Partagez | 
 

 un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Jeu 12 Avr - 18:54

Un truc important à régler, voilà ce qui entraînait Sélène loin de la ville… Le message télépathique qu’elle avait reçu était des plus clairs ; ses anciens compères la recherchaient pour régler quelque chose d’important… Sélène ne savait pas de quoi il s’agissait, mais mieux valait ne pas les faire attendre, parce que tous avaient le pouvoir de lui faire regretter sa désobéissance… Sélène n’obéissait à personne, mais là, il était question de gens âgés de plusieurs centaines d’années – voire millénaires pour certains - donc un certain code de conduite était à respecter…

Sélène avait volé une moto en ville pour ne pas que l’on puisse la suivre à la trace, parce que cette affaire ne regardait personne hormis elle… l’endroit qu’on lui avait indiqué se trouvait dans les montagnes, et assez éloigné de la civilisation pour que personne ne puisse débarquer dans le nouveau repaire des Externels… Sélène était longtemps restée à leurs côtés, mais elle avait fini par se lasser de leur immobilisme : ils étaient immortels et avaient donc tout le temps possible pour échafauder des plans tous plus machiavéliques les uns que les autres… a avait amusé Sélène pendant un temps, mais au final, ces êtres hors du commun l’avaient lassée; à croire que tout ce qui était fait pour durer finissait inlassablement par gonfler la mutante au point de la faire partir...

La mutante quitta sa moto lorsque le chemin qui serpentait entre les arbres devint trop boueux pour continuer de cette manière. Sélène avait enfilé son éternelle paire de bottes, et s’était habillée pour affronter la montagne ; jean, gros pull de laine et un long manteau noir à capuchon, qui occultait à présent entièrement son visage, le faisant disparaître dans l’ombre… La nuit tomberait dans à peu près 3 heures, et Sélène espérait bien arriver à destination avant de se retrouver perdue dans le noir ne pleine montagne... il ne lui fallait qu'un unique signe, et elle les trouverait; ils étaient là, c'était sûr...

Après environ 2 heures de marche intensives à travers la végétation dense, Sélène avait fini par repérer le frémissement d'un esprit dans les environs... quelqu'un l'observait et épiait le moindre de ses mouvements, mais mieux valait découvrir de qui il s'agissait avant que cet espion ne lui tombe dessus... Un bruissement de feuilles au-dessus de la jeune femme attira son attention, et elle évita de justesse une branche morte en roulant sur le côté. Les feuilles se soulevèrent, et Sélène finit par arrêter de rouler, s'accroupissant prète à se saisir de l'une de ses nombreuses dagues... hors de question de se laisser intimider par une branche toute c*nne...
Des bruits de pas attirèrent son attention, et Sélène orienta son regard vers le nouveau venu... Gidéon, alors si elle s'attendait à le voir, lui... peutètre était-ce son idée de la faire venir ici... Sélène se redressa finalement ne quelques secondes, chassant la terre et les feuilles qui s'étaient collées à son jean...

la Reine Noire... on peut dire qu'il t'aura fallu le temps...

Je ne suis à disposition de personne... je vis comme bon me semble...

Tu te ramollis au contact des mortels, ma chère...

Ah parce qu'au contact de certains mégalomanes, je ne me ramollissais pas?

Un sourire étira le visage de Gidéon, et il s'avança vers la mutante: Sélène ne bougea pas d'un pouce, mais commençait légèrement à perdre patience...

Pourquoi m'avoir contactée?

Simplement pour parler, en souvenir du bon vieux temps...

Et pourquoi m'avoir fait traverser la moitié de cette put*in de forêt, alors?

Sélène venait de demander ça d'une voix flûtée, faisant exprès de faire contraster ses paroles avec le ton qu'elle employait... Ces retrouvailles la gonflaient déjà, et elle n'en avait vu qu'un seul sur les 6...

Bon, visiblement l'éternité ne te suffit pas au point de te pousser à gagner du temps... Et bien soit, allons-y...

Gidéon se mit ne route, lui faisant signe de le suivre. Sélène peinait un peu à la suivre parce qu'elle avait au moins 30 centimètres de moins que lui, donc chaque enjambée lui demandait d'accélérer le pas... La nuit finit par tomber totalement, et Sélène commença à regarder par-dessus son épaule, pas franchement rassurée de déambuler en pleine forêt dans l'obscurité totale. La mutante se prit les pieds dans une racine et trébucha lourdement: Sélène laissa échapper une poignée de jurons, et Gidéon lui tendit la main pour l'aider à se relever... Ils se remirent en route, et bientôt, des lumières se dessinèrent à l'horizon...

Que deviennent les autres?

Autant faire la conversation, au moins ça lui permettrait de s'assurer que Gidéon marchait toujours près d'elle...

Tu ne tarderas pas à obtenir une réponse à ta question, Sélène... Je peux te poser une question?

Parce que le nouveau QG se trouve dans cette partie du monde à présent? Et oui, tu peux poser ta question... pas sûre que je répondrais en fonction du domaine sur lequel elle portera par contre...

Tu es parvenue à mettre les humains à genoux devant Ta Grandeur?

Sélène laissa échapper un petit rire, l'air amusée par la question... en fait, Gidéon faisait référence à un passé tellement lointain que quelques souvenirs remontaient à la surface... des souvenirs d'un genre plutôt agréable en fait, parce que les Externels avaient toujours fait office de famille pour la mutante...

Les humains sont incapables de résister depuis bien longtemps... et les mutants en prennent le chemin...

Trois semaines de ravages intensifs dans les rangs des hommes trop fiers, mutants et humains compris, alors forcément, Sélène savait de quoi elle parlait... Gidéo laissa échapper un rire un peu étrange, avant de finalement attraper le bras de Sélène pour l'entrainer sur la gauche...

Les femmes disposent d'atouts non négligeables...

Oui, mais même au-delà de ça...

Tu as déjà essayé d'user de ta "force de persuasion" sur une femme?

Plusieurs fois... mais je n'appréhende pas une femme de la même façon que j'aborde un homme... question de logique...

Moui, appelle ça comme tu veux, Sélène...

Une immense bâtisse semblant taillée dans la pierre se dressait devant eux, à peine éclairée par la lumière de la lune... Sélène ne l'avait pas remarquée auparavant, parce qu'elle était concentrée sur les propos de Gidéon... et peutètre que dans le fond, cette discussion n'avait que pour but de détourner l'attention de Sélène...
Et si c'était le cas, cela voulait sans doute dire qu'elle n'était plus la bienvenue...

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.



