Partagez | 
 

 Looking for... Inspiration [Lexa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Looking for... Inspiration [Lexa]   Ven 1 Aoû - 12:52

C'est souvent comme ça que l'on commence, un appareil en main, on parcourt le monde en se demandant si l'on sera un jour capable de le stopper net, on le voit sous un œil différent, mais on ne peut réellement le capturer. Voir le monde, s'y intégrer d'une façon ou d'une autre, alors que la nature a tout fait pour vous en éloigner... Un pouvoir qui paraît simple mais fait de vous un ennemi potentiel, des cicatrices qui vous en détachent encore un peu plus chaque jour, à mesure que vous tentez de vous apprivoiser, au rythme de ceux qui veulent les ignorer.
On ne laisse que très peu de chance aux personnes telles que Aiden. On leur fait vite comprendre que malgré un talent indéniable le monde ne pourra occulter cette « chose » qui zèbre son visage. Alors on en oublie les clichés pris, on en oublie la beauté d'un monde photographié avec le cœur et l'esprit de celui qui n'a pas d'autre choix que d'ouvrir grand l'œil qui lui reste encore, et ne peut faire confiance qu'à sa mémoire lorsque vient le temps de le clore.
Il n'a pas la même perception que nous et n'en voit que la beauté ou du moins la recherche avec acharnement à défaut de la trouver...

Et puis il y a le moment où votre route croise celle de la personne qui peut tout changer...
Des années passées à faire ses preuves, et finalement une chance donnée : une exposition. Deux mois « seulement » pour faire ce qu'il veut et prouver son talent.
Et c'est avec cette envie qu' Aiden avait arpenté les rues de New-York jusqu'à Hell's Kitchen, où les portes d'un endroit plutôt étrange furent poussées.
Un accord passé avec le propriétaire : chacune des filles pourra être prise en photo, mais elles et elles seules pourraient donner leur accord et décider si oui ou non elles veulent voir ce qui a été fait exposé sur les murs blancs d'une galerie, à la vue de tous...
Alors Aiden avait passé trois soirées, se faisant aussi discret que possible, à photographié ces femmes qui évoluaient, dansaient, ou riaient au milieu de ces hommes sans nom, sans âme.
Aiden prenait il seulement la peine de les voir ? Certainement, sans aucun doute même, il n'est pas de ceux qui font de la photo parce qu'il est « branché » de le faire.
Il est plus aisé de dire qu'il fait parti de ceux qui volent une partie de l'âme de l'être mis sur papier glacé...

Il voit au-delà de ce qu'un œil artificiel , comme un objectif, ou humain pouvait regarder, et c'est probablement pour cette raison que ses clichés étaient si différents, si uniques aussi...

Au terme de ces trois jours, Aiden était revenu une fin d'après midi, tandis que Benny avait rassemblé « ses filles » une heure avant l'ouverture, sans pour autant leur donner la moindre explication sur cette soudaine réunion.
Le mutant entra sans un mot à l'heure prévue, peu habitué à voir soudainement tant de regard vers lui. Il avançait les mains dans les poches, sans sac maintenu tant bien que mal sur son épaule. Quelques murmures lui parvenaient sans qu'il ne puisse les déchiffrer réellement.
Mais la force de l'habitude aidant il n'y faisait même plus attention...
Benny vint alors à sa rencontre lui serrant la main avant de revenir vers ses employées.

Mesdemoiselles, je vais vous demander de vous tenir, ne serait-ce que deux minutes, tranquilles. Je sais que pour certaines c'est beaucoup demander mais bon...

Un léger sourire fut esquisser par Aiden qui balayait la pièce des yeux cherchant apparemment quelque chose... Ou quelqu'un

Grincheuse tu t'arrêtes toi aussi deux secondes, ça te concerne

Le mutant posa alors son attention sur la jeune femme interpelée, se tassant légèrement sur lui même. Une attitude adoptée en public et d'autant plus lorsqu'il savait l'attention ainsi fixée sur lui, attendant le moindre de ses mots, le moindre de ses actes...

Le jeune homme que vous voyez ici chères Coyotes n'est pas là pour un numéro spécial, bien au contraire...
Aiden est photographe et...
Et je vais lui laisser l'occasion de s'expliquer.


Le mutant lui adressa alors un regard étrange, mélange de mutisme et d'angoisse trop souvent présente.
Néanmoins il ne pu y couper, et c'est après avoir inspiré profondément, regardé chacune des jeune femme qu'il commença, presque à mi-voix.

On me laisse l'opportunité de prouver ma valeur en tant qu' artiste.
Le but que je cherche à atteindre est de focaliser l'attention sur un détail, une personne, que l'on aurait arraché à son contexte, à son milieu.
Benny m'a laissé prendre des photos de vous, à votre insu. Certaines d'entre vous m'ont remarqué, ce qui je dois le reconnaître est fort regrettable, mais bon...

Maintenant je vais vous laisser le choix. Vous avez chacune 5 clichés, que je considère comme étant les plus finis les plus accomplis ou justes, au choix.
À vous de me dire si vous voulez faire partie de cette exposition et si oui par quelle photo, je n'en garde une vue votre nombre, j'aurai aimé plus mais je crains que la galerie ne soit pas assez grande.


Une pochette fut donner à Benny qui les distribua avant de revenir vers Aiden l'air perplexe et légèrement soucieux.
Un murmure s'échappa alors que déjà les demoiselles s'agitaient clichés en main

Aiden mon grand j'ai deux soucis.

Lesquels ?

Déjà deux danseuses ne sont pas là

Je vous laisse les leur remettre, vous me ferez parvenir le choix final et leur direz de garder les restantes

OK ça, ça me va.
Par contre dans ta soif de photos tu sembles avoir oublié quelqu'un...


Vraiment ?

La petite qui s'entraine là-bas, Lexa elle n'a rien eu

Lexa c'est ça ?

Oui...


Aiden s'échappa alors, prenant appui plutôt lestement sur le bord de la scène pour rejoindre la jeune femme. Une main attrapa alors sa cheville le stoppant net...

Aiden dis, les autres je peux les garder ? Les mettre dans un book par exemple ?

Tu en fais ce que tu veux, elles n'ont aucun intérêt pour moi vu le temps que tu as passé à poser...


Un regard presque assassin lui fut adresser et le mutant reprit sa marche, se plaçant sur le chemin de la Coyote.

Lexa est-ce que tu as un instant ? Je voudrais te montrer quelque chose... Mais pour ça j'ai besoin de te parler à toi et à toi seule

Aucune obligation dans le son de a voix, aucune réelle angoisse non plus, puisque la faible luminosité de la scène semblait le maintenir à l'abri, en sécurité tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Ven 1 Aoû - 21:43

Pas envie de parler, de voir du monde… peutètre même que Lexa avait simplement envie qu’on lui foute la paix aujourd’hui parce qu’elle avait soudainement bien trop de choses à gérer pour son jeune âge… Si on prenait les choses depuis le début, il y avait cette impression d’être suivie de temps à autre lorsqu’elle se trouvait dans la rue… Parano ? peutètre bien, même si dans le fond lorsque l’on savait que Lexa était sortie avec un truand appartenant à la mafia russe, une filature perpétuelle était plus que possible, ne serait-ce que pour la forcer à redevenir le monstre docile que ce taré affectionnait tant…
Ensuite, il y avait ce frère dont elle ne savait que très peu de choses en fait… enfin mis à part le fait que c’était pour ce sale gosse que Paul l’avait abandonnée elle et foutue dans un orphelinat à la mort de sa mère… Une famille formidable sur bien des plans, et donc une famille à laquelle Lexa se faisait une joie de ne PAS appartenir… Seul point positif ; cette moitié d’âme qui semblait la considérer comme une petite sœur sur laquelle il se devait de veiller, quitte à la faire enrager au passage. Lui au moins, il ne la prenait pas à rebrousse-poil…
Et enfin, il y avait toujours ces perpétuels problèmes financiers qui avaient mené Lexa a devenir strip-teaseuse dans un bar pas spécialement recommandable, juste parce qu’on la payait suffisamment pour ne pas qu’elle dorme dans la rue sous un carton et entre deux poubelles dégue*lasses…

Bref, tout ça pour dire que malgré l’heure qu’il était (17 heures et des patates), Lexa était toujours d’humeur aussi massacrante que lorsqu’elle s’était levée aux alentours de 15 heures… Peutètre que Roxy aurait pu en bonne amie/colocataire lui redonner un semblant de sourire, mais Lexa l’avait tout simplement laissée dormir, lui octroyant un soir de congé en se basant sur ses observations : ayant trouvé la mutante bien trop épuisée ces derniers temps, mieux valait qu’au lieu de sa casser la gue*le du bar elle se fasse remplacer se soir et revienne en forme demain…

