsqu'elle est en face d'eux.

Nous avons discuté même si j'avoue que j'ai du mal à avoir une conversation en sa présence . Je n'ai jamais été doué pour ce genre de chose. On pourrait croire que mon éducation aurait fait de moi un homme du monde mais j'avoue qu'il est dur d'être mondain quand on ressemble à un fantôme. J'ai bien cru que j'allais m'évanouir quand elle m'a prise dans ses bras . Je veux dire j'étais gêné quand Sélène m'a offert son amitié mais je n'étais pas non plus au bord du malaise...J'avoue qu'il y a une ressemblance entre ces deux femmes , malgré le fait qu'elles appartiennent à un milieu qui n'est pas connu pour son humanité , je le sais pour en être issu, elles ont su rester simples et accessibles . Mais j'avoue que bien qu'elles se ressemblent , je ne suis pas le même avec les deux. Sélène m'a rendu l'espoir en m'acceptant tel que je suis , chose que personne n'avait fait pour moi . Chelsea , elle m'a traité avec la même gentillesse que Sélène , mais je ne sais pas pourquoi , lorsqu'elle me regarde j'arrive à oublier mon apparence monstrueuse..

Elle a tenu à visiter la Galerie, je n'avais pas eut d'autre choix que d'accepter. Il faut croire que je ne peux rien lui refuser..

Nous voici devant la porte d'entrée , la galerie est encore bondée . Les New -Yorkais sont férus d'Art parait il. Ceci dit je tiens à ajouter que parmi tous ces "amoureux " de l'Art , la plupart sont en fait des ignares qui trouvent chic d'accrocher un tableau de maitre dans leur salon , mais qui ne savent pas voir la véritable essence d'une œuvre . L'apparat , le drame de notre époque où il vaut mieux paraitre cultivé que de l'être réellement. Mais bon c'est aussi grâce à ces béotiens que je peux manger.Certains d'entre eux payent des fortunes pour avoir le privilège d'acquérir une des nombreuses œuvres d'art de mon japon natal. J'avoue que savoir mon héritage culturel entre les mains d'individus dont la bêtise et l'ego sont aussi profond que le grand canyon me rend littéralement malade , mais bon il faut bien vivre.

Bref en un mot comme en cent , la galerie était envahie par ses parasites habituels. Du coin de l'œil j'apercevais un professeur qui essayait , en vain, d'allumer la flamme artistique chez un groupe d'étudiants plus préoccupés par la plastique de ma collègue...Navrant serait le mot qui collerait le mieux au spectacle affligeant de cette bande d'adolescents imbus d'eux mêmes dont le manque de sensibilité artistique fendrait le cœur au plus endurci des moines bouddhistes de mon pays...

Cependant la présence de Chelsea arrivait à me faire oublier cette vision écœurante. Je m'empressais de la conduire vers mon "royaume" , la partie de la galerie consacrée à l'art de mon pays.Je ne connaissais pas vraiment ses gouts en matière d'art , mais si elle était aussi raffinée que je le pensais , elle devrait être sensible aux merveilles de mon japon natal . La première œuvre que je lui montrais était un vase de l'époque Yayoi .


"Ce vase ,de l'époque Yayoi est typique des débuts de l'Art Japonais .La période Yayoi ou ère Yayoi est l'une des quatorze subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon. Elle débute en 300 av. J.-C. et se termine vers 250 ap. J.-C.Yayoi est le nom d'un quartier de Tōkyō où des fouilles archéologiques ont pu mettre à jour cette civilisation qui s'est développée de la région de Kyūshū à la région de Honshū."
commençais je à lui expliquer.

"On pense que cette civilisation résulte de migrations arrivés dans le nord de Kyūshū et qui se sont mêlés avec la civilisation de Jōmon ;théorie des Kibaminzoku , peuples cavaliers, émise en 1950. Ils apportent essentiellement la riziculture. Refoulant progressivement les Aïnous, un peuple chamanique venu de Sibérie quelques millénaires plus tôt, vers l'extrême nord de l'île de Hokkaido."