Dernière édition par le Mer 30 Mai - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Mer 16 Mai - 21:22

Gidéon poussa une lourde porte en chêne et invita la mutante à entrer. Sélène découvrit un vaste hall d'entrée en pierre brute, ce qui confirma sa première impression: la demeure avait été taillée à même la pierre, à la manière des maisons troglodytes. L’ensemble restait agréable à regarder, mais chauffer une baraque de ce style ne devait pas être une mince affaire…
Sélène suivit Gidéon à travers une enfilade de couloirs, et il l’invita finalement à entrer dans une pièce elle aussi immense, décorée dans un style britannique très prononcé et désespérément cosy… bref, l’ensemble était à l’image des propriétaires de cette demeure…

Apocalypse t’attend, Sélène…

Ah oui ? Ca doit vraiment être super important, alors…


Assez important pour me contacter en pleine nuit… si c’est une affaire stupide à régler il va m’entendre…

Gidéon lui désigna un fauteuil, et Sélène se dirigea vers l’âtre de la cheminée, s’attendant à découvrir Apocalypse dans la moins propice des formes… Un métamorphe de son niveau pouvait prendre l’apparence d’à peu près tout ce qui existait, et Sélène s’attendait plus ou moins à ce qu’il lui tombe dessus sans prévenir… La mutante prit place dans le fauteuil qui faisait face à la cheminée, et esquissa un léger sourire lorsqu’elle sentit la signature caractéristique de l’esprit de son vieil ami… enfin du moins si c’était encore le cas… La porte sur sa droite s’ouvrit, et Apocalypse entra, suivit de près par Candra, cette blonde mégalo que Sélène n’avait jamais pu voir en peinture… La blonde lui adressa un regard pas franchement accueillant, et Sélène inclina légèrement la tête en direction d’Apocalypse… Ce mutant l’avait toujours traitée avec égard, donc elle n’avait aucune raison de chercher à lui manquer de respect… par contre la blonde, elle pouvait crever, elle ><

Sélène, ma douce…

A croire que tous les hommes peu recommandables se plaisaient à l’appeler comme ça… Sélène lui adressa un sourire aimable, soutenant ensuite sans réelle difficulté le regard de Candra, qui ne semblait pas franchement heureuse de la voir… deux femmes pour 6 hommes, donc forcément, il y avait une rivalité vieille de plusieurs centaines d’années pour s’attirer les faveurs de tous ces hommes à la fois, en ne laissant que les mutants médiocres comme admirateurs… Les deux mutantes avaient vu Apocalypse leur filer entre les doigts tour à tour pour les rejoindre l’une l’autre pendant un paquet d’années, mais à cette époque, ça ne dérangeait pas trop Sélène, puisque le simple fait de l’avoir une fois de plus que Candra suffisait à assurer sa domination sur sa rivale blonde…
Et maintenant elle se pavanait dans son sillage…

Sélène… tu as fini te lasser de t’amuser avec tes petits mortels ?

Et toi, tu as fini par te lasser de tes intrigues stupides ?


Un léger sourire étira les lèvres d’Apocalypse, qui délaissa Candra pour baiser avec respect la main de Sélène… les monter l’une contre l’autre avait toujours été son passe-temps favori, parce quoi qu’il puisse arriver, il en avait toujours au moins une sur les deux à « disposition »…

Contente de voir que toi au moins tu n’as pas perdu tes bonnes manières…

Apocalypse lui adressa un sourire charmant, avant de prendre place dans le fauteuil près de la cheminée, à la gauche de Sélène… Les autres ne tardèrent pas à arriver, et Sélène promena son regard sur chacun d’entre eux, essayant d’évaluer à quel point ils avaient pu changer en son absence… Absalom semblait ne pas avoir trop changé, idem pour Candra et Apocalypse, mais pour les autres, Sélène ne savait pas trop… Cruel était toujours ressemblait toujours autant à une bête échappée d’un fil d’horreur de série B, et était toujours aussi repoussant… Saul semblait toujours aussi calme et aucune ride n’était parvenue à troubler son visage… Gidéon avait conservé sans trop de problèmes cet air de dément qui le distinguait des autres… Sélène l’avait toujours considéré comme un compagnon de jeu de qualité, et le revoir aussi en forme faisait plaisir…
Quelques-uns manquaient à l’appel ; sans doute parce qu’ils étaient partis en mission quelque part…

Tout ce petit monde prit place, et Sélène promena son regard sur chacun d’eux, se remémorant un passé lointain et pourtant si proche à ce moment précis… peutètre s’étaient-ils décidés à changer et à abandonner leurs vieilles rengaines pour passer à autre chose… La discussion débuta finalement lorsque Apocalypse prit la parole, en bon meneur de troupes… Sélène l’écouta en silence, gardant ses yeux plongés dans ceux du mutant, et jetant parfois un regard global sur les autres Externels… Un tas de choses s’étaient passées en son absence, et Sélène regretta d’avoir raté un certain nombre de défis plutôt intéressants… Apocalypse la sortit de ses pensées en une seule phrase…

Reste à savoir si tu t’es suffisamment lassée des mortels pour recommencer à te servir d’eux comme tu le faisais si bien avant…

Candra ne parut pas spécialement enchantée du compliment fait à sa rivale directe, et Sélène braqua son regard sur elle l’espace de quelques secondes, l’air de dire « il est avec toi parce que je n’étais pas là »… les vieux réflexes commençaient à revenir, et clouer le bec de cette blondasse en faisait partie…

Je m’amuse toujours autant qu’avant avec eux… la seule différence notable est que je le fais seule et suivant mes propres règles…

Absalom prit finalement la parole, assurant que Sélène seule devait être bien moins efficace et redoutable que les Externels pris dans leur ensemble…

Toujours aussi agréable… dommage que tu sois éternel parce que ta mort ne m’aurait pas spécialement affectée…

Absalom amorça un mouvement pour se relever, et Apocalypse lui adressa un unique regard qui lui imposa le calme… fallait toujours que Sélène reste dans les rapports de force afin de se aire respecter, mais un certain nombre de choses avaient changées en son absence… Apocalypse reprit la parole, tandis que Candra lui caressait le dos de la main, espérant sans doute attirer son attention… la pauvre ne devait pas savoir à quel point le mutant se moquait éperdument de ce qu’elle pouvait devenir…

Tes petits tours n’ont sans doute pas eu la même envergure que nos plans…

Sans doute, comme tu dis… mais au moins, je n’ai pas à me plier aux exigences stupides de certains…

Sélène coula un regard plutôt explicite à Absalom, qu’elle avait bien l’intention de faire chi*r au maximum en souvenir du temps perdu…

… et puis de toute manière, tant que les humains pâtissent de nos actions, où est le problème à ce que j’agisse en solo ?

Sans doute parce que tu méprises nos règles…

Non, tu me confonds avec quelqu’un d’autre, là… ce n’est pas moi qui ai tenté d’égorger l’un des nôtres pour avoir stupidement perdu le défi que cette personne m’imposait…


Peu de gens étaient au courant de ça… Absalom était un très mauvais perdant, et son échec dans la réalisation de ce que Burke lui avait demandé l’avait conduit à tenter de l’égorger avec une lame… Apocalypse balaya les gens présents du regard, l’air intrigué par ce que venait de dire la mutante, parce que visiblement, personne n’avait pris la peine de lui raconter cette anecdote…

De tels actes ne me paraissent pas conformes à nos règles…

Le regard d’apocalypse s’orienta vers Absalom, comme s’il avait parfaitement compris ce que Sélène avait sous-entendu… Et puis de toute manière, vu le teint cramoisi du fautif, il ne pouvait s’agir que de lui… Un lourd silence s’installa, et finalement, ce fut Candra qui reprit la parole, fusillant presque Sélène du regard…

Sans doute, mais Sélène est à présent une étrangère… elle est partie pour se tourner vers les humains, tournant le dos à ses frères…

Un discours plein de bons sentiments, mais malheureusement pour elle, Candra n’était pas spécialement crédible vu la haine qu’elle vouait à Sélène… donc parler de fraternité était particulièrement peu crédible, surtout dans leur cas à elles deux… Un sourire amusé étira les lèvres de Sélène…

Si me servir des humains comme nourriture, distractions d’un soir ou chair à canon est ce que tu appelles « se tourner vers eux », je ne peux que te conseiller l’achat d’un dictionnaire plus récent, Candra…

Insolente comme c’était pas permis… Candra ne tenterait rien devant Apocalypse, elle préférerait sans doute frapper sournoisement par-derrière pour lui faire ravaler ses paroles…

Toujours aussi désagréable, Sélène…

Un sourire un peu étrange étira les lèvres de la mutante blonde, et le regard de Sélène se fit plus dur, la mettant au défi d’ajouter autre chose…