Arrivée un peu avant l’heure que Benny avait fixée pour leur parler d’un sujet dont personne ne savait rien, Lexa s’était présentée devant une barre pour s’entraîner un peu, répétant méthodiquement un mouvement qui à la base n’avait servi qu’à l’empêcher de se vautrer en plein numéro, mais qui avait tellement plu que Lexa s’était mise à l’exécuter de temps à autre… Commençant par tourner autour de la barre avec une lenteur déconcertante, Lexa s’acharnait à trouver une transition logique entre les quelques pas tranquilles exécutés et une figure assez compliquée exécutée en hauteur… Son attention fut attirée lorsque un homme vêtu de noir entra et se dirigea vers Benny, avant que tous deux ne fassent se rassembler les employées du Coyote… Benny expliqua que cet inconnu ne venait pas pour un « numéro spécial » - et à ce moment précis des murmures de déceptions se firent entendre jusqu’à la barre où était toujours accrochée Lexa, la tête en bas… encore un petit essai, juste pour voir de combien de temps au maximum elle disposerait accrochée dans cette position avant que la tête ne commence à lui tourner et qu’elle ne tombe…

La mutante écouta vaguement ce qui pouvait se dire, quasiment sûre que vu son allure et sa façon d’être, rien chez elle n’avait pu intéresser ce photographe… Et puis finalement, la voix de Benny assorti du traditionnel « Grincheuse » se fit entendre plus clairement, et Lexa enroula sa jambe droite autour de la barre de manière plus efficace avant de lâcher ses mains pour re-basculer dans le sens normal et s’avancer vers le bord de la scène simplement vêtue d’un micro-cycliste noir et d’un caraco gris un peu passé… une tenue d’entraînement qui lui valut les ricanements de Delinda, qui n’avait jamais été dans le besoin étant donné que son père était pété de blé…

Un jour où l’autre, j’lui f’rais sauter quelques dents à c‘te c*nne… ><

Esquissant un léger sourire, Lexa s’installa au bord de la scène et laissa ses jambes pendre dans le vide, écoutant attentivement ce que ce Aiden pouvait avoir à dire… Son projet fit hausser un sourcil à Lexa, mais la mutante s’abstint de tout commentaire parce que déjà elle ne supportait plus de se trouver aussi proche des autres danseuses, bien mieux éduquées et mieux foutues qu’elle…
Benny se vit ensuite remettre une pochette contenant les photos des employées, et Lexa attendit sagement, préférant s’assurer de manière définitive qu’elle n’aurait encore une fois rien… et elle ne tarda pas à voir Benny achever sa distribution et retourner vers Aiden, alors que Lexa se relevait et s’installait au sol de manière un peu brusque en position de grand-écart…

Oui, Lexa était déçue et boudait dans son coin… quoi de plus normal dans le fond, surtout si on considérait le fait que ce photographe avait dit avoir pris toutes les employées en photo… ça voulait dire quoi ? qu’elle n’avait pas sa place au sein des filles qui travaillaient là et que ça se voyait ?

Le photographe s’avança finalement jusqu’à la scène alors que Lexa se plaquait en avant, conservant ses jambes dans la position précédente de manière à étirer les muscles de ses jambes et de son dos dans la foulée… Delinda lui tomba dessus une nouvelle fois, semblant être convaincue d’être la reine de la séance, mais Aiden la remit vite fait à sa place, lui disant même de garder toutes les photos dans la mesure où à ses yeux elles ne valaient rien… Lexa le vit monter sur scène et il ne tarda pas à lui demander si elle avait un peu de temps à lui consacrer, parce qu’il tenait à lui montrer quelque chose en privé…
Le cerveau de la petite russe se mit à carburer à une vitesse folle, passant en revue toutes les règles qu’avait pu rabâcher Benny lorsqu’elle avait été embauchée… « pas d’extras, ou alors pas dans l’enceinte du bar », « on ne sert pas d’eau aux clients », « on pète une bouteille sur la tête des types qui tripotent les serveuses/danseuse »… ah oui, et parmi elles il y en avait une autre plus directement liée à la situation présente…

Les « trucs » qu’on montre aux serveuses en privé sont interdits ici, alors faudra qu’tu attendes la fin d’mon service… Mais j’te préviens, j’suis pas donnée…

Peutètre que le genre « pénible et insolente » lui donnait des ailes ; les goûts et les couleurs, ça se discutait pas après tout… mais dans tous les cas, hors de question de brader sa prestation…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Sam 2 Aoû - 11:53

Quelques clichés distribués aux demoiselles présentent et voila Aiden qui déjà se faisait sermoner par Benny >< Il semblait avoir oublier une jeune femme qui, l'air plutôt déçue sans en avoir l'air, préféra repartir dans un grand écart pour ensuite s'étirer plutôt que d'attendre bêtement de savoir si il y avait eu erreur et ainsi risquer de voir cette pimbêche de Delinda s'en prendre encore à elle de façon sournoise...
Aiden pris alors la direction de la scène arrêté en court de route par cette Coyote qui se croyait superieure aux autres mais qui n'avait pas sa place là et le faisait par pur caprice...
Une fois ses envies de grandeur remises en place le photographe rejoignit Lexa se plaçant à sa hauteur en lui demandant si elle pouvait lui accorder quelques instants en privé....

La réaction de la jeune femme le laissa dans un état un peu indescritptible bouche bée et l'œil rond avant qu'il ne comprenne que vu l'endroit sa phrase avait pu porter à confusion...
Il esquissa un signe de main négatif avant de se décider à parler, l'air un peu mal à l'aise parce qu'il n'avait pas l'habitude d'être ainsi pris au dépourvu, ni de déclencher des quiproquo aussi énormes...
Depuis quand donnait il l'image d'être un pervers de ce genre qui attedait de trouver une proie seule et se jouait d'elle pour avoir ses faveurs Oo, hors de question de laisser cette image et encore moins qu'elle le croit... Bon d'accord ce n'était pas les bons mots au bon endroit mais quand même, de là à imaginer que... Hors de question qu'elle le croit...

Non, euh je crois qu'il y a... Je...Je ne parlais pas de ça... Surtout pas... Pas que tu n'es pas... Mais euh... Franchement je suis vraiment pas là pour ça...

Penser à respirer un grand coup histoire de calmer les nerfs, ce genre de remarques sans détours n'étaient vraiment pas de celles qui le mettaient à l'aise, et reprendre un minimum de contenance n'était pas des plus évident surtout à cet instant...

Quoiqu'il en soit ce n'est vraiment pas pour ça que je viens te parler, mais si tu ne veux pas t'attirer les foudres de la princesse, sincèrement il vaut mieux que je te montre tes clichés à part... Quand je disais en « privé » je pensais plus au bar là-bas, après si tu veux ton enveloppe je te l'apporte mais honnêtement ce n'est pas la meilleure solution...

Aiden se releva alors, glissant ses mains dans les poches de son jean prouvant qu'il lui laissait le choix. Inutile qu'elle se braque, inutile que des éclats de voix se fassent entendre... Le but d'Aiden était au-delà de tout ça au final..
Delinda revint une nouvelle fois à la charge cliché en main, et tira sur le tissu pour attirer l'attention du mutant...

Ça y est Aiden j'ai choisi le cliché...^^

Je crois que tu n'as pas comrpis, les clichés tu en fais ce que tu veux, personellement ils ne m'apporteront et dénatureront l'exposition, donc tu peux le garder lui aussi...


La jeune femme ouvrit des yeux ronds avant de partir en claquant des talons comme une enfant gâtée qui n'avait pas eu son cadeau...

Tu crois qu'elle va aller pleurer à son papa la princesse ? ^^

Un léger sourire pour dédramatiser un peu tout ce sac de nœud, et c'est en silence qu'il attendit la réaction de Lexa et de savoir si oui ou non elle voulait voir ces clichés dont il parlait et faisait tant de mystères...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Sam 2 Aoû - 21:06

Maintenant toujours sa position de grand-écart qui aurait pu paraître plus qu’inconfortable à tout humain normalement constitué et malheureusement pas suffisamment entraîné, Lexa s’était accoudée à la scène dans une contorsion encore pire que la précédente de manière à conserver Aiden dans son champ de vision… Le photographe avait demander à lui « montrer un truc en privé », et méfiante comme pas deux, Lexa s’était de suite imaginée que cette phrase avait une signification des plus tordues… bah oui, on s’efforçait d’être un minimum précis lorsqu’on parlait à une strip-teaseuse dans un endroit comme celui-ci…

Remettant cette mystérieuse exposition de « trucs » à la fin de son service, Lexa fut assez surprise de la réaction de son interlocuteur qui parut comme soufflé par ses paroles… Un sourire assez sardonique étira les lèvres de la mutante avant qu’elle ne reprenne la parole, repliant ses jambes sous elle pour simplement rester assise sur la scène…

Bah ouais, imagine un peu si tout l’monde demandait à montrer son truc en privé aux employées, Benny aurait plus qu’à fermer boutique !

Observant de manière plus attentive le seul œil visible de son interlocuteur et sa bouche bée au point que ça en devenait plutôt amusant, Lexa finit par hausser les épaules, ne comprenant pas vraiment ce qui pouvait le mettre dans un état pareil…
Renonçant à comprendre dans un premier temps, la mutante perçut le signe négatif de la main que lui adressa Aiden avant de se mettre à bafouiller, l’air un peu mal à l’aise… Le regard de la mutante atteint ensuite des sommets lorsqu’il donna plus que probablement l’impression d’être sur le point de tuer le photographe sur place à cause de ce qu’il venait de dire…

Pas ton QUOI ?

