Partagez | 
 

 un début de soirée sans prétention... [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

John Smith
Mutant de niveau 2
{ ADMINISTRATEUR }


Nombre de messages : 3225
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Greenwich Village, NY
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : diffusion de particules microscopiques, création de champ de force et explosions
Profession :
auteur/scénariste de fictions et leader du Réseau

Points de rp : 614

MessageSujet: un début de soirée sans prétention... [fini]   Sam 18 Avr - 20:47

Fraîchement débarqué par le vol retour de 15 heures en provenance de Miami, John avait d’abord pris le temps de faire un petit saut à son hôtel pour se rafraîchir et ranger ses affaires, avant de finalement ressortir se balader dans le vieux Soho, son appareil photo tout neuf glissé dans l’une des poches de son long manteau marron…

Le shooting photo termina un peu après la tombée de la nuit, et John se dirigea vers un restaurant italien situé à quelques pas du Coyote Ugly, bar pas aussi bien fréquenté que ce que l’on essayait de nous faire croire… Le quartier était certes peu reluisant comparé à Central Park qui était tout près, mais John n’avait encore trouvé aucunes lasagnes aux légumes qui surpassaient celles de Tania, la chef cuistot de ce petit restaurant familial sans prétention. S’installant à la dernière table libre, John ne tarda pas à être rejoint par une employée du Coyote Ugly qui était également une habituée du restaurant et qui avait l’habitude de partager la table du mutant… Comme à chaque fois, le mutant échangea quelques banalités avec elle, s’inquiétant de la savoir toujours employée dans ce bar sordide alors qu’elle avait évoqué son envie de reprendre ses études. John n’était toutefois pas aussi naïf que ce qu’il laissait paraître, et se doutait donc parfaitement que la jeune femme devait servir à peu près le même discours aux hommes qui avaient suffisamment d’éducation pour ne pas lui demander des choses indécentes contre quelques malheureux billets…
Le ventre de Mélanie hurla en signe de protestation, semblant réclamer davantage que ce cocktail qu’elle se contentait d’ingurgiter…

Baissant les yeux sur son plat de lasagnes lorsqu’un serveur le lui apporta, John retint un soupir en songeant que la jeune femme qui se trouvait face à lui se vendrait plus que probablement à un type immonde pour « simplement » pouvoir payer son loyer en fin de mois… Le regard de Mélanie croisa finalement celui de John, et le mutant esquissa un sourire désolé, avant de faire signe à un autre serveur…

S’il vous plaît… est-ce que je pourrais les emporter ?

Bien sûr, monsieur ^^

Merci bien…


Glissant sa main droite dans la poche intérieure de son manteau, le mutant en extirpa son portefeuille qui avait connu de meilleurs jours et déposa de quoi payer son plat sur la table. Le serveur emporta le règlement de l’addition et déposa la barquette en aluminium devant le mutant, lui souhaitant une bonne fin de soirée avant de regagner l’arrière-salle. John se leva pour enfiler son long manteau sans toutefois le faire trainer par terre : tirant un peu sur les manches de son costume, il enfila celles de son manteau en à peine quelques secondes, tirant un peu sur les deux pans comme s’il s’apprêtait à les boutonner, mais sans réellement le faire… Le mutant s’accroupit ensuite aux côtés de Mélanie, qui triturait assez fébrilement la paille de son cocktail, et la jeune femme orienta son regard vers lui, se demandant ce qu’il pouvait bien avoir en tête. Il était vrai que quand on voyait John, on avait toujours tendance à voir en lui un original pas spécialement inquiétant, mais pas non plus rassurant. La jeune femme avait posé sa main sur la banquette, donnant l’impression qu’au moindre mouvement supplémentaire de John , elle s’enfuirait…

Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, des fois, c’est juste plus fort que moi…

La jeune serveuse l’observait à présent avec incrédulité, semblant essayer de déterminer quelle serait la suite de son discours… parce que quand cela commençait comme ça, il y avait forcément une suite…
John choisit de poursuivre à voix basse, s’assurant ainsi qu’aucune oreille indiscrète ne pourrait entendre ce qu’il tenait à dire à la jeune femme…

Par peur que tu le prennes mal comme pour ménager ta susceptibilité, je ne te proposerais pas de t’héberger le temps que ta situation financière s’améliore. Je sais que cela serait mal vu, que tu t’attirerais des ennuis autant qu’à moi…