"La théorie japonaise que les Japonais sont des descendants de cavaliers nomades venus d'Asie centrale en passant par la Corée mais non coréens est confirmée par l'étude de l'ADN des Japonais modernes."


Une autre théorie, rapportée de Chine, fait de l'expédition des 500 garçons et filles vierges envoyés à la quête de la potion d'immortalité des îles de l'est par l'empereur Qin Shi Huangdi, le déclencheur de cette révolution technologique et sociale, les nouveaux arrivants étant bien trop heureux d'avoir réussi grâce à cette ruse, à s'échapper du régime sanguinaire du premier empereur de Chine, tant en important leurs connaissances, notamment agricoles et métallurgiques s'empressèrent vivement de transformer leurs navires en charpentes d'habitations quand ils ne les brulaient pas une fois les rivages du Japon atteints.

"Durant l'ère de Yayoi, les Japonais fabriquèrent des objets de cérémonie, des miroirs et des armes en bronze. Au premier siècle après Jésus-Christ, le fer est utilisé pour les outils destinés à l'agriculture et pour les armes."

"Les poteries de cette période sont fabriquées avec des techniques plus compliquées que celles de la période précédente — elles sont notamment cuites à des températures plus élevées — mais leur décoration est toutefois plus sobre."

L'art avait toujours eut un effet apaisant sur moi , et c'est l'un des rares sujet que je pouvais aborder sans être victime de ma timidité . La magie faisait effet encore une fois , et l'expert prenait le dessus sur l'introverti que je suis. J'espérais seulement ne pas être pompeux , l'art d'un pays est toujours une chose complexe à expliquer à un non-initié et beaucoup de néophytes sont vite rebutés par un langage trop formel. Je fis une pause pour la laisser intégrer les informations . Quand il me sembla qu'elle les avait mémorisé ,je repris de plus belle . Loin de moi l'idée de vouloir étaler mes connaissances mais puisqu'elle avait voulu visiter la galerie , autant lui faire une véritable visite guidée.

"La population augmenta et la société devint plus complexe. Les Japonais tissaient des draps, vivaient dans des villages de fermiers, construisaient des habitations en bois et en pierre, accumulaient des richesses en devenant propriétaires de leurs terres et en stockant leurs grains. Ils développèrent aussi différentes classes sociales. Ils irriguaient leurs champs. Leurs cultures de riz étaient alors similaires à celles du centre et du sud de la Chine, ce qui demandait beaucoup de main d'œuvre. Ceci conduisit au développement et à une éventuelle croissance d'une société agraire sédentarisée. À la différence de la Chine, qui a eu besoin d'énormément de main-d'œuvre pour réaliser ses grands projets d'irrigation et de contrôle de l'eau conduisant à un gouvernement très centralisé, le Japon possède d'abondantes ressources en eau. C'est pourquoi, au Japon, les politiques locales et les développements sociaux ont été nettement plus importants que les activités de l'autorité centrale, ce qui créa une société stratifiée."

"Outre la riziculture, les Japonais cultivaient aussi le blé, l'orge, le millet, le sarrasin et le soja."

"Les écrits les plus anciens à propos du Japon sont des écrits chinois de cette période. Wa — la prononciation japonaise d'un des premiers noms chinois donné au Japon — est pour la première fois mentionné en 257. Les anciens historiens chinois décrivirent Wa comme un pays parsemé de centaines de communautés tribales, et non la terre unifiée déclarée dans le Nihongi qui donne au Japon une date de fondation de -600. Les sources chinoises du IIIe siècle rapportent que les gens de Wa vivaient de légumes crus, de riz et de poissons servis sur des plateau de bois et de bambous, qu'ils avaient des relations de maîtres à vassaux, qu'ils collectaient des taxes, qu'ils avaient des greniers et des marchés provinciaux, qu'il frappaient dans leurs mains pendant les cultes, cette tradition existe encore dans les temples shintoïstes, qu'ils se battaient dans de violentes luttes de successions, qu'ils construisaient des tombes sous la forme de tumulus et qu'ils pleuraient la mort de quelqu'un."