Là, il avait intérêt à répondre sans chercher à contourner la difficulté, parce que Lexa était toujours capable de tuer à mains nues, conformément à l’entraînement qu’elle avait reçu… bon, peutètre pas le tuer, mais au moins lui péter deux trois dents pour l’inciter à réfléchir davantage la prochaine fois…
Aiden conclut qu’il n’était pas vraiment venu là pour ce à quoi Lexa pensait, et le visage de la mutante se décrispa légèrement, laissant de nouveau place à cette méfiance empreinte d’insolence qu’elle laissait apercevoir au monde entier…

Se retenant de lui demander de manière abrupte pourquoi il se trouvait devant elle, Lexa préféra – pour une fois – laisser à son interlocuteur le loisir de s’exprimer… au pire, elle s’énerverait après si besoin était ^^
Aiden expliqua une nouvelle fois qu’il ne tenait pas à lui parler pour ce qu’elle avait sous-entendu, précisant assez rapidement qu’il préférait lui montrer ses photos à part pour ne pas que Delinda se mette sur son dos… Apparemment très observateur, il avait remarqué qu’entre ces deux-là, ce n’était pas l’amour fou… Lexa haussa un sourcil l’espace de quelques micro-secondes avant qu’un sourire un peu inédit n’étire ses lèvres de manière assez fugace, pour finalement laisser place à cet air neutre qui lui collait à la peau…

Tu as aussi pris des photos de moi ?

La nouvelle venait d’emballer son petit cœur : alors qu’elle avait ruminé en pensant avoir été une fois de plus exclue d’un groupe, Aiden lui expliquait qu’il avait des photos d’elle aussi, mais qu’il souhaitait simplement lui éviter de se retrouver avec une chieuse à dos… chieuse qui justement venait d’agripper le bas de son jean au moment où le photographe était monté sur scène pour rejoindre Lexa… Aiden la rembarra sans prendre de pincettes et un sourire un peu moqueur étira cette fois les lèvres de la mutante, qui jubilait presque en apercevant l’air déconfit de Delinda… La danseuse-milliardaire tourna ses talons et s’éloigna bruyamment, semblant pour le coup franchement dégoutée de ne pas avoir tiré son épingle du jeu…

Va pour le bar… mais j’avoue que j’aurais payé cher pour que tu la fasses enrager une seconde fois de cette façon…

Pensant ne pas avoir joué un rôle très important dans la vexation de Delinda, Lexa préférait considérer que la gloire en revenait à Aiden… et puis d’abord, pour la faire enrager, il suffirait juste de lui renverser une tequila sur son sac Louis Vuitton… Rancunière Lexa ? si peu, mais mieux valait éviter de se moquer d’elle…
Aiden finit par demander à la jeune russe si elle pensait que la princesse irait se plaindre à son père, et Lexa haussa les épaules avec un léger sourire…

Honnêtement, j’en ai pas grand-chose à carrer… mais j’me ferais une joie de lui rappeler c’t épisode mémorab’ demain soir quand elle s’repointera pour taffer…

Aiden se releva et Lexa ne tarda pas à faire de même, attrapant la manche du pull à col roulé du photographe pour l’entrainer dans les coulisses parce que finalement, le bar ne la tentait plus vraiment...

Le bar, j’le vois tous les soirs… alors là on s’ra bien mieux…

Empruntant une enfilade de pièces tout en tirant Aiden derrière elle, Lexa finit par pénétrer dans une salle ordinairement réservée aux « effeuillages privés » ou aux clients peu recommandables qui souhaitaient faire connaissances avec des danseuses qui ne l’étaient pas davantage… Refermant la porte derrière elle, la jeune fille s’adossa contre l’un des murs rouge de la pièce et posa de nouveau son regard bleu-gris sur le photographe, attendant qu’il approche et lui montre enfin ce qu’il avait réussi à tirer d’elle…

J’peux juste t’poser une question ?

Trop curieuse la petite ; à croire que c’était un défaut qui se transmettait à tous les enfants de la famille Scox…

Pourquoi les photos d’lautre pimbêche valent rien ?

Juste pour savoir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Sam 2 Aoû - 22:16

Autant dire qu'elle avait de la répartie pour deux, laissant littéralement Aiden sur le carreau lorsqu'elle parla de prestation... Lui ? Venir là pour de tels services il y avait quelque chose d'un peu Oo surprenant dirons nous, inutile de dire que le fait de savoir que quelqu'un ait pu s'imaginer ça le mettait franchement mal à l'aise... Elle esquissa même un sourire avant de s'assoire expliquant les raison qui la forçait à repousser sa proposition au soir...
Alors là il ne savait vraiement plus où se mettre , et c'est presque compulsivement qu'il agita sa main pour qu'elle stop au plus vite son discours... Il ne pu logiquement vu son état, se mettre à bafouiller, et là le ton monta d'un coup lorsqu'il ne fini pas sa phrase la concernant...

Pas ton quoi quoi ? Nan pas que tu n'est pas mignonne, mais je suis pas là pour ça raaaa ><

Plus il essayait de se faire comprendre et plus il s'emportait l'horreur et souvent il ne se faisait plus comprendre au bout de 2 minutes, mais là avec elle ça avait pris 30 secondes pas plus ><
Il insira alors un grand coup cherchant à rassembles ses idées pour qu'elle comprenne qu'il n'attendait rien, qu'il voulait juste lui montrer ses clichés, à l'abri notamment de Delinda et de sa jalousie maladive et évidente pour un observateur comme lui...
Son sourire figace rassura le mutant, qui acquiesça lorsqu'elle demanda confirmation, l'air étonnée qu'on l'est prise en photo...

Bien sûr que je t'ai prise, j'ai dis avoir pris les employées et tu en fais partie non ? ^^

Delinda tira alors sur son jean comme une gosse et Aiden ne lui accorda que deux secondes de son temps... Souhaitant dédramatiser Aiden ne pu que constater à quel point ces deux femmes ne pouvaient se detester puisque Lexa expliquait vouloir lui rappeler ce passage le lendemain ou parce qu'elle adorait le voir la rembarrer à chaque fois qu'elle s'approcher et lui parlait...
Au moins elel avait accepté sa proposition et Aiden se releva prêt à lui montrer ce qu'il tenait entre ses mains... Mais Lexa en décida autrement et l'entraina bien vite dans les coulisses, arpenta les couloirs en le tirant alors que lui se demandait presque avec angoisse où il allait attérir, et plus la destination s'approchait et moins il sentait que cette pièce allait lui plaire....
Et ce fut en effet le cas, Aiden retrouva son air gêné se décidant à s'assoire en la laissant fermer la porte derrière eux...

Lexa lui demanda alors pourquoi il concidérait que les photos de Delinda ne valaient rien... Aiden sorti alors avec application les photos de la pochette en tendant une première à Lexa...

Ça c'est Delinda...

Etonnant de voir comme ce sujet retenait son attention et l'empêchait de bafouiller comme un débutant, mais lui redonnait une aura un peu étrange, celle de l'artiste en quête d'une chose inqualifiable et indéfinissable...

Regarde vasy et dis moi si tu penses qu'elle rend "justice" à cet endroit... Si elle le représente, si c'est cete image là que vous véhiculez ?

Maintenant regarde...


Là il lui tendit ses clichés doucement, avec courtoisie, sans la brusquer non plus, qu'elle se rende compte par elle même...
Aiden baissa alors les yeux, avant de s'accouder à son genou, adressant un très léger sourire à Lexa...

Personnellement j'appelle ça une beauté naturelle... Tu n'as pas besoin de poser pour que l'on te remarque, tu n'as pas besoin de quoique soit pour attirer l'attention, c'est comme si on prenait un instantané de la pièce et que comme par magie tu apparaissais dessus... Elle elle surjoue, son âme est presque corrompue par l'argent qu'elle brasse... Toi tu as quelque chose de plus, tu a vécu et vis encore... Tu es magnifique Lexa tout simplement, elle est là la différence entre vous deux... Voila pourquoi elle ne m'interesse pas et pourquoi j'ai besoin de toi pour cette exposition...

Le silence s'installa le temps qu'elle regarde la presque vingtaine de photos faites d'elle, aucune ne se ressemblait, toute la mettait en valeur à leur manière, loin très loin du cliché sans saveur de Delinda...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Dim 3 Aoû - 21:45

A ce moment précis, Lexa aurait bien lâché sa paie contre la possibilité de jeter un œil à ce que se tramait dans l’esprit de son interlocuteur… Une phrase inachevée qui avait laissé Lexa un peu (beaucoup ?) sur la défensive, même si ce n’était pas encore au point de sauter directement à la gorge d’Aiden… sa présence n’était pas déplaisante et il n’avait pour le moment rien dit de déplacé ; enfin bon, rien n’empêchait Lexa de vérifier qu’elle avait mal compris ce qu’il avait commencé à dire… peutètre était-ce simplement parce qu’elle n’était pas son genre qu’il n’était pas intéressé par lui « montrer son truc » en privé…

Aiden finit par comprendre ce qui avait pu gêner la jeune femme à ce point dans son discours, et lorsqu’il mit enfin le doigt dessus, il répéta une nouvelle fois qu’il n’était vraiment pas là pour ce qu’elle avait d’abord pensé, même s’il avoua par un retournement de phrase assez habile qu’il la trouvait mignonne… Une information bonne à prendre, quoiqu’un peu étonnante si on considérait le nombre de filles bien plus belles que la jeune russe qui travaillaient ici…
D’ailleurs c’était peutètre ça qui rendait son discours difficile à avaler…