… t’apprendre nos nouvelles règles en même temps que la politesse me paraît être une bonne idée…

Le sourire de Sélène s’agrandit davantage, et elle s’accouda à l’accoudoir du fauteuil…

Si ça peut te faire plaisir… pourtant, il ne me semble pas que mes soit-disant « mauvaises manières » importunent autant que ce que tu laisses entendre…

Gidéon toussa légèrement mais de façon pas franchement naturelle, et Sélène orienta son regard vers lui, intriguée par ce geste, et elle croisa brièvement le regard du mutant… Même s’il pouvait copier les pouvoirs, celui de Sélène ne lui servirait à rien puisqu’elle ne transmettait plus rien à distance depuis le pétage de plombs généralisé de son pouvoir… Quelques pensées lui parvinrent malgré tout, sans doute parce que Gidéon avait copié le pouvoir de Candra à son insu…

+ Méfie-toi, Sélène… elle prépare un truc, et nos nouvelles règles lui permettent de faire un tas de choses… +

Sélène reporta son regard sur Candra, qui ne semblait pas être parvenue à intercepter ce que venait de transmettre Gidéon…

Peutètre parce que la plupart des gens présents appréciaient assez tes « talents » pour ne pas t’attaquer directement…

J’en ai autant à ton service si tu veux savoir…


Apocalypse laissa échapper un soupir, l’air pas franchement partant pour un règlement de comptes en public…

Vos querelles incessantes commencent à être irritantes…

Peutètre parce qu’il y a une Externelle de trop…

Candra esquissa un sourire immense, se rappelant parfaitement bien comment son autre rivale avait été éliminée… Sélène promena son regard sur chaque visage, attendant patiemment qu’Apocalypse poursuive… Il avait lui aussi une idée derrière la tête visiblement, et c’était quelque peu inattendu de le voir se ranger du côté de la blondasse…

Nous sommes 5, alors je vous propose de voter à main levée… Pour le retour de Sélène parmi nous ou son éloignement définitif…

Etrangement, Sélène ne semblait pas s’en faire plus que ça… sa fierté l’incitait sans doute à penser qu’elle pourrait venir à bout de ses détracteurs…

Ceux qui souhaitent que Sélène nous rejoigne…

Trois mains se levèrent : Gidéon, Saul, et Apocalypse lui-même… pas si étonnant que ça dans le fond, étant donné que c’était lui qui avait demandé à la voir…

Ceux qui souhaitent que Candra reste la seule Externelle pour les prochains siècles…

Trois mains se levèrent : Candra (rien d’étonnant), Absalom et Saul, à nouveau… Sélène fronça les sourcils, tandis qu’Apocalypse interrogeait le nippon…

Avec 5 personnes interrogées et un vote unique par tête, il ne peut y avoir d’égalité… Saul, aurais-tu oublié le principe de nos votes ?

Non, mais je pense que ma voie serait plus profitable à Candra en fin de compte… Sélène ne fait que semer la discorde sur son passage…

Sélène laissa échapper un rire un peu étrange, comprenant à peu près ce qui était arrivé à ce pauvre homme entre les deux tours… elle perdait donc la majorité, et c’était à elle de quitter l’endroit…
Apocalypse orienta son regard bleu vers Sélène, l’air pas franchement enchanté par ce revirement, mais le vote était le principal moyen de concertation au sein du groupe, et en tant que leader, il ne pouvait y contrevenir… Sélène préféra couper court aux interrogations du mutant en décroisant ses jambes et en se redressant légèrement…

Je ne compte pas m’éterniser, surtout après l’utilisation d’un moyen aussi déloyal…

Déloyal ? je viens de t’écraser en beauté, Sélène…

En beauté… mouais, c’est une simple question de point de vue, parce que j’assimile ça à de la triche pure et simple… Ton petit tour de passe-passe, ça prend peutètre sur les humains et mutants de base, mais sur une mutante dotée du même pouvoir, ça fait franchement désordre…

Personne ne te demande ton avis : nous avons voté et tu n’es pas désirée ici…

Apocalypse coupa à nouveau court à la dispute, et apparemment, il devait être le seul à ne pas craindre de s’interposer entre les deux mutants…

Tu ne peux pas rester, mais tu peux rester ici cette nuit… Tu repartiras demain au petit matin…

Elle est sensée partir sur le champ…

Vote ou pas, Sélène a été l’une des nôtres… que ça te plaise ou non…


Sélène s’abstint de commentaire, faisant passer l’essentiel de ses sentiments par le biais de son regard… rien que du mépris envers Candra, qui encore une fois malgré le fait qu’elle partage régulièrement le lit d’Apocalypse ne se faisait pas moins remettre à sa place… Le salon se vida, et Candra prit la poudre d’escampette avec ses pseudos-alliés, tandis que Sélène restait seule avec Gidéon. Le mutant s’installa près d’elle, s’assurant que tout le monde était bien parti…

Tu devrais éviter de te mesurer autant à elle…

Sans doute… mais tu sais depuis un paquet d’années que je ne suis jamais les conseils qu’on me donne…

A ta place, je me méfierais quand même…

Je prends note…


Gidéon se leva et tendit sa main à Sélène, l’invitant à le suivre. La mutante se leva, pas spécialement tentée de passer la nuit sur le canapé, et elle le suivit à travers l’immense bâtisse jusqu’au troisième étage. Gidéon lui indiqua sa chambre et la laissa s’installer, se doutant que les affaires laissées par Sélène quelques dizaines d’années plus tôt avaient aussi été déménagées en même temps que les meubles de l’ancien QG… La mutante se glissa dans un bain bien chaud, donc elle ressortit près d’une heure plus tard, et enfila un mini-short assez ajusté et un top noir, avant de se glisser sous les couvertures…
Quelques heures plsu tard, elle sombrait dans un profond sommeil…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Lun 28 Mai - 23:07

Une nuit étrange… Sélène était étrangement calme et apaisée malgré ce qu’elle avait appris dans la soirée… apparemment, se faire renier et rejeter était partie intégrante de son destin, puisque même ses amis de longue date s’étaient fourrés dans la tête de l’évacuer bien vite de leurs vies par un moyen carrément débile : un vote à la majorité, qui l’avait carrément classée dans la catégorie « indésirable », parce qu’ils lui avaient préféré Candra… Un rêve étrange s’acharna à le lui prouver, et la plupart des rejets essuyés en 800 ans lui revinrent en pleine figure, la faisant s’agiter dans son sommeil… ses parents, d’abord… puis les bohémiens qui l’avaient recueillie… un paquet de gens défila, comme si même son subconscient s’acharnait à lui montrer que personne n’avait besoin d’elle… Sélène s’agita davantage dans son sommeil, tâchant de chasser ces images avant que le pire n’arrive, mais elle n’y parvint pas et le visage de Marius surgit bientôt, et avec lui, celui du jeune Dorian, qu’il avait lui-même tué de ses mains… Sélène s’agita à nouveau, voyant approcher encore et encore Marius, et elle finit par ouvrir les yeux, se redressant dans le lit, complètement paniquée… Un tas de souvenirs semblaient remonter à la surface, et Sélène peinait à les combattre, principalement parce qu’ici elle était seule… pas d’allié… pas de Mathias ; rien le néant… Sélène se redressa davantage, essuyant quelques larmes d’un revers de main, et elle alluma les bougies du chandelier posé sur la table de nuit sur sa gauche… Ses yeux mirent quelques secondes à s’habituer à la lumière, et Sélène s’immobilisa en croyant apercevoir quelqu’un tapi ans l’ombre de la chambre…

Ce rêve à la c*n… je vois des fantômes partout maintenant…

Oh non, ce ne sont pas des fantômes, Sélène…


Sélène manqua de tomber de l’autre côté du lit lorsqu’elle entendit cette voix résonner près d’elle… elle vit finalement Candra entrer dans la faible zone qu’éclairait le chandelie,r et tenta de bouger, mais il n’y avait pas grand chose à faire ; son corps refusait de se mettre en mouvement… et là, c’était très mauvais…

Qu’est-ce que tu viens faire dans ma chambre ?