"Il est amusant de noter que le terme Wa signifiait en chinois « nain » ,au sens le plus péjoratif du terme. Pour l'empire du milieu, le peuple nippon était donc un peuple de barbares officiellement nommés les nains. Cette appellation fut néanmoins récupéré par les Japonais qui utiliseront un caractère différent : 和, signifiant « harmonie ». Ce caractère fut alors adopté et combiné avec le caractère 大 signifiant « grand » pour écrire le nom Yamato (大和 Yamato, utilisé auparavant au Japon."

"Un autre texte chinois du IIIe siècle de l'ère chrétienne décrit la région du Yamatai où règne l'impératrice Himiko, épaulée par son jeune frère qui entretenait des relations diplomatiques avec le royaume chinois de Wei de 220 à 265." finissais je par conclure .

"j'espère que je vous ennuie pas trop avec mes explications . Par moment je m'oublie et je redeviens expert en art .
"

Ma timidité me revint et je ne voulais surtout pas gâcher cet instant magique en l'assommant avec le discourt rébarbatif d'un archéologue frustré..


Dernière édition par Tonho Minase le Mer 15 Juil - 17:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chelsea Miller
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 04/06/2009
Localisation : QG des Damnés
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 28
Pouvoirs : Venus a le pouvoir de faire ressentir une sensation de plaisir proche de l'orgasme par un simple contact tactile.Une utilisation prolongée du pouvoir provoque chez la victime une augmentation trop forte du nombre de pulsations cardiaque. Ce qui conduit à un arrêt du cœur.
Profession : Avocate
Points de rp : 96

MessageSujet: Re: Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]   Mar 14 Juil - 19:18

Nous venions d'arriver à la galerie. Celle- ci était remplit de New - Yorkais, à la recherche de la derniére oeuvre d'art " fashion" qu'ils pourraient accrocher dans leur salon.
Minase me conduisit vers la partie consacrée à l'art traditionnelle japonais.

*Art qui m'est totalement inconnu*

Arrivés dans la salle, Minase me présenta une poterie datant de 300 avant J C, de la période Yayoi.

Minase devint un autre homme.

J'avais pu voir quelques minutes auparavant, un jeune homme timide, réservé, hésitant, même chétif.
A cet instant là, il n'était plus le même.
Je pouvais observer un homme fier, serein, et surtout sûr de lui même.

*A en juger, Minase était dans son élément*

Chelsea resta attentive devant l'oeuvre que Minase lui présenta, avec précision.
Apparemment, le Japon était une très vieille civilisation, datant de 10 000 avant J C, qui avait été très vite influencé par la Chine et la Corée. Mais malgré tout leurs oeuvres d'art avaient gardé leur sobriété et leur beauté.
Quelques traits rapides, sur une poterie ou une toile, suffisaient à suggérer toute une atmosphére.
Le Japon avait l'air d'étre une civilisation assez indépendante et complexe.

Minase s'interrompit pour me demander si il m'ennuiait pas avec ses explications.

"La culture est trés intéressante, malgré sa complexité, vous pouvez continuer, cela ne m'ennuie pas du tout"

"J'aurais une question à vous poser :

- Combien d'années d'études avez - vous fait, pour être expert en art ?
Car vous avez un niveau culturel impressionnant... "


Chelsea se dirigea vers une estampe japonaise d'Utagawa Hiroshige, qu'elle trouvait ravissante. Il avait su révéler la sobriété, la délicatesse, la grâce, et la simplicité dont étaient dotés les Japonais, sur une seule toile. Une merveille...

"Que pouvez - vous me dire de cette estampe? Elle est magnifique."

Midi s'approchait... Chelsea regarda sa montre.

"Je vous propose, une fois la visite terminée, de vous inviter au restaurant! Qu'en pensez - vous ?
Vous pouvez même choisir le restaurant où vous voulez aller"


Chelsea se sentait très bien avec le jeune homme, et voulait prolonger ce moment si agréable...