Le photographe sembla ensuite avoir remarqué le sourire qui avait étiré les lèvres de la mutante, et il se détendit légèrement, précisant ensuite que bien entendu il l’avait prise elle aussi parce qu’elle était employée du Coyote… Lexa marmonna de manière un peu enfantine, l’air soulagée mais toujours aussi peu convaincue du résultat que cela pourrait donner…

Ouais, j’taffe ici aussi… mais ya d’aut’ employées bien plus agréab’ à r’garder qui mérit’raient davantage d’êt’ prises en photo…

Ayant toujours joué les garçons manqués et caché sa féminité pour survivre et empêcher les hommes de lui faire du mal, Lexa se voyait toujours comme cette militaire brute de décoffrage au crane rasé qui se bastonnait généreusement avec les hommes dans les douches – mixtes - de la caserne… Bien loin de la petite blonde qu’elle était devenue, attirant le regard des hommes une fois la lumière tamisée et quelques vêtements abandonnés au sol…

Peu après l’irruption de Delinda et son narcissisme incroyable, Lexa entraîna Aiden derrière elle jusqu’à une pièce à la réputation particulière sans réellement se soucier de ce qui pourrait être dit sur la raison pour laquelle elle s’enfermerait dans cette pièce avec le photographe… les ragots lui avaient fait énormément de mal étant jeune mais à présent c’était une toute autre chose et c’était à peine si la petite russe y prêtait attention… S’adossant contre l’un des murs peints en rouge vif, Lexa demanda de manière assez directe pourquoi les photos de Delinda ne valaient rien alors que justement, Lexa la trouvait bien plus belle et gracieuse qu’elle… bien plus pét*sse aussi, mais ça n’entrait probablement pas dans les critères de sélection (ptdrr).
Aiden s’installa sur le canapé qui avait vu défiler des générations de porcs et de danseuses en quête d’un petit supplément, et Lexa remarqua son air mal à l’aise de manière assez rapide : un sourire légèrement amusé lui fut adressé, et elle reprit la parole tandis qu’Aiden sortait les photos de Delinda d’une enveloppe…

J’aurais p’tètre du t’dire qu’mieux valait éviter l’canapé… Il en a vu d’belles, tu sais…
M’enfin, il a été récuré c’matin…


Lexa décida d’approcher, tant pour s’asseoir que pour jeter un œil aux clichés de Delinda, cette gosse de riche qu’elle ne pouvait pas encadrer… Passé le premier abord « Paris Hilton », les photos étaient pas mal quoiqu’un peu… surjouées… oui c’était ça, tout paraissait bien trop exagéré pour paraître vrai dans les attitudes et émotions que Delinda essayait de faire passer…

De la m*rde… de la m*rde… encore de la m*rde…

Lexa reporta son regard sur Aiden, fronçant légèrement les sourcils…

Dis… est-ce que les mannequins avec lesquels tu taffes ont toutes l’air de pét*sses comme ça ? Nan parske honnêtement j’crois que si j’avais l’air de ça j’préfèr’rais qu’on s’abstienne d’immortaliser un truc aussi horrib’…

Aiden lui demanda finalement si elle trouvait que les clichés de Delinda rendaient justice à l’endroit et aux gens qui travaillaient là, et Lexa resta interdite l’espace de quelques secondes, laissant son regard aller de l’unique œil d’Aiden qu’il lui étaient donné d’apercevoir aux différents clichés qu’elle avait entre les mains…

C’est pas vraiment moi l’artiste… ^^ Mais honnêtement, j’la verrais plus dans une maison close cette c*nne que sur des photos artistiques… après c’est qu’mon avis, t’en fais c’que tu veux…

Laissant errer son regard sur Aiden, Lexa remarqua que son expression faciale avait globalement changée pour laisser place à quelque chose de plus profond… Lexa n’avait jamais côtoyé d’artistes, mais peutètre que c’était ce que tous appelaient la « passion » que pouvait ressentir à parler de son art… Le photographe s’accouda à son genou et déposa les photos dans le bon sens sur le canapé entre eux deux. Le regard de Lexa fut irrémédiablement attiré par les clichés, parce qu’ils existaient bel et bien et ne constituaient pas un moyen déloyal de l’attirer loin des autres pour lui faire du mal… Plusieurs clichés qui la laissaient apparaître dans son job de serveuse/strip-teaseuse, servant des verres aux alcooliques et divertissant les pervers… Etonnamment même si ses tenues de scène étaient des plus découvertes et qu’elle finissait ordinairement à moitié nue, rien n’était obscène et les clichés se contentaient simplement de dévoiler ce qu’il pouvait réellement se passer dans un endroit pareil sans tomber dans la pornographie ou le sordide…

Lexa croisa ensuite le regard d’Aiden qui expliquait qu’elle était ce que lui appelait une « beauté naturelle » - et le terme arracha un sourire un brin sardonique à la jeune russe – simplement parce que même lorsqu’elle ignorait la présence de l’appareil, on ne pouvait que la remarquer sur les clichés… Aiden expliqua ensuite qu’elle n’avait besoin d’aucun accessoire et restait magnifique simplement en se contentant d’être elle-même, ajoutant une critique plus qu’avérée sur Delinda avant de conclure que c’était parce qu’elle savait « apparaître » sur un cliché qu’il avait besoin d’elle et pas d’une fille comme Delinda…
Lexa resta un peu comme bouche bée, ne comprenant pas bien pourquoi une femme plus belle qu’elle ne pouvait pas être un sujet préférable quitte à perdre un peu de temps à l’empêcher de surjouer de la sorte…

Ya trois fois mieux qu’moi ici, t’es sûr que t’as vu tout l’monde ? T’as vu Izzy, Roxy et Jessica ?

Trop habituée à être rabaissée, Lexa ne supportait que difficilement lorsqu’on cherchait à la mettre en valeur… Continuant d’examiner les diverses photos, Lexa arriva aux quelques-unes prises dans les coulisses et observa assez longuement celle où elle apparaissait face à un miroir, un œil trop maquillé probablement suite à un numéro, et l’autre complètement démaquillé… La jeune fille se demanda l’espace d’un instant ce qui pouvait lui traverser l’esprit au moment où Aiden avait pris son cliché tant elle trouvait son regard triste… ou quelque chose dans le genre… Quelques autres clichés plus tard, Lexa se découvrait en plein fou rire avec Roxy, et la scène lui revint en mémoire assez facilement, parce que ce soir-là, un paquet de choses et de sujets enchaînés avaient provoqué leur hilarité à toutes les deux sans que les autres danseuses y comprennent quoi que ce soit… Un sourire adorable étira les lèvres de Lexa sans qu’elle ne songe dans un premier temps à conserver son air neutre pour ne pas laisser transparaître ce qu’elle ressentait… Son regard se posa de nouveau sur Aiden, et elle finit par demander, l’air un peu hésitante…

J’peux garder celle-là… ? J’trouve que Roxy est magnifique d’ssus, ça lui f’ra sans doute plaisir d’se voir comme ça…

Comme si quelque part elle-même n’avait plus aucune importance…
Le silence s’installa finalement et Lexa retourna la demande d’Aiden dans tous les sens dans sa tête, essayant de déterminer si elle serait suffisamment patiente pour accepter de le laisser lui tourner autour avec son appareil… Posant son regard clair et un peu perdu sur lui, la mutante reprit finalement la parole…

Et mon taff consist’rait en quoi ?

Ni oui, ni non… mais au moins il avait suffisamment titillé sa curiosité pour ne pas se ramasser les clichés en pleine poire avant qu’elle ne retourne s’entraîner… un bon point pour lui…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Dim 3 Aoû - 23:05

Impressionnant de voir comme la nature humaine fait que certaine personne se rabaisse au point d'en oublier leur propre beauté... A peine assurait il qu'il voulait la prendre en photo comme les autres qu'elle retorquait que les autres en valaient peut-être même sûrement plus la peine...
Aiden esquissa un bref sourire, comprenant que tant qu'elle ne verrait pas d'elle même elle ne comprendrait pas ce qui l'ammenait à lui parler en privé...
C'est donc après avoir rembarré Delinda royalement qu'il se laissa entrainer dans une pièce éloignée, dont étrangement l'utilité n'était aps à deviner, les simples murs parlaient pour elle... Un malaise s'installa automatiquement sur les traits du photographe qui blémit un peu plus lorsque Lexa lui assura qu'il n'aurait pas dû s'installer là, vu ce qu'il avait vécu depuis que le bar était ouvert...

Bon bah tant pis je suis là j'y reste maintenant...

Dédramatiser avant d'imploser Aiden : 1 point ^^
Il posa alors les clichés de Delinda en lui demandant ce qu'elle en pensait, Lexa s'approcha alors et les regarda, s'installant dans la foulée à côté de lui... Ses mots enchainés avec naturel et dans un laguage franchement fleurit fit sourire Aiden qui hocha négativement à sa question..