Te pourrir tes rêves autant que tu me pourris la vie, Sélène…

Parce que même quand je dors ça te pourri la vie ? Tu as déjà songé à aller voir un psy ?

A ta place, j’éviterais les provocations gratuites… tu n’es plus majoritaire ici, Sélène…

Si tu crois que me maintenir à moitié vautrée sur ce matelas te donne un avantage, c’est que tu me connais vraiment mal… Et au sujet de ton pseudo-vote, franchement c’était bas comme manipulation…


Candra se leva du fauteuil sur lequel elle était assise, et s’approcha du lit, s’installant au bord et se penchant vers Sélène, l’air pas spécialement aimable… Sélène afficha un léger sourire, parce qu’être la cadette ne la pousserait pas facilement à lâcher le morceau… elle avait bien résisté à Jason, alors pourquoi pas à cette gourde ? Candra raffermit sa prise sur Sélène, l’immobilisant davantage sur le matelas par la seule force de son esprit…

Alors Sélène… tu ne résistes pas ? Tu te considères déjà comme vaincue ?

Le psy tu sais, c’est pas une honte… ça te ferait du bien, je pense…


Candra se releva, l’air furieuse cette fois-ci… Une main invisible enserra la gorge de Sélène, l’étouffant à moitié au passage tandis qu’elle tentait en vain de se débattre… pas de contact avec Candra, donc aucune possibilité de la forcer à lâcher prise… enfin si… Une onde mentale frappa Candra de plein fouet et l’étourdit assez pour la pousser à lâcher prise quelques secondes… Sélène repoussa les couvertures pour se relever, mais Candra récupéra bien vite le contrôle de ses capacités, et l’immobilisa à nouveau, se penchant au-dessus d’elle, les traits déformés par une fureur sans nom…

A croire que tu ne comprendras jamais rien, Sélène… après tout ce que j’ai fait pour toi…

Impossible de parler cette fois, Candra l’avait entièrement paralysée… forcément, elle pouvait agir à distance, donc elle conservait un avantage non-négligeable par rapport à Sélène… La mutante se pencha davantage, approchant une main pour repousser une mèche rebelle de manière à dégager le visage de Sélène… apparemment, un contact avec ses cheveux ne lui permettait pas d’agir, donc elle fut contrainte de se contenter d’observer sa rivale, se demandant ce qu’elle avait voulu entendre par « tout ce que j’ai fait pour toi »… elle n’avait jamais fait que chercher à lui pourrir la vie, et Sélène lui avait plutôt bien rendu la pareille sur ce plan-là… Une onde mentale l’atteignit finalement de plein fouet, et Sélène perdit connaissance ; la dernière image aperçue étant le visage de cette blondasse machiavélique penchée au-dessus d’elle…



Le noir… l’humidité… le froid…
Sélène fut tirée de son inconscience par un bruit d’écoulement, et elle se redressa avec difficultés en position assise… Les yeux de la mutante parcoururent les environs du regard, et Sélène constata qu’elle se trouvait dans une étrange cage de verre hermétiquement close à ce qu’il lui paraissait… Une petite grille permettait de faire entrer l’air afin qu’elle ne meure pas trop rapidement, et une entrave métallique la maintenait attachée près du fond, l’empêchant de se relever… Sélène étrécit les yeux pour tenter d’apercevoir ce qui se cachait dans l’obscurité au-delà de sa prison de verre, mais rien ne pouvait être aperçu ; elle ne savait pas où elle se trouvait, mais sans doute était-elle encore dans la demeure des Externels…
Et à tous les coups, personne ne devait savoir qu’elle se trouvait là…

Des bruits de pas troublèrent le silence plusieurs heures après, arrachant Sélène à la contemplation du plancher de sa cage de verre, et son regard croisa celui de Candra, qui avait l’air amusée par la situation dans laquelle se trouvait Sélène… Elle s’accroupit de l’autre côté de la paroi de verre, perchée sur de hauts talons et vêtue d’un pantalon de cuir du même genre que ceux qu’affectionnait Sélène…

Qu’est-ce que tu mijotes encore ?

Un sourire malsain étira les lèvres de Candra, et Sélène sentit de suite qu’elle n’apprécierait pas la suite de cette entrevue… intuition féminine, même si ce n’était pas difficile à deviner…

Apocalypse a dit que tu devais partir… il n’a pas précisé les modalités de ton départ, ni le moyen dont tu devais partir… Et afin de m’assurer que tu ne l’attireras plus dans tes filets, ou que je ne te recroiserai plus jamais pour les millénaires à venir, je vais m’occuper de toi, Sélène… comme au bon vieux temps, même si dans le fond, tu ne peux pas t’en souvenir…

Sélène plissa légèrement les yeux, se demandant de quoi pouvait bien parler cette blonde de malheur… comment ça, elle ne pouvait pas s’en souvenir ?

Faudrait que tu t’habitues à ne pas prendre tes désirs pour une réalité… la seule chose que tu aies été capable de me faire en 700 ans a été de me piquer mon homme…

Apocalypse est MON homme…

Peu importe dans le fond, je ne parlais pas que de lui… de tous les autres que tu as trouvé utile de me piquer…

Tu ne vas pas payer juste pour quelques divergences sentimentales… j’en ai soupé de rester dans ton ombre, Sélène…


La mutante parut surprise de cette révélation : plus personne ne voulait d’elle ici, mais Candra était dans son ombre ? elle lui était supérieure ? une information intéressante, donc à ne pas oublier à garder dans un coin de sa tête jusqu’à pouvoir le faire payer à cette femme de malheur…

J’ai moi aussi un paquet de griefs, Candra… et que je sache, je ne t’ai jamais maintenue en respect par un aussi bas stratagème… Fais-moi sortir de là, et on règle ça à l’ancienne…

Bien essayé, mais pour le moment, je crois que tu vas rester encore un peu là… et puis sincèrement : à qui penses-tu manquer ? Apocalypse et cette larve de Gidéon s’imagineront que tu t’es enfuie à cause de la honte infligée par le vote d’hier soir en ma faveur… Et sincèrement, je compte bien te garder ici quelques mois avant de t’achever…


Elle voulait la tuer… Candra avait pété un plomb, et en plus d’avoir triché pour obtenir la majorité, elle allait mettre à mort sa rivale… Un sourire un peu dingue étira les lèvres de Sélène, et elle se redressa légèrement, restant assise à genoux dans le fond de sa cage… foutue menotte…

Ton courage m’éblouit, Candra… tu triches pour donner l’impression que les autres t’aiment plus que moi alors que tu sais pertinemment que c’est tout le contraire… tu m’enfermes dans une put*in de cage en verre et tu imagines que ça joue en ta faveur ?