Un vague hochement de tête de Mélanie accompagna les supputations du mutant, et il poussa finalement le tupperware en direction de la jeune femme…

Je voudrais seulement que tu emportes ça… Ca sera suffisant jusque au moins après-demain vu que tu ne manges pas grand-chose ^^

Je ne peux pas…

Accepter ? Bien sûr que si, Mélanie : je te donne cette barquette de nourriture, je ne te demande rien en échange… ni argent, ni compensation… Juste de ne pas te détruire l’estomac avec tous ces cocktails que tu avales en espérant que cela coupera ta faim…

John, t’es gentil… mais si je commence à accepter n’importe quoi de la part de tout le monde, je…

Ce n’est que de la nourriture…


Le mutant savait parfaitement que, la connaissant depuis quelques mois à peine, il ne pouvait se permettre de lui donner des leçons comme s’il s’était agi de sa petite sœur ou d’une amie très proche… Mélanie observa le tupperware pendant quelques secondes, semblant saliver mentalement rien qu’à la vue de la condensation qui se formait sur les parois tant les lasagnes étaient brûlantes… Son regard se posa finalement sur John, qui lui adressa un sourire encourageant, puis de nouveau sur le tupperware. Un sourire de gosse perdue se dessina finalement sur les traits de la jeune femme…

Tu crois que je pourrais en manger un peu maintenant ?

Bien sûr ^^


Elle pouvait même tout manger si elle en avait envie, parce que John prétexterait d’avoir à nouveau faim pour commander une autre portion à emporter et la payer… Un sourire chaleureux prit position sur le visage du mutant, et son regard pétilla de satisfaction avant qu’il ne se réinstalle en face de la jeune femme, s’accoudant à la table comme le ferait un adolescent transi d’amour assis en face de sa petite-amie…

Bon appétit, alors ^^

La jeune femme scruta le visage de son interlocuteur avec intérêt, s’attardant longuement sur ses prunelles noisette qui ne lui renvoyaient que de bons sentiments… C’était même un peu comme une sorte de miroir embellisseur, dans le sens où John ne lui renvoyait pas son image de simple serveuse/prostituée occasionnelle en plein visage, mais lui procurait le sentiment d’exister comme une femme à part entière, du genre de celles que l’on respecte et que l’on traite avec égards… C’était peutètre même cela qu’elle appréciait tant chez lui en fait ; ça et les histoires extraordinaires qu’il inventait en quelques secondes, simplement pour lui remonter le moral lorsque rien d’autre ne semblait fonctionner…

Un sourire empli de reconnaissance étira les lèvres de la jeune femme avant que d’un coup de fourchette elle n’entame les lasagnes. John esquissa un sourire par anticipation, se doutant que le plat plairait à la jeune femme, et c’est avec un amusement extrême qu’il la vit fermer le poing, pouce levé vers le haut pour lui indiquer que le tout était à son goût : un léger rire échappa à John avant qu’il ne s’accoude de nouveau à la table, ignorant les murmures des clients autour d’eux…

Le repas de Mélanie s’acheva quelques minutes plus tard, mais elle empêcha toutefois John de commander autre chose qu’elle pourrait emporter. Le mutant insista légèrement, et Mélanie lui promit de se laisser inviter à manger avec lui aussi souvent qu’il le désirait, à la seule condition que lui mange également et ne se contente pas de la regarder béatement… Le mutant accepta, faisant promettre à la jeune femme de l’appeler si un jour elle était vraiment trop dans le besoin. Il se doutait malgré tout que par fierté, elle aurait recours aux solutions « fâcheuses » plutôt qu’à un coup de fil d’appel à l’aide…

Le mutant quitta donc le restaurant italien en compagnie de Mélanie, et une bourrasque de vent chaud effleura leurs visages : l’été s’installait un peu plus chaque jour, et la journée de demain serait sans doute étouffante. Raccompagnant la jeune femme à son lieu de travail comme il le faisait tout le temps – pour éviter qu’elle ne se fasse braquer, agresser ou pire encore – John emprunta cette ruelle minuscule qui tenait lieu de raccourci le plus rapide pour regagner le Coyote Ugly… ruelle qu’il avait défendu Mélanie d’emprunter seule ou simplement accompagnée d’une autre serveuse…