Non il n'y a qu'elle pour faire cracher ça à une pellicule, à croire qu'elle adore les bousiller une à une ^^

C'est avec cette même sincérité qu'elle reconnu que la place de Delinda était plus dans une maison close que dans un atelier à poser, laissant le choix de ce qu'il en ferait... Aiden balaya la question de la main, parce qu'il était clair que Delinda ne se verrait pas sur les murs de la gallerie et ce même si son père le payait une fortune ou le cisaillait en 2...
Il lui donna alors le paquet promis, et c'est avec le regard de l'artiste passionné et incontrôlable qu'il lui expliqua ce qu'il avat vu en elle que les autres ne trouvaient pas trop occupés qu'ils étaient à se focaliser sur ses défauts ou sa façon de parler...
Pour lui elle faisait partie des beautés naturelles comme il en existait peu, concluant qu'elle était magnifique rien qu'en apparaissant sans artifice sur une photo...
À nouveau Lexa sembla ne pas le croire lui demandant si il avait bien vu tout le monde, citant quelques noms au passage...

J'ai vu tout le monde Lexa, et si tu veux on peux faire la liste, mais si je m'en tiens à ta liste, disons que Izzy est une jeune femme superbe, marquée par pas mal de chose, mais elle semble appaisée, et prendre quelqu'un en photo c'est prendre le risque de dévoiler des choses qu'on ne veut pas, et je ne veux pas briser un équilibre précaire comme le sien... Roxanne ? Disons qu'on se connait bien elle et moi et se retrouver en tête à tête dans une même pièce signifierait un bain de sang, très peu pour moi, et je préfère la laisser en paix... Jessica ? Très jolie mais elle se joue des apparences, et aurait tendance à détourner le message...
Je continue ?

Toi tu affrontes ce que tu es, sans être méchant c'est pas mon intention, tu n'as pass peur de te fracasser contre ta réalité, j'ai l'impression que tu n'as pas de repos, que tu ne te rend pas compte de qui tu es ou de ce que tu es devenue aujourd'hui, comme si tu avais un masque qui te cachait comme tu peux être superbe et unique...


Aiden la laissa regarder les photos sans un mot, et finalement il pu voir ses expressions, des mimiques qui auraient pu être immortalisées si il avait eu son appareil sous la main, avant de relever les yeux lorsqu'elle lui demanda un peu hésitante si elle pouvait garder un cliché pour le donner à Roxy... Le mutant attrappa doucement le cliché et esquissa un bref sourire comme soulagé de voir ces deux jeunes femmes rires ainsi...

Oui tu peux mais dis moi Lexa...
Qu'est-ce que tu penses de toi sur cette photo ? Roxy est très jolie je te l'avoue mais toi ? Tu ne trouves pas qu'il y a quelque chose de plus ? Quelque chose d'inqualifiable, regarde bien...


Qu'elle se rende compte par elle même, qu'elle se remette en cause pour un jour enfin ouvrir les yeux en grand sur sa beauté...
Lexa lui demanda alors qu'elle serait son « taff » Aiden inspira légèrement... Répondant en lui tendant la photo...

Ça... être toi, placée dans un contexte donné, évoluer bouger, jouer avec ce qui se trouvera sur ton chemin...
Autant être clair avec toi de suite, tu seras rémunéré pour ça, parce que je pars du principe que c'est un travail , c'est de ton temps que tu m'accorderais, normal que tu en sois dédomagé... La suite ce ne serait qu'un jeu en fait...

Qu'est-ce que tu en penses ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Ven 8 Aoû - 23:22

Difficile de faire admettre à Lexa qu’elle était digne d’intérêt pour autre chose que son sale caractère… oui, parce qu’il y avait des gens suffisamment inconscients et/ou masochistes pour apprécier son sale caractère…
Aiden blêmit soudainement peu après que Lexa ait fait mention de l’usage qui était fait du canapé, mais conclut assez rapidement que maintenant qu’il y était, il comptait bien y rester…

Mouais… comme tu veux après tout…

Lexa s’installa ensuite près du photographe pour jeter un œil aux clichés de Delinda et conclure avec un naturel et une absence de gène pas croyable que ce n’était que « de la merde » à ses yeux. Une question fusa avant que Lexa n’ait le temps de réfléchir à ce qu’elle disait, et Aiden sembla amusé de sa spontanéité avant de simplement répondre qu’il n’y avait que Delinda pour « faire cracher ça » à une pellicule…

Faudrait d’mander à t’faire rembourser alors… elle est tellement blindée d’blé qu’ça lui manqu’rait pas d’trop…

Pas que Lexa faisait une fixation sur la fortune de Delinda, mais fallait dire que cette dernière bassinait tellement ses collègues avec les sacs hors de prix qu’elle s’achetait avec l’ « argent de papa », les chaussures, les robes… bref, difficile d’oublier qu’elle était une riche héritière…
Aiden n’ajouta rien de plus concernant Delinda et sortit le paquet contenant les photos de Lexa, lui expliquant en réponse à son objection qu’il avait effectivement vu tout le monde… La bouche de Lexa s’ouvrit pour répliquer avec cette insolence qui ne la quittait que très rarement, et Aiden lui fit part de ses commentaires sur les danseuses qu’elle venait de citer en pensant lui clouer tout simplement le bec… Nouvelle défaite de la jeune slave en quelque sorte, parce qu’elle ne pouvait décemment pas lui hurler au visage qu’elle se trouvait trop moche pour qu’on la laisse figurer sur des clichés artistiques…
Aiden lui demanda s’il devait continuer pour la convaincre, et Lexa fit un signe de main négatif avant de reprendre la parole…

Ouais, admettons…

Limite un grognement… à ce stade, Lexa commençait à regretter d’avoir accepté cette entrevue en privé… Aiden se lança ensuite dans une quasi analyse du comportement de Lexa, expliquant qu’elle affrontait ce qu’elle était quitte à se prendre la réalité en pleine poire lorsqu’elle refusait de voir les choses telles qu’elles étaient réellement. Aiden poursuivit, expliquant qu’il avait l’impression qu’elle n’avait pas de repos et qu’elle n’avait sans doute aucune idée de ce qu’elle était devenue… Une phrase qui tira la jeune fille de ses ruminements incessants, et elle reporta son attention sur les photos posées entre elle et Aiden sur le velours du canapé, peu avant qu’il ne conclut qu’elle se comportait comme si elle portait un masque cachant à quel point elle pouvait être « superbe et unique »…
Un léger rire échappa à Lexa avant qu’elle ne passe une main devant ses yeux clairs…

En admettant que j’te paie… tu répèterais ça à quelqu’un pour moi ?

Encore une fois, les choses ne pénétraient que très difficilement la tête de mule de Lexa… Posant cette fois son regard sur Aiden de manière claire, la jeune fille reprit la parole plus sérieusement, le visage grave comme si quelque part elle était parfaitement au courant de l’existence de ce masque derrière lequel tout était caché…
Mettant de côté ce sentiment étrange de nudité qui l’envahissait, Lexa demanda à Aiden avec un sourire adorable si elle pourrait garder le cliché où elle riait avec Roxy pour le donner à sa colocataire et meilleure amie… Aiden le lui prit délicatement des mains, le contemplant pendant quelques secondes avec un petit air soulagé qui n’échappa pas à Lexa… Lorsqu’il lui demanda ce qu’elle pensait d’elle sur le cliché en question, Lexa resta dans un premier temps silencieuse avant d’esquisser un léger sourire tout en conservant son regard bleuté fixé sur Aiden…

J’trouve que ya eu des périodes où j’ai été encore pire… mais j’trouve qu’ta photo est réussie ^^

Bon, fallait peutètre pas trop lui en demander non plus en matière de sociabilité à la petite Lexa, hein… Aiden parlait de quelque chose d’inqualifiable, mais bizarrement le mot échappait à la jeune slave…

Inqualifiable ?

Répéter phonétiquement ne lui posait pas vraiment de problème, mais la compréhension n’allait pas de paire…
Aiden lui expliqua ensuite en quoi consisterait son boulot, et la jeune fille esquissa un sourire un peu étrange lorsqu’elle l’entendit expliquer avec simplicité quelque chose qui ne ressemblait pas franchement à un travail à proprement parler…

Et j’me déssape à quel moment ?

Nan parske bon, ses motivations avaient l’air franchement louables, mais il parlait quand même à une strip-teaseuse alors autant y aller cash pour savoir ce qu’il attendait réellement si elle acceptait son offre de « travail »… Le photographe lui rendit ensuite la photo et mentionna la rémunération qu’il lui accorderait en échange, et Lexa haussa un sourcil, l’air soudain un peu perplexe…

Alors en gros… tu m’paies pour juste bouger… pour vivre ? C’est pas un peu… zarb’ ?

Bon, un type s’était mis en tête de lui apprendre l’anglais en étant à moitié bourré alors Lexa faisait ce qu’elle pouvait…
Aiden précisa ensuite que cela se ferait sur le temps qu’elle lui accorderait, avant de lui demander ce qu’elle en pensait…

En fait… en admettant que j’sois d’accord pour ça… J’comprends pas vraiment pourquoi une autre f’rait pas l’affaire… Pourquoi moi ?

Un petit peu perdue la petite… en même temps, c’était pas tous les jours qu’on lui manifestait autant d’attention en une seule fois…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Dim 10 Aoû - 13:02

Apparement corriace la petite demoiselle russe, lui faire admettre qu'elle pouvait être bien plus digne d'intérêt que n'importe quelle autre femme ici n'était pas chose facile, d'autant moins aisé qu'elle rivalisé de ruses pour le mettre dans tous ses états... Une fois l'épisode "canapé" passé, la voila qui concluait qu'il devait demander un dédomagement à Delinda pour les pellicules qu'elle massacrait sans retenue, renforçant ainsi l'idée d'Aiden que oui cette demoiselle n'était pas comme les autres, et que celles dans le genre de la petite bourgeaoise ne serait jamais une source d'inspiration pour lui...