"Nous pourrons prolonger notre conversation..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tonho Minase
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 30/05/2009
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 21 ans
Pouvoirs : Minase dispose de la faculté de connaitre les peur les plus profondes des gens. . Enfin par un simple contact visuel ,jusqu'à 5 mètres,il peut créer une illusion dans l'esprit d'une personne. Agissant au niveau des neurotransmetteurs , cette dernière plonge la victime au cœur d'une hallucination où ses peurs les plus profondes deviennent réalité.
Profession : Expert en Art Traditionnel Japonais à la Galerie d'art de Soho , suit également des études en Histoire et Histoire de l'Art par correspondance
Points de rp : 217

MessageSujet: Re: Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]   Mar 14 Juil - 21:48

Visiblement elle semblait apprécier la visite . Mes explications ne l'ennuyaient pas , elle trouvait même la culture de mon pays intéressante. Comme je l'imaginais Chelsea est une femme de gout . Si seulement tous mes clients pouvaient être comme elle , si raffinée , si cultivée ...si séduisante avec ses cheveux flamboyant comme le soleil levant , ses yeux en amande qui donnent envie de s'y noyer , ses hanches parfaites..

Bref , elle n'était pas rebuté par la complexité de la culture de mon pays . Contrairement à la plupart des ignares que j'ai habituellement pour clients , elle savait apprécier la beauté sobre qui caractérise l'Art Japonais . Elle avait su capter l'essence derrière la rusticité .


"J'aurais une question à vous poser :

- Combien d'années d'études avez - vous fait, pour être expert en art ?
Car vous avez un niveau culturel impressionnant...
" me dit soudain ce cher ange.

Comment aurais je pu lui dire qu'en guise de qualifications je n'avais que l'enseignement du lycée où j'avais fait mes études. Je devais bien rentrer en première année d'Histoire et Histoire de l'Art mais avec ma mutation...


"Eh bien avant d'arrêter mes études je venais juste d'être accepté en première année à la faculté de Tokyo en section Histoire et Histoire de l'Art. Je comptais devenir archéologue...Il faut croire que ce n'était pas mon karma"

Je me contentais de sourire , il est vrai que c'est léger comme CV , mais bon les chemins du karma sont parfois étranges . La plupart de ceux qui échouent à l'obtention du diplôme d'archéologue finissent au poste que j'occupe . L'ironie est que j'ai pu prétendre au poste sans avoir suivi le cursus . Bien sur je savais qu'il me faudrait passer l'examen pour pouvoir exercer en toute légalité . C'est pour cela que je le préparais activement le soir après le travail . Heureusement , mon père dans sa grande sagesse , m'avais donné une éducation solide et mes études en étaient moins difficiles. Chelsea se rapprocha vers une estampe d'Utagawa Hiroshige , elle semblait intéressée et me demanda des informations sur cette œuvre . Encore une fois , elle me surprenait par son bon gout . Rares étaient ceux capables d'apprécier la délicate sobriété du maitre...

"Cette toile est la "trente septième estampe de la route du Kiso Kaido" Elle fait partie d'une série de soixante neuf estampe retraçant les les 69 stations d'une autre grande route particulièrement connue de l'époque des shogun Tokugawa, qui en construisirent cinq, les « Cinq Routes » où Gokaidō, pour faciliter les communications dans tout le pays, et, ce faisant, améliorer son contrôle politique.
La route du Kiso Kaidō, tout comme le Tōkaidō, relie Edo à l'ancienne capitale, Kyōto ,où réside d'ailleurs toujours l'empereur, mais par une route passant par les montagnes du centre, et non plus par une voie littorale.
La série des 69 stations du Kiso Kaido a été peinte en partie par Keisai Eisen. Eisen produisit 23 des stations, plus le point de départ, le Nihonbashi, Hiroshige réalisant le reste de la série du Kiso Kaidō, soit 47 estampes.Il est le dernier des très grands noms de l'Ukiyo-e et en particulier de l'estampe qu'il aura menée à un sommet inégalable avant le déclin de la xylographie au Japon. Hiroshige se fait l'humble interprète de la nature, qui, à l'aide des moyens frustes de la gravure sur bois, sait exprimer comme à travers « une fenêtre enchantée » les délicates transparences de l'atmosphère au fil des saisons, dans des paysages où l'homme est toujours présent1. Sa mise en page est saisissante. Ces œuvres se caractérisent par la maîtrise subtile des couleurs franches — avec la domination du vert et du bleu — et son sens du premier plan, qui sera repris, plus tard, par Degas, et que l'on retrouvera en photographie .