Je suis plus forte que toi…

Sûrement pas : si tu m’étais réellement supérieur,e je ne serais pas attachée là comme on attache un humain… si tu étais supérieure, tu ne m’aurais pas prise par surprise…

Sélène se redressa davantage, forçant sur son bras enchaîné dans le fond de sa cage hermétique…

Si tu étais réellement plus forte, tu m’aurais déjà tuée à la loyale…

Les traits du visage de Candra se crispèrent, et elle se pencha davantage vers la vitre, vrillant son regard assassin dans celui de Sélène…

Je vais t’apprendre la politesse, pauvre petite inconsciente…

Sélène sentit finalement une main invisible enserrer sa gorge, sans doute encore à cause des pouvoirs de Candra, qui s’amusait à user de télékinésie sur elle en plus de l’étourdir à coup d’ondes mentales… Sélène commença à suffoquer au bout de quelques minutes, et Sélène suffoquait un peu plus à chaque seconde qui passait, sentant son corps s’engourdir à mesure que sa vue se brouillait… Et soudain, la douche froide ; dans tous les sens du terme…
Une eau glacée commença à envahir la cage de verre de Sélène, entrant par une sorte de bouche près de la menotte… Sélène commença à paniquer, et tenta de dématérialiser sa main, mais sans succès, car l’eau l’empêchait complètement. L’eau commença à atteindre un niveau bien trop haut pour que Sélène conserve la tête hors de portée, et elle dût prendre sa respiration et rester sur place, incapable de faire quoi que ce soit… la panique lui fit perdre la plupart de l’air emmagasiné, et Sélène commença à suffoquer, son corps cédant à une pulsion vieille comme le monde qui consistait à continuer de respirer même en sachant qu’il n’y avait plus d’air : une grande quantité d’eau entra dans ses poumons, tandis qu’elle se débattait du mieux qu’elle pouvait, mais il n’y avait rien à faire ; Sélène perdait ses forces et sa vue commença à se troubler. Ses yeux noirs cessèrent de fixer Candra, et la mutante sombra dans l’inconscience…

Faut toujours que tu te fasses remarquer, Sélène…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Mar 29 Mai - 1:14

De longues heures passèrent avant que Sélène n’ouvre à nouveau les yeux, affichant l’air d’une personne revenant d’un marathon couru deux fois de suite dans la même journée… le regard de Sélène tomba à nouveau sur Candra, peu après qu’elle ait constaté que la cuve avait été vidée, la laissant complètement humide… La mutante blonde lui adressa un sourire peu rassurant, avant de s’allumer une cigarette, tirant une longue bouffée dessus, avant de souffler la fumée vers le haut, avec presque autant de classe que Sélène…

J’ai cru que tu ne te réveillerais jamais, chère rivale…

Je suis restée inconsciente longtemps ?

Plusieurs heures en vérité… et comme tu peux le constater, tu n’as manqué à personne… Ca m’incite donc à poursuivre ma petite expérience sur toi, de manière à déterminer si tu es meilleure que moi pour ce qui est de résister à la torture… Je pense que non, principalement parce que ce que j’ai pu voir dans ta tête me confirme que ut t’es transformée en gentille petite amie… Incroyable, quand je pense que tu tuais tous ces mortels insignifiants après avoir profité d’eux dans le passé… comment ce petit britannique est-il parvenu à te fidéliser de la sorte et à te soumettre aussi facilement ? Sincèrement, je crois qu’après m’être débarrassée de toi, je jouerais les petites amies de remplacement, en implantant simplement mon souvenir à la place du tien, de manière à pouvoir le traîner plus bas que terre comme toi tu l’aurais fait jadis…


Tu n’as aucun droit de t’en prendre à lui… c’est après moi que tu en as, non ?

Sélène paraissait lutter pour parler, le cerveau engourdi par le froid et agité de quelques spasmes sans doute dus à la peur de se faire noyer à nouveau… Son poignet était en sang, à force d’avoir cherché à le sortir par la force de son entrave métallique… Sélène tenta une dématérialisation, et Candra lui fit tomber quelques litres de flotte dessus, trouvant qu’elle était drôlement molle tout à coup, et ne soupçonnant pas une seconde que Sélène avait acquis la capacité de se dématérialiser… Elle-même n’avait jamais évolué dans ses pouvoirs, alors imaginer que ça avait pu être le cas pour Sélène devait sans doute dépasser son entendement…

Je m’en prends à qui je veux… Mathias, Logan… tes petits copains Damnés…

Rien de plus mesquin pour essayer d’établir ta pseudo-supériorité ?

Non, désolée… par contre, ya un truc qui me chiffonne… Même lorsque tu es en situation d’infériorité, tu ne peux t’empêcher de la ramener…


Un sourire moqueur étira les lèvres de Sélène, qui avait à présent le front appuyé contre la paroi, l’air à bout de forces et encore en état de choc…

Je crois que c’est dans ma nature… même sur le bûcher, ils ne sont pas parvenus à me faire fermer ma gue*le…

Peutètre parce que tu es une inconsciente de la pire espère, du genre de celles que je prends un plaisir immense à tuer…

Peutètre bien… mais moi au moins, je ne vis pas dans la peur perpétuelle de voir une autre prendre ma place… On veut de moi et c’est tant mieux ; mais dans le cas contraire, je n’insiste pas au point de littéralement égorger tous mes rivaux… par contre, toi…

La ferme, Sélène…

… toi, tu vis depuis près de 2000 ans en regardant par-dessus ton épaule, sans doute crainte d’un paquet de gens, mais en aucun cas aimée… Si tu imagines qu’Apocalypse t’aime ou que sans avoir manipulé Saul tu aurais remporté le maximum de suffrages, c’est que tu dois être bien naïve, Candra…


La mutante blonde semblait enrager à chaque mot supplémentaire, et Sélène ne semblait pas se rendre compte à quel point elle aggravait son cas en continuant de lui balancer ses erreurs en pleine figure…

… je suis peutètre moins puissante, mais je ne suis pas un parasite dans ton genre, qui pompe tout ce qu’elle peut prendre à son entourage pour en obtenir ce qu’elle désire… Je n’ai jamais manipulé l’un d’entre nous, principalement parce que nos propres lois l’interdisent, mais toi… disons que ton infériorité semble justifier la lâcheté dont ut fais preuve à l’égard de tes…

Sélène n’eût guère le loisir de finir, parce qu’un objet non identifié percuta la vitre de sa prison de verre, faisant voler le tout en éclat : les éclats retombèrent sur Sélène, l’entaillant un peu partout en profondeur et lui arrachant quelques gémissements de douleur… Candra approcha, et attrapa les cheveux de Sélène, la forçant à la regarder…

Je te conseille vivement d’arrêter ça, parce que si toi tu manies les mots mieux que moi, on ne peut pas en dire autant de tes pouvoirs, ma vieille…