Les arguments donnés pour contrer cette liste énoncée par Lexa ne sembla convenir qu'à demi-mot, et c'est avec un signe de main qu'elle balaya tout ça... Difficile à convaincre là il n'y avait plus à en douter...
Un compliment lancé en douceur, à la fin d'une explication sur son attitude, ce que lui en comprenait surtout, et Lexa sembla s'appaiser là où elle paraissait prête à l'étrangler au moindre mot supplémentaire... Lexa en ria mais Aiden lui restait impasible, une main sous son menton lui servant d'appui, et ne se redressa que lorsqu'elle lui demanda si il était prêt à répéter ça à quelqu'un si elle le payait... Le mutant haussa les épaules, croisant les mains sur ses genoux, légèrement penché en avant mais son œil bleu plongeant complètement dans son regard...

Inutile de me payer, je pense sincèrement ce que je dis, et le répéter ne sera pas un problème...

L'effet voulu par sa question ne trouva malheureusement pas l'écho souhaité simplement parce que Lexa assura avoir été pire, qualifiant la photo de réussi... Aide n'ajouta rien, jusqu'à ce moment où il expliqua ou plutôt emis l'hypothèse d'une différence entre Roxanne, beauté incontestable, aux formes et aux charmes qu'one ne pouvait nier, et elle qui dégageait ce charme, cette « chose inqualifiable »
Un mot qui échappa à Lexa, qui le répéta comme pour qu'il s'explique et c'est en la pointant du doigt, se redressant légèrement, mais sans jamais la quitter des yeux que Aiden s'expliqua...

Aucun mot ne peut expliquer ce que tu dégage à cet instant, rien ne rend justice à cette force, à ce quelque chose de plus que tu as, aucun mot ne le décrirait justement... C'est ça inqualifiable, tu ne peux pas placer le mot juste parce qu'aucun mot ne semble exister... Tu es bien plus belle que tu ne veut le voir Lexa, comme si, tout ce qui s'est mis sur ta route depuis si longtemps ressortait soudainement... Sans qu'on sache dire ce que cela donne, sans qu'on puisse poser des mots, comme si tout cela serait vain...

Le photographe lui expliqua ensuite quel serait alors son rôle, ce qu'elle aurait simplement à faire, et cette fois ne fut pas surpris de sa réponse, même si son malaise resta largement évident et palpable... Il hocha négativement la tête, posant la pochette avec les doubles des clichés e Delinda plus loin sur le canapé pour mieux se tourner vers la jeune slave...

Qui te parle de te "déssaper" ? Lexa si tu travail avec moi, il va falloir que tu te sortes de la tête cette idée... La nudité ne va pas dorcément de paire avec le métier que moi je fais... Je ne te dis pas qu'elle n'en fait pas partie, mais elle vient naturellement... Elle n'est pas exigée, pas obligatoire... Si tu ne le veux pas elle ne se fera pas point...

Un sourire s'esquissa enfin sur ses traits lorsque Lexa lui demanda si ce n'était pas un peu bizarre de la payer juste pour l'observer et la photographier entrain de vivre et bouger... Il haussa alors les épaules avant de se redresser davantages...

Peut-être pour toi, mais pour ce que je veux faire durant cette exposition, pour ce que j'ai en tête, cela n'est pas si étrange... E puis d'un mouvement simple il peut y avoir des dizaines de photos sans qu'aucune ne se ressemble jamais...

Et encore une fois Lexa lui demanda pourquoi elle, pourquoi pas une autre, puisque ce qu'il lui demandait était simple, n'importe qui aurait pu faire l'affaire selon elle... Aiden se releva alors, se plaçant accroupit devant Lexa ne relevant qu'à epine la tête pour plonger son regard dans le sien...

Parce que les autres ne sont pas toi.. Parce qu'avec les autres ces photos seront fades... Il n'y aura pas cette chose qui vient de toi et rend n'importe quelle photo magique...

Écoute, voila ce que je te propose, on fait un essai, une série de photos, tu seras payée comme promis. si ça ne te plaît pas, si tu ne te sens pas à l'aise, si tu n'es pas convaincue tu pourras repartir, ne pas revenir et je me débrouillerais différement... Je changerai de thème.... Ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Mer 13 Aoû - 22:45

Sceptique comme pas permis, Lexa s’efforçait de réfréner ce que son mauvais caractère avait tendance à lui faire faire… comme notamment tourner ce qu’on lui disait de la manière la plus ridicule possible dans le but de déstabiliser son interlocuteur, ou lever perpétuellement les yeux au ciel, au moindre mot avec lequel elle n’était pas d’accord…
Semblant ne pas vouloir lâcher le morceau trop rapidement, Aiden haussa les épaules avant de réexpliquer à la jeune fille qu’il ne souhaitait pas être payé pour simplement répéter quelque chose qu’il pensait sincèrement… Lexa leva les yeux au ciel sans même s’en rendre compte et se pencha vers le photographe de manière à l’observer par en-dessous, comme elle le faisait toujours avec les clients qui tentaient de la baratiner, un sourcil haussé et un air particulièrement interrogateur peint sur ses traits…

Donc si j’comprends bien… t’es vraiment convaincu de c’que tu dis ? Encore un peu que j’me s’rais posé des questions sur ton rapport à l’alcool si l’bar avait été ouvert, tiens !

Une plaisanterie que beaucoup de gens dits « normaux » jugeaient peu appropriée dans la bouche d’une femme, mais que Lexa adorait ressortir lorsque la situation s’y prêtait…
Lexa examina ensuite avec minutie la photo qu’elle souhaitait récupérer si Aiden le permettait – et peutètre même s’il ne le permettait pas non mais oh, personne ne lui avait jamais dit non sans perdre au moins une dent – et conclut qu’elle la trouvait réussie, expliquant dans la foulée qu’elle-même avait déjà été bien pire sur un cliché… ce qui visiblement déconfit un peu le photographe, mais cette brave bête ne se laissa pas démoraliser et enchaîna en expliquant le mot sur lequel Lexa avait buté à cause de cette « fantastique » barrière de la langue…

Aiden s’expliqua de manière plus détaillée en la pointant de son index, comme pour bien lui faire entrer dans le crane que c’était bien d’elle dont il parlait… Lexa ne bougea pas et se contenta de soutenir son regard en silence… Avec clarté, il lui expliqua que rien ne pouvait rendre justice à ce qui pouvait se dégager d’elle, parce qu’aucun mot n’existait pour qualifier ça avec exactitude… Lexa haussa ensuite les épaules avec nonchalance lorsque Aiden lui dit sans détour qu’elle était bien plus belle que ce qu’elle voulait bien admettre, et que cela était peutètre parce que les obstacles qu’elle avait du surmonter ne l’avaient que rendue plus incroyable comparé aux jeunes filles de son âge… Là c’était peutètre pas entièrement faux, parce que la petite slave avait vu du pays, avec des orphelinats et des cadavres à la pelle… peutètre que ça avait changé la manière dont elle se voyait, parce que se croire belle, c’était forcément chercher à se mettre en avant et cela même de manière discrète… alors qu’en étant persuadée du contraire, on ne risquait pas un viol pendant la nuit ou de se faire assaillir par des porcs vu que physiquement on avait l’air d’une souillon… et pour jouer les souillons, Lexa avait toujours eu un don particulier qui la rendait remarquable entre toutes – mais pas dans le bon sens…

J’vois pas en quoi être « plus belle qu’ce que j’crois » m’a servie jusqu’à maint’nant… Ca a pas rendu ma vie meilleure, ça a pas gardé mon c*nnard de père à la baraque… Du coup pourquoi est-ce que jm’en soucierais ?

L’idée qu’on la trouvait belle flattait bien entendu l’égo démesuré de Lexa, mais elle ne pouvait pas non plus sauter au plafond ou sauter tout cours sur ce photographe qu’elle ne connaissait même pas… Aiden commença ensuite à expliquer qu’elle ne serait pas forcée de se déshabiller si elle ne le souhaitait pas, et le regard de Lexa se fit changeant, peu avant que son attitude en elle-même passe de la méfiance clairement affichée à… une tentative qui s’avèrerait probablement infructueuse… Lexa posa l’une de ses mains près d’Aiden sur la banquette de velours rouge et s’approcha en donnant l’impression peutètre un peu trop évidente pour être vraie qu’elle pourrait éventuellement lui sauter dessus ou faire une grosse bêtise en fonction de ce qu’il répondrait…
Son murmure s’éleva à peine dans la pièce, et son souffle effleura probablement la joue visible du photographe dans la foulée…

Si j’suis si belle qu’ça, pourquoi ça t’tent’rait pas qu’jme déssape ? et plus si affinités, d’ailleurs…

Un mot appris récemment, « d’ailleurs »… pas employé au bon moment, tout comme l’attitude faussement aguicheuse qu’elle s’était efforcée d’adopter pour tester Aiden et évaluer ses intentions, parce qu’après tout, c’était forcément un homme avant d’être un artiste, alors rien ne pourrait lui assurer qu’il ne lui tomberait pas dessus à la première occasion qui se présenterait…
Prenant davantage appui sur sa main pour s’approcher un peu plus de lui, Lexa lui mit sans réellement sans rendre compte son décolleté sous le nez… conséquence fâcheuse de n’avoir pas enfilé un pull ou un truc pour se couvrir comme le faisaient pourtant toutes les autres filles – et même cette Delinda de malheur >< - et Lexa ne semblait pas franchement s’en rendre compte, trop occupée à présent à sonder le regard de son interlocuteur…

Qu’est-ce qui m’dit qu’ça s’finira pas en оргия une fois qu’on s’ra chez toi ? (n.d.moua : orgie)

Le mot en bon anglais bien correct lui échappait complètement, donc pour lui épargner l’usage de synonymes tous plus osés les uns que les autres, le recours au russe avait été plus que forcé…
Expliquant qu’elle ne serait jamais forcée de se déssaper avec lui, Aiden précisa finalement que si elle ne le souhaitait pas elle ne serait pas forcée de se mettre nue…

Encore heureux… mais jamais personne m’a empêchée d’me déssaper… alors si j’veux m’déssaper j’me déssape, ok ?