Avançant d’un pas égal, le mutant marchait aux côtés de la jeune femme sans se douter de ce que lui réserverait la fin de soirée…

(voilà pour le début de mon sujet d’enlèvement… ^^ En cas de besoin de précisions sur le pouvoir de John ou sur John lui-même => MP ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: un début de soirée sans prétention... [fini]   Jeu 23 Avr - 22:50

  • Ce casse, ça allait être le casse du siècle. Mais pour ça, ils ne pouvaient pas être seul, ils avaient besoin de l'aide de personne aux aptitudes bien défini, bien réelles. Ils avaient besoin de l'aide de mutants. C'est pour ça que ce soir, des hommes vêtus de noir, descendaient d'une voiture tout aussi noire. Ils avaient pour mission de ramener un mutant: John Smith. Son don pouvait être très profitable.
    Notre kidnappeur principal se nommait Jack. Il entra dans la ruelle, vêtu d'un espèce de parka noir. Il avança lentement, discrètement. Il arriva bien vite pourtant au niveau de sa proie qui était malencontreusement accompagnée.

    Il lui fallait trouver un plan B pour cette jeune femme.
    Mais s'était déjà tout trouvé. Tout en marchant, l'air tout à fait normal, il appuya sur l'oreillette qu'il avait et se mit en contact avec l'homme qui était placé sur le toit de gauche.
    Doucement, il dit:


    Endors la fille.


    Aussitôt, un tir silencieux fut opéré et une fléchette tranquillisante se planta dans le coup de la serveuse qui s'écroula au sol, endormit.
    Jack se tint sur ses gardes, feintant la surprise, il se précipita jusqu'à la jeune fille et sa proie.


    Que s'est-il passé?!


    A la limite, il se fichait de la fille. Elle ne faisait que dormir. Aussitôt Smith embarqué, il l'amènerais à son lieu de travail et l'y laisserait.
    La suite devrait vite se faire....


    [c'est court, désolé ^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Smith
Mutant de niveau 2
{ ADMINISTRATEUR }


Nombre de messages : 3225
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Greenwich Village, NY
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : diffusion de particules microscopiques, création de champ de force et explosions
Profession :
auteur/scénariste de fictions et leader du Réseau

Points de rp : 614

MessageSujet: Re: un début de soirée sans prétention... [fini]   Mer 29 Avr - 11:51

(pas grave Wink )

La différence de température entre l’intérieur du restaurant italien et l’extérieur ne s’était pas trop fait ressentir, ce qui indiquait que les beaux jours n’étaient plus si lointains. L’air charriait une délicieuse odeur de sauce tomate, continuant d’envelopper John et la jeune Mélanie sur quelques mètres… L’odeur devint ensuite indéfinissable lorsqu’ils pénétrèrent dans la petite ruelle, raccourci le plus direct vers le Coyote Ugly, mais aussi et probablement le moins sûr…

C’était pour cela que John accompagnait à chaque fois la jeune femme jusqu’à son lieu de travail, de manière à être certain que personne ne la suivrait avec de mauvaises intentions, et donc qu’il ne lui arriverait rien de fâcheux : même si son gabarit n’était pas vraiment celui d’un boxeur ou d’un athlète de haut niveau, la seule présence de John aux côtés de la jeune femme suffisait à décourager les moins téméraires de tenter quoi que ce soit sur la serveuse…

Ce soir là comme à peu près à chaque fois qu’il traversait cette ruelle minuscule, le cœur du mutant se serra dans sa poitrine lorsqu’il remarqua que quelqu’un arrivait en face. Mélanie, elle, était confiante et rassurée par la présence de John, mais ce dernier étant de nature assez froussarde, il ne pouvait s’empêcher à chaque traversée de redouter de croiser un individu malfaisant qui aurait raison de ses maigres moyens de défense… L’homme qui s’avançait vers eux était vêtu d’un blouson noir, marchait vite et de manière assez discrète ; sans doute souhaitait-il se faire aussi petit que John à ce moment précis, histoire de ne pas trop attirer l’attention sur lui pour passer inaperçu aux yeux d’éventuels voyous…