Tu uses de moyens déloyaux, Candra…

Puisque tu insistes…


Cadra relâcha les cheveux de Sélène, repoussant brutalement en arrière : Sélène grogna légèrement, sentant son poignet protester contre ce genre de mauvais traitements… Candra ferma les yeux un instant, et une onde mentale d’une puissance pas possible frappa Sélène de plein fouet, déclenchant par la même occasion une migraine insupportable et lui arrachant un hurlement de douleur… L’onde désorganisa à elle seule le peu de contrôle que Sélène avait réussi à maintenir sur son corps, la faisant basculer en arrière, se démettant le poignet au passage, et la faisant convulser ne protestation pour cette douleur bien trop forte pour elle… Des couteaux semblaient s’enfoncer avec une régularité morbide dans sa tête, et le long de sa colonne vertébrale, tandis que Sélène hurlait, les yeux révulsés. Candra prolongea la torture pendant de longues minutes (heures ?) rendant Sélène un peu plus folle à chaque seconde qui passait, jusqu’à ce que son double prenne la relève, faisant échapper Sélène à cette douleur atroce en prenant le relais… même ça, ça ne suffisait pas à les séparer : quand l’une succombait sous la force des coups, des assauts ou du chagrin, l’autre prenait le relais et ainsi de suite…
L’onde de Candra « accueillit » le double, qui hurla à son tour, continuant le mouvement de convulsion amorcé par Sélène pendant encore de nombreuses heures… Candra pouvait tenir longtemps à ce jeu-là, et elle n’était même pas au maximum de sa puissance à ce moment précis… Le double commença à délirer, encouragée en cela par les divagations internes de Sélène et par cette douleur atroce qui ne semblait jamais devoir s’arrêter… Un visage surgit de ses divagations ; Galahad, ce chevalier qui avait tant pris soin d’elles par le passé… Mathias et darky, qui prenaient actuellement soin d’elles… quelques bribes de moments heureux pour tenter de chasser cette sensation insupportable, mais Candra ne l’entendait pas de cette oreille : la douleur se fit plus mordante, et le hurlement du double devint plus strident, plus prononcé tandis que les convulsions redoublaient d’intensité, arrachant la jeune femme à sa réalité de substitution… Elle sombra finalement dans une profonde léthargie, semblant d’un coup se moquer de la douleur et lui faire un bon pied de nez en la fuyant… tout était plus supportable à présent ; le double avait rejoint Sélène aux confins de leur esprit, et Candra s’acharnait afin de les faire convulser et hurler de nouveau, mais hormis la douleur, plus rien n’était perceptible… plus de monde extérieur, plus de sensation de froid… plus rien…

De nouveau cette clairière verdoyante, mais cette fois, nulle trace de Sélène… quelques traces de sang dans l’herbe, que le double suivit bien vite, trouvant finalement une chapelle qui n’avait jamais été là en près de 800 ans… Le double suivit les traces de pieds ensanglantées sur le sol immaculé, et trouva Sélène accroupie près d’un pleuve étrange, à la fois noir et lumineux… attirant et terrifiant… un fleuve dans lequel elle plongeait sa main, espérant sans doute laver ses blessures…

Tu ne devrais pas y toucher, nous ne savons pas ce que c’est…

Un fleuve capable d’engloutir un certain nombre de choses qui nous nuisent…


Le double enroula ses bras autour de Sélène, semblant mieux maîtriser son apparence que sa moitié, qui restait désespérément couverte de sang… Le double posa sa tête contre celle de Sélène, la serrant contre elle…

Les songes si tu veux, mais ne restons pas ici… la dernière fois, tu as failli y rester…


Le double l’entraîna hors de ce monde de substitution, et plongea Sélène dans des rêves complètement tordus… la douleur infligée par Candra orientait grandement la tournure de ces rêves, et Sélène vit re-défiler sous ses yeux la plupart des tortures et humiliations subies pendant près de 800 ans, combinées aux multiples fois où Candra lui avait piqué ses petits-amis, à l’assassinat de Dorian, mais aussi à la mort de Marcus, son seul et unique mari, les tortures subies pendant toute sa triste vie et la plupart de ce qui pouvait y avoir eu de négatif dans sa vie… Candra augmenta la puissance de son onde mentale, tentant de la réveiller, mais Sélène finit par s’immobiliser totalement, et son rêve cessa brusquement ; bien plus brusquement que si on l’avait simplement réveillée… plus aucun mouvement, plus aucune pensée ni rêve… plus rien qu’une enveloppe vide à ce moment précis… une enveloppe vide, et deux esprits à l’agonie…

Candra recula de quelques pas, semblant satisfaite de son petit tour, et un sourire étira ses lèvres, lui donnant un air un peu fou… Elle quitta la grotte souterraine, reprenant le chemin de la surface ; elle évacuerait le corps plus tard, pour le moment, elle voulait savourer sa victoire…

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Mer 30 Mai - 0:31

Le néant total…
Sélène flottait entre deux choses pas spécialement définissable au premier abord… était-ce la mort et la vie ? était-ce le monde réel et ce monde de substitution dans lequel elle se complaisait tant ? aucune idée ce dont il pouvait s’agir, et le moins que l’on pouvait dire était qu’elle ramait carrément, tant pour essayer de sortir de cette léthargie que pour tenter de trouver une solution à son problème… Et puis finalement, après ce qui lui parut être une éternité, quelque chose de chaud entra en contact avec sa peau glacée… quelqu’un était venu pour l’arracher au peu de répit qu’elle avait pu trouver, et cette personne ne semblait pas vouloir en rester là… Sélène restait inlassablement immobile, et une onde entêtante finit par résonner dans son esprit, la forçant à reprendre conscience tandis que deux mains chaudes enserraient son visage… alors elle n’aurait jamais la paix, pas même pendant qu’elle sombrait dans les limbes…

Sélène ouvrit brusquement les yeux et fut éblouie par la lumière d’une bougie… Elle referma les yeux, et une voix d’homme l’encouragea à le regarder… ce que fit Sélène, mais avec douleur et lenteur, comme si le moindre mouvement lui coûtait… Le double contrôlait leur corps commun à présent, et Sélène avait sombré, trop affaiblie pour tenter quoi que ce soit… la plus faible des deux, assurément, mais malgré tout indispensable aux yeux du double tant elle aimait son autre moitié d’esprit…
Le regard complètement noir du double croisa celui de Gidéon, qui semblait carrément inquiet de la trouver là et dans cet état. Il avait copié le pouvoir de Sélène afin de la réveiller, et avait été plutôt efficace puisqu’elle le fixait à présent… avec l’air d’une femme ayant dormi 100 ans et qui ne reconnaissait plus le monde à son réveil… d’ailleur,s lui non plus, elle ne le reconnaissait pas…

Dis quelque chose ma belle…

Un grognement de douleur lui parvint en guise de réponse, et Gidéon la redressa légèrement, glissant un bras au creux des reins de la mutante et l’autre derrière sa nuque, pour finalement la soulever et l’emporter hors de cette flaque d’eau mêlée de sang… son propre sang sans doute…
Gidéo débarrassa une table recouverte d’éprouvettes d’un mouvement ample de son bras massif, et déposa Sélène sur la paillasse, se penchant au-dessus d’elle de manière à apercevoir ses pupilles… Le mutant se débrouilla pour trouver un peu d’eau fraîche et un linge qu’il humidifia, essuyant le sang qui maculait le visage de Sélène…

C’est Candra, n’est-ce pas ?

Sélène acquiesça faiblement, l’air au plus mal… Candra… ce nom resterait gravé dans sa mémoire tant qu’elle ne lui aurait pas fait payer les tortures infligées ces dernières heures… Sélène avait perdu pas mal de sang, et le pouvoir de Candra avait ravagé les dernières forces qu’il lui restaient ; elle devrait bientôt se nourrir… Gidéon continuait de lui nettoyer le visage, avec l’application d’un grand frère qui chercherait à panser les blessures de l’une de ses sœurs battues par des furies à la sortie de l’école… Des gestes doux bienvenus, mais émanant de celui qui était à présent un inconnu pour Sélène…

Apocalypse sera mis au courant ; Candra n’avait nullement le droit de te torturer de la sorte… Tu devais seulement partir… Ca fait plus d’une semaine que l’on te pense partie à des kilomètres d’ici, Sélène…

Sélène… voilà, c’était son nom… Un paquet de souvenirs remontèrent à la surface avec cette simple information, et le double sentit sa moitié d’esprit s’affaisser davantage à l’intérieur de sa tête… elle avait besoin de se nourrir sous peine d’y laisser sa peau, et dans l’état actuel des choses, cet inconnu adorable semblait parfaitement apte à servir de repas… La mutante se redressa péniblement, laissant ses jambes pendre mollement au bord de la table, tandis que Gidéon la maintenait en position assise, s’assurant qu’elle ne s’effondrerait ni sur la table, ni au sol, quelques centimètres plus bas… Le double sentait distinctement le linge humide tamponner avec douceur son visage, mais peu lui importaient les attentions de cet « inconnu » : elle orienta son regard complètement noir vers lui, et Gidéon s’immobilisa, l’air perplexe…

Ce regard a une signification particulière, Sélène ?