Donner l’impression que c’était elle qui posait les conditions pour ne pas simplement se contenter de dire oui à ce qu’il proposait… Parce qu’immanquablement elle accepterait… Lexa avait trop besoin d’argent pour faire la fine bouche et refuser un taff à peu près correct ; et puis c’était mieux que de se taper un client quand même…

Aiden esquissa finalement un léger sourire suite à la question de Lexa concernant la bizarrerie du travail qu’il lui proposait, et il lui fournit quelques explications tandis qu’elle se redressait et reprenait sa place… Lexa ne fit aucun commentaire, se contentant simplement d’acquiescer tout en remontant la bretelle de son débardeur qui avait glissé durant sa tentative de « séduction », si on pouvait appeler ça comme ça… Le photographe s’installa ensuite au sol juste devant elle, relevant la tête pour la conserver dans son champ de vision, et Lexa eût un léger mouvement de recul, craignant un peu pour la suite de cette entrevue…

Finalement, Aiden répondit à la question un peu enfantine de la mutante… pourquoi elle ? parce que visiblement, lui la trouvait unique et pensait que les photos faites d’autres modèles seraient fades s’il ne s’agissait pas de Lexa… Un sourcil haussé et un regard rapide au sol sur lequel il s’était agenouillé, et la jeune fille affichait de nouveau un sourire amusé, semblant mettre de côté ce qu’Aiden venait d’expliquer simplement pour délivrer son message…

Quand j’te parlais de l’usage du canapé… j’pensais qu’taurais compris qu’il en était d’même pour l’sol… et l’sol a pas été nettoyé d’puis hier soir…

Du menton, elle désigna une tâche un peu suspecte un peu à gauche de l’un des genoux d’Aiden…
Reprenant le fil de la discussion d’un air plus neutre, Lexa résuma en quelques mots la proposition du photographe…

Alors j’me contente d’bouger et d’vivre et en échange tu m’paies ? Marché conclu à deux conditions… 1° jsuis pas ta bonniche et j’fais ni ménage, ni vaisselle donc en clair tu t’dém*rde… 2° j’accepte rien en d’ssous de 25$ de l’heure… et si j’abusais j’demand’rais qu’tu m’fournisses à bouffer…
Et si ça t’va, jsuis à toi mon mignon ^^


Fallait pas en plus lui demander de faire un effort pour le mettre à l’aise…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aiden Reed


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/08/2007
Localisation : mon appartement (Greenwich Village) ou l'agence Mars Investigations (Hell's Kitchen)
Clan : neutre
Age du personnage : 25 ans
Pouvoirs : véritable éponge à blessures, Aiden peut soulager quiconque de ses plaies par simple contact... seul problème, c'est ensuite lui qui porte ces mêmes plaies...
Profession : photographe (pour Mars Investigations notament)
Points de rp : 1

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Jeu 14 Aoû - 21:19

Pourquoi était-ce si difficile de croire ses mots, elle qui demande tant à savoir la vérité, à comprendre, lui qui n'a de cesse de tout répéter encore et encore... Un jeu qui n'a pas de fin à cette allure... Ces airs qu'elle se donnait pour palier un manque évident de confiance en elle, était la preuve pour Aiden, que lâcher le « morceau » maintenant serait une grossière erreur... Elle se joue de ses mots, en assurant qu'en tenant le même discours une fois le bar ouvert elle se serait posée des questions sur son rapport à l'alcool, un léger rire qui échappe au photographe, si elle savait qu'il est incapable de boire la moindre dose d'alcool aujourd'hui proposée sûr qu'elle ne le croirait pas.
Et c'est dans un enchainement logique qu'il expliqua ce qu' apparemment elle ne voulait pas intégrer, comme si quelqu'un l'avait à ce point rabaissé que si une autre venait lui dire qu'elle était superbe elle ne le croirait pas ou plus...

Devant le discours de Aiden elle assura que sa soit disant beauté ne lui avait jusque là rien apporté, que cela n'avait pas retenu son père et que sa vie n'était pas plus douce à présent, pas plus qu'hier d'ailleurs...
Le photographe resta un instant silencieux, avant de reporter son regard sur elle murmurant en douceur, et sa la brusquer, avec cette pointe d'interrogation clairement visible dans ses yeux.

Je peux te poser une question Lexa, sans vouloir t'offenser, sans porter de jugement, juste pas simple curiosité. Est-ce que une fois dans ton adolescence et encore aujourd'hui, quelqu'un – et je ne te parle pas de l'un de ces ivrogne chronique – t'a déjà dit que tu était sincèrement et véritablement belle ?

À chaque chose son explication, et même l'attitude bourrue de Lexa avait la sienne...
Une fois cette question posée il lui expliqua ce qu'elle aurait à faire, ce pourquoi elle serait payée et c'est répondant à sa question qu'il assura qu'elle n'aurait pas besoin d'être nue, il la vit alors poser une main sur le canapé et s'approcher de lui lui demandant dans un souffle pourquoi elle ne se déshabillerait pas, et pourquoi il ne serait pas même tenté par un « et plus si affinités » si il la trouvait si belle que ce qu'il clamait depuis 10 bonnes minutes...
Ne souhaitant pas dévoiler l'autre facette de son visage, Aiden pencha un peu plus la tête en avant, ne la tournant qu'à peine pour murmurer à son tour, comme si ce défi imposé à son esprit ne lui faisait plus peur...

Parce qu'il y a une différence entre l'artiste qui trouve sa muse et celui qui trouve sa proie... Et ce n'est pas une proie que je viens de trouver...

Lexa se lança donc dans des interrogations qui échappèrent à Aiden, simplement parce que la demoiselle venait de glisser un peu de russe dans sa phrase, Croate Aiden, ne comprenait pas le russe, mais savait le reconnaître quand il l'entendait, voilà ce qui expliquait donc le langage quelque peu « étrange » de la jeune femme... Mais voulant lui prouver qu'il était de bonne foi il vit sa phrase se retourner contre lui, lorsque Lexa assura qu'elle se dessapait si elle le voulait et que personne ne l'en avait encore empêché, en même temps il fallait être honnête qui aurait eu une idée pareille xD

Écoute, tu fais ce que tu veux quand tu le veux, c'est ça le but de l'expérience, ce qu'il pourrait se passer chez moi, c'est à toi de prendre suffisamment confiance en l'autre, de me croire, pour oser venir...

Et encore une fois il dû renouveler ses explications, lui assurant qu'il ne prendrait qu'elle photos...
Pour toute réponse Aiden n'eut que l'état des lieux, et c'est en passant une main sur son œil visible qu'il murmura pour lui même...

je jedan od vodećih mula i ovo mjesto je neupotrebljiv (N.B Aiden : c'est une tête de mule et cet endroit et pourri)

Finalement elle reprit la proposition du photographe, qui hocha la tête lorsque cela était correcte et bien vite elle dévoila un aspect femme d'affaire qui fit sourire le mutant... Il reprit alors avec un calme étonnant...

Est-ce que je t'engage pour le ménage ? Non et crois moi, si tel était le cas je ne me serait pas servit d'un faux prétexte, quand à ta payes, je pensais plus à quelque chose de bien plus proche des 50 $ mais si tu ne veux que 25 ça me va ^^
Pour le repas, ce n'est pas un problème si il n'y a que ça je suis pas un cuisinier super entrainé mais je me défend plutôt pas mal ^^


Il allait pas non plus faire l' offusqué pour si peu, l'entendant conclure qu'elle acceptait à ces conditions, Aiden esquissa un léger sourire, lui tendant la main comme pour conclure le marché, avant de tendre une carte, légèrement froissée parce qu'en permanence fourrée dans sa poche...

Tiens là-dessus tu as mon adresse et mon téléphone, tu passes quand tu en as envie, quand tu penses que c'est le moment pour toi de tenter l'expérience, et te photos, cadeau je te les laisse, tu en feras ce que tu voudras... Mais penses plus sérieusement à ce que je t 'ais dit, tu verras que dans le fond je n'ai peut-être pas si tort que ça...