L’homme finit par arriver suffisamment près pour que John puisse apercevoir son visage, et Mélanie s’écroula soudainement, appelant John à son secours de manière assez fébrile : le mutant attrapa l’un de ses bras et fit de son mieux pour la retenir, alors que l’inconnu faisait de même, interrogeant John sur ce qui avait entraîné l’évanouissement de la jeune femme… La panique pu sans aucun doute se lire dans les prunelles du mutant lorsqu’il leva les yeux pour fixer l’homme à la parka noire…

Je… je n’en sais rien, elle s’est effondrée comme ça, et…

Sa main avait assez naturellement glissée jusqu’au-dessous de la mâchoire de la jeune femme pour prendre son pouls, et John pu constater assez facilement que Mélanie était certes inconsciente, mais que son cœur battait sereinement, et que son souffle était régulier… Ses doigts rencontrèrent néanmoins un élément étranger planté dans la peau laiteuse de la jeune serveuse, et c’est avec une discrétion peu commune que le mutant fit disparaître la fléchette dans la paume de l’une de ses mains, projetant d’y jeter un œil au plus vite, lorsque Mélanie aurait repris conscience…

Elle respire toujours et son rythme cardiaque est normal, mais il faudrait l’examiner de manière plus approfondie… Vous connaissez peut-être un médecin qui consulte encore à cette heure-ci ?

Lui-même l’avait été, mais il ne lui restait pas même le moindre petit souvenir de cette période. Il y avait certes quelques réflexes qui revenaient de temps à autre, aux moments les moins opportuns, mais pour l’heure hormis le réflexe banal de la prise de pouls, John ne pouvait rien faire de plus, et cela avait de quoi le frustrer…

Un bruit métallique en provenance de l’extrémité de la ruelle incita John à délaisser l’inconnu du regard, et il fut soulagé de n’apercevoir qu’un chat trop peu discret qui s’enfuyait après avoir fait chuter le couvercle d’une poubelle sur laquelle il avait voulu sauter…

Sale bête !

John baissa ensuite machinalement les yeux sur ce qu’il dissimulait dans sa main, et ses yeux s’écarquillèrent de surprise lorsqu’il distingua malgré la pénombre une petite fléchette hypodermique…

Qu’est-ce que c’est que… ?

Sa main se referma son l’objet de son étonnement, tandis que son regard se fit accusateur et fut orienté vers les deux bâtiments qui bordaient la ruelle, avant que John ne fixe de nouveau l’homme qui lui faisait face, laissant quelques particules (encore microscopiques à ce stade de création) lui échapper… Il y avait quelque chose de pas net dans cette scène et c’était certain à présent ; mieux valait mettre Mélanie à l’abri en attendant de trouver un médecin…

John ceintura la jeune femme et se releva sans prévenir, passant le corps frêle de son amie sur son épaule…

Je l’emmène à l’hôpital, cela vaut mieux…

Même s’il n’avait pas l’air responsable de l’état de la jeune femme, il valait sans doute mieux ne pas tourner le dos tout de suite à cet homme… mais alors comment sortir de cette ruelle ?
Le stress aidant, la luminosité commença à augmenter très légèrement dans la ruelle, signe indiquant que les particules produites par le mutant ne tarderaient plus à devenir visibles… Le mutant ayant toujours pris soin de ne pas utiliser à pleine puissance son pouvoir en public, l’homme en noir mettrait quelques secondes supplémentaires à identifier l’origine de cette « illumination »…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Evans
Mutant de niveau 2

Nombre de messages : 611
Date d'inscription : 10/08/2007
Localisation : Les petits bateaux... ^^
Clan : Damnés
Age du personnage : 31 ans
Pouvoirs : Contrôle de la lumière, création d'illusion
Profession : Tueur à gage.
Points de rp : 392

MessageSujet: Re: un début de soirée sans prétention... [fini]   Lun 4 Mai - 14:37

  • Jack écouta silencieusement Smith parler, il fit un non de la tête quand il lui demanda s'il connaissait un médecin qui consultait..
    Sa cible semblait assez.. Peureuse. Il sursauta quand un chat rata un atterrissage dans un coin de la ruelle. C'était relativement comique.
    Mais ça l'était moins quand on considérait son don. John sembla se presser et ceintura son amie pour l'amener à l'hôpital. La luminosité avait insensiblement accrut dans la ruelle et Jack venait de s'en rendre compte. Il alla vers Smith et dit:


    Je vais vous accompagner..