Elle n’avait jamais dévoré personne devant lui, et malheureusement pour Gidéon, ça ne faisait qu’inciter le double à croire qu’il était l’un de ses bourreaux… tant pis pour lui… D’un mouvement étonnamment rapide compte-tenu de son état, le double dématérialisa sa main et la posa contre l’une des tempes de Gidéon, commençant à assimiler ses pensées avec une violence qui commençait à devenir monnaie courante… Gidéon orienta son regard vers Sélène, l’air perplexe, parce qu’il ne devait sans doute pas s’attendre à une telle réaction… Sa force physique et sa grande maîtrise de soi lui permirent de ne pas hurler, là où tous les autres avaient été submergés par la douleur, et il lui adressa encore quelques mots, l’air légèrement affaibli…

Tu devrais arrêter avant que ça finisse mal… au fond de toi, tu ne souhaites sûrement pas ça…

Le visage du double se fit plus dur, et elle passa un bras autour du cou de Gidéon, se redressant finalement juste avant de se dématérialiser pour l’engloutir totalement : le cri de Gidéon résonna dans toute la chambre souterraine, se répercutant avec force contre les parois, et après de longues minutes, son corps massif et inerte s’écroula au sol, complètement vide de toute pensée… de tous souvenirs… Le double venait de tuer l’un de ses rares alliés, seulement, elle n’en avait plus conscience : seule la nécessité de fuir ce lieu de misère la forçait à agir et à sortir de sa torpeur… La mutante se rematérialisa, chancellant légèrement tant 1000 ans de pensées et souvenirs venaient de l’étourdir… elle porta finalement sa main droite à sa tempe, affichant un sourire un peu stone ; cette nourriture tant attendue lui avait fait du bien, c’était incontestable, et à présent, elle devait sortir de là…

Un bruit de porte attira son attention, et Sélène se dématérialisa, se tapissant dans un coin d’ombre juste à temps pour voir entrer Saul et Candra, qui semblaient en pleine discussion, suivis de très près par Cruel, qui était toujours aussi monstrueux… Les yeux bleus de Candra s’arrêtèrent sur le cadavre de Gidéon, et la mutante blonde sembla excédée de ne pas trouver le cadavre de Sélène au sol, à l’endroit où elle l’avait laissée quelques jours plus tôt…

Vous me la trouvez… je vais m’en débarasser une bonne fois pour toutes…

Je croyais que Sélène était repartie il y a quelques jours ?


Aucune importance… bientôt, elle partira pour toujours de toute manière…

Le nuage restait tapi dans l’ombre, se doutant que Candra finirait par la détecter mentalement, mais bizarrement, la blonde ne semblait pas sentir son esprit… Sélène observa la pièce avec davantage d’application, et finalement, l’éclairage sembla changer, faisant glisser les ombres au sol jusqu’à ce que certaines engloutissent Saul… autre phénomène étrange, il semblait à Sélène que ces ombres habituellement incontrôlables lui obéissaient…
Et bien soit, autant tirer profit de cette trouvaille…

Sélène se rematérialisa, tandis que les ombres encerclaient Candra, l’empêchant de voir quoi que ce soit et de bouger sous peine de finir dans le même état que Saul… Le nippon s’écroula au sol, inconscient, et les ombres qui l’avaient étouffé se joignirent aux autres pour entourer Candra… Seul élément non prévu dans cette équation imprévue, Cruel se jeta sur elle avec une rapidité déconcertante, la rouant de coup avec une sauvagerie pas possible dans le but de lui faire lâcher prise : le double encaissa avec quelques gémissements de douleur, et finit par se dématérialiser, se relevant en vitesse pour s’éloigner. Cruel l’attrapa par l’une de ses chevilles, et la mutante chuta au sol, se faisant traîner en arrière, et donc plus loin de la sortie que ce qui était prévu à la base… Sélène lui balança son pied en pleine figure, lui arrachant un grognement digne d’une bête sauvage, et elle reprit sa course folle, balançant un peu toutes les fioles qui lui tombaient sous la main sur lui, mais encore une fois, la mutante se dématérialisa, pour éviter Cruel qui avait choisi de lui bondir dessus… Sélène flotta pendant encore quelques instants, et elle fondit finalement sur Cruel, le vidant de toute substance avec le plus de violence possible… fallait peutètre pas abuser non plus ><
Cruel rendit l’âme quelques minutes plus tard, après que Sélène ait absorbé ses 1500 ans de pensées et souvenirs… sa carcasse s’écroula au sol, tandis que Sélène se rematérialisait, chancelant à nouveau… Elle tituba jusqu’à l’endroit où Candra était emprisonnée par les ombres et lorsqu’elle entra elle-même ne contact avec les ombres qui semblaient sous son contrôle, les pensées volées à Saul de manière à engendrer sa mort lui furent rendues, lui donnant encore de quoi se nourrir, mais de manière beaucoup trop riche… Sélène avait absorbé en moins d’une demi-heure l’équivalent de 5000 ans de pensées et souvenirs, et la tête commençait légèrement à lui tourner, indiquant les prémisses d’une overdose prochaine… Les ombres relâchèrent Candra sous l’impulsions de Sélène – enfin du moins ça en avait tout l’air – et la mutante blonde retomba au sol devant Sélène, levant un regard plein de haine vers sa rivale… la haine se transforma finalement en terreur lorsqu’elle remarqua les deux cadavres supplémentaires qui jonchaient le sol…

Tu… tu les as tués…

Nan tu vois, ils sont morts tous seuls…


Candra pâlit, et son visage prit une expression faciale franchement inquiétante, lui donnant l’aspect d’une prisonnière de guerre sur le point d’être exécutée…

Sélène ne fait rien que tu pourrais regretter…

La seule qui pourrait regretter, c’est toi…

Sélène attrapa les cheveux blonds de Candra, lui faisant basculer la tête en arrière de manière à la forcer à la regarder en face : Candra ferma les yeux, sans doute terrifiée par l’expression faciale de sa rivale à ce moment précis, et Sélène la traîna derrière elle jusqu’aux débris de la cage de verre qui était la sienne quelques temps auparavant… Sélène attrapa un morceau de verre d’apparence tranchante, et le plaça sous la gorge de Candra, sans doute pour lui montrer quelle serait sa fin si elle tentait de résister…

Tu ne sais plus ce que tu fais… Apocalypse te le fera payer…

Je pense que non… et puis de toute manière, le temps qu’il vienne voir de ce côté-ci de cette immense baraque, j’aurais déjà filé, et tu seras morte…


Candra blêmit, se répandant par la même occasion en excuses pour ce qu’elle lui avait infligé, et Sélène constata que les ombres qu’elle avait utilisées pour emprisonner Candra l’avaient affaiblie au point de l’empêcher d’utiliser ses pouvoirs… un bon plan cette nouvelle évolution… sélène lui entailla la joue après un excès de larmoiements inutiles, et Candra porta sa main frêle à son visage, gémissant de plus belle tout ne essayant d’empêcher le sang de couler…


...