Aiden se releva alors, rattrapant les clichés de Delinda qu'il mis simplement à la poubelle en sortant, enfonçant ses mains dans ses poches et filant vers la sortie de cet endroit pas vraiment fait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lexa Scox
Mutante de niveau 2

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 22/12/2007
Age du personnage : 19 ans
Pouvoirs : exauce les souhaits et détecte les gens sur le point de mourir... pas le genre de pouvoir à responsabilité que l'on s'attend à voir entre les mains d'une ado inconsciente, en fait...
Profession : serveuse (officieusement: strip-teaseuse) // Muse d'artiste torturé
Points de rp : 318

MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   Lun 18 Aoû - 23:16

Peutètre pas envie que tout le monde se mette à remarquer qu’elle n’avait à présent plus rien de commun avec une souillon… ouais, c’était sûrement ça… Loin de se surestimer, Lexa avait au contraire une idée très précise de ce qu’elle était capable de faire, mais dès lors que cela touchait à son apparence ou à son caractère, là bizarrement elle n’était plus aussi objective…
Aiden sembla en revanche beaucoup plus amusé par la blague à boire faite par Lexa que par le côté tête de mule irrécupérable de la jeune fille… et dans le fond il avait bien raison…

Là où Lexa s’appliquait à clamer que sa pseudo beauté ne lui avait jamais rien apporté de plus dans sa misérable vie qu’un abandon et des rejets successifs… Là, le photographe prit quelques secondes avant de reprendre la parole, lui demandant avec une douceur un peu écoeurante pour la jeune slave si au moins une personne lui avait dit qu’elle était belle sans arrière pensée ou plan crado pour la suite… Le regard de Lexa se fit beaucoup plus lointain, comme si soudainement cette conversation ne l’intéressait plus ; comme si elle s’apprêtait à dévoiler une partie de sa vie avec ce cynisme révoltant qui pouvait être le sien de temps à autre…

Bin écoute… si, on m’a déjà dit que j’étais belle… Ya bien sûr eu le tout premier, « t’es belle ma petite fille » juste avant que ce sale ублюдок (n.d.moua : b*tard) de Paul juste avant qu’il ne me balaie hors de sa vie… Ya aussi eu « putin, c’que t’es belle » juste avant que Hans me passe dessus sous les douches… et puis aussi « c’est toi la plus belle », et cette fois-ci on m’a exploitée encore pire qu’la trait’ des noirs, laisse tomber ><
Alors ouais, ça a déjà été dit, mais jamais de manière désintéressée alors j’crois pas qu’ça compte vraiment, tu vois ?


Périodes douloureuses de sa vie, mais évoquées avec un tel détachement que cela aurait pu être le récit de la vie d’une amie ou de quelqu’un de proche… et ce pauvre Aiden qui avait tenté par ce procédé de lui faire prendre conscience de sa beauté, là fallait clairement admettre que sans le savoir il avait opté pour une tactique qui échouerait…
Aiden expliqua ensuite ce en quoi consisterait le travail de Lexa, et pour une fois elle se montra attentive jusqu’à la fin, tournant simplement en dérision le fait qu’elle n’aurait pas grand-chose de réellement dur à faire… Lorsque Lexa se pencha au-dessus du photographe pour le tester avec trop peu de pratique de la séduction pour que cela paraisse naturel, Aiden répondit simplement qu’il voyait une grosse différence entre un artiste qui trouvait sa « muse » et un porc qui trouvait une proie…

Ouais, j’dis pas… mais si des fois l’artiste avait une petite envie d’organiser une super оргия (n.d.moua : orgie) dans son atelier… jte jure que j’lui en ferais passer l’envie rapidemment… удар наконечника ножа и обещанный, художника долгое время не! (n.d.moua : un bout coup de couteau et promis, l'artiste re-culbut'ra pas d'sitôt!)

Les mots lui manquant, fallait pas lui demander de donner dans le raffinement… Lexa reprit sa place initiale sur le canapé en velours, soutenant toujours le regard de ce photographe un peu bizarre sur les bords… même au plus profond de sa Russie natale, Lexa avait eu vent de ce qui pouvait se tramer entre artistes et modèles… Alors c’était pas à elle qu’il apprendrait la vie, quand même…
Et puis de toute manière il n’avait qu’à dire ce qu’il voulait pour sa défense, Lexa le planterait simplement s’il tentait quoi que ce soit, parce qu’elle ne prévenait jamais une deuxième fois un homme… Aiden avait eu son compte de mises en garde en une seule fois, alors s’il déconnait, Lexa se le ferait façon faux-filet…

Aiden expliqua ensuite – après avoir tiqué sur le mot de russe qu’avait employé Lexa – qu’elle ferait ce qu’elle voudrait quand elle en aurait envie simplement parce que c’était le but de l’expérience et de nouveau, le regard de Lexa sonda celui d’Aiden… comme si elle n’y croyait encore qu’à moitié, et ce malgré les explications plus que claires du mutant…

Ok, donc en admettant que j’accepte… j’arrive, j’me déssape pas… et tu m’paies quand même ?

Difficile à croire en fait, mais Lexa essayait de toutes ses forces… Aiden parla ensuite de confiance et bla bla bla, et Lexa décrocha l’espace de quelques secondes, ne se reconnectant à la réalité qu’au moment où Aiden baraguinait dans une langue qu’elle avait déjà entendue mais qu’elle ne pouvait identifier précisément ni même comprendre…

Répète un peu ça pour voir ? ><

Aucun doute là-dessus : si Lexa ne comprenait pas, il s’agissait FORCEMENT d’une insulte, ou d’une médisance à son sujet… une logique un peu gamine, mais étant donné qu’elle se méfiait de tout le monde dans ce pays de fous, Aiden n’échapperait pas à la règle…
Le photographe acquiesça ensuite lorsque Lexa reformula sa proposition, et précisa simplement que s’il avait voulu l’embaucher pour le ménage, il ne se serait pas planqué derrière un prétexte vaseux… Il précisa ensuite vouloir la payer 50$ de l’heure et Lexa plissa les yeux, comme pour essayer de mieux déceler un mensonge dans ce qu’il disait…

Et tu veux même pas qu’jme déssape… Pour c’prix-là tu sais pas c’que tu perds…

Bon, après tout elle s’était vendue plus d’une fois et même si elle avait horreur de ce qu’elle avait été forcée de faire pour trouver de quoi payer son loyer, bizarrement la proposition tout ce qu’il y avait de plus honnête de Aiden lui donnait l’impression de le rouler dans la farine…
Aiden ne sembla même pas outré qu’elle demande à être nourrie, et un léger sourire étira les lèvres de Lexa lorsqu’il prétendit ne pas se défendre mal dans le domaine…

J’espère aussi que t’as des Tupperware… parske j’ai une deuxième bouche à nourrir et j’compte pas la laisser crever d’faim pendant qu’jme f’rais péter la panse à coup de coquillettes…

Dit comme ça, c’était la porte ouverte à tout et n’importe quoi… mais bon ^^
Songeant que peutètre l’occidental moyen était tout aussi susceptible sur le sujet des gosses que le russe profond, Lexa s’empressa d’ajouter autre chose, comme par peur de voir s’envoler cette opportunité de travail en apparence honnête…

Elle est majeure, c’est juste ma colloc…

Aiden lui tendit finalement sa carte de visite et Lexa y jeta un coup d’œil pendant qu’il se relevait, précisant qu’elle pouvait passer quand elle voudrait, qu’elle pouvait également garder les photos et qu’en plus il pensait réellement ce qu’il lui avait dit au sujet de sa beauté… Lexa esquissa un sourire particulièrement amusé que peu lui connaissaient et elle se releva elle aussi, prenant la petite enveloppe dans laquelle elle rangea les autres photos…

On verra ça… ^^

Aiden finit par quitter la pièce en mettant les clichés de Delinda à la poubelle contenant dieu seul savait combien d’emballages de préservatifs et autres trucs dégeux du même tonneau, et le sourire de Lexa s’effaça peu à peu lorsqu’elle vit entrer une « collègue » particulièrement commère…

Il t’a payée cher pour cette petite entrevue ?

Est-ce que j’te demande combien tu donnes à ton sale c*n d’mari quand tu rentres chez toi ?

Joue pas à ça avec moi, Pearl… j’te jure qu’étant la plus ancienne j’ai le bras suffisamment long pour t’faire regreter tes paroles !


Et sur les cassages d’gueule aussi ton mari touche une put*in d’commission ?

La jeune femme paru outrée par la question de sa cadette et se drapa dans son châle vert pastis…

Ouais alors on est d’accord, tu fermes ta gue*le et tu t‘occupes d’ton c*l ; c’que j’peux faire à c’photographe ça r’garde qu’moi, ok ? J’me casse, j’ai un numéro à répéter… et t’avise pas d’parler sur ma gue*le en mon absence parske j’te jure que j’te fais sauter tes ratiches ><

Lexa sortit comme une furie de la pièce spéciale et se rua dans les vestiaires pour ranger ses photos en lieu sûr… La mutante regagna ensuite la scène pour peaufiner les derniers mouvements qu’elle comptait intégrer à son numéro… La soirée s’annonçait longue, mais ça ne l’empêcherait sûrement pas de raconter tout ça à Roxy à son retour à l’appartement… ça non ^^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Looking for... Inspiration [Lexa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Looking for... Inspiration [Lexa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: NEW YORK CITY :: Hell's Kitchen :: Coyote Ugly-