Peu après la réouverture forcée du Japon aux échanges avec l'Occident, c'est principalement à travers l'œuvre d'Hiroshige que le monde découvre vers 1870 l'étonnante originalité des arts graphiques dans ce pays. Le japonisme aura une influence déterminante sur les peintres impressionnistes et ensuite sur l'Art nouveau. Auteur prolifique, actif entre 1818 et 1858, son œuvre est constituée de plus de 5 400 estampes
"

Elle me proposa , une fois la visite conclue , de m'inviter au restaurant de mon choix , m'expliquant que nous pourrions prolonger ainsi cette conversation. Mon dieu elle m'invite , moi . Je dois rêver , c'est ça , c'est un rêve . Je suis endormi dans mon lit et quand je vais ouvrir les yeux elle ne sera plus là...Non ce n'est pas un rêve , je fais quoi? Bouddha aide moi !!Reste calme ce n'est qu'un déjeuner....avec une femme magnifique . Ne reste pas planté là dit quelque chose !!!

"Avec ...heu enfin..c'est ...heu avec plaisir Miller-sama"

Tu parles d'une réponse , enfin c'est toujours mieux que de rester planter à la regarder bouche bée . Bravo Minase , tu viens encore de te ridiculiser.C'est ainsi que nous conclûmes la visite , j'étais trop gêné pour pouvoir continuer sans bredouiller..et puis j'avais hâte d'être seul avec elle ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chelsea Miller
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 04/06/2009
Localisation : QG des Damnés
Clan : apprenti Damné
Age du personnage : 28
Pouvoirs : Venus a le pouvoir de faire ressentir une sensation de plaisir proche de l'orgasme par un simple contact tactile.Une utilisation prolongée du pouvoir provoque chez la victime une augmentation trop forte du nombre de pulsations cardiaque. Ce qui conduit à un arrêt du cœur.
Profession : Avocate
Points de rp : 96

MessageSujet: Re: Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]   Mer 15 Juil - 17:27

Minase me répondit. Il avait arrête ses études, alors qu'il allait rentré en première année à la faculté de Tokyo en section histoire et histoire de l'art. Et avait préféré les stopper immédiatement, car sa mutation aurait dérangé beaucoup d'étudiants. Quel gâchis !

"Je suis persuadée que vous auriez fait un excellent archéologue, croyez - moi, vous avez le niveau intellectuel et culturel, pour exercer cette profession"

"Vous savez, Minase, si votre destin est de devenir archéologue, vous le deviendrez un jour ou l'autre, et vous le mériteriez "

"Ne baissez pas les bras, croyez au destin"

Minase me sourit.

Il continua son explication sur la toile qui m'intéressait. Il s'agissait de la trente - septième d'une série de soixante - neuf estampes japonaises. Elle représentait la trente - septième station qui reliait Edo à Kyoto.
Ugatawa Hiroshige avait été un des derniers peintres d'estampes japonaises. La xylographie a prit fin avec lui.

"Son auteur avait réellement réussi à mêler la nature et l'Homme sans que l' un prenne le dessus sur l'autre, c'est impressionnant.

"Je suis tombée sous le charme de cette toile, j'aimerai pouvoir la contempler tous les jours, dans mon bureau. Son prix s'élevait à 10000 dollars..."

Elle en ferait l'acquisition, mais préférait tout d'abord en parler avec Minase.

Je lui proposais de continuer cette conversation autour d'une bonne table...

Minase apparemment troublé eut du mal à trouver ses mots, mais accepta tout de même.

"J'eus un sourire amusé", je me pinça les lèvres.

La timidité de Minase, m'amusait beaucoup..... et me troublait en même temps. Minase dégageait énormément de sensibilité....

*Ne dit on pas que quand un homme arrive à faire rire un femme, elle est au trois quarts conquise.... *

"Je vous suis"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oeuvres d'Art et plus si affinité...[fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: SoHo :: Gallerie d'Art-