    Jack se tint un instant à gauche de John, calme mais montrant une certaine anxiété..
    Le plan était à la base de tirer Smith comme un petit lapin avec les fléchettes. Mais la présence de la serveuse avait faussé ce plan, et maintenant il était stressé et son pouvoir s'activait. Tirer serais trop dangereux, la fléchette pourrait être repoussée. Il ne pouvait se permettre qu'un essai.
    Jack mis silencieusement ses mains dans ses poches et y saisi une miéi-flechette. Il n'avait droit lui même qu'a un seul essai.

    En un mouvement simple, rapide et discret, Jack planta la mini-flechette dans le cou de Smith. Se dépêchant de passer devant, il rattrapa avec difficulté les deux corps qui tombaient au sol et amortis leur chutes.
    Jack sortit son portable et tapa une série de chiffres, appela puis raccrocha. La voiture noire arriva dans la ruelle. Il hissa Smith dedans, les deux tireurs étaient descendu et avaient prit place à l'intérieur. Ceinturant lui même la serveuse, il hésita à la ramener puis marcha rapidement jusqu'au Coyote Ugly. Il l'installa sur un banc très proche, assez visible pour que le videur se rende instantanément compte de la présence de la serveuse endormis, puis il revint à la voiture.

    Jack attrapa un calepin ou était écrit plusieurs noms, comme une liste. Il barra l'un d'eux et dit:


    On a Smith, bon travail les gars, on rentre.
    Ne le laissez surtout pas se réveiller sinon on est sur de le perdre.


    La voiture démarra et repartit sur la route....

    (Fini ^^ Désolé si jdevais faire durer :S)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Smith
Mutant de niveau 2
{ ADMINISTRATEUR }


Nombre de messages : 3225
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : Greenwich Village, NY
Clan : réseau d'aide aux mutants
Age du personnage : 27 ans
Pouvoirs : diffusion de particules microscopiques, création de champ de force et explosions
Profession :
auteur/scénariste de fictions et leader du Réseau

Points de rp : 614

MessageSujet: Re: un début de soirée sans prétention... [fini]   Mar 12 Mai - 19:57

(je clôture aussi, en attendant que tu m'emmènes ailleurs Wink )

L’homme qui lui faisait face n’avait pas l’air de savoir si un médecin était de garde dans le quartier ce soir, et John baissa les yeux sur la jeune Mélanie, qui demeurait inconsciente depuis de longues minutes… La ceinturant finalement, le mutant décida qu’il était temps de vider les lieux et de se mettre en quête d’un médecin, parce que si la jeune femme avait fait un malaise un truc du genre, sa vie était peut-être en danger… mieux valait se dépêcher, donc…

L’inconnu proposa à John de l’accompagner… une bonne chose, si on considérait qu’il avait pratiquement peur de son ombre…

Euh… merci !

Naïf ? Sans aucun doute, mais mieux valait sans doute faire un bout de chemin avec cet homme assez impressionnant, comme ça aucun voyou n’essaierait de l’attaquer au détour d’une ruelle sombre… ou alors, il serait particulièrement inconscient d’oser s’en prendre à un homme avec la carrure de cet inconnu…

En quelques secondes cependant, l’optimisme du mutant s’évanouit en quelques secondes lorsqu’il sentit quelque chose le piquer à l’arrière de la nuque. A peine le temps de déposer Mélanie au sol que son regard s’embuait et que ses jambes s’engourdissaient... La sensation gagna peu à peu et avec une rapidité inquiétante le reste de son corps, et John recula de quelques pas pour éviter l’inconnu qui s’était préparé à le rattraper…

Mais qu’est-ce que vous… ?

Reculant encore d’un pas avant de s’effondrer à genoux à côté d’une poubelle, John trouva néanmoins suffisamment de forces pour former son champ de force l’englobant lui et la poubelle avec laquelle il se retenait de tomber… Le champ de force luit d’une lumière moyenne, avant de se tamiser doucement, puis de disparaître complètement peu avant que John ne perde connaissance…

Si ça, c’était pas un début de soirée de m*rde…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: un début de soirée sans prétention... [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

un début de soirée sans prétention... [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Hell's Kitchen :: Hotel / Restaurant-