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/
avatar

Sélène Gallio
Mutante de niveau Oméga
{ ADMINISTRATRICE }


Nombre de messages : 14938
Date d'inscription : 03/10/2006
Localisation : Mars Investigations, ou au Pandora's Box
Clan : Damnés
Age du personnage : 25 ans en apparence, mais quelques siècles de plus en réalité...
Pouvoirs : télépathie par contact, ondes mentales, dématérialisation en fumée noire et contrôle des ombres
Profession :
patronne de Mars Investigations, co-gérante du Pandora's Box, égérie glaciale des Damnés. Cambrioleuse à ses heures perdues

Points de rp : 2594

MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   Mer 30 Mai - 0:31

...

Sélène la traîna derrière elle à nouveau, l’entraînant vers la table ne prenant bien soin de passer en plein dans les bouts de verres, et les gémissements de la blonde lui indiquèrent qu’elle avait plutôt bien choisi son itinéraire… Sélène lui éclata la tête contre le plateau de la table, et s’agenouilla finalement près de Candra, qui gémissait à présent sa douleur en continu…

Tu sais, tout aurait été tellement plus facile si tu avais gardé tes fesses vissées à ton lit et que tu nous avais foutu la paix pendant notre sommeil…

Candra gémit à nouveau, mêlant quelques larmes au sang qui zébrait son visage, mais le double lui claqua à nouveau la tête contre le plateau de la table, avant de la forcer à nouveau à la regarder…

… seulement tu as préféré établir une pseudo-supériorité sur nous, de par ton grand âge, et de par ta place de choix dans le lit d’Apocalypse… Il te déteste, je te l’ai déjà dit et répété… Enfin bon, puisque ut ne veux pas comprendre ; pas la peine que je me prenne la tête avec toi…

Tu vas me faire quoi ? me tuer ?

Je crois que oui… plus je me nourris des pensées des Externels, et plus je semble gagner en puissance… Je viens de développer un pouvoir supplémentaire grâce à toi et tes tortures mentales… grâce à tous ces pantins que tu as envoyé sur moi… Remercie-toi toi même et pars satisfaite de tes actes, Candra…


Sélène lui enfonça le morceau de verre en pleine poitrine d’un geste brusque et sans aucune hésitation, poussant même le vice jusqu’à lui imprimer une rotation vers la gauche, avant de finalement poser son front contre celui de la blonde agonisante. Une fois encore, les pensées absorbées produisirent leur effet sur Sélène, achevant de la pousser vers une overdose totale de nourriture : la mutante agrippa Candra à la gorge, laissant le sang provenant de la blessure ruisseler entre les doigts de sa main droite, tandis qu’elle la « terminait »… Après de longues minutes, Candra finit par se ramollir, s’effondrant mollement au sol lorsque Sélène la relâcha… sans vie, sans aucune pensée ou autre chose indiquant qu’elle était en vie… Sélène se redressa, chancelant à nouveau, mais affichant cette fois un sourire un peu stone, complètement saoule de tout ce qu’elle avait absorbé… 7000 ans de pensées et souvenirs + le développement d’un nouveau pouvoir, franchement, ça valait carrément le coup de souffrir… Poussant à nouveau le vice à son paroxysme, Sélène regagna le rez-de-chaussée de la bâtisse et chercha la trace d’Apocalypse : elle le trouva dans son bureau et s’écroula au sol après quelques pas à l’intérieur de la pièce. Le mutant quitta son fauteuil et s’agenouilla près de Sélène, l’attirant contre lui malgré le sang qui la maculait…

Sélène, qu’est-ce que tu…

Elle m’a enfermée au sous-sol…

Comédienne jusqu’au bout… et puis de toute manière, il ne restait plus aucun télépathe au sein des Externels, alors elle allait s’en donner à cœur joie… Sélèen commença à trembler avec conviction, orientant un regard apeuré vers apocalypse avant de lâcher la bombe…

J’ai dû la tuer… elle a tenté de me noyer… elle m’a forcée à tuer Gidéon, mon seul ami…

Trop avide de vengeance pour partir sans rien dire, elle avait besoin d’évacuer sa douleur en inventant les pires scénarios pour expliquer la présence de tant de cadavres au sous-sol… Restait Absalom, mais lui, elle se le ferait en partant, pas la peine d’en rajouter…
Apocalypse resserra ses bras autour de Sélène et finit par la soulever de terre, l’emportant à l’étage jusqu’à sa chambre…

Je vais tirer cette histoire au clair… beaucoup d’entre nous sont morts ?

Sélène réussit le tour de force de parvenir à embuer ses yeux de larmes super réelles, et elle les essuya d’un revers de main ensanglantée, étalant le sang de cette blondasse sur sa joue hauche…

Gidéon… Cruel… Absalom… Saul, respirait encore quand je me suis attaquée à Candra… je la hais, si elle est encore en vie, je la…

N’aie crainte, elle paiera pour avoir engendré autant de troubles…


Apocalypse s’installa près de Sélène au bord du lit qui avait été refait, et il effleura sa joue avec douceur, se posant un tas de questions…

Tu es restée captive longtemps ?

Sélène orienta son regard humide de larmes vers le mutant, prenant l’air encore plus affectée que quelques minutes auparavant, et Apocalypse l’attira dans ses bras, la calant contre lui…

Une semaine… du moins la dernière fois qu’elle m’a mutilée, c’est ce qu’elle m’avait dit… Vous avez tous dû croire que j’étais partie en pleine nuit…

Tu es sensée être partie depuis environ une semaine et demi, Sélène… il va falloir que tu enlèves ces vêtements, je vais t’aider à te débarbouiller… et après, tu…

Non, je ne resterais pas…

Comme tu veux, mais tu devrais au moins…

Je passe récupérer les choses qu’elle m’a volées et je file… Je ne suis plus désirée ici, alors pas la peine de m’entêter…


Absalom la regarda se lever, avant de se lever à son tour, l’étreignant brièvement, avant de se diriger à nouveau vers la porte…

Fais attention à toi, Sélène… en cas de problème, tu sais où me trouver…

Sélène acquiesça, conservant son air perdu et terrorisé, et lorsque la porte se referma, un sourire malicieux étira ses traits… Elle excellait toujours autant dans ce domaine, et personne ne semblait pouvoir la percer à jour…
La mutante se faufila dans la chambre de Candra et mit la main sur la plupart de ses bijoux : Sélène posa sa besace sur le lit et examina longuement un solitaire particulièrement gros, un sourire malicieux aux lèvres… La jeune femme embarqua le tout et récupéra sa besace, prenant le chemin de l’extérieur, pour finalement tomber nez à nez avec Absalom…

Encore toi ? le vote n’a pas été clair ?

Je ne suis pas d’humeur…

Pas mon problème…


Sélène soupira et se dématérialisa, engloutissant un nouvel Externel avec une rapidité un peu flippante, et Sélène se rematérialisa peu avant que le corps du mutant ne retombe inerte sur le sol : elle était toujours autant étourdie, mais elle avait besoin de filer d’ici le plus vite possible…
La traversée de la forêt l’attendait à présent, elle devrait retrouver son chemin malgré l’étourdissement qui ne la lâchait pas depuis quelques minutes…


(je précise que tous les gens tués au cours de ce auto-rp sont des gens qui ont bel et bien été tués par Sélène dans les comics… la seule liberté que j’ai prise avec l’histoire originale a été de tuer Candra, qui reste ne vie dans les comics mais meurs de la main de quelqu’un d’autre…)

_________________
Fear & Desire
~ two sides of a same coin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafarnaum.org/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

un problème à régler avec de vieilles connaissances [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Extended :: HORS VILLE :: Ailleurs :: Forêt-